Jump to content
Status Updates

Gregoos

Reporter Poker
  • Content count

    254
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Gregoos last won the day on June 17 2017

Gregoos had the most liked content!

2 Followers

About Gregoos

Informations générales

  • Prénom
    Grégoire
  • Sexe
    Secret défense
  • Ville de résidence
    Panamezoo
  1. Coverage BPT Paris 2020

    Tous les chiffres des Day 1 680 inscriptions total Day 1A Entrées : 160 Survivants : 49 Chipleader : Leandro De Andrade (622 000) Day 1B (Turbo) Entrées : 53 Survivants : 16 Chipleader : Alexis Adda (349 500) Day 1C Entrées : 161 Survivants : 51 Chipleader : Loïc Kieffer (366 000) Day 1D (Turbo) Entrées : 59 Survivants : 21 Chipleader : Ahmed Douchard (269 000) Day 1E Entrées : 164 Survivants : 55 Chipleader : Steve Berdah (506 000) Day 1F (Turbo) Entrées : 83 Survivants : 34 Chipleader : Pascal Hannequin (315 000) Day 2A (Day A + B + C) Début : 13h Joueurs : 116 joueurs (sur 374 inscriptions) Reprise sur le Level 13 - Blindes : 2 000/4 000, Ante 4 000 Day 2B (Day 1D + E + F) Début : 20h30 Joueurs : 110 joueurs (sur 306 inscriptions) Reprise sur le Level 13 - Blindes : 2 000/4 000, Ante 4 000
  2. Coverage BPT Paris 2020

    Pascal le grand frère 83 entrées, 34 survivants, et un chipleader répondant au nom de Pascal Hannequin. Voilà pour les infos principales à retenir de ce Day 1F Turbo passé, littéralement, à toute vitesse. Artisan boucher de profession, Pascal risque de vivre une semaine pour le moins délicate en cas de deeprun. "Je vais aller bosser là. Si je vais jusqu'au bout, il y a trois nuits blanches qui m'attendent !". Ouch, ça pique. Mais avec une belle carotte au bout en cas de performance. "J'avais arrêté le poker pendant huit ans. Puis j'ai repris il y a deux ou trois mois ici, je suis venu six ou sept fois en cash game. A l'époque, je jouais à l'ACF et à Wagram", me raconte celui qui ne compte que trois lignes Hendon Mob, toute glanées à l'ACF en 2012. J'ai notamment vu l'intéressé en foutre un peu partout sur les trois dernières mains. Enfin, en foutre partout, monsieur est juste parti à tapis à deux reprises, et avec les papiers, s'il vous plaît. Les Rois contre dans un premier temps, avant de floper un brelan de neuf sur un flop à tirage, pour enchaîner avec As-Roi contre contre un short. Autant de pots modestes qui lui ont permis de grappiller quelques précieuses places pour s'installer dans la peau de chipleader. "C'est un vrai bonheur. Tout s'est bien passé : j'ai bien joué, je n'ai eu aucun problème, je n'ai jamais souffert. J'ai aussi arraché pas mal de coups". Un cocktail gagnant qui le propulse à 315 000 jetons. De bonne augure pour la suite du tournoi. Notons les qualifications d'Alexis Ibarrola (290 000), Yann Brosolo (197 500), Abdelhamid El Khayati (177 500), Quentin @2balla2lose Lecomte (168 000), Ludovic Sultan (60 000), Sébastien Buonomo (56 500) et Thi Xoa Nguyen (54 000). Ci-dessous, veuillez retrouver le chipcount complet de cette dernière journée introductive. Quant à moi, je vous laisse entre les mains de @veunstylepour le reste de l'aventure. Vous me retrouverez sur le streaming live diffusé le dimanche 2 février en compagnie du camarade @Jooles. Big kiss, peace Chipcount complet Chipleader : Pascal Hannequin : 315 000 Sergio Chesari : 306 000 Alexis Ibarrola : 290 000 Mehdi Alami : 206 000 Yann Brosolo : 197 500 Jérôme Kaplan : 191 000 Abdelhamid El Khayati : 177 500 Laurent Segel : 172 000 Quentin Lecomte : 168 000 Georghe Fedorca : 163 000
  3. Coverage BPT Paris 2020

    Yo ! Comme à chaque BPT, il sera normalement dispo sur place le jour même
  4. Coverage BPT Paris 2020

    680, s'il vous plaît ! C'est OF-FI-CIEL. Les inscriptions du Main Event ont été définitivement clôturées peu avant 1h du matin. Et croyez-moi, les chiffres ont clairement de la gue** ! "La capacité maximum du club fait qu’on pourrait atteindre au maximum les 720 joueurs. Avec 600 joueurs, on serait déjà contents", confiait Brian Benhamou, MCD de l'établissement, à @cosmictripen début d'event. Objectif réussi pour les équipes du Club, puisque ce sont pas moins de 680 inscriptions, ni plus, ni moins, qui ont été recensées par les organisateurs. Solide ? Oui oui, pour sûr. On a hâte de découvrir l'échelle des gains qui réservera un succulent chèque au vainqueur. GG à Barrière pour ce premier BPT Paris Comme promis tout à l'heure, je vous réserve un bilan chiffré complet de toutes les journées introductives dans le post final, qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez. Car oui, il reste moins de 30 minutes de jeu à jouer sur le Day 1E. Vive le turbo !
  5. Coverage BPT Paris 2020

    Last but not least La der des ders des journées introductives. On commence à voir le bout des préliminaires de ce Main Event BPT Paris 2020. Et demain, place à la vraie lutte sanglante entre les survivants ayant réussi à tirer leur épingle du jeu, le tout articulé autour de deux Day 2. Entre temps, ce Day 1F permettra à une poignée de cagoulés combattants de croiser le fer une dernière fois avant de rentrer dans le vif du sujet. Le temps de réaliser un chipcount complet du Day 1E, d'écrire le post de conclusion et de retourner en salle récolter les premières informations, quelques niveaux de 20 minutes ont eu le temps de s'écouler : neuf déjà ! Tour de salle pour un petit aperçu des forces en présence. Quentin Lecomte a quitté son île du moment, Malte, pour venir profiter de la grisaille et du froid parisien le temps de deux ou trois mois. "Il faisait 20 degrés avec du soleil là-bas", damn it ! "Mais là il y a plein de beaux tournois à Paris. Je suis arrivé il y a six heures, ce BPT, je ne pouvais pas le rater !" Etat du tapis : 70 000 jetons. A la même table, un Yann Brosolo les yeux rivés sur son portable, pas très frais avec un capital de 23 000. Un Marseillais à Paris, tiens tiens ! Ooooon t'...apprécie quand même Sébastien Buonomo, toujours un plaisir d'apercevoir l’ostéopathe de profession venir taper le carton à la capitale. Un bon gros GL à toi 120 000 du côté d'Alexis Ibarrola. Soit 100 BB tout pile à l'heure d'écrire ses lignes. A sa table, un certain Abdelhamid El Khayati est arrivé au niveau 7, et se la coule déjà douce avec 100 000 jetons. Attend, tu te pointes au niveau 7 sur un Turbo Abdel ? "J'étais au restaurant avant !". Ok, c'est accepté. Et sinon, une petite HH ? "J'ai grind un peu, puis j'ai relancé avec , défendu par la BB. Flop : . Il ma check-raise à tapis avec , et ça tient. C'était un pot à 50 ou 60 000". C'est tout droit monsieur. Pas là pour enfiler des perles Thi Xoa Nguyen ! Je retrouve la compagne de Jimmy Guerrero dans un pot 5-way sur un flop . La SB lance les hostilités en plaçant un donk bet à 1800, avant que la parole ne revienne à Damien Pasquier, qui relance à un peu plus de 5 000. Juste derrière, la féminine envoie la couscoussière pour 29 400, et tapis ! Pasquier se tâte, se caresse la brioche, et finit par envoyer un jeton au milieu de la table en guise de call avec . La paire de Huit de Thi tient bon, de quoi doubler à hauteur de 75 000 jetons. J'ai aperçu le fils Sfez, Lucas de son prénom, au coup d'envoi, avant que le jeunot ne disparaisse du field. Aucune trace de lui à mon dernier passage, en tout cas. Il reste 58 joueurs (sur 76 inscriptions) Pause - Level 10 à venir - Blindes : 1 000/2 000, Ante 2 000 Moyenne : 65 000
  6. Coverage BPT Paris 2020

    Steve fait le job A une blinde près, un point c'est tout. Je me sentais tout fier à l'idée d'avoir déniché notre chipleader du jour, en la personne d'Alexandre De Zutter. "Bro bro, regarde !", m'interpelle @mama913en me pointant du doigt le tapis d'un certain Steve Berdah. Une pile, deux piles, trois piles, quatre piles de jetons gris, quelques autres par-ci, emballé, pesé, 506 000 jetons ! C'est effectivement 3000 jetons de plus que le capital du premier nommé. GG ! Tout s'est joué dans les prolongations pour Steve Berdah, bénéficiaire d'un set-up tonitruant aux dépens de Michel Leibgorin. Are you ready ? Tâchons dans un premier lieu de résumer son début de partie, marqué une première élimination, puis un re-entry au niveau... neuf ! Oui oui, l'ami Steve a multiplié son stack de départ (50 000) par dix en l'espace de quatre niveaux, soit 2h40 de jeu. Vous souhaitez connaître son secret ? Un mélange de grind, de couleur max gentiment rentabilisée (contre Michel Leibgorin, décidément) et d'une confrontation presque inévitable contre l'homme à la loupe. Du CO, le presque demi-finaliste de l'EPT Barcelone 2019 a open à 15 000, sur les blindes 1 500/3 000. Oui, ici, on balance du 5x préflop. A sa gauche, Michel fait augmenter les enchères à hauteur de 45 000. Berdah ne l'entend pas de cette oreille et annonce tout simplement all-in pour environ 245 000. Payé ! Avec les Rois, Leibgorin est en bien mauvaise posture contre les Flèches adverses, qui resteront devant à l'issue d'un board anodin. Ce genre de coup qui change votre tournoi, d'un côté comme de l'autre, ce genre de coup qui vous propulse dans les hauteurs du classement en quelques secondes seulement. La magie du poker. Alexandre De Zutter n'a clairement pas chômé aujourd'hui, lui qui se classe en seconde position au classement du Day 1E. Comme une impression de déjà vu. Il y a ce genre de joueur, chaque fois que vous les croisez sur un tournoi, des murailles de jetons se dressent devant eux dans le plus grand des calmes. Leur quotidien, quoi. Le quotidien d'Alexandre De Zutter, en fait. Bon, j'exagère probablement un peu, mais l'animal a prouvé à maintes reprises son talent cartes en mains, à l'image de sa victoire sur le FPS Lille 2018 ou de sa seconde place sur un 500 du Mercredi, by le Club Barrière, en octobre 2019. "C'est facile ce jeu lorsque l'on gagne des flips". A ce qu'il paraît ! "J'ai fait As-Roi contre les Dames pour prendre 100 000 sur la fin, mais j'ai aussi pris un gros pot contre ce monsieur", me résume-t-il en désignant Edouard Mignot Bonnefous, l'un des protagonistes de cette journée. "Il a open UTG +2 à 5 500, je l'ai 3-bet à 18 000 de SB. Call. Puis je vais 3-barrel 11 000, 21 000 et 54 000 sur le board avec les Rois. Il call et m'a dit avoir les Dames", se remémore Alex. "Bien joué, tu m'as bien destacké put*** !", reconnaît Edouard Mignot (101 000 jetons) en félicitant son adversaire d'une poignée de mains fairplay. Ni une, ni deux, place au Day 1F qui a d'ores et déjà débuté en parallèle de son prédécesseur. Pour le chipcount complet, rendez-vous dans le post précédent. Pas le temps de niaiser ici ! La Team couvreurs sur ce Main Event ! Les chiffres du Day 1E Entrées : 164 Survivants : 55 Chipleader : Steve Berdah (506 000) Reprise Level 13 - Blindes : 2 000/4 000, Ante 4 000
  7. Coverage BPT Paris 2020

    Day 1E : en attendant le résumé, chipcount complet De l'action il y a eu jusqu'aux dernières mains du Day 1E ! Mais ça, c'est pour après dans le post de conclusion #teasing. D'ici-là, je vous ai concocté un chipcount complet des 55 gladiateurs encore debout au sein de l'arène Barrière à l'issue des douze niveaux de 40 minutes disputés. Vous le constaterez par vous même, le costume de chipleader s'est joué à un poil de fesses. Chipleader : Steve Berdah : 506 000 Alexandre De Zutter : 503 000 Olivier Duran : 308 000 Florent Colin : 283 000 Kevin Hemery : 267 000 Valeria Shavina : 237 000 Serge Chechin : 231 000 Jimmy Tridat : 215 000 Arthur Amar : 214 500 Eric Apikian : 210 000
  8. Coverage BPT Paris 2020

    Mode zbeul activé "Pour information, on organise des Sit and Go à 500 euros cash, 3 000 euros pour le vainqueur, 1 200 euros pour le second et 800 pour le troisième. Et avec le sourire. On est là pour s'amuser !", crie un Michel Cohen comme à la maison, au beau milieu de la poker room. Que l'on kiff ce genre d'ambiance où le poker foisonne, où le poker vit, où le poker anime. "Greeeeg", balance un Pierre de Montesquiou tout excité à l'autre bout de salle, qui me fait un signe de la main. Décidément, la table 8 que j'évoquais dans le post précédent attire tous les regards et surtout toute l'action. Loin de moi l'idée d'être répétitif et d'écrire sur les mêmes gus, mais les mecs (et les femmes) en foutent partout sur cette table. Deux personnes à tapis, un troisième larron qui se tâte, beaucoup de monde autour de la table. Préparez-vous, on rembobine le tout ! L'action débute par une relance d'Ibrahim Senoussi en début de parole. Payé par David Lascar (pull noir, lunettes), 3-bet de Valeria Shavina, suivi par Kevin Hemery et le reste de la bande. Sur le flop , l'action part littéralement en vrille. Donk bet d'Ibra à 27 000, tapis 146 000 chez Lascar... call de Shavina deux crans à sa gauche ! Celui qui participe à son second tournoi de poker se tâte, et fold. C'est alors au tour de Senoussi, plongé dans un énorme tank de mutant. "Désolé si je prends beaucoup de temps", s'excuse l'intéressé. T'inquiètes bro, tu joues probablement le pot du chiplead, ou presque. Ça mérite forcément réflexion Ibrahim jette finalement sa main pour découvrir le jeu de ses adversaires. pour David Lascar, qui espère toucher un trèfle face au brelan de dix de Valeria. "J'ai fold Roi-Dame", me souffle Kevin. "Et moi un tirage trèfle", ajoute le finaliste de l'EPT Cup Barcelone 2019, qui préfère conserver un tapis confortable de 150 000 jetons. Ni le turn ni la river ne viennent apporter de l'aide à David, qui chute à 160 000 jetons, pour laisser Valeria Shavina s'envoler à 240 000 jetons. Je me vais de ce pas choper la photo du chipleader du Day 1E. Plus que trois mains, et on enchaîne sur le Day 1F turbo. Sportif, ce Main Event ! Il reste 68 joueurs (sur 164 joueurs) Level 12 - Blindes : 1 500/3 000, Ante 3 000 Moyenne : 120 600
  9. Coverage BPT Paris 2020

    Kevin, des paillettes dans sa vie "C'est le deuxième tournoi de ma vie !" Kevin Hemery vit un vrai rêve éveillé depuis ses débuts dans le poker en dur. Et ses débuts remontent justement à... un mois et demi, au Road to PSPC Main Event du Club Montmartre. "J'ai fait 29e (sur 1310 entrées, ndlr) pour prendre 2 200 euros, du coup je me suis inscrit au BPT". Kevin ne fait clairement pas partie des vieux de la vieille, certes, mais l'intéressé n'en reste pas moins efficace sur ses premiers tournois live, lui qui a "seulement" débuté le poker il y a "quatre ou cinq ans avec des potes". Avouons-le : elle ne serait pas belle, l'histoire d'un néolivetard globalement éloigné des tables virtuelles qui ship ce magnifique Main Event ? L'espoir est permis, qui est plus au regard de son tapis de 250 000, bien que la route soit encore longue, mais alors très longue jusqu'à la dernière ligne droite. Des paillettes dans sa vie oui, mais aussi des paillettes dans ses yeux. A sa droite, Valeria Shavina ( ) semble à son aise avec un peu plus de 100 000 jetons. A savoir désormais comment l'animal a atteint les cimes du classement actuel. "J'ai eu beaucoup de chatte, surtout à la river !". Forcément apprécié, forcément nécessaire. "Au début de la journée, je me retrouve sur un flop Dix-7-Neuf avec les As. Je pars à tapis contre un joueur qui possède double paire Dix-7, mais je touche un As... river !". "Ensuite, j'ai beaucoup bluffé, c'est souvent passé. J'ai aussi éliminé un gars avec As-Roi contre paire de Valets. Un roi à la river". Pour changer ! "Pourvu que ça dure", me confesse-t-il tout sourire. C'est tout le mal qu'on te souhaite. Sachez que les inscriptions tardives ont été clôturées à l'issue du niveau 9, pour porter le nombre d'entrées à 164 sur ce Day 1E. Je vous ferais un bilan chiffré complet une fois la dernière journée introductive derrière nous, soit au beau milieu de cette belle et longue nuit Bustos par-ci, bustos par-là : Stéphane Dosseto, Yunus Ekinci, Hakim Chniyat, Quentin Fehlbaum, Jenny Israel, Antoine Delorme, Mickael Kaizer, Evan Ulger, Stéphane Prieur. Il reste 82 joueurs (sur 164 inscriptions) Level 10 - Blindes : 1 000/2 000, Ante 2 000 Moyenne : 100 600
  10. Coverage BPT Paris 2020

    Joue-la comme montesquiou Quand le Club Poker se plie en trois pour vous faire kiffer ce Main Event BPT Paris 2020. @cosmictrip a pris le départ de cette course effrénée avant de passer le relais à l'ami @veunstyle, qui, obligation professionnelle oblige, doit prendre ses cliques et ses claques pour la CP Radio de ce soir. On ne peut définitivement fold le frigo de l'émission, un traquenard ô combien agréable. "C'est une dure journée, je vais peut-être y aller moi", ose me souffler Steven. GL bro, hein. Après un petit coup de fil de @WebMaster, me voilà armé de mon attirail de couvreurs pour vous conter les ultimes tribulations de ces journées introductives. Et dire que ma dernière venue dans ce célèbre antre parisien remonte à... la mise aux enchères des anciens biens de l'ACF, il y a cinq ans. Le décor n'était pas le même, l'ambiance non plus. Mais croyez-moi, et comme on vous le disait déjà dans ce coverage, Barrière a fait les choses bien bien bien bien bien. Si vous lisez les coverages français des tournois middle buy-in, le nom Pierre @mitara32 de Montesquiou (photo ci-dessus) vous dira peut-être quelque chose. Ce CPiste de l'ombre a ce qu'on appelle vécu une agréable remontada barcelonaise. "J'étais à 11 000, et là presque 100 000 !", m'indique-t-il. Sexy. "Mais naaan, raconte pas", lâche alors son voisin de table Benjamin Chetrit, en rigolant à pleins poumons, debout sur la table et à tapis dans un pot multiway "J'ai doublé une première fois avec les As. J'ai 3-bet de petite blinde après une relance, call avec Dame-Neuf, et ça tient". Passe décisive pour monter à 25 000. "Ensuite, je relance du bouton à 2 000 avec Valet-Dix suited. La SB me 3-bet à 7 500, je 4-bet shoove, payé avec paire de neuf et je touche mon dix". Belle frappe pour grimper à 55 000. Puis Moutesquiou s'est retrouvé dans un pot 3-bet préflop, sur le un flop As-Roi-8, avec une succulente paire de huit. L'un de ses camarades de table s'est chauffé pour partir à tapis avec un tirage couleur, en vain. Un but validé par la VAR pour se constituer un tapis tout beau tout neuf. "Et regarde ce qu'il va me faire, regarde bien !!", nous coupe alors Chetrit, tout excité, qui nous montre dans le plus grand des calmes une magnifique merguez (coucou @ValueMerguez), Huit-Trois dépareillé. "S'il vous plaît monsieur, nous ne pouvez pas faire ça, il y a encore des joueurs en jeu", intervient le floor Micka. Un showdown plus tard, et le trublion Benjamin prenait la porte de la sortie. Steven vous en parlait un peu plus tôt dans ce thread. Je me sens obligé de vous glisser un nouveau mot à son sujet : Edouard Mignot Bonnefous poursuit son travail de démolition avec 350 000 jetons. "Franchement, je run. J'ai pris 70 000 au début avec une quinte qui rentre turn, puis plusieurs petits pots à 20 000 ou 30 000". Petit pot petit pot, ça reste tout de même environ un demi-stack de départ monsieur ! "Il a rasé tout le monde", me glisse alors son voisin de table. A surveiller de très près jusqu'à la fin du Day. Et souhaitons la bienvenue au poto Alexandre De Zutter, assis à côté d'un NC Français (on se croirait à Marrakech pinaise) dont on taira le nom. Le vainqueur du FPS Lille 2018 vogue autour des 90 000. Il reste 96 joueurs (sur 164 inscriptions) Level 9 - Blindes : 800/1 600, Ante 1 600 Moyenne : 85 400
  11. Les duzgun de minuit Crédit photo : Mounir Mahroug On le tient, notre nouveau champion ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Samiyel Duzgun a expédié ce HU en l'espace d'1h30 malgré une moyenne à 93 blindes au coup d'envoi du face à face final. Le résumé de cette dernière ligne droite se veut très simple : un HU à sens unique, où le Suisse a marché sur Ayman Jarrar. Entre réussite et bon value bet, couplé à une pression maximale et toujours un petit quelque chose pour payer les bluffs adverses, Samiyel a réalisé un travail de sape à la perfection. Jusqu'à ce que Jarrar tombe à moins de dix blindes. Ce dernier s'est laissé tenter à une étonnante stratégie de limp au bouton avec un stack famélique. Pas sûr que Davidi valide. Parvenant à doubler à deux reprises entre dix et quinze BB, Ayman s'est résigné à call tapis avec , en ballottage défavorable face à . Je vous laisse savourer le board en photo. Il est 00h27 : drawing dead dès la turn, le Main Event est clôturé Pour Ayman Jarrar, l'histoire est belle : ce Main Event WSOP Circuit Marrakech 2020 constituait son tout premier "vrai tournoi de poker", duquel il devrait tirer quelques leçons. "J'ai fait deux erreurs en HU, qui m'ont fait perdre confiance. J'ai perdu beaucoup de jetons, et je ne pouvais plus mettre de pression", analyse-t-il à chaud. Et alors, Marrakech, validé ou pas ? "Evidemment, je vais y revenir". Ça fait souvent ça lorsque l'on goûte aux joies de la ville ocre pour la toute première fois. Second - Ayman Jarrar : 1 060 000 MAD (99 666 €) Chammmmmmpion, mon frère Pour Samiyel Duzgun, l'heure est évidemment à la fête. Celui qui comptabilise jusque-là 73 000 dollars de gains sur le circuit se paye le luxe de participer à seulement trois ou quatre tournois par an. Et pour lui aussi, Marrakech était une grande première. Décidément, il fait bon de n'avoir jamais mis les pieds ici. "Ce sera sûrement pas le dernier. C'est sûr que je reviendrais ! C'était une belle aventure, mais je ne jouerai pas pour autant plus d'événements que ça. Je veux juste profiter, voyager un peu, et peut-être acheter un bitcoin", lâche en se marrant le sosie de m**de McGregor. "Lors du HU, je ne voulais absolument pas le faire revenir. Du coup j'y suis allé étape par étape avec un jeu assez soft", relate le nouveau champion. Une conclusion menée d'une main de maître qui le sacre de la tant convoitée bague WSOP C, accompagnée d'un sympathique chèque d'1,6 million de dirhams (159 440 €). Il est temps d'aller éclater ces deux bouteilles messieurs, en compagnie du directeur de tournoi Thomas Gimie, et du patron des lieux, Mr Jean Alexandre Bauchet Et mercé à Bendo et ses équipes pour ce succulent streaming. Malgré les problèmes techniques, ils n'ont jamais cessé de charbonner Une TF express : on vous explique pourquoi Rappelez-vous : il y a un an, le Main Event de ce même événement est quelque peu resté dans les mémoires de tous. Pourquoi ? Car le gong final a retenti à... 6h30 du matin ! Oui oui. Douze mois plus tard, la donne a complètement changé. Le tournoi s'est terminé cinq heures plus tôt, avec un nombre de joueurs pourtant bien supérieur. Plusieurs raisons viennent expliquer cette évolution : en premier lieu, le Day 2 nous a clairement sauvé la face. Les organisateurs ont poussé la fin de journée jusqu'au milieu de la nuit - plus que l'an passé en tout cas. Aussi, le nouveau format BB/Ante a ajouté de la fluidité au jeu : ce système accélère le tout et facilite la tâche aux croupiers. Pour eux, c'est du pain béni, croyez-moi. En jetant un œil dans le rétroviseur, pas un seul tournoi n'a été une véritable cagoule. Sauf un, dans la nuit du samedi à dimanche. Mais grosso modo, le staff s'en est très bien sorti. Et admettons-le, la variance a plutôt été clémente avec nous. Thomas Gimie l'avait prédit, Thomas Gimie avait raison, car Thomas Gimie est l'un des meilleurs du monde. Il est temps pour nous de conclure ce coverage réalisé en binôme avec l'ami @veunstyle, dont les stories Instagram de la victoire sont déjà dans la boîte. Big up à tous, ce fut bon ce petit séjour à Marrakech, et au plaisir de vous recroiser autour d'une table. Peace.
  12. Duzgun dégaine L'écart se creuse, l'étau se resserre, le dénouement se dessine (ou pas) : le début du HU est pour l'heure à sens unique en faveur de Samiyel Duzgun. Monsieur ne voulait pas deal, il ne devrait pour le moment pas le regretter. Au cours de sa descente aux enfers, Ayman Jarrar s'est laissé tenter à un bluff, malheureusement raté pour lui. Open à 300 000 de Samiyel, 3-bet 1,025 million de Jarrar. Call. Double check sur le flop . Avant que le 3-betteur ne mette un barrel sur le turn , à hauteur de 1,125 million. Call. La river calme le duo, qui tapote la table. Ayman retourne un maigre , qui s'incline face à . Pas folle la guêpe ! Les piles de jetons disparaissent petit à petit chez Ayman Ça commence à se chauffer dans le rail. Ici, quelques supporters de Jabbar en mode chillax Etat des troupes Samiyel Duzgun : 14 675 000 (98 BB) Ayman Jarrar : 4 100 000 (27 BB) Il reste 2 joueurs (sur 625 inscriptions) Level 30 - Blindes : 75 000/150 000, Ante 100 000 Moyenne : 9 375 000 Gain assuré : 1 060 000 MAD (99 666 €)
  13. Tête-à-tête final Ayman Jarrar (à gauche) et Samiyel Duzgun (à droite). Let's fight ! Crédit photo : Mounir Mahroug Chipcount Ayman Jarrar : 10 625 000 (106 BB) Samiyel Duzgun : 8 125 000 (81 BB) Rappel des gains Vainqueur : 1 600 000 MAD (159 440 €) Second : 1 060 000 MAD (99 666 €) Pause technique pour le stream : Bendo et ses équipes rencontrent un petit problème internet. Ne vous en faites pas : le flux ne devrait pas tarder à revenir. Il reste 2 joueurs (sur 625 inscriptions) Level 29 - Blindes : 50 000/100 000, Ante 100 000 Moyenne : 9 375 000 Gain assuré : 1 060 000 MAD (99 666 €)
  14. Le stream bug aussi de notre côté Tournoi mis en pause, le HU n'a pas encore débuté
English
Retour en haut de page
×
partypoker : PowerFest
partypoker : PowerFest