Jump to content
Status Updates

personne

CPiste
  • Content count

    1048
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by personne

  1. Vos questions à l'ARJEL

    Et bien essentiellement parce qu'on n'a pas forcément la même position qu'eux. Et puis aussi parce que plus il y a de monde autour d'une table, moins on se comprend. Par exemple je n'ai pas forcément envie d'avoir 3 représentants de room à la table lorsqu'on abordera le thème de l'ARJEL devrait avoir une mission de médiation associé à une capacité de sanction vis-à-vis des opéarateurs... Pas parce que j'ai peur de leurs arguments mais juste parce que c'est le meilleur moyen de perdre 2h sur un sujet qui ne nécessite que 10 minutes.
  2. Vos questions à l'ARJEL

    Oui et non, l'association avait bien été créée en 2010 avec Skip comme président et moi vice-président. Le problème c'est que s'occuper réellement d'une association prend un temps fou. On n'a pas eu le temps. J'ai eu des véléités de la relancer en 2012 (je crois) mais je n'ai pas vraiment pu donner suite. Paradoxalement je pense que le problème d'une telle association est que si elle ne comporte que des "pro" dans son bureau elle est condamnée : Un pro cela subit des bad runs, moi le premier, et dans ce cas là tout passe à la trappe. Il faut des gens stables pour s'en occuper. Ayant un revenu fixe, le temps et la passion nécessaire tout en connaissant bien le sujet. Je ne rentre pas vraiment dans cette catégorie comme n'importe quel "pro" du poker. Et il en faut plusieurs. Mais si il y a des volontaires qu'ils se fassent connaître on est tout prêt à les aider ! Ce coup-ci c'est Iannis qui a initié le mouvement, et comme on est 2 vieux fous avec Skip on lui file un coup de main en se servant de l'AFJPO comme argument de légitimité vis à vis de l'ARJEL. Je sais que Laurent (Webmaster) et Iannis serait ravis de voir émerger une vraie association de joueurs. A mon avis c'est pareil pour les rooms, au moins PS/Wina. Et je ne serais pas surpris que les législateurs et l'ARJEL voient aussi cela d'un bon oeil. Bref avoir une association qui se crée arrangerait à mon avis tout le monde. Surtout si elle représente un grand nombre de joueurs. Sauf que rien de tel n'existe. Et sur ce coup c'est nous joueurs, en tant que communauté, qui sommes fautifs.
  3. Vos questions à l'ARJEL

    A la base l'idée du rendez-vous est la suivante : Prendre contact avec un acteur majeur dont les positions ont souvent été assez proches de celles que nous avions défendues avec Skip auprès de Trucy et de Bercy, mais avec lequel nous n'avions quasiment jamais discuté auparavant. De toute façon ne rêvons pas : ce rendez-vous si c'est le seul ne nous ménera pas loin. Si par contre il s'inscrit dans une démarche long terme il peut être très utile pour mettre en place un canal de communication privilégié entre la communauté et l'ARJEL. L'idée étant plutôt de commencer par là pour ensuite (essayer de) prendre contact avec les législateurs puis Bercy et voir comment faire avancer l'ensemble. Ok c'est déjà ce qu'on avait fait en 2010/2011 et on n'avait pas obtenu de législation mais la situation a évolué depuis. On verra bien ce que cela donne. Pour ce qui concerne les thèmes qu'on abordera avec eux lors du RDV et qui peuvent être "conflictuels" j'en vois 2 : l'absence de rôle de médiateur de l'ARJEL : en gros quand un joueur rentre en conflit avec une room, la room fait ce qu'elle veut. Le joueur n'a comme recours que de tenter de créer un scandale ou de lancer une procédure au civil. Toutes les autres commissions régulatrices au monde ont des procèdures en place pour arbitrer les conflits joueurs/rooms. Y compris les plus laxistes genre Alderney. C'est une abhération que cela ne rentre pas dans les attributions de l'ARJEL. Bien entendu ils ne peuvent pas décider seul de s'adjuger un tel pouvoir mais j'aimerais avoir leur position sur le sujet même si je me doute que ce sera "Sur le principe ok mais pouyouyou on a pas de moyens pour ça". Une meilleure communication vis-à-vis de la communauté, particulièrement en temps de crise. C'est abhérant que l'ARJEL n'est pas communiqué plus tôt et beaucoup plus clairement sur l'affaire Europoker si effectivement ils ont l'assurance que tous les joueurs seront remboursés.
  4. Excellent article. Travail de recherche impressionnant.
  5. Bon j'ai juste lu le premier post et je suis tombé sur cette réponse. Alors je vais me permettre parce que là je suis complétement bourré de dire ce que je pense de pokersnowie : C'EST DE LA m**dE. En gros ils nous expliques qu'ils sont en GTO alors meme que leur soft peut conseiller des moves aussi débiles que : http://www.pokersnowie.com/about/weaknesses.html. Bon je vous refais pas le blabla sur si on a un move Ev- alors on est pas GTO parce que sinon il suffirait de supprimer ce move de notre GTO et on aurait un GTO meilleur ce qui en soit est une contradiction. Le problème de pokersnowie c'est que c'est : _ Un truc qui se présente comme GTO alors qu'ils font une abstraction du jeu plus que discutable entre autre sur les bets sizings (1/2PSB ou PSB). Le problème c'est qu'on a aucune idée de ce à quoi ressemble les bets sizing du GTO. Il est quasi complétement improbable qu'on soit sur une séparation 1/2PSB PSB et c'est tout. A priori suivant les streets on est soit sur du sizing unique soit sur du n-sizing. _ C'est basé sur un algo d'IA du type algo génétique. Bon plus personne d'un peu sérieux n'y croit. L'approche la plus intéressante en terme d'IA actuellement c'est le CFRM qui n'a rien à voir avec l'approche par algo génétique (c'est du nash à epsilon pret). Bon là je suis mort je vous développe ça demain). +10000 sur le post de thomass sur le thread de 2+2. Probablement le meilleur thread sur le sujet avant un bail.
  6. Cherche informaticien

    Ce n'est pas vraiment une annonce de job mais je veux développer un soft sur le poker. Le but étant de le vendre ensuite. CE N'EST PAS UN TRACKER. Compétences nécessaires : _ Compréhension au moins basique des termes du poker (genre bdfd) _ Maîtrise d'un langage de développement type C++ permettant de produire un exe. _ Savoir protéger un soft contre la copie par le moyen suivant : le client télécharge le soft, obtient une clé lié à son matériel, renvoie la clé pour avoir une nouvelle clé lui permettant de débloquer son soft. _ (optionnel) Développer le site internet permettant de vendre le produit. Temps de travail estimé : à vu de nez je pense qu'il y en a pour 2 semaines. Rémunération : faut déjà réussir à faire le soft, ensuite ça dépendra des ventes. Contact : laissez moi un pm
  7. Bon j'ai fait un petit billet pour expliquer le problème que pose l'assiette d'imposition dans le cas de l'IR pour les joueurs de poker. Je me suis dit que cela pourrait en intéresser certains. Le résultat est ici.
  8. ***Regs Thread***

    Faut 4% de rake + du rakeback. Donc winamax et barrière. Après faut pas faire n'imp et ne pas enchainer les regs. Le rb c'est que du bonus parce qu'on peut avoir un ROI positif si on joue correctement sans, mais cela aide pas mal à réduire la variance assez sick du format.
  9. ***Regs Thread***

    Bon sinon c'était juste pour vous dire que j'avais fait une vidéo théorique sur le jeu short en Hu sur PA : http://goo.gl/Otcos. Je crois qu'il faut être premium pour la voir mais bon... Ca peut en intéresser certains.
  10. ***Regs Thread***

    Sur 2+2 ils te répondraient que : 1) Sans plus d'info c'est dur de dire si la main est très bien jouée, ou très mal jouée. 2) Que vu la main, c'est sur que l'on est contre un gros fish 3) Que du coup l'historique récent a vraiment énormément d'importance pour juger la main, et que donc là on ne peut pas.
  11. ***Regs Thread***

    Bonne ambiance ce thread. Sinon j'ai du mal à comprendre comment vous pouvez dire que c'est mal joué de la part de Gexti, qui a globalement obtenu un call de Q-hi sur un board où la terre entière bat Q-hi de la part d'un fish 75bb deep.
  12. Le Topic de l'Olympique Lyonnais

    Vous aussi participez à l'opération on refile Lovren au Barça : http://www.mundodeportivo.com/20130404/fc-barcelona/que-central-ficharias-para-el-barca_54371981710.html (les commentaires sont à mourir de rire)
  13. ***Regs Thread***

    Pour les stats d'agression postflop je n'ai aucune idée de comment ça joue à cette limite. C'est dur du coup de donner un avis. Pour les stats preflop, le VPIP en BB semble faible. Vs un raise à 3bb tu es sensé joué 33%+ (en fait bcp plus vu que vilain est be sur son raise pf à 66.66% de FE), si tu réduis la taille de l'OR c'est pire. vs Minraise par exemple faut 55% minimum de vpip. Après si les vilains open limp a ton c'est normal de pas partir en guerre avec rien (parce que du coup on peut supposer que leur range d'OR est fort et donc on va pas call avec moins fort). Il y a donc de bonnes chances pour que ce ne soit aps un leak mais ça reste à surveiller.
  14. J'ai opté pour l'abattement forfaitaire, en partant du principe que mes gains c'était cash out - cash in + BR fin d'année - BR début d'année. C'est effectivement grossier et cela pose pas mal de problèmes. Mais dans tous les cas j'évite comme ça les 80%. Au pire ils peuvent me faire sauter le forfaitaire mais ce ne sera pas énorme. Après ils peuvent aussi m'expliquer que les déposits sont des charges mais je n'y crois pas trop vu que j'ai fait une compta en prenant en compte les variations de BR. Quant au coup du "toute main gagnée c'est du CA, on ne compte pas les pots perdus" ça me parait totalement impossible qu'ils attaquent comme ça.
  15. En cela s'est passé en 2 temps : _ Avant 2011 je partais du principe que j'étais non imposable après avoir vérifié par simple coup de fil auprès de l'administration fiscale. _ Dès que j'ai vu passer la réponse de Pécresse à Filipetti je suis parti du parti du principe qu'il fallait déclarer en sachant qu'un rescrit aller entrainer une réponse négative du coup. Je n'ai préférer pas faire de vagues et juste déclarer. Pour l'instant je me déclare en micro BNC vu que ni en 2011 ni en 2012 je n'ai dépassé le cap de 34k€ de gain. Je fais une déclaration un poil bancale puisque sans numéro de SIREN. Je ne suis pas enregistré en tant qu'indépendant et discute actuellement avec l'URSSAF pour savoir comment régulariser. Je vais voir si je fais le choix de m'inscrire dans la case "autres professions libérales" ou si je décide de laisser tomber.
  16. C'est une question personnelle qui va se poser pour chaque joueur sous le coup d'un contrôle fiscal : On ne peut plus casser le jugement, ce qu'on peut faire c'est obtenir une nouvelle jurisprudence. Pour ce faire il va sans doute falloir aller au CE. Cela veut dire qu'il faut un cas où le joueur a été contrôlé, a été devant un tribunal administratif, puis une cours d'appel et enfin au CE. Il y a très peu de chances pour que des juges de première instance et de cours d'appel aillent contre l'administration et la jurisprudence actuelle. Le passage par le CE semble inéluctable. Il faut donc un volontaire et du temps. Et cela ne peut pas être une démarche collective même si un tel joueur pourra sans doute bénéficier du soutient de la collectivité. Non. Je suis dans une situation assez particulière parce que pour des raisons personnelles (ma femme est magistrate) je ne peux pas me permettre d'être redressé. Cela fait donc un certain temps que je déclare mes gains. La demande de rescrit n'ayant de sens que dans le cadre d'une procédure complète, j'ai jugé que c'était Ev- vu qu'à mon niveau de gain le coût des impôts est minime (environ 1.5k€ en 2011 par exemple) comparé aux frais d'avocat qu'induirait une longue procédure. J'hésite pour 2012.
  17. Tiens je vais profiter une bonne fois pour toute de ton post pour répondre à cet argument qui me semble en partie justifié. Ce n'est pas le fait de payer des impôts que les joueurs de poker gagnants contestent. C'est le fait que actuellement quand j'appelle mon centre des impôts on me répond encore (comme en 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012) que le poker est un jeu de hasard et que donc je n'ai pas à déclarer mes gains. Et je n'habite pas dans le fin fond de la Creuse mais dans le 13e à Paris. Tente l'expérience si tu veux. Ce que les joueurs de poker contestent c'est que l'administration fiscale a décidé de changer sa doctrine fiscale, rétroactivement, sans changer la loi, en en profitant pour du coup redresser les joueurs de poker sous le titre d'activité occulte (+80%) et en faisant passer la durée de prescription de 3 à 10 ans. Ce que les joueurs de poker contestent c'est que, pensant de bonne foi être non imposable, ils n'ont pas toujours eu la chance de mettre assez d'argent de côté alors que les arriérés d'impôts réclamés correspondent à une part très importante de leurs revenus passés et qu'ils se retrouvent dès lors dans une situation d'insécurité totale. Ce que les joueurs de poker contestent c'est que dans un état de droit tous les citoyens sont égaux devant l'impôt, que ce faisant ils devraient être traités de la même façon que les joueurs du PMU. Ce que les joueurs de poker contestent c'est que dans un état de droit on ne change pas la loi rétroactivement comme le fait actuellement l'Etat, utilisant pour ce faire la faille courante consistant à dire que dans le droit français il n'y a pas de notion de jurisprudence et que donc celle-ci peut être changée à tout moment. Les joueurs de poker sont d'accord pour payer leurs impôts comme tout le monde. Ce qu'ils demandent c'est une loi claire et adaptée à la situation du joueur qui fasse que l'on puisse déclarer ses gains et qu'elle ne soit pas rétroactive sur 10 ans alors même que tout laissait à penser que les gains en question n'étaient pas imposables.
  18. Suggestion : pour "diminuer" le prix d'une vidéo au départ quand elle a peu été vue et qu'elle n'a pas beaucoup de commentaire : je vous suggère ce procédé : les n premiers commentaires laissés sur une vidéo donne droit à un retour de jetons, genre 10 ou 20% du prix d'achat. Vous vous laissez le droit de modérer les commentaires (pour éviter les "in" et autres "first", en gros pour refuser cet avantage à des joueurs qui commenteraient avant d'avoir vu la vidéo).
  19. Cela va revenir à créer une créance de la société vers un associé (enfin vers l'associé unique dans le cas d'une SASU), a minima lors des cash outs. Or ça c'est mal, très mal même. Genre complétement interdit par la loi. C'est très clairement un ABS. Et j'ai beau eu tourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas comment on en sort (mais si quelqu'un a la solution je suis preneur) @ Zolicoeur : C'est exactement ce que dit keeeeg. Dans le cas d'une société soumise à l'IS on crée une distinction entre 2 patrimoines, celui des associés d'un côté, celui de la personne morale de l'autre. On distingue en gros deux choses : les gains qui sont destiné à rémunérer les associés et ceux qui sont destiné à accroître le capital de la personne morale (sous la forme d'une augmentation de capital ou de bénéfices non distribués). On ne paye donc des charges sociales que sur les gains effectivement redistribués. Dans la logique c'est exactement ce que fait un joueur de poker : il joue, gagne de l'argent, une partie de cet argent va être utilisée pour lui permettre de jouer plus ou plus haut (sa br) et une autre partie va être retirée de son activité pour vivre. Il est logique de ne payer des charges sociales que sur la deuxième partie. Normalement cela se fait tout seul quand on est indépendant : on ne paye des charges sociales que sur l'argent effectivement (logique de comptabilité de trésorerie). Or l'administration fiscale semble opposée à cette idée : dans tous les cas connus de joueurs contrôlés, ils l'ont été en considérant que les gains sur une année n'était pas les gains retirés (cash out - cash in) mais bien l'ensemble des gains (cash out + BR fin d'année - cash in - BR début d'année). Ps : Keeeeg si tu veux créer un thread sur le sujet, hésite pas, on sera au minimum 2 à discuter.
  20. Sur la forme sociale ce n'est pas totalement exact : visiblement dans tous les contrôles en cours le fisc a refusé d'isoler les variations de BR des gains réellement retirés de l'activité de joueur de poker. De fait on passe donc d'une comptabilité de trésorerie à une comptabilité d'engagement. Dans ce cadre le statut d'indépendant pose un gros problème, puisqu'il signifie que lorsqu'un joueur de poker veut faire croître sa bankroll il paye des impôts et charges sociales dessus. Un passage en société unipersonnelle permettrait donc d'isoler la bankroll des gains réellement retiré et donc de ne payer que l'IS sur les gains en bankroll au lieu de IR+URSSAF+... De ce point de vu cela fait donc sens de se constituer en société unipersonnelle. En fait, et à moins de partir du principe qu'on ne voudra jamais faire croître sa bankroll, cela parait quasi obligatoire. Sauf qu'il est impossible d'inscrire une personne morale à un site de poker on line.
  21. Effectivement un joueur perdant doit pouvoir se déclarer pro et avoir un revenu négatif en BNC. Heureusement comme les choses sont bien faites (pour l'Etat), il ne peut déduire ses pertes que de revenus futurs appartenant à la même catégorie de BNC (ie le poker). C'est bien fait non ?
  22. Nop, le gars a a priori eu des démêlés avec la justice qui ont quand même été suffisamment lourd pour nécessiter une instruction. A ce stade ce qui semble s'être passé c'est que lorsque le juge d'instruction lui a demandé "D'où vient cet argent ?" il ait juste répondu "Je l'ai gagné au poker en cercle". Je ne sais pas si vous réalisez mais généralement on ne passe par un juge d'instruction pour le cas d'un joueur de poker... Je n'ai pas trop envie de creuser plus loin. Dans tous les cas il n'a certainement pas dit qu'il avait gagné cette argent en se qualifiant lui même de pro mais juste qu'il l'avait gagné au poker pour au contraire échapper à toute forme de fiscalité.
  23. Bon ben en fait Légifrance ne marche pas avec Firefox chez moi, mais avec Chrome aucun problème, donc les deux arrêts : Arrêt de 1979 Arrêt de 1980 : On notera donc que clairement l'histoire se répète : au début des années 1970 le fisc a essayé de taxer les "joueurs pro" du PMU avant de se faire taper dessus par le CE et après avoir gagné lors des procédures en premier instance et appel. Espérons que l'histoire se répète jusqu'au bout. Maintenant faut trouver ce monsieur qui a perdu à Versailles, savoir si il s'est pourvu devant le CE et lui filer un coup de main. Le délai moyen de passage devant le CE c'est 1 an en ce moment. C'est trop con de rater cette opportunité.
  24. Effectivement sauf que pour l'instant le poker est considéré au même niveau que le jeu de bridge et pas que le PMU. C'est quand même hallucinant au regard du caractère déterministe du jeu de bridge. La lecture du bofip est à ce sujet édifiante : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/ext/pdf/createPdfWithAnnexe/BOI-BNC-CHAMP-10-30-40-2012-09-12.pdf?id=6463-PGP&ve=1&br=2&la=2 On notera en particulier ces points : Si on traduit la jurisprudence des courses dans ce domaine on peut en conclure deux choses : _ Quasiment seul Pasqualini et Rossi sont imposables en France. _ Dans le cas du pari hypique la jurisprudence définitive vient d'arrêt du CE, il serait super intéressant d'avoir le texte des arrêts pour savoir si le processus qui a visiblement eu lieu entre 1970 et 1980 a été le même pour le PMU ie Fisc qui attaque, qui gagne en premier instance et en appel avant de se faire méchamment taper sur les doigts au CE. Pour cela il serait utile de savoir qui avait gagné auparavant ce qui sera indiqué dans l'arrêt. Malheureusement on ne trouve pas ces arrêts sur légifrance.
  25. Il y a deux grosses différences avec l'affaire petit : 1) Le niveau de gain (on parle de quelques mois de grindage étalés sur 3 ans. 2) Le fait que l'affaire soit passé en appel. En fait c'est assez désespérant. Le seul point positif c'est qu'on est face à une procédure nettement plus avancé. On est au stade de l'appel. Ca vaudrait franchement le coup d'aller le plus loin possible. Si le gars va au CE, ça offre la possibilité d'avoir une décision en 2014/2015 et non pas une décision en 2020 pour les procédures actuellement lancées. Cela vaudrait franchement le coup que les joueurs mettent la main à la poche pour payer un super avocat au conseil. Si il lit ces lignes ou si quelqu'un le connait j'aimerais vraiment pouvoir discuter avec lui. Même si il a passé le délai lui permettant de passer au CE et ne l'a pas fait ça m'intéresse de discuter avec lui des arguments de ses avocats. @monopilote : Derrière il y a monter au niveau Européen, ce qui serait le move logique à faire en cas de rejet du CE vu que le problème est une question évidente de différence de traitement entre le poker d'une part et le PMU. D'autant plus qu'on est dans un cas de modification de doctrine fiscale avec au passage modification de jurisprudence sous prétexte que la jurisprudence n'existe pas en droit français. Or la France s'est déjà fait taper dessus un paquet de fois au niveau EU pour ce genre de magouilles.
English
Retour en haut de page
×
Unibet : Hexapro Winnerboard
Unibet : Hexapro Winnerboard