Jump to content
Status Updates

pokerfred

CPiste
  • Content count

    404
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    pokerfred reacted to max_potter for a blog entry, L'ascension continue... (Poker Live)   
    Bonjour à tous!

    J'ai beaucoup hésité avant de faire ce billet puis je me suis dit que j'avais pas mal de choses à dire et donc que ça en valait peut-être la peine. Je ne sais vraiment pas de quoi je parlerai la prochaine fois, mais en attendant concentrons nous sur cet article.

    Pour commencer, il y a eu pas mal de changements depuis la dernière fois. Après 3 mois intensifs, de septembre à décembre, ma bankroll est passée de 4 200 à 11 700 €, ce qui est déjà pas mal. Depuis le début 2014, je me suis mis à travailler énormément mon jeu, j'essaie de me rappeler de chaque main clé à la fin des sessions, et ce, afin de voir ce que je pouvais améliorer. J'ai eu la chance également de discuter avec de très bons joueurs qui jouent gros en général et cela m'a permis de progresser.
    Auparavant, j'avais tendance à vouloir bluffer un peu trop de spots à cause de mon manque de patience. Ce temps est révolu, je peux vraiment attendre des heures sans jouer, même si c'est parfois difficile.

    Courant janvier, j'aimais tellement ma vie de "joueur" si l'on peut dire que j'ai hésité à en faire vraiment mon métier. J'ai donc demandé conseil sur le CP et la majorité des gens m'ont plutôt dit de trouver un véritable job et avoir une vraie carrière. Et je les rejoins car la vie d'un joueur pro a vraiment beaucoup d'inconvénients: pas de sécu, une fiscalité complexe, pas de d'emprunt possible, pas de retraite, une ambiance sans doute assez peu épanouissante et aussi un trou dans le CV qui peut poser problème par la suite.

    Je décide donc de continuer mes recherches d'emploi tout en jouant régulièrement l'aprem. Le mois de janvier sera exceptionnel car je gagnerai 7700€ en jouant en 2/4 NLHE.
    Ma BK commençant à devenir assez conséquente, j'ai pris la décision de me lancer dans l'Omaha. Connaissant un peu la variance de ce jeu, je préfère me caver à 400 en 2/4, remettre une cave si je la perds, et poser 800 en NLHE si je reperds cette dernière.

    Je pense avoir déjà bien progressé dans cette variante et en particulier grâce au livre de Jeff Hwang, qui est une vraie perle pour apprendre.

    A côté de cela, j'ai continué de jouer en NLHE en 2/4, puis lorsque ma BK a atteint les 18K, j'ai décidé de tenter la 5/5 de l'ACF. Les quelques sessions que j'ai faites se sont d'ailleurs plutôt bien passées. De plus, je ne suis pas scared money grâce aux pots assez conséquents que j'ai pu jouer en PLO blinds 2/4. En général, je cave 800 et suis prêt à remettre 800 quand je le juge nécessaire.

    Actuellement, j'ai un peu plus de 22K de roll, donc plus de 18K de gains en 4 mois et demi. Je vous cache pas que je suis quand même plutôt fier car je me rappelle de l'époque où j'ai débuté le poker, il y a 6 ans, et je regardais un jeton de 100 à l'ACF avec envie. Maintenant, il m'arrive très régulièrement d'avoir une pile de 10-20 jetons de 100 sans compter les colonnes de 10 ^^

    Comme quoi, en travaillant à ce jeu, on peut vraiment gagner de l'argent!

    Pour finir, voici quelques mains importantes que j'ai pu jouer depuis la dernière fois ;-)
    Enjoy!


    Cadet en 2/4

    Je relance à 22 en position avec
    Je suis payé par un fish en SB.
    Flop
    il check/call mon bet à 32.
    Turn
    Check/call à nouveau mon bet à 66.
    River
    Je suis sûr qu'il est sur tirage vu ses timings tells et et bet 120. Il tank 2 minutes et paye avec .
    Un peu deg de m'être fait attraper comme ça...
    Le "J'ai vraiment failli passer" m'a encore plus mis en tilt lol

    Un autre qui fait plaise par contre.
    Au BTN, un mec raise à 24 PF, je call avec
    Flop
    Check/Check
    Turn
    je check/call son bet à 38.
    River
    Il bet 90, je tank 2 minutes et paye pour voir sa hauteur dame... Ouf ^^

    Un gros pot contre un bon joueur.
    J'ai 1500 devant moi et il me couvre.
    3 limps, il raise à 20 au bouton, je paye avec
    et 3 joueurs payent aussi.
    Flop
    Je décide DB à 70 pour mixer un peu ma range de DB et pour value.
    Il est le seul à payer.
    Turn
    Je mise 130 et là il me raise à 280. Je tank, tank je pense qu'il est sur un draw et paye.
    Le pot fait 800.
    River
    Je check, il bet 350, jhésite à snap call, reprends le temps de la réflexion puis paye.
    Il montre

    Un petit pot à 1500, on dit pas non!


    Un coup marrant il y a quelques temps:
    Un Lituanien plutôt bon, joueur online raise au CO à 16. Il a environ 650.
    J en ai 1700.
    Je ne souhaite pas dire pourquoi je le sens faible car ça risque de se retourner contre moi un jour si un mec du CP me joue.

    Bref, au bouton avec je le 3-bet 46, il tank et me 4-bet 116...
    Je tank et suis mon read jusqu au bout et 5-bet 250.

    Il fold très rapidement et je show. J aurais du prendre une photo des yeux éberlués des gens à ce moment la, c était mythique!! J''ai même eu droit à quelques applaudissements ^^

    Je me tourne vers un mec en début de session qui me disait que je jouais que des premiums et lui dis "tu avais raison, je joue que les as ou les rois" xD


    ACF en 2/4
    Un ouf pose 5000 en 2/4 lol. C'est un spewtard de première, je l'attends au tournant.
    Les 2 premières fois, c'est lui qui m'attrape.
    Je relance au bouton avec à 22, il me 3-bet à 60, je call (j'ai 1100 à ce moment).
    Flop
    Il bet 90, je le crois pas du tout et raise 220, il tank et me raise à 800 lol.
    Je fold et il montre
    Bien joué mon coco, tkt pas je t'attraperai.

    Je me level une fois contre lui également.
    Il raise comme 50% des mains à 22, je fais 66 avec il paye.
    Flop
    On check/check
    Turn
    Il check, je décide bet à 60 pour induce un move de sa part car je pense être devant et il raise à 120.
    Je call
    River
    Il bet 200, je snapcall et il montre lol
    Oki!

    Je remets de l'argent sur la table et vais avoir par la suite 2 rencontres qui me seront favorables.
    Un mec raise à 12, le fou fait 40 au Bouton et je fais 140 en SB avec (1600 de stack)
    Il me snapcall.
    Flop horrible pour mes as:

    Je suis quasi sûr que si je bet, il va me raise car il aime mettre la pression des masses et qu'en plus, ce flop touche sa range.
    Je décide de check et d'aviser.
    Il bet 160, que je call rapidement.
    Turn lol
    Je check, il bet 320, je call.
    River
    Je check, il bet 630, je tank 2 minutes et call. Il montre et j'empoche le pot à 2500 € =)

    Quelques heures après, on recommence!
    En MP, il raise à 16 et je fais 60 au BTN avec
    Il me dit "on rejoue à fond comme tout à l'heure?" et il me 4-bet à 170. Je décide de garder sa range de bluff et just call en position pour jouer postflop (j'ai 3000 à ce moment-là). Qui plus est, c'est sans doute scared money, mais j'ai clairement pas envie de jouer un pot à 1500BB, soit 6000€ Préflop avec paire de rois même si je suis favori à 70%, voire 80. Et s'il a AA, je ne me le pardonnerais pas lol. Je préfère largement jouer postflop ici.
    Pot: 350€
    Flop
    Il bet 210, que je paye.
    Pot: 770€
    Turn magnifique
    Il bet 320, je tank et raise 900. Il tank et paye.
    Pot: 2570€
    River
    Il bet en premier 600 lol et je raise ma boîte pour à peu près 1500... Il jette XD
    Merci pour ce pot à environ 3700€ ^^

    Ca sera ma plus belle session à l'heure actuelle avec un gain de 2800€ en une soirée!

    Enfin un beau tirage qui fait chaud au coeur quand ça rentre.
    Un chinois avec 600 raise à 20. Je paye avec .
    Le mec à ma gauche 3-bet à 80. Il a 600 de stack et je le couvre.
    Chinois paye et je décide de payer.
    Flop
    On check tous les 2 et OR bet 200. Chinois passe, on se prend pas la tête et on boîte ce qu'il a, soit 520 en tout. Il tank tank et paye.
    Pot: 1300€
    Turn
    Je montre tout de suite et il va parler aux oiseaux avec ^^


    ACF en 5/5
    Mon plus gros pot pour l'instant.
    Au CO avec 2000 de stack, je décide de raise à 20 avec .
    Je suis payé par BTN (1900 de stack) et SB (700).
    Flop de ouf!
    Pas de raison de slowplay, je bet pot 60. Je suis payé par BTN.
    Turn
    Je bet 120, repayé.
    River magnifique
    Je bet 300 et là j'entends "Relance 800€".
    Je recheck mes cartes, je suis bien max, "Tapis".
    Le mec paye après 5 secondes d'hésitation et montre Pas suffisant!
    Pot à 4000€ environ.

    En vrac:


    Et rangé:

    Voilà ce que j'ai noté d'intéressant!

    En ce moment, je joue beaucoup à l'ACF donc si vous me voyez, n'hésitez pas à me faire signe ;-)

    A+ sur les tables!
  2. Like
    pokerfred reacted to Bandecdc for a blog entry, Stuck en micros, quel cauchemard... (mwhahaha :ninja:)   
    Hello à toute la communauté !

    Je me lance dans un long billet pour relater tout ce qui m'est arrivé depuis ces derniers mois, à commencer par mon trip en Irlande !

    A la base, je voulais l'écrire à la fin du mois, pour faire un bilan de mon année (qui va de décembre à novembre pour moi) mais lors de ma session d'hier soir, une altercation avec un des membres du forum m'a fait réfléchir à ma situation.

    Lors du 15€ turbo 6max superKo Progressif de 22h15, je fais une erreur d'appréciation et me level contre un reg, ce qui me pousse à mettre mes jetons en étant 3:2 underdog. Après un board riche en émotions, je finis par suckout et élimine le joueur en question , montant un gros stack par la même occasion. Après m'avoir traité de génie - ce qui est une insulte dans le monde du poker - le joueur m'a fait remarquer que mon niveau était bien inférieur à celui que je pensais avoir.

    "Ca vaut bien la peine que tu post des trucs en section stratégie, ça m'étonnes pas que tu sois stuck en micros, enfin bon si c'est ton kiff de grind les micros, fait toi plaiz". Voilà en gros le fond de sa pensée. Pour résumer : il veut me faire comprendre que depuis 4 ans que je joue maintenant, je devrais normalement grinder les midstakes, voire les highstakes depuis longtemps et avec aisance. Et que je si j'en suis toujours à jouer des dix euros le dimanche, c'est qu'il y a bien un problème avec mon niveau.

    Je me dis que ça devait arriver : avec le nombre de mains que je joue et le nombre d'erreurs que je fais, il y avait forcément un moment où j'en ferais une contre un joueur du Club Poker qui ne manquerait pas de me rappeler que je suis nul à chi** en fait et bla bla bla... Mais on y reviendra plus tard.

    Je vais d'abord revenir rapidement sur mon petit voyage à Dublin avec toute l'équipe des flamming dragons, composée de Palmzz, MuffinMan et Maadgambler et moi. C'était la première fois que je rencontrais les deux derniers, la première chose qu'on a fait en se voyant, c'est sortir un jeu de cartes et commencer une partie d'open face chineese. Je suck à ce jeu, heureusement qu'on pas joué des thunes, ce week end m'aurait coûté encore plus cher. Dans l'avion je perdrais un bet qui m'oblige à attendre deux semaines avant de voir le Finale de Breaking Bad, pourtant j'étais favori à 6:1, c'est assez dégueulasse si vous voulez mon avis.

    L'hôtel est accueillant et raisonnablement classe, mais il n'y a que deux lits simple et un lit double : Thomas (Palmzz) et moi-même gagnons le flip donnant droit au lit simple, à ce moment je crains un peu d'avoir utilisé toute ma réserve de chatte pour le Main Event le lendemain.

    J'entame alors quelques parties d'échecs avec Matt (Maadgambler). Il vaut un petit 2200 rouillé, mais c'est bien suffisant pour massacrer mes 1925 fide. J'arrive pas à en gagner une seule mais arrache quand même quelques matchs nuls, dont une où on joue tout les deux à l'aveugle, c'est toujours ça de pris.

    Le jour du tournoi arrivant, on prend tout les 4 un petit déjeuner - ou plutôt un brunch - dans le bar-restaurant juste à côté. On définit chacun notre stratégie, on se prépare mentalement. Pour Thomas et François (MuffinMan), c'est le premier event live. Pour moi c'est le 3ème. Quant à Matt, il est déjà plus habitué et a déjà eu quelques résultats. On décide finalement de tous swap (stacking mutuel) 5% sans cap.

    Arrivé à la table, j'étudie mes 5 adversaires (c'est du short-handed, 6 joueurs max par table). A première vue, j'ai une table assez difficile : 4 bons joueurs dont au moins un du CP, dont j'ai oublié le nom déjà. Le seul joueur visiblement un peu moins expérimenté est à ma directe droite, ce qui est une bonne nouvelle.

    Je vais jouer assez lag et pas mal de coups (environ 40% des mains). Je n'ai touché aucune premium et n'ai pas vraiment joué de main marquantes. Basiquement, ma stratégie était d'être assez calling station vu que mes adversaires étaient très agressifs et aimaient envoyer des sacoches.

    Je fais quand même une erreur dés la première main (lol) : je relance UTG+1 et je me fais 3bet au bu. Etant 400 bb deep au tout début (blindes 25/50), je me dis qu'installer une dynamique aggro est plus important que les 4 ou 5% de mon stack que je pourrais perdre sur ce coup. J'annonce donc rapidment un 4bet que le joueur va se contenter de payer en position. Après avoir Cbet sur et avoir été payé, je me dis que je suis souvent face à TT ou JJ et je n'ai pas encore le read que je peux faire passer ces mains. On check tous les deux sur une turn anodine et la river est une carte bingo puisque c'est un qui me donne deux paires. Après avoir envisagé un value bet, je fais l'erreur de me raviser et check, il check très rapidement et je gagne le coup. Je m'en veux un peu de ne pas avoir su profiter de mon chattage.

    Quelques mains après, je relance au CO, payé par la BB (le même joueur), qui va check-raise assez vite sur Après que j'ai call, il envoie 2/3 pot sur et give up sur une brique river. Je m'empresse de checkback et il montre
    Je me dis que la dame de pique lui aurait probablement coûté très très cher.

    Un peu plus tard, je défends très deep et avec une très bonne côte dans un multiway et décide de donk bet pour représenter deux paires ou mieux. Après un call précédé d'une réflexion du joueur du CP, j'envoie un second barrel sur la turn . Mon plan est de call sur un raise pour fit or fold et s'il call envoyer 2x le pot sur les briques et les trèfles ou 2/3 pot sur les as ou les 6. Mais je n'aurais pas l'occasion de mettre en application mon plan car il se couche très vite.

    Contre ce même joueur je vais faire un play un peu limite quand je vais relancer paire de six, checkback un flop anodin et call deux barrels turn et river pour le voir montrer air. Je prendrais un peu de jetons au joueur récréatif en payant avec au bu vs son ouverture au co et en payant deux barrel sur Txxx avec deux coeurs au flop. A la river sur une grosse brique, il check à la vitesse de la lumière. Voyant que le pot fait environ 3200, je m'empare de 2 jetons jaunes valant 1000 chacun. Mais en le voyant prendre ses cartes pour les jeter au muck avant même que je les aie posées, je change d'avis et en repose un. Il va quand même fold avant même que je l'ai misé, en montrant face up.

    A ce moment là la moyenne est à 25500 pour un tapis de départ à 20000 et j'ai 28200, je suis en pleine confiance et j'ai l'impression de bien jouer et surtout de toucher beaucoup de jeu, malgré ma table assez difficile.

    Aux blindes 100/200, un joueur ouvre en début de parole à 500, le joueur du CP call, je call avec :2x en sb et la bb complète.

    Flop :

    Pas trop mal =). Je réfléchis à donkbet vu que je l'ai fais avec un draw tout à l'heure, je prendrais beaucoup de value de cette manière, mais je pense que l'OR va souvent Cbet ce board. Tout se passe comme prévu : le relanceur initial Cbet à 800, call par le joueur du CP et quand la parole me revient, j'opte pour un check-raise bien lourd à 2500, seul le joueur du CP complètera les jetons manquant.

    La turn est une et mon adversaire doit avoir quelque chose que 12000 devant lui, à peu près. Je me doute qu'il y a des sets dans sa range, mais je pense qu'il peux y avoir un certain nombre de flush draw, quelques overpair du style 88-99 et globalement contre cette range je suis très bien. Je bet à nouveau 2500 et il me raise à 5500. A ce moment là j'aurais du avoir un warning qui s'allume dans ma tête, un sorte de signal qui aurait du m'interpeler et me glisser à l'oreille "hey, il est ultra nutsé lol". Mais ça n'a pas été le cas, j'ai push et il a snap call. J'ai compris à ce moment que je venais de faire n'imp et que je n'avais qu'un out, il tourne :4x et gagne bien évidemment le coup.

    Me voilà tombé à 12k-ish, soit encore 60 blindes. Mais bon dieu quel coup de massue : un set over set sur un board drawy, c'est dur à encaisser. A la pause, je suis repassé à 14k après avoir passé un raise et un squeeze bluff avec , Matt est monté à 49k, Thomas 30k et François 12k.

    Le joueur que j'avais chatté à la première main va prendre sa revanche à ce moment là, quand je 3bet bb vs mp avec , il call et float mon cbet sur le flop . Sur la turn , je décide de check-call car cette carte améliore bien plus sa range que la mienne et n'ai pas énormément de value à 2barrel. Sur une brique river, je check à nouveau. Il bet 2k et je suis quasiment sûr qu'il s'agit de value à ce stade. Mais encore une fois je n'ai pas la force de fold et call pour le voir retourner pour deux paires turnées.
    Tombé à 9.5k sur 150/300/25, je me lance dans un bet/4bet shove CO vs BU avec :7x mais me voit retourner pour un coinflip. Le roi tombe dés le flop pour abréger mes souffrances et tuer mes espoirs d'éventuel retour au stack de départ.

    MuffinMan bust en même temps que moi avec la même main (ManuB avait raison ^^) et MaadGambler suivra quelques heures plus tard. Seul Thomas atteindra le jour 2 assez shortstack (15bb je crois de mémoire).

    On profite du lendemain pour visiter la ville et aller dans différents pubs irlandais. A noter que malgré ses 22 ans révolus, nous nous verrons refuser l'accès de certains parce que François n'a pas sa carte d'identité et ne peux pas prouver qu'il a bel et bien plus de 18 ans (LOL).

    Le surlendemain, on attaque le side event sans MuffinMan. et Matt et moi nous retrouvons à la même table. Évidemment cet enfoiré à la position sur moi et va me mener la vie dure tout au long du tournoi. Mais la table est bien plus facile que celle du main event : un joueur récréatif débutant est juste à ma droite, ce qui est un très bon point. On papote de tout et de rien, il explique que la paire de 7 est celle qui fait le plus souvent brelan, je lui réponds que je suis d'accord mais que ça dépend quand même, des fois ça tombe plus souvent et des fois ça tombe moins souvent.

    Au bout d'une trentaine de minute, je joue mon premier coup contre lui : blindes 50-100, j'ai environ 10500 de stack (sur les 10k de départ), je défend :5x sb vs sa relance à 300 au bouton. Flop je check/call sa mise de 400.
    A la turn, le pot fait 1500 et nous checkons tous les deux la turn
    Sur la river je décide bet 600 pour value car je pense qu'il va très souvent checkback cette river. Il raise sans réfléchir extrêmement vite à 2000. Oula. Je fold la mort dans l'âme mais il refuse de me montrer. Il admettra plus tard avoir eu la couleur avec Je n'ai pas de raison de ne pas le croire et ça me rassure un peu.

    Je joue un coup un peu border line contre Maadgambler qui a squeeze une merguez et deux barrel pour la moitié de son stack sur KJxx. Je n'ai pas eu trop de mal à folder paire de 5 mais j'aurais certainement du fold au flop. Il m'a avoué après coup avoir eu naked flush draw et aurait été emm**dé si j'avais push.

    Un autre où je raise et check deux fois sur KJxx. Sur une river blank, je bet petit et il raise. Je snap parce que lol il rep' que dalle et moi non plus. Mais bien sûr il avait KJ. Sick fish lol.

    Je remonte au stack de départ en isolant un limp du joueur récréatif avec et en prenant deux barrels bien gras de value sur KTxx. A la river je décide de checkback et il montre un draw raté, puis m'engueule de le relancer avec un "roi fatigué". Je lui explique que c'est ma fétiche et que les rois tombent plus souvent quand on a roi-9.

    Peu après Maad prend les rois contre les as 80bb deep et fiout, game over. Un set up bien plus grave que mon set over set du main à mon humble avis.


    Je relance au bu ce même joueur avec et il call en bb. Le flop étant un petit Axx bien sec, je décide de checkback pour pot contrôle et après son deuxième check turn, je décide de prendre une line un peu tricky : le pot faisant 1100, je prend deux jetons de 500 et fais mine de m'être trompé en voulant n'en miser qu'un seul. "Meeeerde", mais le croupier m'explique que ce n'est pas grave, ça arrive, et me laisse la reprendre.

    Je me dis "encore mieux" et m'excuse "I really meant to bet only one of those" "it's okay, your chip didn't cross the line entirely". Du coup le joueur en face prend ça pour un aveux de faiblesse et checkraise. Je call après une longue réflexion et lolsnap son gros bet river. Il muck en levant les yeux aux ciel. Je m'excuse de ce mini angleshot en lui expliquant que je voulais vraiment miser 1000 et que j'aurais laissé la mise si le croupier ne m'avait pas dit de la reprendre.

    Le joueur deux crans à ma droite est un reg abc probablement un peu weak et c'est sur lui que j'ai décidé de créer une dynamique. Voyant que le récréatif directement à ma droite est aft (away from table) au moment où il est de big blind, je raise UTG avec le plan de 4bet tout le monde parce que lol je raise la blinde d'un away. C'est le cas avec le joueur en question en SB. J'insta 4bet et il fold après 30 secondes de réflexion. La main d'après il est de BU et je me suis dis que j'allais 3bet quasiment any two dans ce spot vu que lui aussi il va lol raise la sb d'un away ^^. Je trouve et ça me suffit. Il relance comme prévu et j'effectue la surrelance. Il paye et je cbet en bluff le flop. Il passe rapidement et je montre ma main.

    Parfait : maintenant j'ai l'image du gros douchebag insupportable laggish bluffeur etc. Je me dis qu'à la prochaine premium que je prend, je destack quelqu'un. Un tour plus tard, je touche enfin ma premium. Enfin pas exactement : Mais le spot de squeeze est trop beau. Le récréatif s'est suicidé avec 0% d'equity contre le lag que j'ai bluff catch quelques mains plus tôt et le reg abc weak n'a plus qu'une trentaine de bb. Quand le premier ouvre son bu et que le second call, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre le spot incroyablement sexy avec cette poubelle.

    La première partie du plan marche bien, le lag snap fold, mais le second call curieusement en étant pourtant assez short. Il va checkcall mon cbet 1/3 pot sur et open shove à peu près le pot sur une turn . Je prend mon temps de réflexion en me disant qu'il rep pas grand chose parmi les nutz et qu'il a rarement d'Ax dans sa range. Je lui demande s'il montre si je passe, il me dit oui. Il est très stressé, devient tout rouge, transpire. J'ai envie de faire le héro call 4éme paire no redraw. Mais bon c'est une bonne partie de mon stack quand même et il me reste 11k si je passe. Finalement je me décide à passer et il show lol salaud, tu m'as bien own.

    Un peu en tilt, je relance quelques mains plus tard :Tx et trouve deux payeurs, je cbet sur et n'ai payé que par un joueur qui vient d'arriver à la place où se trouvait Matt. Ce dernier joue 9k et a un sticker Wam Poker, c'est donc un fish. La turn étant un , je pense avoir encore de la value sur les 9x et les random mains qui trainent mais pour une raison qui m'échappe, je choisis de check/call sa petite mise. A la river le pot fait déjà 9k et il mise 6k alors qu'il m'en reste 8.5 derrière sur un . Je n'ai aucune info tangibles sur ce joueur, il ne sait pas que j'ai bluff énormément sur cette table, je n'ai aucune raison de penser qu'il est en bluff. 8x fait parfaitement parti de sa range, ainsi que 22, 33 et 99. A froid je pense que je dois fold, mais sur le moment j'ai crying call et effectivement il m'a montré full avec :2x Je me suis senti bien con.

    Tombé à 2-3k après ce coup, j'ai open shove plusieurs fois sans payeurs avant d'être rattrapé par la structure. Je découvre un et push sans regarder la deuxième ce qui sera environ 6-7bb. Je suis call deux fois, sur un flop Kxx, je regarde la seconde et découvre un lol sick. Au final un en face aura raison de moi.

    Thomas est encore en jeu mais plus pour longtemps : il ne lui reste lui-même que 3000 jetons à peu près. Je retrouve les deux autres pour attendre son bust et envisage de participer au second side, en irish poker.
    Finalement je me décide à le reg, mais ne fait pas long feu. Je ne sais pas vraiment y jouer, mais personne ne sait de toute façon, un peu comme le Ante Up. Au final la structure est bien crapshot, les jetons aussi : autant pour le main on avait des céramiques de très bonne qualité et pour le premier side des jetons de qualités moyenne, là on aura droit à des jetons bien pourraves. J'essaie d'ailleurs de blaguer en le faisant remarquer au croupier.

    "It's funny how the cheaper the tourney , the crappier the chips.
    -I'm sorry?
    -I mean, in the main event we had such good chips and now in this side we only have some kind of plastic chips.
    -I'm sorry sir, I don't understand"

    S'en est suivi un dialogue assez awkward où j'ai compris que mon accent anglais était suffisamment atroce pour ne pas pouvoir être compris du tout, ce qui est assez vexant quand on y pense.
    Bref au final cette variante est particulièrement chiante quand on est card dead, et je l'ai été. C'est un peu un mix de omaha et de hold'em et même pour du hold'em j'aurais été bien mal servi.

    Au final je finis enfin par trouver AAxx en bb avec 18bb, mais le croupier fait une fausse donne et on doit rendre nos cartes. NOOOON. Bon au final on me donne plutôt pas mal =). Surtout quand on a un open de l'irlandais bien lag au bu, je resteal tout content. et il snap call.

    Flop Oh come on ! Comment je peux rater à ce point le board avec cette main ??? Du coup, selon le principe de l'irish, je dois défausser deux cartes, je choisis de garder l'as et la dame et bien sûr l'irlandais a gardé sa paire d'as. LOL. fun trip.

    Pendant ce temps, je trouve Thomas et lui demande quand est-ce qu'il a bust. Il me dit "non non, j'ai pas bust, j'ai 120k là, on va passer la bulle". Je lui demande comment il a fait car aux dernières nouvelles il était quasi mort. Il me raconte comment il a enchainé les double up sur des flips et des 70/30 qui sont tous passé, tout se passe comme dans un rêve pour lui.

    Au final le voyant toujours dans le tournoi à minuit passé et ayant un avion à 5h du mat, on décide de le rail. Mais comme il est invincible en tournoi, il atteint la table finale un peu short. à 4h, nous somme obligé de partir sans lui et lui obligé de rester parce que lol 6-left d'un 200 boules slash 11k à la gagne slash one time papa slash suck it losers, chuis le seul à ITM. A 7h du mat on débarque en France et on apprend qu'il l'a ship. IZI MONEY FLAMMING DRAGONS REPRESENTZ.

    Ahah ça c'était pour la partie cagoule. J'ai fais pas mal d'erreurs dans les gros pots, je m'en veux un peu, mais je trouve que c'était non plus les spots les plus simples que j'ai vu.

    Sinon online ça s'est mieux passé : si j'ai finis le mois d'octobre à "seulement" +451€ pour 33h de jeu, je suis en position de réaliser un bien meilleur mois en novembre et de clôturer mon année online de manière satisfaisante.

    En effet, grâce à une nouvelle 3ème place sur l'Eldorado la semaine dernière, pour un gain net de 1104€, ainsi que trois autres petites TF, j'ai pu terminer ma session de la semaine dernière à +1260€, à celà quoi s'ajoutent les 435€ pris hier soir en gagnant notamment un 10€ à 250 joueurs sur Winamax, plus quelques 80€ grappillés en SNG HU et en rakeback. Actuellement je fais donc un mois à +1775€ pour 27h de jeu et une année à +11728€ pour 389h de jeu; soit un hourly qui se stabilise aux alentours de 30€/h après 2056 tournois, malgré mes projections à la baisse. J'ai donc dépassé mon objectif de faire 10k/an d'environ 17.3%, ce qui est très plaisant
    Par ailleurs j'ai tournée une vidéo live du début-milieu de session de la semaine dernière :
    Pour ceux que ça intéresse.

    En tout cas pour en revenir à la remarque dont j'ai parlé en début de billet :
    1) D'une part, j'ai passé mon ABI de 7€ à 12.50€ en un an en jouant qu'une ou deux sessions par semaine. Je ne suis pas coincé en micro, je progresse à mon rythme, ce qui est différent.

    2) Je ne me considère pas comme un top reg, ni ne cherche à tout prix à en devenir un. J'essaie de corriger mes leaks pour moi et pour mon profit, pas pour faire des concours de queue avec d'autres joueurs.

    3) Je suis et resterais un joueur qui joue pour le plaisir, je considère pas ce jeu comme un métier malgré le semblant de régularité que je semble afficher ces derniers mois.

    4) Je suis encore étudiant avec un petit job à côté, ce qui fait que j'ai la notion de la valeur de l'argent en tête et que je reste très posé à ce niveau là. Quand je lance une session de 40 ou 50 tournois sur la journée, à 12.50€ pièce, ça fait très vite deux fois mon loyer de misé en une seule session et c'est déjà vraiment énorme pour moi. Passer à, disons 25-30 tournois à 50€ ou plus, ça me dépasse complétement et psychologiquement, je me vois vraiment mal perdre 1k€ ou plus en une soirée, quand bien même j'aurais le niveau pour les jouer. Je pense qu'on est beaucoup dans ce cas d'ailleurs.
    5) Last but not least, je suis un adepte de la game selection, ce qui signifie que je ne joue pas différents tournois que beaucoup de regs un peu no-brain jouent machinalement alors qu'ils sont très marginalement ev+ dessus et a contrario j'ajoute à mon set des tournois complétements délaissés parce que trop petits ou pas assez balla, mais qui sont extrêmement rentables.

    Voilà en gros ce que je voulais dire à propos de mon statut de joueur de micros. A bientôt pour le prochain billet !
  3. Like
    pokerfred reacted to Skip for a blog entry, UP   
    Well, well, well ...

    Pratiquement un an que j'ai raccroché les gants, et entre et la description de je dois bien dire que j'ai moi aussi l'envie de reprendre ma plume...

    What's up, donc ?
    Et bien mon année fut bien chargée, ayant depuis l'été dernier un nouveau poste dans ma boite, entraînant des responsabilités accrues, et les horaires qui vont avec...

    Peu de temps pour le poker donc, mais je conserve un attachement certain pour ce milieu, et continue à squatter allègrement la cuisine de la radio le mardi soir tout en côtoyant fréquemment les regs du CP, autour d'une table, d'un verre ou même d'une balle de basket.

    Je vous avais d'ailleurs laissé l'an passé sur ce petit clin d'oeil présageant que Deauville serait mon prochain grand rendez-vous poker:
    Et bien je n'ai pas été déçu, et je vais donc me permettre un petit aparté pour mieux remettre les choses dans leur contexte ... Deauville, c'est un grand festival de poker, avec la finale des FPS et l'EPT qui s'enchaînent, avec tout un tas de sides supplémentaires. Tous les ans, c'est LE rassemblement du poker français, mais cette année était particulière puisque je m'y rendais pour la première fois
    Enfin pu mettre une tête sur tous les regulars de PS.fr que je ne connaissais pas encore, et je dois dire qu'on a vraiment passé de bons moments, tout le monde (ou presque, ) s'entendant très bien malgré les tensions inévitables rencontrées aux tables par le passé.

    Arrivé en voiture avec G2T6R, nous retrouvons ainsi la veille du day1(b) une joyeuse bande de SNE en train de diner au Drakar, qui deviendra rapidement notre repère : Bilou, Plato, Popi, Tof, Quintinio, Niko44, Nodix ... que du beau monde. Ca parle inéxorablement de poker, mais pas que. L'ambiance est très bonne, et on a rapidement l'impression de se connaître depuis plusieurs années, ce qui n'est au final ... pas tout à fait faux.

    Nous sortons du resto vers 1h, et le tournoi commençant à midi le lendemain, nous avons plein de temps pour discuter avec tous ces ballas ... autour d'une table au Seven ... Et oui, nous ne couperons pas à cette boite de renomée mondiale, que nous saignerons chaque soir avec entrain, à coup de tournées de vodka malgré la cruelle absence d'autres clubbers.

    Bon, je suis mauvaise langue. Sur le coup de 3h débarquent quelques TV stars PS et bien entendu Poloker et ses acolytes, dont la dernière soirée sans commander de bouteille de Dompé ou de Greygoose doit remonter à l'année 2010. La soirée bat donc son plein, et c'est sans réelle surprise que je me retrouverais à faire la fermeture, comme un con, alors que j'ai un tournoi à jouer 6h plus tard.



    Réveil pépouze à l'hôtel du Golf 10 minutes avant le début du tournoi, transport express jusqu'à une boulangerie du coin pour éponger un peu tout ça, et on retrouve une demi heure plus tard (bah oui, ils nous ont foutu dans un hôtel à 5kms du casino, standard ) Virus Zubz, Shishi, NTZ, Zozo et surtout Horn33t devant le casino. Pourquoi surtout Horn33t ? Vous allez comprendre très vite.

    Quelques semaines avant ce FPS, petite session MTT chez Bilou avec Horn33t, Utopik, Zozo et Virus, au cours de laquelle nous mettons en place un side bet sympathique : le premier qui bust du sunday special devra jouer le FPS dans le déguisement choisi par les autres participants. Sautant sur l'occasion, Horn33t shove quelques minutes plus tard avec 4ème pair contre nut flush, impatient de connaître son déguisement...

    Après avoir pensé dans un premier temps à un déguisement de Fish + une pancarte "ça m'apprendra à slowroll" (sa spécialité), nous tomberons finalement sur un déguisement lui allant à la perfection, celui de DONKEY. Nutsé. Il me fallait donc impérativement lui remettre le déguisement avant le début du tournoi, et le temps qu'il l'enfile, nous négocions non sans mal son entrée dans le casino (C'est Deauville qu'han même) avant de prendre nos bracelets*. Ship it !

    *d'entrée



    Bon nous finirons par rentrer en jeu avec une petite heure de late reg, et toujours 2g dans chaque bras. Difficile dans ces conditions de monter du jeton ? Tu parles ... jamais aussi bien grind un donkament Probablement relancé plus d'une main sur trois, pour passer rapidement de 30 à 55k et me placer parmis les chipleaders au premier break.

    Malheureusement l'alcool finit par redescendre un peu, et la gueule de bois est sévère. Je me souviens pas bien des coups, mais je finis par faire un call litigieux sur le shove de Patrick Braga - Spoiler : le vainqueur de l'épreuve - avec alors qu'il cold 4bet shove 23bb suite à mon 3bet à 6bb façe au spot de la table (contre qui je 3bettais mergé 1 main sur deux)

    Il avait et, oh, surprise, je perds le flip, me retrouvant à mon tour dans une situation délicate et perdant, toujours contre le même joueur, mes jetons sur un random combo draw vs trips qui ne passe pas.

    Toute ma vie toussa, il est temps de retourner à l'O2, bar du casino et rendez vous incontournable tant que le seven n'est pas ouvert. NTZ à bust rapidement aussi, Olivier (qui nous a rejoint au passage) est à l'average, Horn33t, qui fait les gros titres de la presse spécialisée avec son costume, est plutôt bien, et Popini est énorme. Bon CSB, mais il est temps de retourner se la coller.

    Rapide diner au Drakar, rencontre mouvementée entre Junkyboy et Bilou au Seven, et je ne tarderais pas à rendre les armes, sur le coup de 3h, me préservant pour le lendemain.

    Le lendemain, donc, réveil tardif, remise en forme avec un rapide passage sur la plage, puis retour au casino vers 15h pour faire l'ouverture des tables de cash game avec Zozo. Que de la 5/10 qui tourne, on décide ainsi de swap 50% avec ce dernier pour réduire la variance. Bon, il perd sa cave en 10 minutes de tilt, et je me retrouve dans une situation délicate. Heureusement Papa est là et réussit à remonter la pente, avec un petit bonus pour la soirée.

    Cette dernière arrive d'ailleurs très vite puisque le day2 du FPS s'achève et que tandis que Horn33et et Olivier ont bust, le chipleader n'est autre que Niko44, ce balla, qui a au passage chopé le numéro de Vanessa Rousseau parce qu'elle voulait une part de son action, et plus si affinités. eZ.

    Bon, le day3 est demain matin (enfin midi) et il y'a un beau billet à la clé, mais on ne va pas s'asseoir sur une si belle occasion de célébrer tout de même. Petit tour au Royal où Bendo a organisé un bel apéro pour les SNE & consorts au frais de la princesse ; belle tablée au Drakar puisque nous sommes ce soir une petite vingtaine, et débarquage massif en boite, une autre que le Seven, mais dont j'ai oublié le nom

    Les bouteilles sont de sorties, Niko est ivre saoul et tente d'apeller Vanessa pour lui demander de nous rejoindre, mais ce balla n'a plus de crédit sur son portable. LoL. Bon, il est 3h, l'heure où débarque tout le monde au Seven, ne manquons pas au rendez vous. Finement joué, il y'a pour une fois pas mal de monde, et nous y retrouvons Farfalla, LTH Corp, MerciFish et d'autres encore probablement mais je suis moi aussi dans un état d'ébriété avancé.

    Refusant finalement de quitter la salle lors de la fermeture, la sortie n'en sera que plus violente, mais de retour à l'hotel, et après avoir couché Niko dans un état proche du coma alors qu'il joue le tournoi de sa vie quelques heures plus tard, nous partons en after avec Bilou, son pote Pierrick, Plato, Quintinio et Popini dans la chambre de Bilou.



    Un minibar et une télécommande dans le jardin plus tard, on a faim. Popi essaye bien de commander une entrecôte, saignante, au room service, mais ces enfoirés lui raccrochent à la gueule en lui faisant remarquer qu'il n'est pas dans son état normal. Well, il est 8h, le petit déj est servi, let's go !

    Et LA ... ce qui devait arriver arriva. Le roi du trashtalk et du trashplay, le grand, l'unique n0testin, est le seul client attablé, en compagnie de sa nana. La rencontre est pleine d'émotions, notamment pour Quintinio, autre grande figure du trashtalk .fr, qui ne se privera pas de lui rappeler tout au long du petit déjeuner que ça reste lui le patron en trashtalk live.

    L'ambiance est tendue, le maître d'hôtel excédé, et tandis que Plato mange littéralement l'intégralité du saumon du buffet, il nous refuse à plusieurs dizaines de reprises le whisky demandé, ce qui n'est, vous en conviendrez, pas digne d'un hôtel à plusieurs centaines d'euros.

    Nous finirons par quitter les lieux à son grand soulagement, non sans avoir croisé un Dominik Nitsche enchanté de trouver tant d'animation avant son footing matinal, mais se coucher ne semble toujours pas être une option. Nous décidons ainsi de repartir au casino, et attendons plusieurs dizaines de minutes la navette censée venir nous chercher, avant de nous rendre compte que cette dernière ne passait pas avant 10h.

    Embettés mais pas découragés pour autant, nous embarquerons rapidement sur une voiturette de golf. Les clés ne sont pas disponibles, mais qu'à cela ne tienne, la route est en descente jusqu'au casino après tout. C'est dans un buisson que le maître d'hôtel viendra rechercher l'engin, fort heureusement en parfait état puisqu'il remontera sans problème jusqu'à son emplacement initial.


    C'est lorsque Popi à décidé de remonter en scelle que j'ai compris qu'il était peut être temps d'aller se coucher. Mieux vaut tard que jamais ..

    Bon la soirée était assez epic mais le réveil n'en a été que plus difficile. Je trouverais tout de même la force d'aller déjeuner vers 14h avant d'aller rail un peu Niko, qui somnole à sa table à l'approche de la TF. Il finira par bust 14ème me semble t-il, sur un beau spew, on peut désormais le dire je pense : Niko, c'était terriblement spewy

    Pour cette dernière soirée, PS organise une petite sauterie ou tout le monde devrait se retrouver, à la veille de la TF du FPS et à l'aube de l'EPT itself. On y fait donc un tour, mais ça sera rapidement un fold, entre ceux qui ne se sont pas remis de la veille et celui qui n'en revient toujours pas d'avoir bust si près du graal.

    Désormais traditionnel diner au Drakar, puis petit tour au Seven pour la forme, mais nous finirons bien tôt après un dernier verre bien appuyé et la promesse que l'on se reverra tous bientôt.
    Retour sur Paris le lendemain après un petit détour par la charmante Honfleur, et il est temps de revenir à des réalités bien moins sexy ...



    Bref, tout ça pour dire (oui, je sais, c'était un long aparté) que nous avions envie de remettre ça.


    Et quoi de mieux pour cela que ... Las Vegas ?
    ET OUAIS on y est, il est là le UP, bien caché sous une danette à la vanille : Las Vegas, episode II, bitches !
    BOOM.

    Longue préparation donc, au moins un mois à l'avance, pour décider des circonstances de cette nouvelle réunion. Pensant être entre 6 et 8, on a longuement hésité à louer une villa, notamment celle ci : https://www.airbnb.com/rooms/810977

    Mais bon, loin du strip toussa, pour un court séjour finalement, c'est peut être mieux de rester dans un hôtel. Du coup Zozo à eu une idée bien sympa, de prendre une suite bien balla + des rooms standard, et de partager les frais. C'est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers cette merveille au Mirage :





    110m2, deux chambres, 3 lits, un énorme living room, c'était parfait.
    Mais bon comme on est des branleurs, on s'y est pris trop tard (elles sont toutes book 3 mois à l'avance), et il faudra attendre l'année prochaine pour ce kiff.

    Nous nous retrouverons au final dans des suites bella (à une lettre près on était bon) au Venetian, avec notamment Zozo, BVRPS et Horn33t. C'est un cran en dessous mais ça reste bien sympa, et put**n que j'ai hâte de retrouver cette ville de degens.

    Bon au passage vu que j'allais à Vegas j'ai joué quelques sats, et obv j'ai ship, à la fois l'event #60 (un 1500$) et le main event, les deux sur Barrière. On prend les même et on recommence, donc ! Sauf que cette fois c'est tout bonus, pas de pression, on va juste essayer d'apprendre un peu de nos erreurs, et attendre un peu dans le main avant de jouer trop aggro

    Du coup mon planning est assez MTT oriented, dans l'idée ça donne ça :


    Programme des festivités
    Arrivée le 28 juin -> repos / unjetlaggage
    29 juin à 12h au Venetian : DSE 600$ day 1A pour bien se mettre dans le bain
    30 juin au Bellagio: grosse session CG 5-10 / 10-20 tant qu'on a quelques $ en poche
    1er juillet à 12h au Venetian : DSE 600$ day 2 ou sats pour WSOP #57
    2 juillet à 12h au Rio : WSOP event #57 - 5000$ NLHE si qualifié, ou 235$ donkament à 15h (jusque 2000 joueurs + et 100k + à la gagne)
    3 juillet à 15h au Rio : 235$ donkament
    4 juillet à 14h au Marquee : Pool party day
    5 juillet à 12h au Rio : WSOP event #60 - 1500$ 3days event
    6 juillet à 12h au Rio : day 2 event #60 ou SPA
    7 juillet à 12h au Rio : WSOP event #62 - 10k$ main event
    8 juillet : retour Paris (Jinx Jinx Jinx)

    Tout ça entrecoupé avec parcimonie de CG (on va essayer de shot assez haut) et de clubbing, on devrait se mettre assez bien

    ONE TIME !


  4. Like
    pokerfred reacted to natanoj for a blog entry, Session n°43, Vendredi 16 mars 2013   
    Ca faisait un moment que je n'avais pas fait de compte rendu de session. La dernière fois c'était la session n°17, le 27 janvier. Un mois et demi. Pas tant que ça vous me direz. Très peu à l'échelle du grinder moyen. Et pourtant, j'ai l'impression que c'était "pokeristiquement parlant" une éternité. Le joueur que j'étais il y a un mois et demi, c'est à dire il y a 26 sessions est, j'en ai la nette impression, radicalement différent de celui qui a joué ce soir. Vous vous en êtes peut être un peu douté en voyant mes résultats depuis la session 30. J'ai l'impression de crusher sévère la NL200 live (environ une vingtaine de caves ce mois-ci, depuis le "déclic" sick!), et je pense que ce n'est pas simplement qu'un good run...

    Que s'est il passé? Une conjonction de plusieurs paramètres probablement. Le fait d'être enfin à l'aise avec ma bankroll et d'avoir move down en NL200 y est pour beaucoup. Les vidéos de coaching américaines que je mate avant et après chaque session (ce que je ne faisais plus trop) ont pas mal aidé. Les quelques sessions avec Kaviar et Gégé, avec d'intenses discussion techniques dans la voiture. Clairement aussi le fait que je n'ai jamais joué aussi intensément depuis deux mois, et que les premiers CR que j'avais fait au début de ce blog avec les commentaires qui les accompagnaient m'ont permis de progresser énormément... Un tas de trucs différents qui font que non seulement j'ai l'impression que mon A game est devenu bien meilleur, mais aussi et surtout qu'il est là beaucoup plus souvent...

    C'est un peu la raison pour laquelle j'avais décidé d'arrêter de poster des CR récemment. Pourquoi dévoiler mon jeu maintenant que je crush? Pourquoi se tirer une balle dans le pieds en dévoilant le thinking process du "nouveau natanoj"? Si je décide de raconter la session de ce soir, malgré que ce soit un peu con à court/moyen terme, c'est pour trois raisons :

    - Je voulais publier un dernier CR de session avant mon départ pour l'Amérique histoire de terminer ce blog en beauté.

    - La session de ce soir a été extrêmement intéressante. J'étais à une table assez weak, et j'ai décidé de jouer LAG. J'ai eu énormément de spots vraiments très intéressants avec pleins de prises de décisions importantes, et aussi pas mal de décisions purement "live" (c'est à dire que j'aurais joué différemment online). Je vais mettre pas mal de "main clé" et de "discuss hand" et je vous encourage vivement à participer au débat car il y aura beaucoup à dire imo.

    - J'ai l'impression désormais d'avoir une très bonne experience, et un véritable edge en ce qui concerne l'aspect purement live du cash game. Bon je fais toujours des erreurs, mais de moins en moins imo, et puis qui n'en fait pas? J'envisage à moyen terme, disons à mon retour du tour du monde quand j'aurai acquis encore plus d'xp, ou même pendant mon voyage pour le financer, soit d'écrire un bouquin de coaching pour crush les small stakes live (un genre de "poker apprivoisé" version NL200 casino), soit de me lancer moi-même en tant que coach, soit de faire des séminaires thématiques (ou les 3).
    Etant à la fois joueur online et live, j'ai compris que le cash game live small stakes est vraiment très spécifique, et qu'un bon joueur online malgré un edge technique très supérieur peut perdre beaucoup de son winrate s'il ne comprend pas certains aspects du live (entre autres bet sizing, live tells, profiling, dynamiques, ranges de 3b, de limp, tilt, poker face, etc... sont ceux qui me viennent immédiatement)
    J'ai lu énormément de bouquins sur le poker, mais à ma connaissance en France, il existe très peu, voire aucune ressource spécifiquement sur le poker live (à part un chapitre assez sommaire dans Kill Elky 3), et je suis sûr que ça peut intéresser énormément de monde, que ce soient de très bons joueurs online qui voudraient se lancer, ou des livetard qui voudraient corriger des leaks...
    Ce CR de session, loin d'être un brag ou un whine (je me suis fait suck out pas mal et perds 250 bb comme même...), peut vous permettre de constater si oui ou non je suis susceptible de vous apprendre des trucs et eventuellement de convaincre des joueurs qui pourraient être intéressés pour travailler avec moi à l'avenir. Je vous encourage d'ailleurs à m'envoyer des MP ou commentaires si vous pensez en faire partie.

    Cela étant dit allons y.

    J'arrive à Oostende à 22h. J'ai le choix entre une 2/2 et une 2/4, mais j'ai pas pris assez d'argent sur moi et je décide donc de m'asseoir 200 bb deep en 2/2 plutot que 100 deep en 2/4. Je reconnais quelques joueurs à table...



    1. Au début un noob est assis à cette table. Il va se faire destacker, et remplacer par un jeune gars que j'ai déjà joué une semaine plus tôt. Joueur compétent (200)
    2. Un inconnu aux cheveux gominés (200)
    3. Votre futur coach (400)
    4. Un inconnu qui va se faire destacker, et remplacer par un métis, le pote de Jeunot, joué la semaine dernière également. Compétent. (200)
    5. Un inconnu, beur(100)
    6. Un viel inconnu (100)
    7. Un inconnu qui va s'avérer assez weak (200)
    8. Un jeune blond cavé 200 deep, tête de bon joueur, méfiance. (400)
    9. Un inconnu plutôt chevelu ( 200)
    10. Je l'ai déjà joué quelques semaines plus tôt, mais impossible de me rappeler de son style. S'il m'a pas marqué, je supose que ça devait pas être un tueur (400)

    22h, 400 sur la table, 400 dans la poche...

    1. Je raise 88 à 12 en MP et tout le monde fold

    2. Je suis là depuis quelques minutes, mais la table à l'air un peu molle, je décide tout de suite que je vais jouer LAG. J'ouvre KTo au HJ et ouvre 12.
    En HU vs weak, sur un board (pot 32) je contibet 28 (petite erreur de sizing) et ça fold.

    3. Deux mains plus tard, Gomina raise 14 en MP. J'ouvre et 3bet 42, sachant que j'ai déjà une image assez active, et que j'ai de la value à 3bet ici, surtout ip.

    Je me retrouve HU.

    Flop : (pot 88)

    à ma grande surprise, il donk bet 32. Je ne connais pas trop le vilain, mais généralement, chez des joueurs de son profil, c'est très souvent une small PP ou des over qui veut prendre le coup tout de suite. C'est un easy spot de float. Je décide que je vais raise bluff pas mal de turn.

    Turn : (pot 152)
    il check. C'est assez obv qu'il a une main genre 66/88.Plus besoin de bluff, mais il faut value. Il lui reste 150 environ, je réfléchis au sizing qui pourrait le commit, et décide de bet un petit 50. Il finit par fold. Bien weak sa manière de jouer, peu importe ce qu'il avait...

    4. Peu après, sur une option, j'ouvre KQs et raise 16. En 3 way, je vois un flop :

    (pot 50)

    je me fais donk bet par un weak et décide de give up malgré le spot sympa de raise/float car j'ai été un peu trop actif dernièrement et ça risque d'être compliqué de bluff. Je vais être obligé de toucher pour prendre ce pot et ça sert donc pas à grand chose.

    5. Après quelques limps, je décide d'ouvrir à 12 au CO. Je me retrouve en 4way.

    Flop : (pot 48)
    Ca check jusqu'à moi. Vue mon image, j'ai un obv contibet pour value à 30. Je suis juste call par chevelu à qui il reste 52. Vu tous les draws sur ce board, je vais shove toutes les briques turn vu son stack, même si je me value cut contre ses Ax supérieurs, ce qui est improbable vu qu'il a limp en early.

    Turn : (pot 108)
    Il donk shove 52. Je snap.

    River : (pot 212)
    il show A9, je muck. Je pense pas que j'aurais pu jouer cette main autrement vus les stack sizes.


    6. Discuss hand. Semi bluff turn vs weak
    6. Après plusieurs limps, j'ouvre en SB et raise 18. Je me fais call par la BB, le joueur weak qui sera remplacé par métis, et étonnament, tout le reste de la table fold.

    flop : (pot 42)
    Il a rarement touché ce board, et je décide de contibet 28. Il call relativement rapidement. Je le mets sur Tx, 5x, 2x, des flush draws, mais vu que j'ai l' , ca enlève quelques combos, et pas mal de pp intermédiaires. Il lui reste 120 derrière, et je sais que je vais barrel pas mal de turn.

    turn : (pot 98)
    bonne et mauvaise turn à la fois. Il a un stack restant un peu batard, mais je décide que j'ai pas mal de mains à faire fold genre 5x et pp intermédaires. Je bet 50, avec il'intention de cry call s'il shove, mais il fold très vite.

    Un peu partagé entre bet/call, bet/fold, c/ca, c/shove à vrai dire ... (c/shove est peut etre cool, mais très légèrement plus deep)

    7. Pas trop longtemps après, j'ouvre en late, et open raise 12. Je me fais call par vieux en SB et par la BB, un mec totalement incompétent.

    FLop : (pot 36)
    vieux hésite qq secondes, et check, incompétent bet 10. Je décide que je suis encore raisonnablement souvent devant et call. vieux c/ca.

    turn : (pot 66)
    vieux reprend le lead 20, incompétent shove, je snap fold, vieux call. Vieux montre AKo et incompétent AA... LOL


    8. Discuss hand, 3 barrel vs Cheum
    Ca fait a peu près une heure que je suis à table, j'ai été très actif quand j'ouvre KQo et décide de raise 12. Je suis call par je sais plus qui et par cheum en SB.

    On se retrouve en 4 way :

    (pot 48)
    Cheum snap donk 24, l'autre fold. J'ai pas trop d'info sur cheum, mais je pense que sur un board aussi sec, il est souvent entrain de donk pour info Qx ou une mid pp intermédiaire. Je vois pas trop d'intérêt à raise, donc je flat, avec pour plan de call turn et value sur un tas de river. L'autre fold, HU.

    turn : (pot 96)
    Il 2nd barrel 34. Pas la meilleure turn possible, mais je vois pas comment je pourrais fold ici. J'hésite un instant à raise, mais je risque de m'isoler contre sa range de value. Je flat et décide de suivre le plan du flop.

    river : (pot 164)
    il 3rd barrel 56. Le 5 est à priori une grosse brique. Je suis vraiment étonné, d'autant que son sizing fait quand meme pas mal value et qu'un vilain dans son genre va rarement 3 barrel bluff avec ce genre de sizing. Mais j'ai une cote de pot vraiment trop bonne, et malgré que ce soit close, je décide de pencher pour le call juste pour avoir une info sur sa donking range. Il show un lol 53s... Je me suis fait suckout ... Je suppose que je peux trouver un fold river, mais bon, avec une cote de pot de 20%, faut vraiment être sur de son read...


    9. Je limp 56s en late position.

    flop : (pot 12)
    ca check jusqu'à moi. C'est le genre de board que j'aime bien attaquer, sachant qu'à moins que quelqu'un ait limpé un K, ca va être dur de supporter beaucoup d'action. J'ai en plus un peu d'équité avec ma gutshot. Je décide de bet 8, je me fais call par cheum. Vu qu'il aime bien donk pour info ses paires, je le mets plutot sur des draws, des backdoors & co. Je vais souvent 3 barrel ici.

    turn : (pot 28)
    il check, perfect card, je barrel 20, il fold.

    10. Toujours aussi actif, je reçois ma première premium, et raise 12 en late. Je suis juste call par weak qui va fold sur mon cbet A high.


    11. Bluff raté vs Jeune
    Jeune ouvre UTG 12. Il est 250 deep, moi aussi, et je suis au bouton. Quand la parole m'arrive, je décide que je vais call a peu près tout ce qui est jouable. Ca tombe sur 46o et je call (obv pour outplay)

    je me retrouve HU.

    flop : (pot 28)
    étonnamment il check. Je sais pas encore si c'est AA/KK/AK qui slowplay, ou AQ/QQ like qui se chie dessus. Prudemment, je check back

    turn : (pot 28)
    il recheck. Il a probablement une pp en dessous de tout ça, genre TT. Je décide que je vais steal, et bet 18 avec l'intention de 2nd barrel river, il call assez rapidement.

    river : (pot 64)
    il check, je suis le plan et bet 30. Pas besoin de faire plus imo pour faire fold TT. Malheureusement il call tres vite avec la tête genre "je suis obligé" je muck. Je saurai pas ce qu'il avait, mais je suis pas trop content de cette main. J'ai probablement un peu surestimé ma capacité à le faire fold vue mon image assez dégradée

    12. Vs un raise en early de weak, je call QJo de SB, c'est bof, mais j'ai assez de reads sur lui pour penser le jouer profitablement. Je fold sur un cbet K high dans un multiway.

    Il doit être environ 23h30, je recave. J'ai 400 de stack, cavé 550, une image bien dégueu, mais je pense être assez sur de mes reads à table.

    13. Je limp 44 en early.

    Flop : (pot 12)
    check général.

    turn : (pot 12)
    je décide de bet pour value 6 (sisi!). Je suis juste call par weak qui peut avoir des tas de draws, Jx, 9x, A high vu le sizing. Le reste fold. J'aviserai river

    river : (pot 24)
    pas la meilleure river. Je check, il bet fort, je fold.

    14. Je limp/fold K5s en early


    15. Main clé, je fais une grosse erreur contre cheum
    De SB, je check A8o.

    Flop : (pot 12)
    Sur ce board hyper drawy, je décide de lead pour value 8. Je me fais call par cheum en pos, et par gomina au bouton.

    turn : (pot 36)
    Une grosse brique, j'ai toujours de la value contre plein de draws. Je bet 30. Cheum réfléchit assez longtemps et call 30. Imo, il a Ax, pleins de draws. Gomina fold. Je décide que je vais c/ca any river sauf les trefles. A froid, c'est un tres mauvais plan, car j'ai oublié qu'on est tous les 2 quasi 300 deep, et qu'il va call tous ses backdoor draws. Je dois c/fo ou bet/fold pas mal de river en fait...

    river : (pot 96)
    Une des pires rivers, puisqu'elle amène tous les backdoors draws... Je suis mon plan débile et check SNAP call son 90. Vu le profil de vilain, c'était genre le easiest fold ever, et obv, il show . Je suis très énervé contre moi même...Ma plus grosse erreur ce soir

    16. Cheum limp, j'ouvre T8s et l'isoraise 12. Je me retrouve HU sur un flop :

    (pot 28)
    il check, je cbet 20 ma gutshot, il call. Il a encore beaucoup de draws, des 9x, Qx, pp intermediaires etc, et j'envisage de 2nd barrel quelques turns favorables.

    turn : (pot 68)
    turn pas terrible qui lui donne pas mal de gut shot s'il a des 9x & co. Malgré que j'aie gagné un peu d'équité, je pense que c'est pas une bonne carte à semibluff. Il check, je check back

    river : (pot 68)
    il recheck, je décide d'underbluff 22 pour lui faire fold les A high, TJ & co. Il call T9s. Next

    j'ai une image vraiment dégueu désormais... Vivement que je puisse en profiter.

    17. Ca arrive justement maintenant. Voila que jeune raise utg 12. C'est call par Jeunot qui vient d'arriver. J'ouvre , j'hésite un moment à squeeze, mais c'est beaucoup mieux de call. On se retrouve 4way

    flop : (pot 48)
    Jeune contibet 24, Jeunot fold, easy call chez moi, on est HU

    turn : (pot 96)
    Bonne et mauvaise carte à la fois, il check, je pense être ultra souvent devant, mais il risque de s'en aller si je bet trop fort. J'ai malgré tout une image bien dégueu, et je dois barrel pour value turn et souvent river. Je fais 50, il call assez vite. Imo il a à peu près tout ce qui va de AK, dp+,brelan à flush slowplayée (mais j'ai un gros doute vu le profil...)

    river : (pot 196)
    Il check, je fais un petit 110, à mon grand regret, il fold ce qu'il dira être KT. J'ai un doute sur le fait qu'il raise ce genre de main utg. Je le mets plus sur KJ, AK etc...


    17 bis, lol hand, total misread qui termine bien...
    (17 bis car j'ai mal noté sur mon tel, et que j'ai la flemme de décaler tous les numéros...)

    Voila que cheum raise en MP à 12. Jeunot call au bouton. Je suis en SB avec , hésite à squeeze, mais décide de flat.

    flop : (pot 40)
    je check, cheum cbet 26, jeunot fold. Je pense être raisonnablement souvent devant pour call ici, et j'ai backdoor straight et flush, je call.

    turn : (pot 92)
    Meilleure turn possible. Vues nos profondeurs respectives, le fait que j'ai l' , je décide que la line optimale ici est de c/r en semibluff, et que vu le profil de vilain, il y a de grande chances que je lui fasse fold à peu près toute sa range, même des AK, voire AA vu qu'il a aucun redraw... Il check back. J'élimine tous les Kx de sa range qui auraient 2nd barrel. Je le mets sur des pp intermédiaires. Je décide de bluff river fort si je hit pas...

    river : (pot 92)
    Pas la meilleure river, car il peut être tenté de call avec JJ ou AT qu'il aurait pot control. Pour autant, vu le profil, je m'attends à ce qu'il soit pas mal effrayé par Kx ou flush. Je décide de bet 68 en bluff. Il tank pas très longtemps, et fold face up un K...

    WTF????

    J'ai complètement misread la main et le bonhomme. En fait le mec est encore plus nit que ce que je pensais...Je suis extrêmement surpris du check back turn, et encore plus du fold river... J'avais pas l'intention de montrer mon bluff, mais bon ici je suis obligé de le faire tilt, donc je show, et il a l'air bien dég haha...


    18. Je limp fold 79s

    19. Cheum raise 24 utg. Venant de lui, c'est obv qu'il a une premium. 200+ deep, je vais call any2 vu la cote implicite que j'ai contre lui avec mon image dégueu. Obv, je vais jamais le bluff. J'ouvre K3o, je call au CO et vais check, check, fold sur un board AxxQJ.

    20. Beur est arrivé il y a peu, et fait une suroption à 8. Tout le monde fold, je suis SB et décide de steal 24 avec Q8o. Metis hésite un instant a 3bet, le spot est obv, et je me prépare a 4b, mais il fold, ainsi que beur.


    21. Main clé, 4bet light vs Jeunot
    En early, cheum ouvre 6, ce qui souvent chez lui est une main à potentiel genre sc, small pp etc... Jeunot qui est un joueur compétent 3bet à 22. Je pense qu'il a souvent un tas de mains moyennes et qu'il est entrain d'iso le fish vs une range bien définie. Je décide de prendre au bouton le spot de 4bet light si j'ai une main un tant soit peu jouable. J'ouvre et 4bet 44. Tout le monde fold jusqu'à Jeune qui call 44. Je chope un timing tell qui me fait penser qu'il a toujours une main bonne. D'autant plus qu'il est oop contre moi. Je m'attends pas non plus à ce qu'il slowplay QQ+ 150 deep. Je le mets sur des AT/AK, 77/JJ, KQs etc..

    Il check in the dark

    flop : (pot 98)
    je vais toujours contibet ici, et je décide donc de le faire comme prévu, 34. Il call rapidement. Imo il a souvent la meme range que preflop. Je vais bluff un tas de briques turn...

    turn : (pot 166)
    Ok, plus besoin de bluff désormais, je bats AJ+... Il check, je check back.

    river : (pot 166)
    Il recheck in the dark... Bon, je pense que s'il a Tx, 99 like, il va au moins réfléchir 2 secondes à valuebet. Je le mets vraiment sur A high, et décide de suck bet 24. J'aurais du faire un peu plus, il aurait probablement call. Il call tres vite, je show ma main et ca gagne... LOL (il dira avoir AQ)

    Bon, mon image est encore plus dégueu qu'avant... Mais j'ai aussi l'impression de faire un peu peur à table, il savent vraiment pas sur quoi me mettre, c'est cool.

    22. Peu après, j'ouvre AJo et raise 12 en late. Je suis call par vieux en sb.

    flop : x (pot 28)
    il donk 24. Je sais pas ce qu'ils ont tous à vouloir donk contre moi ce soir... Standard call pour les mêmes raisons que les autres fois...

    turn : x (pot 76)
    il remet 44. Je suis un peu inquiet, car son sizing est assez fort. Je me vois néanmoins pas fold sur une brique. Je décide de call et d'aviser river. Souvent fold s'il 3 barrel vu le profil.

    river : A (pot 164)
    il tank un peu et check. KQ est clairement une assez grosse partie de sa range, mais je me vois pas check back ici avec top2 et avec mon image... Je bet 74 et il snap fold... Bon...


    23. Discuss hand, QQ dans pot 4 bet vs vieux
    Immédiatement après, Jeunot raise 12 en early. J'ouvre QQ et trouve le 3bet à 36 le plus facile de la soirée... La parole arrive à vieux qui cold 4bet 76. Jeunot tank qq instants et fold.
    Je me retrouve dans le spot le plus compliqué de la soirée. Clairement, en temps normal, la range de cold4bet de vieux c'est QQ/KK/AA. Cependant, il vient de perdre un tres gros pot contre moi juste avant, j'ai une image dégueu. A cause de ça, je pense qu'il peut de temps en temps avoir une range de poubelle tiltée... Il lui reste environ 150 derrière. J'ai pas tellement d'intérêt à 5bet shove ici. Même si je suis oop, je préfère call pour le laisser faire une erreur. Le plan c'est de stackoff la plupart des flops. Si A ou K, on avise...

    Je call 76.

    Flop : (pot 168)
    Clairement pas le flop que j'ai envie de voir... Je check, il shove très vite 150 environ ce qu'il ferait évidemment s'il était en tilt avec T9o... Je suis dans un spot vraiment très compliqué. Le problème c'est que s'il est en tilt, il peut très bien shove en value AK/AA (qu'il aurait check souvent, ou small bet en temps normal) ou des mains chelous genre KK/JT...

    Bref, je décide de prendre l'option conservatrice et de fold face up QQ dans l'espoir qu'il me show sa main s'il bluffait. Il muck, l'air mécontent, mais je saurais pas dire si c'est de l'acting ou pas. J'ai vraiment envie d'avoir des avis sur cette main..

    24. Vieux raise UTG 12. C'est callé par pas mal de monde, et vue la dynamique à table, je décide de call 89o en SB. Poubelle, mais je sais que je vais avoir de l'action si je hit...

    flop : (pot 60)
    OK, les nuts, pas mal... Je pense que j'ai plus de value à donk ici et barrel comme un sale ensuite que c/raise ou c/ca... Je décide de donk 38. Je suis juste call par vieux, ce qui est une excellente nouvelle, car vue sa range hyper strong de raise UTG, je vais l'emmener au bout du monde s'il a overpaire... Il lui reste environ 250.

    turn : (pot 134)
    Perfect turn. Je le mets sur AQ/AK/TT+. J'ai aucun intérêt à bet faible ici. Je fais donc 100. A ma grande déception, il va finir par fold. Je suppose qu'il avait AK/AQ ...

    25. Jeune raise 10 utg. J'ouvre 88 en late et flat. On est en 4 way

    flop : x (pot 40)
    tout le monde check, je suis ip, et je check back. Je mets Jeune sur AQ-. Je m'attends pas à ce qu'il slowplay AK/KK etc sur un tel board.

    turn : (pot 40)
    tout le monde check, je check back

    river : (pot 40)
    Jeune se reveille et bet 32. Vue l'action flop, je m'attends à ce que le haut de sa range soit AQ ici, mais je pense qu'il aurait quand meme contibet AQ. La parole m'arrive, je suis le dernier à parler. Il peut penser que c'est une bonne carte à bluff pour lui s'il a raise genre et je décide donc de hero call, même si c'est un peu discutable. Il show . Je trouve néanmoins le call ok vue l'action flop et turn.

    Il est environ 1h du matin, j'ai 704 de stack, cavé 800.


    26. Main clé, gros pot vs vieux
    en early, j'ouvre et raise 12. Comme d'hab, je me retrouve en 4way avec juste vieux en position.

    flop : x (pot 48)
    Ca check jusqu'à moi, très bon flop je contibet 38. Je suis juste call par vieux. Vu le profil et le timing, je le mets sur une range assez solide genre TP+, 8x, 99/JJ/KK/AA et flushdraws.

    turn : (pot 124)
    Magnifique turn qui m'offre un double gutshot et de la fold equité. Il reste à vieux environ 150. Et pourtant, sur le coup, je pense immédiatement à cette main que j'ai commenté dans la section live du cp tres récemment :


    Et pour les mêmes raisons que celles évoquées dans ce thread, je décide de check. A vrai dire, j'ai l'impression que l'as est une fausse scare card, que bien qu'elle m'ajoute un peu d'équité,elle renforce en fait énormément la range de vilain qui fait des tas de DP, de TP+nfd, ne change rien s'il a set etc... En gros, si je barrel turn, je fais fold un eventuel 8x, 99/TT/JJ et c'est tout... Tout le reste me crush. DU coup, contre ce profil, vu que je m'attends pas du tout à me faire bluff et que j'ai aucune envie de bet/fold, ou de bet/cry call, je vois beaucoup plus d'intéret à check et aviser selon son sizing. Genre ch/shove s'il gay bet par ex.

    Je check donc, et il fait un huge bet (pour lui) à 70. Je n'ai aucun intérêt à shove ici vu l'absence de fold équité. Par contre, impossible de fold.

    river : (pot 264)
    Avant même que je check, il a déjà shove... Je fold.


    26. Main clé nice bluff vs métis
    Quelques mains plus tard, j'ouvre en early à 12. Je suis call par métis et minraise 24 par vieux qui finalement est quand même assez actif.
    Je m'attends à ce que sa range soit solide genre AQ+, JJ+. Je décide de call car meme oop, c'est une main qui joue très bien en multiway (et je sais que métis va call), et que j'ai de la cote implicite.

    Métis call lui aussi.

    (pot 72)
    je check pour give up, métis check, et étonnamment vieux check back. Je m'attends à ce qu'il contibet toujours sauf s'il give up ou s'il a brelan.

    turn : (pot 72)
    J'aime beaucoup cette carte car c'est très improbable que vieux ait QQ désormais. Je décide de bluff, sachant que le board est bien effrayant.
    Je bet 38, et je suis surpris de voir métis me call.
    Je le mets sur une range assez wide genre quelques Qx, x, full et énormément de pp qui me croient pas, vu l'action préflop. Il est probable que je bluff pas mal de river...

    river : (pot 148)
    Bonne et mauvaise carte à la fois, comme d'hab. S'il a il a désormais de la showdown value, mais avec une pp genre 55, c'est une des pires cartes pour lui car il sait que je peux value thin Ax ici. Je décide de l'utiliser pour bluff. Je vais pas faire fold Ax, ni Qx+, donc ca sert à rien de faire un gros sizing. Mi pot est suffisant pour faire fold toutes les pp intermédiaires. Je fais 74. Il tank, tank, tank, et finit par fold. Obv je show. Il dira avoir 88

    Assez content de ce coup là.

    28. Je limp T8s et me retrouve en 4 way.

    Flop : JJQ (pot 8)
    je call un barrel à 6, et folderai sur un 2nd barrel quand tout le monde call.

    700 de stack...

    29. J'openraise en late et suis juste call par weak en SB.

    Encore une fois, je vais me faire donk 2 barrel ma top paire sur : . Je call 20 et 34. River il check, je bet 50, il fold. Je comprends pas du tout cette line ce soir...

    30. Sur une option, je limp J9o à 4 en early. 4 limpers behind. La parole arrive à Cheum en BB qui raise 18. Ca fold jusqu'à moi. Je commence à bien connaître les betting pattern de cheum, et vu le sizing, il a jamais une premium. Je trouve ici un excellent spot de limp reraise à 64. Tout le monde fold, je show.

    31. Metis raise 12 utg. Call 2 fois. J'ouvre JJ et call en BB.

    flop : x (pot 48)
    ca check, metis contibet 36 tout le monde fold, je vois pas trop ce que je peux faire à part call...

    turn : (pot 120)
    je check, il 2nd barrel 52. Il est compétent, et je m'attends à ce qu'il barrel pour value Qx+. Ca peut lui arriver de bluff AKo ici, ou TJcc, mais bon, j'ai des bloqueurs, et puis vu sa relance utg, je suppose qu'il est solide. Je décide de fold.

    32. Je limp fold 53o au bouton.


    33. Main clé, 3 barrel fold vs metis
    Au cut off, apres plusieurs limpers, j'overlimp . Metis limp behind au bouton. On se retrouve en 6 way.

    flop : (pot 12)
    ca check jusqu'à moi. J'ai enfin une vraie main à value! Vue mon image, je vais prendre pas mal ici.. Je bet 10, je suis call par metis ip et par cheum et jeunot qui c/call... Nice spot, je tiens peut etre mon double up

    turn : (pot 52)
    Ca check. Même si cette carte fait rentrer 97 qui est probable chez l'un d'eux, vue mon image, j'ai un obv bet pour value. Je bet 42 et suis juste call par métis. Vu notre histo, je m'attends à ce qu'il call toute sa range, que ce soit value ou bluff catch.

    river : (pot 132)
    Il reste environ 300 à vilain. Ici en temps normal, il est supposé avoir peur s'il a décidé de me bluff catch avec 44 ou 8x, mais vu notre histo, je sais qu'il va jamais fold sur cette fausse scare card. J'ai ici un bet fold relativement facile vu qu'il a aucune main qu'il puisse transformer en bluff ici, sachant que meme un random float A high a trouvé de la showdown value... Je bet 108... Il fait mine de tank quelques temps, puis finit par rassembler tous ses jetons, et shove. Ce petit hollywood me renforce dans mon idée de bet/fold. Le plus dur ici, c'est de pas se level et call à cause de mon image dégueu. Je prends pas trop longtemps pour fold face up mon 5. Il muck behind. J'apprendrai en fin de soirée qu'il avait 66 pour full turn...


    34. Je limp en early.

    FLop : (pot 8)
    Ca check jusqu'à moi. Avec mes 2 millions de backdoor, je décide de stab 6 pour bluff un peu plus tard. Je suis juste call par Jeunot qui m'a c/ca. Je lui dis en rigolant que je vais lui faire fold turn sa paire de 6, et WTF, il me retourne un 6... Je suis un peu destabilisé

    turn : Jc (pot 20)
    il check, c'est pas une super carte à bluff s'il a 66, je check back give up.

    river : x (pot 20)
    il lol bet 2. Ici, je bats rien qui ait un 6. A high j'aurais call mais bon... Il show 62s. héhé...

    35. Quelques joueurs se sont absentés, et on se retrouve à 8. J'ouvre A8o en late et raise 8. Je me retrouve en 4way.

    Flop : (pot 32)
    ca check jusqu'à moi, je décide de bet pour value protection, même si check est ok dans ce spot. Je suis call par jeune et cheum qui ont c/ca. Autant la range de c/ca de cheum m'inquiete pas trop, j'ai compris qu'il aimait bien chercher ses backdoor. Autant celle de jeune est plus solide. Je le mets sur Ax/Kx/33. Je décide d'aviser turn.

    turn : (pot 98)
    ca check. Je décide de barrel small pour value thin sachant que vus les profils, j'ai pas trop à avoir peur de me faire c/raise en bluff. Je décide donc de faire un gay sizing à 32, Jeune c/ca, cheum fold.

    river : (pot 162)
    jeune recheck. Bon, il aurait bougé avec underset déjà. Imo, il a jamais mieux qu'un Ax moyen. Je décide de sucer la value jusqu'à la moelle et bet 22. Il snap call et show A5. Je gagne ce pot marrant...


    36. Gros pot vs cheum

    36. Après pas mal de limps, j'ouvre en SB et raise 18. Les gars doivent en avoir un peu marre de tellement d'activité puisque je me retrouve en 5 way, comme d'hab.

    Flop : (pot 90)
    Obv cbet pour value protection... Je mets 56, beur tank un peu, et finit par fold (je remarque qu'il a l'air agacé, c'est important pour la suite). Je me fais juste call par Cheum au bouton. Sa range va de 8x à set en passant par draws...

    turn : (pot 196)
    Carte un peu chiante, car elle va effrayer ses mains les plus faibles et faire quelques dp. J'ai néanmoins vues les stack sizes un thin value bet à faire. Je mets 80, il snap shove 300 environ. Je suis assez agacé, mais vu la nittitude du mec, je suis quasi sur qu'il fait jamais ça avec un draw. Le bas de sa range, ca doit être A5, et encore... Je fold et j'apprendrai en fin de soirée qu'il avait AQ. A priori absurde vue l'action préflop, mais le mec avait l'air sincère quand il me l'a dit. Il s'est justifié en disant que je raisais énormémement qu'il voulait pas se faire 3bet etc... Pourquoi pas... Toujours est il que je perds un gros pot ici




    37. Discuss hand, la main la plus chelou de la soirée...
    J'ouvre et limp utg à 2. Pas mal de gens limp behind y compris chevelu dont j'ai peu parlé jusqu'à maintenant, mais qui en gros est un nit. La parole arrive à Jeunot en BB qui minraise 4. WTF?? Vue mon image, je décide de pas 3b parce qu'il est pas impossible qu'il soit entrain d'essayer d'induce... Je décide donc de flat, suivi par tout le monde, et voila t y pas que chevelu au bouton fait un NYBR extrememement bizarre à... 12..

    WTF²?!!!

    Jeunot call. Je call. Je suis un peu dans le noir face à leurs deux ranges. A priori, je les mets sur des mains à potentiel mais bon...

    Flop : (pot 60)
    jeunot check. Je décide de lead pour value 30, ca fold jusque chevelu qui me raise 90 (250 environ derrière). Jeunot tank 1 bonne minute pour fold. Je me retrouve encore dans un spot de m**de, et vue mon activité, je sais pas s'il est entrain de m'outplay ou bien de raise un TT+ joué trop bizarrement...
    Le truc c'est qu'il a théoriquement aucune raison de raise dp+ ici, vue la sécheresse du board mais c'est un nit, et ptet il flip sa race que j'aie un 8 et que je trouve trips. De plus, je vois pas mal de tells de confort dans sa posture et son attitude. J'avoue que je sais toujours pas ce qu'il pouvait avoir, mais je penche bien pour une overpaire jouée de manière absurde. Je lui dis que je fold 99, et il me dit qu'il avait A8. Vu qu'il est strictement impossible qu'il ait A8 avec un tel sizing de raise, je penche donc plutot pour de la value un peu deg que j'aie pu fold une main correcte et qui veut me faire croire que mon fold est mauvais...

    Discuss anyway


    38. Main clé, bad beat vs beur
    Sur une option limpée par cheum et jeunot, j'ouvre au bouton et décide de raise 24. Je me fais call par beur en SB, vieux en BB et cheum. Jeunot fold

    Flop : (pot 96)
    tout le monde check. Je décide de bet, plus pour faire fold des mains comme 7x que pour value mon 5. Ici à peu près tout va fold sauf Ax+.

    Je vois que beur tank quelques instants, et finit par shove 130. Tout le monde fold et la parole me revient. Je réfléchis vraiment pas très longtemps. Vue la dynamique, son état un peu steamy, le fait qu'il a aucune raison de check shove Ax vue ma propension à barrel beaucoup, je trouve un call assez facile.

    Il show KTs, assez content de mon call, mais je me prends un joli 3 outer turn pour un pot à 360... Bordel, sale quart d'heure...

    39. Je suis un peu énervé, je suis parti quelques minutes me calmer pour pas tilter. A mon retour, cheum minraise 4 en middle. J'ouvre et 3bet 16. Tout le monde fold, la parole lui revient, il me sourit genre "haha je savais que t'allais raise" et call. Tous ces tells de confort me donnent envie de pas trop bluff...

    Sur J9xx je vais check back flop et fold sur son barrel turn, face à ce nit qui barrel jamais... A peu pres sur qu'il a slowplayé un monstre ici...

    40. Après quelques limpers, cheum raise 18 au bouton. C'est call par Jeunot, et voila que je reçois enfin ma bombe : AA. Je décide de squeeze pour value 64, vu le sizing de cheum qui indique qu'il a une main forte. Evidemment je prie pour une premium qu'il irait 4bet...
    Il call au bouton.

    Flop : (pot 82)
    je small cbet 50 pour le laisser call toute sa range, malheureusement il fold... Pas d'action sur mes premium ce soir, c'est bien dommage

    41. Au CO, Jeunot ouvre 8. J'ouvre KK et décide de flat vu le sizing weak, et le fait que beur est en BB avec un petit stack et qu'il peut faire des conneries. Finalement, il ne fait que call, avec environ 80 de stack.

    Flop : (pot 26)
    Je vois que beur hésite, et finalement check. Jeunot check. Pas le meilleur flop possible pour ma main, mais bon, je bet 20 pour value. Les deux hésitent, et foldent...


    Ca sera la dernière main de la soirée.

    A mon grand regret, je termine à 320, mais j'ai l'impression de pas avoir été très chanceux ce soir, et d'avoir plutot bien joué hormis quelques bluffs que j'aurais pu éviter en début de soirée. Je pense m'en être d'ailleurs bien sorti vu les setups dans lesquels je suis tombé sur quelques mains et le peu d'action que j'ai eu sur mes value hands...


    Voila, c'est probablement le dernier billet de ce blog, ou tout du moins le dernier CR avant mon grand départ. Je posterai peut-être quelques autres CR techniques de parties que je ferai à Vegas ou autre dans quelques mois.. On verra bien.

    Merci à tous ceux qui m'ont suivi et commenté jusqu'ici. Je vous donne désormais rdv sur http://worldpokertrip.net/ pour la suite de mes aventures...
  5. Like
    pokerfred reacted to olivierp for a blog entry, High stakes poker   





    High stakes poker à la française


    Vous avez déjà dû le remarquer, je parle assez peu des sessions online dans ce blog, la raison principale est que je prend beaucoup plus de plaisir à écrire (et à lire quand j'en ai l'occasion) un CR sur du jeu live que sur du online. C'est en grande partie dû à l'ambiance autour de l'événement je pense.
    Aujourd'hui je ne dérogerais pas vraiment à cette règle, je viens vous voir pour faire un compte rendu d'une session live exceptionnelle.

    En effet, j'ai récemment eu la chance d'être invité à une partie privée live, avec pour les coup des enjeux financiers importants. Forcement le gratin du poker français était présent, seuls manquaient Timus prétextant une maladie quelconque au dernier moment et Horn3t bredouillant quelques mots incompréhensibles au téléphone.
    La partie se déroula finalement à sept joueurs : Skip, Tof, Uto, Popi, Moi, Zozo, et Sylvain.






    Le gratin du poker français


    Je passe l'oubli des bières à la maison et l'apéro précédant la partie. A 22h tapantes, tout le monde est installé et prêt à en découdre. Les Paulsons (pharaoh svp) sont sortis, sept piles de mille jeton, la cave est à 10 € : ça joue high stakes !!!
    On tire les places avant de s'installer. le but du jeu : ne pas être à la droite de Skip. En plus il a l'air chaud ce soir. Je chatte mon tirage avec Uto et Zozo à ma gauche :







    Le tirage


    On s'installe, je propose de jouer en "win the button", tout le monde est d'accord, sauf Uto qui râle, qu'est-ce que ça va être quand on va arriver aux variantes... Pour en rajouter encore un peu, le perdant distribue la main suivante et chaque personne qui recave doit prendre un shot de jus de pomme.

    On tire le bouton, Skip gagne, ça va être un peu le thème de la soirée... Je commence à distribuer les cartes et là Tof se réveille "put**n, je vais être de blindes toute la soirée..." . C'est un malin ce Tof ! Il a tout de suite compris ce qui allait se passer.

    Je suis UTG (ma position favorite ce soir là, la seule pour ainsi dire...), j'ouvre , c'est pas trop mal, je minraise pour avoir de l'action. Payé par Uto, Zozo et Popi, Skip 3-bet cher. Tof et Sylvain qui sont des gens raisonnables foldent, moi aussi, tout comme Uto et Zozo. Popi paye.
    Flop : , là je suis dégouté, j'avais top paire... Ca m'apprendra à fold.
    Je ne sais pas bien comment, mais ça part à tapis, les cartes : Skip : , Popi . Skip remporte brillamment la première cave de sa soirée, Popi prend une double recave et un shot simple et la partie est lancé.






    Des problèmes de mémoire monsieur ?


    Bon un petit aparté quand même avant de continuer : je ne suis pas bien sûr que cette main ai eu lieu à ce moment dans la partie, ni qu'elle ai eu lieu exactement de la façon dont je la raconte... D'habitude quand je joue en live j'ai une très bonne mémoire des événements, mais allez savoir pourquoi, c'est un peu plus flou dans ce cas. Donc je brode, j'inverse etc... Ce qui est sûr c'est que c'est toujours Skip qui 3-bet et Popi qui call, et aussi que Skip à doublé en premier...

    On instaure un side bet avec : si quelqu'un gagne un pot avec , c'est tournée générale de jus de pomme (sauf pour le vainqueur). J'ai bien proposé que ce soit le gagnant de la main qui décide qui buvait pour donner une dynamique plus personnelle à tout ça, mais Sip à refusé net après avoir regardé son stack de jetons : beaucoup trop dangereux comme règle quand on est chipleader. En plus d'être grand, il est finaud !

    Pour ce qui est des mains que je joue pendant la partie NLHE :
    J'ouvre 95 % des UTG (c'est ma position favorite), parfois je call les 3-bet, parfois je fold, parfois je reshove mes 100-200 bb dans 10bb... Ca me permet de prendre un tapis avec > , de split contre skip avec = (chattard !) et de perdre une cave avec quelque chose comme < < (j'avais ).
    Popi (UTG) open shove pendant qu'on distribue les cartes, Skip instacall. Petite pause, on attend nous de pouvoir voir nos cartes. Tof tank en nous disant qu'il a avant de call, Sylvain fold et j'ouvre . Je tank 5 bonnes minutes avant de call en disant que de toute façon je dois avoir les cotes. Board : .

    Tof et Popi font la gueule, je suis bien là !!! Reste seulement Skip qui n'a pas encore regardé ses cartes. Il nous annonce qu'on va les regarder ensemble. Il retourne sa première carte : , je rage muck, il vient de me casser mon effet le monsieur !La main que j'ai le plus mal joué, et je m'en veut encore :

    Je suis au bouton (oui oui, c'est quand même arrivé de temps en temps...), tout le monde fold jusqu'à Sylvain (non, ça c'est arrivé qu'une seule fois...), il ouvre. Je regarde mes cartes, j'ai , je suis beau ! Je call. Inutile de préciser qu'Uto et Zozo foldent...
    Flop : (j'ai nut air, je me sens confiant, jamais je fold any street).
    Sylvain mise, je call.
    Turn : 5d
    Sylvain check, je me sens toujours vraiment bien, mais faut quand même avouer que ça va être compliqué de se faire payer par moins bien.... Je check
    River : , pas dégueu...
    Sylvain fait mine de réfléchir à miser, je lui dit que s'il mise je fais tapis... Et il fait tapis après m'avoir demandé confirmation.
    Et là, je fais l'énorme erreur de la soirée : j'instacall pour lui claquer les nuts au milieu de la table... Quelle erreur !!! C'est le genre de spot de slowroll qui ne se présente qu'une fois l'an et je n'ai pas eu la présence d'esprit de le saisir : quand je lui dit que je le paye s'il mise, il sait que c'est vrai. Donc quand il mise il se sent monstrueux, il se sent beau, il plane au dessus de nous tous.
    Bon j'ai call, il a montré tout fier pour la suite, et on a quand même tous bien rigolé parce qu'on avait tous suivi l'action et qu'il a voulu faire le malin à la turn... Un shot pour Sylvain un !

    On a bien sûr joué d'autres mains en NLHE, en tout cas je crois... pas tout à fait sûr. En tout cas c'est l'heure de passer aux variantes. La règle est simple, c'est du vrai dealer choice : le gagnant prend le bouton et décide de la variante que l'on joue qu'elle existe ou non. Pour donner une idée on a joué entre autre à : Omaha
    Omaha 5
    Omaha high low
    Omaha 5 high low
    Hold'em à 1 carte (c'est nul)
    Hold'em à 3 cartes (en en jettant une au flop, ou pas)
    Poker fermé, comme papyé, en single draw NL
    Cartes sur la tête
    Kalachnikov
    Omaha 4 à 2 boards
    Courchevel
    Hold'em à 3 cartes où on s'échange une carte au hasard à la river
    Surement autre chose...

    Je ne détaillerais que deux mains, parce que c'était quand même bien le bordel à ce moment là dans ma tête. Et qu'en plus vu qu'il faut expliquer la variante avant à chaque fois avant la main, ça devient bien long à écrire.
    [*]Omaha 4 à deux boards, je suis au bouton (oui c'était mon idée...), et je call un raise avec , toute la famille est au flop.


    Flop :

    Uto check, Zozo pot, Popi repot, Tof Skip et Sylvain foldent, je repot, Zozo repot (!!!!), Popi fold, je call parce que faut pas déconner quand même, j'ai full, mais je me sens pas super bien...
    Zozo : . Je suis effectivement pas beau du tout mais on split quand même....

    [*]Cartes sur la tête. La règle est simple, c'est du hold'em classique sauf qu'on a nos cartes sur le front et que tout le monde peut les voir... Sauf nous. Au niveau de ce qui va se passer à table, on sait déjà que Skip va faire tapis et Popi va le payer, qu'Uto va fold 100 % du temps, et que tous les autres, moi y compris, on va fold une grande partie du temps.


    Bon, on distribue les cartes, et là !!! Popi retourne , va falloir y aller alors...
    Je ne sais plus bien comment on se retrouve au flop sans que ça parte pré-flop, mais je suis avec Skip et Popi dans le coup sur un board : .
    Popi à nut low, je me sens pas trop mal contre lui... Skip lui a . Je tente un check raise sur les deux larrons en espérant le faire folder.
    Il tank, tank, tank, tank, tank tellement que je me dis qu'il va peut-être jeter sa main... Et puis non, il call, grrrrr....
    Je retourne , Yes ! tout pour papa !!! Ah, en fait non, on split avec Skip les jetons de Popi.

    Pas bien longtemps après, je laisse les jeunes continuer à jouer, ils ont pas de gosses qui se réveille à 7h du matin eux... Et puis il est déjà 2h.
    En tout cas, j'ai pu repartir la tête haute, fier de moi d'avoir ch***er juste ce qu'il faut pour me payer les sushis de la soirée !
  6. Like
    pokerfred reacted to ArtPlay for a blog entry, Maison du Bluff : petit bilan   
    A la base je voulais que mon nouveau billet parle de http://www.carrypoker.com, mon nouveau site de coaching. Mais ça fait déjà trois mois que je le repousse, alors autant rester dans l’actu et parler de la Maison du Bluff ! (mais allez quand même sur mon site, mes cours y sont ‘achement mieux que ceux que je donne dans la maison ).
    Si jamais vous vous posez des questions sur l'émission ou sur mon ressenti, lâchez-vous en commentaires, je serai ravi de vous répondre.
    Ah ils sont beaux ... !
    De retour depuis une semaine du sud du Portugal, où j’ai eu pour la deuxième année consécutive l’opportunité de coacher les candidats de la Maison du Bluff. Je me dis qu’un petit post pour résumer ma semaine et mon ressenti sur l’édition de cette année ne serait pas de trop.
    Pour ceux que ça intéresseraient et qui seraient passé à côté, j’avais un peu parlé des coulisses de l’émission de l’an dernier ici :
     
    et là :
     
    . Cette année je ne prévois rien de si rigolol en guise de bilan (oooooh L), je voudrais juste essayer de répondre à quelques questions que vous pourriez vous poser et vous faire partager mon ressenti sur cette émission.
    Saison 2, Saison 3, le jeu des différences
    Ya pô à dire c’est pas un jeu facile …
    Ces deux éditions de LMDB, si elles peuvent sembler très similaires, ont en fait quand on s’y penche un sacré paquet de différences. Tout d’abord la #2 s’est déroulée dans le sud de l’Espagne pays méditerranéen en crise, tandis que la #3 a pris place dans le sud du Portugal, pays méditerranéen en crise. Mauvais exemple. Et ceux qui y voient un opportunisme financier de la part de PokerStars.fr ont … probablement raison .
    Non mauvais esprit mis à part, la première différence est que cette année l’aventure ne durera que 5 semaines, contre une dizaine l’an dernier. La cause principale de cette diminution, la lassitude du staff. Plus personne n’en pouvait l’an dernier après 2 mois et demi de tournage parfois dans la boue, et même si m’a-t-on dit quelques membres du staff était en pleurs au moment de se séparer (bien légitime après 10 semaines de cohabitation extrêmement proche), cela avait été dans l’ensemble beaucoup trop long pour la plupart. Si en tout cas il y avait une raison économique précise (rentabilité qui aurait semblé nettement diminuer après les 5 premières semaines ou que sais-je), je n’ai pas été mis dans le secret d’Alexis des Dieux.
    La deuxième différence fondamentale et majeure s’est vue du côté de l’organisation. Et tout m’a semblé bien mieux géré cette année, de mon point de vue en tout cas. Plusieurs éléments peuvent l’expliquer :
    Une aventure plus courte Un climat plus favorable : au bout de trois semaines de tournage l’an dernier le Gange avait des airs de source vichyssoise par rapport aux abords de la maison. La faute à des pluies diluviennes qui ont manqué le rendez-vous de cette année Une équipe plus expérimentée, en particulier par rapport au webcast. Ce fameux webcast qui avait plus ou moins été si je me souviens bien un petit caprice d’Alexandre Balkany l’an dernier est ce qui a finalement fait le succès de la précédente édition, et le côté unique et novateur de cette émission. Cette année tout était rôdé, Balkany n’a guère eu l’occasion de venir houspiller en direct les équipes techniques, et tout s’est finalement pas trop mal déroulé.

    En clair, tout partait pour moi sous les meilleurs auspices. La dernière différence c’est que l’an dernier je suis parti un mois et qu’aucun programme de cours n’avait été réalisé (forcément, pour une première du webcast tout était un peu flottant). Cette année tout était carré, le programme et les horaires (pour les cours du moins) ont toujours été respectés à la lettre et de ce point de vue-là c’était de nouveau nettement mieux pour moi, d’autant que je ne suis venu que pour une semaine. En bref au contraire d'un certain Y. Aubé l'an dernier, tous mes espoirs de me taper une candidate dans le jacuzzi ont été réduits à néant.
      Le meilleur des mondes ?
    A me lire, et à vous rappeler que je disais déjà l’an dernier que je m’étais bien amusé, vous devez vous dire que tout a été parfait. Pourtant non, là où le bât a blessé c’est peut-être au niveau le plus délicat pour un coach, puisque c’est au niveau des candidats. En aucun cas je ne les ai trouvés désagréables, ou méchants, mais je ne saurais pas dire pourquoi je n’ai pas vraiment accroché. L’an dernier ils avaient tous leur personnalité, et tous étaient quelque part attachants.
      Oui les candidats avaient plus de charisme l'an dernier.


    Certains avaient un peu le melon et surestimaient leur niveau, mais tous avaient une présence et un quelque chose de particulier. Qu’il s’agisse de Cathy avec ses looks improbables et ses stratégies dignes de Cruella Denfer, Caro avec ses boobs ou Greg & Rudy avec leur connerie pleine de bonne humeur permanente, on s’y attachait. Surtout aux boobs, ok.

    Et même les moins attachants restaient souvent passionnés de poker, en somme une audience pour laquelle il était facile de se prendre d’affection. Cette année ils sont gentils, mais la plupart sont effacés, et surtout beaucoup semblent ne pas vraiment s’intéresser au jeu ni désirer aller chercher le contrat. Ils semblent faire de la figuration et attendre que ça se passe et c’est difficile de s’intéresser aux candidats dans ces conditions-là.

    Du point de vue du contenu des cours c’était également plus difficile cette année. A nouveau pour plein de raisons :
    C’est tout d’abord délicat de reprendre le work in progress d’un autre (en l’occurrence PonceP - hint, hint, lui aussi coach sur CarryPoker !) Ensuite on s’était dit que ce serait la semaine cash game quand je serais là. Sur le coup j’ai trouvé que c’était une très bonne idée et on a décidé d’axer les cours là-dessus. Seulement rétrospectivement beaucoup de candidats partaient en fait de beaucoup trop loin pour ça, et j’aurais dû rester bien plus basique. Délicat toutefois de leur parler de concepts mathématiques basiques tout en restant télégénique. J'ai déjà du mal de base affirmeront les esprits chagrins. Comme je l’ai dit, trop de candidats étaient trop faibles. L’an dernier seule Caro ne savait vraiment pas jouer au poker en rentrant dans la maison, et elle n’apprenait pas si lentement. Cette année ils étaient au moins 4 à n’avoir strictement aucune idée de quoi faire à chaque main, et c’est un fardeau beaucoup plus lourd quand il faut faire un cours collectif. Je pense donc que mes cours ont peut-être été moins bons cette année. Enfin j’en ai fait un que j’ai trouvé particulièrement sympa mais qui n’a pas l’air d’être dispo en VOD sur PSLive, pas de bol
    En revanche, et vous vous en foutez sûrement, mais j’étais venu au Portugal sans ma nana cette année, et il s’avère que j’ai du coup beaucoup, beaucoup plus fait la fête lors de cette édition, et ai sûrement fait la connaissance en une semaine de plus de monde du staff que l’an dernier en un mois. A cet égard là ça a été pour moi un réel plaisir.
    Et si c’était à refaire ? Aurais-je encore envie, après deux éditions de LMDB, d’en enquiller une troisième alors que j’ai de mon propre aveu été moins bon lors de la deuxième ?
    Put**n oui. J’ai pris un pied monumental et je fourmille d’idées pour rendre les cours plus productifs. J’aurais tendance à penser qu’il faut dès le début faire deux groupes de niveau, et que les plus faibles aient un prof attitré tout au long de l’aventure (cette année, c’aurait pu être Yu et/ou Marion), tandis que les plus forts bénéficient de « séminaires » d’intervenants extérieurs. C’est forcément très difficile et contre-productif pour quelqu’un qui débute au poker d’avoir plusieurs profs qui vont formuler les choses différemment et FORCEMENT (même si on essaie d’être sérieux il faut être réaliste … ) ne pas avoir vu 100% des cours dispensés au préalable.
    Toutefois je trouve que la formule trouvée cette année, Marion en fil rouge, un intervenant « spécialiste » par semaine, est vraiment excellente tant d’un point de vue TV que d’un point de vue pédagogique et pourra donner de bien meilleurs résultats encore l’an prochain.
    En bref ... J’espère de tout cœur que l’émission se refera. Bien sûr ce n’est pas un programme culturel, bien sûr on n’y voit pas de beau poker et je vais même vous dire, bien sûr les candidats sont nuls et Alexis L. tyrannique. Mais à l’heure où le poker français en chie avec des scandales à répétition et le fisc qui nous tape sur la tête avec le marteau de la pouffe de Nicky Larson, j’ai l’impression que c’est un des projets qui génère le plus de sang neuf dans une économie en berne.
    Et puis je veux y retourner, put**n.
  7. Like
    pokerfred reacted to anuscopie for a blog entry, GROS PEDE VA   


    salut les gros ped!

    5 petits mois pour trouver la motivation de pondre une nouvelle m**de infamme, au moment où j'écris ces quelques mots d'introduction je ne sais même pas encore de quoi je vais parler. Non parce comme dirait thierry "utopike" lacloture on s'en branle un peu des histoires de poker et de bad beat.

    t'as bien raison thierry, j'ai moi aussi bien compris que ce que recherchait les minables de ce forum c'est des histoires de roller qui se termine en deboitage d'épaules (mange put**n de trizz ), de pipes avec appareils dentaires et d'achat de baguettes de pains à la boulangerie du tier-quar. Oui parce que c'est passionnant tout ça, fin bien plus que ce jeux de con.
    J'adore les anecdotes de vie. Je pourrais vous en donner quelques une arrivées récemment. Vous parlez de la cullotte degueulasse de nelly, vous dire 2/3 mots de alex, tout juste 19 ans qui se pics avec un portable d'avant guerre ou pourquoi pas vous faire un chti feedback de ma soirée sushis, j'adore les sushis moi. Vous saviez que les sushis c'etait plus calorique le bigmac ?

    Que nenni les grosses tantes! Rien à branler de vos envies perverses, on va parler tapis vert ici.

    En tout cas thierry, si jamais tu fais du vélo sans casque, n'hésite surtout pas à nous tenir au jus, je suis ton 1er fan. J'ai même voté pour toi aux award du meilleur blog. keep goin'

    Et oui les awards! Comment ne pas en parler vu que bibi à obv ship l'award de la plus
    Ce fu un match de titan, un somptueux duel au sommet mais on a finalement réussis à terrasser sur le fil cette vermine d'olivierpd. Sans rancune mec, j'adore ce que tu fais, par contre t'as une voix bien tiltante, c'est pas du niveau de la gab nassif mais faut faire quelque chose tbh.

    Donc quoi de neuf depuis le temps me diriez-vous ?
    Ptit retour en 2012 : j'ai vraiment vécus une année mutanesque que ça soit niveau pokpok ou niveau personnel. On s'est pas mal goinffré aux tables et IRL ( Lux).
    On n'a pas reussis à s'installer en 200 mais bon, j'ai la vague sensation que mon hourly restera quasi identique en 16 tablant la 100 plutot qu'en 9 tablant la 200+. Puis allez, la petite différence de thunes se recupère en variance limitée et en confort de jeu. et ça le confort, c'est bien. Fin tu peux certainement pas comprendre, vu que tu vies dans un chiotte parisien.
    2013 : bah on continue son petit bonhomme de chemin en NL100 et on tente un peu la luck en 200/400. On empile les plaquouzes en se branlant la queue.

    Flemme de brag, segue toi


    petit coucou à certains fdp de la 100 qui se la joue thug nigga parce qu'ils open 21 % des mains. mangez mon chibre de noir
    PROPBET DE MUTANT

    Pour se motiver à jouer à ce jeu de conn**d alliénant, nous avons décidé d'organiser un chti propbet en mars avec quelques fdp notoire.
    les règles étant simple :
    1bi = 1 point
    1khands = 1 point
    --> on fait le total fin mars et le gagnant empoche le magot. LE BULLDO

    on ne présente plus le doc, jeune biarro vendeur de capote en pharmarcie. à réussi l'exploit de mouv down avec l'arrivé du .fr
    top reg en NLHE, il fait parti des rares mutants à avoir réussis la transition en plo avec succès


    Bien décidé à demarrer l'année 2013 sur les chapeaux de roues, il claque un énorme mois de janvier. Forcément party trouve ça louche et décide de recupérer 23 plaques parce que bon quand le doc gagne, c'est qu'il y a un problème.
    Une bête blessée, donc un concurrent capable du meilleur comme du pire.
    Yonaldinho

    Que dire, c'est un mutant. Le mec est pire que moi : br à 6 chiffres / reg de 50, on n'est pas à l'abris d'un downswing après tout.


    Un des mecs les plus reguliers que je connaisse mais qui BE depuis un petit moment, le bet est un moyen de reveiller la bête qui sommeille en lui. Non parce que l'animal a souvent la "flemme".
    Le gris

    On l'aime, c'est notre gris. Il en faut toujours un, c'est comme ça, sinon tu t'exposes à la LICRA.
    reg de mtt, motivé à redistribuer en cash-game et finir le bet en negatif en jouant same time de la 100 et de la 1K. Mais bon il va prendre 20 plaques en mtt, pas de problèmes pour le gris.
    TALLINEAU

    TALLINEAU, LUI IL PARLE COMME CA, ET PUIS C'EST TOUT. un chti bonhomme plein de vie
    reg de winamax, vomit BI sur BI. risque certainement de se broke avant la fin.


    Bien décidé à torcher ces ordures, on décide d'imposer d'entrée un rythme d'enfer. C'est la baston.
    Yonald s'accroche, le gris se broke, charles a joué 15 mains et tallineau fait le mort. RAS, le plan se passe sans accro.
    10j de bet et ça semble plié, le favori est en tête (moi si t'avais pas suivi gros trisomique) sauf que le gros yonald est bien décidé à ne plus BE depuis 200khands, nice timing ma foi.

    la 2eme semaine de course est marquée par la visite inopinée de la biche un jeudi, TILT.
    stuck in da bed jusqu'au dimanche. Ce fumier de donald en profite et place une attaque digne de Pantani dans le col du tourmalet.
    Le salo à fait le boulot, on reviens aux affaires avec un retard de 30 points.

    3eme semaine, on décide de se mettre en chasse patate et on grind hardcore pour refaire son retard, fin de semaine nous somme aux coudes à coudes mais on a plus rien dans les jambes, tel un richard "coeur de lyon" virenque on réussis à bluff pour deal le bet. Les organismes sont touchés, besoin de prendre 3 jours off afin de ne pas burn out. Le plan etant de prendre 100bi, on est légèrement dans les temps mais besoin d'envoyer un sacré rythme la dernière semaine.
    La raclure en profite une nouvelle fois et me met une veritable giffle de 40 points. On est cloué sur notre selle, impuissant.
    On n'aura pas le second souffle pour repartir, up 7 plaques, une tonne de soirées de prévues c'est finalement une assez bonne opération et on laisse la win à ce champion. Respect.
    [*]RESULTATS


    LE BULLDO, fidèle à lui même. Efficace.




    Le gris, avait une volontée de fer.... qu'il a perdu après 3j de bet en voyant à qui il avait à faire. Bon il prend encore 20k en mtt ce mois, pas de problème pour le gris, pas de problème.



    TALLINEAU, je crois bien qu'il a explosé en vol. pas de graf, disparu de skype. ça avait pas l'air d'aller fort sur la fin. RIP fredo Morceaux choisis :



    j'adore ça


    Yonaldinho, qu'est ce que tu veux que jte dise gros enc**é. T'es un monstre, vgg champion. Le pire c'est qu'il aurait largement pu faire mieux, sick mutant.



    et pour finir le mien, manque de volume évident. Les tables ont étaient globalement bonnes pendant les séries sur ps, sinon c'etait pas la joie. Forcément, un peu déçu.



    [*]NEWS DIVERS


    - en avril, on a décidé de remettre ça!! cette fois-ci c'est un propbet par équipe, pour que ça soit plus fun. Le principe reste le même.
    pour suivre cette m**de, http://minu.me/8nr0, le tableau sera mis à jour quotidiennement.

    - yaragui, le top reg de la 25, superstar sur ptr a quand même réussi la performance de faire le back to back sur le Sunday Heads-up fin pas comme si on l'avait mikogo en late game



    pour finir par se broke comme une énorme m**de

    - Melimelotte se porte toujours aussi bien

    - salas est à nouveau papa, une petite léa. Il est donc de retour aux tables pour payer la liste de cadeau. Le gris en mécène.




    - et pendant ce temps là, la copine de karadonk attend depuis bientôt 1an 2ans le fameux mois à 10k qu'il lui promet tant. ça arrive, ça arrive
    [*]100% TECHNIQUE


    Pas de raisons qu'il n'y ai pas de 100% technique sur la crème des blogs. Puis je rappel que j'ai torché le fion à olivierp, donc je lui pique aussi ses fabuleux débat de mains. Dispo pour la bagarre.
    Voici donc une main jouée par charles64, thought ?




    ---
    Dernière petite paranthèse, j'ai reçus énormément de demande de coaching suite à mon commentaire sur Donc pour limiter les demandes plus ou moins farfelues, oui je peux être emmené à coach des joueurs qui galèrent en micro (principalement en NL30+).
    J'avais comme plan de proposer une offre de coaching structurée et adaptée aux microstakes. Fort de mon expérience sur divers bestiaux, je me suis rapidement rendu compte que les leaks sont grosso modo les mêmes.
    Je pense pouvoir proposer une offre spécifique qui puisse permettre de crush rapidement (grosso modo 10h max) jusqu'en 100 sans trop de souci une fois qu'on a acquis quelques automatismes.
    Sauf que le bet d'avril change un peu la donne. Puis il fait beau, les sal*pes sont de sorties, donc manque de tiiiiime.
    En tout cas, pour les motivés, sachez que :
    1. ce n'est pas gratuit. pas de coaching pour 3e de l'heure ici bande de pd.
    2. c'est limité. je fais pas de la masse. même si faire des sessions avec 2 elèves sont plutot instructives (car tu es confronté au même leaks d'un autre et peux permettre de reduire le cout).
    donc contactez-moi et on discute, mais je cherche essentiellement des gens impliqués et motivés mais surtout FUUUUUUUUUUUNNNNNNN. C'est un jeu bordel.


    ps : m'en voulez pas pour le titre, j'avais absolument aucune idée. puis j'aime po les pedes, donc c'est ok.


    'stay tuned tas de cons

English
Retour en haut de page
×
Poker52
Poker52