Jump to content
Status Updates

Horn33t

CPiste
  • Content count

    6388
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Horn33t reacted to Calamity J. for a blog entry, L'art de répondre aux questions à la con sur le poker   
    Je sais pas vous mais moi on me canarde de questions. Car le poker c'est comme la grossesse, y a plus de filtre. Alors voici des réponses toutes faites pour affronter les réactions étranges que provoque cette pratique venue du far west : indiscrétion, angoisse, perplexité, cynisme …
    1- Il en vit ???! (gros ton interrogateur de la mort). Il gagne combien ? (Entendu à peu près 100 millions de fois). Réponse A : on est  millionnaires, je fais caca des hong-kong dollars. Réponse B : sois gentil, mêle toi de ton biiiip!

     
    2- Une variante : "Il perd pas trop ça va ?". Réponse : Oh ba écoute, je viens de vendre un rein sur le darkweb pour éponger nos dettes et la triade lui a coupé un doigt mais ça va.

     
    3- Il déclare ses impôts ? (Entendu 90 millions de fois). Réponse : Non non, on a un compte offshore, même 12. Les Panama papers, c’est nous.

     
    4- C'est fou que tu parles de "travail". Réponse : Ba oui suis nouille je rectifie, il est encore au comptoir à siffler du Calva, ce bon à rien qui pue, lie de l’humanité.

     
    5- Tu vas jamais le voir ? Réponse A : Si si, je reste derrière lui avec toutes sortes de grigris et je récite des incantations en buvant du sang pour mettre à mort ses adversaires. Réponse B : Parbleu, vas-tu donc coller ton mari ingé en réu chez Nestlé toi ? NON, bon ba alors.

     
    6- T'as pas peur qu’il perde tout ? Ah parce que moi je pourrais pas supporter. Réponse : voir la réponse n° 2.


    7- Il va quand même pas faire ça toute sa vie ? Réponse : euh....#@##@## attends je sors ma boule de cristal. Ah non sauvée, il va devenir expert comptable.

     
    8- Vous comptez vraiment avoir un enfant ? Réponse : amis infirmiers, pompiers, taxis, vous qui travaillez la nuit on devrait vous castrer, amis intermittents qui n’êtes pas sûrs de remplir votre frigo, pareil, couic les coucougnettes, toi le professionnel du billard, bim la kékette.

     
    9- C’est un vrai métier ça ? Réponse : Et toi dis-moi, t’en es où de l’éradication de la malaria dans le monde ?

     
    10- La mignonne pour la fin : « Il voit souvent Patrick Bruel ? ». Réponse : Suis marraine de sa fille. Tu veux son 06 ?
  2. Like
    Horn33t reacted to Mr Sneeze for a blog entry, Session Zoom 200   
    Salut les copaings.
     
    Vu que je me prépare à faire un twitch MTT incessemment sous peu, j'ai décidé de tester mes configs et d'enregistrer une petite session de Zoom 200 NLHE sur ps.eu.
    J'ai fait quasiment que des mtts cette année, mais je me remets au cash game ce mois-ci. Pas déçu de mes sensations, je sais encore à peu près ce que je fais.
     
    Voici le lien.
     
    Enjoy!
  3. Like
    Horn33t reacted to ben92120 for a blog entry, Le $150 NLH 9K Guarantee du Venetian   

    11h50am, on a dormi enfin 5h de suite...bien déjeuner (ses courses 99c) les dents lavés, parfumé mais pas rasé...bref au top papa pour ship !!!
    Hier trop abusé de jouer le soir en cash, je m'endormais à table. Mais trop tentant la 1/1 du Linq, 75% fish drunked mais avec du $ !!! On avait cavé 200$ monté à 510$ et puis fatigué on a perdu +300$ sur un coup où j'ai même pas vu le tirage couleur au flop qui tombe river avec mon brelan de 8 turn...On a payé debout le all in. Derrière on a craqué avec son AJ alors qu évident que le gars à QQ ou KK vu l'action.
    Bref - 700$ pour "the fisrt day" on espérait mieux...En dehors de mon budget, max on joue 600$/jour et pas tous les jours 
    Go, Go...
    Sympa ici le verre de "champagne" tu as presque la bouteille dans un verre à eau !!! Pas bon ça je vais être vite drunked pour pas cher
     

     
    Good news, votre serviteur est tjs IN à la 1ère pause...Apres être monté rapidement à 21K (départ 12K), on a bien value ses mains au départ et ça paye facile pour voir qu'on a perdu !!! On est retombé à 12K avec -6K sur un coup à 4 joueurs où j'ai tirage flush/straight avec A10 et le 10 au flop...à l'arrivée le relanceur initial win avec AA, flop QJ10😍, je peux pas lâcher ça sur un daily !!!
    Bref après 2 verres de 20cl de champagne, à la pause on a 15K, Avg 18K. Sinon fied sympa, mix de papy, jeunes, femmes, reg, fish(moi inclu) mais plus sérieux qu'au Wynn.
    87 entrants et 3,3K à la win. One Time là, mon champagne m'attend😜


    2eme pause les Cpistes et j'ai peur que ce soit la dernière...6K pour un Avg a 34K, on n'a pas vu de cartes et les bluff ne sont pas passes😪
    Au pire on se consolera d'avoir bu une bouteille de champ' (4verres de 20cl) pour 4$ tips, enfin presque 150$ de buy in...J'espere qu'on m'a donné du Don Perignon !!!
    Allez là, one chip/one chair
     

    et voilà papa il est revenu en 2 mains de suite après la pause !!! KQ et 33 qui gagnent
     

    Definitivement ouf le poker +60K ici, on va encore boire !!

    95K ici pour 87K Avg et 12 left, m**de on le veut sont ITM au Venetian
    Mais j'ai une table de serrure max, pire que moi...QQ-KK-AK chez papa, relancés 3 ou 4bb jamais payés !!!
    On a arrêté le champ´ pour le moment, juste si ITM car la tête a un peu mal
     


    😤on est fou ici, je viens de perdre un coup qui me propulsait dans le top 3 à 8 left...
    en bb, all in dans short (7bb) avec ...Flop turn et the river is...😭 Bah oui, il l'a fait la quinte flush !!!
     
    Bon on a sauté 7eme avec AK contre 77...Je trouve mon A au flop mais lui le 7
    Je suis un peu deg' même si je suis revenu de l'enfer, en TF j'etais bien avant ce coup de la quinte flush +452$ pas le Pérou, mais bon pour le moral😉
     

  4. Like
    Horn33t reacted to ArtPlay for a blog entry, Poker, morale et liberté   
    Poker, morale et liberté
    Disclaimer !

    Je ne prétends pas que mon ressenti soit universel. Je le communique à titre strictement personnel, mais je vais pas m’emm**der à exprimer à chaque fois « à titre personnel gnagnagna »

    Je n’ai jamais réellement adoré jouer au poker. En 2007 ce n’était encore qu’un prétexte pour me saouler la gueule autour d’une table avec quelques amis. Et si depuis 2008 je m’y suis pleinement investi, ça a toujours été avant tout pour une question d’argent. L’étude du jeu me fascine, mais le jeu de la carte en tant que tel m’a toujours blasé : trop de hasard, trop d’injustice, trop de frustrations.

    C’est faute d’une orientation de carrière dont la perspective ne me rendît pas totalement dépressif que je me suis tourné vers le poker en quête d’argent facile et d’une grande liberté d’action et d’organisation.

    Il semblerait bien que ces objectifs soient atteints sans problème. De janvier à juillet j’ai joué en tout et pour tout 400h, soit environ 2 fois moins qu’un salarié français, avec une flexibilité totale et en gagnant très bien ma vie.

    Pourtant aujourd’hui et depuis plus d’un mois j’ai totalement arrêté de jouer. On pourrait s’attendre à ce que ce soit à la suite d’un tilt ou d’un gros bad run. Bien que j’aie vaguement breakeven en juin ce n’est pas le cas. J’ai simplement été frappé par la réalisation que ma soi-disant liberté était en fait illusoire, et que passer mes journées à faire quelque chose qui ne me plait pas n’était pas le moyen le plus épanouissant d’avancer dans ma vie.

    Une liberté illusoire
    Tout ceci pourrait fort bien ressembler à un caprice d’enfant gâté. Je pense que ce n’est pas le cas, et plus je réfléchis à mes désirs et à ma situation ces années passées, plus je m’en convaincs.





    Moi j'voulais des pâtes, ils sont dégueulasses tes haricots


    Oui j’ai bénéficié d’une grande liberté. Chaque jour où je souhaitais glander en slip au lieu de grind je pouvais le faire. Je faisais même généralement les deux à la fois. Chaque soir où j’ai voulu sortir m’abrutir d’alcool sans réfléchir à arriver au bureau entier le lendemain j’ai pu le faire. Chaque fois que ma copine a trouvé un job dans un nouvel endroit j’ai pu la pousser à accepter et déménager sans souci.

    Si toutefois je me penche en détail sur ce que j’ai pu accomplir grâce à cette liberté le bilan est assez maigre. Je me suis toujours fixé des objectifs en termes de développement personnel (apprentissage de nouvelles choses, investissement, réalisation de projets), et ai toujours été le premier à dire « le poker oui, mais il faut songer à une reconversion ».

    A bien y réfléchir pendant ces années je n’ai jamais réussi à profiter de la liberté accordée par le poker pour m’atteler à tout ça. J’ai appris des bribes dans de nombreux domaines sans jamais avoir le courage de creuser en profondeur (je me suis inscrit à de nombreux nombreux MOOC sans jamais aller au bout d’un seul). J’ai lancé un projet de site de coaching vidéo qui m’aura certes beaucoup appris en gestion mais qui restera un échec parce que je n’ai pas su suffisamment m’y investir. J’ai eu des tonnes d’idées d’écriture sans jamais jeter la première ligne d’un roman ou d’un essai.

    De manière plus étonnante encore, même lorsque j’étais sous contrat avec PokerStars, je n’ai jamais été réellement proactif pour leur proposer des challenges, promos ou autres qui auraient pu tourner autour de ma personne. Alors que j’aurais eu tout le temps du monde pour en designer, et tout intérêt à le faire.

    Mon unique accomplissement au cours de ces années reste finalement l’écriture du Poker Apprivoisé. Paradoxalement je ne l’ai absolument pas rédigé lorsque je jouais au poker, mais à 90% lors mes trajets quotidien de RER durant les trois petits mois de ma vie où j’ai exercé un emploi salarié en 2010.





    Pourquoi donc, alors que le poker m’a offert l’argent et la liberté nécessaires à monter et à mener n’importe quel projet à bien n’ai-je jamais réussi à accrocher le train de la motivation ?


    Raisons
    Mon sentiment est que le poker professionnel n’offre finalement, si on n’y prend pas garde, qu’une illusion de liberté. Il y a encore trois mois je disais à un ami suite à une après-midi de grind difficile « pff, quel jeu de mer*de ». Lorsqu’il me répondit « arrête. » je me surpris à ânonner « impossible, je gagne trop d’argent ».

    La vérité est que la pression et l’incertitude fiscale, ainsi la perspective de ne peut-être plus pouvoir gagner sous 2 ou 3 ans, m’ont tout simplement fait abandonner l’idée d'entreprendre d’autres projets que celui de jouer au poker pour gagner le plus d’argent possible, le plus rapidement possible. Ceci alors même que ma situation en l’état ne le nécessite absolument pas, et qu’il est sûrement bien plus judicieux à l’heure actuelle de me concentrer sur mon développement personnel.

    On pourrait par ailleurs imaginer que j’organise mon quotidien de sorte de mener le poker et d’autres projets de front. Mais cela m’a également été rendu psychologiquement extrêmement difficile. En effet les jours où je perdais j’étais extrêmement motivé par le poker et par la volonté de redresser la barre. Les jours où je gagnais, généralement des sommes de l’ordre de 1000 à 2000€, il m’était aussi extrêmement difficile de me motiver : essayez de vous bouger le cul à vous lancer dans un cours en ligne ou dans l’écriture d’un début de roman (vraisemblablement voué à l’échec) alors que vous pouvez tranquillement filer à la plage et siroter un mojito en vous reposant sur les lauriers d’une journée productive. Ou jouer à Hearthstone ouais …

    De manière générale que je gagne ou que je perde le poker est de toute façon une activité mentalement épuisante et je n’ai que rarement eu la volonté d’engager davantage de travail, même d’une autre nature, à la fin d’une session. Toutes ces raisons m’ont finalement rendu esclave d’un job qui semble pourtant fort ressembler à un des plus beaux du monde






    Les meufs menottées à poil se sentent étonnamment esclaves elles aussi

    Morale
    Eh oui ce billet n’a pas fini d’être long et chiant c'est le quart d'heure introspectif. Dans la même période de temps où j’ai commencé à prendre conscience de mon absence de liberté j’ai également eu une révélation tout à fait troublante pour moi qui me suis toujours considéré comme le pire des misanthropes : j’apprécie les gens et leur compagnie.

    Alors rassurez-vous, pas celle de n’importe qui, je continue d’être emm*erdé par un solide 90% de la population. Mais j’ai réalisé que je ne pouvais pas réellement vivre seul, et plus important (et dérangeant pour quelqu’un qui s’est toujours considéré comme un enc*ulé solitaire) je ne peux pas non plus vivre sans une certaine reconnaissance des gens. C’est probablement une des raisons pour lesquelles j’ai démarré ce blog. Enfin, ne nous mentons pas, la raison principale était « je deviens connu et je me fais sponsoriser, » (Antho, tu me dois 1000 balles que tu as sûrement intégralement fumés en beuh).

    De manière tout à fait coïncidente, probablement en raison de la récete sortie de Daniel Colman, c’est également le moment qu’ont choisi plusieurs personnes pour me poser ces questions particulièrement chiantes que j’avais étonnamment rarement entendues en tant que poker pro : Ça te gêne pas de prendre l’argent de mecs qui se ruinent au jeu ? Ça te gêne pas d’être une grosse mer*de qui contribue pas à la société ? T’en as pas marre de passer tes journées à te gratter les cou*illes en calbar tout seul devant ton PC comme un geek ?

    La dernière n’a rien à voir avec notre problématique mais elle m’a souvent été posée, quoi qu’en des termes moins triviaux. Sur les deux premières je ne m'étais jamais vraiment interrogé parce que, non, ça ne me gênait absolument pas. Mais puisque ces questions intéressent au moins trois personnes distinctes, je vais donner et étayer un peu mon avis.


    Pouiller les misérables addicts

    En préambule, j'ai souvent lu l'argument suivant : "les fishs veulent se divertir, les pros ont un rôle d'accélérateur de trafic". C'est ça. On est les joyeux-gentils clowns d'une industrie aussi rose que celle de la barbe-à-papa. Cet argument est à mon avis d'une hypocrisie totale, le brandir c'est se voiler la face et ne considérer que les joueurs récréatifs au comportement totalement sain. Ceci étant écarté, passons aux choses sérieuses.

    Bien sûr la perspective de contribuer à la ruine de personnes ayant potentiellement un gros problème avec le jeu ne m’a jamais particulièrement enchanté. Pour autant, à part lors des rares occasions où je me suis retrouvé face à mes « victimes » autour d’une table de casino, je n’ai jamais ressenti le moindre malaise non plus.

    J’ai essayé de rationaliser le pourquoi de mon désintérêt émotionnel. De manière très claire je pense que c’est parce que je ne m’identifie absolument pas à ces personnes et à leur malheur. Je déteste les jeux d’argent (oui, oui), j’ai un cerveau jusqu’à maintenant très résistant à toutes les addictions, bref sur le plan émotionnel l’addiction au jeu m’est aussi étrangère que pourrait l’être un arc-en-ciel à un aveugle de naissance.

    Comme j’ai quand même un cœur (oui, oui) j’ai tenté de réfléchir à la question de l’impact que peut avoir mon activité sur le volume des pertes d’un joueur récréatif. Ma conclusion, simple mais réaliste, a été de me dire « si ce n’est pas moi qui lui prends son fric, ce sera un autre. Autant que ce soit moi ». J’applique très régulièrement et très volontiers ce genre de raisonnement, mais j’admets que d’un point de vue philosophique ce n’est pas très malin. Je me fais régulièrement rattraper par la brigade de la bien-pensance quand j’essaie notamment d’expliquer que le fait que je vote ou non a une utilité strictement nulle.

    Pour éviter ce problème je vais ici généraliser l’hypothèse : quel est l’impact de l’activité de tous les regs « éduqués » sur les comportements addictifs ? En d’autres termes si on supprime les joueurs « éduqués » qui tentent de générer un profit en jouant au poker, améliore-t-on le quotidien des addicts ?

    Il n’est malheureusement pas possible de répondre de façon totalement tranchée à cette question, mais j’ai malgré tout mon opinion. On pourrait se dire que la disparition des gagnants réguliers diminuerait l’attrait du jeu et que parmi le pool de perdants certains deviendraient gagnants et les autres perdraient moins vite : tout benef pour les perdants. Mais ce serait oublier que l’attractivité du poker n’est pas du tout constituée des regs online, mais bien par premières places des gros tournois et par les joueurs sponsorisés mis en avant par les rooms.

    J’aurais donc personnellement tendance à penser que le marché engloutirait toujours des sommes d’argent comparables : oui certains perdants du passé deviendraient gagnants. Oui certains perdraient moins et moins vite. Mais à un jeu si facile où des amateurs complets parviendraient à sortir durablement gagnants on verrait peut-être alors apparaître une nouvelle frange de joueurs, des « super-fishs » qui n’auraient pas forcément été attirés par le poker technico-rébarbatif pratiqué actuellement sur les tables de poker online.

    Bref disons qu’à tout le moins la question, même en partant sur une hypothèse générale finalement absurde, n’a rien d’évident. Donc non, que ce soit rationnellement ou émotionnellement, je ne me sens pas mal de prendre l’argent des addicts.





    Je manque officiellement d'idées pour aérer mon texte



    Inutilité sociale
    Cette question-là m’a également fait réfléchir à plus d’un titre.

    D’abord parce que c’est une question extrêmement désagréable à poser à quelqu’un et qu’on aimerait bien avoir une réponse cinglante toute prête à donner qui commencerait par « pauvre fils de pute » et qui s’achèverait par « , conn**d ». Mais je ne vis malheureusement pas dans un sketch de Jean-Marie Bigard et je me contente donc généralement de répondre :

    « c’est vrai, mais tu sais y’a plein de métiers qui servent à rien socialement voire qui sont néfastes, le mec qui t’appelle pour te vendre des options binaires, le mec qui se pointe chez toi pour te vendre un aspirateur foireux, ton conseiller bancaire … Est-ce que tu demandes à ton conseiller bancaire si ça le fait chi** de faire un job de con inutile quand tu vas le voir et qu’il essaie de te fourguer une assurance vie avec 1.5% de frais de gestion ? Non tu lui fous la paix …. » … je m’égare.

    Donc pour répondre à la question : oui je réalise pleinement ma totale inutilité sociale. Mais j’ai un problème avec la façon qu’ont les gens de formuler cette question. Ils semblent bien souvent partir du principe qu’embrasser un job inutile est un comportement d’égoïste. Ils oublient en revanche totalement qu’un certain nombre de métiers sont inutiles, et que par ailleurs et indépendamment de cela, 90% des gens qui exercent un métier utile ne le font de toute façon pas pour leur utilité intrinsèque mais bien pour gagner du fric.

    Personne ne va aller casser les couilles à la caissière de Carrefour parce qu’elle ne réalise pas que son boulot est utile socialement. Il l’est, mais elle ne le fait que parce qu’il lui apporte un salaire pas pour remplir un besoin de la société de consommation. Même chose pour un taxi, un éboueur ou un tourneur-fraiseur. Malheureusement il semble que pour beaucoup de gens gagner de l’argent doive nécessairement s’accompagner de culpabilisation et d’une nécessité de faire amende honorable. Lâchez-moi la grappe.

    Malgré cette diatribe je ne suis pas entièrement un fils de pute égoïste. Car si cette question de l’utilité sociale me gêne, c’est bien souvent davantage par sa forme généralement culpabilisatrice et moralisatrice que par son fond. Couplée à ma récente réalisation que j’avais besoin pour m’épanouir des gens et de leur reconnaissance, j’ai également pris conscience du fait qu'avoir une utilité sociale me manquait. Je veux pouvoir collaborer à une société, je veux pouvoir faire profiter les gens de mes compétences.

    Si la forme de cette question n’était pas culpabilisatrice mais au contraire constructive voire pleine de pitié (n’exagérons rien, OK, mais je ne trouve pas comment le formuler là, de suite, et après 2440 mots j’en ai marre de chercher) elle serait beaucoup plus acceptable. La caissière, le taximan, l’éboueur (!!) qui ne réalisent pas que ce qu’ils font est utile sont à plaindre – au-delà de leurs conditions salariales j’entends. Votre conseiller bancaire qui vous ouvre un compte-titre à la con, le mec qui vous appelle pour essayer de vous escroquer avec des options binaires, le joueur de poker, ça ne sert à rien de les faire culpabiliser et de les critiquer, ils s’en branlent. Ça ne devrait pas vous empêcher d’essayer de leur faire réaliser que peut-être ils peuvent obtenir plus de satisfaction personnelle autre part ou en ajoutant une autre composante à leurs activités quotidiennes. Mais par pitié de façon intelligente et raisonnée.

    Pour ma part vous l’aurez compris j’ai résolu de changer un peu d’activité. J’ai plusieurs choses que je souhaite réaliser dans un futur proche, en particulier redonner un peu de coaching et écrire un second bouquin de poker, destiné aux joueurs avancés celui-ci, non plus aux débutants. Cela me permettra de conjuguer à nouveau deux passions, l’enseignement et l’écriture. J’ai par la suite d’autres projets plus ambitieux et hasardeux, hors poker, dont je vous toucherai peut-être un mot dans le futur. Je n’exclus absolument pas de reprendre le grind quand les circonstances seront plus favorables (l’accès au .com et au format Zoom me ferait le plus grand bien)

    J’ai terminé d’échafauder des plans pour « l’après-poker » : je m’y mets tout de suite.
  5. Like
    Horn33t reacted to ArtPlay for a blog entry, Quelques mains + Lancement dans le coaching   
    Hello tout le monde,

    Ca faisait un bail dites. Comme à chaque fois, c'est juste. Deux raisons me motivent cette fois à poster. Tout d’abord ça fait plusieurs mois que j’ai envie de le faire, soit parce que je joue des mains rigolotes (en général où je fais des erreurs intéressantes) soit parce que j’ai envie de parler de sujets qui me tiennent à cœur (j’avais préparé tout un blabla sur la fiscalité au mois de mai que j’ai jamais eu le courage de terminer et qui ne sert maintenant plus à grand-chose).

    Bien entendu, j’ai eu la flemme, on s’en serait pas douté tiens.

    La deuxième raison qui me pousse à poster est que tout au long du mois de novembre j’ai joué avec de moins en moins de motivation, jusqu’à spew 2-3 buy-ins comme une buse le dernier jour de mon mois. Non pas que j’aie joué foncièrement mal – j’aurais de toute façon les chevilles trop gonflées pour l’admettre – simplement j’ai beaucoup manqué de motivation et plutôt que de chercher à chaque seconde LA décision optimale j’ai beaucoup trop autopiloté en prenant toutes les décisions les plus faciles, ce qui a bien sûr conduit à agacement et baisse du winrate.






    Chouette mois de novembre.


    Et voilà qu’arrive décembre et je sens que la motivation n’est toujours pas revenue puisque je n’ai pas joué plus de 700 mains dans la semaine (quand même réussi à win 5 BI, mais c’est purement du talent). Ajoutez à ça que j’ai 150 tracasseries administratives à régler ce mois-ci, j’ai donc décidé de m’essayer à un truc que je n’ai jamais fait jusqu’à maintenant, faire un peu de coaching payant tout au long du mois de décembre (et plus si affinités). Voir les modalités ci-dessous.


    Quelques mains sympa Bon tout d’abord si jamais vous étiez passé à côté je voudrais vous reparler de 2 analyses que j’ai faites il y a maintenant quelques temps sur le forum qui, je pense, sont intéressantes. En tout cas les réaliser m’a personnellement fait progresser donc je pense que ça peut être utile à certains aussi. Bon par contre …. C’est du MTT.

    On en a une ici : sur l’intérêt de défendre ses blindes très très (très !) loose même très shortstack. Et une autre là : où on voit comment ça peut être rigolo de call un min-4bet 30BB deep.

    A part ça je vais vous balancer quelques mains en vrac avec quelques éléments de réflexion (ou non.). Je vous invite à livrer vos analyses sachant que pour certaines mains j’ai fait les analyses (et le cas échéant simulations) que je pense à peu près complètes, pour d’autres je n’ai pas encore pris le temps d’y réfléchir à fond. A vos crayons =)


    KJs squeezé + bluff osé 3way Alors celle-ci est marrante. Les deux joueurs sont des réguliers mais SB est un « régulier » monstrueusement perdant. Il joue environ 30/20, quelque chose comme 12% de resteal, fold à seulement 10% des 3bets. Call beaucoup les flops et les turns pour fold raisonnablement souvent river. Le bouton est un reg qui doit fold à environ 60% des 3bets et open 60% de ses boutons, de mémoire.

    PokerStars Hand #103027948930: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2013/08/21 10:45:43 CET [2013/08/21 4:45:43 ET]
    Table 'Numidia II' 6-max Seat #5 is the button
    Seat 1: ArtPlaie (€366.31 in chips)
    Seat 2: yass987 (€317.76 in chips)
    Seat 3: Akoos (€701.69 in chips)
    Seat 4: RainCock (€201.22 in chips)
    Seat 5: DooM+) 4real (€304.58 in chips)
    Seat 6: patrik33 (€223.92 in chips)
    patrik33: posts small blind €1
    ArtPlaie: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    yass987: folds
    Akoos: folds
    RainCock: folds
    DooM+) 4real: raises €2 to €4
    patrik33: calls €3
    ArtPlaie: raises €16 to €20
    DooM+) 4real: calls €16
    patrik33: calls €16
    *** FLOP ***
    patrik33: checks
    ArtPlaie: bets €22
    DooM+) 4real: calls €22
    patrik33: calls €22
    *** TURN ***
    patrik33: checks
    ArtPlaie: bets €54
    DooM+) 4real: calls €54
    patrik33: folds
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: bets €270.31 and is all-in

    Je pense que l’action sur toutes les streets peut être sujette à débat.



    A4s call un 4bet vs early UTG est un reg que j’ai pas mal 3b récemment dans la session. Souvent tight mais devient parfois fou et se bagarre régulièrement dans la rue, y compris avec des meutes de pompiers.

    Table 'Sinon IV' 6-max Seat #4 is the button
    Seat 1: qwxcvbn (€438.93 in chips)
    Seat 2: ArtPlaie (€507.41 in chips)
    Seat 4: boubouloulou (€188.57 in chips)
    Seat 5: Alimanas (€561.75 in chips)
    Seat 6: xadina (€200 in chips)
    Alimanas: posts small blind €2
    xadina: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    qwxcvbn: raises €6 to €10
    ArtPlaie: raises €20 to €30
    boubouloulou: folds
    Alimanas: folds
    xadina: folds
    qwxcvbn: raises €46 to €76
    ArtPlaie: calls €46
    *** FLOP ***
    qwxcvbn: bets €60
    ArtPlaie: calls €60
    *** TURN ***
    qwxcvbn: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    qwxcvbn: checks
    ArtPlaie: bets €371.41 and is all-in
    qwxcvbn:

    Quelle est votre idée générale sur ce genre de play ? En particulier, si on choisit de call préflop, comment pensez-vous qu’on devrait jouer sur A-high board ?



    KK 3barrel pour value vs reg Une main un peu plus anecdotique mais qui m’a pas mal fait réfléchir. On est ici contre un reg qui ouvre genre 25% au CO et doit fold à 65% des 3bets. Je dois 3bet 6-7% dans cette position. L’action river vous convient-elle ?

    PokerStars Hand #102339378185: Hold'em No Limit (€2/€4 EUR) - 2013/08/05 14:48:42 CET [2013/08/05 8:48:42 ET]
    Table 'Alagasta VII' 6-max Seat #1 is the button
    Seat 1: Agonija1 (€400 in chips)
    Seat 2: paco78610 (€219 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€529.16 in chips)
    Seat 6: MELJA59 (€400 in chips)
    paco78610: posts small blind €2
    ArtPlaie: posts big blind €4
    BatCountry44: sits out
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    MELJA59: raises €8 to €12
    Agonija1: folds
    paco78610: folds
    ArtPlaie: raises €32 to €44
    MELJA59: calls €32
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: bets €36
    MELJA59: calls €36
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €96
    MELJA59: calls €96
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: bets €353.16 and is all-in
    MELJA59:



    Call 4è pair sur 4flush board en 3bet pot Enfin la dernière je l’aime bien parce qu’elle part d’une réflexion assez poussée. Et qu’en définitive je sais pas qui joue le plus mal entre mon adversaire et moi.

    PokerStars Hand #105005146530: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2013/10/04 10:37:17 CET [2013/10/04 4:37:17 ET]
    Table 'Perihelion II' 6-max Seat #1 is the button
    Seat 1: ArtPlaie (€200 in chips)
    Seat 4: DooM+) 4real (€995.77 in chips)
    ArtPlaie: posts small blind €1
    DooM+) 4real: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    ArtPlaie: raises €2.38 to €4.38
    DooM+) 4real: raises €11.62 to €16
    ArtPlaie: calls €11.62
    *** FLOP ***
    DooM+) 4real: bets €21
    ArtPlaie: calls €21
    *** TURN ***
    DooM+) 4real: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    DooM+) 4real: bets €40
    ArtPlaie: calls €40
    *** SHOW DOWN ***
    DooM+) 4real: shows (a pair of Sixes)
    ArtPlaie: mucks hand
    DooM+) 4real collected €152.50 from pot

    Un indice pour analyser la river, demandez-vous quelles sont nos ranges respectives et avec quoi vous imaginez un 2d barrel.

    En fonction de l’enthousiasme (ou du manque d’enthousiasme) suscité je referai un billet pour détailler les « solutions », ou bien je me contenterai de détailler dans les commentaires.


    Coaching
    Edit : 07/12 - Totalement booked pour le moment, je préviendrai si je réouvre des places dans un futur proche

    Edit 07/12 - Totalement booked pour le moment je ne peux plus prendre personne jusqu'à nouvel ordre, je vous le ferai savoir le cas échéant

    Donc oui comme j’en parlais en introduction j’ai l’intention de faire un peu de coaching au cours du mois de décembre histoire de me vider un peu la tête et de me remotiver d’une manière un peu différente.

    Bien que ne m’étant jamais fait payer c’est pas tout à fait une nouveauté pour moi de coach, je l’ai pas mal fait pour des amis, avec quasi toujours de bons résultats, mais j’ai toujours trouvé ça plus sympa et surtout plus rentable de grind. Là étant en gros mal de motivation je me dis pourquoi pas, à voir si je trouve des intéressés. Attention, c’est l’instant frime.


    Présentation Tout d’abord mon graphe de l’année histoire de me situer un peu :


    Ca doit être genre moitié/moitié de ½ et de 2/4. Bon OK, plutôt 3/5è 2/5è mais il faut bien que je triche un peu. Ce graphe vous donne déjà une bonne idée du genre de joueur que je suis, c’est-à-dire le genre qui fait relativement peu de volume par rapport à pas mal de mes confrères. Je préfère essayer de me concentrer sur ma qualité de jeu (et surtout ma qualité de vie) plutôt que de m’astreindre à des volumes de fou pour choper des paliers de rakeback.

    Par ailleurs je ne bumhunt pas (trop), je joue tous les HU afin de démarrer des tables et à peu près tous les lineups (sauf 3-handed car c’est vraiment trop chiant) dans la mesure où j’ai pas plus de 6-8 tables. Vous allez me dire « ya tout le temps plus de 6-8 tables », je vous invite à venir voir par vous-mêmes à 10h du mat’ sur PS.fr .

    Enfin sempiternelle question je ne joue presque pas de 1k (300 mains en 2013 quand même ….) principalement parce que la limite est trop illiquide et que ça m’emm**derait trop psychologiquement d’avoir une de mes limites 5 fois plus chères qu’une autre.



    Ce que je peux vous apporter Je pense avoir deux grandes qualités dans mon jeu que je pense pouvoir vous transmettre. La plus grande est que je comprends assez bien les fondements théoriques du jeu. Le débat jeu inexploitable/jeu optimal est toujours aussi vivace et je commence à ne pas trop mal me débrouiller dans la compréhension du premier. Cf ce post où j’essaie d’exposer ma vision du débat : .

    Pour vous parler plus clairement pour tout ce qui est constructions de vos ranges, avec quelles mains vous devriez barrel, avec quelles mains vous devriez vous abstenir en raison de blocker effect, de votre range qui devient trop faible, pour le choix de vos betsizings je pense pouvoir apporter beaucoup à de nombreux joueurs.

    La deuxième qualité que je pense pouvoir apprendre à d’éventuels élèves est, paradoxalement, que je perçois assez bien les situations où quasi tout le monde est justement très loin du GTO. Je ne peux malheureusement pas directement donner d’exemple en public parce que je fais, grâce à ça, des folds et des calls assez directement exploitables, mais ce sera l’objet de recommandations auprès de mes élèves. (petit indice néanmoins, les gens ont souvent des fréquences très mauvaises sur certains runouts en 3b pot).

    Un troisième élément où je pense pouvoir faire progresser beaucoup de monde est la défense de blindes. Pas cette fois-ci parce qu’il s’agirait d’une de mes qualités principales, mais surtout parce que c’est l’un des défauts principaux de la plupart des gens. En gros mes conseils risquent de souvent inclure : défends plus ta BB, défends moins ta SB. Oui, tout ne sera pas aussi compliqué et chiant que le paragraphe précédent.



    Tarifs et déroulement pratique Je vais fixer un tarif de base à 150€/h. Je n’exclus pas que cela évolue dans le futur à la hausse ou à la baisse, je n’ai qu’une idée approximative des prix du marché, je me suis en gros calqué sur mon hourly.
    Je tiens à apporter les précisions suivantes :
    Pour les professionnels qui payent des impôts je peux fournir une facture (la classe…). Ce qui vous permet de déduire les tarifs de votre résultat net. Cela peut aussi se déduire dans le futur si vous avez peur de vous bouffer un petit contrôle fiscal des familles. Ca arrive aux meilleurs.
    J’amortirai le coût si vous bookez d’avance plusieurs sessions. Mettons 1.200€ les 10h, 650€ les 5h.
    Paiements possibles par virement, paypal, Skrill. Discount à 120€/h si vous souhaitez payer en Bitcoin, combinable avec un "prix de gros".

    Pour ce qui est du déroulement pratique, en prérequis je vous demanderai de disposer de TeamViewer et d’un micro. Nous commencerons de toute façon par une première séance gratuite d’une demi-heure histoire d’analyser un peu votre database, votre style, vos attentes. Et l’occasion pour vous de confirmer si oui ou non ce que je commence à raconter vous intéresse.

    Par la suite au cours de nos séances nous ferons en fonction de vos envies et du temps dont nous disposerons soit de la session-review en profondeur sur un nombre de table limité pour identifier d’éventuels leaks théoriques profonds dans votre jeu, soit de la live-review pour identifier vos leaks pratiques lorsque vous jouez à vitesse réelle. Sur demande nous pourrons aussi analyser des situations dans le détail ou brosser des concepts généraux.

    Si une séance doit durer 1h10 au lieu d’une heure il va de soi que je ne facturerai pas les 10 minutes de rab ; je suis votre coach, pas votre avocat.

    Enfin entre les séances je serai à votre disposition pour discuter de quelques hand histories qui vous poseraient problème.


    Voilà, à vos commentaires pour les hand histories, et à vos MP pour ceux qui souhaiteront plus de détails ou seront intéressés !

    Sylvain.
  6. Like
    Horn33t reacted to Skip for a blog entry, UP   
    Well, well, well ...

    Pratiquement un an que j'ai raccroché les gants, et entre et la description de je dois bien dire que j'ai moi aussi l'envie de reprendre ma plume...

    What's up, donc ?
    Et bien mon année fut bien chargée, ayant depuis l'été dernier un nouveau poste dans ma boite, entraînant des responsabilités accrues, et les horaires qui vont avec...

    Peu de temps pour le poker donc, mais je conserve un attachement certain pour ce milieu, et continue à squatter allègrement la cuisine de la radio le mardi soir tout en côtoyant fréquemment les regs du CP, autour d'une table, d'un verre ou même d'une balle de basket.

    Je vous avais d'ailleurs laissé l'an passé sur ce petit clin d'oeil présageant que Deauville serait mon prochain grand rendez-vous poker:
    Et bien je n'ai pas été déçu, et je vais donc me permettre un petit aparté pour mieux remettre les choses dans leur contexte ... Deauville, c'est un grand festival de poker, avec la finale des FPS et l'EPT qui s'enchaînent, avec tout un tas de sides supplémentaires. Tous les ans, c'est LE rassemblement du poker français, mais cette année était particulière puisque je m'y rendais pour la première fois
    Enfin pu mettre une tête sur tous les regulars de PS.fr que je ne connaissais pas encore, et je dois dire qu'on a vraiment passé de bons moments, tout le monde (ou presque, ) s'entendant très bien malgré les tensions inévitables rencontrées aux tables par le passé.

    Arrivé en voiture avec G2T6R, nous retrouvons ainsi la veille du day1(b) une joyeuse bande de SNE en train de diner au Drakar, qui deviendra rapidement notre repère : Bilou, Plato, Popi, Tof, Quintinio, Niko44, Nodix ... que du beau monde. Ca parle inéxorablement de poker, mais pas que. L'ambiance est très bonne, et on a rapidement l'impression de se connaître depuis plusieurs années, ce qui n'est au final ... pas tout à fait faux.

    Nous sortons du resto vers 1h, et le tournoi commençant à midi le lendemain, nous avons plein de temps pour discuter avec tous ces ballas ... autour d'une table au Seven ... Et oui, nous ne couperons pas à cette boite de renomée mondiale, que nous saignerons chaque soir avec entrain, à coup de tournées de vodka malgré la cruelle absence d'autres clubbers.

    Bon, je suis mauvaise langue. Sur le coup de 3h débarquent quelques TV stars PS et bien entendu Poloker et ses acolytes, dont la dernière soirée sans commander de bouteille de Dompé ou de Greygoose doit remonter à l'année 2010. La soirée bat donc son plein, et c'est sans réelle surprise que je me retrouverais à faire la fermeture, comme un con, alors que j'ai un tournoi à jouer 6h plus tard.



    Réveil pépouze à l'hôtel du Golf 10 minutes avant le début du tournoi, transport express jusqu'à une boulangerie du coin pour éponger un peu tout ça, et on retrouve une demi heure plus tard (bah oui, ils nous ont foutu dans un hôtel à 5kms du casino, standard ) Virus Zubz, Shishi, NTZ, Zozo et surtout Horn33t devant le casino. Pourquoi surtout Horn33t ? Vous allez comprendre très vite.

    Quelques semaines avant ce FPS, petite session MTT chez Bilou avec Horn33t, Utopik, Zozo et Virus, au cours de laquelle nous mettons en place un side bet sympathique : le premier qui bust du sunday special devra jouer le FPS dans le déguisement choisi par les autres participants. Sautant sur l'occasion, Horn33t shove quelques minutes plus tard avec 4ème pair contre nut flush, impatient de connaître son déguisement...

    Après avoir pensé dans un premier temps à un déguisement de Fish + une pancarte "ça m'apprendra à slowroll" (sa spécialité), nous tomberons finalement sur un déguisement lui allant à la perfection, celui de DONKEY. Nutsé. Il me fallait donc impérativement lui remettre le déguisement avant le début du tournoi, et le temps qu'il l'enfile, nous négocions non sans mal son entrée dans le casino (C'est Deauville qu'han même) avant de prendre nos bracelets*. Ship it !

    *d'entrée



    Bon nous finirons par rentrer en jeu avec une petite heure de late reg, et toujours 2g dans chaque bras. Difficile dans ces conditions de monter du jeton ? Tu parles ... jamais aussi bien grind un donkament Probablement relancé plus d'une main sur trois, pour passer rapidement de 30 à 55k et me placer parmis les chipleaders au premier break.

    Malheureusement l'alcool finit par redescendre un peu, et la gueule de bois est sévère. Je me souviens pas bien des coups, mais je finis par faire un call litigieux sur le shove de Patrick Braga - Spoiler : le vainqueur de l'épreuve - avec alors qu'il cold 4bet shove 23bb suite à mon 3bet à 6bb façe au spot de la table (contre qui je 3bettais mergé 1 main sur deux)

    Il avait et, oh, surprise, je perds le flip, me retrouvant à mon tour dans une situation délicate et perdant, toujours contre le même joueur, mes jetons sur un random combo draw vs trips qui ne passe pas.

    Toute ma vie toussa, il est temps de retourner à l'O2, bar du casino et rendez vous incontournable tant que le seven n'est pas ouvert. NTZ à bust rapidement aussi, Olivier (qui nous a rejoint au passage) est à l'average, Horn33t, qui fait les gros titres de la presse spécialisée avec son costume, est plutôt bien, et Popini est énorme. Bon CSB, mais il est temps de retourner se la coller.

    Rapide diner au Drakar, rencontre mouvementée entre Junkyboy et Bilou au Seven, et je ne tarderais pas à rendre les armes, sur le coup de 3h, me préservant pour le lendemain.

    Le lendemain, donc, réveil tardif, remise en forme avec un rapide passage sur la plage, puis retour au casino vers 15h pour faire l'ouverture des tables de cash game avec Zozo. Que de la 5/10 qui tourne, on décide ainsi de swap 50% avec ce dernier pour réduire la variance. Bon, il perd sa cave en 10 minutes de tilt, et je me retrouve dans une situation délicate. Heureusement Papa est là et réussit à remonter la pente, avec un petit bonus pour la soirée.

    Cette dernière arrive d'ailleurs très vite puisque le day2 du FPS s'achève et que tandis que Horn33et et Olivier ont bust, le chipleader n'est autre que Niko44, ce balla, qui a au passage chopé le numéro de Vanessa Rousseau parce qu'elle voulait une part de son action, et plus si affinités. eZ.

    Bon, le day3 est demain matin (enfin midi) et il y'a un beau billet à la clé, mais on ne va pas s'asseoir sur une si belle occasion de célébrer tout de même. Petit tour au Royal où Bendo a organisé un bel apéro pour les SNE & consorts au frais de la princesse ; belle tablée au Drakar puisque nous sommes ce soir une petite vingtaine, et débarquage massif en boite, une autre que le Seven, mais dont j'ai oublié le nom

    Les bouteilles sont de sorties, Niko est ivre saoul et tente d'apeller Vanessa pour lui demander de nous rejoindre, mais ce balla n'a plus de crédit sur son portable. LoL. Bon, il est 3h, l'heure où débarque tout le monde au Seven, ne manquons pas au rendez vous. Finement joué, il y'a pour une fois pas mal de monde, et nous y retrouvons Farfalla, LTH Corp, MerciFish et d'autres encore probablement mais je suis moi aussi dans un état d'ébriété avancé.

    Refusant finalement de quitter la salle lors de la fermeture, la sortie n'en sera que plus violente, mais de retour à l'hotel, et après avoir couché Niko dans un état proche du coma alors qu'il joue le tournoi de sa vie quelques heures plus tard, nous partons en after avec Bilou, son pote Pierrick, Plato, Quintinio et Popini dans la chambre de Bilou.



    Un minibar et une télécommande dans le jardin plus tard, on a faim. Popi essaye bien de commander une entrecôte, saignante, au room service, mais ces enfoirés lui raccrochent à la gueule en lui faisant remarquer qu'il n'est pas dans son état normal. Well, il est 8h, le petit déj est servi, let's go !

    Et LA ... ce qui devait arriver arriva. Le roi du trashtalk et du trashplay, le grand, l'unique n0testin, est le seul client attablé, en compagnie de sa nana. La rencontre est pleine d'émotions, notamment pour Quintinio, autre grande figure du trashtalk .fr, qui ne se privera pas de lui rappeler tout au long du petit déjeuner que ça reste lui le patron en trashtalk live.

    L'ambiance est tendue, le maître d'hôtel excédé, et tandis que Plato mange littéralement l'intégralité du saumon du buffet, il nous refuse à plusieurs dizaines de reprises le whisky demandé, ce qui n'est, vous en conviendrez, pas digne d'un hôtel à plusieurs centaines d'euros.

    Nous finirons par quitter les lieux à son grand soulagement, non sans avoir croisé un Dominik Nitsche enchanté de trouver tant d'animation avant son footing matinal, mais se coucher ne semble toujours pas être une option. Nous décidons ainsi de repartir au casino, et attendons plusieurs dizaines de minutes la navette censée venir nous chercher, avant de nous rendre compte que cette dernière ne passait pas avant 10h.

    Embettés mais pas découragés pour autant, nous embarquerons rapidement sur une voiturette de golf. Les clés ne sont pas disponibles, mais qu'à cela ne tienne, la route est en descente jusqu'au casino après tout. C'est dans un buisson que le maître d'hôtel viendra rechercher l'engin, fort heureusement en parfait état puisqu'il remontera sans problème jusqu'à son emplacement initial.


    C'est lorsque Popi à décidé de remonter en scelle que j'ai compris qu'il était peut être temps d'aller se coucher. Mieux vaut tard que jamais ..

    Bon la soirée était assez epic mais le réveil n'en a été que plus difficile. Je trouverais tout de même la force d'aller déjeuner vers 14h avant d'aller rail un peu Niko, qui somnole à sa table à l'approche de la TF. Il finira par bust 14ème me semble t-il, sur un beau spew, on peut désormais le dire je pense : Niko, c'était terriblement spewy

    Pour cette dernière soirée, PS organise une petite sauterie ou tout le monde devrait se retrouver, à la veille de la TF du FPS et à l'aube de l'EPT itself. On y fait donc un tour, mais ça sera rapidement un fold, entre ceux qui ne se sont pas remis de la veille et celui qui n'en revient toujours pas d'avoir bust si près du graal.

    Désormais traditionnel diner au Drakar, puis petit tour au Seven pour la forme, mais nous finirons bien tôt après un dernier verre bien appuyé et la promesse que l'on se reverra tous bientôt.
    Retour sur Paris le lendemain après un petit détour par la charmante Honfleur, et il est temps de revenir à des réalités bien moins sexy ...



    Bref, tout ça pour dire (oui, je sais, c'était un long aparté) que nous avions envie de remettre ça.


    Et quoi de mieux pour cela que ... Las Vegas ?
    ET OUAIS on y est, il est là le UP, bien caché sous une danette à la vanille : Las Vegas, episode II, bitches !
    BOOM.

    Longue préparation donc, au moins un mois à l'avance, pour décider des circonstances de cette nouvelle réunion. Pensant être entre 6 et 8, on a longuement hésité à louer une villa, notamment celle ci : https://www.airbnb.com/rooms/810977

    Mais bon, loin du strip toussa, pour un court séjour finalement, c'est peut être mieux de rester dans un hôtel. Du coup Zozo à eu une idée bien sympa, de prendre une suite bien balla + des rooms standard, et de partager les frais. C'est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers cette merveille au Mirage :





    110m2, deux chambres, 3 lits, un énorme living room, c'était parfait.
    Mais bon comme on est des branleurs, on s'y est pris trop tard (elles sont toutes book 3 mois à l'avance), et il faudra attendre l'année prochaine pour ce kiff.

    Nous nous retrouverons au final dans des suites bella (à une lettre près on était bon) au Venetian, avec notamment Zozo, BVRPS et Horn33t. C'est un cran en dessous mais ça reste bien sympa, et put**n que j'ai hâte de retrouver cette ville de degens.

    Bon au passage vu que j'allais à Vegas j'ai joué quelques sats, et obv j'ai ship, à la fois l'event #60 (un 1500$) et le main event, les deux sur Barrière. On prend les même et on recommence, donc ! Sauf que cette fois c'est tout bonus, pas de pression, on va juste essayer d'apprendre un peu de nos erreurs, et attendre un peu dans le main avant de jouer trop aggro

    Du coup mon planning est assez MTT oriented, dans l'idée ça donne ça :


    Programme des festivités
    Arrivée le 28 juin -> repos / unjetlaggage
    29 juin à 12h au Venetian : DSE 600$ day 1A pour bien se mettre dans le bain
    30 juin au Bellagio: grosse session CG 5-10 / 10-20 tant qu'on a quelques $ en poche
    1er juillet à 12h au Venetian : DSE 600$ day 2 ou sats pour WSOP #57
    2 juillet à 12h au Rio : WSOP event #57 - 5000$ NLHE si qualifié, ou 235$ donkament à 15h (jusque 2000 joueurs + et 100k + à la gagne)
    3 juillet à 15h au Rio : 235$ donkament
    4 juillet à 14h au Marquee : Pool party day
    5 juillet à 12h au Rio : WSOP event #60 - 1500$ 3days event
    6 juillet à 12h au Rio : day 2 event #60 ou SPA
    7 juillet à 12h au Rio : WSOP event #62 - 10k$ main event
    8 juillet : retour Paris (Jinx Jinx Jinx)

    Tout ça entrecoupé avec parcimonie de CG (on va essayer de shot assez haut) et de clubbing, on devrait se mettre assez bien

    ONE TIME !


  7. Like
    Horn33t reacted to olivierp for a blog entry, High stakes poker   





    High stakes poker à la française


    Vous avez déjà dû le remarquer, je parle assez peu des sessions online dans ce blog, la raison principale est que je prend beaucoup plus de plaisir à écrire (et à lire quand j'en ai l'occasion) un CR sur du jeu live que sur du online. C'est en grande partie dû à l'ambiance autour de l'événement je pense.
    Aujourd'hui je ne dérogerais pas vraiment à cette règle, je viens vous voir pour faire un compte rendu d'une session live exceptionnelle.

    En effet, j'ai récemment eu la chance d'être invité à une partie privée live, avec pour les coup des enjeux financiers importants. Forcement le gratin du poker français était présent, seuls manquaient Timus prétextant une maladie quelconque au dernier moment et Horn3t bredouillant quelques mots incompréhensibles au téléphone.
    La partie se déroula finalement à sept joueurs : Skip, Tof, Uto, Popi, Moi, Zozo, et Sylvain.






    Le gratin du poker français


    Je passe l'oubli des bières à la maison et l'apéro précédant la partie. A 22h tapantes, tout le monde est installé et prêt à en découdre. Les Paulsons (pharaoh svp) sont sortis, sept piles de mille jeton, la cave est à 10 € : ça joue high stakes !!!
    On tire les places avant de s'installer. le but du jeu : ne pas être à la droite de Skip. En plus il a l'air chaud ce soir. Je chatte mon tirage avec Uto et Zozo à ma gauche :







    Le tirage


    On s'installe, je propose de jouer en "win the button", tout le monde est d'accord, sauf Uto qui râle, qu'est-ce que ça va être quand on va arriver aux variantes... Pour en rajouter encore un peu, le perdant distribue la main suivante et chaque personne qui recave doit prendre un shot de jus de pomme.

    On tire le bouton, Skip gagne, ça va être un peu le thème de la soirée... Je commence à distribuer les cartes et là Tof se réveille "put**n, je vais être de blindes toute la soirée..." . C'est un malin ce Tof ! Il a tout de suite compris ce qui allait se passer.

    Je suis UTG (ma position favorite ce soir là, la seule pour ainsi dire...), j'ouvre , c'est pas trop mal, je minraise pour avoir de l'action. Payé par Uto, Zozo et Popi, Skip 3-bet cher. Tof et Sylvain qui sont des gens raisonnables foldent, moi aussi, tout comme Uto et Zozo. Popi paye.
    Flop : , là je suis dégouté, j'avais top paire... Ca m'apprendra à fold.
    Je ne sais pas bien comment, mais ça part à tapis, les cartes : Skip : , Popi . Skip remporte brillamment la première cave de sa soirée, Popi prend une double recave et un shot simple et la partie est lancé.






    Des problèmes de mémoire monsieur ?


    Bon un petit aparté quand même avant de continuer : je ne suis pas bien sûr que cette main ai eu lieu à ce moment dans la partie, ni qu'elle ai eu lieu exactement de la façon dont je la raconte... D'habitude quand je joue en live j'ai une très bonne mémoire des événements, mais allez savoir pourquoi, c'est un peu plus flou dans ce cas. Donc je brode, j'inverse etc... Ce qui est sûr c'est que c'est toujours Skip qui 3-bet et Popi qui call, et aussi que Skip à doublé en premier...

    On instaure un side bet avec : si quelqu'un gagne un pot avec , c'est tournée générale de jus de pomme (sauf pour le vainqueur). J'ai bien proposé que ce soit le gagnant de la main qui décide qui buvait pour donner une dynamique plus personnelle à tout ça, mais Sip à refusé net après avoir regardé son stack de jetons : beaucoup trop dangereux comme règle quand on est chipleader. En plus d'être grand, il est finaud !

    Pour ce qui est des mains que je joue pendant la partie NLHE :
    J'ouvre 95 % des UTG (c'est ma position favorite), parfois je call les 3-bet, parfois je fold, parfois je reshove mes 100-200 bb dans 10bb... Ca me permet de prendre un tapis avec > , de split contre skip avec = (chattard !) et de perdre une cave avec quelque chose comme < < (j'avais ).
    Popi (UTG) open shove pendant qu'on distribue les cartes, Skip instacall. Petite pause, on attend nous de pouvoir voir nos cartes. Tof tank en nous disant qu'il a avant de call, Sylvain fold et j'ouvre . Je tank 5 bonnes minutes avant de call en disant que de toute façon je dois avoir les cotes. Board : .

    Tof et Popi font la gueule, je suis bien là !!! Reste seulement Skip qui n'a pas encore regardé ses cartes. Il nous annonce qu'on va les regarder ensemble. Il retourne sa première carte : , je rage muck, il vient de me casser mon effet le monsieur !La main que j'ai le plus mal joué, et je m'en veut encore :

    Je suis au bouton (oui oui, c'est quand même arrivé de temps en temps...), tout le monde fold jusqu'à Sylvain (non, ça c'est arrivé qu'une seule fois...), il ouvre. Je regarde mes cartes, j'ai , je suis beau ! Je call. Inutile de préciser qu'Uto et Zozo foldent...
    Flop : (j'ai nut air, je me sens confiant, jamais je fold any street).
    Sylvain mise, je call.
    Turn : 5d
    Sylvain check, je me sens toujours vraiment bien, mais faut quand même avouer que ça va être compliqué de se faire payer par moins bien.... Je check
    River : , pas dégueu...
    Sylvain fait mine de réfléchir à miser, je lui dit que s'il mise je fais tapis... Et il fait tapis après m'avoir demandé confirmation.
    Et là, je fais l'énorme erreur de la soirée : j'instacall pour lui claquer les nuts au milieu de la table... Quelle erreur !!! C'est le genre de spot de slowroll qui ne se présente qu'une fois l'an et je n'ai pas eu la présence d'esprit de le saisir : quand je lui dit que je le paye s'il mise, il sait que c'est vrai. Donc quand il mise il se sent monstrueux, il se sent beau, il plane au dessus de nous tous.
    Bon j'ai call, il a montré tout fier pour la suite, et on a quand même tous bien rigolé parce qu'on avait tous suivi l'action et qu'il a voulu faire le malin à la turn... Un shot pour Sylvain un !

    On a bien sûr joué d'autres mains en NLHE, en tout cas je crois... pas tout à fait sûr. En tout cas c'est l'heure de passer aux variantes. La règle est simple, c'est du vrai dealer choice : le gagnant prend le bouton et décide de la variante que l'on joue qu'elle existe ou non. Pour donner une idée on a joué entre autre à : Omaha
    Omaha 5
    Omaha high low
    Omaha 5 high low
    Hold'em à 1 carte (c'est nul)
    Hold'em à 3 cartes (en en jettant une au flop, ou pas)
    Poker fermé, comme papyé, en single draw NL
    Cartes sur la tête
    Kalachnikov
    Omaha 4 à 2 boards
    Courchevel
    Hold'em à 3 cartes où on s'échange une carte au hasard à la river
    Surement autre chose...

    Je ne détaillerais que deux mains, parce que c'était quand même bien le bordel à ce moment là dans ma tête. Et qu'en plus vu qu'il faut expliquer la variante avant à chaque fois avant la main, ça devient bien long à écrire.
    [*]Omaha 4 à deux boards, je suis au bouton (oui c'était mon idée...), et je call un raise avec , toute la famille est au flop.


    Flop :

    Uto check, Zozo pot, Popi repot, Tof Skip et Sylvain foldent, je repot, Zozo repot (!!!!), Popi fold, je call parce que faut pas déconner quand même, j'ai full, mais je me sens pas super bien...
    Zozo : . Je suis effectivement pas beau du tout mais on split quand même....

    [*]Cartes sur la tête. La règle est simple, c'est du hold'em classique sauf qu'on a nos cartes sur le front et que tout le monde peut les voir... Sauf nous. Au niveau de ce qui va se passer à table, on sait déjà que Skip va faire tapis et Popi va le payer, qu'Uto va fold 100 % du temps, et que tous les autres, moi y compris, on va fold une grande partie du temps.


    Bon, on distribue les cartes, et là !!! Popi retourne , va falloir y aller alors...
    Je ne sais plus bien comment on se retrouve au flop sans que ça parte pré-flop, mais je suis avec Skip et Popi dans le coup sur un board : .
    Popi à nut low, je me sens pas trop mal contre lui... Skip lui a . Je tente un check raise sur les deux larrons en espérant le faire folder.
    Il tank, tank, tank, tank, tank tellement que je me dis qu'il va peut-être jeter sa main... Et puis non, il call, grrrrr....
    Je retourne , Yes ! tout pour papa !!! Ah, en fait non, on split avec Skip les jetons de Popi.

    Pas bien longtemps après, je laisse les jeunes continuer à jouer, ils ont pas de gosses qui se réveille à 7h du matin eux... Et puis il est déjà 2h.
    En tout cas, j'ai pu repartir la tête haute, fier de moi d'avoir ch***er juste ce qu'il faut pour me payer les sushis de la soirée !
English
Retour en haut de page
×