Jump to content
Status Updates

ArtPlay

Animateur
  • Content count

    14562
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    33

Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  2. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  3. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  4. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  5. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  6. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  7. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  8. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  9. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  10. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from MuffinMan in WallStreetBets Gamestop and CO   
    Tiens, je vais essayer de poster quelques éclaircissements ici sur un sujet que j'ai pas mal suivi, en parti parce que j'ai pris ce trade. 
    1/ La notion que le short squeeze GME "retournerait les tables" "ferait mal aux hedge funds" ou que sais-je est complètement fausse et montée en épingle. Une poignée de hedge funds ont morflé (Melvin Capital celui dont on a le plus parlé), mais en volume ils étaient plus nombreux à être longs qu'à être short. Donc là où il y a cette idée de "faire mal" en réalité ça leur file du fric dans l'ensemble. 
     Et c'est pas les hedge funds qui vont se retrouver à hold un stock qui au mieux du mieux a une fair value de 40$ avec un prix de revient unitaire de 300$ au bout du compte, mais bien ceux qui auront été convaincus par la rhétorique absurde de quelques redditers, dont la moitié postent surement juste pour déconner.
     
    2/ La notion de "short ladder attack" (j'avais vu le nom mais jamais la description) est une théorie du complot qui ne fonctionne pas sur un marché où il n'y a pas un nombre très, très limité d'acteurs. On ne peut pas décider à qui on vend, quel que soit le bout par lequel on torde cette idée étrange.
    En pratique si on parle bien du même moment, le stock a crash très violemment parce que la plupart des brokers ont dû suspendre le trading à cause de l'organisme central qui gère la transaction finale des trades entre les différents acteurs (le DTCC)
    Pour essayer d'expliquer les causes de cet arrêt du trading le plus clairement possible, si on prend par exemple Robinhood, la très grande majorité des clients de RobinHood étaient LONG ( = avaient acheté des actions ) GME. Mais leurs contreparties, c'est à dire les gens qui étaient SHORT et qui leur avaient vendu les actions (ou les options) ne tradaient généralement pas sur RobinHood. C'est le job du DTCC d'interfacer ces deux populations quand les trades doivent être conclus. 
    Le souci c'est que les traders de RobinHood (RH) ont eu, à force de buy comme des singes, une position LONG qui excédait les réserves cash de RH, parce que RH permet à tout le monde par défaut d'utiliser du leverage (par le biais d'un margin account). 
    En cas de crash massif du stock, comme il était vraisemblable qu'il se produise, on se serait donc retrouvé avec un RH totalement insolvable. Et les clients auraient été les premiers niqués dans l'affaire. 
    Donc le DTCC, pas complètement maboul, a tiré la sonnette d'alarme et a demandé à RH (et à de nombreux autres brokers) de suspendre les achats le temps que la situation se normalise et qu'ils puissent localiser les fonds pour que tous les trades puissent être validés correctement sans avoir à foutre personne dans des procédures de liquidation durant des années. 
    RH, pendant la nuit, a passé des coups de fil en expliquant leur situation de m**dE, et a réussi à lever 3+ milliards de dollars de réserve pour pouvoir en toute sécurité clear les trades.
     
    Même si la situation est clairement abusée, il n'y avait à aucun moment la volonté par personne de sauvegarder les hedge funds (qui étaient principalement LONG rappelons-le), c'est juste une théorie du complot poussée à bloc par des imbéciles (au premier rang desquels cet ahuri de Dave Portnoy). 
    Le problème chez RH existe en amont, c'est de toute façon irresponsable de laisser tous leurs clients avoir un margin account par défaut, et ils auraient bien mérité une mise en liquidation pour insolvabilité, ils font à mon avis beaucoup plus de mal que de bien aux particuliers dans leur manière irresponsable de pousser la notion d'investissement.
     
    3/ De manière générale, essayer de comprendre la "price action" (l'évolution du cours au cours du temps) pour la plupart des assets est périlleux (les journalistes échouent à peu près systématiquement à expliquer quoi que ce soit) , chercher à lire quoi que ce soit dans ce genre de situation relève de la divination.
    D'abord l'intensité des mouvements qu'on a constaté au début du squeeze s'explique non seulement par un short squeeze, mais par un "gamma squeeze", et il faut aller chercher chez les gars qui vendent des options. Pour des raisons que je ne vais pas détailler ici, ces types sont parfois obligés d'acheter de plus en plus d'un stock plus le stock monte afin de protéger l'exposition de leur portefeuille, et c'est ce qui a amené cet effet boule de neige spectaculaire.
    (Petite note : les mecs de WallStreetBets qui ont noté ça et qui l'ont mis en branle ne sont pas des "petites gens qui se révoltent contre les hedge funds", mais bien des gars de l'industrie eux-mêmes, parce qu'il s'agit d'un point assez sophistiqué sur lequel faire pression. Le reste, et l'espèce d'idéologie égarée qui s'est développée autour de ça, c'est de la récupération post hoc) 
    Mais bref, comprendre ça demande déjà un certain background.
    Derrière, comprendre les effets, la raison pour laquelle du jour au lendemain on a +100%, comprendre pourquoi dans la même journée on a 3 fois +30% et 4 fois -25%, c'est strictement impossible. Passé un certain niveau, il est impossible de bien comprendre quels sont les acteurs présents sur le marché, et leur degré de sophistication peut être infini. Les boîtes qui font du market making d'options sont probablement les plus affutées techniquement de tout le milieu financier, et énormément de mouvement peuvent potentiellement s'expliquer par du rebalancing et de l'hedging de leurs positions, mais lesdites positions étant inconnues .... 
    Derrière peuvent rester des dizaines de stratégies algorithmique qui peuvent chercher à s'exploiter mutuellement, avec ou sans connaissance des stratégies adverses. Certaines boites vont même avoir des algos "black box" qui tournent à base de machine learning et dont le fonctionnement est opaque même pour les opérateurs qui les font tourner.
     
    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas chercher à lire quoi que ce soit dans le cours de ce genre de boite une fois que l'action a été complètement dynamitée. Typiquement tout ce qu'on peut tirer comme interprétation du move d'hier et d'aujourd'hui c'est que l'ensemble des acteurs s'attend à des squeeze, et saute donc sur le moindre sursaut de momentum. Ce qui ... entraîne une augmentation du momentum ¯\_(ツ)_/¯
     
    Pour ceux qui voudraient en savoir plus et parlent anglais (et peut-être un peu de jargon financier) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-03/benn-eifert-explains-how-retail-trading-is-rocking-markets-like-never-before 
     
  11. Oh my…
    ArtPlay reacted to taamer in Bayrou: « 4000 euros par mois, pour moi, c’est les classes moyennes. »   
    Si l'intelligence était héréditaire, alors l'environnement n'aurait pas d'influence sur sa nature, n'est-ce pas? Il suffirait d'avoir un patrimoine génétique d'intelligence pour être intelligent... or ça ne fonctionne pas.
    Par ailleurs, les américains ont pu observer dès les années 1970 des couples de parents "intelligents ou surdoués" et voir que leurs enfants n'étaient pas ainsi - fin de l'hypothèse de la transmission de l'intelligence par les gènes.
     
    Argument débile : beaucoup de gens intelligents n'ont pas intégré l'X, et certains polytechniciens ne sont pas intelligents.
    De plus, si tu ignores que le développement de l'être humain n'est pas terminé à six ans, et qu'il n'y a pas de déterminisme dans une vie humaine... laissons tomber.
     
    Je n'ai jamais imaginé corréler l'intelligence à la mesure du test du QI.
     
    Tu l'as écrit en gros, en gras et en souligné, il n'en reste pas moins que c'est faux.
    Je sais te montrer que deux jumeaux qui ont vécu ensemble, dans le même environnement, peuvent avoir une intelligence différente l'un de l'autre (c'est directement observable par leurs parents, capables d'observer leurs caractères, leurs résultats scolaires, et leur intelligence dans la vie), et cela me suffit pour contredire ton hypothèse.
  12. Like
    ArtPlay reacted to pokeurchomeur in Le bitcoin   
    ca s appelle twitter “l’outil ” dont tu parles.
    Et la sirène d ‘alarmes une notification.
    si y’en a d autres qui veulent parler technique de haute volée sur les cryptos n hésitez pas.
     
     
  13. Like
    ArtPlay reacted to IpromizUHell in Doug Polk vs Daniel Negreanu : le heads up aura bien lieu   
    Sil vou plai 5euuuuro sil vou plaiii

  14. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from ALEX777 in ilares ツ Le bonheur n'est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de gagner au poker   
    Dans les grandes lignes, oui. 
    Mon opinion a pas mal évolué sur un point en particulier, celui de la prédisposition naturelle de chacun à faire face aux questions existentielles.
    En clair j'expliquais à l'époque comment il me semblait que le poker était à la fois une bénédiction et un fardeau, puisque, quoique m'offrant une grande liberté, il m'empêchait de réaliser d'autres projets.
    Je ne vais pas m'apensantir mais ça fait 3-4 ans que je ne joue plus du tout et qu'en gros je n'ai plus du tout besoin de passer de temps à gagner ma vie. En clair, je fais virtuellement ce que je veux, à longueur de journée, à longueur d'année.
    Tu veux deviner où en sont tous mes grands projets ?
    Alors je pourrais arguer que j'ai eu une fille entre temps dont je m'occupe beaucoup et que j'ai déménagé et changé de pays deux fois. Mais la réalité c'est que si je n'avance guère dans mes projets c'est tout simplement parce que je ne suis pas quelqu'un d'extrêmement pro-actif, et qu'étant donné une situation de confort, je vais beaucoup m'y complaire. 
    Ca ne me rend pas malheureux pour autant, ni strictement fataliste, mais j'ai acquis une certaine lucidité vis à vis de la quantité d'énergie mentale que je suis capable de me forcer à déployer. Elle est faible.
     
    De la même manière, j'ai largement revu à la baisse, au fil de mes expériences et de mes lectures, l'impact que j'estime qu'on peut avoir sur sa satisfaction personnelle et son bonheur au quotidien. Non pas que ça mène à grand chose de directement actionnable, mais dans les grandes lignes si quelqu'un est 100% heureux de sa vie en grindant pour 2k€ / mois sans grande perspective d'amélioration, j'ai dans l'idée qu'il fera béatement son petit bonhomme de chemin, d'une manière ou d'une autre.
    A contrario, un gonze millionnaire bourré d'angoisses existentielles risque de ne jamais se trouver très apaisé.
    A titre personnel je pense être surtout très froid. Je doute que ma capacité au bonheur ou au malheur profond soit fort élevée. Je reviens dans 10 ans pour en rediscuter.  
  15. Like
    ArtPlay got a reaction from ALEX777 in ilares ツ Le bonheur n'est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de gagner au poker   
    Tes pairs ou ta paire, il faut choisir.
    Sur les enfants pour la plupart (tous ?) des gens c'est une post-rationalisation. Pas au sens "on rationalise après avoir fait l'enfant", au sens que notre cerveau décide dans son coin s'il a envie d'avoir des enfants ou non, dans un processus totalement inconscient et mystérieux, et qu'on essaie tant bien que mal d'y coller un raisonnement parce qu'on ne peut pas trop, en tant qu'humain, s'avouer "bah c'est comme ça c'est tout :)". C'est un processus largement inconscient qui nous pousse à expliquer nos instincts. 
    Chercher "les raisons pour lesquelles untel veut des enfants et untel n'en veut pas" ou je sais pas quelle affaire c'est perdre son temps. Et c'est par ailleurs très compréhensible que chacun des deux "camps" cherche à expliquer à l'autre qu'ils ont rien compris à l'affaire, dans la mesure où dans les deux cas c'est une décision, au moins à partir d'un certain âge, irréversible. On veut se convaincre (de nouveau, inconsciemment), qu'on a pris la bonne décision.
    Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.
  16. Thanks!
    ArtPlay got a reaction from ALEX777 in ilares ツ Le bonheur n'est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de gagner au poker   
    Dans les grandes lignes, oui. 
    Mon opinion a pas mal évolué sur un point en particulier, celui de la prédisposition naturelle de chacun à faire face aux questions existentielles.
    En clair j'expliquais à l'époque comment il me semblait que le poker était à la fois une bénédiction et un fardeau, puisque, quoique m'offrant une grande liberté, il m'empêchait de réaliser d'autres projets.
    Je ne vais pas m'apensantir mais ça fait 3-4 ans que je ne joue plus du tout et qu'en gros je n'ai plus du tout besoin de passer de temps à gagner ma vie. En clair, je fais virtuellement ce que je veux, à longueur de journée, à longueur d'année.
    Tu veux deviner où en sont tous mes grands projets ?
    Alors je pourrais arguer que j'ai eu une fille entre temps dont je m'occupe beaucoup et que j'ai déménagé et changé de pays deux fois. Mais la réalité c'est que si je n'avance guère dans mes projets c'est tout simplement parce que je ne suis pas quelqu'un d'extrêmement pro-actif, et qu'étant donné une situation de confort, je vais beaucoup m'y complaire. 
    Ca ne me rend pas malheureux pour autant, ni strictement fataliste, mais j'ai acquis une certaine lucidité vis à vis de la quantité d'énergie mentale que je suis capable de me forcer à déployer. Elle est faible.
     
    De la même manière, j'ai largement revu à la baisse, au fil de mes expériences et de mes lectures, l'impact que j'estime qu'on peut avoir sur sa satisfaction personnelle et son bonheur au quotidien. Non pas que ça mène à grand chose de directement actionnable, mais dans les grandes lignes si quelqu'un est 100% heureux de sa vie en grindant pour 2k€ / mois sans grande perspective d'amélioration, j'ai dans l'idée qu'il fera béatement son petit bonhomme de chemin, d'une manière ou d'une autre.
    A contrario, un gonze millionnaire bourré d'angoisses existentielles risque de ne jamais se trouver très apaisé.
    A titre personnel je pense être surtout très froid. Je doute que ma capacité au bonheur ou au malheur profond soit fort élevée. Je reviens dans 10 ans pour en rediscuter.  
  17. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  18. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  19. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  20. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  21. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  22. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  23. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  24. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
  25. lol!
    ArtPlay got a reaction from Manzanito in Yoh Viral est il malaisant ?   
    Qu'est ce que je viens faire dans cette galère bon sang.
English
Retour en haut de page
×
PMU : Powerfest
PMU : Powerfest