Jump to content
Status Updates

HoumisBack

CPiste
  • Content count

    596
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by HoumisBack

  1. Le Pass Sanitaire

    Salut. J'ai voulu ouvrir ce thread dont le sujet a commencé à être abordé sur le thread "Macron", mais vu que sa réélection n'est pas assurée et que nous nous dirigeons vers un changement de société qui risque de durer, j'ai pensé qu'un thread indépendant pouvait être utile afin que chacun puisse réfléchir et se prononcer sur ce pass sanitaire. J'y suis pour ma part plutôt défavorable, et pour les raisons suivantes. Techniquement tout d'abord, la manière dont ce pass a été adopté à l'Assemblée est plus que douteux : tard la nuit, majorité de député absent, revote et discussions de couloirs entre deux, puis enfin validation. Niveau démocratie on fait mieux. Sur le principe même je n'arrive pas à comprendre. Un des arguments principaux des pros pass est que grâce à ce passe les commerces pourront rouvrir durablement. Et c'est ce 1er point que je trouve malhonnête. Si les commerces n'ont pas rouvert ce n'est pas du fait du COVID mais du choix politique qui a été fait par les gouvernants français. Pour preuve (et j'en parle en connaissance de cause puisque j'y vis) la Floride a décidé dès le début de la pandémie de conserver ses commerces ouverts. Les chiffres "taux de malades du Covid"/"taux de décès" ne sont pas plus catastrophiques qu'en France qui a décidé depuis plus d'un an de tout fermer. Les chiffres ne montrent donc pas une corrélation entre fermeture ou ouverture des commerces et résultats en terme de morts du Covid. De facto donc, lier le pass sanitaire à une reprise de la "vie normale" est fallacieux. Le souci est qu'à force de maintenir depuis le début de la pandémie les français dans la peur (avec le croque-morts Salomon qui durant des mois venait à la tv compter le nombre de morts, le matraquage médiatique basé sur la peur), il est plus facile d'obtenir des gens ce que l'on veut et de parvenir à les faire croire ou penser ce que l'on souhaite pour imposer des mesures liberticides qu'aucun d'entre nous auraient pu penser possible ou acceptable il y a à peine 1,5 an. Le 2nd souci que je vois concernant ce pass est le flou qui l'entoure. On nous dit aujourd'hui que ce pass sera circonscrit aux événements de plus de 1000 personnes, et aussi que ce pass sera valide si l'on prouve a) une vaccination, b) un test anti-COVID négatif, c) une rémission après avoir contracté le COVID. Le souci est multiple : - d'une part nul n'a la garantie que les conditions de validité du pass sanitaire ne changeront pas dans le temps et qu'après un spectre large de conditions de validité du pass celui-ci se restreigne pour ne plus contenir comme condition de validité la vaccination, ce qui serait contraire au principe de liberté vaccinale. Cela aboutira à une obligation vaccinale, non conforme à nos principes de liberté vaccinale et du secret médical. - nous sommes en période pré-électorale avec toutes les incertitudes sur qui sera le prochain président. A une période si proche d'une réélection présidentielle, installer ce pass sanitaire est s'ouvrir à toute nouvelle politique concernant ce pass car la possible évolution de ce pass augmente. Entre l'adoption d'une telle mesure par un Président en début de mandat et l'adoption de cette mesure par un Président sortant, il y a un monde en terme de visibilité et de stabilité. Le 3ème souci consiste dans l'argumentaire des pros pass sanitaires qui t'indiquent qu'il ne veulent pas se rendre dans des lieux/événements avec des personnes possiblement porteuses du Covid. L'argument ne tient pas si l'on en croit tout ce qui a été dit sur la vaccination qui protège du Covid ou du moins de ses formes graves. Car quel est le mérite du vaccin si après avoir été vacciné vous continuez à craindre que des gens autour de vous n'aient pas été vaccinés. Si vous êtes vaccinés en principe vous êtes protégés, donc exiger ce pass ne fait aucun sens. Si une personne vaccinée va en boite de nuit ou d'autres n'ont pas été vaccinés, c'est leur problème à eux s'ils attrapent le COVID du fait de la liberté vaccinale. Que ceux qui veulent se faire vacciner le soient et que ceux qui ne le veulent pas aient le droit de ne pas l'être. A partir du moment ou vous êtes vaccinés vous êtes protégés, donc le pass sanitaire perd de son intérêt et de sa substance. La moralisation de ce pass sanitaire est pour moi déplacée. A force de matraquage de communications de peur, on érige aujourd'hui le pass sanitaire (et donc quelque part la vaccination) comme un acte éthique et moral envers autrui. C'est ce côté que je trouve insupportable. Il y a aurait le camp du bien qui se serait fait vacciner et le camp du mal des réfractaires. Là encore, cela remet en cause le principe de liberté vaccinal et est de nature à créer une scission supplémentaire au sein de la société entre "les bons" et "les méchants". Conceptuellement cela est dérangeant. A partir du moment ou l'on permet à tous ceux qui veulent se faire vacciner de l'être, la morale n'a plus place dans le discours. Car que ton voisin refuse la vaccination (ou le pass sanitaire) n'est plus un problème pour toi si tu t'es fait vacciner (on revient au point précédent). J'ajoute que ce pass sanitaire est d'autant plus douteux que tous ceux qui souhaitent se faire vacciner ne le peuvent toujours pas. On crée donc une société à deux vitesse (du fait des droits que le pass vaccinal confère) qui n'est pas du ressort du simple libre arbitre de l'individu mais des contraintes techniques de possibilité vaccinale dans le pays. Enfin (et peut-être surtout), ce pass sanitaire marque l'entrée dans une nouvelle ère, une nouvelle civillisation, et je trouve celle-ci effrayante. Les détracteurs parlent d'une "société à la chinoise". On peut penser ce que l'on veut de cette formule, il me semble qu'il y a du vrai dans cette assertions, et ce n'est pas la société que je souhaite pour mon pays. Bref, voilà. Je ne dis pas que j'ai raison, ce sujet est complexe et il divisera ici surement autant que dans la société. Mais j'ai voulu apporter ma réflexion et permettre à cette dernière de se développer au fur et à mesure des années. Bon courage à tous et restez prudents face au Covid.
  2. Coronavirus de Wuhan

    No prob. Merci pour ta réponse. Je ne trouve aucune étude scientifique indiquant un risque de contamination en extérieur. Tout au plus ce que je trouve est "rare". Donc pour une occurrence nulle sinon rare tu imposes une mesure restrictive globale. Cela ne fait aucun sens et même si tu es pour le vaccin (ce que je ne discuterai pas), cela doit t'interpeller. Il y a un seuil au delà duquel, que l'on soit pour ou contre le vaccin, il est des choses que l'on ne peut accepter.
  3. Coronavirus de Wuhan

    C'est ton avis. Le souci avec les adeptes du vaccin c'est que pour eux il n'y a pas d'autre alternative. Désolé de te dire qu'il y en a. Pour preuve d'autres parties du monde qui n'ont pas adopté des mesures aussi contraignantes de la même manière que d'autres pays n'ont pas opté pour un confinement de plus d'un an pendant que la France l'était.
  4. Coronavirus de Wuhan

    Puisque tu te proposes alors vas-y, explique moi la nécessité d'un pass pour boire un café en extérieur ?
  5. Coronavirus de Wuhan

    En lisant ces dernières pages il y a ceux qui acceptent ces mesures au nom du vaccin et de la collectivité. A ces gens là, on peut tout faire avaler, tant que cela va dans le sens de la science actuelle, il y a une cause juste. Et puis les autres qui sont horrifiés du tour que prends la société. J'aimerais que l'on m'explique scientifiquement la nécessité d'avoir un pass sanitaire pour prendre un kawa en terrasse. Même Israël ne l'a pas fait. Je suis horrifié de ces mesures, du timing également (bien pratique car masse de français en vacances, les fameuses mesures politiques outrancières d'été on connait bien, on prend pas beaucoup de risque pas comme à la rentrée). Bref, c'est minable, c'est lâche et c'est mettre les uns contre les autres. La contamination repart en hausse. Et ? On s'en tape de la contamination, ce qui compte c'est la saturation des lits et les lits en réa ne sont pas repartis en hausse. Donc utilité de ces mesures excessives ? Que l'on m'explique la logique médicale de ces mesures contraignantes dans un environnement où il n'y a pas de saturation de lits d'hôpitaux, que l'on m'explique pourquoi mettre l'obligation pour tous indépendamment de leur âge et condition. Il n'y en a pas. La cible se sont les plus faibles, pas toute la population. Vous pourrez vacciner 1M de trentenaires s'il reste des personnes fragiles non vaccinées vous continuerez à avoir une hausse des cas en réa. Et en attendant on bascule dans un monde où il va falloir montrer x fois/jour son pass et sa pièce d'identité pour des actes ordinaires de la vie courante. Tout cela dans l'assentiment général d'une grande partie de la population et du forum. Ce virus a rendu fou.
  6. Coronavirus de Wuhan

    A tous ceux qui ont été choqué de mon dégoût en cas d'un membre de la famille hospitalisé que l'on ne pourrait pas visiter si pas vacciné ou test pcr je réponds ceci : - vous êtes tombé dans une paranoïa "tout non vacciné est un malade potentiel" - quid des distances de sécurité ? On nous a bassiné pendant plus d'un an avec cela et là cela ne marcherait pas ? Qu'est ce qui m'empêche de rendre visite à Oncle Jules malade en restant à 2m de lui sur une chaise ? Au moins je peux le voir, je peux lui parler, et inversement il ne se sent pas seul, cela peut l'aider. - votre culte du vaccin et votre flippe vous fait accepter des situations inacceptables et inhumaines : justification de ne pas visiter un membre de la famille malade, peut-être très malade, pas de sursaut que l'on impose un pass pour aller aux centre commerciaux ou boire son café, pour les choses élémentaires de la vie, empêcher les gens de travailler et les virer comme des malpropres etc. Et ca parle d'humanisme. Votre humanisme il vous fait valider une société à la chinoise avec pour nouvelle devise de la France est liberté égalité fraternité. Et cela ne vous choque pas que la France soit un des seuls pays à être aussi contraignant ?
  7. Coronavirus de Wuhan

    Pass sanitaire obligatoire dans les hôpitaux si je ne me trompe ? Donc un membre de ma famille est à l'hôpital pour une maladie et risque d'y rester un moment : je ne peux pas lui rendre visite si je ne suis pas vacciné ? On me dit "non désolé votre père est en train de crever d'un cancer mais vous êtes pas vacciné donc vous lui rendez pas visite" ? Ou je dois tous les 3 jours refaire un test PCR si je veux qu'on me permette de voir ce membre de la famille souffrant ou peut-être en fin de vie ? Ca devient plus que n'importe quoi.
  8. Coronavirus de Wuhan

    Espérons qu'avec ces wagons de convaincus de la dernière heure ils foutront la paix aux autres d'ici la rentrée.
  9. Coronavirus de Wuhan

    Ca fait quoi de se dire que Macron a plus d'influence sur tes potos en 30mns que toi après tant d'années d'amitié ?
  10. Coronavirus de Wuhan

    J'ai plus de respect pour un vacciné convaincu que pour un Che Guevara en slip qui ce soir après des mois de résistance en carton s'est précipité sur son tel pour appeler Doctolib. N'est pas résistant qui veut !
  11. Coronavirus de Wuhan

    Je me demande bien comment le Conseil d'Etat&Consitutionnel vont parvenir à valider une mesure disproportionnée et qui crée une rupture d'égalité entre les citoyens.
  12. Coronavirus de Wuhan

    Leclerc Drive pour les courses ; TorrentZ pour les Moviz ; Youporn pour le sexe, et on est reparti papa.
  13. Coronavirus de Wuhan

    Ce qui est triste c'est qu'il ne se rend pas compte qu'il va foutre encore plus la m**de dans le pays. S'il pense que tout le monde va dire ok à son discours et que la France va paisiblement entrer dans le rang, il se met le doigt dans l'oeil . Plutôt que d'aborder la pandémie de manière rationnelle et circonstanciée il englobe tous les français dans une mesure nationale contraignante. Cela va créer beaucoup de chaos et de bordel, d'inégalités et de divisions. Vous avez peut-être gagné une bataille, mais nous avons tous perdu la guerre.
  14. Coronavirus de Wuhan

    Des décennies de vie sans doc, sans cachton, et à avoir le Dragon Sexuel toujours actif sans baisse de forme
  15. Coronavirus de Wuhan

    Soit tu est idiot, soit tu es de mauvaise foi. Tu peux être les deux. Je me suis largement exprimé et tu feins de l'oublier : si j'étais personne à risque je me ferais vacciner ; je le suis pas donc f*ck. C'est la responsabilité de chaque personne fragile de se faire vacciner, pas la mienne.
  16. Coronavirus de Wuhan

    C'est bien vous les pathétiques mon pauvres avec vos "à la niche les non vaccinés" et votre joie sadique. La guerre contre le virus c'est pas la guerre contre les non vaccinés dans leur globalité indépendamment de leur profil. Mais ça c'est un concept trop complexe pour vos cerveaux binaires.
  17. Coronavirus de Wuhan

    V'nez pas chuiner parce qu'il y aura plus assez de personnel soignant pour vous quand vous aurez une couille.
  18. Coronavirus de Wuhan

    Ces vaccinés qui pensent qu'ils ont gagné la guerre
  19. Coronavirus de Wuhan

    "Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire, ce serait contre-productif" - Macron, il y a (pas très) longtemps.
  20. Le Pass Sanitaire

    Il est vacciné Macron au fait ?
  21. Le Pass Sanitaire

    Pass sanitaire obligatoire pour restos, ciné, théâtre, trains etc. Et possibilité de l'étendre encore d'avantage à l'avenir. Je le savais. Crainte dès mon 1er post de ce thread en action maintenant. Vaccination obligatoire de fait. "Nous étendrons le pass sanitaire pour vous inciter à vous faire vacciner". Au moins c'est assumé.
  22. Coronavirus de Wuhan

    Monsieur je porte pas de masque à l'aéroport.
  23. Coronavirus de Wuhan

    Au lieu de monter sur ses grands chevaux de chevalier blanc moralisateur et donneur de leçons il ferait bien de commencer par remettre un peu d'ordre dans sa famille. Y a du boulot.
  24. Qu'est ce qui est reproché à Fouché ? Il m'a toujours semblé cool et apaisé dans ses discours (que je n'ai pas suivi 24/24).
  25. Coronavirus de Wuhan

    Cela tranchera je l'espère le débat qui a eu lieu ici. "Alors que la moitié de la population française a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, les antivaccins n’en démordent pas. Selon eux, les Français vaccinés seraient des « cobayes » prêts à se faire injecter des produits actuellement testés en phase d’essais cliniques, et donc loin d’être fiables. Cette rumeur persistante a été évoquée par le ministre de la santé, Olivier Véran, lors d’une conférence de presse, vendredi 2 juillet, en marge d’un déplacement à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) : « Parmi les “fake news” que l’on entend, il y aurait celle qui consiste à dire que le vaccin serait encore en cours d’expérimentation, c’est absolument faux. La phase 3 est terminée depuis des mois, elle est validée. » Les propos du ministre de la santé ont fait réagir bon nombre d’internautes : « Olivier Véran affirme que la phase 3 des vaccins est terminée depuis des mois alors que la fin de la dernière phase d’expérimentation sera en 2022, voire 2023, selon les laboratoires », dénonce l’un d’entre eux. « Véran est un menteur, ceci est une “fake news” ! Les vaccins sont toujours en phase 3 », estime, pour sa part, Le Libre Penseur, un blogueur connu pour asséner des contrevérités au sujet de la vaccination. Il est vrai que les essais de phase 3 sont toujours en cours… En affirmant de manière catégorique que la phase 3 des essais des vaccins déployés en France est « terminée », Olivier Véran se méprend. Contacté par Le Monde, le laboratoire Pfizer assure bien que son « essai de phase 3 se poursuit ». Rappelons tout d’abord que, pour qu’un vaccin soit homologué, des essais cliniques sont menés sur l’homme au cours de trois phases successives. La dernière étape, la plus importante, est la phase 3. Conduite sur des dizaines de milliers de volontaires, elle vise à mesurer l’efficacité et la sécurité du vaccin, et fait l’objet d’une surveillance très attentive. Dans le cadre des deux vaccins contre le Covid-19 les plus administrés en France, ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna, les essais cliniques de phase 3 ont été menés à partir de juillet 2020 sur des dizaines de milliers de volontaires. Mais il n’a jamais été question d’interrompre ces études dès la publication des premiers résultats, en novembre. Les laboratoires avaient bien précisé qu’ils comptaient assurer un suivi sur le long terme de leurs participants. « L’étude permettra de continuer à recueillir des données d’efficacité et de sécurité auprès des participants pendant deux années supplémentaires », pouvait-on lire dans un communiqué de Pfizer, le 18 novembre. « Tous les participants à l’étude COVE seront surveillés pendant deux ans après leur deuxième dose pour évaluer la protection et l’innocuité à long terme », mentionnait de son côté Moderna, le 31 décembre. A l’heure actuelle, la fin des essais est fixée au 27 octobre 2022 pour Moderna, et au 2 mai 2023 pour Pfizer. Les essais de phase 3 se poursuivent donc afin de mieux cerner l’efficacité des vaccins, et surveiller d’éventuelles évolutions dans le rapport de la balance bénéfices/risques, élément crucial dans la course à la vaccination. Ou encore d’éventuels nouveaux effets indésirables. Mais là-dessus, Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux, se montre rassurant : « Il n’y a pas de vaccin qui ait induit des effets indésirables à long terme qu’on n’avait pas vus dans les deux mois après la vaccination. » Selon lui, plusieurs inconnues demeurent encore, toutefois. Parmi elles, la durée d’immunité conférée par ces vaccins anti-Covid-19. « Le suivi des participants sur deux ans est logique pour observer la décroissance des anticorps, la durée de la protection sur le long terme, et voir s’il faut une autre dose de rappel et au bout de combien de temps », commente le professeur. Ainsi, précise-t-il, cette phase 3 s’achèvera véritablement lorsque l’on sera capable de répondre à toutes ces interrogations en mettant en place un calendrier vaccinal précis, à l’instar d’autres vaccins. Joint par Le Monde, le ministère de la santé assure que les propos du ministre ne sont pas « contradictoires par rapport à ce que dit Pfizer, même s’il aurait peut-être dû préciser que c’est la phase d’expérimentation qui est terminée ». Et d’ajouter : « Ce que veut surtout dire Olivier Véran c’est que la phase d’expérimentation et de recueil des données qui ont conclu à l’efficacité des vaccins est terminée, et que des internautes font preuve de mauvaise foi en affirmant que les vaccins ne sont pas encore sûrs et efficaces, alors qu’on le sait. » … mais ils ne sont pas la preuve du manque de fiabilité des vaccins Si certains internautes se contentent de souligner la méprise d’Olivier Véran, beaucoup font preuve de mauvaise foi, ou versent dans la désinformation, en martelant que les vaccins administrés aux Français seraient encore en « phase d’expérimentation », et donc pas encore complètement sûrs. « Les essais de phase 3 ont montré la qualité pharmaceutique, l’efficacité, et la sécurité des vaccins ARN, souligne le professeur Molimard. Ces trois éléments permettent de dire que donner ce médicament est important, efficace et non risqué, ce qui n’empêche de poursuivre les études. Sans ces trois piliers, il n’y aurait jamais eu d’autorisation de mise sur le marché. » Souvenons-nous. A l’issue des premiers résultats dévoilés de la phase 3 des vaccins Moderna et Pfizer, en novembre 2020, les deux laboratoires ont présenté des taux d’efficacité de 94 % pour Moderna et de 95 % pour Pfizer. Les données des ces vaccins à ARN messager ont été par la suite consolidées, soumises, puis évaluées dans des revues scientifiques qui ont qualifié ces résultats d’« impressionnants ». Moderna et Pfizer ont pu déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de différentes autorités sanitaires afin de distribuer leurs vaccins à grande échelle. Là encore, les données ont été scrutées et évaluées par les autorités de régulation avant l’aval pour un déploiement auprès des populations. Ainsi, même si la phase 3 n’est pas totalement achevée, ce qui est une procédure tout à fait habituelle pour les médicaments, Moderna et Pfizer ont déjà rempli les critères nécessaires, et fourni des données solides pour prouver l’efficacité et la sécurité de leurs vaccins contre le Covid-19. Depuis les premières injections, trois milliards de doses ont été administrées dans le monde. Certains effets indésirables ont été mis en évidence, notamment des cas de thromboses signalés avec le vaccin AstraZeneca. Mais ces cas graves sont excessivement rares. Cette faible proportion est une « bonne raison de se faire vacciner », estime le professeur Molimard, cela sans craindre de passer pour un « cobaye ». Prudence, donc, face aux discours alarmistes. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/07/08/covid-19-les-essais-de-phase-3-des-vaccins-sont-ils-termines-depuis-des-mois-comme-l-affirme-olivier-veran_6087580_4355770.html
English
Retour en haut de page
×
PMU : Summer Freeroll
PMU : Summer Freeroll