Jump to content
Status Updates

cb77

CPiste
  • Content count

    191
  • Joined

  • Last visited

  1. V indice 1 C'est la premiere constante, c'est l'unite temps elle-même telle que l'unite, l'entier et sa constante soient multiples l'une de l'autre.
  2. T'y connais rien. Celui qui connait comprend de suite. Et comme tu me sers a rien, t'expliquer sert à rien. Donc je vais rien t'expliquer
  3. Qu'on s'en bat que tu sois d accord ou pas.
  4. Dans un trou noir 1V est la densité à une unité espace et la valeur a une unité d'energie. C'est une constante. Il y a bien 1 unité d'energie en plus que d'unité d'espace. Bounce ! Nb: J'aurais peut etre du ecrire V indice 1 pour plus de clarté.
  5. 1V est une constante.
  6. J'ai migre en 1 an, deux fois la plus grande place de vente francaise. J'ai perdu un seul appel. Et cet appel etait en erreur à cause d'une inconsistance reseau qui ne depend pas de moi. Ca c'est ce que je fais moi contre de l'argent apres 4 ans dans ce secteur en partant de zero. Le reste c'est gratuit. T'es pas content c'est pareil.
  7. Oui. J ai rangé les nombres. J'ai obtenu les vrais nombres naturels. J'ai rangé les unités naturelles. J'ai etablis une regle pour ranger les constantes. Il manque plus qu'à ranger les constantes. i.e. Placer sur une même ligne toute les constantes. Tout ca se demontre avec une simple corde en faisant des noeuds. Ce rangement, cet ordre implique une seule solution quant a la fin de l'univers. Le bounce. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Big_Bounce On peut repondre a tout clairement avec cet ordre.
  8. Une unité dites naturelle en physique doit exprimer au moins une autre unités à 0 sans être elle même égale à 0. L'unité primaire donc est une unité qui exprime toutes les autres unités sauf elle meme a 0. U = (V + 1V)/V Avec 1V pour V élevé à la puissance max de son unité de V. Ca c'est l'unite naturelle en physique du temps. C'est le seul resultat que ma base(p) acceptera. Nb: Une unité pour exister doit exprimer au moins une autre unité à 0 sans être elle même égale à 0. On a presque terminé. F.L.
  9. D'une perspective math ca signifie que l'infini ne peut jamais etre totalement borné en meme temps. Il va toujours trouver un angle, un degré pour s'echapper. Du nombre.
  10. Y'a tout simplement une unité d'energie en plus que d'unité d'espace. C'est ca qui donne lieu aux trous noirs. Un trou noir est exactement l'unite de temps à l'univers à instant t. i.e. la durée de son apogée. Ceci permet d'expliquer "recession velocity" des galaxies. Il existe un ecart max a l'écartement, l'élasticité de l'espace. C'est un point d'equilibre a l'etat de l'ensemble. On dira qu'il s'agit d'un nombre premier.
  11. Etant entendu que l'unité temps est une probabilité aleatoire periodique. Qu'est que le poids la masse et la gravité ? Mon poids sur la lune il est relatif a la période de quoi ? Ca veut dire quoi avoir un photon de masse nulle ? Qu'il nexiste pas a l'unité periodique de temps en probabilité aleatoire. Au mieux, je dis bien au mieux il est aperiodique. Il n'a ni poids ni masse ni gravité. Ce qui existe doit avoir un poids une masse ou une gravité sinon on ne peut pas demontrer son existence. Donc c'est pas la théorie de la relativité qui a un soucis. C'est la theorie quantique qui ne peut jamais dire e=mc2 Le systeme d'unité SI est inconsistant. On pourra quand même garder les constantes. En revanche on peut pas les ranger là dedans. C'est pas moi le seul à le dire, vous le dites vous-meme. C'est déjà démontré par vous-même. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Probability_space """" Non-atomic case Edit If p(ω) = 0 for all ω∈Ω (in this case, Ω must be uncountable, because otherwise P(Ω)=1 could not be satisfied), then equation (∗) fails: the probability of a set is not necessarily the sum over the probabilities of its elements, as summation is only defined for countable numbers of elements. This makes the probability space theory much more technical. A formulation stronger than summation, measure theory is applicable. Initially the probabilities are ascribed to some "generator" sets (see the examples). Then a limiting procedure allows assigning probabilities to sets that are limits of sequences of generator sets, or limits of limits, and so on. All these sets are the σ-algebra {\displaystyle \scriptstyle {\mathcal {F}}}\scriptstyle {\mathcal {F}}. For technical details see Carathéodory's extension theorem. Sets belonging to {\displaystyle \scriptstyle {\mathcal {F}}}\scriptstyle {\mathcal {F}} are called measurable. In general they are much more complicated than generator sets, but much better than non-measurable sets."""" Quand j ai du temps devant moi je vous explique pour h et h barré. Dans h-barré l'unité de temps est par defaut toujours égale à 1. Dans h c'est egal à 1 uniquement pour les ensembles dénombrable d'éléments. Et vous savez quoi ? En base(p) on a un ensemble dénombrable d'elements quand chaque unite et entier sont des nombres premiers. Soit au moins multiple d'eux même et de l'unité. F.L.
  12. Si vous comprenez base(p) vous comprendrez la problématique quantique et même plus. ___________________ Le théorème d'inclusion est associatif. base(p) est une base dissociative. J'ai exclu l'inclusion de facto. Sur base(p) la cohérence repose uniquement sur la notion de multiple issue de l'unité mais aussi sur des propriétés positionnelles. C'est même l'espace de définition de la base. Sur base(p) l'unité et l'entier et les nombres premiers sont nécessairement multiples les uns des autres. base(p): (prêtez attention au code couleur. On preserve une quelconque part de la propriété de multiple sur Gn) 1-1--1--1----1--1... multiples 2-3--5--7----11--13... last element of the integer Pn -1-2-2-4-2... primecimal Gn On arrête pas de me demander ce que l'on mesure avec cette base. C'est marqué noir sur blanc. une ligne où tous les nœuds liés à cette ligne sont et une unité et un entier et un nombre premier dont on peut check le résultat en observant son prime gap dans une autre base.(ici une base associative qui va joindre les espaces naturellement disjoints entre eux via la théorie des ensembles et donc l'inclusion). _______________ vous vous souvenez de la constante de dirac ? https://www.techno-science.net/definition/6675.html h et h-barre sont l'expression d'une même chose mais depuis une base différente. C'est pas un détail. L'un est un set, l'autre est un subset de ce set. En gros selon qu'on soit sur h ou h-barre on voit pas la même chose du même phénomène, parce qu'on se trouve dans des espaces de nature différents. Y'a rien de caché, y'a aucune variable cachée. C'était le résultat attendu. Le seul moyen de l'obtenir. Le photon de masse nulle ne fait probablement pas parti de la base , il est probablement uniquement réductible à la case d'espace minimale, donc via le subset et donc, calculable, mesurable, exprimable uniquement dans une autre base. https://www.hubertreeves.info/chroniques/20060514.html#:~:text=la longueur de Planck %3A c,'environ 10-33 centimètres.
  13. Ce que je comprends, c'est qu'il y a du génie en chacun et qu'on a besoin du génie de chacun. Seulement l'ordre actuel le bride au profit du génie de certains. Je ne suis pas censé parler comme ca.
  14. De ce que je comprends, ca a une importance capitale quant à comment on range les choses dans nos têtes. Ca avantage pas l'essentiel des gens dis forts de nos jours. L'ordre actuel leur va très bien à eux. @Skip
  15. C'est triste de te voir chi** comme ca sur le dissociatif, parce que les pavages aperiodiques sont une spécialité musulmane. Regardez le spectacle que vous m'offrez. Je suis un type gentil.
English
Retour en haut de page
×
partypoker : Summer Freerolls
partypoker : Summer Freerolls