Jump to content
Status Updates

FeelingDEPLOL

CPiste
  • Content count

    5
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by FeelingDEPLOL

  1. Real Post 2

    Oui je sais mais c'est un peu le point de départ de ma vie sexuelle aventureuse. Alors prochainement, ou dans 2ans , j'ai en stock : - De la maman qui adore lécher les cu-culs de garçon - Du trio avec une autre maman - De la pharmacienne sans culotte en trio avec son mari et suçage de chibre. Je sais c'est un peu gay, mais je suis un peu bi - Encore une autre maman qui aimer bien faire ses courses avec des objets calés dans son popotin - J'ai aussi du shemale mais, RAS, aucun début d'érection.
  2. Real Post 2

    On peut ouvrir un thread "Fantasme Post". @PoneyTresSage?
  3. Real Post 2

    Coucou, je suis déjà de retour . Mes petites histoires ne vous feront toutes pas rêver mais sont entièrement vraies. Mais avant de vous narrer mon 1er GB, on va sur Cherbourg en 2007. Puis on fera un détour dans le Sud Est dans la France vers 2010-2012 où j’ai multiplié les rencontres libertines via un site internet avec des histoires de sp**** sur le visage d’un ex-footballeur pro, de domination par une Escort girl, de domination sur une lieutenant de l’armée … Cherbourg 2007 : Un bon poto est dans une quelconque formation continue sur Cherbourg pour 1 an au sein la DCNS (Naval Group). On est jeunes, la teuf c’est notre domaine, on ne connaît pas cette magnifique ville, on décide d’y passer un week-end. On envoie 2 bolides remplis de potos (une Golf 2 1988 et une Ford Fiesta 2002) et go pour 5 heures de route. Il était en gîte avec 2 autres personnes qui elles sont rentrées sur Paris pour le WE. On débarque le vendredi en fin d’après-midi. On passe la soirée dans où on se met une bonne race sans sortir de la maison qui se trouve à une bonne 30aines de minutes de Cherbourg. Le lendemain, les grands ducs sont de sortie. On se fait une tournée de bars à la Bretonne puis on trouve une boîte correcte. Comme cela ne nous suffit pas, on dégote un After dans un bar où ça envoie du poppers à tout va avec des alcôves remplis de garçons. Je vais pisser et je préviens les bons potos de ce qu’il se passe derrière. On sort de notre campagne, certains pourraient être choqués et/ou jouer de la soupe de phalanges. Néanmoins, il y a quelques nanas hétéros dans ce lieu où la bonne ambiance règne. Un de mes chiens de la casse sympathise avec trois nanas, dont 1 métisse, grosses meules, bon boule, quoiqu’un peu gros, et un visage moyennasse plus. Ce n’est pas la folie mais quand t’as rien bouffé depuis quelque temps, y'a pas à tortiller. Nous l’appellerons Camille, car c’est son prénom. Je me colle au comptoir à proximité et la métisse me lance sans cesse des regards plus qu’insistants. Mon pote me fait intervenir dans leur conversation et la fille se colle de plus en plus à moi jusqu’à se mettre entre mes jambes … Ma copine, qui elle est un vrai avion de chasse, est là et indique à la jeune femme que nous sommes ensemble quand bien même je suis plus que cartable et que je dois avoir le même regard que @YoH_ViraL devant un dictionnaire. Bref t’as compris qu’il n’y a pas de raison que cela aille plus loin … Toute cette jolie bande se rentre au gîte. La jeune femme nous accompagne, invitée par 2 potos qui sont plus qu’intéressés. Elle est toujours en mode regards insistants avec moi. On s’ouvre quelques bouteilles et on tape le graillon en guise de petit-déj’. Tout le monde est vraiment attaqué et mes 2 connos sont en mode relou avec la nana pour ne pas dormir sur la béquille. Je file dans la cuisine pour recharger tout ce petit monde. J’ai ma tronche dans le frigo et quand je me redresse et me retourne, Camille est là devant moi. Elle me prend le service 3 pièces à pleine main et me roule une gamelle plus qu’agréable. Je la repousse et je lui redis que ce n’est pas possible. Elle n’en a rien à branler et me recolle sa langue dans ma bouche. Je la repousse et lui demande de s’arrêter. Elle me dit tout en se mordant les lèvres et en se prenant ses énormes seins qu’elle n’en peut plus et qu’elle veut que je la prenne … Ok … alors j’avais cette faiblesse plus jeune, c’est que dépassé un degré certain d’alcoolémie, je disais systématiquement oui à toutes les avances féminines … Je lui indique DONC d’attendre que tout le monde parte se coucher afin de la ramener chez elle. La soirée se termine assez rapidement après notre échange dans la cuisine et j’accompagne également ma copine pour me coucher avec elle. J’attends qu’elle s’endorme pour sortir du lit et rejoindre Camille au RDC. Elle habite Cherbourg, j’ai 8 grammes et je n’ai pas de voiture. Pas con le gars, je vais emprunter la voiture d’un pote et me taper 50 bornes sur des routes que je ne connais pas. J’attrape les clés sur une table du salon et en voiture Simone, euh Camille pardon. Elle m’astique à travers le jean en se caressant sur le trajet. Je suis chaud bouillant, j’ai rarement vu une meuf aussi entreprenante. On arrive sur Cherbourg. Le choc. Elle habite dans une cité dégueulasse où l’horizon est bouché par des tours plus moches les unes que les autres. On se gare sur un bout de pelouse en bas de sa tour et m’indique que nous allons rester dans la voiture car son copain et son fils sont chez elle !!! put**n c’est quoi cette meuf’ ! On se met sur la banquette arrière, je passe les détails mais je n’avais jamais connu une nana gémir voire crier autant qu’elle. La voiture remplie de buées, je pouvais distinguer des personnes qui promenaient leurs chiens aux alentours. C’était sur réaliste avec ces gens autour et elle qui gueulait comme une vache à chaque coup de rein. Sa tignasse ondulée était trempée de sueur, c’était n’importe quoi, cela ressemblait à un porno des plus dégueulasses. Nous finissons notre affaire et elle rentre chez elle. Je regarde l’heure. 10h15. Je suis bourré au volant d’une voiture qui ne m’appartient pas, je ne connais pas la route pour rentrer, ma copine est toute seule dans son lit. Je suis en bad. Je retrouve non sans mal le chemin du retour, tout le monde dort, je repose les clés à l’endroit où je les ai trouvées. Je monte au 1er, elle dort toujours. Je me déshabille tout en réussissant à ne pas tomber. Je me glisse sous les draps et m’endort. Je me réveille quelques heures après. Le temps de faire le point sur ce qu’il s’est passé, je me lève et descend. RAS. Ça rigole sur le fait que personne n’ait pu embrasser ou coucher avec Camille. Je me fais discret. Ma copine est là et m’embrasse en m’apportant un café. put**n ce qu’elle est belle. La journée se passa sans insinuations ni signe que quiconque eût le moindre soupçon quant aux événements de la matinée. Nous rentrâmes dans nos pénates en début de soirée et 15 ans après, nous sommes toujours ensemble et c’est la mère de mes merveilleux enfants. Je l’aime peut-être plus qu’avant. Mais j’adore toujours autant le cul et les rencontres éphémères.
  4. Real Post 2

    Je sais que c'est pas très très malin. Mais ici c'est le virus nous a relativement épargné Héhé. Je me fritais déjà la tronche avec ces visionnaires de @Rokubanet de @padoue74 dans le précédent millénaire qui estimaient que le .fr allait être bénéfique pour nous les joueurs. Michel Arjel les remercie tous les jours ces Martin Blachier Hop hop hop, j'ai une boîte à faire tourner et ces temps-ci, c'est un peu chronophage vois-tu. Cela va venir mais pas dans l'immédiat.
  5. Real Post 2

    Salut les DEP LOL, Je vais vous narrer mon 1er GB auquel j'ai participé ce Mercredi entre 12h et 14h. J'espère vous apporter un peu de fraîcheur LOL et tenter de vous ramener aux plus heures de ce thread mytique et vous faire oublier les relous @checky@MagicEdika Le mien était vrai hein @PoneyTresSage. Je t'aime petite crevette marseillaise, tu m'as bien fait marrer pendant des années. Mais pas autant que @Pythonio @Bolivio,ce chien de la casse de Bellevue, et @TBertrand Je rédige tout ça et je reviens ici
English
Retour en haut de page
×
FDJ : Freeroll
FDJ : Freeroll