Jump to content
Status Updates

Barriere Bet - Vincent

CPiste
  • Content count

    43
  • Joined

  • Last visited

  1. Il est cité plus haut
  2. 2) Prendre le nitro par les cornes

    J'avais cru lire sur le forum que tu avais choisi le format par manque de temps (ce qui est également mon cas) mais le tableur que tu as mis pousse plutôt vers le fait que tu es pro... qu'en est-il ? Merci
  3. Hello @FlorianH10, pour le moment, on se dirige vers une séparation dans le courant de la semaine prochaine (sous réserve de modification de date - j'ai une certaine expérience en la matière )
  4. Elle reste très majoritairement en commun pour le moment.
  5. Non, tu as bien compris. Désormais, il est possible d'avoir un compte sur BarriereBet et sur les autres sites qui évoluaient avec la licence Vivaro.
  6. Ton raisonnement est très pertinent et à vrai dire, les perspectives sont moins optimistes depuis les dernières législatives...
  7. Assez d'accord avec les points énoncés mais dans un autre sens, cela représente un certain manque à gagner en terme de taxes... et c'est pas comme si on était à la recherche de fonds au niveau gouvernemental
  8. Bien d'accord avec toi et je passe un peu (trop) de temps à gérer ce type de problème. Merci pour la remontée, je regarde ça.
  9. Non, cela ne tient pas au fait de rejoindre un autre réseau (même si cela ne peut passer que par ça - impossible de lancer BarrierePoker sans un début de liquidité). Il s'agirait plus d'avoir le feu vert sur une autre activité qui déclencherait de facto des budgets marketing.
  10. La mémoire est sélective Tu parles du soft Barrière au moment où il s'est arrêté... tu oublies les mois de bug, de soft au ralenti, etc. La différence avec Wina ? Une première base de joueurs qui existait avant le lancement, un investissement marketing puissant avec un soft qui tournait déjà bien (j'étais chez Everest à cette époque et clairement, on n'avait pas le même soft), une tête de gondole ultra-connue du grand public. Cela fait beaucoup de différences quand même.
  11. Plus pour mon expertise sur le gambling online et je n'ai pas annoncé un give up mais que cela ne peut pas arriver aussi vite qu'on l'aurait tous souhaité. Il faut bien comprendre aussi l'impact qu'a eu l'épisode Barrière Poker au sein du Groupe Barrière. On ne parle pas d'une somme qui ne laisse pas de trace.
  12. Tu mélanges beaucoup de choses… BetConstruct est la société qui nous fournit la techno pour notre offre de paris sportifs. Cela n’a rien à voir avec le soft poker de l’époque qui a été vendu à une société américaine qui n’en a jamais rien fait.
  13. Il n'a pas été vendu à PS, tu es mal renseigné. Pour le Barrière Poker Tour, je ne peux me prononcer mais il y a des choses qui se remettent petit à petit en place (cf les annonces de @Fivebet Poker - Julien).
  14. Pas compris ton commentaire. Effectivement, le soft était très bien sur la fin mais l’expérience n’était pas viable économiquement (en tout cas à court ou moyen terme).
  15. Sauf que pour cela, il faudrait pouvoir proposer un produit attrayant En l'état, il n'est pas possible pour notre Groupe de revenir sur le poker en ligne notamment car nous ne pouvons mettre en place une offre qui puisse répondre à vos attentes. Pour cela, il faudrait un soft qui tienne la route, une liquidité qui puisse faire tourner correctement les tables, des investissements marketing non-négligeables pour réussir à faire venir les joueurs, etc. On est très loin d'avoir tout ça. Il y a un facteur qui pourrait grandement accélérer la machine mais je ne suis pas certain qu'il vous plaise...
English
Retour en haut de page
×
PokerStars : PSPC
PokerStars : PSPC