Jump to content
Status Updates

Bebop

CPiste
  • Content count

    214
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Bebop reacted to Lilasdaddy for a blog entry, Quel ratio temps de travail / temps de grind?   
    C'est une question qui revient souvent sur les forums ou les lieux d'échanges poker : quel est le ratio idéal entre le temps de travail hors des tables et le temps de grind ?
     
    Je pense qu'il n'y a pas de réponse générale à cette question mais que celle-ci dépendra essentiellement de notre objectif n°1 et du temps que l'on veut consacrer au poker.
    Les pourcentages que je vais indiquer ci-dessous ne sont pas une règle à suivre à la lettre mais seulement un repère qui me semble être cohérent.
    A vous de trouver dans quelle catégorie vous vous situez aujourd'hui, tout en gardant à l'esprit que cette situation n'est pas figée et évoluera dans le temps, en même temps que vos objectifs :
     
    Tout pour le kiff !!!!!
    Si l'on joue seulement pour le plaisir, alors, il n'y a aucune règle.
    L'important, c 'est d'être dans le bien-être et trouver l'équilibre qui nous permet de prendre le plus de plaisir.
    % grind et % travail: en fonction de ses envies  
    Tout pour le skill up !!!!
    Si notre objectif n°1 est de progresser, de maîtriser de nouvelles compétences, alors je vous conseille de passer la majeure partie de votre temps à travailler votre jeu hors des tables. Il me semble aussi important, pendant votre temps de grind, de ne jouer que sur très peu de tables en même temps (2 à 4 maximum) avec pour objectif de mettre en application les compétences que vous êtes en train d'acquérir ou de renforcer.
    % grind : moins de 20% % travail : plus de 80%  
    Objectif : professionnel de poker
    Si vous souhaitez tout mettre en œuvre pour devenir joueur professionnel, alors il faudra prioriser le travail hors des tables pour atteindre un niveau qui vous permettra de pouvoir vivre de votre jeu de cartes préféré.
     
    - Si vous avez énormément de temps pour le poker, alors vous pouvez conserver un volume de jeu correct.
     
    % grind : moins de 40% % travail : plus de 60%  
    - Si, à l'inverse, vous avez peu de temps dans votre agenda pour le poker et que vous avez des objectifs très élevés, alors le curseur va pencher vers l’entraînement hors des tables.
     
    % grind : moins de 25% % travail : plus de 75%  
    De l'argent et vite !!!!
    Vous êtes un joueur gagnant, vous avez confiance en votre jeu et votre objectif est de gagner de l'argent le plus rapidement possible. Foncez sur les tables, envoyez du volume et privilégiez les petits fields.
    % grind : plus de 75% % travail : moins de 25%  
    Il y a encore beaucoup d'autres objectifs, situations personnelles qui peuvent faire varier ce ratio
     
    En conclusion, retenez que ce ratio n'est pas fixe, dépend de votre objectif et peut évoluer d'une période à l'autre . Rappelez-vous surtout que le poker est un jeu, et que pour être performant (autant sur les tables que dans l'apprentissage), il faut aimer ce que l'on fait.
    Kiffez au maximum le moment présent, prenez du plaisir dans ce que vous faites et le reste suivra.
  2. Like
    Bebop reacted to Lilasdaddy for a blog entry, Le bilan de compétences   
     
    Maintenant que l'on sait où l'on veut aller en ayant fixé son objectif n°1, il faut savoir où l'on en est. Où est-ce que je me se situe, aujourd'hui, par rapport aux compétences qui permettent d'être le joueur de poker que je veux devenir ?
    Le meilleur moyen de répondre à cette question est, à mon sens, d'établir un bilan de ses compétences poker.
     
    Ce bilan aura deux intérêts principaux :
    Mettre en lumière les compétences sur lesquelles on doit travailler en priorité (et donc se fixer un cap). Évaluer ses progrès sur le moyen / long terme.  
    Beaucoup de joueurs de poker ont tendance à ne se concentrer que sur l'aspect technique et négligent, à tord, l'aspect stratégique et l'aspect mental.
    Voici une liste non exhaustive de quelques compétences par domaine :
     
    COMPETENCES STRATEGIQUES :
     
    Macro-gestion :
    J'ai une stratégie générale de carrière et un plan d'action détaillé
    J'ai fractionné mon objectif n°1 en sous-objectifs
    Mon ratio temps travail / grind est en adéquation avec mes objectifs
    Mon set de session est optimisé
    Mon BRM est vraiment safe pour que je sois le moins possible impacté mentalement par les downswings
    Mon apprentissage est méthodique et je travaille par thème ou par compétences
    ….
     
    Stratégie générale de grind/tournoi :
    J'ai une stratégie de tournoi en fonction de différentes variables (type de tournoi, phase de tournoi, stacksize...)
    Je prends en compte x variables dans mon processus de décision
    J'ai un système de profiling performant
    Je sais comment exploiter les différents profils définis dans mon profiling
    Je mets en place des actions qui augmentent la qualité de mon jeu lors de la session
    ...
    ...
     
    COMPETENCES TECHNIQUES :
    Range building :
    J'ai des ranges construites par position / stacksize
    ...
    Fréquences :
    Je sais associer une fréquence preflop à une range
    Je connais l'impact des boards sur les ranges
    ...
    Calcul de cotes et d'équité :
    Je sais calculer précisément et rapidement une cote de pot
    Je sais calculer l'équité d'une main vs une range
    Je sais estimer l'équité d'une range vs une range
    ...
    ...
     
    COMPETENCES MENTALES :
     
    Gestion des émotions:
    Je sais repérer quand mes émotions deviennent trop fortes
    J'utilise des outils qui me permettent de gérer mes émotions
    ...
    Gestion de la confiance:
    Je sais maintenir un haut niveau de confiance
    J'ai des outils me permettant de remonter la confiance en moi en cas de période difficile
    ...
    Gestion de la motivation
    J'ai des why puissants

    ...
     
    Être un excellent joueur de poker nécessite d'avoir de nombreuses compétences, difficiles à répertorier tant elles sont nombreuses. Il n'y a, à ma connaissance, pas de document en français répertoriant l'ensemble de ces compétences à acquérir pour devenir un top reg.
    De plus, il est toujours très difficile de s'auto-évaluer de manière objective. C'est pourquoi, l'aide d'un coach qui a déjà poussé la réflexion sur le bilan de compétences peut être très utile. ATTENTION, la plupart des leakfinder proposés par les coachs de poker ne concernent bien souvent que l'aspect technique. 
    Un travail en groupe avec d'autres joueurs souhaitant s'évaluer peut également permettre d'obtenir un bilan de compétences plus précis et plus objectif que s'il est réalisé seul.
     
    Bon courage à tous ceux qui se lanceront dans cette longue étape d'introspection. 
     
     
  3. Like
    Bebop reacted to Lilasdaddy for a blog entry, L'objectif n°1 : clé de la motivation   

     
    DEFINIR SON OBJECTIF N°1: La définition de son objectif n°1 est, à mon sens, la première étape indispensable pour réussir à tenir sur le long terme quel que soit le domaine. Il faut donc avoir un WHY très puissant pour réussir.
    Voici quelques questions à se poser :
     
    Pourquoi je joue au poker ? Pourquoi est-ce que je veux progresser et améliorer mon jeu ? Qu'est ce que je veux vraiment, au plus profond de moi ?  
    A ces questions, vous trouverez votre réponse qui sera personnelle.
    Voici les plus fréquentes :
     
    Pour le plaisir du jeu Pour son aspect intellectuel (stratégique, technique, mental, social...) Pour gagner un peu d'argent, arrondir les fins de mois, gagner xx€ sur l'année Pour l'aspect compétition Pour vivre du poker et devenir jouer professionnel Pour devenir champion du monde Pour devenir le meilleur joueur français, du monde … Il peut encore y avoir beaucoup d'autres raisons. L'important, c'est de trouver celle qui nous est propre, qui nous touche vraiment émotionnellement. Pour aller encore plus loin dans la réflexion, il est possible d'utiliser la méthode des 5 pourquoi.
     

    ERREURS LES PLUS COMMUNES :  
    Vouloir réussir, être très motivé sur quelques semaines puis tout laisser tomber ensuite :
     
    Beaucoup de joueurs ne sont motivés que sur des courtes durées et ne tiennent pas sur le moyen terme. Ceci s'explique souvent par le fait qu'ils n'ont pas de perspectives à long terme, pas d'objectif clair. Il est donc tout à fait normal que sans un why très puissant, la motivation s'essouffle petit à petit et l'envie de travailler diminue également.
    SOLUTION: creuser pour trouver son objectif n°1 pour entretenir la motivation sur le moyen terme.
     
    Vouloir faire comme les autres, alors que ce n'est ce que l'on veut vraiment :
     
    Savoir exactement ce que l'on veut réaliser au poker (et dans la vie en général) est plus difficile qu'il n'y paraît. On peut être tenté de vouloir répondre un peu comme tout le monde : vivre du poker, gagner un bracelet aux WSOP sans avoir mesuré tous les sacrifices, toutes les heures de travail à mettre en œuvre pour pouvoir approcher ces objectifs élevés.
    SOLUTION: trouver un objectif qui nous correspond vraiment et qui nous impacte émotionnellement
     
    Ne pas ajuster régulièrement son objectif :
     
    Le principal intérêt d'un objectif est de nous fixer un cap pour ensuite, nous mettre en action.
    Mais l'objectif principal que vous avez identifié aujourd'hui ne sera peut-être plus le même dans un an, dans dix ans. C'est pourquoi, il est essentiel de faire des feedback régulièrement pour ajuster ses objectifs.
    SOLUTION: débriefer, faire le point sur ses objectifs régulièrement (au début de chaque mois par exemple) et ajuster.
     
    ORGANISATION ET SOUS-OBJECTIFS: Une fois que vous aurez poussé la réflexion et que vous saurez exactement où vous voulez aller, il faudra alors vous organiser en définissant des sous-objectifs et en les planifiant dans le temps. Ce sera l'objet d'un prochain billet...  
     
     
     
     
     
     
     
English
Retour en haut de page
×