Jump to content
Status Updates

Nolihe

CPiste
  • Content count

    33
  • Joined

  • Last visited

About Nolihe

Informations générales

  • Prénom
    Lionel
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

342 profile views
  1. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Bon ben suspension par la FFA de toutes les compétitions, rassemblements et entraînements en groupe. Il ne reste plus qu'à s’entraîner sagement de son côté et attendre que la situation se débloque... Ma saison trail risque d'être courte
  2. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Il s'agit d'exercices de respiration proposés par ma montre (Garmin Forerunner 945, elle indique la fréquence respiratoire en au fil de l'eau comme la fréquence cardiaque en plus de bien d'autres choses) qui durent entre 6 et 16min et qui permettent de déstresser, de se détendre quoi. Les méthodes de respiration sont différentes suivant l'exercice : 4-4 puis 5-5 puis 6-6 (temps d'inspiration/temps d'expiration). 4-4-4-4 (temps d'inspi-blocage-temps d'expi-blocage). 3-6-7 puis 4-7-8 (temps d'inspi-blocage-temps d'expi). Ça fait une petite séance zen en fermant les yeux assis en tailleur, perso je trouve que ça détend bien. Après est-ce que ça a un intérêt pour la respiration pendant une activité type CAP je n'en ai aucune idée
  3. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Ah bon mes sessions respiration ce n'est pas pire ?
  4. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Petit bilan perso de l'année 2019 : 1740 km en CAP (avec plus de 41000 D+). 217 km en vélo. 8 km en natation (on ne se moque pas). Très satisfait de cette année en CAP, c'est ma grosse année depuis que j'ai commencé mi-2017 en kilomètres et D+. Pour 2020 je ne compte pas faire plus en CAP, mais plus de vélo et natation car j'ai envie de tester le triathlon. Je pense aussi faire des trails plus courts et des entrainements plus spécifique pour travailler la vitesse qui me manque cruellement (46:54 sur 10K). Peut-être un trail long quand même histoire d'en baver ^^ Qui dit travail de la vitesse, dit quelques courses sur route et cross, et peut-être un semi. En tout cas le plaisir avant tout donc rien n'est figé. Edit : Continuer également le travail gainage/renforcement mon corps m'en remercie
  5. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Sympa Betrail, je ne connaissais pas. En plus il y a plus de courses qui sont comptabilisées par rapport à Itra et plus d'infos. Score Betrail général : 46.19 (31 323e / 51 308 classé·e·s) avec une étoile sur 5, c'est pas folichon Score Decathlon Trailcup : 135 points (31 577e / 335 932 classé·e·s) avec 3 étoiles sur 5, c'est déjà nettement mieux ! Lien de ma page Betrail si ça intéresse quelqu'un : https://www.betrail.run/runner/hestin.lionel/overview Sinon Trail des Brosses (35km, 1500D+) dans une semaine et demi, hâte d'y être.
  6. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Joli déjà, moi avec 3 courses prises en compte j'ai une cote de 439. Après pour monter en cote il faut faire des trails plus durs et finir mieux placé c'est ça en gros?
  7. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Le plus simple c'est de prendre la même marque que la montre comme ça tu es sûr que ça fonctionne bien normalement Moi j'ai la Garmin HRM-Run qui fonctionne très bien avec ma Forerunner 945. Un seul point à faire attention je dirais, c'est le protocole de communication : Soit ANT+ ou Bluetooth. Bien vérifier que celui utilisé par la ceinture est géré par la montre.
  8. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Oui j'ai vu sur FB ça a l'air pas mal et il y a un bon choix de distances.
  9. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Merci. Super coin le sentier des roches mais attention c'est dangereux quand même, il faut être un minimum préparé pour le faire Il y a l'embarras du choix en distance sur le TVL : 18, 31, 56, 90 tu trouveras forcément ton bonheur.
  10. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Ah je ne sais pas, je n'ai pas vu ça dans un blog pour ma part, c'est juste mon petit-dej habituel depuis plus de 20 ans. Et j'ai choisi volontairement de ne pas changer mon petit-dej les jours de course. Est-ce une bonne idée ? Je n'en sais rien mais j'ai jamais eu de soucis pour l'instant... Est-ce que le fait de changer son petit-dej le jour de course ne va pas perturber l'estomac ou autre ? C'est un sujet intéressant la bouffe, c'est sûr que côté scientifique on va te dire ça c'est meilleur que ça, ok mais est-ce que ça convient pour toutes les personnes ?
  11. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Samedi 15/06 jour J du trail long de la vallée des lacs 56km, le réveil sonne à 05h15. J'ai bien dormi malgré du stress la veille. C'est ma première fois dans le monde du trail long. Un gros calin et des bisous à ma femme et c'est l'heure de prendre un bon petit-déjeuner et de finir de préparer toutes mes affaires. Petit-déj habituel : Un grand café avec des tartines beurre + confiture ou beurre + fromage ou fromage fondu. Avec ça un verre de jus d'orange, quelques cranberries et une banane. 06h00 : Il est temps de partir j'ai presque une heure de route à faire avant d'arriver au bord du lac de Gérardmer. 06h50 : J'arrive à destination, j'ai bien fait d'arriver tôt en plus du trail qui se déroule tout le weekend, il y a aussi un gros rallye (rallye Vosges Grand Est) et les parkings sont déjà bien plein. Le départ est à 08h00, je vais chercher tranquillement mon dossard et le lot puis retourne dans ma voiture pour me préparer. Le sac de trail 10L est bien rempli avec toute la bouffe + les flasques + nécessaire en cas de bobo + quelques affaires de rechange. J'ai pris le pari de prendre que du sucré sur moi (compotes + barres céréales + pâtes de fruits) et de manger que du salé (fromage, tucs, saucisson, chips, soupe) sur les ravitos. Pour l'habillage je suis en short, t-shirt, chaussettes basses, une veste coupe-vent/imper très fine et une casquette. Le temps est pas terrible, petite pluie fine, plafond nuageux très bas et un peu de vent et ils annoncent pas forcément d'amélioration au cours de la journée, les sentiers vont être gras. 07h45 : C'est l'heure de se placer dans le sas de départ, il y a environ 600 partants entre les solos et les relais. Je suis placé dans le premier tiers. 08h00 : Un petit compte à rebours et le départ est donné. Je pars relativement tranquillement même si je sais qu'il va bientôt avoir des bouchons, je préfère jouer la sécurité pour aller au bout. Le premier kilomètre se déroule dans les rues de Gérardmer sur de l'asphalte puis arrive le goulot d'étranglement avec un escalier étroit et juste après un sentier en forêt qui attaque droit dans la pente et qui n'est pas large (2 personnes maxi côte à côte). Ca n'avance pas durant cette portion qui doit faire 2 kilomètres (avec 200D+), on prend son mal en patience. On arrive enfin à la station de ski de la Mauselaine, déjà presque 30 min de course pour 3 kilomètres, et ce qui arrive n'arrangera pas la moyenne La fameuse montée du Tétras ou comment prendre 240 D+ en un kilomètre. Bâtons plus que fortement conseillés. La montée se déroule bien (en partie grace à la grosse reconnaissance la semaine précédente), je suis dans mon tempo et il commence à avoir un peu d'écart entre chaque traileur. Voilà ce que ça donne un peu cette montée : Montée Tétras Oui ça grimpe sec, même si on ne le voit pas bien sur la photo, on est à 24% de moyenne sur ce kilomètre avec pas mal de passage entre 30 et 40%. Et non je ne suis pas sur cette photo, mais sur celle-ci si vous voulez (premier à droite) : Moi dans la montée du Tétras On reprend un 2e coup de cul juste après pour arriver au sommet de la station de ski, la tête du Grouvelin (altitude 1140m). On a parcouru 6km et déjà plus de 550D+ avalé. On à le droit à quelques kilomètres de descente facile sur un chemin carrossable qui permet de bien reposer les jambes. J'avais une petite douleur au mollet droit depuis le départ mais celle-ci vient de partir heureusement. On arrive en fond de vallée au premier lac (lac de la ténine) à 9.6km puis on reprend une belle montée d'environ 300D+ sur 2.5km pour arriver aux Champis (altitude 1180m). Chiffres des 10 premiers kilomètres : Temps : 1h29m57s Dénivelé positif : 650m Après les Champis on a 3km de descente un petit plus technique que la première mais assez roulante quand même, on déroule tranquillement en doublant pas mal de monde. Normalement on arrive au premier ravito dans la vallée au 15e km mais toujours rien, 16e km rien non plus, le ravito arrive seulement au 17e km et on est déjà en train de remonter. Je m'arrête 5 bonnes minutes pour manger du salé, remplir mes flasques et checker la barrière horaire. 50 minutes d'avance sur celle-ci, je ne vais pas trainer longtemps au ravito. On repart du ravito sur une montée en 2 parties avec un replat au milieu au niveau du lac de Blanchemer. Cette montée se passera sur un peu moins de 4 km avec 500D+ pour arriver au sommet du Rainkopf (altitude 1305m). La montée est assez technique et toute la 2e partie se passe sur une crête donc assez dangereux. De plus on est dans le brouillard complet et le vent souffle pas mal fort. Plein de spectateurs pour nous encourager et plein de randonneurs sur le sentier. Je monte bien à mon rythme mais je suis régulièrement freiné par des coureurs plus lents devant moi et c'est vraiment difficile de doubler sur ce sentier mono-trace. Chiffres des kilomètres 10 à 20 : Temps : 1h36m16s Dénivelé positif : 674m Et bien sûr une fois au sommet il faut redescendre, donc on attaque la descente qui fait environ 2.5km (pour 400D-) dans le brouillard, le froid et le vent (merci la veste coupe-vent/imper). Les choses sérieuses commencent, descente TRES techniques avec plein de pièges et les premiers pierriers : Attention les chevilles car les pierres sont glissantes et le sentier boueux. Mais j'aime les descentes et je prends un bon rythme et je double énormément de monde dans cette descente. On arrive au lac d'Altenweiher pour un petit replat d'un km et c'est de nouveau une montée sur 3km avec 400D+. Montée TRES technique avec une première partie en fôret avec énormément de pierriers et deuxième partie à découvert mais droit dans le pentu, je peine à dépasser les 4km/h de moyenne sur cette montée. Arrivé en haut on a 2km sur une crête à faire (avec des enchainements de faux plats montant) avant d'attaquer les fameuses marches en bois de l'ascension finale du Hohneck (point culminant de la course, altitude 1363m). Le temps se dégage, on voit enfin les paysages donc je profite bien de cette crête pour regarder les paysages Alsaciens (je suis Vosgien et je ne connais pas bien le côté Alsacien). Je marche beaucoup sur cette partie et ça me fait du bien car les quadris et mollets commencent à fatiguer un peu. Cette ascension finale du Hohneck n'est pas longue, elle doit faire 500m mais on a quand même 80D+ et ces marches sont grosses (heureusement on peut passer à côté de certaines). Pour avoir une petite idée : https://www.flickr.com/photos/asrhv/48078372836/in/album-72157709121403958/ Le point culminant de la course est passé (ainsi que la mi-course), je suis content j'ai encore du jus (les muscles vont mieux) et on m'a dit qu'il fallait s'économiser jusqu'à ce point. Par contre problème au niveau kilométrique, on est au 30e km et le ravito devrait être là !!! Chiffres des kilomètres 20 à 30 : Temps : 1h47m31s Dénivelé positif : 660m 30e km donc au sommet du Hohneck et le ravito est au refuge du sotré qui finalement se trouvera au kilomètre 32,5. C'est de la descente facile jusqu'au refuge donc on y va à bonne allure pour prendre son temps au ravito. Je resterai pas loin de 15 minutes sur ce ravito, le temps de bien manger (avec de la bonne soupe de vermicelles qui fait trop du bien) et boire, de recharger les flasques et de répondre à quelques sms. J'en profite également pour enlever la veste vu que le soleil commence à pointer le bout de son nez et ça fait du bien au moral aussi. Niveau barrière horaire j'ai 01h45 d'avance, tout va bien. On repart et on continue de descendre pendant au total 5km pour 450 D-. Mais cette descente en forêt n'est pas trop compliquée mais les douleurs aux articulations commencent à arriver. en effet on est à 36km, ça y est j'ai dépassé ma distance maximale, j'arrive donc dans l'inconnu. On tombe de nouveau sur un lac à côté de la commune de la Bresse dans la vallée (il ne s'appelle pas le trail de la vallée des lacs pour rien) et on grimpe de nouveau dans la forêt pendant 1,5km avec 230D+. Montée constante qui passe assez bien, on est au 38e kilomètre, normalement plus que 3 avant le prochain ravito. Mais bien sûr il n'y en aura pas 3 mais 5 !!!! 5 put**n de kilomètres dans des pierriers de la mort, avec des partie type via-ferrata limite escalade, ça n'en finissait pas et même si c'est plat ou que ça descend on n'avance pas... Trop risqué, trop dangereux, je fais super gaffe de ne pas me faire mal. Ces difficultés font bien mal à mes articulations et je commence à souffrir des chevilles. Chiffres des kilomètres 30 à 40 : Temps : 1h42m33s Dénivelé positif : 376m On arrive donc au kilomètre 43 avec le ravito au bord du lac du Lispach. Il commence à faire chaud avec ce soleil qui tape. Je prends 10 bonnes minutes, je ne calcule même pas la barrière horaire qui doit être à plus de 2h. La même routine que les autres ravito, encore de la soupe de vermicelles qui passe niquel. C'était le dernier ravito donc direct vers l'arrivée maintenant. Le moral est bon, le coprs un peu moins mais j'ai encore des forces. Un petit coup de cul de 100D+ sur 500m pour repartir et là c'est le drame : Une descente d'un peu plus d'un kilomètre avec 250D- dans les pierres et racines glissantes, autant dire un calvaire pour mes articulations. En bas nous attend le lac de Longemer, mais le repos est de courte durée car un mur arrive maintenant. Un mur d'un kilomètre et demi (avec 200D+) mais avec un gros passage à plus de 45%, la montre croit même qu'on est arrêté (vitesse instantanée de 0) par moment. Au final même si je galère dans celle là je suis content de monter car mes articulations souffrent beaucoup moins. S'en suit 2 kilomètres et demi de chemins carrossables en forêt avec des faux plats montant où je marche et des faux plats descendant où j'essaie de relancer tant bien que mal. On arrive kilomètre 49 et la dernière grosse ascension sur le profil pour revenir à la tête de grouvelin, 200D+ sur 2km. La pente est continue donc même avec 50 bornes dans les jambes ça monte sans trop de difficultés (mais lentement quand même quoi). Et là ça fait tilt dans la tête : Sur le profil il reste moins de 8 kilomètres, mais on est à 1140m d'altitude et l'arrivée est à 670m... Quasiment 500D- je souffre déjà intérieurement. Chiffres des kilomètres 40 à 50 : Temps : 2h07m36s Dénivelé positif : 500m Je galère grave, je marche une grosse partie de cette descente où on retrouve encore pas mal de pierres. Mais les petits malins de l'organisation ont décidé de mettre 2 petits pétards droit dans le pentu (50D+ et 100D+) dans les 3 derniers kilomètres histoire de dire qu'il faut la mériter jusqu'au bout cette ligne d'arrivée. J'ai oublié de vous dire que depuis quelques kilomètres une course de filles (la Natur'Elle 13km 500D+) est sur les mêmes sentiers que nous et donc qu'on n'arrête pas de se faire doubler à fond par ces filles, un peu usant moralement. Les 2 derniers kilomètres c'est le descente raide (200D-) avec un bon kilomètre sur l'asphalte, j'ai vraiment mal aux articulations mais le lac de Gérardmer est en vue et la voix du speaker se fait entendre. Je regarde la montre à ce moment et je vois 09h59 de course. Secrètement je visais 10h de course, donc j'essaie d'accélérer malgré la douleur mais je terminerai en 10h01m52s temps officiel. Les chiffres finaux : Temps : 10h01m52s Distance : 58,5km Dénivelé positif : 3013m Calories : 5272 Allure moyenne : 10:17min/km soit 5,8km/h (allure moyenne en déplacement 9:42min/km soit 6,2km/h) Classement : 313e sur 545 Je mange pas mal au ravito de l'arrivée et je me jette dans l'herbe, j'y resterai un bon moment le temps de récupérer un peu et d'appeler ma femme et mes enfants pour leur raconter tout ça. Je check le résultat des amis et je vois qu'un seul sur les 3 qui faisaient le 90km a fini (il y a eu un énorme pourcentage d'abandon sur ce 90km). Il est temps de retourner à la voiture pour prendre les affaires de rechange et aller à la douche. Entre le temps où je décolle de l'aire du ravito et le moment où j'arrive près des douches il a du s'écouler 50 minutes alors qu'il doit y avoir 800 mètres à faire. La douche fait vraiment du bien, on examine les pieds et ils sont niquel, pas la moindre trace de frottement ou de début d'ampoule, un bon point. Par contre les douleurs aux articulations sont bien présentes et je commence à avoir des douleurs aux épaules à cause du sac je pense. Une bonne bière ensuite et un bon repas pour recharger un peu les batteries. Le retour à la maison en voiture ne sera pas facile pour les articulations mais je suis acceuilli sous les félicitations à la maison par mes enfants et ma femme malgré l'heure tardive. La nuit ne sera pas très reposante, les douleurs m'empêchent de fermer l'oeil. Le dimanche aussi sera sous le signe de la douleur mais décroissante, merci les massages et les crèmes anti-inflammatoires. Le lundi plus aucune douleur c'est cool, et aujourd'hui mardi j'ai déjà récupéré ma FC de repos habituelle donc c'est très bon signe. Au final bilan très positif, je suis finisher (c'était le principal objectif), j'ai pris du plaisir (2e objectif) et j'ai presque réussi le temps visé (objectif secret). J'avais peur de ne pas être au niveau musculairement mais pas de problème de ce côté (les derniers mois à bouffer du D+ n'y sont pas pour rien), il faut maintenant que je travaille plus le côté articulations. L'expérience était géniale, ce trail même s'il est difficile (voir très difficile) est superbe et ça vaut vraiment le coup de le faire au moins une fois (je pense que c'est l'un voir le plus beau des Vosges). Par contre hors de question de faire un trail long une fois par mois, je pense que je vais en faire un dans l'année et me limiter aux moins de 40km le reste du temps pour toujours garder le plaisir. Lien Strava de la course : https://www.strava.com/activities/2452371190/overview La belle médaille : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10157373882029413&set=p.10157373882029413&type=3&theater A vous les studios.
  12. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Attention CR volumineux en cours de finalisation pour cet aprem je pense
  13. Amis RUNNERS, projets de courses...

    C'est le weekend trail on dirait 😁 Bon trail à toi et prend du plaisir. Ici aussi J-1 avant le trail de la vallée des lacs et pluie également de prévue avec un parcours bien technique sur la fin. Il va falloir rester concentré. Bonne course à tous ceux qui ont quelque chose ce weekend 💪
  14. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Joli, j'ai presque la même le 15 juin : Trail long de la vallée des lacs, 56 km pour 3000 D+
  15. Amis RUNNERS, projets de courses...

    Très bon choix, j'hésite à la prendre mais c'est quand même un peu trop cher pour moi, je vais plutôt partir sur une Fenix 5 (X ou pas je ne sais pas encore) à moins que la Forerunner 945 sorte très rapidement, avec de bonnes caractéristiques, et pas trop cher. Dans le monde des montres GPS non ce n'est pas cher ça va Bon marathon à tous sinon, moi dimanche ce sera juste un petit trail de 18km organisé dans mon patelin pour le fun !
English
Retour en haut de page
×
PMU : Micro Series
PMU : Micro Series