Jump to content
Status Updates

cosmictrip

Reporter Poker
  • Content count

    3402
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

Everything posted by cosmictrip

  1. WPO complet sauce espagnole Des milliers de joueurs déferlent dans une petite bourgade de la campagne madrilène. Ils vont et viennent devant le Gran Casino Madrid pour un évènement qui nous a tant manqué. Un festival aussi délicieux que délirant, aussi doux que tapageur,, aussi intense qu'explosif : le Winamax Poker Open ! Hola compadres del Club Poker (Ici, ça se prononce Cloube Poker) ! Nous voilà arrivé au Casino Gran Madrid Torrelodones. Après ce magnifique coverage EPT dans le classieux Monte-Carlo Bay, par le non moins classieux @veunstyle, nous nous apprêtons à vivre une nouvelle folle semaine de poker, avec le grand retour du WPO. WSOP-C, EPT, WPO, quel plaisir de voir le circuit poker retrouver ses lettres de noblesse. Dans la foulée de Monte-Carlo, les équipes de Winamax et de nombreux joueurs ont pris un direct Nice-¨Madrid pour prolonger leur tournée pokeristique par cet évènement unique en son genre. Par rapport à la semaine dernière, vous pouvez enlever un zéro aux buy-ins du programme, et vous pouvez en ajouter au moins un aux taux d’alcoolémie moyen devant la buvette du casino. L’esprit festif et convivial qui ont fait la réputation du WPO Dublin sont également prévus en Espagne. Troquez juste les Guiness contre des Mahou et des San Miguel, roulez un peu plus les R, et vous retrouvez le plaisir sauce Winamax, sur les tables de 6-max ou celles du Beer Pong. Les tables inconiques du Beer Pong WPO commencent à être installées sur les planches de La Terraza Les diverses activités extra-poker rythmant l’évènement sont toujours à l’affiche. De nombreuses soirées pour évaporer le tilt des bustos de l’après-midi. Le traditionnel Beer Pong enflammera « La Terraza » du casino, un espace d’aventure paisible, doté de plusieurs coins chill, qui se transformera un champ de bataille houblonné le temps de ce jeudi 12 mai. Les mélomanes feront parler leur oreille absolue lors du Blind Test de mercredi soir, mais pour ce qui est des autres rendez-vous, Winamax a fait dans la nouveauté. Que diriezz vous d'une cerveza sur la terraza ? Une soirée Bongo Loco sera animé par un certain Philippe Maurice. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas du criminel en série ayant multiplié les cavales dans les années 80, ni de l’ex-entraineur du club de Raon l’étape, mais bien de l’animateur spécialisé dans les soirées loto. Ça se passera samedi soir, il y aura gros à gagner et les assidus de la Winamax TV ont déjà pu voir que le garçon sait vous faire passer une bonne soirée. Enfin, les sportifs se donneront rendez-vous sur les terrains de Padel dès demain. Et pour l’occasion, ils auront l’honneur de se frotter à l’une des paires les plus redoutables du circuit mondial. Le maestro Stéphane Matheu, accompagné de l’un de ses meilleurs poulains espagnols, un certain Adrian Mateos, qui a fait de ce tournoi l’une de ses priorités de la saison derrière le Super High Roller WSOP. Mais bon, on est quand même là pour jouer au poker. Et ça tombe bien, un programme dense et divers attend la tornade de joueurs qui s’abat actuellement sur cette petite bourgade de campagne madrilène qu’est Torrelodones. Voilà un peu à quoi ressemble la grande salle du Casino, où combattent actuellement les joueurs du Magnum, bientôt rejoints par les qualifiés pour le Day 2 du Battle Royal. Le Main Event, ses trois jours de qualification, ses niveaux de 30 à 40 minutes et son buy-in à 500 € attirera particulièrement notre attention à partir de demain, tout comme le High Roller à 1 000 € et le Monster Stack à 300 €, qui démarreront samedi. Et vu comment c'est parti, cette édition devrait encore péter les records d'affluence. Le premier board du festival que je regarde, littéralement. Apparament, les dealers espagnols sont chauds. Mais d’ailleurs, combien de joueurs sont attendus dans cette sauterie ? « Muchos, c'est le nombre officiel, me répond d’un ton sûr Alex Hernando, le responsable Poker Espagne de Winamax. Sur le Colossus de Dublin, ils étaient 800 joueurs. Cette fois, on a fait 1 500. Sur le Battle Royal, ils étaient 160 en Irlande, et là 370. Ça te donne une idée ». Dans cette masse de jours, les plus chanceux auront l'honneur de s'asseoir sur cette splendide table télévisée. Bendo et ses équipes sont en train de mettre au point les derniers préparatifs, pour que tout soit prêt pour le Day 1A. Streaming prévu à partir de 17H10. L'ivresse d'une table finale ne vaudra jamais l'ivresse d'une table de Deglingos C’est bel et bien un raz de marée de joueurs franco-ibériques qui déferlera dans les allées du Gran Casino Madrid Torrelodones. D’ailleurs voici quelques premières photos pour vous familiariser avec l’endroit. Dans la grande salle, quelques centaines de joueurs batailles sur le Magnum à 250 € et sur le Day 2 du Battle Royal (750 €), mais n’attendez pas plus d’informations sur ces tournois ce soir. Un évènement bien plus important m’attend, un rendez-vous de haute voltige où je compte fièrement représenter les couleurs du CP. Comme les autres MTT du programme, le Media Event devrait exploser son record d’entrée, ce qui ne m’empêchera de ramener la coupe à la maison après un HU de rêve contre Steven. Comme on dit ici, A Por Ellos ! L'atmosphère bleutée et feutrée de la salle de cash games qui n'attire pas les foules ce mardi. Des machines en pagaille et des tables d'Ultimate Poker à 1 € ? Je connais des couvreurs qui vont se cagouler sur les soirées post-coverage.
  2. Coverage WPO Madrid 2022

    Le WPO et le magot pour Omar Del Pino Après 2 heures de heads-up acharné et indécis, Omar Del Pino renverse Matthieu Lamagnère et s’adjuge le Main Event WPO Madrid pour un gain de 130 000 €. Il remporte là l’une des plus belles victoires de sa carrière et s’impose définitivement comme l’un des tauliers du circuit espagnol. Plus de deux heures de bras de fer. Un duel acharné entre deux joueurs de haut niveau qui n’ont jamais voulu plier. Dès que l’un prenait l’avantage, l’autre serrait le jeu et repartait à l’assaut pour grignoter son retard. Un ascendant en jetons pour Omar Del Pino ? Matthieu Lamagnère trouve le spot du comeback avec As-Dame contre As-Dix et reprend les devants. Le Français commence à rouler sur l’Espagnol ? Omar enraye la machine et revient sur le Français. À force de 3-bet, de petits pots grattés, de bluffs claqués sur la table, il repasse même devant le Français, qui revient à hauteur aussitôt suite à deux 3-bet tapis quasi consécutifs. Après deux heures de jeu, les deux hommes sont à égalité. Le combat n’en finit pas et se combat se prolonge dans la nuit, à tel point que le staff du casino commence à mettre de petites pressions, pour s’assurer que le heads-up finisse bien avant la fermeture. Les blindes continuent de monter et d’un heads-up à 50 blindes deep, les joueurs se retrouvent à jouer à 30, puis 25BB de moyenne. La marge de manœuvre devient plus fine. S’il y a un spot à prendre, il faudra mettre les jetons au milieu. Les deux joueurs l’ont compris et au moment de la rencontre, personne ne tremble pour envoyer le tapis. Open 3,8 millions de Lamagnère, 3-bet 12 millions chez Del Pino, 4-bet tapis 47 millions chez le Français et avec une petit air de dépit, Omar paye le tapis. chez l’Espagnol, . Le sort de ce Main Event se jouera sur un 60-40. Conscient de l’enjeu dramatique de cette main; le croupier déroule un board cardiaque. sur le flop. Une paire chacun, la meilleure pour Matthieu, qui doit éviter tous les cœurs. Ça passe sur la turn … Pas sur la river . Couleur max pour Omar Del Pino, qui vient de remporter le Main Event WPO Madrid, pour 130 000 €. Explosion dans le rail. Les dizaines d’Espagnols qui chantent depuis des heures hurlent à la gloire de leur champion. Omar se dirige vers son clan qui lui saute dessus aussitôt. Il serre dans les bras son frère, le pilier qui l’accompagne depuis toujours, avant de sauter avec cette horde de fous qui entonnent le hit de ce dimanche soir. « O-Mar-Del-Piiiii-no, La-la-la-la-la-la, Omar del Piiiino, lalalalalalala » (sur l’air de I Love You Baby de Franck Sinatra). Des hymnes à la gloire de Omar, de l’Espagne, des célébrations en tout genre feront trembler la salle Mandalay pendant une quinzaine de minutes, avant que la folie ne retombe, que les supporters soient déplacés vers la grande salle et qu’Omar se confie, dans le calme, au micro d’Alex Hernando et moi-même. "C'est vrai que les Français peuvent être un peu fous" En termes de gains, Omar Del Pino ne signe pas sa plus grande victoire statistique, puisque le score du Pokerstars Festival Marbella était plus juteux encore (179 000 €). Mais en termes de field et d’expérience, ce Main Event WPO n’a rien de pareil. « Le premier jour du tournoi, j’étais vraiment surpris. Je ne m’attendais pas à voir autant de tables, dans une salle si grande. C’était une folie, je ne suis pas habitué à ça, confesse le joueur, pas mécontent cependant de ce format si cher à Winamax. J’ai plutôt un style agressif donc le 6-max me convient vraiment bien. Cependant, j’ai vu que les Français aussi peuvent être un peu fous. J'ai dû m’adapter. Je pense par exemple à cette main contre le Français à casquette (Anthony Soules). Ce sont des moves qui peuvent te mettre en difficulté. Je savais qu’il était aussi très agressif et j’ai préféré ne pas protéger ma double paire pour le laisser miser ». Après un Day 1 et un Day 2 passés dans les hautes sphères, Omar a connu des sueurs au cours du Day 3, tombant sous les vingt blindes avant de réenclencher la marche avant lors de son arrivée en table télévisée. De retour au stack moyen, Omar joue alors le coup qui a changé son tournoi face à Anthony Soules. Une main qui lui permet de débarquer en finale avec le costume de chipleader. Une tenue qu’il a parfaitement endossée durant les presque cinq heures de jeu. Del Pino a appliqué la pression nécessaire pour maintenir ses rivaux la tête sous l’eau. Pas vraiment inquiété jusqu’au HU, il a dû batailler fort face à Matthieu Lamagnère pour s’adjuger la victoire, après ce duel long et indécis. « Il (Matthieu) était capable de faire des choses créatives de temps à autre. Il jouait bien, il faisait peu d’erreurs, il mettait la pression quand il le devait, c’était difficile de le bouger » commente Omar. Dans ce match qui s’est joué à quelques détails, l’importance de ce rail tapageur n’est pas à sous-estimer. « Jamais je n’ai eu un public comme ça dans un tournoi. Ils ont même inventé cette chanson, qui est sorti de je ne sais où. J’étais super heureux de ce rail. Tant pour moi que pour mon rival, puisqu’il sent cette pression, et ça joue énormément. C’était grand ». L’Andalou rejoint ensuite son clan, prêt à poursuivre les célébrations dans la nuit déjà bien avancée. Après la victoire qui a lancé sa carrière il y a quatre ans lors de l’Estrella Poker tour, et des performances remarquées sur le circuit national depuis, Omar Del Pino frappe un nouveau gros coup, en remportant cet évènement massif, le plus grand tournoi 6-max organisé au monde, devant 2 182 joueurs. Cette victoire confirme sa place parmi les cadors du poker espagnol. Désormais, c’est sur le plateau mondial que le Malagueño entend s’imposer. « Je vais jouer les Party Poker Millions dans deux semaines et je jouerai les prochains EPT dès le mois d’aout prochain (à Barcelone). Pour Vegas, je vais attendre de m’organiser. Pour celui qui vient, je ne sais pas encore, mais ça sera pour bientôt ». Lamagnère de perfer en WPO On ne se satisfait jamais d’une place de runner-up. Matthieu Lamagnère gardait bien évidemment un petit gout amer de ce dénouement, mais cette performance parachève une série de succès inégalée sur les festivals Winamax. Une épopée qui dure depuis plus de dix ans. En 2012, Matthieu remportait son premier trophée WPO à Dublin, sur un 300 € pour 17 patates. Deux ans plus tard, il remportait le Totem du Sismix Marrakech, avant de s’octroyer le High Roller de l’édition 2017, pour 52 briques. En 2018, il réalisait la meilleure perf de sa carrière sur le WPO Dublin, terminant 3e pour 59 300 €. Nouvelle finale sur le High Roller l’année suivante, et cette fois, une 2e place sur ce WPO historique, pour améliorer encore son meilleur score en carrière, pour 94 000 €. Dans l’histoire des évènements du W rouge, personne n’a connu une telle présence, une telle régularité et un tel succès. VGG Matthieu. Le tableau du Main Event WPO 1er - Omar Del Pino : 130 000 € 2e - Matthieu Lamgnère : 94 000 € 3e - Hugues Mazerolle : 67 000 € 4e - Antonio Lopez : 48 000 € 5e - Angel Rodriguez : 35 000 € 6e - Pablo Herrera : 26 000 € 7e - Anthony Soules : 19 230 € En guise de de dernière photo, permettez-moi de mettre la lumière sur ce Monsieur. Alex Hernando ballade sa plume depuis longtemps sur les reportages de Winamax. Rédacteur en chef Poker pour la room de l'autre côté des Pyrénées, Alex a géré d'une main de maître cette gande première madrilène, avec la détente et la fantaisie qui le caractérise. Il va pouvoir désormais pleinement profiter du reste de la San Isidro, la fête annuelle qui enflamme Madrid depuis ce Week-End, et pour lequel il avait déjà revêtu le vêtement traditonnel en ce jour de finale. Gracias Alex. (Crédits de toutes ces magnifiques photos : Caroline Darcourt)
  3. Finaltable_caroline-101.jpg

    From the album WPO Madrid

  4. Finaltable_caroline-92.jpg

    From the album WPO Madrid

  5. Finaltable_caroline-87.jpg

    From the album WPO Madrid

  6. Finaltable_caroline-80.jpg

    From the album WPO Madrid

  7. Finaltable_caroline-101.jpg

    From the album WPO Madrid

  8. DAY2_caroline-253.jpg

    From the album WPO Madrid

  9. winner_omar_G_019.jpg

    From the album WPO Madrid

  10. winner_omar_G_013.jpg

    From the album WPO Madrid

  11. winner_omar_G_011.jpg

    From the album WPO Madrid

  12. winner_omar_G_009.jpg

    From the album WPO Madrid

  13. winner_omar_G_007.jpg

    From the album WPO Madrid

  14. winner_omar_G_002.jpg

    From the album WPO Madrid

  15. Finaltable_caroline-118.jpg

    From the album WPO Madrid

  16. Finaltable_caroline-103.jpg

    From the album WPO Madrid

  17. Finaltable_caroline-20.jpg

    From the album WPO Madrid

  18. Finaltable_caroline-17.jpg

    From the album WPO Madrid

  19. Finaltable_caroline-4.jpg

    From the album WPO Madrid

  20. Coverage WPO Madrid 2022

    Mazerolle à la casserole Un petit quart d’heure de jeu et nous voilà déjà en heads-up. Hugues a perdu un premier pot contre Matthieu avant de s’empaler sur Omar, qui s’offre un heads-up avec la manière. Il a enflammé le public français toute la soirée. « Choteeeeeeec, si t’es champioooooon, 3-bet en positionnnnnnnn » scandaient les supporters bleus, dont le niveau d’alcoolémie augmentait en même temps que les blindes. Mais à l’heure où je vous parle, plus de chanson sur Hugues Mazerolle. Un autre refrain davantage à la mode arrive en tête des Charts du Casino Gran Madrid. « O-MAR-DEL PIIII-NO LOLOLOLOLOLO, Omar del Piiiiino, lolololololo... ». La maestro Mazerolle a rangé sa baguette. Un premier coup perdu contre Matthieu Lamagnère le fait redescendre dans la zone de danger. Le spécialiste WPO just call en BB sur un open bouton de Hugues puis laisse son opposant poser deux barrels avant de lui renvoyer la boite sur le board . Hugues couchera son après avoir perdu quelques plumes, puis repart à l’abordage cinq minutes plus tard. Open de Del Pino sur la blinde de Mazerolle. Le Français découvre et 3-bet shove ses 14BB. Omar snap-call avec son et s’offre une première balle de heads-up. « Deudeudeudeudeudeudeudeux » appelle le public français pour venir en aide à Hugues. Mais les dieux du poker ont mal compris. Un flop pour le brelan et pour la forme, un deuxième pour le carré. Le board fait sourire Mazerolle qui se lève pour saluer son opposant. Son superbe run se termine en 3e position. « C’est une belle opération quand on regarde le scénario de la table finale. J’ai eu de la chance avec ces deux As » analyse brièvement le joueur à chaud. Hugues pourra surtout être fier de sa prestation durant ses trois derniers jours. Ses moves bien à lui ont fait tourner la tête de ses adversaires, son poker champagne a régalé les couvreurs et spectateurs du streaming. Celui qui nous confiait devoir faire 5e pour rembourser son Monte-Carlo compliqué repart avec une jolie plus-value et une perf’ de choix. Avec son gain de 67 000 €, il pulvérise son record acquis il y a trois ans lors des WSOP-C Marrakech. Pour un mec qui dit prendre le poker au sérieux depuis seulement trois ans, c’est plutôt prometteur. Nul doute qu’on reverra vite le grinder maltais sur le circuit. D’ailleurs, on s’est plu à le suivre à chacun de ses gros braquages. On attend le troisième avec impatience. GG Chotec ! C'est désormais l'heure de l'ultime bras de fer. Omar Del Pino vs Matthieu Lamagnère. 71 millions contre 38. Les deux pros de MTT et les deux plus gros palmarès de cette finale vont pouvoir s'expliquer. Il reste 2 joueurs sur 2 182 inscriptions Niveau 46 : Blindes 600 000 - 1 200 000 Ante 1 200 000 Tapis Moyen : 54 550 000 Gain assuré : 94 000 €
  21. Finaltable_caroline-77.jpg

    From the album WPO Madrid

  22. Finaltable_caroline-72.jpg

    From the album WPO Madrid

  23. Finaltable_caroline-67.jpg

    From the album WPO Madrid

  24. Finaltable_caroline-66.jpg

    From the album WPO Madrid

English
Retour en haut de page
×