Aller au contenu
Statuts

cosmictrip

Reporter Poker
  • Messages

    408
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Le dernier jour que cosmictrip a gagné est le 18 Décembre 2018

cosmictrip a obtenu le plus de messages aimés !

À propos de cosmictrip

  • Naissance 7 Août

Informations générales

  • Prénom
    Fausto
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    Paris
  1. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Jimmy Kébé "Il y a des gars qui sautent en l'air quand ils voient ce que je fais" Malgré la défaite en heads-up, beaucoup de kiffe sur le visage de Jimmy Kébé qui tape le plus gros gain de sa jeune carrirère... En en attendant d'autres. C’est toujours un peu dur d’échouer à une deuxième place mais t’as pas trop l’air déçu… Absolument pas déçu. Je crois que j’ai fait aucune erreur. J’ai pas eu beaucoup de cartes, j’ai fait ce que j’ai pu pour me défendre et j’ai passé presque trois heures entre huit et dix blindes donc c’est plutôt beau comme résistance. Même au heads-up, j’arrive à remonter. J’aurais aimer passer ces deux neuf parce que et si je me prends pas ce bad-beat, ça aurait vraiment pu donner une partie intéressante contre Sonny. Vous avez joué jusqu’à 6 heures du matin, et dans les dernières heures, la partie est devenu un peu fantasque. Vous vous êtes beaucoup marré, tu te l’es joué un peu Matt Damon… C’était pas prévu du tout mais fallait qu’on essaie de se réveiller un peu. Il y a un moment où ça parlait un peu moins donc pour pas s’endormir, j’ai essayé de mettre un peu d’ambiance. Ca m’a aussi permis de mettre un peu la pression parce que je voyais que le troisième joueur commençait à être un peu saoulé par cette partie qui n’en finissait plus. Il voyait qu’il arrivait pas à me bust et donc forcément ça a joué sur son mental. C’était un peu de l’acting aussi. Ca t’a même servi puisqu’avec tes dix blindes t’a résisté jusqu’au bout ? Je me sens assez à l’aise avec ma stratégie de shortstack. Il fallait lui mettre dans la tête que ça allait être difficile de m’éliminer. Au départ on en rigole parce que c’est vrai que j’ai pas beaucoup de blindes et lui il a une tonne. Mais je me disais qu’il pouvait rentrer dans des coups contre Sonny, alors qu’il avait pas vraiment besoin et c’est ce qu’il s’est passé. Je l’ai laissé faire des erreurs et au final il finit derrière moi. C'est ta plus grosse perf en tournoi. Quand tu vois que tu peux faire ce genre de résultat, ça te donne envie d'en jouer plus ? A la base je suis un joueur de cash game. J’ai commencé vraiment à jouer des tournois à partir de juillet dernier. Là je m’y suis mis sérieusement, j’ai étudié le jeu de MTT et ça m’a beaucoup servi. J’aime bien regarder ce que les autres font de bien ou de pas bien, je m’en inspire et je le fais à ma sauce. Il y a des décisions que je prends où il y a des gars qui sautent en l’air et qui comprennent pas, comme le fold que je jette le AK rapidement. Mais moi je sais exactement pourquoi je le fais. Ce résultat, ça prouve que j’ai fait ce qu’il fallait en dehors et que je peux aller loin dans des tournois. Le but c’est d’enchaîner derrière pour montrer que c’est pas de la chance et qu’il y a du travail derrière. Ou est ce qu’on risque de te revoir après ? Il y a Bruxelles en février. Après il y a Londres donc je vais voir un peu le programme mais le plus important pour l’instant c’est que je retrouve ma femme et ma fille. Félicitations et bonne retrouvaille avec ta famille.
  2. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Sonny s'offre sa quatrième bague WSOPC Il aura fallu un peu plus de temps et de chance que prévu mais c'est bien Sonny Franco qui remporte le Main Event de ces WSOPC Marrakech. Jimmy Kébé aura fait tremblé son adversaire et le public jusqu'au bout mais il a fini par rendre les armes face à Sonny Franco. Après deux doubles up-consécutifs, le Franco-Malien était tout près de faire la passe des trois qui l'aurait ramené à une quarantaine de blindes partout. Sonny ouvre une paire de 5, raise-reraise tapis, payé et lorsque Jimmy montre paire de neuf, on se dit que ce tournoi va vraiment nous emmener jusqu'au petit matin. Le flop ne fait que conforter nos craintes mais il reste deux cartes pour tout changer. Moment choisit par Sofiane Benaïssa pour poser ses fesses sur les gradins et pour murumurer à l'oreille de@veunstyIe. "T'inquiète, le 5 va arriver". Le prophète Sofiane a dit vrai. Le turn fait se lever le public et le donne la victoire à Sonny Franco, sous les coups de 06h30 du matin. Sans rancune le Jimmy qui fait un magnifique runner-up. Son jeu d'acteur comme son jeu de poker auront fait douter Sonny jusqu'à la dernière seconde. Il remporte ainsi sa quatrième bague WSOPC, sa première ici à Marrakech. Les copains, la famille, sa douce Sarah, Monsieur Bauchet, Jimmy... Tous le monde vient féliciter le champion. Il est un peu tard cette fois pour aller sabrer le champagne au Theatro ou dans quelconque boite de la ville. Pour les célébrations on attendra, mais l'ivresse et la gloire de la victoire sont déjà là. Place à la traditionnelle séance photo et on va quand même prendre le temps malgré l'heure tardive d'aller faire une petite interview avec le champion du jour. Et un, et deux, et trois, et quatre bagues pour Sonny Franco. Résultats de la table finale Vainqueur - Sonny Franco : 1 500 000 MAD (138 000€) + invitation WSOP Global Casino Championship Runner up - Jimmy Kébé : 950 000 MAD (87 400€) 3e - Julien Robert : 650 000 MAD (59 800€) 4e - Edoardo Mortera : 480 000 MAD (44 200€) 5e - Najib Bennis : 365 000 MAD (33 600€) 6e - Hassan Fares : 283 000 MAD (26 000€) 7e - Isabel Baltazar : 222 000 MAD (20 500€) 8e - Brahim Hajji : 183 000 MAD (16 800€) 9e - Abdelhamid El Hayati : 156 000 MAD (14 400€)
  3. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Julien Robert craque le premier : Jimmy et Sonny en Heads-Up Alors qu'il possédait près de 70% des jetons au début du match à trois, Julien Robert échoue sur la dernière marche du podium. La comédie Jimmy Kébé a fini par le faire tilter. Après avoir perdu un gros coup face à Sonny qui avait trouvé une couleur floppée, Julien Robert a vu son stack fondre jusqu'à tomber autour des vingt blindes. Avec son style de jeu agressif, il a enchaîné quelques vols à tapis jusqu'à se retrouver en tête à tête avec Jimmy, qui a fini par payé avec , dominant ainsi le de son adversaire. Le flop est sans appel et un sur la turn pour mettre Julien à terre. Jimmy fanfaronne et pour augmenter un peu plus le degré de tilt de son adversaire, sur le coup suivant, Sonny et Jimmy offrent un walk à son adversaire qui ne peut s'empêcher de retourner avec violence son . Le coup de grâce survient deux mains plus tard. Julien envoie tout avec et Sonny re-shove pour l'isoler avec . Mais la chance a quitté Julien depuis longtemps. sur le flop, deux briques river et c'est fini. Julien se lève et va chercher son trophée avec une mine un peu déconfite. Il vient certainement de vivre l'une des tables finales les plus étranges qu'il aura l'occasion de jouer. Pour le consoler, un joli trophée et un beau pactole de 650 000 MAD, la plus grosse perf de sa carrière. Sonny et Jimmy vont donc pouvoir se régler en Heads-Up. Avec treize millions de jetons contre deux et demi, pas sur que ça dure très longtemps, mais vu comment se déroule cette finale, on est sur de rien. Mais avant, place à la photo souvenir. Ils sont beaux nos finalistes ! Qui de l'ex footballeur ou du serial grindeur ira chercher la bague tenue ici par la charmante Alice ? Il reste 2 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 100 000 / 200 000, ante 25 000 Moyenne : 7 800 000 Gain assuré : 950 000 MAD
  4. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Le show, que dis-je, le sketch "Jimmy Kébé" Cela fait à peu près une heure qu'on assiste à une partie surréaliste. Visiblement sans pression depuis qu'il sait qu'il repartira avec un bon pactole, Jimmy s'est lancé dans un one-man-show que vous ne verrez à aucune table de poker. L'ex-footballeur se prend d'abord pour Matt Damon dans "Rounders" et ré-invente les dialogues du film avec un accent anglais qu'on a entendu nul part sur cette planète. "I rrrrrhave nothing" s'amuse à répéter Jimmy lorsqu'il n'a rien et lorsqu'il a une main, l'ex footballeur fait lentement dégringoler ses jetons comme dans le fameux film de John Dahl. Le regard malicieux de Jimmy Kébé s'apprêtant à faire tapis à la John Malkovich Au début, ses collègues rient volontiers avec lui mais au bout de trente, quarante, cinquante minutes, son cinéma commence à légèrement agacer ses adversaires qui n'arrivent pas à l'éliminer. Voilà maintenant une heure que ça dure. "Ils n'arrivent pas à se débarrasser de moi alors que je joue avec 10 BB depuis une heure" s'amuse Jimmy Kébé qui invente de nouvelles mimiques à chaque nouveau duel. "Paye le avec une merguez, fais quelque chose !" hurle le public qui commence à se lasser alors qu'on approche les cinq heures du matin. Pas de quoi impressionner Jimmy. "Je viens de boire deux Red Bull, vous en avez pas fini avec moi, avertit le sportif. Pour vous rassurer les gars, si je jouais contre moi, je ne saurai pas quoi faire non plus", renchérit-il à ses adversaires qui semblent à deux doigts de tilter. Le pire, c'est que sa stratégie est en train de payer. Après une nouvelle scène burlesque où Jimmy nous a fait un mélange entre De Niro et Louis De Funès, le joueur annonce tapis et c'est enfin payé par Julien Robert qui montre tout de suite . Avec un gros sourire en coin, Jimmy prend son temps pour retourner... lui aussi. La grande blague. Mais ce n'est pas finie. Alors que le public demande des cœurs pour écourter la plaisanterie, le croupier sort un flop . "Si tu me sors un caro on est encore la demain, préviens le footballeur". Il ne fallait pas en demander plus : turn et bien sur, un magnifique river pour donner la couleur à Jimmy. Le revoilà à 20BB. La mascarade n'est pas prêt de se terminer. Footballeur, joueur de poker, acteur... Jimmy Kébé a plusieurs cordes à son arc. Et il est plutôt pas mauvais dans les trois.
  5. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Franco perd gros C'est peut être le bluff qui pourrait lui couter son tournoi. Largement chipleader au moment d'attaquer le match à trois, Sonny Franco vient de faire doubler ses deux adversaires en même pas dix minutes. Sur le premier, face à Jimmy Kébé, son est dominé par . Le flop donne l'avantage à Sonny mais Jimmy hit son runner runner à pic. Une , un et l'ex-footballeur reste en vie. Trois coups plus tard, Sonny défend face à une attaque de Julien Robert. Le flop vient et Sonny décide de flat sur le C-Bet de l'agresseur. Julien envoie une deuxième cartouche sur la turn et surprise, Sonny place un re-raise avec air total pour 1,5 million de jetons. Son adversaire ne se démonte pas et paye la relance. River , Sonny réappuie sur la gâchette : 1,6 million de plus demandé. Julien Robert croit en sa paire de neuf et trouve un joli call qui lui permet de s'envoler en tête du tournoi. Pendant la pause, Jimmy remue le couteau dans la plaie. "T'étais pas obligé de le faire celui-là, commente l'ex footballeur. Il peut passer à l'EPT peut être mais là, t'es à Marrakech mon pote". Sonny tombe en dessous des 4 millions. Jimmy stagne autour des 2,5 millions tandis que Julien a dépassé les 10. Deux pots perdus cruciaux qui valent des dizaines de milliers d'euros ne vont pas entamer le moral de Sonny qui se marre toujours autant avec son pote Jimmy. Il reste 3 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 75 000 / 150 000, ante 25 000 Moyenne : 5 400 000 Gain assuré : 650 000 MAD
  6. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Un fauteuil pour trois Ils ne sont plus que trois joueurs à pouvoir prétendre à au précieux sésame. Edoardo Mortera vient d'être éjecté du podium par Sonny Franco. On se disait qu'il fallait que le croupier y mette du sien pour accélérer un peu l'action. Il suffisait de demander. chez Julien Robert qui ouvre à 300 000. chez Edoardo Mortera qui pousse son tapis. chez Sonny Franco qui re-shove juste derrière. Jimmy est tout content de folder et après un petit casse-tête, Julien Robert trouve le fold. Le board achève l'Italo-Espagnol qui se contentera d'une 4e place et de 480 000 MAD. A trois joueurs restants, Sonny prend le large avec désormais près de 9 millions de jetons. Fin de l'aventure pour l'Italo-espagnol. Les poils s'hérissent du côté de Sonny, désormais en très bonne posture pour aller chercher une quatrième bague WSOPC. Il reste 3 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 75 000 / 150 000, ante 25 000 Moyenne : 5 400 000 Gain assuré : 650 000 MAD
  7. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Ca maigrit chez Jimmy Tandis que les trois autres joueurs s'échangent tour à tour le chipleader, tournant plus au moins autour des 5 millions de jetons, Jimmy Kébé voit son stack fondre depuis le dernier niveau. L'ex-footballeur a pris quelques spots défavorables, notamment contre l'italo-espagnol qui a trouvé une double paire river avec sur un board face au de Jimmy. Le Franco-Malien invoque donc la malchance. "Tout le monde cha*** depuis tout à l'heure mais pas moi, s'insurge le sportif. Lui, il fait double paire, toi Sonny tu nous sors une quinte venue de Casa ! Et moi, rien !". Plus beaucoup de jetons chez Jimmy Kébé. Mais juste après son coup de sang, il place un 3-Bet tapis face à Edoardo Mortera qui lui permet de se donner un peu d'air. La roue va-t-elle tourner ? Il reste 4 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 75 000 / 150 000, ante 20 000 Moyenne : 4 000 000 Gain assuré : 480 000 MAD
  8. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Quand Tadini surgit au milieu de la nuit Pour égayer une nuit qui devient par moment un peu morne, quoi de mieux que d'inviter Anas Tadini. Avec sa verve légendaire et son entrain impérissable, il saura enthousiasmer vos soirées les plus soporifiques. Le taulier du Es Saadi s'est même invité lui même dans le salon égyptien, sous les coups de 2H00 du matin. Et pour cause, Anas Tadini vient de s'offrir le High Roller à 30 000 MAD l'entrée (2 700 €) et par la même occasion sa première bague WSOPC. Débarquant avec quelques amis, il annonce la nouvelle à son pote Sonny Franco, reste quelques temps le charrier l'encourager et repart avec sa bande célébrer sa victoire avec un bon festin. Le temps pour @veunstyIede nous concocter une de ses superbes slides dont il a le secret, qui vous dira tout sur cette performance, l'une des plus belles de sa carrière déjà bien remplie. Alors que les joueurs viennent de rentrer de pause, voici quelques chipcounts. C'est cadeau : Julien Robert : 5 410 000 Sonny Franco : 4 235 000 Edoardo Mortera : 3 710 000 Jimmy Kébé : 2 960 000 Il reste 4 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 75 000 / 150 000, ante 20 000 Moyenne : 4 000 000 Gain assuré : 480 000 MAD
  9. Coverage WSOP Marrakech 2019

    L'heure de la sieste ? Bientôt treize heures de jeu et la fatigue commence à se faire sentir chez nos finalistes. 1H41 du matin et ces bustos successifs semblent avoir puisé dans les réserves de nos quatre survivants. A la table finale comme à la table des médias, certains sont même sérieusement en train de piquer du nez, à l'image d'Edoardo Mortera qui joue désormais les yeux fermés. Après un gros bâillement, Jimmy Kébé propose même aux joueurs un "Nap break" de deux heures, histoire de revenir bien frais pour les ultimes moments de cette finale. Pourtant, l'ex footballeur ne montre aucun tells physique susceptible de déceler une éventuelle fatigue. Gros bluff ou réel coup de barre ? Le débat est ouvert. Même en état de somnolence, Edoardo Mortera manie a merveille les chips tricks.
  10. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Franco sonne Najib Bennis Les joueurs ont décidé de s'activer un peu. Troisième élimination du niveau et c'est Najib Bennis qui en termine avec ce Main Event. 5e place pour le reg marocain. Sonny Franco lui avait mis une belle crasse sur un run out plus que favorable une heure plus tôt. Najib Bennis ne lui rendra pas la pareille. Le marocain a décidé de tout envoyé avec et s'est empallé sur Sonny Franco qui a découvert en grosse blinde. Le board est tranquille pour Sonny qui s'envole à plus de six millions de jetons. Un beau pactole de 365 000 MAD tout de même pour Najib Bennis qui franchit ainsi les barres des 300 000 dollars de gains en tournoi. Calme et serrenité. Voilà les maîtres mots de Najib Bennis dont on retiendra tout de même le style atypique. Ses moves "à l'ancienne" à base de check sournois et d'all-in inattendus ont longtemps perturbé ses adversaires. Un grand bravo Monsieur Najib Bennis. Chipcount à quatre left : Sonny Franco : 6 295 000 Jimmy Kébé : 4 940 000 Julien Robert : 2 765 000 Edoardo Mortera : 2 315 000 Il reste 4 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 31 - Blindes : 60 000 / 120 000, ante 10 000 Moyenne : 4 000 000 Gain assuré : 480 000 MAD
  11. Coverage WSOP Marrakech 2019

    C'est plus le même shmilblick Deux bustos en dix minutes. Ça rebat forcément les cartes en termes de profondeur et de stacks. Ou en sommes nous donc ? Plutôt que de vous faire un chipcount classique et banal, je vous propose une solution imagée et adaptée à notre monde 2.0. C'est notre cher@veunstyIequi est l'auteur de ces superbes iconographies. Pour ceux qui se demandait où il était passé, Steven est à fond sur ses stories Instagram, un art qu'il maîtrise à la perfection. Pour rappel, vous pouvez voir ces historiettes pleine de couleurs sur le compte Insta @_clubpoker_. Une petite story à 62 slides signée@veunstyIe. A savourer dans le métro, sur l'oreiller ou pendant la pause de la 55e minute. Il reste 5 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 27 - Blindes : 60 000/ 120 000, ante 10 000 Moyenne : 3 260 000 Gain assuré : 365 000 MAD
  12. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Enfin un peu de ménage Alors qu'on était sur une moyenne d'un busto toutes les deux heures quinze, on vient d'assister à deux éliminations en même pas sept minutes. Mais qu'est-ce qui leur a pris ? Elle faisait preuve d'un courage exemplaire et tenait bon depuis le début de la table finale malgré son shortstack. Elle a fini par craquer sur un spot qui aurait pourtant pu la mettre très très bien. Isabel Baltazar est éliminée de ce Main Event en 7e position. Elle aura résisté longtemps mais Isabel Baltazar a fini par lâcher. Un air de déjà vu au moment où elle et son adversaire Julien Robert ont montré leurs cartes. face à . C'était passé pour Hassan Farès une petite heure plus tôt, ça ne passe pas pour Isabel qui voit un cruel sur le flop. La quatrième dame ne viendra pas à la rescousse de la Française qui s'arrête à la 6e place de ce Main Event. 222 000 MAD pour Isabel qui commence son année 2019 comme elle avait commencé 2018, par une belle perf marakchi. L'année dernière, sa table finale dans le High Roller l'avait lancé vers une année de folie, avec au bout, le titre de meilleure perfeuse française de l'année. On lui souhaite les mêmes mésaventures pour 2019. Beaucoup de jetons au milieu mais cette fois, la paire de dames ne tient pas. GG tout de même à Isabel Baltazar qui ajoute un nouveau deep run dans ce casino qu'elle aime tant. Même après une petite crasse en Table finale d'un Main Event, Isabel garde le sourire et sa classe légendaire. A peine cinq minutes plus tard, c'est un autre habitué du Es Saadi qui prend la porte. Hassan Fares quitte le salon égyptien sous les applaudissements de son clan. Son est tombé face au de l'Italien Edoardo Mortera. Une nouvelle table finale pour Hassan Farès. C'est dommage, deux paliers de plus et il aurait franchi la barre du million de dollars de gain. Il reste 5 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 27 - Blindes : 60 000/ 120 000, ante 10 000 Moyenne : 3 260 000 Gain assuré : 365 000 MAD
  13. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Sonny Franco sauvé du busto On était en train de dire que Sonny avait un edge, qu'il était favori pour s'imposer... Le grinder de Marrakech est passé quasi chiploser et vient de passer à un fil de l'élimination. Au vu du jeu proposé par Sonny Franco et Najib Bennis, j'aurais juré que le vieux briscard aurait eu besoin d'un bon set-up ou d'un bon coup de chance pour sortir le jeune grinder. Finalement, c'est Sonny qui a eu un besoin d'un petit coup de pouce du destin pour rester en vie face au Marocain. Ouverture de Sonny à 225 000 au cut off, payée par Isabel Baltazar et Najib Bennis en BB. Flop et Najib nous sort alors encore un move dont lui seul à cette table est capable : Insta-shove du Marocain qui a alors trois fois plus de stack que ces deux adversaires. Sonny décide de jouer sa survie dans le tournoi avec son et Baltazar laisse les deux joueurs régler leurs comptes. chez Najib qui domine pour l'instant son adversaire au kicker. La turn laisse entrevoir un peu d'espoir et le sauve Sonny Franco in extremis qui remonte à 2,7 millions, soit autant que celui qui aurait du être son bourreau. Petit débriefing avec le clan après ce bon coup de ch... Heu, du destin. "J'avais la paire, plus toutes les backdoor" tente de se rassurer Sonny. "T'inquiète, c'est le tournant" prophétise Ugo Faggioli. Il reste 7 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 27 - Blindes : 50 000/ 100 000, ante 10 000 Moyenne : 2 300 000 Gain assuré : 222 000 MAD
  14. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Des p'tits coups, des p'tits coups, encore des p'tits coups Pas de gros tapis à se mettre sous la dent mais quelques arrachages et mains foldées ont fait légèrement bouger les stacks. Et à ce petit jeu là, c'est Najib Bennis et Julien Robert qui s'en sortent le mieux. Bien plus actif à la table, le Français Julien Robert vient d'enchaîner quelques petits coups qui lui permettent de reprendre de la hauteur. En regardant sur le streaming, on a pu remarquer qu'il était pas mal servi. Quelques bonnes mains pour voler les blindes, une flush avec sur un board dont Sonny Franco a pu s'extirper, avec tout de même quelques dommages. Le Français s'est même permis de faire doubler Hassan Farès sur une rencontre inévitable vs . Il est tout de même au delà des trois millions de jetons. Des coups de seconde classe pour Julien Robert qui poinçonne sa remontée. Pas forcément très actif mais assez respecté pour son jeu à la fois oldschool et imprévisible, Najib Bennis continue de faire grossir son stack sans que ses adversaires ne voient ses cartes. J'ai voulu montrer les deux joueurs qui ont tiré profit de ces dernières et très calmes trente minutes, avec un effet de flou artistique qui permettaient de mettre en avant le joueur en arrière plan, Julien Robert. Vous constaterez que je ne maîtrise pas encore tout à fait la mise au point de notre appareil Nikkon DX dernier cri. Ces petits coups ont tout de même changé pas mal de choses d'un point de vue des stacks. Un petit point s'impose : Jimmy Kébé : 4 605 000 Najib Bennis : 3 740 000 Julien Robert : 3 075 000 Isabel Baltazar : 1 400 000 Edoardo Mortera : 1 230 000 Sonny Franco : 1 215 000 Hassan Farès : 1 0 50 000 Il reste 7 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 27 - Blindes : 50 000/ 100 000, ante 10 000 Moyenne : 2 300 000 Gain assuré : 222 000 MAD
  15. Coverage WSOP Marrakech 2019

    Isabel fait de la résistance La meilleure joueuse française de 2018 est en mode "Survivor" depuis le début de cette table finale. Et ça lui réussit plutôt bien. Elle vient encore de doubler face à Julien Robert. La patience d'Isabel a encore payé. Foldant presque tout depuis son vs , la Française a su trouver un nouveau double-up . Ouverture de Julien Robert utg pour 175 000 et "all-in" annoncé chez Isabel pour 550 000. Julien grimace, sait qu'il est derrière mais n'a pas vraiment d'autres choix que de payer avec son tandis que la Française retourne . Pas de lézard pour Baltazar qui trouve une double paire sur le flop . Un beau sur la turn et Isabel revient (encore) dans la partie. Entre le double-up et les blagounettes de son voisin Jimmy Kébé, Isabel Baltazar a des raisons de retrouver le sourire. Un million de jetons pour la serial perfeuse. Il reste 7 joueurs (sur 544 inscriptions) Level 27 - Blindes : 40 000/ 80 000, ante 10 000 Moyenne : 2 300 000 Gain assuré : 222 000 MAD
English
Retour en haut de page
×
Unibet : Streaming Open Sinaia
Unibet : Streaming Open Sinaia