Jump to content
Status Updates

ImaBoss

CPiste
  • Content count

    141
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    ImaBoss reacted to hehe2 for a blog entry, [ LIFE ] Invitation à la radio CP : incroyable !   
    Salut,
     
    Je n'avais pas publié sur mon blog CP depuis très, très longtemps mais je crois qu'il est temps pour moi de dépoussiérer ce média pour vous transmettre un peu plus régulièrement par écrit mes tribulations poker.

    Récemment, certains savent qu'il y a eu pas mal de "remous" concernant ma chaîne YouTube (un fil de discussion sur le forum CP y est consacré) et cela n'est initialement pas vraiment parti sur de bons rails (puisque j'étais globalement la risée de tous les regs pros du CP).

    Petit à petit, le ton y a changé pour devenir un poil plus "potache" et la moquerie qui était parfois vraiment méchante (voire blessante) s'est peu à peu transformée en des boutades ou parodies plutôt drôles. Il y a même eu quelques rares CPistes qui sont venus me soutenir. Durant cette "transformation", je ne pouvais plus répondre car j'ai été privé de mon accès au CP suite à ma réponse via YouTube un peu trop véhémente et mal interprétée, pendant plus de deux mois.

    Malgré tout, ce fil de discussion a attiré de nombreux curieux qui n'avaient jamais entendu parler de moi et cela m'a apporté beaucoup de nouveaux abonnés. Certains aiment ce que je propose, d'autres ne se privent pas de me dire à quel point je suis nul au poker et je ne battrai(s) (futur ET conditionnel à la fois, eh ouais, je peux le faire) même pas la limite des 25 centimes en expresso. (1/100ème de bouliche :x)

    Toujours est-il que petit à petit, toute cette animation sur ce fil de discussion, ainsi que la vidéo "best of" de mes "pires moments" (incluant un gros craquage en vidéo où je pète un câble suite à une série de bad beats), suivie de quelques parodies, sont remontées aux yeux et aux oreilles des animateurs de la radio du CP et c'est à ma grande surprise que j'ai été contacté il y a environ deux semaines par Laurent (@WebMaster, leur "chargé de comm'") pour y être invité.
     
    Hasard du calendrier (je ne pouvais pas être disponible la semaine dernière), c'est avec Dature que j'ai partagé l'affiche de l'émission d'hier soir, ce jeudi 4 juillet 2019.

    J'étais un peu anxieux à l'idée d'être face aux micros car je n'avais absolument aucune idée de la sauce à laquelle j'allais être "mangé", mais je me suis dit que dans tous les cas, ça devrait plutôt être bonne ambiance car je n'ai jamais été témoins de "lynchage" lors d'une émission radio CP.

    Quel plaisir ce fût lors de mon arrivée de trouver sur place un tel accueil ! Des petits fours, de la boisson à volonté (en tant qu'invités, on n'avait pas le droit de boire de l'eau, c'est la règle du CP =) ), des gens très sympas et accueillants... 

    Assez rapidement je me suis senti à l'aise et l'appréhension que j'avais initialement est vite retombée.

    L'émission a été un vrai moment plaisant pour moi même si, quand j'y repense (je ne l'ai pas ré-écoutéé), je trouve que mes réponses étaient parfois un peu brouillonnes et je suis parti dans mille directions à la fois... J'étais tellement heureux d'être là, j'avais tellement de choses à dire... qu'au final ça a dû sembler confus aux auditeurs. Je présume -- et j'espère -- quand même que le résultat était néanmoins agréable à suivre. Le tandem avec @dature poker (beaucoup plus posé que moi, malgré ses talents incroyables de rappeur que d'aucuns n'auraient probablement jamais soupçonnés) combiné à la bonne humeur des animateurs@Comancheet@ShiShiont très certainement contribué à créer un climat à la fois convivial et potache. J'ai adoré vivre cette émission "comme les grands du milieu" alors que je ne suis qu'un anonyme dans le microcosme du poker sur YouTube.

    Je ne sais pas si ce "moment de gloire" éphémère m'ouvrira d'autres portes dans mon activité de trublion du poker mais il est certain que cela restera pour moi un succès que je n'aurais jamais osé espérer. J'anticipe quand même que cela va m'apporter quelques nouveaux abonnés et en soit c'est déjà bien.

    Je vais dorénavant m'atteler à produire du contenu diversifié (non plus uniquement des sessions expressos en "live" sur ma tablette)  en streamant régulièrement sur Twitch et en commençant à proposer des vidéos que j'aurai bien travaillées (réalisation, montage etc.). J'ai tellement de passions (autres que le poker) que je ne sais pas où donner de la tête mais je suis agréablement surpris par la tournure des événements =)

    Je remercie encore une fois mille (bouliches) fois tout le staff de la Radio CP car ils nous ont donné à Dature et moi la chance de pouvoir nous exprimer sur notre passion commune, là même où des grands noms du poker sont déjà passés. C'est un rêve pour moi.

    Je n'aurais jamais pu y croire il y a de ça encore deux semaines et pourtant c'est arrivé...

    Cela présage-t-il d'un jackpot imminent sur un expresso pour moi ?

    Pour le savoir, suivez-moi sur les réseaux sociaux (twitter/Facebook/discord) et abonnez-vous à ma chaîne YouTube et à mon Twitch !

    Des bisous, de l'amour (et des bouliches !).

    @+

                    hehe2 / RotoGluOn


     

     
    Dature (à gauche) et hehe2/RotoGluOn (à droite)

     


  2. Like
    ImaBoss reacted to ARJEL59440 for a blog entry, Du rsa au High-roller   
    SALUT je lance ce challenge de la dernière chance que j aurai pu intitule <réussir ou l usine>.Mon histoire je vous la raconterai plus tard je préfère en venir a l objectif de ce blog.
    Pourquoi <du RSA au HIGH-ROLLER>?Comme indique dans le titre je suis bénéficiaire du RSA et mon rêve serait bien Evidemment de vivre du poker et pouvoir jouer les plus beaux tournois online !mais ça mes amis c est une autre histoire.
    Je crée ce blog pour vous faire vivre au plus prés mon aventure pokeristique qui a n en pas douter sera semer d embûche. J attend de vous des conseils des avis,encouragements dans les périodes de doute qui ne pourront que me hisser vers les plus hauts sommets du poker online!J ai envie de réussir de pouvoir améliorer mon quotidien fais de galéré et de rêve.
    Au niveau poker je possède une bankroll de 2.000€
    Je ne compte jouer que en mtts online et pour l instant que sur PMU.FR ou les fields sont moins monstrueux ce qui devrait déboucher sur une variance moins violente!
                                                                                            
    Je compte jouer 3 sessions par semaine et ne multitabler que sur 8 tables pour rester focus.
     
    Voici ma feuille de route qui au gré de vos remarque pourra être modifier .
    2.000€ de bankroll: Abi 15€
    exemple de session:

     
    5.000€ de bankroll : Abi 25€
    On a franchi la première étape notre roll a été multiplier par 2.5! au grès de la variance on a su gérer les bad run en évidant d aller flamber en cash game omaha
     
    10.000€ de bankroll: Abi 50€
    On a multiplier ça roll par 5on a l assise financière pour aller affronter régulièrement  les mtts a 50€ et rajouter quelques 100€.Par ailleurs rajout d un tournoi live une fois par mois .170€ megastack pokerstars namur ou 220€ mensuel de namur
                                                                           
     
     
    20.000€ de bankroll: Abi70€ 
    On a multiplier çà roll par 10 on est presque a mis parcours de notre challenge! on ne baisse pas les bras on continue de mater des vidéos de stratégie et a revoir ses sessions et a mettre en place de nouvelle approche.
     
    30.000€ de bankroll: Abi 80€
    On continue son petit bonhomme de chemin en gardant bien la tete sur les épaules!Je pourrais participer au winamax series   en ne jouant que les 50/100€ et y allouer une enveloppe de 2.500€   
       
                                                                          
     
     
     
    50.000€ de bankroll: Abi 120€ 
    Petit poisson 
     
                                                                                   est devenu un shark 

     et a la bankroll pour grinder les mtts a 100€ et 250€ et pourra participer au wsop de las vegas en y allouant une enveloppe de 10.000€en visant bien sur les events a 300$ et 500$ et consacrer 4.000$ pour les frais de déplacement 
     
    La durée du challenge sera de 3 ans ,bien sur si je peux le faire en 1 an je ne dirait pas non mais pour ça il faudrait que monsieur good run soit présent a chaque session!
    C est pour ca que je me donne 3 ans ,au niveau chiffre ça représente environ 17.000€ par an .l idéal pour moi serai t atteindre les 5.000€ de roll au 1 avril .Niveau grinde je compte lancer mes sessions vers 13h et au fil de la journee ne pas dépasser 8 tables en meme temps.Pour vous mes amis il y a certainement des erreurs dans cette feuille de route donc j attend de vous des suggestions positif pour corriger çà et non des moqueries .J ai envie que mon blog soit interactif  et que chaque semaine vous attendiez avec impatience la suite de mes aventures.En parallèle je compte reprendre le footing et la musculation pour être au top de ma forme. au niveau mental je vais graver cette phrase dans mon cerveau<l échec n est pas a mettre sur le dos de la variance mais sur la réalité de notre niveau>
    Ce blog sera a suivre sur club poker et sur poker académie.
  3. Like
    ImaBoss reacted to NICEBET for a blog entry, Entracte-"El Tornada" [part 2] (et fin)   
    Je me rends compte que j'aurais pas grand chose à dire dans la part 2 et que j'aurais pu plié ça en une fois, mébon, maintenant que j'ai teasé une part 2 je vais faire le taf 
     
    Donc.
    Alors qu'on est en lendemain de soirée, la bouche pâteuse avec une impression qu'on pourra plus jamais s'alimenter, je propose un bon gros bédo des familles pour se remettre d'aplomb. 
     
    On fume ça sans la proximité d'hier soir. On ramasse quand même une tonne mais put**n, elle part dans quelques jours et c'est hors de question que je ne tente rien.
    On finit notre affaire et on remonte dans la chambre. Elle va sur son lit comater et moi je vais prendre ma douche.
    Pendant toute la durée de ma douche, je me branle booste pour lui déclarer ma flamme. Je sens bien que le spot est pas ouf m'enfin, faut y aller à un moment donné.
    Alors que j'ai le zgeg tout propre et que je sens bon, je rentre dans la chambre, déter comme jaja.
    Elle est toujours sur son lit (elle est dans un lit du haut).
     
    "Hey Inès, vient voir" laul
    "Quoi?"
    "Vient voir j'te dis" relaul
    "Non mais dis moi" avec des grands yeux
    Je ne dis rien, fait un tour sur moi même, et je me lance
    "Bahhh. En fait, Inès, tu me plais, tu le sais ?" LAUUUUL, palme de la déclaration la plus pété de 2017. GG BOYZ.
    "Non mais non, non, non, non Hugo, t'as pas le droit de me dire ça" wtf
    "5 non, à ce point ?"
    "Bah ouais j'ai tout fais pour te faire comprendre que non" double wtf
    "J'ai pas trouvé ça hyper explicite, tu ressens rien, VRAIMENT?"
    "Non mais je sens un feeling POTE [ouch] de ouf mais pas plus"
    "Lol oké, tu sais que je crois pas en l'amitié H/F donc tant pis. Moi j'ai pas besoin de pote"
     
    Et je sors de la chambre pour aller me cacher dans un coin de l’hôtel en PLS.
     
    A J-4 de son départ, je fais tout pour l'esquiver mais forcément c'est tendu vu qu'on dort dans la même chambre.
    Je pars une nuit chez mon pote Audric, celui qui m'a fait bosser dans un strip club. C'est un Breton alcoolique qui à une quantité de bouteille non négligeable en cette période de disette. De plus, fidèle à ses racines, il est toujours chaud de se la coller. J'aime bien les bretons.
    A J-3, je la croise lorsque je rentre d'un session cagoule du crown, elle me dit bonjour et je répond avec un petit sourire ankward. 
    A J-2, un vendredi soir, je rentre dans la chambre vers 19h et je la voit dans son lit. Elle me regarde, ça a pas l'air d'aller.
    "Ca va?" lui dis-je
    "Bah non je perds le seul pote que j'avais"
    LAUL put**n mais tu me cherches ou bien?
    Je réponds pas tout de suite.
    "Ouais mais en même temps faut bien que tu comprennes que je pourrais jamais être un ami sincère quoi. J'aurais toujours envie de te pécho donc plutôt que d'être focus je préfère te le dire tout net"
    "Non mais tu dis nimp, l'amitié H/F ca existe hein"
    "Ah ouais? Annonce à n'importe quel pote mec que tu as que tu es libre et disposé à te faire sauter, tu verras comment il voit ton amitié."
     
    Bon, de là, un des roomates rentre dans la chambre en sentant bien qu'il y'a un règlement de compte dans l'air, mais ce gros con décide de rester. On descend en bas fumer une clope.
    "Non mais tu sais Hugo, t'es grand, beau gosse mais là c'est juste pas possible. Je ressens rien, tu ne m'attires pas"
    CONNNAAAAAAAAAASSE
    "Lol Inès, ça pique."
    "Tu sais je sors d'une relation difficile, j'ai juste pas du tout la tête à ça. Je sens grave le feeling pote, c'est clair mais pas plus".
    On s'explique et durant 20 minutes je tente de lui dire ce que je ressens, que  ce n'est pas juste physique mais ça ne mène nul part. Elle aussi fermé qu'une huître.
    A J-1 je bosse et m'arrange pour partir en soirée avec mon pote Italien. Belle réussite puisque à 3h du mat je finis en 1/3$ et je me fais sortir du casino par les vigiles parce que je parle trop à table. 
    Le jour de son départ, elle me prend dans ses bras relativement longuement, sans rien dire. 
    Je lui souhaite bon vent et elle me dit "Merci, toi aussi... MON POTE"
    CONNASSSSSSE, elle m'achève sur toutes les street, je crois que je me suis rarement fait own comme ça.
    Les jours qui suivent sont bien m**dique mais au bout d'une grosse semaine j'ai fais le deuil. Enfin, j'ai accepté. Cette pute m'a foutu un blocage de mutant et j'ai désormais autant de confiance avec les filles que Robin lors des WLS.
     
    Un jour, alors que je bosse, Inès me renvoi un message "Hey, ça va ? Qu'est ce que tu racontes?"
    Laul, achevez moi.
    Evidemment, je réponds en lui disant que je suis surpris d'avoir de ses news, ce à quoi elle me réplique
    "Bah oui, normal, quand on passe des bons moments avec une personne, on donne des news !"
    Je fais le poisson en pensant que y'a encore de l'espoir et répond brièvement et sobrement.
     
    Pas de news pendant un mois après ça.
     
    J'arrive à Bali en Octobre et forcément lors de ce voyage je poste pas mal de contenu sur Instagram. Elle se met à liker toutes les photos que je pose. Puis, elle like des vieuuuux messages de messenger qu'on s'était envoyé (oui oui) et me demande des news. "Vient on s'appel !!!"
    Ça finit jamais et comme un gros con j'y crois. Mais je décide de jouer low variance. Je lui dis que c'est difficile d'avoir une bonne co et que là, je suis avec plein de potes blablabla.
    Je l’appellerais l'avant dernier jour de Bali et on discutera de tout et de rien pendant une trentaine de minutes.
    Elle à quand même le temps de me lâcher un "bah vas y viens en NZ" et "Je vais ptet revenir faire un tour en Aussie sur la gold coast cet hiver"
    Je répond : non et on verra.
     
    Je quitte Bali mais on s'envoie toujours des messages de temps en temps. 
    Un jour, je poste l'histoire des mushrooms sur un groupe d'écriture dont elle fait partie sur Facebook.
    Petit like coeur + commentaire fangirl.
     
    Dans la foulée, elle m'envoie un message en me disant "put**n mais c'est génial, je savais pas que t'écrivais, je suis fan blablabla, vient on s'appel"
    Une main décisive..
    On s'appelle et reste 2h45 au téléphone à parler de ô combien on à une tonne de similitude. Pour la première fois, je sens qu'elle comprend ce que j'avais essayé de lui dire lors de nos explications. Oui, je suis un mec génial et oui, je serais un merveilleux boyfriend.
    Un jour, j'ai dis à mon pote Italien, "bro, Inès is perfect" et depuis c'est resté, à chaque fois qu'on se parle il me le redis. Dès qu'on rencontre une meuf on se dit "yes she's nice but bro, Inès is perfect". Bref, je lui explique notre délire et elle me répond "haha non mais tu verras si on se connait davantage, je suis pas si parfaite".
    Durant toute la conversation fleuve, c'est un échange agréable et je sens que je l'intéresse un peu plus qu'avant. Différemment en tout cas. Elle me dit qu'elle va en Asie en Mai/ Juin et qu'elle espère qu'on se croise la bas.
    On raccroche et elle me demande de lui envoyer quelques trucs que j'écris, ce que je fais. 
    Elle me dit ô combien elle kiff et qu'elle avoue que cette discussion l'a "troublée". 
    Moi je suis en PLS car je sais plus quoi faire, quoi croire et c'est assez insupportable en vrai. Mais je sens que j'ai passé une première barrière et surtout, j'ai l'impression qu'elle regrette.
     
    Je décide après ça d'être moins présent. Ça me fait travailler ma petite tête qui à besoin de tout, sauf de ça. Je suis bientôt broke donc c'est pas le moment d'imaginer un voyage en NZ. 
     
    On s'envoie quelques messages sporadiquement, surtout elle en fait. Je ne fais que répondre.
     
    Je lui envoie un message de bonne année tout mignon, elle me répond "bonne année maggle" 
    J'ai envie de lui cracher dessus.
     
    Dernier message, elle à trouver un sosie à moi en NZ. "Trop kool"
     
    Voilà, c'est un dossier qui n'est pas fermé mais qui fait saigner mon pti coeur de fragile. Franchement je suis dans le flou total et je ne sais toujours pas quoi penser. 
    Je suis amoureux d'une meuf qui me fait rebondir ou elle veut et ça pue. En vrai, là, j'y pense moins et focus le taf et les Wséries (laul) mais je vous le dis, je sais que je serais faiblard si j'ai un spot asiatique avec elle. 
    Si je prends un autre refoul, regardez attentivement les nouvelles internationale section "meurtre barbare". 
    Voilà, vos avis/ retour d'expérience sur cette main sont les bienvenus. 
    Prochain billet, mon Run Rose en Australie, promis !  
    La bise
     
  4. lol!
    ImaBoss reacted to Fold4Info for a blog entry, Le généreux donateur   
    Je tenais aujourd'hui à remercier le (la ?) généreux donateurs du NL2 ZOOM de Pokerstars.fr. Je lui dois aujourd'hui l'essentiel de mes gains. Pour ceux qui y jouent : c'est la personne avec le pseudo en 2 parties tout en majuscule qui a tendance à partir tapis préflop très (très très très ) light.
    J'ai eu la chance d'avoir plusieurs fois de très bonnes mains à ce moment là (plusieurs KK notamment), ce qui fais que j'ai gagné quasiment tous les coups joués à tapis (j'en ai perdu 2 seulement, et j'ai du en jouer une dizaine).
     
    J'ai déjà lu qu'il n'y avait plus de fishs, même en micro-limites. Alors si quelqu'un veut des exemples j'en ai à la pelle ! En jouant un jeu solide (avec quand même un peu de variété en position préflop) et en value bettant comme un porc (du style tapis à la river en fait ) il est possible de gagner beaucoup. Il faut oublier le poker conventionnel où on est censé miser entre un quart les 3/4 du pot. Là quand on a du jeu, faut miser gros : on sera souvent suivis !
     
    Je réitère ma demande postée précédemment : puisque je joue sans tracker, je ne connais pas mes stats. Quelqu'un qui joue souvent (et récemment) en NL2 zoom pourrait-il me les donner ? Je donnerais mon pseudo online en privé.
    Sinon, puisque je prend énormément de notes quand je joue (plutôt après d'ailleurs), si vous voulez avoir mon avis sur votre jeu n'hésitez pas à me donner votre pseudo. Si je n'ai aucun avis et que vous jouez souvent en NL2 ZOOM alors c'est que vous jouez un poker solide à priori (ou que vous êtes super nit et que donc je n'ai quasiment pas joué contre vous).
    Je met des pastilles de couleurs à la table en plus des notes : vert = fish (ce qui veut dire que je dois faire un max de value). J'en ai des tonnes ! Orange = maniac (je dois suivre les tapis plus light) : j'en ai encore pas mal (dont mon donateur). Et j'ai rajouté le cyan pour un regfish qui est du genre très lose passif (à bluffer un max, mais s'il s'accroche il a quelque chose, et s'il bet c'est pas bon).
     
    J'ai aussi le rouge que je réserve aux bons joueurs. Ça fait un bail que je n'en ai plus vus. J'en avais un ou deux avant, ils ont dû monter de limite je pense.
     
    Et vous, vous faites comment pour vos notes ?
     
    Bankroll : 121,15€
  5. Thanks!
    ImaBoss reacted to rich-x5 for a blog entry, 1 sur 247 joueurs MTT   

     
    1er sur 247 joueurs 
     
     
     
     
     
    Petite Perf d'un petit MTT à 1 €

  6. Like
    ImaBoss reacted to smir85 for a blog entry, Bilan de mes objectifs et Résolutions 2017   
    Salut les amis,
    comme chaque année je viens vous faire part de mon bilan et ressenti de l'année écoulée. J'ai décidé de le faire un peu plus tôt que d'habitude pour cause de départ à l'étranger et faute de temps par la suite .
     
    Bon voila mes objectifs principaux étaient de garder une bonne forme physique , une bonne hygiène de vie et garder ce bon mindset .
    Au final ce fût un semi fail semé de montagnes russes sur tout les plans. J'ai clairement manqué de discipline sur beaucoup de facteurs lié à la préparation  permettant d'optimiser mon niveau lors des longues sessions MTT ; ce qui au final m'empêche de réaliser une bonne année dans la lignée 2016 et plus important encore d'être satisfait de celle-ci .
     
    Mon début d'année fût comme les précédentes assez décevant; puis de Mars à Juillet assez correct mais pas foufou non plus.
    J'ai fais mon meilleur mois en septembre en gagnant notamment le MS 10 wina ainsi que d'autres belles perfs sur des majeurs low stakes . Octobre et novembre fût assez décevant avec pas mal d'irrégularité entre les sessions; un jeu trop fragile pas assez travaillé ainsi qu'un physique pas terrible .
    Contrairement aux années précédentes je n'ai jamais été en mesure ne serait ce d'éffleurer le moindre one time .
     
    L'un des rares points positifs fût au niveau des voyages . Je me suis fais plaisir en me payant un bon p'tit trip d'un mois à Malte entre fin février et fin Mars qui fût un peu rock'n roll mais fort agréable au final . Puis un autre en Aout de 10 jours en famille entre Rome et les côtes italiennes .
    J'ai vraiment profité de ces 2 voyages pour m'évader un peut et découvrir de nouvelles choses fort enrichissante pour ma modeste culture et mon esprit .
     
    j'ai remarqué une chose cette année c'est qu'il est vraiment très difficile d'être très compétitif tout en étant régulier tout au long de celle-ci sans une routine bien rodé et un taff très intense en dehors des tables tant au plan physique que technique ! J'ai ressentis également un leak récurent sous la forme d'une envie trop importante de perfer au détriment d'une envie saine de simplement jouer le meilleur niveau possible qui ont le sait bien est la seule choses vraiment importante à ce jeu .
     
    En conclusion trop de relâchement  , de détente et de négligence n'ont pas leur place pour perfer intensément dans cette lutte acharnée qu'est le Poker .
     
    Voila un bilan détaillé des objectifs et résolutions que je m'étais fixé en début d'année :
     
    SPORT et HYGIENE de VIE (VItal pour play son Agame et aussi pour la santé,le moral et le mental !):
    -Faire aussi régulièrement du vélo qu'en 2016  ECHEC
    J'en ai clairement fais moins , j'ai eu beaucoup de mal à me motiver et j'penses ne pas m'être assez forcer .
    -Faire plus d'exercice d'étirements et d'assouplissements avant et après . ECHEC
    -Faire un peu de muscu (abdos, pompes,machine )surtout du haut du corps 2 fois/ semaine (pour éviter les maux de dos et arrèter de fondre ) je sais que je dois m'y mettre mais je n'arrives vraiment pas à me motiver pour cette discipline ennuyeuse à mes yeux .ECHEC
    J'avais déja du mal à faire plus de 10 km de vélo ...
    - Mieux dormir. J'essaierais d'écouter des vidéos de relaxations et d'hypnoses qu'un membre du CP m'a conseillé !ECHEC
    J'ai toujours du mal à m'endormir et faire régulièrement de longues nuits bien réparatrices , Les vidéos j'ai pas du tout essayés .
    -Continuer de manger aussi sain qu'en 2016( c'est bon pour le moral ) PEUX MIEUX FAIRE
    J'ai un peu déconné la dessus j'ai fais pas mal d'écart et manger trop souvent n'importe comment et n'importe quoi comme un gosse de 15 ans .
    -Continuer de regarder moins de séries tout en essayant de faire plus d'activités ,je suis conscient qu'il est très difficile d'avoir suffisamment de temps lorsque l'on joue assez sérieusement les MTTs .J'vai devoir essayer de trouver des solutions pour mieux gérer mon temps libre .(c'est bon pour le moral)PEUX MIEUX FAIRE
    J'en ai peu regardé jusqu'a fin septembre hormis GOT qui est immanquable ; mais par contre en cette fin d'année j'ai remis le nez dedans , jamais facile de résister à des tueries comme Stranger Things ou Walking dead ; comme par hasard cela coincide avec ma période la plus dégueu niveau poker et forme physique . Je dois vraiment ralentir  et en regarder avec beaucoup plus de modérations .
    - Continuer de Travailler le mental;(Trouver le temps pour lire le livre de Jared Tendler parait qu'il est pas mal )  PEUX MIEUX FAIRE
    J'ai été moins solide et surtout moins régulier que l'an passé c'qui fait au final une assez grosse différence dans mes résultats
    - Essayer de combattre ce leak observé par un de mes amis qui est d'avoir du mal à supporter les gros enjeux ; je ne sais pas encore comment je vais devoir procéder , je vais voir avec mon chan la ligne et les choses à travailler pour venir à bout de ce put**n de leak afin de pouvoir enfin décrocher mon One time ! Pas eu l'occasion de le tester .
     
    -Trouver le temps pour continuer le tennis, ping pong , pétanque...ATTEINT
    J'ai pas mal jouer cet été au tennis mais j'ai fais assez peu d'autres trucs par manque de temps .
    -faire de nouveaux trucs comme le saut en parachute , le yoga , la méditation , pourquoi pas le théatre ....  ECHEC
    Pas réussis à trouver le temps et l'énergie
    -voyager régulièrement !  ATTEINT
    - Moins spew bêtement dans des conneries ou je m'en veux le lendemain matin !  ECHEC
    J'ai clairement craqué bêtement durant la moitiée de l'année avec plusieurs incidents pour me dire que j'étais en train de m'égarer ...
     
    EN MTT :(Pour la gloire , le rêve et l'argent)
    -Continuer d''être gagnant sur les 10€  ( Le niveau reste moyen et il y a des tonnes à se faire en étant sérieux et appliqué !) PEUX MIEUX FAIRE
    -Réduire de plus en plus les 5€ avec pour objectifs si le run est bon en 10€+ de ne quasi plus en jouer   ECHEC
     -Continuer de jouer de plus en plus de 20€ (afin de m'y installer progressivement)  ECHEC
    j'en ai joué pas mal mais pas autant que j'aurais voulus car j'y suis encore perdant .
    -Continuer de shot les 50€ (afin de me préparer à jouer de meilleurs joueurs et why not y faire un gros truc ) ECHEC
    Dûs au bad run sur les 20€ j'en ai très peu shot cause également de BRM . J'ai par contre jouer les 3 Million event sans aucun ITM du à un trop gros respect des ranges dans certains spots closes .
    -Continuer de Travailler mon jeu via les forums,vidéos,reviews mutuel avec d'autres grinders motivés, groupe skype ainsi que les rails pour se motiver et progresser ... PEUX MIEUX FAIRE
    Ce fût bien moins prolifique que les années précédentes mais un minima correct . Les causes sont un chan devenu bien moins actifs dans le partage de HH et autres comme les reviews collectives mis en place les années précédentes .
    - Allez ship un majeur du dimanche Type Classico,Sunday surprise, After Work,cocktail ,Big Ten...! ECHEC
     -Allez ship un W-Séries ou Micro Séries !  ECHEC
     
    J'ai fais beaucoup moins bien que l'an passé car je passes de 5 objectifs atteint en 2016 à seulement 2 en 2017 , j'ai également progressé nulle part contrairement à l'an passé et très mauvaise chose je passes de 5  à 11 échecs cette année soit ma pire année depuis le début que je m'adonne à cette exercice .
    C'est vraiment une année décevante mais je  dois m'en prendre qu'a moi même , je n'ai pas fais c'qu'il faut et mis l'énergie nécessaire pour qu'il en soit autrement !
     
    Je repasserais dans les prochains jours pour vous faire part de mes nouveaux objectifs pour 2018 en attendant  Merveilleux voeux à toutes et à tous si jamais j'oublies  dans le prochain billet 
    Smir85
     
     
     
  7. Thanks!
    ImaBoss reacted to FishyDoui for a blog entry, Hors sujet: La dureté du poker live   
     
    Juste un petit post pour revenir sur le week end que j'ai passé et la violence psychologique que peut parfois apporter le poker ... 
     
    Pour re-situer la chose, je suis partit du jeudi au dimanche à Lyon pour jouer le FPO avec deux potes.
     
    Jeudi :
    Arrivé à l'hotel, je fais un sat à 100€. Une boucherie, je saute ! 
    18h je buy-in le Main en tardif (600€) Je gagne pas un coup... Bust rapidement ! Retour à l'hotel pour attendre les copains... 
     
    Je sens déjà les premières sensations de frustration mêlés à de la jalousie ! Jalousie car un de mes potes se qualifie au Day 2 et l'autre chip le sat du Main...
    Mais bon rien de grave, demain il y a un autre Day 1 on est motivé et on avait prévu le budget.
     
    Vendredi:
    Il est 12h32 et le tournoi commence à Midi. Rien de grave puisque la structure est belle. Mon pote dort toujours et on avait convenu d'y aller ensemble. Mais je ne tiens plus en place... Il faut absolument que je joue ! 
    Je prend un Uber, je mange en speed et GO pour grind !
    Enfin grind c'est un grand mot... Des que mon pote arrive dans le tournois (~1h30 plus tard) j'ai déjà perdu 1/3 de mon stack !
    On ne me verra plus dans le tournoi après la prochaine pause... A quoi cela serve que je raconte mes coups c'est toujours "Ce fameux fish qui chatte tout... Il y en a toujours un et ça tombe sur ma gueule !" (La variance)
     
    Je retourne à l'hotel pour rejoindre mon pote qui s'était qualifié pour le jour 2. Le troisième nous rejoins pendant le dinner break et nous apprend qu'il a très peu de jetons. 
    Le pote déjà qualifié pour le day 2 décide de faire un sat pour le High Roller (20h), mon pote va reprendre son tournoi (20h15) et c'est maintenant que nerveusement ça va se gâter... Car en parallèle j'apprend que d'autres potes vont à une soirée se mettre une cuite et voir des filles.... Ils profitent des plaisirs simple et peu couteux pendant que moi j'ai déjà dépensé 1 300€ (Hors frais annexes) pour rester assis avec des inconnus (que j'ai finit par détester au final) et me voila maintenant tout seul dans cet hôtel miteux à 20h...
    Je vrais vraiment resté dans cet hôtel m**dique ?
    Hors de question, Nique sa Maman, je retire presque tout le plafond de ma carte et j'emprunte 100 balles à un pote et je fais l'ultime jour 1 du main (Un turbo ou j'apprendrais plus tard qu'en réalité je n'avais pas le droit de le faire...) 
    Début du tournoi 21h ! Une table ultra facile, les mecs sont claqués ils ont pas le temps: PARFAIT !
    On ne me verra plus à la première pause.... (Pour la petite histoire, si j'avais survécue à la pause, on aurait retiré mes jetons et remboursé le tournoi car je ne pouvais pas participer à 3 day1...)
     
    J'attend mon pote qui finit lui son Day 1 de midi. Il me dit qu'il termine avec un stack énorme... Il m'invite au resto... J'essaye de faire bonne mine et le féliciter, d'écouter ses coups... 
    Mais j'ai envie de vomir... J'ai pas faim... Pour la première fois de ma vie, j'ai frôlé la dépression... Perdre autant de temps et d'argent pour ça... Je me met soudainement à penser à mon neveu et ma nièce.. Leurs sourires et leurs joies simple... Je pense au fait que je n'ai pas de copine et que je passe beaucoup de temps enfermé dans ce casino, dans un monde faux... 
    Je me rend compte que j'ai pris 2 jours de congés et une grosse sommes d'argent pour en réalité passer un week end à déprimer...
    Pis finalement, je finis par me remettre les idées en places! Je rentre me foutre sous la couette, un film... Demain est un autre jour ! 
     
    Samedi:
    J'apprend au réveil que mon pote à chip le sat High Roller... Ils ont tout les deux leur day 2 qui commencent à midi... Et moi je suis la, Broke ! 
    Enfin broke, pas totalement, il doit me rester 200€ de plafond. Y'a un 300€ qui commencent à 14h... 300€ ça ne représente plus rien pour moi ! La notion d'argent j'ai zappé!
    "T'a 100€ à me prêter?" et Bim me voila inscrit !
    Ce fut le moins pire de mes tournois ! j'ai même pris beaucoup de plaisir à jouer j'ai cru que j'allais finir énorme mais un mec qui ne devait s'en doute pas m'apprécier à décider de 5bet shove AQo après mon NewYork Back Raise avec KK. Parfait, un pot à 140K pour 30K de starting: Alons voir un board... AS....
    Je termine la journée avec 111K. Structure boucherie, 15bb à 12 places des payés.
    Un de mes potes à fait ITM sur le main pour 1.2K€ et il décide de faire le HR avec mon autre pote.
    Ils font day 2 parfait, on sera 3 à joué demain ! 
     
    Dimanche:
    J'emmène mes deux potes à leur day 2 (12h). Et je retourne me reposer à l'hôtel et prendre une douche, mon day 2 ne commençant qu'à 14h. 
    J'arrive dans la salle et j'apprend que pour eux tout se passe bien, ils montent des jetons sur le HR. A moi de jouer ! 
    Malheureusement, je ne trouverais aucun spot favorable pour doubler mon stack. Je ne réussirait même pas à prendre les blindes une fois... 
    Le directeur annonce que nous jouerons le main par main jusqu'a la prochaine élimination. Il me reste 2BB et je suis de BB.... QTs... On y va ! 
    BubbleMan !
     
    Et la c'est devenue tendu... Mais vraiment tendu... Je savais que j'allais devoir attendre mes potes pendant très longtemps... Sans nul part ou aller (Nous avions rendu la chambre) seul avec moi même... Dans ce casino.... 
    Je n'ai même pas honte de le dire: j'ai eu envie de pleurer ! Ce jeu que j'aime tant est en train de m'anéantir ! Je suis en train de réaliser que les joies qu'il apporte ne sont rien comparé aux souffrances... 
    Je vais fumer, je vais dans la voiture, je joue à un jeu m**dique.. Je regarde le week end des gens sur les réseaux sociaux... Je finit même par claquer 20€ sur une machine à sous débile.... Seul, ça tourne plus très rond dans ma tête.... 
    En fait, je suis seul sans être seul... Nous sommes une centaine à errer, refaire les coups ou fumer clope sur clope dans le froid... Personne ne parle à personne... Chacun reste enfermé dans son désespoir... Comme la plupart du temps on est entré dans ce casino la tête rempli de rêves et on y est maintenant enfermé et rattrapé par la réalité ! 
     
    La réalité que j'ai gâché plus d'un smic et 2 jours de congés,  pour les passer loin de ceux que j'aime et prés de ceux qui me haïssent... Car oui, les connaissances du poker ne sont qu'éphémère et l'amitié y est impossible ! 
    Après quelques heures de solitude.... Un pote finit pas bust . Un zombie de plus dans cette enfer... Mais au moins un zombie avec qui discuter !
    Mon autre pote finira par sauter également... On prendra la voiture peut de temps plus tard... Et au bout de 20 min de route, les sourires reviennent et la vie reprendra son cours comme si de rien n'était.... 
    On a qu'une seule idée en tête: Quand est-ce qu'on retourne faire un tournoi?! 
     
     
     
    A tête reposer et quand on lit ces lignes on peut se dire que c'est une histoire classique du poker ! Et c'est malheureusement vrai... C'est l'histoire de 95% des joueurs de poker ! Des perdants qui perdent leur temps et leurs argents pour écrire quelques belles histoires... Mais pas la leur ! 
    Un quotidien dont finalement peut de gens parlent ! J'avait vu une seule fois un joueur pro, briser le silence et dire qu'il avait fait une dépression l'ayant mené jusqu'a une tentative de suicide.... 
    Car pour moi, aussi douloureux qu'est été ce week end, j'étais dans un bon état d'esprit en partant, j'ai un travail et l'argent que j'ai utilisé ne m'était pas vitale.
    Mais que ce passe-t-il pour quelqu'un qui est dans un mauvais état d'esprit, qui n'a plus une thune et qui n'a pour unique revenue que le poker ? 
     
    Pour clôturer ce post et comme il vient de sortir je vous invite à regarder le reportage Un jour viendra . Il retrace en grande partie le sentiment de ce post...  Les témoignages y sont poignant car gorgés de réelles expériences ! 
    Evidemment, je retournerai jouer en live et évidement ce jeu est magnifique !! Mais si vous donnez à ce jeu trop d'importance par rapport au reste de votre vie, si vous comptez uniquement sur ce jeu pour vous construire et générer vos revenues.... Vous serez parmi une foule d'une centaine de personnes dont un seul aura le ticket gagnant ! 
    J'ai eu la chance une fois de gagner 19 000€ dans un tournoi... Un One Time qui finalement ne sert qu'a tenir peu de temps... On rêve, on profite, on profite, on recommence... Et mince... C'est plus notre tour ! 
     
    Je sais que j'ai pas beaucoup de lecteur de ce blog, mais je rappel que ce blog est avant une manière pour moi de faire ressortir mes émotions. C'est mon journal intime 
    Ca m'aide à dédramatiser . 
  8. lol!
    ImaBoss reacted to NICEBET for a blog entry, Le Run Rose [PART 5]   
    Je sais.
    J’ai mis du temps à pondre cette 5ème partie.
    J’étais trop occupé à détruire ce que j’ai mis 8 mois à construire et croyez-moi, j’ai bien tout niqué. Tout y est passé.
     La vie est un combat de tous les jours ou rien n’est jamais acquis. J’ai, encore une fois, eus un excès de confiance. Toute ma vie.
    J’ai un peu remonté la pente du point de vue du moral mais croyez-moi, ce fut les 2 mois les plus difficiles de mon voyage.
    J’écris en direct de Bali ou tout parait moins important et ou ENFIN j’arrive à sortir d’un état limite dépressif.
    Cela fait 6 mois que je n’ai pas touché une fille. Je suis officiellement slip de platine.  #stevelesociologue
    J’ai moi-même du mal à le croire quand j’écris mon run rose… put**n mais qu'est ce qu'il se passe? Je tenterai d'y répondre, mais pas maintenant.
    Certes, pendant 3 mois je n’ai vu que des vaches et l’aventure zoophile ne me paraissait pas une option viable, donc finalement c’est plus 3 mois de fail qu’autre chose. Mais quand même.
    Inès, cette divine créature, m’a mis un stop de l’espace et j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre dans la mesure où j’étais déjà bien au fond du trou. C’est une histoire que je vous raconterais (peut-être) plus tard. Ce qui vous intéresse mes conos, c’est le Hugo « brillant ». Le Hugo qui fait mouche dans leurs moules.
    Let’s go bande de petit pervers.

    Ma gueule quand je réalise que j'ai spew 35 000$ en trois mois combo PLS d'Inès
     
    MJ. 26 ans, travaille dans le graphisme.
    Je l’ai rencontré sur Tinder. On discute un moment par texto et j’aime beaucoup son style. Elle a un humour assez direct et une certaine répartie. Ses photos laissent voir qu’elle est jolie mais n’en dévoilent pas trop. On est sur un profil de qualité me dis-je.
    MJ c’est le piège féminin typique. Au début elle ne montre que ses bons côtés et sournoisement, cache ses cotés vraiment très chiant. Une manipulatrice en herbe. Comme elle est incroyablement bonne (1m60, 48kg, un gros 85D) et vraiment jolie, l’aiguille de mon radar « meuf chiante » est dupé et tout le sang de mon corps se dirige vers ma bite, laissant mon cerveau incapable de réagir correctement. Comme d’hab quoi.
     
    On se rencontre lors d’une soirée de printemps à Montpellier, dans un bar proche de la place St Anne. Je la vois arriver- pantalon noir, pull noir, blazer noir. Pas très gay mais elle est conforme aux photos et CA, c’est toujours une petite victoire. Comme une win d’un SNG jackpot x4 avant de lancer ta session MTT. Ça ne t’avance pas beaucoup, mais c’est toujours bon à prendre.
     
    On se pose en terrasse, je commande une pinte bien virile et elle choisit un cocktail à 15€. Y’a comme un écart dans nos commande mais au diable l’avarice, je ne me formalise pas. La proie de ce soir est des plus charmantes et je me vois déjà la démonter à lui en faire perdre ses petites lunettes de secrétaire cochonne.
    On discute, je la met à l’aise et conduis la conversation. Elle parle relativement peu « préfère écouter » jusqu’au moment où on parle des aventures « tinder ». Elle me dit qu’elle a connu un mec via l’appli et qu’elle est resté un moment avec mais que ça s’est plutôt mal fini. Pas plus d’explications, même si je sens qu’elle pourrait m’en parler si je lui demander.
     
    Elle boit mes paroles et j’en profite pour raconter ma vie. Les côtés sympas du moins. J’enclenche le mode « endormissage » et j’y vais franco :
     
    « J’ai travaillé et eus beaucoup de responsabilités pendant 4 ans, j’avais une copine, un appart et un très bon CDI. J’ai tout quitté car je n’étais plus en phase avec moi-même, je ne voulais plus continuer à alimenter les rêves de mon patron et je suis donc parti pour vivre les miens : Vivre par et pour moi-même, voyager, écrire et financer le tout grâce au poker. »
     
    En général ça fait son petit effet. L’image du mec qui plaque tout et qui assume, c’est du béton.
     
    C’est drôle que je n’en parle que maintenant, mais c’est vraiment cette même phrase que j’ai répété a quasiment toutes mes cibles (et que je répète encore). Je pense que chacun à « sa phrase d’accroche », moi c’est celle-là.
     
    En réalité, je suis parti car je faisais une dépression et le seul refuge que j’ai trouvé était de fuir, loin, et d’essayer de commencer à écrire. Même si n’ai jamais vraiment écris, je n’ai jamais réussi à vivre à 100% du poker non plus et je flippais complètement de voyager SEUL. J’avais pas une thune et n’en n’avait pas vraiment mis de côtés, trop occupé à flamber dans des plaisirs éphémères. 
     

    Bon OK, c'est pas elle, mais c'est ce que j'ai trouvé de plus proche de ses boobz à elle #truestory (après une longue & difficile recherche)
     
     
    Bref, full bluff sur 3 street mais avec assurance.
    On finit le verre.
    « Un autre ? »
    « Ok mais je vais être pompette ».
     
    Je n’aime pas l’amateurisme mais c’est tout de même intéressant.
     
    « Bah, je n’ai pas eu le temps de mettre du GHB dans ton premier verre donc je veux bien une deuxième chance »
     
    Sourire, contre sourire, micro silence
     
     « Garçon, la même ! »
     
    On finit nos verres, plus rapidement cette fois-ci, quand approche l’heure « où il faut faire un move ».
     
    « Si tu veux, j’ai une bouteille de vin chez moi »
    « Pourquoi pas ! »
     BENGO
     
    On arrive chez moi, elle s’assoit dans mon nouveau canapé et je sers les deux verres.
     
    Je m’assois à mon tour et ni une ni deux je l’embrasse. Après 5 minutes de roulage de pelle en bon et due forme, on commence à discuter de cul. Superbe transition.
    Et là, elle me parle de ce mec qu’elle a connu. Celui dont je n’ai pas souhaité connaitre le dénouement.
    Son ex avait des tendances sado et pratiquer le bondage. Elle, elle acceptait car « j’aime bien être soumise ». Moi, quand elle me dit ça, je me dis « Ouuuuuh, ce que je vais te mettre ! »
     Sur la fin, c’était trop hard et elle sentait bien que le type était un peu tordu. Elle l’a donc quitté.
    Elle rajoute qu’il avait une petite queue et qu’elle préfère « les grosses ». Là, elle me regarde sans le dire [et toi ?]. Je souris. Ni une ni deux, elle m’embrasse et me malaxe la teub jusqu’à ce que celle-ci montre le bout de son gland.
     
     Elle lance un « Ah ouais ! Moi aussi j’ai des atouts intéressant ».
     
    Elle enlève son blazer puis son haut et son soutif, et là « fracture net de l’œil droit ».
    Une paire d’énormes boobz P-A-R-F-A-I-T-S. Je dois lâcher un filet de bave sur le moment, puis je me dis « put**n, tu vas foutre ta tête dedans dans 3-2-1.
     
    1er barrel.
     
    Je n’ai pas mis que ma tête.
     
    Je la démonte littéralement sur le canapé à tel point que le canapé se décale d’une bonne trentaine de centimètre du mur. Elle me demande direct d’y aller plus fort, plus fooooort ! Incroyable première baise.
    Une fois finit, elle me demande un truc sucré car elle a la tête qui tourne [feeling de like a boss]. Je lui propose un gâteau mais madame est intolérante au gluten. Une tartine de Nutella- elle n’aime pas la noisette et digère mal le chocolat. OK, de là je me dis bon t’es casse couille mais t’es beaucoup trop hot pour que je te le dise.
    Je lui sers donc un verre de jus d’orange en m’attendant à ce qu’elle me sorte « il est bio ? ». Ce qu’elle ne fait pas. Elle rajoute cependant qu’elle est TRES difficile en ce qui concerne la nourriture.
     
    J’ai déjà pratiqué des meufs un peu chiantes sur la bouffe et ça m’a toujours un peu rebuté. Elle, elle ne mange RIEN. En gros, elle mange du riz, du poulet et basta. Elle n’aime même pas les légumes cuits. Elle m’explique qu’elle a des problèmes de digestion, qu’elle est intolérante au lactose, gluten et plein d’autres trucs chiant. Première fois que je me rends compte de la vérité du graphique de Barney Stinson.
     
    Vraiment trop fort ces ricains.
     

    La relou se cache souvent derrière des masques snapchat (de chienne)
     
    Après l’avoir écouté pendant 20 minutes sur les difficultés qu’elle a à s’alimenter et à digérer, je profite d’un moment de silence pour lui dire « bon je suis crevé, on dort ? » Elle est casse couille mais je pense déjà à lui mettre mon fameux barrel matinal. Mais non, madame me dit « non mais je vais rentrer je ne veux pas t’embêter ».
    « Non mais ça ne m’embête pas ! En revanche, quand tu me parle pendant des plombes de tes problèmes de digestion, ça, ça me fait chi** une tonne » Evidemment, j’en reste à la première partie de cette phrase mais elle insiste pour partir.
     
    « Non mais j’ai dit à ma mère que je rentrerais ce soir »
     
    Ok, deuxième révélation de la soirée, à 26 ans, alors qu’elle bosse, elle habite encore chez sa mère. Je trouve ça bizarre mais j’ai trop donné de ma personne à l’écouter précédemment pour me lancer dans une autre explication relou.
     
    « Ok ok, fais comme tu le sens ». On s’embrasse et elle quitte mon antre.
     
    Le lendemain, je suis perplexe. Déjà parce qu’à 11h du mat, j’ai déjà reçu 3 messages de sa part et ensuite parce que cette histoire d’habiter encore chez sa mère me parait bizarre. Je me doute bien qu’elle a un mega combo draw qu’elle essaye de tourner en bluff river mais je décide quand même de fold.
    Je me souviens de ses boobz, de notre baise d’enfer et je décide donc de faire l’autruche. Le tournoi vient juste de commencer, pourquoi prendre des risques maintenant ? Je choisi l’option low variance ou communément appeler l’option « gros lâche » en répondant poliment. Je mets tout en œuvre pour la revoir au plus vite en espérant qu’elle a compris que je m’en bas les couilles de ses problèmes gastriques. Je veux juste revoir ses énormes seins le plus vite possible.
     
    Notre deuxième rencontre se passe en début d’après-midi. Elle choisit un restaurant rance et m’annonce en s’asseyant qu’elle rentrera après avoir mangé car « elle a du boulot ».
     
    Comme une sensation de m’être fais niquer sur le coup. Je dois assumer de partager du temps avec elle sans aucuns espoir de fornication.
     
    Je subis la situation en essayant d’être poli et de lui montrer que je m’intéresse à elle dans l’unique but de la ramener chez moi après le repas. Elle me dit qu’elle veut être en couple et qu’elle ne veut pas d’une histoire sans lendemain. Je reste évasif en disant que je ne suis pas contre d’être « exclusif » mais que dans tous les cas, dans 5 mois je pars en Australie pour au minimum un an. Elle ne dit trop rien mais je sens bien qu’elle pense qu’elle peut me retenir.
    Elle me lâche des trucs du style « tu sais, moi les mecs, au début ils font les gars détachés mais je réussis toujours à en faire mes toutous » Enorme barre de rire interne, je ne suis vraiment pas le genre de type à qui il faut dire ça. D’une part parce que depuis la libellule je ne ressens pas grand-chose- voire rien-  et d’autre part parce que ça me donne cruellement envie de lui donner tort et d’être super piquant. Je souris malicieusement quand elle me dit ça mais ne répond pas.
     
    Je profite de cette situation stoïque et limiter dans le temps pour l’interroger sur sa mère.
     
    « Ma mère est folle ».
    Ça commence bien.
    « C’est une perverse narcissique qui fait tout pour me garder à la maison. Quand j’ai voulu prendre un appartement, elle a menacé de se suicider » Ça pue le mytho et si ce n’est pas le cas, quelle mère peut dire un truc pareil ? En général la pomme tombe jamais loin du pommier et à ce moment précis, je commence à me dire que OK elle est super bonne mais que y’a des limites à l’aveuglement du slip. Elle me raconte tout un tas d’anecdotes très suspicieuses sur sa mère et ses agissements mesquins. Franchement, c’est tellement énorme que j’ai du mal à y croire. Y’a quelque chose dans son regard, dans sa façon de s’exprimer, qui me fait dire qu’elle cherche de la pitié. Une espèce de stratagème pour que je me dise « oh la pauvre, c’est dur quand même ».
    On finit le repas, on split l’addition et je la raccompagne à l’arrêt de tramway. 2 minutes avant que son tram arrive alors qu’on finit de s’embrasser, elle me lâche un « Hum, qu’est-ce que tu m’excite, finalement je serais bien resté » Je lui lâche que si elle veut on peut se revoir ce soir mais elle trouve une excuse bidon « je dois nourrir et m’occuper des oiseaux de ma mère ce soir. » A partir de là, j’ai la certitude qu’elle a dit ça à ce moment précis, uniquement pour me faire languir et quelque part, avoir une emprise sur moi. J’ai déjà utilisé cette ruse maintes fois. A d’autres.
     
    On se quitte la dessus et je rentre chez moi encore perplexe. J’en parle à un pote qui me dit que je devrais au moins la rebaiser quelques fois avant de prendre une décision.
     
     Ouais, j’ai des potes comme ça !
     
    On se revoit 3-4 jours après car Madame est « busy » mais aujourd’hui, je pense simplement qu’elle voulait se faire désirer. Entre temps je fais une soirée, et je revois une fille du run que je barrel joyeusement, histoire d’être sûr de ne pas être sous l’emprise de MJ.
    Quand je revois MJ, je n’éprouve aucun remords et suis donc largement rassuré #Serein
    Elle vient chez moi et je lui fais un repas simple : poulet curry, riz. Elle mange deux bouchés et n’a plus faim. Je commence à la chauffer mais elle veut absolument parler. Donc on parle, on parle et je prends sur moi comme jamais. C’est comme être à Noel, voir les cadeaux, mais devoir attendre qu’on déjeune pour les ouvrir. L’attente est insupportable et je feins de l’écouter et buvant du vin et fumant un gros joint. Pour finir, on baise et bizarrement, même si c’est cool, c’est moins intense. Quelque chose c’est cassé je crois.
    Je la laisse tremblante sur le lit et me roule un bédo. « A bon ? Tu vas encore fumer un joint ? »
    « Oui, ça te dérange ? »
    « Non non, mais tu fumes beaucoup quand même ».
     Bordel, c’est la troisième fois qu’on se voit et t’es déjà super chiante comme ça ??!
    « Ça te pose un réel problème ? »
    « Non non, je disais ça comme ça »
     
    Les meufs qui « disent ça comme ça ».
     
    Je le fume en l’écoutant me parler de son père, qui n’est pas mieux que sa mère apparemment, puisqu’il les a abandonnées étant jeune. Lorsqu’il la garder avec sa sœur, il baisait des filles qu’il ramener, « devant elles ». J’ai encore une fois, beaucoup de mal à y croire.
    Bref, je finis mon pet, va pour lui mettre un deuxième barrel mais non, madame est repu, et souhaite dormir.
    Le matin, je lui mets un barrel, forcément, et c’est cool. Je prends l’option « j’ai des trucs à faire » et la dégage assez rapidement.
    On se revoit deux trois fois par la suite, toujours à plusieurs jours d’intervalle.
    L’avant dernière fois qu’on se revoit, c’est en présence d’un couple d’amis à elles. Ils sont gentils dans l’absolu mais franchement pas le genre de gens avec qui je traine. Bien trop lisse. Toute la soirée, elle me colle et m’expose fièrement à ses amis et au reste du monde. Je me rends compte qu’elle se projette de ouf alors que de mon côté, je viens de prendre mes billets pour l’Australie sans lui avoir dit. Elle réveille en moi un être sadique parce que j’ai limite hâte de lui dire que tout son petit jeu de manipulation d’amateur, ne fonctionne pas. On passe la soirée dans ce bar (le barberousse) et on rentre chez moi. Elle est ivre donc elle se lâche. En gros, je la tringle dans tous les sens, un bonheur ! Finalement, il suffit juste de la faire boire pour qu’elle ne soit pas relou, mais même avec cette info, je suis las et j’ai déjà pris ma décision. On se lève, pti barrel des familles- vous êtes habitué- et je vais chercher des croissants. Sur la route, je me demande comment je vais la bust… #ambiance
     
    Le weekend arrive et ce samedi j’ai un concert (live au pont). C’est prévu depuis quelques temps mais elle n’est pas au courant. Lorsqu’elle me demande ce que je fais ce soir, je lui réponds que je vais là-bas avec toute ma bande de pote mais qu’on peut se voir dimanche pour cocooner. Elle est vexé, tente de me faire réagir par message mais je ne réponds pas. Le lendemain, forcément, madame me dit qu’elle voit un groupe d’amis. Vraiment obvious qu’elle veut « me faire payer », classique shit.
    Je la revois 3 jours après et je décide de lui annoncer que j’ai mes billets pour l’Australie et que je décolle dans 2 mois et demi. Je suis hyper excité mais elle, pas du tout. Au contraire. Elle tire la gueule grave. Je pense qu’elle se rend compte que tout son petit manège n’a pas fonctionné. Je lui avais pourtant parlé plusieurs fois de l’importance de ce projet pour moi, à chaque fois elle acquiesçait sans vraiment s’emballer. Probablement qu’elle était persuadé de me retenir au pays.
     
    Manqué.
     
    Elle me fait une scène et je lui dis un truc du genre « bon écoute si t’es pas contente tu te casses ». Elle est limite en larme mais je décide de m’en battre les couilles. Je me dis que ça lui fera les pieds. Le pire c’est que je suis sure que son petit jeu de manipulation marche à 90%. Mais pas sur moi, et sur le coup, j’en suis limite fier. J’ai réussi à reprendre le contrôle de mon cerveau !!!
    Elle se barre et pendant une semaine je reçois des messages incendiaires auxquelles je réponds la plupart du temps « ok ok ». Le dernier, je lui pose un bon pavé comme je sais si bien les faire et après un dernier message finissant par « tu sais, de toute façon, j’ai déjà retrouvé quelqu’un et je suis amoureuse » Infini rolling on the floor- Tarée complet.
    Alors messieurs la morale de cette histoire (j’ai l’impression de me répéter put**n), ne pas laisser sa queue baiser votre cerveau en toute impunité. J’étais un peu mal pour elle après car je suis parfois sensible mais finalement le sentiment dominant c'était de me dire que j'avais été plutôt balaise. Je n’ai rien remis en question et j’ai suivis mon plan. Finalement c’est ça la morale. Ne pas remettre en cause un projet pour une random qu’on connait a peine. Basique mais toujours bon à rappeler ~
     
    MRN, 23 Ans, étudiante.
    Rencontré lors d’une soirée à Nîmes. Elle est venue me parler alors que je fumais ma clope dans le carré fumeur. On a discuté pendant une petite heure alors que j’étais sacrément bourré et dans ma phase Nimoise pré-départ. Autrement dit, j’en avais plein le cul des gonzesses. Je prends quand même son numéro car j’ai du mal à laisser passer des spots de 3 bet aussi obvious.
     
    On se revoit dans un bar à Montpellier quelques jours plus tard et manque de pot- mais forcément j’ai envie de dire- elle est bien moins jolie quand des mes souvenirs. Le pouvoir de l’alcool. Cependant, elle est grande et à de longues jambes, et ça, c’est ma came !
    La discussion tourne autour de mon voyage, je pars dans moins d’un mois et je valide bien le fait que dans tous les cas, ça sera une relation légère. Ça ne la dérange pas. En fait je crois qu’elle est déjà prête à ce que je lui dise : « On va chez moi ? ». On continue à converser.
    Elle me raconte sa vie. Elle est plutôt cool mais en vrai, je m’en branle. On boit 3 verres et je la raccompagne chez elle. En bas de chez elle, on se roule des grosses pelles de collégiens jusqu’à ce qu’elle me dise « tu veux monter ? »
    Je vous laisse deviner ma réponse.
    On se met au lit « pour matter un film » mais très rapidement la température monte et je lui cale des doigts #standard
    Elle me stop.
    « Faut que je te dise un truc »
    Inquiet, je réponds « oui ?? »
    Il faut savoir que j’ai toujours eu peur de cette situation et que la meuf me dise « j’ai le sida » ou un truc bien glauque genre « mon grand-père m’a violé à répétition quand j’étais gamine »
    Heureusement, ce n’est ni l’un, ni l’autre.
    « Tu sais j’ai connu beaucoup de mec, genre vraiment beaucoup et j’ai plus vraiment envie qu’on me baise sans donner de nouvelles ensuite ».
     
    Ouf #Soulagé
     
    Je sais que je vais faire la pute car je n’ai pas du tout envie d’en faire ma meuf, même pour un mois.
    « Bah ok, si tu souhaites qu’il ne se passe rien, il ne se passera rien »
    Je joue la carte de la psychologie inversé combo gentleman compréhensif pour obtenir un move de sa part mais surtout, pour ne pas à avoir à mentir et dire « tkt je serais pas comme les autres ».
     
    Je serais comme les autres.
     

    Vu la lourdeur de mon slip de platine, je regrette... Oui je regrette mes amis
     
    5 minutes après, elle a dû trouver ça tellement cool de ma part, qu’elle à ma queue dans la bouche.
    On baise et dodo.
    Le lendemain matin, je n’en mène pas large. Déjà parce que vraiment, elle n’est pas très jolie mais surtout parce que bichette, j’ai vraiment méga envie de faire comme les autres. En vrai, je les comprends et c’est assez triste pour elle. Elle est chaude mais ce n’est pas le genre de fille que t’as envie de garder.
    En partant, elle me dit : « tu me rappel hein ? »
    « Oui oui, t’inquiète »
    J’aimerais bien avoir le flash des Men In Black dans ces moments.
    Deux jours après, je pars à Toulouse pour voir des amis et la Libellule avant le grand départ dans 3 semaines. J’y reste 3 jours et à mon retour, vu qu’elle m’envoie des messages, je propose à Marion de venir à Nimes dans l’appartement de grand-duc ou je vis. Elle se fait pas prier et déboule le vendredi soir.
    Je la récupère à la gare. En plus de m’embrasser grossièrement devant tout le monde, elle pue de la gueule sévère et pire, me tient la main sur tout le trajet. Pas cool bro, la soirée va être longue.
    Comme je reviens de Toulouse et que j’ai vu mon ex, il faut que j’évacue la pression.
    Je la snap baise sur le canapé en velours. Ce n’est pas la baise du siècle mais elle y met tellement d’entrain que c’est cool. Je lui fais à manger et elle en redemande pour le dessert. Je fais une esquive de l’espace en lui disant que je n’ai plus de capote. On va se coucher, elle me suce, avale. Champion Hugo.
    Le lendemain elle doit partir tôt car je l’ai prévenu avant qu’elle n’arrive à Nimes que j’avais une sortie rivière avec mes potes.
    La suite est affreusement banale pour elle. Je fais le mort, comme un petit fils de pute. Tout simplement. Ça se finit comme ça.
    Je suis vraiment désolé MRN mais je n’avais vraiment pas la force de fournir plus d’effort que ça. Finalement je crois que c’est pire que d’avoir fait le mort direct car elle a dû croire « put**n, enfin un qui me rappel » !
    Moralité, pas de moralité. La technique du mort c’est super efficace bro.
     
    C’est la fin de cette 5eme partie. La prochaine se passera en Australie avec une première expérience des plus intenses. J’ai conquis les Etats Unis d’Amérique et croyez-moi, c’est pas pour rien que c’est la « porn nation ».
     
    Je vous laisse sur cette petite pic... 
     

    La belle Inès...
     
    La bise !
    Hugo
  9. Like
    ImaBoss reacted to olivierp for a blog entry, Une introduction aux "solveurs"   
    J'ai dans les tiroirs un article que j'avais écris pour (feu) so poker n°3, je me dit que tant qu'à faire, autant le poster sur le cp :
     
     Une introduction aux solvers
    A haut niveau, le poker façon grand mère est révolu depuis un petit moment. Les recettes de cuisine que l'on pouvait utiliser en s'inspirant des mooves de Durrrr dans High Stakes Poker sont un peu passées de mode...
    Les joueurs progressent d'années en année et une approche plus équilibrée ("GTO") est désormais la norme.
    Une révolution récente qui a permis à cette approche de faire des pas de géants est l’apparition de solveurs. Il s'agit de logiciels permettant de calculer des équilibres entre adversaires : on rentre un certain nombre de paramètres initiaux (éventails de main, taille des tapis, taille du pot, mises utilisables, etc...), le logiciel mouline et nous propose une stratégie à adopter qui est sensée être « inexploitable ».
     
    Ces logiciels se heurtent à plusieurs limites. En effet, il ne sont utilisables qu'en situations de heads up et les résultats obtenus sont en général très complexes à mettre en œuvre et donc difficilement exploitables.
    Ils permettent aussi de dire tout un tas d’âneries si l'on ne fait pas bien attention à ce que l'on fait.
     
    Prenons un exemple pour éclaircir tout ça (si tout se passe bien ) 
    La situation J'ai pris comme point de départ une vidéo de Ben Sulsky (Sauce123) sur RunitOnce où il analyse une situation UTG+1 vs Btn sur un flop  à l'aide de Piosolver (un des solveur existant sur le marché).

     
    Pour résumer la vidéo, l'idée est d'étudier les profils de continuation-bet de nos adversaires et de s'y adapter correctement.
    Bon, il ne s'agit ici évidement pas de faire un résumé de la vidéo, mais de voir assez rapidement comment « marche » un solveur, je ne parlerais que de la situation au flop.
     
    Les ranges C'est le premier paramètre que nous allons devoir rentrer dans le solveur. Je ne me contenterai que de reprendre les ranges proposées par Ben Sulsky (ci-dessous). C'est en général un bordel noir de les définir correctement dans une bonne partie des situations. Simplement parce qu'en fonction des joueurs, celles-ci peuvent évoluer une tonne (et que ça va avoir ensuite un effet monstrueux sur les stratégies proposées).

    range de relance utg
     

    range de call au bouton
     
    Pour lire ses ranges, le chiffre en dessous des mains correspond à la proportion de ces mains présentent dans les ranges respectives. C'est assez simple pour UTG qui va simplement relancer ou coucher, donc en règle général des 0 et des 1, mais ça devient plus dur à définir quand les joueurs ont aussi l'occasion de 3-bet.
    Par exemple Bouton paye 50% des ses suité parce que sa range est certainement construite avec une partie de relance et une partie de call (c'est standard de split ses ranges dans beaucoup de situation pré flop).
     
    Les ranges proposée par Ben Sulsky sont notablement plus large que ce que l'on rencontre habituellement. Pour donner une idée, UTG relance un peu plus de 20% de ses mains. Aux tables en moyenne limite, les ranges d'open varient globalement entre 13 et 20%. Bref, c'est large, mais pas fou non plus. Idem pour la range de call au bouton, qui pour le coup va encore plus varier en fonction des joueurs...
     
    Les paramètres Il faut aussi rentrer les paramètres de mises : quels montants par street, possibilité de raise, de donk etc...
    Compte tenu de la taille des arbres de calculs, on est assez vite limité en nombre de sizings, en plus d'avoir un résultats qui sera tout à fait inexploitable.

    paramètres entrés pour la simulation
     
    Pour le coup, les paramètres rentrés sont au plus simple : une seule taille de mise par street. Ca permet tout de même en général de donner une bonne idée de ce qu'il faut faire.
    Une approche classique est de lancer une simulation avec plusieurs sizing (disons 3, par ex 1/3 - 2/3 - 150% pot au flop) pour ensuite sélectionner le majoritaire selon Pio (s'il y en a) et relancer une simulation plus simple ensuite.
     
    Le calcul Sur notre ordre, Piosolver mouline. Une fois la précision demandée obtenue (c'est paramétrable aussi), il nous explique ce que l'on doit faire au flop. Commençons par la fréquence de mise d'UTG+1 :

    stratégie proposée pour  UTG+1, en vert les checks, en rouge les mises
     
    Verdict :
    il faut check quasiment tout le temps ! Pour être précis, les fréquences proposées sont miser 6,5 % / check 93,5 %. Cela va pas mal à l'encontre des habitudes que l'on peut voir aux tables...
    Cette stratégie est assez simple finalement, voyons ce qui est proposé ensuite pour le Bouton :

    stratégie proposée pour  le Bouton, en vert les checks, en rouge les mises
     
    Verdict :
    Cette fois ci, la stratégie proposée est plus compliquée : 50% check / 50% bet, et pas mal de mains peuvent à la fois miser ou checker, pratique...
    Nous pouvons avoir des informations sur la manière dont Piosolver partage les mains en fonction des couleurs des cartes, il suffit de lui demander. Prenons deux exemple : 88 et T9s :
                                                             
    proportion de check / bet en fonction des couleurs des cartes pour 88 et T9s
    Dans le cas de T9s, un thème se dégage : nous allons miser les mains avec des tirages flush backdoors. Dans le cas de 88, le thème c'est qu'on en mise une partie, pas particulièrement de logique qui ressort en fonction des couleurs de nos cartes.
     
    Pour pouvoir appliquer les stratégies proposées par les solveurs « dans la vraie vie » il va nous falloir simplifier les résultats. Par exemple dans le cas du bouton à qui UTG+1 à check :
    Les pocket pairs : check 66-TT, miser les nuts (brelans et overpaires 44-55-JJ-QQ) Les As suités : miser les plus petits as sans paires (A2s, A3s, A6s et A7s) + AJs, checker les autres As (ils ont plus de showdown value, donc moins intéret de faire fold des mains en face)
    Miser KTs, T9s, T8s, 98s avec les backdoor flush draws
    Au niveau des paires de valets : check les plus mauvais valets (JTs, J9s) et miser tous les autres
    Deux mains méritent certainement d'être partagées entre miser et checker pour se couvrir si une overcard arrive au turn ou à la river : AQ et KQ (Pio nous propose à peu près du 50/50 entre les deux options)
    Pour partager leurs mains, certains joueurs utilisent des « randomize », c'est un logiciel qui affiche un nombre entre 0 et 100 lorsqu'on le lui demande.
     
    Bref à chaque situation que l'on étudie, il faut en tirer des résultats qui soient applicables ET mémorisables, pas évident .
     
    Dans cet exemple, une seule taille de mise a été envisagée d'ailleurs.
    Pour information si laisse l’opportunité au bouton de miser 33%, 66% ou 150 % du pot, le solveur n'utilise quasiment que la mise de 66% du pot donc on est pas mal au niveau de nos résultats.
    Ce n'est pas toujours le cas, et ça augmente évidement la complexité des situations.
     
    On change un truc pour voir ? Un des commentaires sur cette vidéo est assez intéressant : en gros il dit que beaucoup de joueurs réguliers ont tendance à ne pas payer les pocket paires trop petites pré-flop, idem pour les connecteurs assortis.
    Cela risque d'avoir un effet extrêmement fort sur les stratégies vu que si l'on enlève 44-55-66-54s-56s de la range du Bouton, on lui enlève une énorme partie de ses nuts (brelans, double paire).
     
    Dans ce cas la stratégie proposée par Piosolver au flop change drastiquement (LOL) :

    Euh, le plan c'était pas de check 100% plutôt ??
    Cette fois ci, le solveur nous propose de miser 90% du temps ! Autant dire tout le temps... Alors que précédemment la situation était tout à fait inversée.
    Le résultat est logique, la présence / absence de nuts dans les ranges des joueurs est extrêmement important au niveau du déroulement de la main.
    D'ailleurs certains joueurs de relance pas non plus les plus petites pocket pairs et connecteurs pré flop UTG+1 ...
     
    Conclusion : L'idée de cet article était de donner une idée de ce qu'était l'utilisation des solveurs, et aussi de montrer leurs limites (en particulier au niveau de la définition des ranges des joueurs).
    Les résultats obtenus sont toujours très complexes à mettre en œuvre, et arriver à tirer des enseignements généraux demande à chaque fois pas mal de travail supplémentaire.
     
    Un petit conseil pour finir quand même : si vous jouez une main contre Jean-Michel Random qui joue 100% de ses mains et arrive pas à lâcher une paire post flop, rangez les solveurs au placard et jouez un bon vieux poker exploitant, l'approche « GTO » n'a d'intérêt pour faire simple que contre des joueurs de très bon niveau (ou inconnus ET qui ont l'air d'à peu près tenir les cartes).
     
     

  10. Like
    ImaBoss reacted to FishyDoui for a blog entry, Hors Sujet: Lancement de mon site "GrowMyRoll"   
    Cela faisait un petit moment que je voulais partager tout ce que j'ai pu assimiler comme astuces, partagé mon expérience sur les jeux d'argent, le poker ou encore le trading! 
     
    J'ai longtemps hésité sur le format mais je suis finalement tourné vers le site internet car il offre plus de possibilités pour les articles.
     
    Il y a:
    "GrowMyRoll": une partie  qui recense toute les astuces pour faire des profits sans risques avec un capital de 500€ (Une bonne offre Boursorama est en cours! ;-) )  "Don't spew": une partie en construction qui recensera des conseils et analyses des erreurs courantes "Trading & Investing": une partie pour les personnes qui ont une vision à long terme et qui n'ont pas peur du risque! Un seul but: la liberté financière "Culture & Medias": une partie détente, où l'on retrouve pour l'instant l'ensemble du contenu vidéo du web sur le Poker. J'essaierais à l'avenir d'enrichir cette partie avec du contenu sur d'autres sujets  
    Voila, si vous avez quelques minutes pour donner un avis, des remarques! 
    www.growmyroll.fr
     
    Vous pouvez me filez un petit coup de pouce simplement en vous abonnement sur ma page Facebook:
     
    Page GrowMyRoll
     
    Enfin si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire:
    growmyroll21@gmail.com
     
     

  11. Like
    ImaBoss reacted to NICEBET for a blog entry, Le Run Rose [PART 4]   
    Mes chers lecteurs, bienvenue dans la partie 4 qui contiendra deux des plus grosses sal*pes (dans le bon sens du terme) que j’ai connus cette année. J’avais annoncé, j’ai été sensible sur la part 3, me revoilà.
     
     
     
    Après l’expérience de Jane, j’estime que j’ai assez donné en romantisme et en upswing/ downswing émotionnel. J’ai bien compris le message que la vie m’a envoyé et à présent, je ne recherche plus qu’une chose :
     
    TOUTE LES BAISER
     
    Lors d’une discussion avec Ben, il avait sorti la phrase :
     
    « L’objectif d’une meuf c’est d’en trouver UN pour le garder, l’objectif des mecs c’est de les baiser TOUTES et d’enchainer »
     
    Ce n’est évidemment pas une généralité- il y’a des filles qui quitte le mode « Moule » et son célèbre adage « accroché comme une moule à son rocher », pour pécho à foison. Un beau matin, elles se lèvent et se sentent « pas propre ». Elles retourneront donc au mode « moule » après une folle aventure océa-nique #happyend
     Nous les Hommes, restons fidèles à notre plan de jeu. On veut toute les baiser. On ne se sentira jamais sale. Et même si on canardise avec une fille exceptionnel, on voudrait quand même toute les baiser et continuer de gérer sa petite fraicheur. That’s life bro.
     
    Le printemps arrive doucement à Montpellier et ma confiance en moi est boosté par tous les ptits culs que je croise dans cette merveilleuse ville (venez en jugez par vous-même, c’est vraiment insane à cette période de l’année). Je me sens un peu dans « l’happy hour » du grind rose.
     
    Avant de commencer la première de cette partie 4, j’ai re vu O. Vous savez l’étudiante en Pharma de la part 1 ! Rapide débrieff.
    On se revoit au café des arts à Montpellier, 6 mois après notre première rencontre. Je suis vraiment content de la revoir, c’est rare de croisé des filles que j’ai envie de revoir ! J’ai aussi envie de baiser mais ça, c’est un peu tout le temps. Bref ! On discute et tout roule, elle est toujours aussi maladroite mais adorablement maladroite. J’ai une soirée ce soir-là. On doit se retrouver à la casa bondels avec des potes. La casa bondels c’est assez unique comme truc. Je vous laisse checker sur internet car j’ai vraiment la flemme d’expliquer le concept.
    On finit nos drinks et on rejoint l’équipe sur place. On fait la soirée et tout se passe bien, je reste pas mal avec O et à mesure qu’on boit, je sens de plus en plus qu’on va finir la soirée ensemble.
    Les portes de la casa ferment et comme d’habitude, mon appart sera l’after. On arrive tous chez moi, déjà bien bourré et on continue de boire. A un moment donné, j’essaye d’embrasser O mais Mme me dis « pas maintenant ». Qu’est-ce que je l’aime quand elle me résiste. « OK poupey ». On continue la beuverie mais elle ne le supporte pas si bien et bientôt elle sera en PLS dans mon lit. Elle se sent un peu honteuse car c’est la première fois qu’elle voit mes potes et elle ne gère pas. En vrai ils s’en branlent mais c’est toujours ankward d’être le gens sec de la soirée. Ils partent et je me couche avec elle mais je n’ai pas souvenirs qu’il se passe quelque chose. Je me souviens du matin ou là on baise et c’est vraiment super par contre!
    Je la revois une semaine ou deux après. On fait une soirée avec des amies à elle au Rockstore. La soirée est cool, c’est toujours sympa d’être entouré uniquement par des femmes. On dormira chez une copine à elle et faute de capote, je me la collerai sur l’oreille. Too bad bro !
    C’est la dernière fois ou je l’ai vu. C’est super étrange avec O car je crois qu’on s’appréciait vraiment mutuellement mais on a jamais vraiment persisté. Je crois qu’on sortait tous deux d’une longue relation et que notre inconscient à fait le boulot pour nous « tu ne te remettras pas en couple, oh non ». Mauvais timing j’imagine.
     
    Aller, après cette petite intro, let’s goooooooooooo :
     
    « N » 22 ans, barmaid.
    On match sur Tinder et elle m’envoie le premier message. 
     
    Sur les photos elle a l’air super hot, c’est une « red head ». D’emblée ça me marque car j’avais déjà un début de théorie sur le fait que les filles qui se teignent les cheveux en rouge « en veulent ».
     
    Les photos sont quasiment toutes avec filtre et j’arrive à ne pas trop m’emballer cette fois #vigilance
     
    On discute de tout et de rien, j’apprends qu’elle habite à Alès (1 heure de Montpellier) mais ça ne me dérange pas du tout, au contraire. Ça évite ce genre de pensées stressante « et si je croise mon plan cul B alors que je suis en train de boire un verre avec mon plan cul A ? »
     
    Après deux jours à discuter, elle me dit qu’elle a des potes à voir sur Montpellier Vendredi dans la journée et donc, qu’on peut se voir le soir.
     
    Mon œil, t’as juste envie de te faire tringler ouais !
     


     
     
    Mon plan  préflop était de NE SURTOUT PAS SE DEPLACER et je check donc la case « t’es un champion ».
    Elle arrive à l’heure dans sa 306 rouge dégueulassement immatriculé dans le 30.
    Première impression, elle est moins jolie que sur les photos mais elle à un truc qui pue le sexe. Sa voix déjà- rarement une voix ne m’aura autant excité d’entrée et puis son regard. Vraiment un regard de sal*pe (toujours dans le bon sens du terme). On se fait la bise, j’aime son parfum. Elle a un mini short et un haut un peu ample ce qui me fait dire d’expérience qu’elle a des petits seins mais un bon cul. Easy read.
     
    On va dans un bar que j’aime bien « Le Rebuffy ». Il y’a une terrasse vraiment agréable à cette période de l’année et surtout, c’est à 5 minutes à pied de chez moi #fino
    Je décide de la jouer assez passive et je la laisse parler. Je sens tout de suite que je lui plais. Je la laisse donc lead et voir ou ça mène. Le flop est pas mal, elle a une vision de la vie que je partage sur de nombreux points.
    Mais évidemment, la turn ouvre un tirage.
    Je rebondis sur le fait qu’elle me dise qu’elle adore le « hardcore ».
     
    Musicalement parlant, bande de pervers.
     
    Elle me dit qu’elle « kiff grave » se défoncer avec un peu tout ce qui passe en piétinant devant des gros caissons entouré par des cheveux sales à chien. Vraiment pas mon délire pour le coup même si j’aime me percher de temps en temps. J’ai connu les teufs il y’a des années et j’ai jamais accroché avec ce monde.
    Je rigole quand elle me dit qu’elle a de la Kétamine dans son sac et que si je veux, on peut en taper. Elle à pas l’air de capter que ça te baise ton cerveau. Je me dis qu’elle a des trucs à combler pour taper autant et aussi « Bon, tu mettras deux capotes »
    Je suis tout de même rassuré quand elle me dit qu’elle a été en couple pendant longtemps et qu’elle est séparée depuis peu. Je me dis qu’en trainant dans des soirées pareille avec un physique (et une voix) comme ça, y’a des mecs à qui je n’ai pas envie de faire la bise qui sont passés dessus. Ce qui est dingue car de premier abord, on imagine mal cette petite dans ce genre de soirée, je suis un peu sur le cul.
     
    Vers 23h00 je lui propose de continuer à boire chez moi, ce qu’elle accepte sans se faire prier.
     
    On arrive chez moi, elle s’assoit sur mon lit et je sors la bouteille de vin. On boit deux gorger, puis Madame s’allonge sur le lit « Ouuuh, j’ai mal au dos moi ». Je prends immédiatement le spot de  jam et elle snap.
    On s’embrasse langoureusement et elle ne me lâche pas. Je commence à lui mettre des doigts et je la baise dans la foulée. Genre on est passé de « on se parle normal » à « je te prends comme une sal*pe sur le lit » en un clin d’œil. C’était assez fou.
    Au lit, je confirme mon read de départ. C’est une sacrée sal*pe, quel pied ! Elle couine, en redemande, je lui tire les cheveux, lui met des grosses claques sur son pti cul tout blanc et je la finis en facial avec combo « elle me regarde dans les yeux ». Huss. C’est vraiment bien et après ça, je roule un énorme bédo en contemplant ma victoire qui reste à poil dans mon lit. Elle me re-suce quand je roule le joint mais bizarrement, je lui mets pas de second barrel. Elle m’a épuisé.
     
    On est tous les deux comblés mais je n’arrive pas à passer outre le fait de ce combo draw :
    - Traine dans un sale milieu
    - Moins jolie de visage que sur les photos (vraiment)
     Certes, elle à un très gros bon point car au lit c’est une actrice porno, mais j’ai du mal à voir sur plusieurs street.
    On finit le bédo, la bouteille de vin et on s’endort.
    Le lendemain, je lui mets mon traditionnel barrel matinal mais découvre avec stupeur que sans maquillage, c’est une autre femme. J’avais noté une petite ressemblance avec Sansa Stark, mais là c’est plus Katelyn Stark pour le coup. Quand elle revient à la vie après les noces rouges.
    Je prends l’option de la baiser sans trop voir sa tête. C’est méchant, mais c’est ce que je me dis sur le coup. Encore une fois c’est top, mais je respecte le plan et finis sur ses fesses #fier
    Lorsque je la raccompagne à sa voiture, je sais que je ne vais pas la revoir et je sais aussi qu’elle, elle voudra un match retour. Je commence donc à imaginer mon plan pour m’en sortir.
    Elle me renvoie un message trois jours après pour me dire qu’elle est sur Montpellier mais je fold en prétextant ne pas être là.
    Quelques jours après, elle m’invite chez elle pour le weekend, et encore une fois j’esquive.
    Je finirais par sortir la très classique excuse « de l’ex ».
    « Tu comprends, on s’est revu et on va réessayer. J’espère que tu ne m’en veux pas trop. »
     Elle comprend tout à fait et me dit qu’il n’y a pas de soucis et que si jamais ça ne marche pas, elle est là. J’en connais une qui a bien aimer mon value bite !
    Encore aujourd’hui il m’arrive de lui parler et je crois que quand je retournerai en France je me ferais un petit Marc Dorcel avec elle…
    Moralité de l’histoire : Les red head sont des vraies sal*pes (encore et toujours dans le bon sens du terme). Plus sérieusement, ne pas se forcer est je pense la leçon de cette histoire. Même si elle cumulée quelques bons point, se focaliser sur certains paramètres d’une main pour en oublier d’autres n’est jamais une bonne solution. SUIVEZ LES PLANS LES BROS. Mais sachez tout de même réevaluer si de nouvelles informations sont disponibles !
     
     
    "OF", 30 ans, aucune idée de ce qu’elle fait dans la vie.
    Je l’ai rencontré dans une soirée organisé par la mère d’un pote dans un Mas vers Clermont l’hérault. C’était au début de l’été en mode gros barbeuc des familles et journée, pétanque, ricard, ricard, ricard, ricard, re-barbeuc et finalement soirée. Je la spot d’entrée car y’a pas des masses de meufs et c’est la seule qui est correct. Pour l’occasion, il y’a tous mes potes et des potes de Grabels qui sont plus âgés que nous mais avec qui on a toujours un peu trainé.
     
    J’arrive là-bas vers midi avec déjà deux ricards dans le sang.
     
    Je viens du sud, le ricard, c’est sacré bro.
     
    Ambiance : Tournois de pétanque, de 7 à 77 ans (âge du field de la soirée), gros barbeuc qui fait plaiz sur fond de cigales. Le spot est vraiment sympa même si je dois admettre que le manque de meuf m’angoisse déjà un peu. Qu’à cela ne tienne, on boira du ricard et on mettre des « carreaux ».
    Le début de tournoi se passe comme prévu, on monte un stack de ricard combo gros pétard au soleil, et on bifle à la pétanque pour arriver en finale.
    On est en duo, je suis avec Ben et nous tombons contre OF et sa pote, qui n’est d’autre que la récente nouvelle régulière de mon pote de Grabel, Ju. Je sens la petite OF qui cherche du eye contact. En bon compétiteur, je mélange pas le holdem et le omaha dans une même session et décide avant de l’attaquer, de gagner le tournoi de tanque pé.
     
    Ce qu’on fait.
     
    Une fois finis, on savoure notre victoire allongé dans l’herbe, petit ricard de rigueur, gros pétard, fakear sur une enceinte et nous voilà les rois du monde. OF et sa pote viennent à coté de nous et commencent à discuter avec tout le groupe. Elle me parle sans trop que je la calcule car je suis trop occupé à jouer mon rôle de mec célibataire et raconter mes dernières aventures à tous les potes qui sont en couple et qui sont toujours friand des chicks news. Après avoir obtenu les rires déployés de mes bros et les regards dépités de leurs meufs, on commence à discuter.
    Elle a un truc qui me plait (des gros boobs, soyons honnête) et implicitement je comprends qu’elle a 30 ans et donc qu’elle a déjà déroulé suffisamment de câble pour être potentiellement un bon coup au lit. On discute mais toujours sur un format assez turbo ou on rentre dans aucuns sujet deep. C’est très léger. Ça me donne un tell de « tu ne demandes qu’à te faire baiser ».
    La nuit commence à tomber et nous sommes tous autour d’une grande table. On doit être une vingtaine de « djeuns » car la plupart des 40+ sont au dodo. L’alcool n’a jamais arrêté de couler à flot et tout le monde est bien bourré. Je suis en bout de table à « la daddy’s place » et OF vient s’assoir à côté de moi en prétextant  je ne sais plus quel raison. Peut-être simplement parce qu’elle me prend en chasse ouvertement, va savoir. Vers minuit il commence à faire froid et je vais me chercher une grosse couverture que je pose sur moi. Evidemment, elle me demande si elle peut en profiter. OKAY POUPEY. On partage donc la couverture et maintenant que nos corps sont camouflés j’en profite pour poser ma main droite sur sa cuisse.
     
    Il y’a un truc la dessus. Mon pote Alex à une technique pour savoir si t’es bon dans un spot avec une fille. En gros son move, c’est le suivant.
    A une table (qui n’est pas en verre), quand t’es à côté de la fille que tu chasses, tu mets ta main sur sa cuisse sans dire un mot. Si elle te met un refoule, elle déplacera délicatement ta main et/ou te regardera avec un air « y’a pas moyen gros ». Si y’a bon et que la main reste en place c’est que tu lui plais et qu’il y’a moyen. Petit plus, tu la regarde droit dans les yeux et t’attends qu’elle baisse les yeux en rigolant un peu, histoire de lui montrer qui c’est le papa. Le truc c’est que DANS TOUS LES CAS, tu prendras jamais un refoule violent devant tous tes potes car quand il y’a pas bon, la fille va jamais s’afficher. Une bien belle stratégie !
     
    Je pose donc ma main, la regarde, attend le fameux « rictus/ détournage de regard » et tout se passe comme prévu. Si mes souvenirs sont bons il me semble qu’on se caresse vite fait.
     
    Pensée souvenir de ce bon vieux barman. « Ce soir tu baises champion ».
     

    Désolé j'ai pas trouvé de photos ou on voyait pas sa face à part celle là. C'est petit, mais vous arriverez à voir qu'elle était méga bonne !
     
    Vers 4h du mat j’annonce que je vais me coucher dans la tente qu’on m’a prêtée et ni une ni deux elle s’empresse de dire qu’elle aussi va dormir « dans sa tente ». Personne n’est dupe mais vous connaissez les bonnes femmes. Je prends un peu d’avance et l’attends au premier tournant. Elle arrive et me lâche un « ce soir t’es mon jouet ». J’avoue que j’ai été surpris sur le coup et que j’ai juste répondu par un petit rictus. La vraie réponse que j’aurais dû donner aurait été un truc du genre « LOL avec ce que je vais te mettre tu verras plus toys r us du même œil » Parce qu’il faut le savoir, quand je suis bourré et qu’en face je sens un potentiel de sal*pe (encore et définitivement dans le bon sens du terme) je suis en mode barbare/ pied sur la tronche/ démontage/ grosse claques sur ton cul. Mais comme toujours, mon apparence de « gentil » leurs fait croire que je suis uniquement doux. A chaque fois c’est une sacrée value de leurs montrer un côté de moi radicalement différent de ce que je peux montrer en société. Bref, pensez-y. Soyez surprenant !
     
    On arrive dans la tente et ni une ni deux je lui mets un sacré barrel à tel point qu’on casse à moitié la tente. Mais Madame est encore chaude comme la braise. On fait une petite pause clope et elle me confie qu’elle ne s’imaginait pas que je serais aussi solide post flop.
    « Mets du respect sur mon nom »
    Le deuxième barrel est encore plus débridé, je la traite ouvertement de sal*pe « qui en veut » et elle en redemande, je la tringle dans tous les sens et la finit en faciale. C’était vraiment super intense, une vraie bonne baise, on peine à reprendre notre souffle. Pendant que je savoure ma performance elle me demande d’aller chercher du sopalin parce qu’elle en a plein le visage. Bon prince, j’accepte. En chemin [pour aller dans le mas] je croise Adri qui cuve en fumant en joint devant le lever de soleil. Il me demande ce que je fous, je lui raconte un bobard [il rit] et lui dit que je reviens.
    Je reviens à la tente, je lui file le rouleau de sopalin et la laisse pour aller me fumer une grosse mèche avec mon pote. Je ne lui demande même pas si ça la dérange. Je me suis trouvé « Homme » sur le coup. D’habitude je suis gentleman mais en l’occurrence j’avais juste envie de savourer ma victoire avec mon pote devant un lever de soleil.
    Je me souviens de ce moment. C’était un magnifique spectacle de voir les premières lueurs des jours sur cette colline. J’en ai vraiment un souvenir très clair. On n’a pas parlé des masses pour finir mais on a apprécié ce moment simple.
    Je retourne dans la  tête une bonne heure après et Mme dort à point fermé. Je me cale derrière elle en mode cuillère, la main gauche sur ses gros boobs et m’endort. Pas la meilleure nuit de ma vie car à 10 heure il fait mille degré dans la tente m’enfin, c’était une bien belle soirée. Le lendemain quand j’arrive dans la cuisine OF est là avec sa copine et je sens une atmosphère spéciale. Puis je me souviens comme je l’ai démonté et je comprends mieux. Je lui laisse mon numéro avant de partir et nous nous quittons « bons amis ».
    Elle m’a envoyé un ou deux messages par la suite mais je n’ai jamais reentry. Je crois qu’à chaque fois je n’avais pas le temps ou que je n’étais pas là. Par contre, lorsque j’ai re fait une soirée avec les grabellois, je me suis rendu compte qu’elle avait raconté sa nuit à sa copine qui elle l’avait raconté à Ju qui lui l’avait raconté à absolument tout le groupe de pote. Résultat, tous viennent me voir en mode « put**n t’es un Héro » De ce qu’ils m’ont dit je l’ai secouer comme jamais et depuis ce jour-là je suis un espèce de dieu vivant de la baise pour eux. Sans fausse modestie, ça fait toujours du bien à l’égo ce genre de dynamique.
     
    La morale de cette histoire me demanderez-vous ? Jouez polarisé. Paraissez doux et subtile en société mais sachez être bestial au pieu quand y’a du répondant en face. C’est bien d’être docile et attentionné et j’aime l’être, mais parfois il faut juste savoir revenir à l'état sauvage. J’ai vraiment pris conscience de la range perçu/ range réelle ce jour-là. Ne jouer jamais face up, c’est vraiment la leçon de cette fille. #JeSuisUneLégende
     
     
    "S", 27 ans. Elle fait des petits boulots pour se payer un gros voyage annuel. Passionné de photographie. D’origine Franco-Vietnamienne c’est ma première expérience « des mystères de l’est ». Je la rencontre au Fise par le biais d’un pote de Toulouse qui est descendu pour l’événement.
     
    S. Ou comment faire le FDP du début à la fin.
    Il faut savoir un truc sur cette S. C’est la proie de mon pote Bastien depuis des mois. Il est pas très doué avec les meufs et n’a toujours pas compris que c’était dead. Quand il m’en parle je lui donne mon avis mais il n’écoute pas. Faut savoir un truc sur Bastien. C’est mon pote, obv, mais quand je suis parti de Toulouse je sais de source sûre qu’il a tenté un truc avec mon ex (c’est mon ex qui me l’a dit). Quand j’ai quitté mon ex, elle avait besoin de sortir et de voir du monde et Bastien passe sa vie à sortir et voir du monde. Ils ont donc beaucoup trainés ensemble mais jamais au grand jamais je ne me suis inquiété qu’il se passe quelque chose entre eux. Je connais mon ex, et physiquement/ mentalement c’est juste incompatible pour elle. Bref. C’est le meilleur ami de mon ex depuis que c’est n’est plus moi et elle m’avait dit qu’un soir en rentrant de soirée ils avaient dû dormir dans le même lit car tous les autres étaient pris et qu’il avait tenté sa chance. Elle lui à mit un refoule mais il n’empêche. Il a tenté quelque chose. A la limite, je ne lui en veux pas pour cela mais lorsque je lui ai demandé « je sais qu’elle t’a toujours plu gros, t’as tenté quelque chose ? » et qu’il m’a répondu « non » alors que son corps tout entier disait « oui » (c’était avant que j’ai l’info). Je suis rancunier comme garçon et j’avais les glandes.
    C’est donc logiquement que lorsque la petite S s’est mise à m’entreprendre, j’ai naturellement répondu. On se voit une première fois pendant le FISE (en journée donc) et je reste assez distant. Le soir l’équipe prévoit d’aller en ville et je me joins à eux. Le soir elle ne me lâche pas d’un soulier, elle me pose pleins de questions, s’assoit à chaque fois près de moi, rigole à toutes mes blagues, bref, vous voyez le genre.
     
    Le lendemain ils repartent à Toulouse et elle m’ajoute sur FB.
    On parle beaucoup et j’aime bien son style. Elle me fait rire !
    Lorsque je lui dis que j’aimerais bien la voir, elle me dit qu’elle aussi.
    Je lui dis clairement que ça me fait chi** de venir à Toulouse en commando et d’esquiver Bastien ET mon ex.
     
    Ah oui, j’oubliais. C’est aussi une copine à mon ex #LOL
     
    Je lui propose donc de venir ici. Mais pas chez moi car ce weekend là j’ai mis mon appart en airbnb. Je lui propose donc de venir à Nîmes, dans l’appart « grand-duc » de mon daron. Mon père vit avec sa femme à 30km de Nîmes et son appart est toujours vacant.
     
    Elle accepte et je me trouve vraiment trop fort. Dans le même mois, j’en fais déplacer deux, juste pour se faire baiser par bibi.
     
    On part sur un séjour de 3 nuits 4 jours.
    Elle arrive le Jeudi soir. Je l’embrasse directement sur le pas de porte et prends sa valise. Bah oui, c’est une fille. 3 jours = valise.
    On commence à discuter, je tape dans la Daddy réserve et j’en sors une brave « Don Papa » mais Madame n’aime pas ça. Pire, elle en a horreur. Elle me dit qu’avec du coca ça passe mieux et je lui rétorque que si elle fait ça, elle prendra une gifle pour son insolence. Du coup je lui sers une bière.
    Vu qu’elle parle pas mal, je me fume un joint. Puis deux. Je la trouve un peu relou en fait. Elle est gentille mais à tous les tells de la meuf qui te casse les couilles rapidement. C’est une pinailleuse. Pire, quand on parle de ses voyages et que je lui demande comment elle aime voyager, elle me répond un très angoissant « organiser ». Elle planifie tout à la minute et suit son plan à la lettre. Elle prépare le Japon en ce moment et sait EXACTEMENT ce qui va se passer. Je trouve ça déprimant mais de toute façon mon seul objectif c’est de la baiser. 
     
    Je commence à être ivre et surtout las de discutailler. Je lead la river et on va se coucher. Evidemment, on baise. Pas fantastique at all. Elle a un vagin adapté aux enfants et des seins vraiment moches. Je dirais méga gant de toilettes- vraiment pas facile à assumer pour elle. Dans l’absolu le sexe n’est pas mauvais mais je n’y suis pas. Je crois que d’avoir vu qu’elle était aussi casse couille combo je baise le crush de mon pote ne m’a pas mis dans un bon état d’esprit.
     
    Le lendemain au réveil, j’ai envie d’être solo. Mais non, impossible, encore 3 jours à tenir. Elle veut faire un tour dans Nîmes, ce qu’on fait. Elle est relou. Elle n’aime pas ci pas ça, à peur des arabes… Me parle de ses put**ns de photos. Bref, elle me bande.
     
    Quand on rentre, je lui propose de préparer un bon repas. En vrai, je n’ai surtout pas envie de lui payer un resto donc ça sera Poulet mariné et patate à la provençale.
     
    On mange, baise et au lit.
     
    Le lendemain, on part à la plage. A ce stade, j’en peux plus et j’ai envie de la violenter. De lui dire « NON MAIS TU MES CASSES LES COUILLES, RENTRE A TOULOUSE ». Elle parle tout le temps et je m’en branle de ce qu’elle raconte. C’est épuisant.
     
    Une fois rentré, je mets en marche mon plan.
     
    Tout au long de la journée je l’ai préparé. Mon pote Ben m’appellera sur mon phone à 18h15, et je ferais en sorte que mon portable soit près d’elle pour qu’elle voit que « papa » m’appel. Au téléphone, il me dira qu’il a besoin de l’appartement ce soir car des amis à lui arrivent dans la soirée. Evidemment, papa n’est pas au courant qu’il y’a une fille avec moi et je ne veux pas qu’il le sache, du coup too bad, tu dois bouger ma grande !
     
    Tout se passe comme prévu, je joue la comédie à perfection. J’arrive presque à être triste de devoir la laisser tellement que je suis bon acteur. Je la raccompagne à sa voiture et elle part. OUF.
     
    Je me suis fait une dance de la victoire en rentrant et j’ai savouré du Don Papa sur fond de rap (elle déteste le rap).
     
    La morale de cette histoire, c’est de ne jamais prévoir un endroit clos avec une fille que vous ne connaissez pas pour une durée supérieure à 24H. Vous ne savez jamais sur qui vous tombez. Btw, la deuxième morale de cette histoire, la vengeance n’est pas toujours aussi appréciable qu’on le souhaiterait. Je me suis sentis un peu l’âme d’un conn**d après et je crois que j’ai perdu des points de karma suite à cette aventure.
     
    Voilà, c’est déjà la fin de cette Part 4 et je commence à croire que je n’irais jamais au paradis. Plus je m’enfonce dans ce run et plus j’ai peur pour mon Karma.
    H
     
  12. Like
    ImaBoss reacted to FishyDoui for a blog entry, Hors sujet: Point Trading [Updated 27/03/2018]   
    Bon... Ça faisait un bout de temps que j'étais pas venue faire le point sur mon activité trading et pour cause... Pourtant je le sentais de mieux en mieux mais j'ai fait une grosse rechute cette semaine en perdant pas loin de 400€ en 2 jours. Et les comptes ne sont vraiment pas bons.... L'abonnement continue d'être payé... 

    Mais bon je reste persuadé qu'il faut continuer à perséverer et à être parfaitement rigoureux. Je suis bientôt à un an de formation et je ne suis toujours pas au top niveau trading. 
     
    Ne croyez pas que le trading s'apprend du jour au lendemain ! Ne croyez pas que vous pourrez apprendre le trading sans vous formez et vraiment travailler !! Et ne croyez pas que vous allez gagner beaucoup sans une bonne bankroll et un money Management parfait !!

    Mais au dela de ça ne croyez pas que le trading est une arnaque !! C'est juste quelque chose dans lequel seul les meilleurs et les plus bosseurs vont gagner en dépouillant les ignorants, les gamblers et les moins perséverant !  
     
    J'ai donc commencé par suivre une formation chez Alti Trading. J'ai pris deux modules qui m'on couté 2*177.30€ ==> 354.6€
     
    J'ai ensuite voulu mettre en pratique cette formation chez FXCM... Coût de la mise en pratique ^^ ==>  350€ 
     
    11 mois d'abonnement à FWA 11*77.98€  ==> 860€
     
    Sur mon compte Avatrade rien ne va... J'ai fait beaucoup d'erreurs... ==> 2005€
     
    J'ai également avec FWA la possibilité de créer un réseau afin de ne plus payer d'abonnement et même de générer un revenu passif! Pour l'instant mon réseau est trop faible... 
     
    Donc pour vraiment parler de bénéfice en trading il me faut :
     
    Générer un bénéfice de 3570€ Créer mon réseau afin de générer un revenu passif !   
    Je viendrais mettre à jour ce post au fur et à mesure de l'avancé du remboursement et du réseau!
English
Retour en haut de page
×
partypoker : Football Party
partypoker : Football Party