Jump to content
Status Updates

Chuinul

CPiste
  • Content count

    110
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Posts posted by Chuinul


  1. Il faut prendre en considération que dans 3 semaines c'est le CES à Las Vegas, le salon mondial de l'innovation. A ce titre, tu vas avoir un tas de joueurs récréatifs qui va s'essayer aux tables de cash game. Ca devrait être bien sympathique au niveau livraison. Tu vas avoir un monde de dingue du 3 au 8 janvier....dont moi. Je pense donc que le CG sera EV+++ durant cette période. Ca mériterait presque de faire quelques sessions en 2-5..


  2. Une petite précision par rapport à la reflexion d'eltigre qui appelle à un peu de prudence quand même. J'ai une grande part de responsabilité dans ce qui suit.

    En novembre dernier au Venetian sur un deepstack à 350$ nous ne sommes plus que 3 avec une répartition 7,8/10/14,5 environ. Le chipleader demande si on veut deal, c'est le meilleur joueur de la table, un pro. Je dis OK et le short dit OK mais qu'il doit en parler à sa femme qui est juste derrière mais qu'il est OK et on se met d'accord sur un deal à 12/11/10.

    Steph66 était avec moi et Max29000 pour me soutenir vu qu'on voyage toujours ensemble, ils peuvent confirmer, l'histoire.

    Et là avec le chipleader qui est pro, on discute des distinctions de taxe aux US vu qu'on est détendus, il dit qu'il n'est pas prélevé des 30% car pro et qu'il fait une déclaration sur ses revenus nets à la fin de l'année. Je lui dit que je suis français et que je ne paie pas de taxe non plus. Là dessus le short comprend qu'il est de la baise car l'IRS va lui prendre 30% à la source ce qui n'est pas le cas pour nous, il en parle à sa femme... qui dit no deal retourne jouer même si t'es short.

    La dessus on dit qu'on peut trouver un arrangement car je ne paie aucune taxe, le pro est soumis à l'aléa de sa fin d'année et une rallonge en liquide lui convient, le short est OK et sa femme dit no deal. Donc le gars obéit à sa femme.

    D'habitude dans ce genre d'histoire le gars qui a pas voulu deal sort comme une m**de, sauf là... Il a pris la win et moi la 3e place. Si on avait fermé notre gueule j'aurais pris 3 K de plus et le chipleader 1K de plus comme quoi toujours se méfier, surtout des femmes de joueurs.

    Par contre l'an dernier de mémoire le deal a marché pour steph66 sur un Megastack où 2 français ont pris les premières place à plus de 5K sur un deal à 9 et ont ensuite redistribué aux joueurs américains pour un deal équitable.

    Dans 10 jours quand je vais deal ma première TF de séjour sur Vegas, je serai plus prudent....

    5 jours après pour la TF de Max29000 quand il a deal à 3 et que j'ai du faire la traduction, j'ai fermé ma gueule sur l'aspect taxe car les deals étaient supérieurs à 20K. Au final le vainqueur a pris moins que l'allemand second et mon pote 3e.... mais ça il l'a su qu'après avoir rempli tous les papiers....


  3. Je pense que beaucoup de joueurs surestiment leut niveau de jeu parce qu'ils sont bons dans une variante type NLHE en se disant du poker reste du poker, c'est vrai pour les joueurs à Low BI mais aussi dans une moindre mesure pour des joueurs plus expérimentés sur des BI plus élevés.

    En plus la plupart de ces variantes se joue en limit et les erreurs se paient moins cash que sur du no limit ce qui peut donner l'illusion à certains de ne pas si mal jouer que ça (genre j'ai toujours la côte pour payer avec n'importe quoi) mais c'est faux, quel que soit le montant du BI au final. Un 2K pour Elky et consort, ça reste du Low BI pour eux là où pour moi ça correspond à un event des WSOP qui m'a couté un bon morceau de ma bankroll (tout ça pour dire que le montant du BI est relatif).


  4. Je pense surtout qu'il a un edge significatif sur toutes les variantes de Stud (Razz, Stud, Stud Hi/lo) car les joueurs sont moins forts dans ces variantes et d'une manière générale sur toutes les variantes autres que PLO et NLHE. Le gars a du bosser énormément et ça paie car il est clairement un niveau en dessus. Je vais mater les replays du coup.

    Alors oui le field est réduit, mais les joueurs sont loin d'être des manchots ou des randoms et puis la régularité est quand même assez impressionnante.

    Dans les épreuves à LOw BI sur ces events, j'ai vu que les gens comprenaient rien à rien sur les studs, 2-7 ou badugi et jouaient toutes les mains et n'importe comment. C'est pas rare de voir des gars changer 3 cartes hors de position après des 3 bet preflop sur des 2_7 ou du badugi parce qu'ils défendent leurs blinds...

    Je vous parle même pas du gars en Stud qui lache pas 227xxxx et fait brelan sur la 7e alors q'un gars affiche paire xxA79A... C'est magique je vous jure.

    Si on tilte pas quand ils touchent, sur la durée ça paie de manière régulière et avec moins de variance que sur du NLHE. Au bout d'un moment; tu croises quelques regulars de low BI et tu comprends en voyant leur ROI (avant le 10 mai..) qu'ils sont pas là par hasard. Ils bossent, ont un edge sur des randoms mais n'est pas Shaun Deeb qui veut aussi.

    A une autre échelle ça me rappelle Vegas en novembre quand j'ai joué avec Goboboy le HORSE, 400$ du Venetian. Je me suis demandé pourquoi un gars de ce niveau jouait là et concentré en plus. Eh bien au bout de 10 jours quand tu le vois snober tous les events hors mix game et que tu le vois le cul vissé sur une chaise (c'est pas dur, sauf pour la chaise) sur les tables de cash Game de Mix Game, tu comprends mieux. Son métier c'est gagner de l'argent au poker et il y a peut être un filon hors NHLE et PLO qui s'appelle mix game et toute variante non citée précédemment, car la littérature y est moins fournie et les joueurs sont moins forts, ont moins bossé ces variantes et les fields sont plus réduits.


  5. Petite présentation des forces en présence qui ne tient pas compte d'Alroc, afin que vous compreniez l'ampleur du désastre qui s'annonce..... On en est tous à notre 3e voyage à Vegas minimum :

    Joueur 1 : Sainte Chatte du Canigou

    Capable de check call au flop et à la turn en position avec un Ax sur un baby board, ce joueur check back river à l’apparition d’un As car……….l’A lui fait peur…. Et bat top paire flop du joueur adverse. Incapable de comprendre les 3 lignes précédentes, malgré une relecture, ce joueur créatif, qui chatte avec les plus grosses poubelles de la création (Q3o est un monstre pour lui), lâche instantanément voire call JJ en BB une relance du Cutoff ou du bouton car n’a pas les burnes (la technique suffisante dirons certaines mauvaises langues !!!) de 3bet, eh oui. N’en jetons plus, vous l’aurez compris il s’agit de Stéphane.

    Joueur de tournois émérite, sa technique est simple il prend ses jetons, s’assoit dessus et serre les fesses le plus fort possible. Pour venir les chercher il faut une tenaille et une pince monseigneur ou avoir plus de chatte que lui, mais ça vous l’apprendrez vite, c’est mission possible. Néanmoins c’est un camarade agréable qui perfe régulièrement et qui a eu quelques belles heures de gloire. Le problème actuel est qu’il a utilisé tout son quota de chatte pour les 20 prochaines années, donc boîte de l’arrière train depuis quelques semaines.

    Joueur 2 : Le Distributeur automatique

    Ranjit est un joueur à part dans le monde du poker, vous l’apprendrez vite. Large gagnant en tournoi online (positif de plus de 10K), son côté Mère Térésa, l’oblige à tout redistribuer en Cash Game à une vitesse que n’aurait pas renié Usain Bolt ou plus récemment le tsunami japonais. Tel Icare, il veut brûler les étapes pour atteindre ses objectifs en faisant fi des règles et des lois les plus élémentaires. En effet, pour mon ami audacieux qui a oublié son code civil, la loi dit :

    Loi N°1 : Si tu peux pas battre une NL10, c’est pas la peine d’aller tenter ta chance en NL100 tu te feras tondre comme un mérinos.

    Loi N°2 : C’est pas parce que tu as chatté un tournoi en PLO que tu sais y jouer, savoure bien parce que c’est pas prêt de t’arriver de nouveau.

    Loi N°3 : Si tu joues bien en tournoi avec ton style de NIT, barre d’acier, ne va pas jouer l’homme en Cash Game, tu vas te faire péter les hémorroïdes comme DSK a fait péter celle de sa femme de chambre.

    Ranjit a la particularité de ne plus jouer quasiment depuis la fermeture du marché français et la dure réalité du poker risque de s’abattre sur sa gueule à Vegas comme la main de Bertrant Cantat sur la gueule de Marie Trintignant.

    Joueur 3 : Régis Tekintamgac (cf. Partouche Poker Tour)

    Pour gagner sa technique est simple, il s’inscrit dans un tournoi quand le field est inférieur ou égal à 2 joueurs. Sa récente victoire du championnat Antilles-Guyane des Kinés dont le prénom commence par R en est le plus bel exemple.

    Ne dit-on pas au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Il a su mettre en pratique cette maxime et a récemment proposé un championnat du Vatican pour tout joueur métis sachant jouer de la guitare, capable de descendre une piste noire en Snowboard et âgé de moins de 35 ans. Bien qu’aucun joueur n’ai pu s’inscrire jusqu’à présent, il négocie actuellement la possibilité de se pacser avec un garde suisse en vue d’obtenir la double nationalité lui permettant de participer à ce beau tournoi. Toujours en attente de la bénédiction papale, il a tenté sans succès de jouer en Cash Game mais s’est cassé les dents sur toutes les tables du fait qu’il y avait des joueurs en face. Joueur créatif et téméraire, il a tenté un bluff en 1998 et ne s’en est toujours pas remis depuis. Spécialiste du corps humain et bon camarade, il n’omet jamais de prendre son tube de vaseline avant d’entamer une session live car si ça ne lui sert pas, ça peut toujours dépanner un pote. Régis a gagné une entrée pour un Donkament à 1500$ des WSOP. Du fait de son manque d’expérience dans des tournois de plus de 2 personnes, il risque de se faire sortir sans avoir joué un coup faute de n’avoir pas su trouver son siège.

    Joueur 4 : Le canard bondissant (coin-flip)

    Connu pour avoir des chats noirs dans les poches, ce joueur n’est pas un joueur de poker c’est un tireur de pièce qui joue face quand la pièce n’a que des côtés pile. Seul non joueur de poker du groupe (il connaît à peine les combinaisons de mains et n'a aucun plan de jeu), il tente néanmoins des coups techniques mais pas contre les bons joueurs. Incapable de se faire payer un gros jeu, il bluffe les calling stations, il relance les NITs qui affichent de la force, bref il explore le jeu là où personne n’a jamais osé aller, parce que … bien parce que c’est con quoi. Gestionnaire de bankroll consciencieux Maxime joue systématiquement des tournois entre 50 et 100 euros quand sa bankroll affiche péniblement 42 euros. Il ne joue au poker que parce que c’est plus ludique que le punto banco et attend avec impatience de goûter au plaisir de la victoire, au plaisir de Victoire également d’ailleurs mais ceci est une autre histoire. Le sort aidant, même quand il joue bien un coup, il le perd, ce qui fait qu’il ne sait jamais s’il joue bien ou mal puisque le résultat est toujours le même. Il peut raconter des histoires de badbeat en série à en faire pâlir un mort. Vous l’aurez compris quand il enfile un costume de super héros c’est moins SUPERMAN que SUPERPOISSARD. Néanmoins les joueurs de Vegas qui se sont fait construire des maisons sur son dos l’année dernière sont unanimes, il a une grosse capacité en encaisser les horreurs sans bouger qui ferait saliver tout joueur de Poker. Il paraît qu’il a même formé Elky sur le sujet.

    Joueur 5 : Mathias aka « Robin des bois »

    L'occasion m'est ici donné de dresser un portrait de notre ami tel qu'il s'est lui-même présenté à moi...

    Grand amateur de filet-o-fish, Mathias est un joueur-né, joueur compulsif, capable des pires excentricités, qui pendant un temps, a écumé les tables de cash-game du quartier chinois . Après avoir perdu beaucoup d'argent, il en est arrivé a la conclusion que les chinois ne savaient pas jouer au poker.

    Pendant presque deux ans, notre ami a dû travailler dur ( la plonge dans des restos malfamés de la capitale, escort boy pour femme ménopausée, dealeur de cannabis dans des maisons de retraite huppées de Paris, ect...) pour se refaire une bankroll.

    Suite a quelques cours de perfectionnement que je lui ai prodigué lors de mes derniers passages a Paris, je lui reconnais de nets progrès.

    Malheureusement, Mathias est un bon joueur de poker ayant aussi ses défauts, qui ne sont d'ailleurs que l'expression de ses qualités humaines... Sa générosité bienveillante, son altruisme débordant, le pousse souvent à renflouer le stack de ses partenaires de jeu.

    Ne vous y trompez pas! Il est généreux, mais fort...

    Vous l'aurez compris, Mathias c'est celui qui prend aux riches (dans sa poche) pour donner aux pauvres (les autres)...

    Je ne connais pas le 6e et comme Alroc est un ancien fusiller commando... eh bien je dirai que du bien afin de ne pas finir au fond de la piscine du Palazzo.


  6. Je l'ai regardé sur l'event 2 à partir de 45 left et je peux faire le résumé suivant:

    - Il bouge les jetons faut voir, comme si nous on jouait un freeroll.

    - Il agresse constamment, il relance un coup sur 3 (minimum), bouge ses masses post flop sans aucune crainte, joue super aggro dès qu'il sent un rien de faiblesse mais sait lacher ses mains quand il est contré et ça arrive et ce malgré ce qu'il a pu investir.

    - Par contre il s'en tape de mettre un gars à tapis avec middle paire ou dernière paire au flop...mais à chaque fois il convre le villain X5 minimum.

    - Il a chatté plusieurs coups c'est vrai notamment un 87s (bouton) face à JJ je crois(BB) préflop qui finit en quinte (il couvre le gars x7) et un deuxième en TF AQo vs AKs pour 1/3 de son tapis preflop ....QxQ au flop... il a rentré un huge flush and inside straight draw face à deux joueurs qu'il couvrait.

    - Il a pas perdu de gros flip notamment un beau QQ vs AK.

    - Il a eu de belles rencontres il a KQ sur QQKxQ contre AK et bravo au gars qui a AK car il ne perds pas tout sur le coup (en TF de mémoire)

    En résumé, oui il a chatté des coups, oui il a eu de belles rencontres oui il a un peu run comme Jesus mais jamais il n'a jamais été en danger sur les coups tricky qu'il a joué et puis ça ce saurait s'il ne fallait pas un peu de réussite pour gagner un tournoi. D'un autre côté, il monte les jetons à la vitesse de l'éclair avec son jeu hyper, over aggro, je trouve même pas de qualificatif adéquat mais bon il call pas un 4 bet preflop T8o hors de position, il le fait IP... la classe.

    Il était tellement huge à 3 left et vu que la win fait 2 caves pour lui, les deux autres n'ont même pas tenté de deal....d'ailleurs ils ont pas eu le temps, 10minutes après c'était terminé.

    Comme je jouais en même temps, ma mémoire peut être défaillante sur certains coups, vous me pardonnerez.


  7. Hello toujours à mettre au conditionnel.

    Pour la création du compte la solution existerait dixit mon ami.

    Il suffirait de connaitre un prête nom qui vit dans le pays où pointerait ta connexion VPN. Un compte neteller au nom de ton cher ami. Des dépôts anonymes par paysafe par exemple Un reversement de 10% des transferts effectués à la mule et le tour serait joué.

    Tout ceci est toujours à mettre au conditionnel et je réprouve toute utilisation d'un tel procédé bien évidemment.

    Vive l'ARJEL et vive la France


  8. Je le tiens d'un ami.

    PS.com est accessible via VPN sans aucun souci et ce depuis août 2010. Maintenant il est certain qu'il faut un fournisseur solide pour éviter les déconnexions récurrentes. Il semblerait qu'il faille compter une 15aine de $ par mois pour une connexion digne de ce nom.

    Il semblerait également qu'il soit plus prudent si on joue sur le .fr et le .com d'avoir 2 ordinateurs distincts

    Avoir un Mac serait plus fiable qu'un PC pour se prémunir des intrusions des sites.

    Tout ceci est bien évidemment à mettre au conditionnel et je réprouve fortement ces pratiques permettant de jouer à toutes les variantes possibles, avec un rake decent et un programme de fidélité cohérent.

    Vive l'ARJEL et vive la France.


  9. Salut a tous,

    Ca y es 1ere tf a vegas o caesar sur le 120 de 12h mais bust 10e mais tout ca est eclipsé par mon coloc ( steph66 du CP ) qui vient d enchainer tf du caesar a 240 et pris 4.3k mais surtout la win du deepstack du venetian qui s avere d un haut nivo pour +30k et le trophé qui va avec.

    VGG a lui et a + pour de nouvelles perfs

    Bravo les amis.

    Je m'excuse donc publiquement de vous avoir trashé avant le départ par mail. J'ai également trashé mon ami Régis champion Antilles Guyane qui vient de terminer 88e du 1500$ triple shoutout dans le même mail ainsi que mon 4e ami dont je ne connais les performances à ce jour.

    Je publie donc le mail de présentation que j'ai envoyé à mes amis avant leur départ comme signe évident de ma bonne foi (deux d'entre eux ne se connaissaient pas). Je n'ai plus qu'à suivre votre exemple avant d'oser la ramener maintenant. Encore pardon.

    Le mail en question sans détours ni censure, pas toujours de bon goût mais bon faut assumer maintenant.

    Messieurs, des années que j’en rêve, je vais enfin vous introduire…

    Comme vous le savez déjà sauf si Alzheimer a commencé a prendre possession de vos esprits malades, je ne serai pas parmi vous pour célébrer dignement ces WSOP compte tenu de ma récente modification de statut professionnel et c’est bien dommage car je me sentais particulièrement con cette année.

    Je me dois donc de vous présenter les uns les autres afin que vous puissiez vous éclater ensemble et profiter des plaisirs uniques qu’offre Las Vegas (putes à 500$, stripteaseuses qui vous droguent et autres arnaques en tous genres). Outre le fait que vous parlez la même langue, que la plupart d’entre vous ne sont pas capables de commander ne serait ce qu’une simple bière dans la langue de Shakespeare et que vous me connaissez, un autre lien unique et fort vous unit.

    Vous êtes tous des grosses billes en Cash Game, des vraies, des pures. Avec vous l’analyse de main s’apparente à une discussion philosophique entre JCVD (Jean Claude Van Damme) et Paul Prébois. En gros à une table de Cash Game, si j’osais la comparaison, vous seriez des petits anus roses et frais dans une forêt de bites, prêts à vous faire défoncer sans ménagement au moindre mouvement. Certains s’en souviennent encore avec émotion et douleur que ce soit en live (Max et Steph mais plus Max quand même) ou online (Ranjit et Régis, mais plus Ranjit quand même).

    Après cette brève mise en bouche, passons aux présentations individuelles, je n’allais pas m’arrêter là quand même.

    Joueur 1 : Sainte Chatte du Canigou

    Capable de check call au flop et à la turn en position avec un Ax sur un baby board, ce joueur check back river à l’apparition d’un As car……….l’A lui fait peur…. Et bat top paire flop du joueur adverse. Incapable de comprendre les 3 lignes précédentes, malgré une relecture, ce joueur créatif, qui chatte avec les plus grosses poubelles de la création (Q3o est un monstre pour lui), lâche instantanément voire call JJ en BB une relance du Cutoff ou du bouton car n’a pas les burnes (la technique suffisante dirons certaines mauvaises langues !!!) de 3bet, eh oui. N’en jetons plus, vous l’aurez compris il s’agit de Stéphane.

    Joueur de tournois émérite, sa technique est simple il prend ses jetons, s’assoit dessus et serre les fesses le plus fort possible. Pour venir les chercher il faut une tenaille et une pince monseigneur ou avoir plus de chatte que lui, mais ça vous l’apprendrez vite, c’est mission impossible. Néanmoins c’est un camarade agréable qui perfe régulièrement et qui a eu quelques belles heures de gloire. Le problème actuel est qu’il a utilisé tout son quota de chatte pour les 20 prochaines années, donc boîte de l’arrière train depuis quelques semaines.

    Joueur 2 : Le Distributeur automatique

    Ranjit est un joueur à part dans le monde du poker, vous l’apprendrez vite. Large gagnant en tournoi online (positif de plus de 10K), son côté Mère Térésa, l’oblige à tout redistribuer en Cash Game à une vitesse que n’aurait pas renié Usain Bolt ou plus récemment le tsunami japonais. Tel Icare, il veut brûler les étapes pour atteindre ses objectifs en faisant fi des règles et des lois les plus élémentaires. En effet, pour mon ami audacieux qui a oublié son code civil, la loi dit :

    Loi N°1 : Si tu peux pas battre une NL10, c’est pas la peine d’aller tenter ta chance en NL100 tu te feras tondre comme un mérinos.

    Loi N°2 : C’est pas parce que tu as chatté un tournoi en PLO que tu sais y jouer, savoure bien parce que c’est pas prêt de t’arriver de nouveau.

    Loi N°3 : Si tu joues bien en tournoi avec ton style de NIT, barre d’acier, ne va pas jouer l’homme en Cash Game, tu vas te faire péter les hémorroïdes comme DSK a fait péter celle de sa femme de chambre.

    Ranjit a la particularité de ne plus jouer quasiment depuis la fermeture du marché français et la dure réalité du poker risque de s’abattre sur sa gueule à Vegas comme la main de Bertrant Cantat sur la gueule de Marie Trintignant.

    Joueur 3 : Régis Tekintamgac (cf. Partouche Poker Tour)

    Pour gagner sa technique est simple, il s’inscrit dans un tournoi quand le field est inférieur ou égal à 2 joueurs. Sa récente victoire du championnat Antilles-Guyane des Kinés dont le prénom commence par R en est le plus bel exemple.

    Ne dit-on pas au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Il a su mettre en pratique cette maxime et a récemment proposé un championnat du Vatican pour tout joueur métis sachant jouer de la guitare, capable de descendre une piste noire en Snowboard et âgé de moins de 35 ans. Bien qu’aucun joueur n’ai pu s’inscrire jusqu’à présent, il négocie actuellement la possibilité de se pacser avec un garde suisse en vue d’obtenir la double nationalité lui permettant de participer à ce beau tournoi. Toujours en attente de la bénédiction papale, il a tenté sans succès de jouer en Cash Game mais s’est cassé les dents sur toutes les tables du fait qu’il y avait des joueurs en face. Joueur créatif et téméraire, il a tenté un bluff en 1998 et ne s’en est toujours pas remis depuis. Spécialiste du corps humain et bon camarade, il n’omet jamais de prendre son tube de vaseline avant d’entamer une session live car si ça ne lui sert pas, ça peut toujours dépanner un pote. Régis a gagné une entrée pour un Donkament à 1500$ des WSOP. Du fait de son manque d’expérience dans des tournois de plus de 2 personnes, il risque de se faire sortir sans avoir joué un coup faute de n’avoir pas su trouver son siège.

    Joueur 4 : Le canard bondissant (coin-flip)

    Connu pour avoir des chats noirs dans les poches, ce joueur n’est pas un joueur de poker c’est un tireur de pièce qui joue face quand la pièce n’a que des côtés pile. Seul non joueur de poker du groupe (il connaît à peine les combinaisons de mains et n'a aucun plan de jeu), il tente néanmoins des coups techniques mais pas contre les bons joueurs. Incapable de se faire payer un gros jeu, il bluffe les calling stations, il relance les NITs qui affichent de la force, bref il explore le jeu là où personne n’a jamais osé aller, parce que … bien parce que c’est con quoi. Gestionnaire de bankroll consciencieux Maxime joue systématiquement des tournois entre 50 et 100 euros quand sa bankroll affiche péniblement 42 euros. Il ne joue au poker que parce que c’est plus ludique que le punto banco et attend avec impatience de goûter au plaisir de la victoire, au plaisir de Victoire également d’ailleurs mais ceci est une autre histoire. Le sort aidant, même quand il joue bien un coup, il le perd, ce qui fait qu’il ne sait jamais s’il joue bien ou mal puisque le résultat est toujours le même. Il peut raconter des histoires de badbeat en série à en faire pâlir un mort. Vous l’aurez compris quand il enfile un costume de super héros c’est moins SUPERMAN que SUPERPOISSARD. Néanmoins les joueurs de Vegas qui se sont fait construire des maisons sur son dos l’année dernière sont unanimes, il a une grosse capacité en encaisser les horreurs sans bouger qui ferait saliver tout joueur de Poker. Il paraît qu’il a même formé Elky sur le sujet.

    Voilà, voilà maintenant que les présentations sont faites je n’ai plus qu’à rêver d’avoir pu avoir mes lignes de gloire parmi vous ce qui aurait signifié que j’aurais fait partie de l’aventure 2011 en votre compagnie. J’espère que nous aurons l’occasion de nous rattraper en 2012 et que vous ferez les performances que vous méritez (ou non si vous devez rentrer avec des gains).

    La balle est dans votre camp pour vous rencontrer, vous êtes tous cool il n’y a pas de raison.

    Bises à tous.

    Encore bravo et mille excuses sincères. Je vais creuser un trou et m'enterrer en attendant votre pardon.


  10. Je pense avoir publié suffisamment sur le sujet (A team un plan sans accroc?) pour pas avoir besoin de préciser de nouveau la galère que ça a été (6 mois).

    D'ailleurs je tiens à rappeler que je n'encourage personne à faire ce que j'ai fait, je livre simplement mes motivations et le parcours qui m'a permis de retrouver du plaisir à une table de poker.

    Et si j'avais eu peur de quoi que ce soit (dénonciation, enquête brigade des jeux, etc.), je l'aurais fait de manière anonyme comme tout le monde.

    J'ai réussi une fois, je peux le refaire 100 fois de toute façon jusqu'à ce qu'on arrête de nous parquer comme des animaux et nous tondre comme des moutons.

    Par contre, si je m'en sors bien dimanche prochain, je veux bien me fendre d'un petit CR.

English
Retour en haut de page
×