Jump to content
Status Updates

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 06/03/2019 in all areas

  1. 150 points
    Don_Revie

    Vis ma vie de dégénéré

    C'est samedi soir et le plan s'est déroulé à la perfection. De nombreux alcools ont été consommés, des paris ont été placés sur d'obscurs matchs de basket sénégalais et je commence à trouver sexy le reflet du miroir. Un seul problème, pourtant prévisible : mon taux de gamma-GT ferait passer Depardieu et Renaud pour deux abstèmes. C'est le moment choisi par l'un des videurs pour me provoquer en duel au jeu des capitales. Ça tombe bien, je suis incollable sur l'Europe, l'Amérique, l'Afrique et l'Océanie. Je commence par un simple "Espagne" pour le mettre en confiance. Ce serait trop bête de se le mettre à dos pour un "Mozambique" placé trop tôt. Mais ma question a l'air de le perturber. Rapidement, il est en sueur et s'éponge le front avec mon tee-shirt. Le pauvre homme se vide littéralement. En le voyant devenir piscine, je pense un peu à tous ces enfants assoifés à Maputo mais surtout à son état si je lui avais demandé le Mozambique. Mes poils se hérissent et me rappellent que je suis torse nu, la faute à cet amour du prochain et ce désir ardent d'aider toute personne en difficulté. Ne souhaitant pas lui filer mon caleçon pour s'éponger, j'annule ma question et lui permets de m'interroger en premier. Manque de bol, il est originaire de Chine et je n'ai pas la réponse. Je ris jaune et dois quitter le bar, vaincu par plus fort que moi. Je n'habite pas très loin et une marche me fera le plus grand bien pour décuver. J'accueille chaque bouffée d'air frais avec reconnaissance et tombe dans un état de demi-somnolance. L'habitude, plus que mes yeux, me guide. Je lui fais confiance et me laisse porter, traversant les passages piétons comme Jésus de Nazareth marcha sur la mer. Un miracle si je rentre vivant ! Mais les lumières se rapprochent, je suis sur la bonne voie. La perspective d'un sommeil bien mérité m'arrache un sourire jusqu'à ce que je me rende compte... Je ne suis pas chez moi mais devant le casino. Mes jambes m'ont trahi, une fois de plus ! Tant qu'à faire, je monte à l'étage du poker voir ce qu'il s'y passe. Un siège est disponible en 2/5$ et je me retrouve au distributeur en train de retirer 200bb. Rien à foutre des 5$ de frais, je vais crush cette partie en faisant semblant d'être bourré. Au bout de 25 minutes, j'ai déjà perdu 500$ et j'ai 4 verres de Gin&Tonic vides à mes côtés. Il faut vite que je recommande. Le cinquième verre m'apporte la révélation et j'ai l'impression de devenir hyperlucide. Je les commande alors 2 par 2 et mon poker s'améliore. Je prends les meilleures décisions possibles post-flop. Pré-flop, je continue de raise 100% pour construire mon image de joueur récréatif alcoolisé. Par miracle, j'ai toujours 500$ devant moi une demi-heure plus tard et mon image est maintenant parfaite. C'est le moment de doubler. Tout le monde fold jusqu'à mon bouton et j'open à 15$. Seule la sb me suit et un magnifique flop apparaît. Il checke et je dois choisir le meilleur sizing pour miser. 1/3 pot, 3/4 pot, check back ? Malheureusement, ma couverture me lâche à ce moment et je me rends compte que je suis vraiment bourré. Je me suis fait avoir à mon propre jeu. Je me résigne à shove 485$ dans 35$. Snap-call par brelan qui trouvera full dès la turn. Je quitte, honteux, la partie. Mais hors de question d'abandonner. Après 15 minutes passées à tenter de retirer quelques $, je me rends compte que mes limites sont déjà atteintes. Pas grave, j'ai du cash à la maison et beaucoup de courage accumulé tout au long de la soirée. Je me glisse dans un taxi et j'ai la surprise de découvrir Machete au volant. Mon taximan est un put**n de sosie de Machete. Un sosie très mince, malheureusement, mais j'y vois là un signe du destin. Je lui fais part de mon plan : on fait un aller-retour express entre chez moi et le casino. Je récupère tout mon liquide, soit 6100$ et on joue ça à la roulette. Si ça passe, je lui donne 200$. Si ça ne passe pas, il me ramène chez moi gratuitement. La course étant évalué à 15$, Machete décide de prendre le risque. Je suis tellement défoncé que je ne me rends pas compte du risque financier que je m'apprête à prendre. On arrive devant mon appart' et je cours récupérer mon argent. 10 minutes plus tard, nous sommes de retour au casino. J'ai l'impression d'être Tom Cruise dans Rainman. A mes côtés, Machete aka Dustin Hoffman. Pour compléter l'analogie, je décide de le mettre à contribution. Après avoir claqué les 6100$ sur la table et les avoir échangés contre des jetons en plastique, je lui demande sur quoi miser. Inutile de vous dire qu'il est un peu paniqué. Je mets 2000$ sur la colonne 2 et lui demande de choisir une autre colonne. Ce sera la première. "Les jeux sont faits" mais il me reste 2000$ que je place sur le rouge en catastrophe après lui avoir demandé son avis. Je décide aussi de lui donner directement le jeton de 100$ restant. Après tout, il n'a rien demandé et vibre avec moi. D'ailleurs, il a l'air bien plus stressé que moi. Qui aurait cru que Machete serait aussi sentimental et prierait pour un random français jouant à la roulette ? Je me perds dans la contemplation de ce pieux visage et ne sors de ma torpeur qu'au moment où la bille vient s'écraser contre un premier numéro. Elle se stabilise très rapidement et je n'arrive pas à voir où. Le suspense est insoutenable mais Machete me prend dans ses bras. "16, rouge" : tout est passé. On se check comme des bros, on se tape dans le dos et on se galocherait certainement s'il n'avait pas les dents si jaune. L'adrénaline, couplée à l'alcool, a embrumé un peu plus mon cerveau. Au moment de cash-out, les employés m'informent que tout montant supérieur ou égal à 10000$ s'accompagne de quelques questions. J'ai exactement 10000$ à cash-out et je ne me sens pas de répondre à une seule question. J'envoie donc Machete au front. C'est lui qui sera chargé de cash-out et de répondre aux questions concernant la provenance des fonds originaux, son métier etc... Je le surveille quand même de près, c'est pas parce qu'on s'est tapé dans le dos que je vais lui faire confiance pour un tel montant. Il récupère finalement l'argent et je lui arrache presque l'enveloppe des mains. Je lui refile un autre billet de 100$ et il m'indique que c'est maintenant l'heure de rentrer. Je redeviens hyperlucide et je me dis que ce n'est pas forcément la meilleure idée de rentrer seul avec mon ami mexicain et 10k dans le portefeuille. Je le laisse me faire la morale, m'expliquant que je vais tout perdre si je reste dans ce lieu de vice. Mais rien à faire, je me vois déjà découpé en morceaux pour être vendu en tapas au marché de Tijuana. Je refuse son offre de me ramener et lui serre la main en guise d'adieu. Il est temps de prendre ma revanche au poker. Par miracle (ou pas), mon siège vide n'a pas été comblé et les autres joueurs sont ravis de me voir revenir. Je suis dans un état d'excitation inimaginable et j'enchaîne les verres de Gin. Je relance 100% des coups et j'adopte une stratégie parfaitement équilibrée post-flop : fold 50% blind et fold 50% après avoir consulté mes cartes. Je découvre un flop que je check blind. Un bet de 75$ est payé par 2 joueurs et je m'apprête à fold. Je regarde quand même mes cartes au cas où : . Wow, je ne m'attendais pas à ça. Je relance à 500$, foldé par les deux premiers joueurs et payé par le bouton avec 700$ derrière. Je suis devant dans 100% des cas et je lui donne moins de 12,9% d'équité. La turn est une dame qui apporte un flush draw, je le mets à tapis et il snap call. La river est une brique, je montre ma main et l'emporte logiquement. Tout vient à point à qui sait attendre. Je check l'ensemble de la table et les joueurs de la table à côté. Dire que je suis euphorique serait un énorme euphémisme. Je suis dans la zone et ça ne plaît évidemment pas à tout le monde. Quelques minutes plus tard, un membre de la sécurité vient m'apporter une bouteille d'eau que je descends cul sec. Il m'indique que si je commande un autre verre d'alcool, il sera obligé de me dégager du casino. Je le regarde dans les yeux et lui jure que je ne commanderai plus aucun verre. Il a l'air satisfait et tourne le dos. 15 secondes plus tard, j'alpague la serveuse et commande mon 35ème verre de Gin&Tonic. Je découvre alors que les fourberies ne sont pas uniquement réservées à ce cher Scapin. Impuissant et observant la scène de loin, je la vois se rapprocher de la sécurité et lui glisser quelques mots à l'oreille. C'en est fini de ma soirée au casino et je suis raccompagné à l'entrée. Je regarde l'heure et m'aperçois qu'il n'est que minuit. Dommage, les mecs bourrés allaient bientôt arriver !
  2. 129 points
    ilares

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    évidemment un peu déçu de pas pouvoir jouer jusqu'au bout, je commençais à avoir un bon paquets de read sur mon adversaire, et c'était sympa à jouer après ne soyez pas dur avec lui sur sa décision d'arrêter, il aurait probablement perdu plus que les 2k€ de différence s'il était allé jusqu'au bout, je commençais à très bien lire ses ranges, je peux presque commencer une formation "comment crush alojecrush" ce fut une expérience très intéressante, il a un style de jeu bien différents de mes adversaires habituels et on a eu du mal à s'adapter au début avant de se remettre sur les bons rails Bilan du challenge! bilan ilares: 1800€ + environ 300€ de rakeback + prime abandon à 4000€ = 6100€ bilan julienrqt: -4300€ + environ 300€ de rakeback + prime abandon à -4000€ = -8000€ bilan winamax: 2500€ de rake total, allez @guignolpaye moi le Sismix stp très content de mon jeu globalement malgré quelques erreurs, je vous ferais une petite compilation de mains "hors des livres" prochainement merci à vous pour avoir fait vivre le thread et d'avoir été si nombreux à nous suivre via twitch, c'est apprécié!
  3. 99 points
    nad9

    Retour au charbon

    Salut les cpistes, Je viens de me lancer dans un projet immo et j ai du cashout la majorité de ma roll online qui va me servir d apport pour l obtention du prêt. Bref je suis broke online. Je décolle pour vegas le 31mai, j ai une semaine de vacance en Corse déjà calé fin avril, donc ça me laisse tout juste 2 mois pour cliquer comme un autiste et remonter une roll décente avant d entamer mon pèlerinage pour la ville sainte. Alors voilà le projet: Je me suis laissé 2k sur wina et là même chose sur party, j ai donc 4k en tout à faire fructifier. L objectif est d avoir 10k sur chacune de ces rooms avant le départ, histoire de pas être complètement à poil si ça se passe mal la bas. Donc on va grind tranquillement les 10/20/50e pendant ces 2 mois et va falloir envoyer pas mal de volume si on veut se donner une chance d atteindre l objectif. Je dirais au minimum 1k mtt. Et la, va falloir ce sortir les doigts du cul. Pour vous donner un ordre d idée, j ai joué 1650 mtt en 2018 et pour l instant j en suis à 250 en 2019... De plus, la période est pas vraiment propice au grind, l arrivée du printemps, les soirées merguez, la ligue des champions etc. Va falloir être très solide et c est loin d être ma plus grande qualité. Donc je m engage solennellement devant le CP que si je fail parceque je n ai pas fait le volume, disons moins de 800mtt sur les 2mois, je vous donne carte blanche pour faire travailler votre imagination et j accepterai la sentence de celui qui trouvera la meilleur idée de sanction. par exemple imprimer un t-shirt avec écrit i love yoh viral et une photo de ce beau gosse en gros plan que je devrais porter au moins un jour par semaine pendant les wsop, ou pire le t-shirt de pussy magnet pendant les wls, ou de se laisser pousser la moustache etc... Vous avez compris l idée quoi, un truc faisable, me demander pas d aller faire un bain de minuit à poil dans les fontaines du bellagio ou de voler la statue de Popeye au Wynn.... En attendant j essaierai de poster régulièrement des petits graphs, des petites hh etc. Et au pire si c est trop chiant et qu on s emm**de, je balancerai des dossiers sur @iwan63 et @Bloody1pour amuser la galerie. Sur ce, force et honneur.
  4. 99 points
    wanass

    Real Post 2

    True story je me suis fait abordé il y a juste une heure par un irlandais sur l'aire de Ressons sur l'autoroute A1 sens 2. C'est assez cocasse parce que j'avais jamais entendu parler de cette histoire avant de la lire ici il y a peu et je bosse dans le milieu autoroutier donc je suis tres souvent sur des aires et j'en croise un que maintenant. J'allais remonter dans ma voiture quand j'ai entendu le mec derrière moi me demander si je speak english, je fais yes bro, il se lance avec une voix tremblotante et me demander si je peux l'aider a régler un problème, je dis c est quoi le problème, et la il enchaîne sur je suis irlandais on m'a volé mes bagages j'ai insta pensé au real et explosé de rire. C'était un rouquin cheveux rasés assez grand chemise blanche bien repassée avec un nestea dans une main et une pastabox bolognaise dans l'autre, j'ai pas pris de photo mais je vous ai fait un petit portrait robot ci dessous qui pourra surement vous aider si vous le recroisez. J'ai dit unlucky i am a cpiste my friend i know the scam enjoy your pastabox et j'ai tracé. Si j'avais pas lu le scam sur cp je pense pas que je lui aurais laché de lardons par contre j'aurai surement perdu du temps à essayer de l'aider autrement donc merci aux lanceurs d'alertes du real.
  5. 96 points
    Ship l'event 10 des winaseries, PLO 20€, 1500 joueurs, 4k en comptant les bounties. Je prends ma retraite là-dessus, 40 balais, des pepins de santé, j'avais trop envie de gagner une winaserie, c'est parfait. Merci le CP, merci Pokercadillac.
  6. 85 points
    Skip

    Real Post 2

    Bro je n’ai plus de roux que la réputation. Pour vous expliquer cela (je vous préviens cette CSB est un poil technique) je dois revenir quelques mois en arrière, puisqu’on m’a diagnostiqué en fin d’année une Fibrillation auriculaire / atriale, maladie cardiaque somme toute assez commune... chez les 70 ans et plus... je suis même pas dans les charts de prévalence FFS ! Pour faire simple y’a des bouts de tissu myocarde superflus dans mon oreillette gauche, qui engendrent de temps en temps des perturbations électriques résultant en l’envoi d’environ 500 influx électriques par minute au ventricule, au lieu des 75 attendus. Le ventricule pompe du sang à chaque influx, et sa fréquence est... la fréquence cardiaque telle que nous l’entendons. La raison pour laquelle je suis encore là pour vous en parler c’est que le corps est bien foutu et qu’il existe entre l’oreillette et le ventricule un filtre, qui ne laisse passer qu’un influx sur quatre environ lorsque l’oreillette passe en fibrillation (c’est à dire qu’elle vibre - à 500 bpm - au lieu de battre - à 75 bpm) Le problème c’est que ce filtre a beau faire le ménage, il n’arrive pas à le faire parfaitement, et il laisse passer les influx de façon irrégulière, genre 3 pulsations sur une seconde puis 0 sur 3 secondes etc. Les crises de F.A. présentent donc trois symptômes: 1/ une tachycardie (125 bpm au lieu de 75 bpm) 2/ une arythmie 3/ l’usure du filtre Le premier génère une fatigue certaine et l’impossibilité de faire des efforts trop importants, et le deuxième est source d’AVC car le sang à le temps de stagner entre deux battement du ventricule, et par conséquent de générer un caillot qui risque de monter au cerveau et de l’asphyxier. Le troisième, quant à lui, peut mener à terme à une insuffisance cardiaque. Autant dire qu’il faut éviter les crises au maximum... Ces dernières sont déclenchées par le stress, l’alcool, le manque de sommeil et la malbouffe. En gros mon quotidien (il me manquait la clope et la coke pour faire le grand chelem). Pour éviter les crises m’est alors préscrit un traitement à base de Flecaine. Mon père en prend depuis 30 ans donc ça devrait le faire. Ça semble fonctionner pendant quelques temps, d’autant plus que j’arrête de picoler (très dur) et que j’essaie de prendre du recul au taff. Mais il y’a 10 jours, alors que je m’enerve un peu au réveil, BOUM, mon coeur s’emballe. Ni une ni deux je sors mon Kardia, un objet connecté permettant de faire un électrocardiogramme à domicile. Le résultat semble sans appel: Bordel de queue. J’attends deux heures au calme mais ça ne passe pas. Les urgences médicales de Paris débarquent et confirment la crise en réalisant un réel électrocardiogramme. Ils me calent 2 jours d’arrêt et se cassent sereinement, me disant que j’ai juste à attendre que ça passe. Rassuré, je m’en vais poser un pêchon. Je ne peux pas m’empecher de penser à la scène où le mec meurt d’un infarctus en poussant son étron dans les Sopranos, mais j’arrive tout de même à finaliser mon affaire. Mais en me levant il se passe un truc shelou. Mon cœur accélère encore. Je vois trouble. Je m’effondre sur le canapé. Paniqué, je sors mon Kardia et mesure 240 bpm. Mon t-shirt est littéralement soulevé par mon cœur, 4 fois par seconde. Je le sens aussi dans mon dos. C’est super impressionnant. Je décide de rapeller les urgences médicales de Paris vu qu’ils viennent de partir mais tombe (c’est l’heure du déjeuner) sur une musique d’attente type ascenseur de tour de 50 étages à La Défense, et mon iPhone en profite pour me dire que je n’ai plus de batterie: Je suis seul chez moi, et incapable de me lever. Je vais mourir put**n. Et la dernière chose que j’entendrais c’est « ne quittez pas, nous allons prendre votre appel 🎵 » J’essaie de me calmer en me disant qu’il est impossible que mon cœur batte si vite et que j’ai du faire une mauvaise mesure. Je décide de dépenser 1 ou 2% pour faire une nouvelle mesure 😬 Sa race, et les secours qui répondent pas... je panique complètement. J’envoie des messages d’adieu à ma nana. Mon rythme s’accélère de nouveau... c’est la fin... PLOP ! WTF ? Il s’est passé un truc. Comme un bouchon qui se décoince dans mon cœur. La bonne nouvelle c’est que je ne suis « plus » qu’à 160 bpm, la mauvaise c’est que je suis persuadé que ce que j’ai senti est un caillot de sang qui bloquait au niveau du cœur, et que je l’ai senti se décoincer après que mon cœur ait accéléré pour l’expulser !!! Pire que mourir, je vais donc faire un AVC et devenir un put**n de légume !!! Bon, les secours répondent enfin et me snap rassurent: strictement impossible de sentir un caillot sortir du cœur. Mon cardio m’apprendra quelques heures plus tard que c’est mon filtre qui s’est ré-activé. En fait un des effets secondaires de mon traitement est que puisqu’il baisse la fréquence de l’oreillette, si jamais je rentre en crise malgré le médicament, au lieu d’être à 500 bpm et d’activer le filtre, je vais être plus bas et risquer de me situer juste au palier d’activation du filtre, chez moi 240 bpm. C’est ce qu’on apelle une crise de flutter. Bref, une nuit en réanimation cardiologique plus tard, la sentence tombe: les médocs ne sont pas adapté à mon cas, il faut procéder à une opération chirurgicale sur mon petit cœur: l’ablation de la FA. En gros ils insèrent un cathéter par l’artère Fémorale pour remonter au ventricule, percent un petit trou pour accéder à l’oreillette, et brulent (par radio fréquence) les bouts de tissus superflus qui déclenchent les crises. ASKIP ÇA FONCTIONNE. L’operation a lieu demain et comme on accède à l’artère fémorale par l’aine, ils m’ont demandé ce soir de tondre l’ensemble de ma tignasse pubienne, qui était le dernier résidu de roussitude qu’il me restait. Un peu l’impression d’avoir été dépossédé de mon âme. TLDR: je n’ai plus aucun poils roux car ma toubib préférais que je sois balls shaved.
  7. 71 points
    iwan63

    Retour au charbon

    Se faire traiter de poche par Nad, c'est un peu comme se faire traiter d'escroc par Bernard Tapie, une vaste blague Ceci dit presque tout est vrai, à part le fait que ces deux soirs divins où j'ai marché sur l'eau pour battre 2 fields gigantesques en même temps, je n'avais pas une Bavaria à la main, mais 1h de running dans les bois dans les pattes, et un poulet haricots verts dans le bide. Il y a quelques années j'apprenais à la dure qu'alcool et poker ne faisaient pas bon ménage, en montant une bk de 7 k en nl 50 en 6 mois, et en la flinguant en NL 1000 en une 1/2 heure complètement ivre mort, tout ça le soir de mon anniversaire, pour finir par casser une fenêtre de rage, sous les yeux de ma copine, qui m'a bien évidemment largué quelques semaines plus tard. Une bien belle leçon. Qui ne m'a pas empêché de recommencer de temps en temps, mais jamais dans ces grandes largeurs. Après, quand j'ai pas de cartes dans les mains, je crache pas sur un petit porto à Noël. Quant au stream Twitch PS, quand tu viens de ship 15 k alors que normalement t'es un broki, et que tu es à Prague, que tu as un certain goût pour la fête et les femmes, forcément j'étais pas très frais ce matin, et quelques autres derrière. 2 litres d'eau plus tard et j'étais prêt à expliquer au monde ébahi comment gagner 2 énormes events en même temps : en faisant tapis quand t'as full et que l'autre a flush. La nuance c'est qu'il faut arriver à le faire 89 fois. En tout cas, se faire traiter de "semi dieu" par un gars qui prend des bets à 1k qu'il mange un gros piment rouge cru, qui se lance un duel à mort à la téquila contre un gars qui fait 2 fois son poids, pour évidemment se retrouver par terre dans la rue en plein Costa Rica à 2h du mat, un gars qui ne se trompe et bet 4k au lieu de 1k sur un pari sportif (qu'il chatte), le tout saupoudré d'une gestion de BR digne d'un condamné à mort en route vers l'échafaud, et j'en passe quelques autres sous silence, et bien merci mon pote, je me sens honoré. Bon, c'est bien sympa de raconter des anecdotes vieilles de 3 ans, mais t'as un défi à relever, alors au charbon mec !! GL.
  8. 69 points
    nad9

    Retour au charbon

    Il y a 3ans, dans une sombre collocation praguoise, cette poche d @iwan63est entrain de faire un dépôt de 20e sur ps.com pour jouer les micro-series. j observe ce balla l air un peu moqueur, il se retourne et me demande si ça posera pas de soucis pour cashout avec son compte bancaire français... Je connais a peine l animal, je sais pas si c est un troll de génie ou si il est sérieux. Je regarde la bête dans le blanc des yeux et je comprend qu'il plaisante pas. je me contente de lui répondre avec ironie: "T en fais pas pour ça va..." Je vais me faire cuire une omelette pendant que ce pied de vigne se lance à l assaut des mini-wcoop une Bavaria à la main. Il lance 2 tournois, un 11$ avec 9889joueurs et un 2$ avec 13426joueurs... Et tu vois pas qu il gagne les 2 ce con !!! Le mec a battu 23k joueurs en toute détente et empoche 15k... Je m agenouille devant ce semi dieu et lui supplie d aller faire sa lessive pour me faire pardonner de ma condescendance. Le lendemain le directeur de PokerStars également sous le choc, l appel et offre à sa majesté un ticket à 5k pour jouer le main event des wcoop.. Je suis en collocation avec le Chris moneymaker du online.. Et comme apparemment ça lui avait pas suffit de poser sa b*te sur mon front déjà une fois, ce fdp m envoi un message il y a 4jours pour me dire qu il allait se faire une petite session sur wina. Faut savoir q une session online pour wanar c est 3 tournois max.. Et évidemment quelques heures plus tard, le mec prend 2,5k sur un 5balles avec une main dans le calbut.. Quel jeu d enc*lé p*ta*n !!!
  9. 69 points
    ilares

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Bilan day 7 Nombre de mains jouées aujourd'hui: 806 Nombre de mains jouées total: 4568 Nombre de mains restantes: 5432 Bilan ilares du jour: 1001€ Bilan total: 1801€ gropopo: demain a priori 13h & 18h
  10. 67 points
    Skip

    Real Post 2

    De retour du bloc y’a une grosse demi heure 💪 ca à duré super longtemps à priori ils ont brûlé un Max de spots pour éviter toute récidive. j’attends le CR, j’espere qu’il sera moins long à venir que celui de @Fake bisous les zootards vous êtes au top 👌
  11. 67 points
    ilares

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Bilan day 4 Nombre de mains jouées aujourd'hui: 569 Nombre de mains jouées total: 2496 Nombre de mains restantes: 7504 Bilan ilares du jour: 2000 234€ Bilan total: - 1380€ Bilan à un quart du parcours ilares julienrqt grooooooos pots: j'anticipe la question, j'ai besoin de 34% d'equity pour call turn voila voila, à demain 18h, ça va être difficile de faire plus intense là en revanche
  12. 66 points
    ilares

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Bilan day 6 Nombre de mains jouées aujourd'hui: 721 Nombre de mains jouées total: 3762 Nombre de mains restantes: 6248 Bilan ilares du jour: 1866€ Bilan total: 800€ on repasse positif! gros pots: qui est le plus gros pot joué depuis le début j'aime bien celle là on fait une pause demain, on reprend dimanche; on va peut-être faire de temps en temps deux sessions par jour prochainement
  13. 64 points
    KroolhearT

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Un accord verbal a été trouvé entre Yohviral et moi pour un head's up live en 50/100, pendant 48h, après les wsop. Quelqu'un pour organiser les paris?
  14. 62 points
    anuscopie

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    je ne vois pas en quoi dire que tu es un paillasson d'abandonner pour -4BI de ta limite haute (même si j'aimerais bien voir le nombre de mains jouées en 1k hein ) ou que tu n'as pas le niveau des games que tu prétends maitriser fait de moi un envieux. c'est marrant la nouvelle vague, ya plus aucun respect pour les anciens je n'ai jamais été un top shark mais quand même juste pour ta gouverne je jouais avec ta BR sur 4 tables quand tu galérais encore en micro. puis tu parles de manque de confiance en soit ? t'es sérieux ? non mais t'es vraiment sérieux ??? c'est toi qui ose dire ça alors que tu fais dans ton froc au 1er swing que tu manges ? non mais c'est une plaisanterie ? ça fait des années que tu t'investis jour et nuit dans le poker. tu as faim et c'est bien, respect pour ça. mais enfin quand même julien! on va pas te tailler une pipe parce que tu as enfin monté une roll à 5 chiffres en 2019! puis personne n'est dupe, ce HU tu l'as fait en espérant générer de la pub pour ta plateforme, c'est assez intelligent d'ailleurs. mais j'espere quand même que tu réalises que rendre le tablier si vite c'est pire que tout comme attitude ? puis mec, on se parle franchement ? tu avais déjà une réputation épouvantable avant tout ceci, tu as essayé de te refaire une image en supprimant tout ce qui pouvait se rapporter au personnage exécrable que tu es. j'imagine d'ailleurs assez bien la tête toute rouge que tu dois tirer devant ton écran tout en essayant de garder cette nouvelle pseudo image du "cool guy" , celui au dessus de tout ça. bah ouais t'es "coach" maintenant, faut bien vendre des formations pour crush. par contre je veux bien que tu m'expliques ta notion de "crush" ? tu as crush quelles games au juste ? je suis curieux. donc comme tu aimes bien le répéter aux tables lorsque on te prend un pot de 30bb, j’espère que toi aussi tu as un plan viable à moyen terme, parce que vu ton faible niveau mental couplé à ton ego démesuré, tu devrais envisager une reconversion, c'était ptet pour ça l'idée de devenir coach du coup. quand notre hourly n'est plus assez bon, on tente d'autres moyens de gagner des ronds puis pour finir, je trouve assez marrant de me traiter d'anonyme alors qu'il y a tout juste 2 ans on t'ajoutait sur des chans skype pour renouveller notre stock de reg nanostackeur imbus de leur personne et se foutre ouvertement de ta gueule. pour ta défense le délire n'a pas duré longtemps, tu étais moins con que les autres.
  15. 61 points
    Bon, cette fois on a pas fait les choses à moitié... On rentabilise parfaitement le dernier tournoi encore live (bien qu'étant une grosse buse à quatre cartes) pour égaler le record de ce shark de JeneVEUXplus ('reusement qu'il a pas gagné le Main en prime ) et bonus du soir, c'est assorti du Battle Royale C'était bien cool cette période de Series, dommage que ce soit déjà fini...
  16. 55 points
    JiMMyFLOydHAsselBAINK

    Real Post 2

    csb/on J'ouvre mon commerce bio (300m2) dans moins de 3 mois. J'ai commencé comme employé puis cadre et enfin cadre dirigeant dans le domaine juridique puis RH. Mais je me faisais clairement chi** depuis 4/5 ans. Avant de me lancer j'ai validé mon projet par un bilan de compétences et différentes rencontres avec des gérants de magasins bio qui s'étaient reconvertis. Plusieurs enseignes ont voulu s'implanter sur ma zone de chalandise quand ils ont eu connaissance de mon étude de marché. La plus connue d'entre elle m'a même fait rentrer dans leur parcours de franchisé pendant 6 mois, puis passage en commission d'admission, puis giclage de la franchise car j'allais prendre trop de part de marché à 3 de leurs magasins. J'ai appris 2 mois après que, le lendemain où ils m'ont informé que je n'avais pas le droit, d'après leurs statuts (lol fdp je n'ai jamais eu la preuve), d'ouvrir sur cette zone de chalandise, ils appelé la vendeuse du bâtiment pour s'installer .... le gâteau était trop appétissant. Mais grâce à un alignement de planètes comparable à Jupiter (plus énorme que la chatte à DD) et à un réseau qui a fait la différence (chefs d'entreprises, Maire, ....), la vendeuse du bâtiment a placé mon dossier en tête des acquéreurs. Et, érection suprême, toutes les banques consultées ont voulu financer mon projet bien que je n'ai aucune xp dans la direction d'un magasin et un apport seulement prévu pour le fond de commerce et pas pour l'achat des murs. Si je n'avais qu'une seule leçon à retenir de ce parcours de créateur d'entreprise, c'est qu'il faut bien se comporter et être honnête avec ses contemporains (lol cliché). ENORMEMENT de personnes que j'ai croisées, et/ou avec qui j'ai travaillées dans ma précédente vie pro. m'ont réellement aidées directement, ou indirectement par leur réseau dans ce projet. Comme une impression que rien n'est du au hasard ... On débande plus depuis 6 mois. csb/off
  17. 55 points
    Skip

    Real Post 2

    Yo. Bon c’est une petite complication post-op relativement fréquente, en fait comme indiqué au préalable l’opération met 3 mois à « faire effet » (le temps de la cicatrisation) et je risque de faire des épisodes du genre sur la période 😬 Un peu relou parce qu’ils m’ont laissés à 150bpm, ce qui est un poil contraignant au quotidien, mais on va essayer de trouver une solution médicamenteuse en attendant la date fatidique. BREF, plus de peur que de mal même si bieeeeen casse couille, je suis déjà sur le départ en train d’attendre mon carrosse. Hâte de traverser l’hopital et sortir dans la rue en charentaises, pantalon fantaisie « USA » et peignoir Gryffondor alors qu’il pleut à torrent !!!
  18. 54 points
    2ème d'un 100euros wina series, +13K on passe pas loin du logo !
  19. 54 points
    Amicalité Sensée

    Real Post 2

    Une fois j'étais surdémonté, je commençais à naviguer sur un forum de cartes, là je voyais un mec avec des dizaines de milliers de messages qui commencait à parler de cycle d'ovulation et de tenir en laisse dans les interlignes des mecs, je comprenais rien, surtout que le mec a jamais joué aux cartes quoi, c'était surréaliste bordel. Plus jamais.
  20. 54 points
    Skip

    Real Post 2

    Pas top du coup J’ai refait une crise ce soir, pompiers, Samu & tuti quanti. Y’avait une dizaine de personnes dans ma chambre (en 5 mins à mon domicile - là aussi on peut parler de luxe @jou0eur) quant un pompier a demandé à ma chérie si j’avais une veste ou une robe de chambre pour me couvrir (j’etais en calbut’)... Je vous le donne en mille, j’ai fini en réa cardiaque avec le peignoir Harry Potter. Made my night, et celle de tout le personel soignant: « c’est griffondor j’espere ? » etc. Donc bon. C’est un peu la m**de, mais au moins j’ai rigolé. Merci @Didadidadum, c’était un chouette cadeau d’adieu.
  21. 54 points
    zlatan35

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Venir se faire de la pub sur le dos de clubpoker pour give up avant la moitié du challenge, c'est vraiment honteux. T'as vraiment pris les gens pour des cons, soyons honnête. Un challenge ne se prend pas à la légère, on ne dit pas oui sur un coup de tete et encore moins quand on en est le principal acteur. Partir comme ça par la petite porte en assumant avoir des coui££es plus petites que des groseilles me donne envie de vomir mes tripes (oui j'en rajoute ) Tu le savais avant de jouer qu'il était meilleur que toi donc tes arguments derrière c'est vraiment du flanc. Ton plan était clair des le début "si je run comme jésus je vais au bout sinon je stop rapidement, le principal étant d'avoir réussi à faire le buzz avec mon site de coaching" C'est très petit ce que tu as fait Julien, tout comme la taille de tes balls J'allais oublier le principal, GG Illares
  22. 53 points
    ilares

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Julien est moins bon que ce à quoi je m'attendais, et après avoir un run comme un porc les deux premiers jours je commence à me sentir bien confiant dans ce match, on verra comment on s'adapte l'un à l'autre, on va éviter de vendre la peau du fish avant de l'avoir stacké un peu tilté, mais bon c'est la vie oui j'étais fatigué en fin de session et j'ai une réflexe bizarre de "oulala il overbet deep il a toujours nuts mais je peux pas fold" et j'ai snapcall sans avoir réfléchi à raise, ce qui est très clairement une erreur de ma part à froid, je pense qu'il a souvent un full avec cette line, du coup je value 3 combo de 22 et perd 150bb vs 3 combo de 98 s'il fold quinte donc bon c'est pas si horrible, mais clairement je sais pas ce qui s'est passé dans mon cerveau pour snapcall oui 6h de plus, donc 19-21h et minuit-2h c'est pas trop dérangeant,je fais des journées 12h-3h en général, après j'aime bien grind en début d'aprèm ou de soirée, tard avant de dormir c'est toujours chiant on a des coups qui nous restent en tête quand on essaye de s'endormir ^^ bon désolé de pas avoir répondu plus tôt à vos questions mais j'ai ni envie de filer des infos à mon adversaire en plein challenge ni de prendre trop la confiance car je suis bien gagnant sur les dernières sessions même si bon ca devrait bien se passer cette dernière semaine!
  23. 52 points
    nad9

    Retour au charbon

    A une table de poker, vous entendrez souvent les anciens dire que c est avant tout un jeu de forme, d autres diront tout simplement que c est un jeu de chatte, Patrick lui parle de cycle de chance et Doyle appel ça le rush. Moi je dis que tout est une question de signes, il y a des signes qui ne trompent pas mais encore faut il savoir les interpréter. Par exemple, il y a quelques années, je suis aller à Marrakech pour le sismix, et un soir en rentrant du casino à l appt, je trébuche sur un fer un cheval, je le ramasse en disant au poto qui m accompagnait: -tu vois ça, c est bon signe! Je met le fer dans mon sac à dos et je le ramène à l appt... Mon pote se fout bien de ma gueule mais 2jours plus tard, je fais tf du highroller et je quitterai le Maroc avec 12k de plus en poche. Quelques mois plus tard, je retourne à marrackech pour les wsop circuit, j ai reloué le même appt, et le 1er jour, alors que je me dirige tranquillement vers le casino de bon matin, a quelques mètres de l endroit où j avais trouvé mon fer à cheval, il y a une plaque d égout au milieu du trottoir, elle est sur ma trajectoire mais j en fais pas de cas. Je pose le pied dessus, mais cette conne était pas fixé et ma jambe passe au travers. je me tord le genoux et cette p*te de plaque me reviens comme un boomerang en plein tibiat. Ça c était plutôt mauvais signe. J ai du rester 10 bonnes minutes allongé sur le trottoir en pls. Un pilote de calèche que j ai refoulé quelques mètres plus tôt en profite pour retenter sa chance: -Ti sur kti veu pas monter ? Ci plus sur en calèche... Après ça, je passerai la semaine à me faire défoncer, j ai buy in et re-entry tout les évents du festival sans faire l ombre d un début de deeprun, pour finir en apothéose sur la main la plus sick de ma vie en cg. On est sur une 5/10, je dois avoir env 1,5k devant moi et je 3bet un type avec , il call et ça vient : Je cbet, il checkraise, je fais tapis et il call. 2 briques plus tard, j ai bien compris que j avais perdu, mais la ou ça pique un peu, c est quand je découvre qu il m a call avec .. Lui aussi, il du voir des cygnes... Après ce coup j ai ragequit le Maroc direction Londres ou je passerai 2mois à grind la 1/2 du vic et de l hypodrome pour remonter ce que j ai perdu en une semaine à Marrakech. Bref tout ça pour dire qu il faut toujours être attentif aux signes et les respecter. Aujourd'hui par exemple, c est un chiffre impaire et en plus c est la Saint Richard. c est très très mauvais signe tout ça. Et puis bon, j avoue que j ai un peu mal aux cheveux alors ce sera dayoff...
  24. 50 points
    Pourquoi je n'ai rien écrit sur mon périple à Barcelone (et pourquoi je ne le ferai sans doute pas) Le Main Event du WPT Barcelone vient de débuter et vous allez avoir la possibilité de suivre le tournoi toute cette semaine en compagnie de veunstyle. Un autre tournoi se poursuit en parallèle en Catalogne : le WPT 500. C'est à l'occasion de celui-ci que partypoker a pris l'initiative d'organiser un Media Day vendredi. Qu'est-ce qu'un Media Day ? À quoi ça sert ? C'est en quelque sorte une prise de contact, une prise de température, une opération séduction... Vous pouvez voir ça comme vous voulez, mais voilà grosso modo à quoi ressemblait le programme prévisionnel : arrivée des journalistes le vendredi matin rencontre au casino entre 14h et 15h masterclass et SnG privé avec ElkY et Bruno Fitoussi de 15h à 16h démo sur le logiciel de 16h à 16h30 jour 1B du WPT500 à partir de 17h Le programme a un peu évolué par la suite au niveau des horaires. La rencontre a par exemple été fixée entre midi et 14h. Quant à la partie sur le logiciel, elle a été supprimée. Mais dans les grandes lignes ça ressemblait quand même à ça. Pour cet événement, les équipes de partypoker avaient invité quelques journalistes espagnols et français, en l'occurrence Julien Tissot, Martin de Poker52 et... un mec de Club Poker. Si ma mémoire est bonne, l'invitation était adressée à Webmaster, "ou par exemple SuperCaddy en cas d'indisponibilité". D'habitude je ne suis pas forcément le premier mec auquel on pense pour suppléer Webmaster, donc la démarche de party m'a plutôt fait plaisir. Et comme en plus j'adore Barcelone, j'avoue ne pas avoir réfléchi très longtemps avant d'accepter l'invitation. J'ai donc pris la direction de la Catalogne vendredi matin avec dans un coin de la tête l'ambition de partager avec vous durant le week-end quelques-uns des moments clés de ce périple. Que ce soit sous forme de tweets ponctuels, d'un thread dédié ou d'autre chose. Je n'avais pas encore une idée très précise de ce que j'allais faire. Toujours est-il que ça ne vous aura pas échappé : je n'ai au final absolument rien branlé. C'est donc avec davantage de culpabilité que de fierté que je viens aujourd'hui vous expliquer pourquoi je n'ai rien écrit, et pourquoi je ne compte pas le faire. Le premier jour tu galèreras Vendredi matin. Réveil à 5h. TER à 6, TGV dans la foulée, arrivée à l'aéroport, passage des contrôles, présentation à la porte d'embarquement... Dans ma précipitation je ne me rends pas compte que mon vol est retardé. Du coup je tente d'embarquer pour... Milan. L'hôtesse fait correctement son métier et s'aperçoit de ma méprise. Merci madame. L'avion à destination de Barcelone arrive d'Oslo où les conditions météo sont apparemment abominables. Résultat : on décollera avec 1h30 de retard. Moi qui étais de toute façon dans l'impossibilité de prévoir une grosse marge de sécurité par rapport au planning des équipes de party, me voici nettement en retard. En arrivant en Espagne, je me rends compte que mon téléphone fait des siennes : impossible de capter un réseau local. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, mais d'habitude une ou deux manips suffisent à régler le problème. Cette fois rien n'y fait : pas de téléphone, pas de 4G ni de 3G ni même de put**n de E. Coupé du reste du monde, je fais quand même un bref détour par La Boqueria pour avaler quelque chose. J'ai envie de fruits et j'aime beaucoup cet endroit malgré son côté touristique. Je m'engouffre dans les allées au pas de course, avec ma valise derrière moi, et je me dirige directement vers le fond où selon mon expérience les produits sont à la fois meilleurs et moins chers. Un jus, une corbeille, je me pose dix minutes dans un coin et constate que même en Espagne, il est encore un peu tôt pour espérer des fraises bien rouges. Mon dernier séjour, début mai, m'avait laissé un meilleur souvenir sur ce plan. Après cette courte pause, je prends la direction du petit hôtel que j'ai réservé pour la nuit du lendemain. Il y a eu un problème avec ma carte bancaire la veille et j'ai convenu avec mon hôte que je passerais le voir aujourd'hui pour le régler en cash. Ce bref détour accentue un peu plus mon retard. J'avais prévenu ktalan que je pointerais le bout de mon nez vers 14h. Il sera finalement 15h quand je le retrouverai au casino. Entre temps, j'ai déposé mes bagages à l'hôtel Arts où partypoker nous a conviés. L'établissement est à la hauteur de sa réputation. Les chambres sont chics et surtout, chaque membre du personnel est d'un professionnalisme exemplaire. Merci qui, merci party ! À mon arrivée au casino, je suis pris en charge par Antoine. Il travaille pour la room depuis trois ans, ce qui signifie qu'il était présent avant le changement de cap stratégique décidé par le groupe. Il était donc aux premières loges pour constater les effets de celui-ci, et je le crois sur parole quand il me confirme que c'est un bonheur de travailler pour la boîte aujourd'hui. L'offre live de party s'étoffe chaque mois un peu plus et s'adresse à toutes les franges du public. Lui-même voyage assez peu, mais il sera à Cannes en avril pour le passage du WSOP Circuit. Un rendez-vous pour lequel la room propose aussi des satellites (c'est avec des liens comme ça que vous êtes en droit de me demander de rendre l'argent). Antoine m'emmène dans le salon privé où se déroule actuellement un petit sit'n'go entre les journalistes conviés, ElkY et Bruno Fitoussi. J'y fais la connaissance de Richard alias @kTaLaN - partypoker, dont je connais le pseudo depuis longtemps (il est passé par Everest) mais que je n'avais jamais eu l'honneur de rencontrer. Lui est arrivé chez party tout récemment, et c'est sa connaissance approfondie du marché ibérique qui lui a permis de s'ouvrir les portes de la room. Comme Antoine avant lui, il m'accueille comme un roi. J'ai pensé à remercier party ? Je ne sais pas ce que raconte Martin à Alexandra, mais il a l'air de passer un meilleur moment qu'ElkY. Depuis la table Bruno m'interpelle. Je ne le connais pas personnellement mais je l'apprécie beaucoup. Webmaster me vante ses qualités depuis longtemps, et j'ai aussi dans un coin de la tête le souvenir de longues nuits passées devant les chaînes du câble pour profiter de ses commentaires. À une époque pas si lointaine, pour ceux qui n'avaient pas la chance d'être abonnés à Canal+, il n'y avait que deux grandes voix du poker en France : Bruno et Michel Abécassis. Je salue les autres joueurs présents autour de la table : des confrères espagnols, Julien Tissot que je connais déjà, Martin de Poker52 que je croise pour la première fois, et ElkY qui quand je lui serre la main se présente comme tous les autres en m'annonçant "ElkY". Je pouffe intérieurement en me disant que c'est un peu comme si Gérard Depardieu prenait la peine d'indiquer "Bonjour, je m'appelle Gérard". Les équipes de party ont bien fait les choses. Des pancartes, des patchs, une salle assez classe, des serveuses aux petits soins, Alexandra Gray au micro accompagnée d'un cameraman... En terme de mise en scène, on croirait presque la table finale d'un grand tournoi. Je m'installe à côté de Bruno qui m'explique que lui-même et ElkY défendent un bounty, qu'il y a aussi un ticket de 250 euros à la gagne pour le Main Event de Powerfest. Autant de lots sympathiques sur lesquels je ferai l'impasse malgré moi. À la table, la conversation alterne en le français et l'anglais pour ne pas laisser la moitié des participants de côté. Comme d'habitude, Bruno endosse à merveille son costume d'animateur de la table. Il fait partie de ces personnages dont on pourrait écouter les anecdotes pendant des heures sans jamais se lasser. Interrogé par Julien, il revient sur quelques-unes des grandes étapes de son parcours, livre son regard sur l'actualité des clubs parisiens, évoque Rozvadov... Seul un sujet lui résiste finalement : le foot. Là où ElkY explique prendre plaisir à s'immerger dans l'atmosphère des grands matchs, comme il le fera dans quelques jours pour le choc Barça-Lyon, lui confirme y être hermétique au point d'avoir décliné l'invitation au Camp Nou. Mes collègues relaient tout ce qui se passe sur Twitter et Instagram. Et moi comme un con, ben j'ai pas de réseau. Il y a bien le wifi dans le casino, mais pour en profiter il faudrait avoir la présence d'esprit de l'activer. Professionnel jusqu'au bout. Mais à force d'écouter religieusement Bruno, je me dis quand même qu'il y a un article intéressant à retirer de cette conversation. Je pose donc mon enregistreur sur la table pour ne rien rater des échanges et pouvoir en extraire la substantifique moelle à mon retour. Sauf que je m'y prends trop tard et que la discussion dérive sur des sujets un peu moins intéressants. C'est ce qu'on appelle le sens du timing. Professionnel jusqu'au bout. Bruno remporte finalement le sit'n'go au grand dam de son adversaire espagnol. Et avec un soupçon de réussite qu'il ne s'abstient pas de souligner. Bruno est heureux. Il vient de remporter un ticket d'une valeur de 250 euros. Les équipes de partypoker en profitent pour renouveler leur collection de photos des deux ambassadeurs. On continue tous de discuter un peu autour d'un verre mais il est bientôt 17h, c'est-à-dire l'heure de se présenter sur la ligne de départ du jour 1B du WPT 500. L'événement garantit une dotation d'un million d'euros grâce à une multiplication des jours 1, dont certains disputés en ligne sur partypoker. Si d'aventure je viens à me qualifier pour le jour 2, il me faudra prolonger mon séjour jusqu'à lundi voire plus si affinités. Une perspective plutôt alléchante, bien conscient qu'une seule journée dans les ruelles de Barcelone me laissera sur ma faim. Passé au comptoir des inscriptions en même temps que Julien et Martin, je me retrouve à leur table. Une situation dont on se serait tous bien passés. Heureusement tous nos autres voisins sont des locaux et nous aurons donc droit à notre dose de dépaysement... et de testostérone puisque le mâle ibérique peut se montrer très démonstratif (en tapant parfois du poing sur la table) et même faire une affaire de cojones d'un coup dans lequel il s'est engagé. Mon début de tournoi ne se passe pas très bien. Je traverse un désert de cartes, et mes tentatives ponctuelles de rentabiliser des poubelles récoltent toutes une salve de jetons adverse. Même Julien, qui pourtant a déjà réservé son billet d'avion du lendemain, semble avoir décidé de me marcher dessus comme tout le monde. Alors je fais le dos rond et multiplie les folds prudents. Tant pis si je dois vivoter toute la nuit sous la moyenne. Plus actif, Julien est le premier à prendre la porte. De mon côté les dieux du coin flip semblent avoir décidé de me donner un coup de pouce. Je double une première fois, puis une seconde. Le joueur le plus brillant de la table fait partie de mes victimes. Je squeeze depuis la grosse blinde avec les valets, il me suit en position avec les six. Nous touchons tous les deux un brelan et les trois quarts de son tapis viennent renforcer le mien pour me permettre enfin de décoller. Malheureusement, alors que la structure s'accélère, il me renvoie l'ascenseur quelques orbites plus tard en craquant mes valets avec ses dix. À mes côtés, Martin fait de la résistance depuis un moment déjà. Il doit être 1h du matin quand il finit par envoyer ses derniers jetons au milieu. Deux joueurs l'accompagnent et tandis que le croupier dévoile le board, il appelle un neuf qui lui offrirait une quinte et lui assurerait sa survie. Le neuf apparaît et nous éclatons de rire tous les deux. Il faut dire que la fatigue aidant, on se marre déjà depuis une bonne heure sans avoir toujours un bon prétexte. Mais cette fois on en tient un alors on ne s'en prive pas... Jusqu'à ce qu'un autre joueur de la table nous signale que le neuf en question lui offre une couleur. Du coup on éclate de rire de plus belle et Martin s'en va regagner sa chambre avec une pointe de regret dissimulée sous un large sourire. Lui non plus n'a pas l'occasion de jouer très souvent en live, et il m'avoue avant de partir avoir passé un excellent moment. Je n'étais pas particulièrement enchanté en me rendant compte qu'on allait tous disputer le tournoi à la même table, mais a posteriori je peux dire que ça aurait été beaucoup moins drôle si ce n'avait pas été le cas. Martin est un vrai bon gars. De mon côté je fais de la résistance une heure de plus mais les paupières sont lourdes. Je finis par envoyer mes dernières blindes avec :Jc:7c depuis le bouton. La petite blinde se réveille avec :Ad:Kd et c'en est fini de mes espoirs de gros sous. Il ne reste plus qu'une petite cinquantaine de joueurs en lice (sur les 223 inscriptions) quand je quitte le casino. Ce jour-là, ils seront finalement 37 à se qualifier pour la suite du tournoi. Autant d'informations que je compte vous donner le lendemain en profitant du wifi de la chambre. Le deuxième jour tu profiteras (un peu quand même) Ma matinée n'est pas aussi grasse que je l'aurais espéré. Je songe à allumer l'ordi pour taper mon compte-rendu de la veille, puis je me souviens que je n'ai pas de wifi dans la chambre. Pour l'avoir, il aurait fallu que je prenne le temps de remplir un formulaire à mon arrivée à la veille pour m'inscrire au programme de fidélité de Marriott. Or si vous avez bien suivi, vous savez déjà que je n'avais pas le temps pour ces conneries. Je m'arrête quand même quelques minutes dans le lobby pour taper la news de Club Poker Radio, puis je quitte le Arts pour rejoindre la chambre de bonne que j'ai réservée dans le quartier gothique. Sur mon trajet, j'aperçois des spécialités argentines qui me font de l'œil. Je vérifie les avis sur Tripadvisor. C'est confirmé, ce midi ce sera empanadas chez La Fabrica ! Je fais un petit tour, je me gave d'empanadas. Du quatre fromages par ici, des épinards par là, du poulet, du chorizo... Évidemment ce qui devait arriver arrive : j'ai un gros coup de barre. Je pensais retourner au casino mais au lieu de ça je me laisse tenter par une petite siesta improvisée. Typiquement le genre d'image qui me donne envie de faire une siesta. À mon réveil, surprise : j'ai un petit creux ! Quelle vie mes amis... Heureusement, un peu plus tôt, j'ai repéré une enseigne réputée pour ses churros : Xurreria Dels Banys Nous. Lors de mon dernier séjour en Andalousie, j'avais pour petit plaisir les churros avec chocolat chaud. Mais la spécialité locale a encore plus de gueule : churros fourrés au dulce de leche. Comme j'ai déjà grillé la cartouche de la siesta, je me limite à une petite commande mais put**n que c'est bon ! J'avoue, celui-ci est fourré au Nutella. Et non, je ne suis pas fier. Je poursuis avec une longue promenade dans les rues de la ville. Sans but, au ralenti, avec le nez en l'air et les yeux grands ouverts. Barcelone est une destination qui se savoure tranquillement. Le samedi c'est un peu plus compliqué, mais en fuyant les artères principales et les quartiers les plus touristiques, on passe un moment plus qu'agréable. Il est 16h30. Je rentre dans le métro à destination du Camp Nou. Dans deux heures le Barça affronte le Rayo Vallecano. Et je vous le demande : quel fan de foot n'a pas un jour rêvé de voir jouer le Rayo Vallecano ? J'ai failli passer à côté de ce match. Je pensais qu'il était prévu le dimanche et c'est @Jack Eight qui m'a signalé que d'autres Cpistes avaient prévu d'y assister. Du coup il était trop tard pour avoir des places à leur côté, mais il est prévu qu'on se retrouve un peu plus tard pour se mettre des tapas plein le bide. Oui je parle beaucoup de bouffe, mais pour moi la bouffe c'est la moitié d'un voyage. J'arrive un peu tôt aux abords du stade. J'avais envie de prendre la température, de profiter de l'ambiance... Le trajet en métro a donné le ton avec des familles entières aux couleurs du Barça. Le spectacle de mioches d'un an dans le porte-bébé avec le maillot sur le dos, ce n'est pas si courant. Et sur place c'est bien entendu la même chose puissance dix. Bon, une heure avant le match il n'y a pas foule. Petite astuce qui a fait ses preuves : quand vous assistez à un événement sportif, placez un pari sur une cote susceptible de vous rembourser le montant du billet. Ne soyez pas gourmands et ne misez pas plus que le nécessaire. Juste le montant requis pour assister au match gratuitement. Ça marche en général assez bien pour le foot ou le tennis. Pour le Super Bowl en revanche je ne recommande pas. Après le match je reprends le métro, cette fois en direction du port où Jack Eight m'a donné rendez-vous. Une connaissance lui avait chaudement recommandé un très bon resto. Malheureusement ce dernier affiche complet et il va donc nous falloir nous rabattre sur une adresse voisine. Peu importe à vrai dire. Pour tout dire, au départ j'avais prévu de consacrer ma soirée du samedi à un resto qui me manque beaucoup depuis mon dernier passage en Catalogne : Taps, une enseigne à la fois simple et authentique. Avec des jeunes aux fourneaux, des tapas à tomber par terre et une ambiance typique des adresses appréciées des locaux. Mais si j'ai accepté de faire l'impasse sur ce noble projet, c'est parce que l'opportunité de rencontrer quelques grandes plumes du forum s'est présentée. Plus tôt dans ce topic, mon ancien ami Général_doc2 m'avait demandé quels Cpistes j'avais le plus envie de rencontrer. Je n'ai toujours pas répondu à sa question, mais je sais depuis longtemps que la petite bande de Jack Eight, Shawn Michaels, calouminou et compagnie figure en bonne place dans la liste. Alors bien sûr j'aurais préféré les croiser à Vegas, mais puisque partypoker m'a donné l'opportunité de le faire en Catalogne (merci party !) ça me va très bien aussi. Debout dans le métro, un pépé derrière moi m'interpelle. Je me retourne et il pointe du doigt mes fesses avec insistance. Je songe à le remercier pour son compliment, parce que c'est vrai qu'elles ont fière allure, mais je comprends assez vite qu'il fait allusion au porte-feuille qui dépasse de ma poche. Merci du conseil papy, j'avoue que je ne suis pas toujours aussi prudent que je devrais l'être. Si je vous parle de cet échange qui n'a pas beaucoup d'intérêt, c'est parce qu'au même instant une conversation anime un autre duo dans la rame : - Le mec là-bas qui s'est retourné, c'est pas SuperCaddy ? - Non je crois pas, il lui ressemble mais c'est pas lui. - Je t'assure, je pense que c'est lui. - Il est plus gros en vrai, non ? - Ouais il a dû forcer un peu sur les tapas. L'un des deux larrons m'interpelle finalement. Casquette vissée sur la tête, short, tenue sportive. @Shawn Michaels ? Pas de doute, c'est bien lui. Et à ses côtés je reconnais un visage que j'ai déjà aperçu sur des photos de coverages, en particulier sur des tournois de Pot Limit Omaha : mister @calouminou en personne. La bonne nouvelle, c'est que le trajet va paraître beaucoup plus court maintenant. On discute, on taille des costards, les pseudos fusent. "Lui ? Ouais c'est un con. Et lui ? Ah ben encore plus con ouais". En deux temps trois mouvements nous voici arrivés à destination. Et quand on pousse les portes du restaurant, on constate que Jack Eight nous attend sagement à une table. Il est bien seul le pauvre. À part lui, il n'y a pas un client à l'intérieur. Sans doute un hommage aux talents du chef, mais encore une fois on n'est pas vraiment là pour ça. On passe commande en taillant le bout de gras et bientôt deux autres bonhommes nous rejoignent : un autre Calou (allez comprendre) et @Miholqui fait son grand retour sur la scène live sur l'insistance de ses compères. Alors évidemment je ne vais pas vous faire un compte-rendu détaillé du repas et de la teneur de la conversation. Contentez-vous de savoir qu'on passe une excellente soirée et que les natures et tempéraments de certains ressortent assez clairement : calouminou, d'abord, est un moulin à paroles. C'est lui qui anime l'essentiel de la conversation. Je pourrais m'en plaindre, mais comme il a tout un tas d'anecdotes sympas à raconter c'est plutôt agréable. Il m'apprend qu'il se destinait à une carrière d'arbitre de foot et qu'il a échoué d'un rien dans sa quête de Ligue 1. Du coup le poker et ses escapades sur le circuit sont devenus une sorte de compensation. Au gré de ses pérégrinations il a fait des rencontres et son groupe de collègues s'est étoffé au fil des étapes et des années. Inutile de préciser que quand il me parle de Shawn, il prend plaisir à revenir sur leur déroutant face-à-fesse dans les méandres de Vegas (quelqu'un a le lien ?). Calou m'avoue être ressorti un peu frustré de son dernier passage au micro de Club Poker Radio. Une sensation que je connais bien : on vient avec tout un tas de choses à raconter, et on se rend compte au fil de l'émission qu'on ne pourra pas en dire la moitié. Pour les mêmes raisons, certains lecteurs regrettent parfois que je ne traite pas certains sujets ou alors par dessus la jambe. Et d'autres estiment que je ne mets pas suffisamment en avant leurs contributions. Désolé les gars : parfois ça tombe au mauvais moment, et parfois je passe juste à côté de quelque chose. Ceci dit dans la plupart des cas un mp suffit à corriger le tir. Jack Eight est un peu plus sur la réserve mais ses interventions sont toujours intéressantes. Je devine chez lui une certaine sagesse et une vraie capacité d'analyse. Sur le forum il est un peu pareil finalement : toujours prêt à donner un coup de main mais sans chercher à se mettre en avant pour autant. Je l'imagine un peu en grand frère de la bande. Quant à Shawn Michaels, ça ne fait aucun doute : lui serait plutôt le petit frère. J'ai déjà eu l'occasion de dire dans ce topic que c'était un mec vrai. Je ne dirais pas mieux cette fois ci. Le mec peut donner l'impression d'être un peu direct sur le forum, mais c'est surtout quelqu'un de sincère et attachant. Grand passionné de sport, il n'a aucun problème à avouer ses failles, qu'il s'agisse de ses excès de joueur ou de ses maladresses dans ses interventions. Mais à l'inverse, c'est aussi quelqu'un qui sait te dire à la fin du repas à quel point ça lui a fait plaisir de te rencontrer, au point même de te proposer de te payer la note ! En discutant un peu avec lui (pas assez à mon goût), j'ai parfois eu l'impression qu'on se connaissait depuis très longtemps. C'est un gars avec lequel ça doit être assez facile de devenir pote. C'est dans ces moments-là que je me rends bien compte de ce qu'est Club Poker. Indirectement, par intermittence et à distance, on fait tous partie des vies des uns et des autres. Et dans la plupart des cas, quand on a l'occasion de se croiser enfin dans la vraie vie, on a cette impression de se connaître très bien et on passe un bon moment. C'est particulièrement vrai avec eux compte tenu de l'excellente ambiance qui règne dans leur petit groupe. À la fin du repas, on se quitte tous à regret et on convient d'essayer de se retrouver à l'occasion. Ce ne sera pas le lendemain puisque mon billet de retour est déjà réservé (et que je dois enfin consacrer du temps à vous raconter mon périple), mais rendez-vous est pris du côté de Namur en fin d'année. Calou et Jack Eight y seront. J'espère que Shawn aussi. Le troisième jour tu souffriras Le dimanche matin, je quitte mon hôtel avec dans un coin de la tête la belle journée d'hier. Ça ne tient pas à grand chose finalement une bonne journée : du farniente, des bons petits plats, des rencontres... Aujourd'hui malheureusement ça s'annonce plus compliqué. Et ce qui est triste, c'est que ça le sera encore bien plus que ce à quoi je m'attendais. Ça commence gentiment quand j'arrive devant la Boqueria. J'avais prévu de m'y prendre un petit-déjeuner fruité, mais j'avais oublié qu'on était dimanche et que le marché était donc fermé. Bon, pas grave. Je continue ma route en direction de la station où je dois prendre ma navette pour l'aéroport. Quand j'arrive sur place, un agent m'apprend que la station est fermée à cause du marathon. Un marathon ? Encore une information qui m'avait échappé... Maintenant que vous le dîtes cher monsieur, ça ressemble effectivement à un marathon. Le mec m'indique que la station a été déplacée à environ 20 minutes d'ici. Bon, pas grave. Je suis en avance et puis ça me fera du bien de marcher au son des tambours et sous les vivats de la foule. À la télé on ne se rend pas forcément compte qu'il y a autant d'ambiance sur un marathon. J'arrive en avance à l'aéroport et tout semble bien se goupiller : le vol est quasiment à l'heure, je n'essaie pas d'embarquer pour Milan, dans l'avion je ne suis pas installé à côté d'un enfant en bas âge mais de deux jeunes japonaises d'un calme exemplaire... Mais alors quand est-ce que tout va partir en couille ? En posant le pied en France évidemment. Je n'aime pas les touristes qui à leur retour au pays se plaignent du manque de savoir-vivre de leurs concitoyens, mais il s'avère que j'en fais totalement partie. À chaque retour j'ai droit à une ou deux mauvaises expériences qui prolongent la nostalgie du séjour. Quand j'arrive à Roissy, léger retard de mon vol oblige, je n'ai qu'une petite vingtaine de minutes pour récupérer mon billet de train au guichet TGV Air et me récupérer un truc à manger en coup de vent. Malheureusement pour manger on repassera. La faute à la meuf du guichet. Quand je lui tends ma carte d'identité elle constate que mon billet n'a pas été pré-imprimé comme il aurait dû l'être. Théoriquement il ne lui faudrait que deux minutes pour corriger le tir. Sauf qu'une de ses collègues arrive et se met à discuter avec elle d'un de ses problèmes. Mon interlocutrice continue de manipuler l'imprimante en même temps qu'elle bavarde, et je ne me rends pas compte tout de suite que les manipulations en question ne vise pas à imprimer mon billet mais à satisfaire la requête de sa collègue. Du coup l'horloge tourne et une dizaine de passagers tout aussi pressés s'agglutinent derrière moi. La demoiselle ne semble pas s'en émouvoir outre-mesure. À cinq minutes du point de non retour, je la fixe avec insistance mais son regard est vide. Sa collègue finit par partir après avoir passé en revue tous les derniers grands rebondissements de son existence. Quant à elle, elle se tourne vers moi et me lance un dédaigneux "Oui monsieur ?". Désarçonné, je me contente d'un "Pardon ?". - Eh bien vous êtes là pour quoi monsieur ? - Euh... Pour mon billet, je vous l'ai dit. Mon train part dans trois minutes. Elle percute enfin et s'excuse de m'avoir oublié tout en imprimant mon billet. Je pars sans demander mon reste et m'engouffre dans le train en cassant le dos comme un Christophe Lemaître des grands soirs. Je pose ma valise, m'approche de ma place et constate que mon siège est dans un carré. Je suis côté fenêtre et un homme que nous appellerons jou0eur est installé côté couloir. L'obstacle peut paraître insurmontable, mais j'ai une longue expérience des voyages en train et j'ai constaté avec le temps qu'une formule courte et polie suffit généralement à convaincre votre interlocuteur d'obtempérer : "Bonjour monsieur. Excusez-moi je suis placé à côté de vous". Sauf que cette fois le type lève la tête vers moi, mais ne répond ni à mon bonjour ni à ma demande. Puis il attrape très lentement son sac, l'ouvre tout aussi lentement, en sort toujours aussi lentement son ordinateur, lève la tête vers moi d'un air de défi, puis se met à fouiller pour trouver ses écouteurs. Voilà déjà presque 30 secondes que je suis debout dans le couloir en train de bloquer le passage. Bon sang, le deuxième tour du conn**d Heads Up Championship s'annonce beaucoup plus compliqué que le premier. Peut-être est-il étranger. Peut-être est-il sourd. Alors qu'il lève à nouveau la tête vers moi, j'essaie de dissiper tout doute en prononçant à peu près les mêmes mots : "Excusez-moi monsieur, je dois m'asseoir à côté de vous". Mais de toute évidence, ces mots résonnent dans sa tête comme un crime de lèse-majesté. - Et alors ?!! Vous êtes pressé ?!! - Vous êtes sérieux ? - Quoi ?!! Vous ne pouvez pas attendre ?!! Histoire que tout le monde comprenne bien qui est le con dans l'affaire, je prends soin de rappeler à voix haute les circonstances du litige. - Je vous demande pardon ? Je vous ai dit bonjour et vous ne m'avez pas répondu. Je vous ai indiqué que j'étais assis à côté et vous ne m'avez pas répondu. Comment est-ce que je suis censé deviner que vous avez compris ? - Je vidais mon sac, ça vous pose problème ? - Quand je suis arrivé votre sac était fermé. Vous n'avez décidé de le vider qu'ensuite. Derrière moi j'entends murmurer des "quel conn**d" et autres "wow cet abruti" dont il ne fait aucun doute qu'ils ne me sont pas adressés. Mais l'impatience indignée du wagon ne suffit manifestement pas à le calmer. - Qu'est-ce que vous voulez ? Que je continue à vider mon sac ? - Pourquoi pas oui, allez-y ? À ce stade on pourrait se demander pourquoi je l'incite à continuer de vider son put**n de sac qui doit bien peser douze kilos. Mais de toute évidence il a déjà sorti ce dont il avait besoin, donc s'il doit continuer de sortir des trucs je suis à peu près certain que ça le fera encore plus chi** que moi. Oui, on en est là. - Vous voulez vraiment que je continue de le vider ? C'est ce que vous voulez ? - Je vous en prie monsieur, allez-y. La stratégie était bonne. Il fait mine de sortir une ou deux bricoles, puis il se rend vite compte qu'il n'y a plus beaucoup de place sur la table et que ça va être galère de ranger ensuite. Du coup il se lève et me laisse passer. Je lâche un "Merci beaucoup monsieur" suffisamment bruyant pour provoquer des sourires. J'aurais préféré des applaudissements mais je m'en contenterai. Autant vous dire que l'ambiance n'est pas plus cordiale sur la suite trajet. Quand je constate qu'il regarde une série TV sur son ordi, je tente de deviner laquelle avec l'intention de lui lâcher un énorme spoil à la sortie du train. Mais même si j'aimerais vous dire qu'il s'agissait de la première saison de Game Of Thrones, la vérité c'est que je n'ai jamais réussi à identifier les acteurs. Une fois arrivé à Lille il ne me reste plus qu'à choper un TER pour mettre fin à mon parcours du combattant. Malheureusement quand je sors de la gare de Lille Europe pour gagner celle de Lille Flandres, je prends conscience que la ville subit un déluge. Vous voyez la scène de Bienvenue chez les Ch'tis dans laquelle Kad Merad passe en voiture à côté du panneau indiquant Nord-Pas-de-Calais ? Ben c'est à peu près la même chose mais en pire. Trombes d'eau, bourrasques violentes, averse de grêle... Je peine à avancer et si Gillot-Pétré pouvait parler, il me dirait sans doute qu'on frôle les -5 en ressenti. Quand j'arrive à l'autre gare, je constate que le panneau des départs est en panne. Ah ben non, c'est juste le préfet qui a pris un arrêté pour interdire tous les départs de train à cause du vent. La circulation pourrait reprendre dans 1h30 dans le meilleur des cas. Même si ça fait chi**, je n'ai toujours rien mangé alors un McDo ne serait pas de refus. Je passe commande et m'installe sur un tabouret. Un mec vient s'asseoir à côté de moi. Évidemment, il réussit l'exploit de renverser son Coca XL sur mon plateau. À ce stade de la journée, je ne suis plus à ça près. Une fois rassasié, je patiente en utilisant le peu de batterie qu'il me reste sur le téléphone. Je commence même à taper ce put**n de post qui traîne depuis deux jours avec l'espoir de le mettre en ligne dans la soirée. Pendant ce temps-là, les premiers trains repartent bien à 18h comme prévu. Pour le mien en revanche, il faudra attendre 18h35. Je ne suis plus à ça près. Quand je monte dedans, le conducteur prend le micro pour prévenir ses passagers que le départ aura finalement lieu à 19h "à cause de l'absence inopinée d'un membre de l'équipage". Les mecs n'ont rien branlé de l'après-midi mais ils arrivent encore à être à la bourre. Ceci dit vous l'avez compris, je ne suis plus à ça près. Le train décolle à 19h15. Vingt minutes plus tard je monte dans la voiture. Je n'ai pas le temps de passer chez moi. Je dois faire une heure de route pour aller récupérer mon fils chez mes parents. Ne me demandez pas pourquoi mais ma femme est en Pologne. J'arrive chez mes parents, retrouve ce petit mec qui m'a tant manqué pendant trois jours, vide un grand verre d'eau et reprend la route peu après. Quand je rentre enfin à la maison il est 22h. C'était bien Barcelone. Le trajet un peu moins. Mon compte-rendu attendra demain. Ou peut-être après-demain. Comme je n'ai pas pensé à prendre une photo de Shawn Michaels, je vous en laisse une qui se rapproche du souvenir que j'ai de lui.
  25. 49 points
    nad9

    Retour au charbon

    @Dont_Play_JJ j ai jeté un coup d œil sur sharkscope pour me faire une idée, j ai filtré les résultats sur les 3 dernières années sur les 50e et moins, j arrive à 30e abi et 45% de roi sur un sample de presque 6k mtt. et life time ca donne 47% de roi avec 26e abi sur les 50e- et un sample de 14k mtt. Et la variance est pas énorme a ces limites , après évidemment ça reste du poker.
  26. 48 points
    Arrow

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Je sais très bien que j’ai pas le level contre @ilaresen HU, cependant j’ai pas la prétention de me proclamer joueur high stakes des limites online française sachant qu’on sait très bien que tu y es « installer » (et c’est un bien grand mot) par le biais de coaching et masterclass et non pas pour tes compétences au poker et ton bagage technique.. Que Ilares a pu nous montrer grâce à ce HU. Pour moi tu es « pour l’instant » (je me répète) une escroquerie du poker français surtout quand ça cite : « la nl400 est ma limite basse » et qu’apres être down de 4buy in ca parle chinois ! Enfin bref, je te souhaite de continuer à enfumer des nouveaux dans le poker par ton « talent » mais c’est pas sur ce thread que tu nous l’a fera à nous
  27. 46 points
    jou0eur

    le divan de @jou0eur

    Un soucis ? on en discute ici
  28. 45 points
    floflo76

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Julienrqt pendant les HU
  29. 44 points
    Dans la plus grande fluidité quelqu'un sait combien de temps ce genre de sunrun peut durer ? J'ai pas l'habitude... Ouais, la photo est dég (surtout étant sur ordi portable avec luminosité au min à côté de ma copine qui dormait), mais le circuit de brag habituel c'est les potes avant les forums, donc j'ai pris une photo avec mon portable et j'ai fermé la table obv, j'ai fait la même erreur hier soir : C'pas grav', je m'en ferai une raison...
  30. 44 points
    nad9

    Retour au charbon

    1ere session typique de mtt, tu montes des jetons partout, des deep run dans tout les sens et a la fin tu gagne rien. 8eme monster50e , 8eme flipper, 14eme primetime, 30eme after work etc.. enfin bon ca part dans le bon sens, c est le principale. 18mtt su wina + 4ou5 sur pmu avec les reentry on arrive a 25, va falloir répéter ca 5fois par semaine et on sera dans les clous. les hh du jour: celle la je la trouve marrante: https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2019-719cd013c04302a9b470695547feef6a464059724741f9967ef68ba6f2e6886c&lang=fr_FR&fbclid=IwAR21rqwZiRHZvFRdrmuPoCQF_s7mV0ncZCwEOPZcdH3255h9Nrdn3K3KS6s pas mal hésité entre x pour cr ou cbet au flop puis je me suis dit que si je cbet la dessus je vais rep ultra strong alors avec le bounty et tout, quit a rep strong autant shove direct, il y aura bien type avec un j pour call. un petit setup sympas https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2019-7ae233d452c655737df7b8dfc1a517c45f949fdc5e3fbeb0af1a562cc6c6508a&lang=fr_FR&fbclid=IwAR2247z1lQo6Cs6DDcEs8fQ3Ap4bzUevfZ_c6IWNKNtmu42W5kUQ1xeo-bU un petit setup pas sympas a 30 left de l afterwork https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2019-b9499a77d05f76033d176a2a0b162c799e5f58df0d5fed827ec4fadf3d09b491&lang=fr_FR&fbclid=IwAR2rIsDLm_nW10qNp156UnYY2SKUAJ6yzOxStvjBzexichYil9ZtJIga3vE je sais pas trop si on peut trouver un fold la dessus, peut etre turn?, ca pue un peu , mais en meme temps sur un 20e on est jamais a l abri d un gros spew en face. une presque quinte flush https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2019-9baf01de647728db284184dee514310aaf1e96a5f3e62c9f3c45173c71bb8f05&lang=fr_FR&fbclid=IwAR2247z1lQo6Cs6DDcEs8fQ3Ap4bzUevfZ_c6IWNKNtmu42W5kUQ1xeo-bU voila c est tout pour aujourd hui
  31. 44 points
    anuscopie

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    comme prévu, ni les épaules et encore moins le mental. ça fait très peur de te voir t'auto proclamer coach si tu veux mon avis. rarement vu un tel paillasson, le gonz préfère lâcher 2k plutôt que de finir le challenge, c'est dire le peu d'estime qu'il a de lui même. encore un qui aura réussi sa campagne de pub en tout cas, gl pour ta plateforme coach.
  32. 44 points
    Skip

    Real Post 2

    TRAIVE DE PLAISANTERIE. J’ai vu le cardio en chef, tout s’est bien passé ils ont brûlé autant de terrain que les Américains au Vietnam mais c’est standardo d’apres lui. Tout roule, donc: faut juste que je reste sous anticoagulants pendant 3 mois puis je pourrais reprendre une vie normale (bon y’a environ 20% de risques de récidive mais j’ai un bon feeling cette fois je HODL) Le mec m’a même dit... que je ne devais pas me priver à mon âge, et que je pourrais picoler normalement !!! OMG si il savait hahahaha I’M BACK BITCHES (bon, avec modération )
  33. 43 points
    dominique75

    Road tripot 2019

    Jeudi 7 mars : Oceanside - Los Angeles - Paris - Los Angeles - Oceanside Wtf me direz vous Hier je me sentais tellement bien ici que j'ai regardé par curiosité combien me coûterait un billet d'avion de retour en aller simple. Je trouve ceci sur air Tahiti nui. Un joli billet d'avion en aller simple à -300 $ bagage inclus, de plus c'est un vol direct. Je réfléchis 1/4 de secondes (en fait non je réfléchis 1/4 d'heure). J'estime un budget supplémentaire de 1.2k pour rester 10 jours de plus ici, cela inclus l'avion, la voiture et l'hôtel. Alors je prends bien sûr, rien ne m'attends à paris à part les potes, qui comprendront. Bizarrement je n'ai pas pû réserver ce billet sur le site français de la compagnie, j'ai du le faire sur le site américain, mon adresse IP américaine m'ayant probablement aidé sur ce coup là. Je m'assois donc sur mon billet de retour que j'avais sur air France dans leur A380 et je ne pense pas que mon supplément bagage puisse m'être remboursé, mais je vais tenter qd même on ne sait jamais. Je n'ai même pas pensé sur le coup a contacter Air France sur le prix d'un report du billet d'avion. Je me connecte sur le site de location de voiture et je peux prolonger ma location actuelle, cela me permet de ne pas avoir à retourner à Los Angeles afin d'y laisser la voiture et en reprendre une autre, et ça m'arrange. Je reste donc 10 jours de plus, je n'ai pas de programme prévu, je vais gérer au jour le jour. Je pense néanmoins a retourner a Vegas 2-3 jours.
  34. 42 points
    jou0eur

    Real Post 2

    je me marie en juin 2020.
  35. 42 points
    Salut à tous. Un petit point sur la journée dhier. Une excellente session au Bellagio ou je finis à + 823 en 5h45 de jeu. J'avais une excellente table sauf un Suedois qui etait vraiment bon. En fin d'après-midi après une petite sieste jai joué en 1-3 au Venetian pendant une heure ou je perds 30$. En Avril la high hand promotion est a 500$ toutes les heures donc forcément la PR est pleine à craquer. J'ai basculé sur le DSE II un 125$ nlhe. 15k/20min. 93j pour 12 paid . Je bust au environ de la 25ème place il me semble; j'open KQo late poz et bb defend (25bb chacuns environs). Pour info cest le gars qui a gagné le tournoi au Wynn lors du deal à 5 de mon dernier sejour. Flop K82, il check , je cbet, il shove cest payé Monsieur. Il a K9 et river 9. Next. Jai super bien dormi je pense que jvais passer la journée au Golden Nugget. Affaire à suivre. Merci à ceux qui me suivent pour les +1 et les encouragements. Bonne journée !
  36. 42 points
    Kellegen

    ROFL thread

  37. 42 points
    BV77

    Challenge PokerStarsFR - BV77

    ON FAIT MOINS LES MALINS HEIN ty très content de mon jeu ce soir et sur ce tournoi j'vais finir par l'avoir mon titre scoop bordel (d'ailleurs si qq'un veut prendre 1 bet j'suis chaud ) gl all pour les séries
  38. 42 points
    KroolhearT

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    @zlatan35 @YoH_ViraL Un de vous deux chaud pour me jouer en hu live 50/100 ou+ après les wsop ? Histoire de continuer le spectacle que JulienRQT a arreté
  39. 42 points
    Vu les torrents de chiasse et de bashs moisis que tu postais sous ton ancien pseudo ici (ou dans le chat au table), il serait de bon ton de pas trop l'ouvrir sur ce sujet. T'as voulu te racheter une image et repartir de zéro, bien t'en à pris, mais fais pas le gars à l'éthique irréprochable qui se met au dessus à base de "vous devez être jaloux si vous bashez lol je suis au dessus de ça" alors que t'étais le 1er à parler comme un ado attardé il y a pas si longtemps
  40. 42 points
    dominique75

    Road tripot 2019

    Samedi 9 mars : Oceanside - Laughlin Je pars ce matin faire ma petite session de 2 heures au casino ocean's eleven afin de profiter du déjeuner gratuit. 2e main j'ai KK, je relance on est 4. Flop Qxx, vilain mise 20, je relance 60 il paye. River x, je fais 120 il passe. 30 min plus tard j'ai QQ utg. Je fais 12, on est 5 a voir le flop KQ3 avec 2 pic. Sb fait 20, je fais 75, bizarrement bouton paye et sb passe. Turn 3 treffle qui donne second flush draw. Je bette 175, me reste 100, bouton a environ 260. Il fait all in et je paye. Joli double up Ensuite j'ai les as au cœur off, straddle on, y a 3 limpeurs, je fais 36 tout le monde passe. Un coup que je joue très mal : J'ai 10-10, straddle, can limpe devant moi, j'hésite a squizze ou a l'impression, je limpe. Straddle fait 16, on est 6 a voir le flop pour 96$ AQT. Un mec fait 35, je paye, straddle paye. Pot 201. Turn 9. Mec fait 75, je fais 150. Straddle passe. River 5. Ça checke checke J'empile les jetons ce matin. Je finirais avec +808 en 2 heures de jeu. Je prends mon déjeuner au casino puis je prends la route pour Laughlin. Une longue route de 6 heures. Je passe par Palm Springs puis par le désert, ne voulant pas faire tout le trajet par autoroute. La forêt d'éoliennes avant d'arriver à Palm Springs Une longue ligne droite interminable à 29 Palms, Elle doit faire au moins 50 miles. J'arrive sur la route 66, il fait nuit. Ça file le bourdon de rouler seul de nuit dans le désert, je ne croiserai quasiment personne. Ici l'enseigne du motel Roy's est dans le noir Ensuite je prends l'autoroute jusqu'à needles, je ne croiserai que des camions J'arrive à Laughlin, ville casino a la frontière avec l'Arizona. Je check in au Colorado Belle, que j'ai payé 50$ toit inclus, contrairement aux hôtels de Las Vegas à +150$ ce samedi soir pour le moindre motel Je termine ma journée dans le jaccuzi Bilan poker : 26 sessions, +544$ suis enfin redevenu positif.
  41. 41 points
    Pas terrible par rapport au run de certains, mais ça reste une perf' 6 max 10 euros
  42. 41 points
    Mais non @dKitouille! Pfff il avait rien compris @PonceP... On avait gardé le joli screen pour claquer le hat trick On s'inclinera malheureusement runner-up de l'Event 131...
  43. 41 points
    nad9

    Retour au charbon

    Sortie du rdv à l agence à 13h30 pour la signature du compromis, je regarde autour de moi, il fait beau, il y a du monde sur le port, les jupes sont de sortie, cette journée semble clairement destinée à siroter des pressions pépère en terrasse. Mais voilà, je me souviens de cet engagement stupide que j ai pris sur le CP dans mon 1er post et comme j ai pas très envie de me retrouver à faire la manche sur le strip avec mon costume d Elvis et ma guitare sous le bras, je rentre bosser. Petite session de l aprem midi avec une douzaine de mtt lancé sur wina et 3/4 sur pmu. 0 itm sur wina, mais la 1ère win du challenge sur pmu. Bon c est pas bizance mais c est toujours bon à prendre. Petite pause apero entre 18 et 20h puis on y retourne. Encore une petite douzaine de mtt sur wina mais tjrs pas le moindre itm.. Et sur pmu on bulle la tf du main event à 33e. Avec tout ça, on a fait un peu décoller la roll sur pmu mais on est revenu au point de départ sur wina.. Les vases communiquant toussa toussa..
  44. 41 points
    General_doc2

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Didier Deschamps
  45. 40 points
    Here we go again ! J'avais bien kiffé faire un Trip Report l'année dernière alors c'est avec plaisir que je recommence cette année, toujours dans la même optique en postant des petites news au fil des journées. Pour les habitués de Vegas, vous connaissez peut-être un séjour en solo, à deux, trois, voire quatre éventuellement... mais à dix ?!? C'est ce que nous allons vivre avec @yoyoboss, @Ji., @CR44et 6 autres gars avec au programme poker, barbecue, apéro, piscine, Death Valley, randonnée... J'ai donné le lien du topic à ma femme donc on ne parlera pas de putes, Rhino ou cocaïne, OK ? -> Pffffffffffffff Enfin, si par hasard, sur un malentendu, je tombe sur une paire de boobs, je posterai comême, pour les copains hein ! -> Aaaaaaaaaaahhhhh Avec Vince, nous partons lundi prochain en "éclaireur" puisque je devrais rentrer le 20/04 pour l'anniversaire de ma fille (#TeamPapa aussi @BLANKO1TDA1) et les 8 autres arriveront vendredi 12 pour repartir le 22/04. On aura même notre Cousin Hub New-Yorkais en guest star sur la fin de séjour. C'est cool pour le CP puisque nous allons assurer la continuité des TR après ceux de @dominique75(ici) puis celui d'@alextonton26(en cours ici). Nous sommes toujours autant brokes et fishs mais on se fera plaisir à notre niveau avec quelques events DSE du Venetian et les tournois réguliers du Strip. J-6.
  46. 40 points
    just1_béber

    Real Post 2

    Des années plus tard, et pourtant la question de cette enfant est restée sans réponse
  47. 40 points
    loorent

    Coverage WPT Barcelone 2019

    Après être tombé à 7bb en milieu de journée, on fait le day3 un peu au dessus de l’avg vamos !!!
  48. 40 points
    dominique75

    Road tripot 2019

    Vendredi 8 mars : frontière mexicaine - réserve indienne Barona Ce matin je me promène sur les bord de plage proche de la frontière avec le Mexique. Je prends mon passeport sur moi au cas où la border patrol me controllerait. Passage dans des dunes marécageuses afin d'arriver à l'océan J'arrive sur une longue plage déserte. Il faut dire qu'il est absolument interdit de se baigner ici, l'immigration pouvant penser que vous venez du Mexique à la nage Plage qui donne sur le Mexique au loin L'espace reste naturel et protégé. On y rencontre des centaines d'espèces d'oiseaux différentes Le mur qui sépare les 2 pays commence a apparaître Des mexicains y ont accroché un drapeau américain Je vois la plage de Tijuana, quelques personnes s'y balladent Un point de vue depuis le Mexique sur les USA. Je ne m'approche pas à plus de 10 mètres de la barrière, les échanges avec les mexicains sont interdits et de plus j'aperçois une voiture de la border patrol qui veille au grain. Vue sur la ville de Tijuana et sur le mur qui longe la frontière Je pars ensuite a San Ysidro, ville frontalière où il y a la douane entre les 2 pays et un outlet qui est collé à la frontière. On voit le mur depuis l'outlet Le mur existe bien de ce côté ci des USA. Je déjeune dans l'outlet, je n'y trouve rien d'intéressant les prix sont plutôt élevés pour un outlet. Puis je pars en direction de la réserve indienne Barona où il y a un casino avec une poker Room. L'entrée du casino. Ici le personnel est aux petits soins pour vous. Ils vous font coucou, ils vous proposent de vous amener en cart électrique du parking au casino. A la poker Room je prend la carte du casino et j'ai droit à des petits cadeaux. La liste d'attente est longue. Ils ont la bonne idée de donner un bipper afin qu'on puisse se ballader dans le grand casino spew quelques dollars aux slots ou bien comme moi au black jack. J'ai reçu comme cadeau de bienvenue 20$ à utiliser uniquement dans les blindés. C'est assez malin je trouve, le temps de passer 6 orbites en 1/2. Je jouerai 30 minutes en 1/2 capée à 100$ puis j'irais jouer en 1/3 capée à 400$ Cette nana qui porte un sweet de la NAVY en mettra partout. Elle joue 90% des coups, fait la calling station jusque là River, paye des gros barrels River avec 4e paire (et souvent elle bluff catche). Son stack fait le yoyo entre 400 et 1.000 et tous les joueurs présents à table veulent en découdre avec elle. Je joue quelques coups avec elle. Mon stack passera de 300 a 350 puis redescendra a 200 pour remonter a 350 puis redescendra à 170. A ce moment je n'ai pas la présence d'esprit de compléter mon stack a 300, puis viendra ce coup : Je suis utg avec QQ, je relance à 12, et on est 6 a voir le flop (WTF généralement on est 3) AQ8sss (trois piques). La je me dit que qqun a bien un as, que quelques d'autre a bien un tirage couleur et un autre tirage straight, et j'aurais une dizaine d'outs pour améliorer mon brelan floppé au cas où . Je fais 60 dans 72 et nana NAVY paye. Turn Q . J'envoie tapis à 92 qu'elle snappe. Elle avait floppé nut flush avec K4ss . La je me dis que j'aurais dû rester Cavé a 300, j'aurais doublé. J'ai un pote qui me dit que sur ces tables il faut rester caver max. J'ai encore miss de la value cette fois-ci. Ensuite je jouerai en resserrant mon jeu et je gagnerai encore quelques $. 3 heures de jeu et les regs à gros stacks se pointent à la table, ils viennent d'autres tables. Il ne reste plus que 100$ a la nana, j'estime qu'il est temps de partir. Entre-temps le casino m'a offert le repas du soir. Je repars avec +157, bien content d'avoir joué une partie active. Croupière très sympa. Les conditions de jeu sont extra ici, le personnel est aux petits soins, le seul point négatif est la longue liste d'attente pour jouer. C'est pour moi une bonne trouvaille, j'y retournerai avec plaisir. Bilan poker : 25 sessions, -264$
  49. 39 points
    Merci ça remonte le moral !
  50. 39 points
    MuffinMan

    HU4ROLLZ julienrqt vs ilares

    Merci pour ta remarque
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
English
Retour en haut de page
×