Aller au contenu
Ce blog
  • billets
    8
  • commentaires
    50
  • vues
    10 452

À propos de ce blog

Billets dans ce blog

leo75012

Tout d’abords je tiens à dire que ce post est juste un C.R. , à la base je voulais faire un article plus fourni ou je donnais ma méthode que j’estime gagnante à Wagram, mais je pense avec le recul que c’est un peu présomptueux de ma part après si peu de session, 14 en l’occurrence. J’attendrai donc un ou deux mois avant de le poster.

Juste les grandes lignes sont qu’à Wagram les fondamentaux du poker doivent être respecter à la lettre. La position, le pot control, éviter tout spot difficile, bref ça parait simple mais sa demande quand même une bonne discipline !!

Voici donc l’article que j’avais débuté :

Salut à tous, pour ceux qui suivent mon blog, vous êtes au courant que l’année dernière je me suis broke à Wagram, pour les autres voici un bref rappel des faits :

J’avais choisi l’an passé de tenter ma chance dans ce cercle car je connaissais une fille qui bossait las bas et que je ne payais pas la cotiz, bon déjà niveaux bankroll management on peut dire que c’était un poil aggro puisque que j’avais 600 euros soit 3 caves 8| , ensuite je n’avais jamais joué en cash, toutes les conditions étaient donc réunis pour que je prennent des tonnes !! 8^

Bon au final j’ai eu du mal a m’adapter au relance à 10BB préflop au limp call anytwo, j’etais franchement pas très bon à l’époque, meilleur que le field moyen de Wagram mais sans un gros edge, j’ai run bad dans des énormes pots et j’étais sickement scared-money. J’ai fait une dizaine de sessions, 3 positives, 7 négatives, j’ai pas su limité mes pertes sur les sessions négatives et ça a donc fini en brokage. :et-bam:

Nous revoici donc en ce mois de mars, prêt et déterminer à prendre ma revanche sur ces livetards !

Ce qui a changé : J’ai un bankroll management un peu plus saint, (4 caves :ninja::ninja: ), j’ai joué des milliers de mains de cash game online et je suis plus du tout scared-money.

Voici toutes mes sessions, avec si je m’en rappel un coup disputé, désolé pour les premières mais j’avais noté aucun coup et ma mémoire flanche ! :

Lundi 21 mars : +240, 4 heures :

C’est ma première session donc un petit temps d’adaptation s’impose, ça joue toujours aussi mal c’est bon signe !! Sa date quand même un peu donc je ne me rappelle pas de coup notable désolé. En tous cas j’ai joué super tight et visiblement sa a marché !

Mardi 22 mars : +180, 5 heures :

La même chose que la veille, pas de coup notable on a value tranquillement.

Mercredi 23 mars : +70, 3 heures :

Juste un coup dont je me rappel, j’overlimp au BO avec :Kh:Th , on est genre 7 a voir le flop :4h:5h:6s et all check, turn : :Ah , tout le monde check et je bet 8, la SB me check-raise à 24 et je just call parce qu’il est super aggro et qu’il va tout le temps barrel rivière. Rivière :5s , pas la meilleur carte et il bet 32, je tank un peu entre le call et le raise, mais je choisi de just call et il show :Ad:As . Je suis content d’avoir bien pot control mais un poil frustré quand même !

Je fais un premier bilan positif de cette première semaine, j’ai pas rentré de gros moove ni de gros bluff, j’ai value quand j’ai touché, give up quand c’était pas le cas.

Mardi 29 mars : +270, 4 heures :

Bon promis c’est la dernière fois que j’ai rien à raconter !

Mercredi 30 mars : -60, 3 heures :

C’est ma première session négative, j’ai pas de coup marquant a raconter, juste été ultra card dead, je suis pas resté longtemps du coup.

Mardi 5 avril : +380, 6 heures :

Ma best session pour le moment ! Pourtant elle débute mal je passe à coté d’un énorme pot, j’open utg+1 à 12 avec :Kh:Kd , je suis payé par le BO et les blindes, flop : :4h:5h:7s , la SB (le rappeur Tunisiano) donk à 24, call de la BB, je just call pour pot control et le BO fait 64, SB tank call, BB tank call. Je pense c’est un easy fold donc je tank un peu et envoi mes kings dans le muck. Au final la turn est le :Kc , tout va au milieux chez les 3 joueurs, river : :7d , et Tunisiano ship le pot avec :8d:8h , le BO avait :6h:4s. 8!O Sick…

Ensuite je grind tranquillement jusqu’à +180, je perds un coup ou je 3-barrel bluff un mec avec :Ah:Jh sur :2h:3d:5d:Kh:6d et il call avec :4s:4c .

Puis viens ce coup, un coup comme on les aimes, j’overlimp :6d:6s , le BO raise à 12, call des blindes et du limpers donc je call obv. Flop : :Qh:6c:Qc , BB donk à 50, je just call, BO shove pour 64, call call, sur le :8s il 2-barrel à 100 je shove pour 220 supplémentaire car si la flush rentre rivière sa peut ralentir l’action, il call, je run contre :Qs:Js et le short à :As:Qd , brique rivière et on ship un pot de 680 euros ! Vous avez dit easy poker ? :la-classe:

Mercredi 6 avril : -140, 2 heures :

C’est la première fois ou je jouais avec une durée « imposé » puisque j’avais un rendez vous dans la soirée, je ne le ferais plus car c’est frustrant de devoir quitter une table en négatif quand on sait qu’on a de grandes chances de récupérer son du !

Pot limpé 4 fois quand j’ouvre :Ks:Kc en SB, je raise 14 et je suis payé par un joueur en middle et un autre au BO, les deux sont assez deep. Flop : :Kd:9d:4s , je Cbet à 34 et je suis encore payé 2 fois, sur la :Qc turn, je bet 64, le joueur en MP call et le BO raise all-in pour 66 de plus, je suis quasiment sur qu’il a touché sa ventrale mais il y a beaucoup trop dans le pot, je joue encore 10 cartes, je choisi de call le joueur en middle à juste un peu plus donc de toute façon sa sert à rien de shove, et il fini par fold. Mon read est bon il a chatté sa ventrale avec :Jd:Th .

Quelques main plus tard j’open au HJ :Kh:Kd à 12 et le joueur en option call. On découvre :2d:9s:4h et on check check, je suis en position et ce flop est tellement dry que je peux lui laisser toucher un petit quelques chose, bingo puisqu’il donk 16 sur le :Js , il a souvent des draw je pense je dois peut être raise mais je continue ma ligne passive. Il bet 20 sur le :7d et je call pour voir un beau :9d:4s . Solide défense d’option !

Mardi 12 avril : -150, 10 heures :

C’est la session ou j’ai noté tout mes coups :

C’est une ouverture de table, personne ne cave deep mais je fais comme d’habitude et pose 220 sur la table.

1. J’open utg avec :Ac:Kc à 14 sur une option, un joueur en MP shove 76, je call il a :Ad:Qc et gagne le 70/30 en touchant sa dame. Sa commence bien !

2. Je défend :Ks:Qs en SB un squeeze du BO à 16, et sur :Qc:7c:5d un mec qui à limp call donk à 40, BO fold et il a 50 derrière, je shove et il call avec :Ac:6c , turn :4d , rivière : :8s qui lui donne quinte.

3. J’open à 12 utg avec :Qd:Qh et me fait 3bet par un livetard juste à ma gauche à 44, je tank et just call pour garder les mains que je bas, et pour setminer ;-) , flop :Ks:Qs:4h , je check il bet 70 avec 20 derrière je shove il snap avec :Jd:Jh , je pense qu’il aurait call mon 4bet préflop mais bon…

4. Je call en BB un raise à 14 d’un mec en MP, payé par la SB avec :8d:8c , flop :8s:Jh:5h , SB donk 50 je raise 120 qui correspond à son tapis, l’OR call et la SB aussi, le coup est à fond, je fais full turn tout de suite et ship ce beau pot.

5. Multiway limpé j’ai :9d:4s en sb, flop : :9s:4d:2c , je check, le donkey qui m’avait Sali avec AQ bet 12, je raise petit pour le garder à 28, il tank call, turn : :2s , pas la meilleur carte sa fait check check, rivière :As , c’est cool je bas quasiment plus rien et je check fold sa mise à 50.

6. Je call un raise en middle à 16 avec :8d:8s , je float son Cbet à 20 sur :Ts:Tc:7d , vilain est un reg pas mauvais, pas mal de leak mais il comprend quand même pas mal le jeux et il est deep, il 2barrel à 38 et je choisi de raise à 92 parce que un bluff sans équité ça a quand même du panache ! Il tank et shove, je fold et il show :Td:7c , toujours eu les bons timings !!

7.Tout le monde passe et le BO limp, j’ouvre :Kd:Ks et je check en SB, BB raise 12 avec 40 derrière, BO fold et je push, il snap avec :As:Ad , pas de K.

8.J’ouvre :Ks:Kh à 12 au CO, call par BO et SB, je Cbet 24 sur :Ts:9c:4c , seule la SB paye, turn :Qs je 2barrel à 38, il call, rivière :8c il check et je check back il ship le pot avec :Qc:8d, solide ligne.

9. Je raise à 14 en MP après 2 limp avec :Ac:Qc , payé 4 fois, je Cbet 20 sur :Js:3d:4c , seul le vieux donkey de la main d’avant call avec 28 derrière. Check check sur le :8s , et je check fold sur la rivière :8d , il show :Kc:Qd , solide float !!

10. J’open :Ac:8c en middle, les blindes call, Flop : :4c:7c:Jd , je Cbet 22 les deux call, all check sur :2s , et rivière :3c , SB check et BB bet 20, il a tout le temps flush au roi dans ce spot donc 2 solutions s’offrent à moi, je peux raise 50 et me faire snap mais je préfère l’autre solution qui consiste à shove 120 effectif, il tank tank et à la fin du time il call avec :Kc:9c .

11. J’ouvre :Kd:9d à 12 utg+2 (j’aime pas trop d’ailleurs) , call CO et BB, flop :8d:8s:Jh , BB donk 12, je raise 34 et CO me snap call, BB fold, CO a souvent un J ou 99, TT, turn : :8c , je bet 54, vilain est très deep comme moi, il avait fait des mooves un peu bizarre mais je l’avais catalogué comme un joueur décent capable de passer des bonnes main, il call il a donc un valet, rivière : :Qd , je choisi de pas give up et bet 172, il tank et fini par call avec son valet… Encore une fois je suis sorti de ma ligne no bluff et j’en paye les frais…

12. J’ouvre BO avec :Ac:Kh , SB call, profil de vilain grand spewtard, et je vais call 3 barrel sur :Jh:Ah:8h:Jd:Kc , respectivement à 16, 38, 72. Sa gagne il show :As:7s .

J’aime bien cette session elle est assez représentative de ce que peut être Wagram et ce qu’il faut faire et ne pas faire, genre pas 3barrel bluff une callingstation.

2e session négatives donc, va falloir se reprendre !

Mercredi 13 avril : +200, 4 heures :

Dans ce coup vilain est le fish qui m’a sali la veille avec AQ contre AK. J’open à 12 au CO avec :Jd:Td et il call au bouton. Je c-bet à 16 sur :2d:4d:7c et là il shove 170 !! Voyons l’analyse, avec QQ+ il aurait shove préflop comme il fait d’habitude, pareil avec AT+, donc sa range est 55-99, j’exclu JJ et TT parce que ya beaucoup moins de combinaison vu ma main, et on peut rajouter A7, K7. Je suis donc souvent en flip, je tank pas mal, et me dit que c’est être scared-money de fold, je choisi donc de call à la fin du time et il me dit bien jouer j’ai rien et show :Ks:9c !! Je joue donc 15 cartes et on est parti !! turn : :3s (sick brique) et rivière : :Jc !! Même en l’écrivant je sais pas si le call est bon, il aurait aussi pu avoir un meilleur flushdraw, je sais pas si c’est just du gambling, je veux bien des avis.

Dimanche 17 avril : +110, 5 heures :

J’ai fait une grosse erreur lors de cette session, en partie expliquée par le metagame : un reg ultra LAG de wagram open à 16 au BO dans un pot limpé, j’ouvre :Kd:Qd en BB et choisi de call. Je just call pour plusieurs raison, je pot control déjà, main se jouant bien postflop , Il est deep, la table avait une forte tendance a limpfold donc je vais souvent jouer le coup en tête à tête et je crush totalement sa range de squeeze au BO. Je 3bet pas parce qu’il call tout le temps en position. On est 2 donc sur un board :9d:Jh:Qh, je check et il Cbet petit à 24, je call. La turn :Kc est pas forcément une super carte et en écrivant ce coup je me rend compte que j’ai vraiment fait nimp puisque je bet 44, il tank shove pour 100e de plus avec l’air mourant, je le snap et il show :8s:Th pour quinte du bas floppé. Je le snap parce que je l’avais vu plein de fois shove avec des draw mais bon autant j’aime bien mon play préflop, postflop, autant c’est vraiment à l’envers turn !

Lundi 18 avril : +370, 4 heures:

Bon bah c’est pas les coups les plus intéressant à raconter mais bon voici un bon setup comme on les aime !

Le joueur utg+1 open à 12 quand j’ouvre :Ac:As , il a 82 au début du coup et j’ai envie de tout mettre préflop donc je 3bet à 33 pour lui laisser de la fold equity, le HJ contrarie mes plan en shovant pour 70, le BO se dit que c’est le moment d’envoyer ces 160euros au milieu et shove, le relanceur initial tank pas mal et choisi de gamble en mettant tout aussi !! Bon bah call…

utg : :8h:7h8|

HJ : :Kc:Ks

BO : :Ah:Kd

Bon c’est surtout utg qui me fait peur et le flop :6h:9d 8d ne vient pas me rassurer ! :sos:

Turn : :6c

Rivière : :6d sans souffrir ! :(*)

On ship donc ce pot de 480euros !

Mardi 19 avril : -10, 4 heures:

Cette session fait partie de celle ou je suis tombé très bas avant de limité la casse.

Je perd d’entré un gros pot : je squeeze au BO avec :Ad:Kd , et seule une vieille dame très fishy complète, flop :6d:4d:Tc , elle donk bet à 44 avec 90 derrière bon bah on met tout, elle snap avec :8d:6c , 2 briques plus tard je perd ce gros pot ! Je lui demande pourquoi elle snap elle me répond qu’elle défend toujours ces paires… ok c’est bon à savoir.

J’ai du mal a jouer à cette table, il y a ou des nit, ou des callingstation mais je suis card dead, je descend jusqu'à -370, et je choisi de sortir de table 10 minutes car je suis en tilt, je vais aux toilettes et regarde un peu les chinois jouer à leur jeu bizarre, et je remonte paré au combat ! :super:

S’en suit une longue période de grind, je 3bet pas mal en position, je reprend 100euros comme ça quand viens ce coup : je sqeeze au BO à 16 avec :Ac:Kh , un fish deep me call en option et on découvre :Ac:Jh:4h , il donk bet à 50, je shove pour 120 de plus et il snap avec :Qh:Th , pas d’horreur et ce coup est assez significatif de la tendance des fishs de Wagram à surrestimer leur tirage, surtout les flush draw !

Mercredi 20 avril : +270, 4 heures :

La bonne nouvelle c’est que la vieille d’hier est de retour à ma table ! Il y a aussi un mec avec une grosse tendance a spew et a tilter, on me dit qu’il a déjà perdu 1200 en 2/2 !

Bah justement il doit déjà être à 3, 4 caves de perdu quand viens ce coup, je l’avais déjà vu arracher plein de coup en position, souvent en représentant rien, la dans un pot limpé je suis en blinde avec :Qs:Ts , tout le monde check sur :6s:6d:2d , on est 4 dans le coup, sur la turn, tout le monde check et il bet 12 sur l’ :As , je call pour le flush draw et parce que je me sent devant, un joueur en middle call également, rivière :Kc même schéma, check check il bet 24, je tank call l’autre joueur fold et il muck, je show obv pour le faire définitivement tilt. Honnêtement je passe pas ma vie à faire des call queen high, mais le profil et le metagame font du call un choix presque évident, après il y a aussi la brag equity assez évidente !

Voici un coup sick ou je joue à l’envers, c’est assez bizarre au niveaux des sizing préflop en gros sa fait open à 8 en début de parole, 3bet à 16 en MP et je choisi de call avec :Kc:Qc , le joueur en MP est mauvais et deep ce qui explique le call, l’OR fold et on est 2 sur :Ks:Ac:Qd , je vais check call 40, son sizing est sick mais je pense représenter de la force sur ce board, turn :4d , il 2barrel à 72, j’aime pas shove parce que il passera toujours ce que je bat et sur ce board je bat pas grand-chose, je call encore une fois (sick callingstation), rivière brique, je check espérant qu’il check back mais il shove pour 150, bon je tank pas mal, concrétement je bas une mais c’est AJ voire AT, je rappelle qu’il est mauvais, mais bon en 3bet il a plus souvent AA, KK, QQ, AK, AQ, ce qui me fait hésiter c’est qu’il envoi masse tell de force, genre il rigole, il boit 2, 3 fois dans sa bouteille d’eau, bref sa me fait hésiter encore plus mais je fini par me résoudre que le seul play acceptable est de limité les dégats en foldant, et il show :Ad:Jc , et me dit qu’il me voit sur AT… So sick !!!!! C’est mérité parce que j’ai fait nimp…

La table est bizarre il y a des gros stacks mais c’est pas le genre à faire des livraisons, les autres ont plus rien je change donc de table, et ce choix va se trouver très judicieux !

Je check :Ks:Ts en SB, la table est très deep et très mauvaise, c’est genre un best of des plus mauvais regs de Wagram, il y a juste le cpiste Sentenza en position sur moi mais je pense pas qu’on va trop se jouer, pour revenir au coup on est donc 6 a voir le flop : :2s:3s:5c , je call un bet de la BB à 12 et on est encore 3 à voir la turn : :Ts , check, BB bet 12, Sentenza call, je raise à 34, BB call, Sentenza raise 92, c’est sick parce que je voulais pas le jouer et je me retrouve dans un gros pot avec lui, c’est sur qu’il a la flush mais j’éspère pas max, je shove donc pour 120 en plus, BB fold et il commence à tank, comme il tank je lui dis qu’il a pas la meilleur main et que il doit fold, j’avais déjà pas mal joué avec lui en home game, pas spécialement envie de prendre son argent, le pot était déjà conséquent. Il fini par fold :Js:4s et je lui montre ma main.

Quelques mains plus tard je squeeze au BO avec :8d:8s à 16 et suis call 4 fois, sick, flop :8c:8h:7h , <3 moins sick, SB open shove 72 et je call, show et il muck avant de voir la fin du board.

Bon j’ai pas noté tout mes coups, mais j’en ai déchatté quelques uns, comme vous pouvez le constater j’ai eu des bon setup en ma faveur, c’est clair que ça aide, n’hésitez pas à critiquer, commenter certains coups.

A bientôt !

Léo ++

leo75012

Le réveil est dur, j’ai mis super longtemps à m’endormir, il est 11H30, on a dormi 5H30, pas top pour commencer une journée qui devrait ce prolonger tard dans la nuit !

Je check le PC et la bonne nouvelle c’est que beaucoup de mes potos sont encore in, seul Roro à bust, j’ai reçu beaucoup de soutien sur le CP et facebook, c’est cool de se sentir soutenu dans un sport « individuel ». :thanks:

On arrive au Lyon vert et je vois que je suis bien chipleader avec 50K de plus que mon premier poursuivant, pas de gros stacks à ma table, seul hic j’ai écopé du siège 1 ce qui est pas top.

Je m’installe donc table 2 et brag intérieurement en me disant que si je suis déplacé ça sera pour la table 1 !

Round 12 : 600/1200 100

Premier coup d’œil à la table, j’ai pas l’impression qu’elle soit très dure, la moyenne d’âge est aux alentours de la quarantaine, personne que je connais, elle s’annonce bien cette journée !

Les deux premiers coups joué sont assez symptomatique de ce que va être ma journée :

Le premier j’open au BO à 2550 avec :6c:5d , le joueur à ma gauche call en SB et la BB fold. Au moment de ce coup je ne sais pas que le joueur en SB est Karadok1 sur le forum, un bon joueur donc.

Le flop s’ouvre sur :Ad:Kd:Tc , il check call ma mise de 3 025, turn :Ac, même opération à 5 500 cette fois, à ce moment là je le voit sur un as pas très bon, mais pas sur un draw, la river est parfaite pour 3barrel bluff : :Qd , il check encore et j’avance 10 000, il ne met pas très longtemps à me call avec :Ah:8c . J’aime bien mon bluff, je pense que ma main est polarisé, il est pas obligé de call, mais il avait du trainer sur le forum ou ma légendaire réputation de spewtard m’avait précédé.

La deuxième je 3bet au bouton avec :Kc:Ks une ouverture à 3000 du CO, Karadok call en SB et le CO paye également. Flop : :Kd:Qc:5h , check check, je Cbet et il turbo fold, sick hier dans ce spot c’est obv que quelqu’un aurait eu pp5. 8|8|

Round 13 : 800/1600 200

Je continu à pas gagner un coup mais pour qu’on rigole quand même je vais vous en narrer un marrant :

J’open 3 500 au CO avec :8d:7d , Karadok1 call au bouton et la SB fait tapis pour 110 000, :cheer: solide 3bet, j’hésite à me level, mais fini par passer.

Round 14 : 1000/2000 200

J’ai réussi à remonter vers les 300K, je sais même plus comment c’est dire mon niveau de concentration de la journée, quand un nouveau joueur arrive à la table et ouvre en MP à 5 500, je call au bouton avec :Kd:Qc , le flop : :9d:8d:2c , il Cbet à 8 000 et je choisi de foat. Turn :9h , il bet encore un truc comme 15 000 et je choisi de raise à 38 000, pourquoi ce raise ? D’abords parce que je suis un spewtard fini et qu’on se refait pas, ensuite parce que je suis con, et accessoirement parce que c’est sur qu’il a pas le 9 dans sa range. Il tank pas beaucoup et call. Je pense qu’il a souvent une overpair là-dessus. River :Td , quelle belle carte pour bluff, elle fait tout rentrer, il check et j’avance 62 000, mais là il snapshove le goujat ! C’est sick parce que je sais qu’il à jamais de 9 et pas souvent des draws mais hauteur roi sa gagne pas souvent donc je fold dégouté, il finira dans les 18 ce joueur et le lendemain quand je lui demande ce qu’il avait il me répond :Qh:Qc , sick tilt de malade, FML, je suis en tilt. Bref encore une fois j’aime bien mon move mais pas contre un joueur avec ce profil qui lâche jamais top paire.

Quelques mains plus tard j’open à 4 800 au BO avec :Tc:9c, seule la BB défend, et on découvre le flop : :Jc:8s:4d , il donk à 7 000 et je call. Il a 75 000 au début du coup je dois raise je pense a ce moment là mais je just call, il bet 18 000 et je choisi de shove, sa me dérange pas de shove au flop mais j’aime moins le faire maintenant avec une seule carte à venir. Bref il tank mais call avec :Jd:Qh . L’une des pires mais pour moi et une brique plus tard je pointe à 200K

Toujours dans la même lancée je 3bet une ouverture du HJ au BO avec :Ac:Kh , il call 15 200. :Ah:2d:9c et là il donkbet à 18 000, j’aime pas le donkbet mais je pot control et just call. Il check sur le :Jd , je le met souvent sur un as moins fort et quand il check là peut être sur AJ. River : :Kd , là il mise 32 000, c’est assez tendu entre le fold et le call mais mon état de tilt me fait insta call pour qu’il me révèle :2c:2h . Je me console en me disant qu’il joue très mal le coup et qui pouvait me prendre plus mais bon…

Round 15 : 1200/2400 200

J’ai l’average à ce moment là, je ressert considérablement mon jeux, j’essaye de détilter, mais c’est pas facile, je suis vraiment card dead, aucun move passe sa contraste vraiment avec hier !

Round 16 : 1500/3000 300

Entre les tentatives de vols de blindes et les antes je descends doucement mais surement vers la zone des 25 BB. Je remonte un peu en commençant à resteal, sa se passe bien c’est une zone que je connais bien donc je remonte de 70k à 95k tranquillement. :la-classe:

Round 17 : 2000/4000 400

J’ai pas joué un coup depuis quelques temps, j’ai 90 000 au début du coup quand j’ouvre à 8500 utg+1 avec :9d:9c , le joueur que j’ai fait doubler avec mon tirage quinte call au bouton et la SB raise pour 22 000. Je tank un peu et choisi de shove. Je veux bien vos avis sur ce coup, vilain à 120 000 au début du coup et a été assez tight. Je shove espérant un flip mais après deux minutes il call avec :Jd:Jh et on va devoir chatter ! :Qd:8c:9s ALLEZ ONE TIME :2h il lui reste 6 cartes :Ts sick. :roulette::roulette:

La dernière main est anecdotique mais elle fait mal quand même.

C’est donc sur ça que je fini mon PPD de Lyon, j’ai probablement rarement été aussi déçu dans ma vie, le contraste entre mon euphorie du day1 fait place a une grand tristesse, bien sur ce n’est qu’un jeux mais le moment ou on bust d’un tournoi est vraiment dur. :bye:

La déception mis de coté essayons de revenir sur ce qui on été mes leak en day 2.

1. Il faut bien le reconnaitre j’ai quand même été très card dead en Day 2, cependant avec le stack que j’avais j’aurais du être beaucoup plus patient.

2. L’hygiène de vie pendant le tournoi, n’a pas été top, très peu dormi, mal mangé, on entend constamment les pros parlé de leur condition physique, je me suis rendu compte que c’était primordiale !

3. La gestion du tilt, j’ai déconnecté du tournoi alors même que j’avais encore l’average et que rien n’était fini, suite à une accumulation de mauvais coups.

Bon je vais dresser un bilan de mon week end qui la déception atténué est très positif.

Tout d’abord un énorme GG à mon pote Ludo « Dreamz » avec qui j’ai fait le déplacement, et qui ship la 3e place après un bon deal à 4 left. Il a seulement 19 ans et c’est déjà un sick shark, il était descendu à 6 000 en day 1 avant de remonter. Enorme perf qui tombe à pic pour lui et me permet de prendre un bon billet vu qu’on avait swappé 10%. J’espère qu’il va enfin bien gérer sa BR et on va très vite en réentendre parler ! :devil: Grace à lui j’ai vécu le day 3 par procuration et c’était cool de le railbird.

Satisfait aussi de mon jeu en day1, certes j'ai run comme jésus mais j'ai vraiment su l'exploiter, j'ai eu des timings parfaits, je pense avoir vraiment développé mon A-game et je trouve ça encourageant pour la suite! :super:

J'ai toujours dit que l'ambiance et les rencontres que j'avais pu faire autour d'une table faisait parti des raisons pour lesquelles j'aime ce jeux et j'en ai eu la preuve à Lyon. :bieres:

Je vais essayé de remercier tout le monde et je m’excuse d’avance pour ceux que je vais oublier :

Alors déjà merci à tous ceux qui m’ont encouragé à distance : Ma mère déjà, qui a pourri le thread du tournoi en mode fangirl, ma femme Linda qui stressait pour moi à distance, les potos Xmoon, Fow, DomAA, Nam, Bigsick, Mag, Aly, Tilou, Sam, Yohan, Paul, même ceux qui on juste pensé à mettre un petit message sur FB ou CP, sa m’a vraiment fait plaisir. :thanks::thanks:

Merci aux potos sur place que j’ai pu apprendre à connaitre : Steven et Roro déjà avec qui on partageais l’hôtel et avec qui on a bien ri, Sebton et Steph que je connaissais mieux.

Ceux que j’ai rencontré las bas, Rothen76 qui était à ma table en jour 1, Alexandra « supercrapeau » qui ship la deuxième place, gros GG à elle, elle a su profiter de son gros run en day3 et à fait parler son skill après.

Karadok1 qui m’a fait chi** à table mais qui est un mec super sympa que j’espère revoir sur le circuit, pareil pour Holowitz qui est vraiment un grand spewtard mais que j’ai trouvé très bon.

Greg « Juda92 » qui m’a rendu un gros service et qui c’est mis avec moi en mode fanboy de Dreamz en TF.

Cool aussi d’avoir pu mettre des têtes sur des pseudos, surtout quand il s’avère super sympa comme SMC, Kawashenko, j’ai oublié les noms du reste de votre équipe mais pareil très sympa !

J’ai pas mal parlé avec Lynch en fin de day2 c’était très sympa aussi, très enrichissant.

Gros merci à Victor « Tapis volant », je le connaissais déjà mais j’ai été pas mal avec lui les deux derniers jours, vraiment un super mec qui fait pas un boulot facile et qui m’a offert mon moment de gloire !

J’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à le jouer et à l’écrire et j’espère à très vite ! :up)

Léo ++

leo75012

Bonjours à tous et à toutes, oui je sais, ça faisait belle lurette que mon blog n’avait pas été actualisé, il était donc grand temps de se bouger !

2011 n’a pas très bien débuter en terme de perfs en tournois, je run pas super en live depuis le début de l’année, ce qui me donne le droit d’employer des expressions comme, « jamais le flip », « toute ma vie…», ou encore « keske je suis noir ». C’est donc en pleine confiance que je me rendais jouer le Partouche Poker Deepstack de Lyon ! :victory:

Partouche Poker Deepstack, casino du Lyon vert.

Ce tournoi est la deuxième étape du Partouche Poker Deepstack, le buy in est de 500 euros, la structure est magnifique, 50 000 jetons de départs, round de 1 heure, tous les paliers sont là, on va pouvoir jouer un beau poker !

Je fais ce déplacement accompagné de Ludo « Dreamz » avec qui je swap 10%. :diablo:

On retrouve Roro et Gloub à l’hôtel et nous voilà parti pour le Lyon vert !

Je suis assez content car je suis pas du tout stressé, c’est quand même mon plus gros buy in jusqu'à présent et je pensai avoir un peu d’appréhension mais pas du tout, je suis détendu et c’est déjà un premier bon point.

Le deuxième bon point est que j’hérite de la table 35 et que la table 35 ben elle a pas l’air très dur, je juge un peu les gens sur le physique, ce qui est stupide d’ailleurs, mais c’est vrai qu’un mec de 50 ans avec un maillot de l’équipe de France de rugby qui pour ses premiers mots dit : « Je me suis fais craquer mes 3 derniers brelan », je ne pense pas que ça soit un Phil Ivey en puissance.

Round 1 : 25/50

Je profite de ce premier round pour observer la table, la dynamique est très callingstation, ça paye any 3bet, souvent des multiway, c’est pas les tables que je préfère, mais bon à 1 000 BB on va aller voir quelques flops quand même.

Je vois arriver en retard le Cpiste « CatchmeIspew », ça va j’ai la position sur lui mais c’est pas une super nouvelle !

Je joue quelques petits coups pas très important, j’ai un bon siège les joueurs agressifs sont à ma droite, à ma gauche ça joue assez tight, rien de notable dans ce premier niveau.

Round 2 : 50/100

Bon allez, on est quand même là pour raconter deux, trois coup de poker donc voici mon premier gros coup joué :

Un joueur pas très bon relance en MP à 250, j’ouvre :5d:6d et 3-bet à 750, j’avais pas une image trop dégeulasse à ce moment mais il 4-bet à 2 000, je vais souvent passer dans cette config mais là on est vraiment deep, et de toute façon j’étais obligé de placer un 5-bet light dans les premiers niveaux donc je porte les enchères à 6 000, il tank pas mal mais fini par call, pour moi j’abandonne le coup. Flop : :Qh:4d:9c, il check et je check back. Turn : :2c , il check encore, j’ai vraiment du mal à le mettre sur une main, je vois les dames qui voudrait trap ou les 10, les valets. Je check back encore une fois, rivière : :Ac , il check et je suis toujours dans le noir sur sa main, ce qui est sur c’est que au showdown ma hauteur 6 perd donc je choisi de bet 7 500 et il instafold. Je trouve vraiment cette main bizarre, je veux bien vos avis sur sa range et sur la ligne à prendre.

Dans la foulé utg relance à 250, j’ouvre :As:3s et choisi de call, tout le monde passe jusqu’au CO qui squeeze à 700, utg paye et je call pour la cote et la profondeur des stacks (et la lecture du sabot :ninja: ). Flop : :Qs:6s:4s , pas dégeulasse ce flop, utg check, je limite tel un jeune renard et le CO Cbet à 1500, utg passe et je choisi de relancer à 4 000, je pense qu’ici il a souvent AQ ou KQ, mais j’avais montrer une image aggro et il pouvait me voir en move, il relance en effet à 10 000, il a pas réfléchi beaucoup, il a vraiment l’air fort donc maintenant je le met plus sur flush floppé avec :Ks:Js ou QQ, c’est les deux seules mains qu’il peut avoir dans sa range de 3bet préflop, je décide que tout aille au milieu maintenant et je shove, il tank longtemps donc j’exclu la flush il a donc deux femmes (mode livetard on), j’essaye d’envoyer masse tells de faiblesse et ça marche puisque après 3 minutes il call, il a bien :Qh:Qd et on serre les fesses contre la doublette. Deux briques plus tard il est éliminé et je grimpe à 110 000.

Round 3 : 75/150

Je commence à changer de vitesse dans ce niveau, la table s’est un peu resserrée, ça me permet de prendre pas mal sur des combos 3bet, Cbet qui marche bien.

Le joueur au HJ relance à 450, il avait jamais foldé sur un 3bet mais il était assez passif postflop donc je 3bet à 1 200 avec :Ts:9s , il call comme d’habitude assez vite. Flop : :Js:5c:3d, il check et je Cbet à 1 600, il call très vite, turn : :Ks , j’avais pas prévu de 2 barrel mais cette carte est trop belle donc j’avance 3 000 il call encore une fois très rapidement, il a tout le temps un valet dans ce coup et je sais déjà que je vais 3 barrel la rivière, ce que je ne sais pas c’est si ça va être en value ou en bluff, rivière : :8d , ça va être en bluff donc, il check et là je tank un peu sur le montant, je pense qu’il va très souvent me call dans cette situation avec son valet, donc si je veux ce pot il va falloir lui demander de tout mettre, je shove donc pour 19 000 effectifs. Il tank 2 bonnes minutes et je pense qu’il va call donc je tente une ruse sioux, je fais mine d’avoir entendu call et m’apprête à retourner mes cartes, ça le perturbe pas mal et il fini par fold, obv je show et je rigole avec « Catchme ».

Round 4 : 100/200

Pas grand-chose à signaler, je touche comme un petit sagouin, quasiment tous les flops, mais je vais rarement au showdown je grind tranquille et monte à 125 000.

Mon adversaire Cpiste du jour veut raise au bouton mais il se trompe dans ses jetons et just call, la petite blinde paye et j’ouvre :As:Ah, je porte les enchères à 700 et je suis call par les deux, le flop s’ouvre sur :Ks:6c:4d , plutôt un bon flop je Cbet donc à 1 025, et me fait raise par « Hwolowitz » à 3 000 je l’avais déjà vu faire plein de moove donc je pense que je dois raise dans ce coup mais mon sizing est horrible puisque je shove pour 27 000 effectifs. Il snap avec :Kh:6h:roulette: , j’aime pas trop son play préflop mais j’aime encore moins le mien au flop, je pense que je dois 3bet fold sur un flop aussi dry il va jamais 4bet avec moins bien que moi. Bref ça me coute un bras cette affaire et on repasse vers les 90 000.

Round 5 : 150/300

Je regrind pas mal pour repasser la barre des 100K, je continu à connecter beaucoup de flop, vu mon image je suis payé assez light, tout va bien.

Round 6 : 150/300 25

Viens un coup ou le CO ouvre à 750, je suis au BO avec :Ks:Kc , elle est dure ma vie hein ? Je 3bet à 2 125, et il call, de toute façon quasiment aucun pot n’était pas 3 bet. Le flop: :8d:8c:2d , là il donklead à 3 000, je choisi de just call pour pot control, turn :Jc il 2barrel à 7 000, je peux fold mais son donk bet me persuade qu’il n’a pas le 8 et puis je suis sur que je vais toucher un roi river donc je call encore. Quand le :Kd apparait je me dit que j’ai quand même une sacrée lecture du deck. Il 3barrel à 10 000 et je shove, il tank pas mal de temps et je pense que mon travail de dégradation d’image le fait call muck un 8. Comme quoi au poker il vaut mieux avoir une lecture du sabot que du joueur. :sifflote::sifflote: Je suis vers les 150K.

Round 7 : 200/400 25

Je continue a tout toucher, c’est plutôt agréable a vrai dire, un mec en tilt arrive a la table et je lui prend pas mal en deux fois, une première fois avec :Ts:6s sur :Td:6d:4s:Qh:2h il paye mes 3barrel avec :9d:9s, une autre ou j’ai :2d:2h , turn gratuite qui m’offre brelan, je prend de la value turn river.

Ca fait du bien, la seule question que je me pose à chaque coups joué c’est à combien je value ! :pulp-fiction:

Round 8 : 250/500 50

Holowitz open au HJ à 1 100 quand j’ouvre :Ac:Ks , je 3bet au BO à 3 000 et il call, check check sur :Qh:9d:4d , je Cbet pas parce que j’ai un bon joueur en face qui sait que je Cbet 90%, il m’a déjà float pas mal de fois donc pas d’intérêt à faire gonfler le pot ; turn : :9h , même opération check check, rivière :2c et là il donkbet 15 000 dans 6 500 :sais-pas: , sick plus de deux fois le pot. Je suis presque sur d’être devant mais la cote est horrible, en même temps c’est un bon joueur et il sait que c’est horrible, j’avais déjà passer une fois sur un bet pot rivière de sa part en milieu de journée, donc je tank, on demande time au bout de 2 minutes, et je me dit qu’il value rien comme ça ici donc je dois call, mais il peut transformer une main qui me bat en bluff, style des petites pockets, c’est ça qui me fait hésiter, il reste 5 secondes, call ? 4, fold ? 3, fold ya rien dans le pot 2, allez on call je sais que je suis devant. Je vois à sa tête que je suis devant et show mon As high, il muck et je suis plutôt content de mon call. :la-classe:

Round 9 : 300/600 50

Chose assez incroyable aujourd’hui je vais perdre un coup, et un flip en plus, sick.

J’open 1 325 au CO avec :As:Kc , je me fait 3bet par le BO, un joueur décent, à 3 500, je répond par un 4bet à 9 200 et il snap shove, je compte son stack il a 40 000 quand même, bon j’ai une tonne donc je prends le flip, il show :4d:4s , sick sa change rien mais j’aurais aimé voire les valets ou les dix par principe, obv je touche l’ :Ad de suite mais il fait brelan au turn et il me coupe un bras.

Round 10 : 400/800 75

Je tombe vers les 180K quand viens ce coup, un joueur shortstack raise à 2 400, il se fait raise par Holowitz à 10 000, j’essaye de comprendre son sizing et j’ouvre ma main, :Ad:Ac , elle est de plus en plus dire ma vie non ? Je veux raise à 24 500 mais je me trompe et doit call les 10k, malgré ça le shortstack tank et shove quelque chose comme 18 000 en tout, holowitz paye comme la relance est bloquée, et il check-fold sur :2c:4c:Td , je fais face à :Kc:Qc chez le short et la turn est pas super pour ma main : Jd , c’est cool il joue tout le paquet mais vu mon run c’est OBV qu’il va pas toucher, une brique plus loin je grimpe à près de 220k.

Holowitz open au HJ à 1 800, je call au BO avec :Qh:4h , j’aime pas mon call préflop, c’est un peu à l’égo donc pas très malin mais bon… Je call son Cbet à 2 000 sur :Ks:Qc:6d il a quasiment tout le temps Cbet donc je suis souvent devant, la turn est un :Ts, il 2barrel et je call, je pense vraiment avoir la meilleur main, la turn est parfaite pour 2 barrel pour lui donc pour moi je suis toujours devant, rivière :4d, c’est clair que c’est une bonne carte mais pour moi elle change rien, j’avais décidé de call son 3barrel sur toute les briques et de give up les trèfle, les 9, les AS et les valets. Il trois barrel en effet je sais plus trop les sizings et je call. Il muck avant que j’annonce deux paires donc ma lecture était bonne. :super:

Dur news je dois changer de tables, je l’aimais bien moi la table 35 siège 5. :bye:

J’arrive donc à ma nouvelle table fort de mes 250K, la table a pas l’air super dur, 1/3 on l’air soul, sa s’annonce bien, je commence à ranger mes jetons et ouvre :Qc:9c , je vois que utg+1 à ouvert à 4bb préflop, je call donc et on est 2 à voir ce flop : :Jc:8c:6d , il Cbet à 10 000, c’est cher donc suspect, je choisi de raise à 24 000 ce qui avec du recul n’est pas la meilleur solution, ma main a trop d’équité je peux float pour avoir une ou deux free cards. Le mal est fait et il commence à tank vraiment longtemps en parlant, c’est un italien, je sais pas trop quoi dire j’ai l’air détendu mais après 4 bonnes minutes de réflexion il choisi de shove, sick je compte et il a beaucoup, j’ai 80k à rajouter dans un pot qui va en faire 200k, si mon read est bon et qu’il a AJ j’ai 15 out, si il à une overpaire j’en ai 11 ou 12, je le vois pas sur les trèfles. Si je perd ce pot il me reste plus de deux fois l’average donc ça ne met pas mon tournoi en danger, par contre si je le gagne je suis archi chipleader du tournoi et ça peut changer mon tournoi, on me time au bout de 3 minutes, c’est sick le pot est énorme, je choisi de call à 10 seconde du time et il show :Qd:Qh , on va devoir chatter ! Bien évidemment la turn est un :Th:(*) , et il est drowing dead, je trouve sick que je touche pas ma quinte flush, je run pas super décidémment. 8|

Round 11 : 500/1000 100

Bizarrement je pense que ce coup marque le début de la fin, j’avais été super concentré tout le long du tournoi et là je suis un peu trop euphorique, je fais plus gaffe a la taille des stacks, au betting pattern, bref je suis sur mon nuage. :8]

Ce coup est assez symptomatique de mon état : Le BO open à 2500 et je choisi de 3bet à 7100 en SB avec :7d:3d , il tank un peu me 4bet à 17 000, je regarde son stack il a un peu plus de 100K, il a vraiment pas l’air fort, beaucoup de tells de faiblesse donc je choisi de 5bet à 42 000, il tank, fold et je show tout content. Je me rappelle plus comment mais je monte à 400 000 en prenant notamment deux pots, un avec :Ah:Th sur un board :2d:Td:6c:Jc:Js je value les trois streets contre un joueurs avec un 10. Et je prend un pots 3bet, Cbet avec AQ.

Premier petit couaq, je 3bet une ouverture du CO à 8 500 et la petite blindes shove pour 22 000, j’ai :Kd:Qd et j’espère prendre un flip mais il a :Ad:Kc et je perds 22 000.

Peu après c’est plus standard, je perds un flip avec AK contre 88 et je perd d’autres petit coup pour finir la journée chipleader des 300 survivants avec 309 600 !

Je suis content car Ludo et beaucoup de mes potes sont toujours in, donc je vais pouvoir brag à tu-tête ! :yo-man:

J’ai du mal à m’endormir, je suis toujours excité par la journée et je m’endors vers les coups de 5h30 du matin. :zzz:

A suivre…

leo75012

Voici un compte rendu d'un tournoi que j'ai disputé ce week end, je n'avais pas prévu d'en faire un à la base mais le tournoi a été assez interessant, c'est un C.R. que j'ai posté à la "va vite" sur la page du tournoi et comme finalement je l'ai pas trouvé trop mal je l'ai posté.

Pour situer le contexte c'est le fameux deepstack de Moissy, 55 joueurs, 50 000 jetons, round 30 minutes, j'ai fini le boulot à 10h du mat, il est midi, jusque ici tout va bien...

Bon je vais faire un mini C.R. malgré ma décéption.

Premier bad beat de la journée, j'arrive en retard de 5 minutes et le temps que j'aille poser les redbulls au frigo je passe alternate, story of my life...

Bref je passe 1H30 en mode vautour, je parcours les tables à la recherche de luttes ensanglantées.

Je suis donc le premier alternate à pénétrer dans l'arène.

Je connais pas grand monde à la table, Dathuy qu'on ne présente plus et qui est déja gras en jetons.

Premier spew du tournoi: j'ouvre à 500 :8h:6d en middle, payé par un jeune joueur au bouton, flop :Ah:Kc:5c , je C-bet à 1 000, il call, turn :8h, je pense qu'il m'a float donc je choisi de C.Raise il envoi en effet 2 000, je raise à 4 800, il tank call. A ce moment là je le met clairement sur un bon as et je vais barrel any trèfle et any coeur, rivière :7h, je pose 10 200 sur la table. Il call avec :5h:3h. Bon ok next hand.

Grosse période de card dead, je joue vraiment peu de mains,très peu de spot à la table ou ça joue très callingstation. Je sens le tournoi galère, avcun moove passe, quand j'ai les dames et AKs je prends les blindes, cool.

Au retour du diner break enfin les cartes arrivent, et il était temps! Je commence à Tri-bet avec des mains légitimes, ça changeait! Ca tombe plusieurs fois sur le chipleader et il me 4-bet shove quand j'ai :Jc:Js, je prend le flip il a AK et le :Jd au flop viens me rassurer!

Retour à l'average ça fait plaisir!

Quelques coups suivants le joueur qui m'a fait doubler raise au btn, il était assez tight mais relançait fréquement les coups non ouvert en position, je défend en BB avec :Ad:7h, flop :Ac:Qs:Jd , je check call ça mise, turn :As, bonne turn mais ça peux aussi être le genre de setup ou il a AJ, AQ bref prudence quand même, je fais le weak et check call encore, rivière :Ah, bon là normalement j'ai la meilleure main, je choisis de check car il veut représenter l'as et si il veut prendre le pot il va devoir 3 barrel, en effet il bet, je tank min raise et il call avec QJ.

Ensuite j'ouvre :Qc:Tc en middle, lyes défend en blinde, flop :8c:9c:2c , il check call mon C-bet, turn :9s, il check et je choisis de check back, c'est encore un peu weak mais bon je préfère pot control, rivière :4d, il bet je just call il show :Kc:7c. Set up next hand, je pense avoir éviter le pire mais il avait vraiment l'air fort.

La main d'après j'ouvre :Ad:Ac, j'open en début de parole, et le joueur à ma gauche shove, là Diogen qui parle après commence à tanker, j'essaye de montrer que je me désinteresse du coup, j'enlève mes lunettes, je parle à Xmoon, et là il shove, j'instacall.

Diogen: :Kc:Kd

Random: :2d:2c

Flop: :5h:Ah:5c on est bien papa, turn :Ks, bon pas de betise, rivière brique et je décolle à 250 000 et passe dans le top 3 du tournoi sur ce set up.

Va sans suivre une grosse période de grind, je prends 2 gros pots tribet préflop contre kaiser, un en bluff rivière avec KQ sur un board J 10 4 3 J, l'autre avec AK contre les 9 ou il lache au flop.

Viens un gros pot contre dathuy, il y a un historique dans le sens ou c'est le seul qui me tient tête à la table, il m'a déjà tri-bet 3 fois en SB quand viens ce coup, je bet à 24 000 au cutoff, on est en shorthanded, il tribet 75 000 en SB, j'ai :As:5s, je tank et choisi de call pour marquer mon assise sur la table, et montrer à mon pote Dathuy qu'il ne va pas me marcher dessus. Flop: :Ad:5h:7h, il tank et check, je le mets donc clairement sur, ou alors un abandon, il a voulu arracher préflop et il abandonne, ou une grosse main style TT+, et l'as le paralyse, je pense que la meilleure solution est de shove. Ca l'oblige à prendre une grosse décision et à potentielement commettre des erreurs avec pas mal de main, QQ+, AQ+ etc...

Il rentre dans une grosse reflexion, mais bon ça reste un excellent joueur et il fold.

Malheuresement mon "run good" va prendre fin avec ce coup, Dathuy open shove utg, j'ai :Qc:Qd au btn, je shove et on assiste au showdown, je vais faire face à :4h:4c, il y à 325 000 au milieu, j'ai encore 450 000 derrière, je pense qu'avec ce coup c'est top 3 assuré on est à 12 left.

Allez le board: :8h:5h:Js:2h:9h . Aie le bad beat, j'arrive à pas trop tilter, je suis tjr chip après tout, ça bust sur l'autre table, c'est la bulle et je continue le boulot, un short boite j'ouvre AK il a AT, et on partage sur 3 3 4 6 6, finalement la bulle pète et on se retrouve en TF. J'ai 480 000 et je suis chip, à la table il y a Viet, Bao, Dathuy, Jipé, Gégé, Spaby, Snake plissken, Fow et un joueur que je connaissais pas et que j'ai trouvé bon.

La TF commence et fow bust vite contre jipé avec QQ contre AQ.

Puis viens ce coup: Jipé open limp comme souvent depuis le début de la partie, j'isoraise au btn avec :Td:6h, Viet call en BB et Jipé call, flop: :Th:4h:7d . Viet check et Jipé donkbet, d'après ce que j'ai vu il a souvent des mains comme AT, KT, QT, 99, 88, je prend ça comme un raise pour info et je lui demande combien il joue, il me répond environ 300 000, et je choisis de shove. Viet fold et il call avec :Ad:Ac. Ok je vais pas commenter son limp, call, donk bet, mais bon de toutes façon je le couvre, turn rivière brique, et on compte, la on se rend compte qu'il a 500 000! Soit 550 000 au début du coup. Je suis donc couvert et quitte le tournoi en 9e positon.

Je veux bien des avis sur le ruling a opérer dans cette situation, j'ai pas demandé de décompte complet, en même temp il n'y avait pas de croupier et en partie amateur on est sensé se faire confiance, j'ai bien vu que Jipé était un joueur occasionnel, et à aucun moment il n'a voulu me trap, il ne savait vraiment pas son stack, cependant il me dit avoir à peu près 300 000 soit entre 280 000 et 350 000 pour faire large, au final il a plus de 550 000 au début du coup, la différence est juste énorme, ça change tout le coup, je vais jamais shove si je suis couvert. J'ai 540 000 au début du coup. Bref au final je suis énormément déçu, voir dégouté.

Anyway GG à mes potos de la TF, Viet, Dathuy sans rancune poto, et Bao le diable de Saigon tjr présent même shortstack, GG aussi a Gégé et Jipé pour leur perf et pour l'orga tjr nickel, Fow aussi, sick setup dès le début, Spaby que je connais depuis peu mais qui est vraiment très sympa, Snake plissken aussi, super joueur et toujours de bonne humeur à table.

Cool d'avoir vu tout les potos peux même plus cité tout le monde, Xmoon, Paul, Kaiser, Nam, Zied, Armand, Lyes, j'en oublie surement plus de la moitié, mais c'etait une bonne journée sans happy end mais bon la prochaine fois...

A bientot tout le monde!

Léo ++

PS: mon prochain post sera un billet comprennant mon bilan 2010 ainsi que mes objectifs pour 2011.

leo75012

Bon un blog c’est bien mais c’est mieux quand on le tien à jour !

Je reconnais que ce quatrième article c’est fait attendre, je m’excuse auprès de mes nombreux fan ! :la-classe:

Ce quatrième article donc ne sera pas un compte rendu mais plus une analyse globale de mon « bad run » de ces derniers mois, j’essayerai de l’expliquer, voir ce que je n’ai pas su faire. Je pense que dans toute discipline la progression ne passe que par une autocritique régulière et sans concession.

Je reviendrai ensuite sur mes objectifs pour les mois à venir.

Que c’est il passé donc depuis début juin et ma bulle à Moissy : et bien pas grand-chose de positif en vérité. En MTT j’ai un nouveau surnom c’est bubbleman. :la-classe: En effet j’ai enchainé 4 bulles d’affilées, trois en MTT et une en SNG.

Pour revenir brièvement dessus je suis particulièrement déçu de celle que j’ai faite à gare de Lyon au deepstack de choubdia. J’ai spew mon tournoi sur un coup joué n’importe comment à un moment ou je dominai le tournoi en chips, et ou je martyrisai la table. Pas besoin de me frotter hors de position à l’autre chipleader mais quand l’égo nous tient…

J’ouvre à 7500 au CO avec ;Qh;9h le bouton me tri-bet à 17 000 et je paye parce que je pense qu’il veut me calmer vu que je prends deux coups sur trois à ce moment là.

Le flop vient ;Qs;Th;3h . Je donklead à 25 000 et il shove pour 40 000 en tout. Obligé de payer même si maintenant c’est obv overpair ou AQ. Il a ;Ad;Qd et deux briques plus tard je suis comme un con en dessous de l’average.

Bref je perds la moitié de mon stack sur ce coup et au final je sauterai en TF en shovant en SB avec pp4 pour que la BB se réveille avec les Queens et me sorte.

Me rappelle plus exactement de mes autres bulles mais en gros c’est souvent le même scénario, un mélange entre quelques mauvaise rencontre en ma défaveur et surtout une flopée de mauvais choix en particulier des Cbet que je sais qu’il ne faut pas faire, des troisièmes street inutile, bref pas un vrai ITM en 2 mois !

J’ai profité des vacances et du fait qu’il n’y avait plus de gros tournois pour m’essayer au cash, petite partie de nl20 en home game pour débuter ? Non bien sur, ma gestion de bankroll magique m’envoi en quasi fullbankroll en nl200 à Wagram. Eh ben… je n’ai pas été déçu de mon voyage au pays des livetards.

J’ai failli être dégouté du poker. Imagine une table ou personne à part toi et un voir deux mecs au maximum comprennent à peu près les bases de ce jeux, en gros aucun jeux préflop puisque sa sert à rien de tri-bet ou de raise des limpers, dans tous les cas tu es « payé pour la cote », ou encore « payé pour l’horreur » lol.

J’ai vu des coups juste énorme, obligé de vous en racontez quelques uns :

1. Le chinois gambleur :

Le mec arrive à la table utg, il limp, le gars à sa gauche raise à 22 (bon les raise à 11BB préflop sa m’a fait bizarre au début, mais à ce moment là j’étais habitué), tout le monde fold mais le chinois énervé qu’on est relancé son limp envoi la boite (200 quand même), je reprécise que c’est sa première main. Le mec paye avec les dames et voie notre ami asiatique retourné ;8h;9d.

200 euros le flash sa fait cher quand même.

2. Je paye parce qu’il y a trop dans le pot même si je suis à 5%.

Je vous mets le lien je l’avais posté sur le CP.

Bon des coups farfelus j’en ai vu des dizaines chaque soir mais plus concrètement j’ai vraiment été choqué par le niveau, les tables de cash que j’avais fait avant en home game, même sur des micro-limites, étaient mille fois plus relevé. Alors je vous vois venir avec vos remarques sarcastique, si ils étaient si nul ces livetards comment sa ce fait que tu es fini tes 10 sessions à moins 300 au total.

Premièrement en étant honnête je pense avoir été peut être inconsciemment un peu scared-money, même en cavant 100 BB deep on se retrouve vite commited et tous les coups coutent cher, très cher. Il faut savoir que quand tu rentre dans un coup c’est tout ton tapis que tu mets en jeux (oui je sais c’est le principe du no limit holdem, mais là c’est vraiment à chaque coup !).

Ensuite, je ne suis pas contre avoir un ou deux fish à table, c’est toujours agréable d’avoir des épaules sur qui compter en cas d’un soudain manque de jetons, mais la le problème c’est que la table en est plein, quand on raise préflop on est systématiquement collé par minimum trois joueurs, en gros c’est un flash à chaque mains, allez une autre petite main, le titre est simple : Le débile.

Je ne me rappelle plus ma main lors de ce coup mais on s’en fout de toute façon. Je suis en BB il y a 3 limpers, le flop est tiré ;Ks;6d;Kh , allez je décide que j’ai le roi et je vais check-raise, limper 1 check, limper 2 bet 12, SB call et je décide donc de mettre mon plan à exécution et je surenchéri à 34, limper 1 fold, limper 2 fold et SB 3 call ?? Du mal à le mettre sur une main, sa sert pas à grand-chose d’essayer d’analyser sa main, il peut avoir anytwo. La turn est une brique genre un ;8d et j’envoi 56, il call encore, bon la sa commence à sentir le roussi, la rivière est le ;6c et la il donkbet à tapis genre 50, bon bah il a le roi il l’a parfaitement joué rien à dire, sauf que cet imbécile montre fièrement un 6 et me dit « put**n tu paye pas j’étais sur que tu avais le roi pourtant » ALORS PK Tu bet conn**d !!! :diablo: lol

Bref je suis sorti de la plupart de mes sessions en tilt, non pas pour la perte d’argent, mais parce que j’éprouvai une réelle frustration de ne pas jouer au poker. Après il faut reconnaître que j’ai joué certaine sessions comme une m**de, j’ai pas été capable de lâcher TPTK, j’ai fais des missread, bref sur certain coup je n’ai pas eu besoin d’aide pour m’enfoncer. Je pense notamment à une session ou j’étais à la table de Tilou (éminent membre du CP), ou j’ai joué totalement à l’envers, bon avec un petit coup de pouce de malchance quand même.

Pour conclure ces 10 jours voici mon dernier coup joué (n’hésitez pas à prendre une cuvette près de vous):

J’ai cavé comme d’habitude à 200 et à ce moment là je suis monté à 400, 1 mec ouvre à 12 en middle (stack 450), il est payé pat le CO et j’ouvre ;Ah;Kh et tribet tous sa à 40, l’ouvreur me call et l’autre part. Le flop est pas dégueu : ;Qh;Jh;3h . Bon je réfléchi encore à comment lui soutirer ces jetons mais notre ami donkbet à 100 bon bah il à l’air chaud on va lui proposer 210, il boite, je tank un temps proche du millième de seconde et call debout sur la table en chantant la marseillaise (c’est imagé hein), je montre mon jeux et prie contre la doublette, turn brique, rivière ;Jd Marde…

Bon il me slowroll un peu fier de lui avec ;Qc;Js . Bon je m’excuse encore auprès de Wagram pour avoir vomi sur la table mais j’ai pas pu me retenir ! 8xO8xO

Bilan à Wagram 6 session positive, 4 négatives pour une perte de 300 euros. Les optimistes vont dire que sa aurait pu être pire, je leur réponds sa aurai du être mieux !

J’ai donc décidé de me consacrer au net, tout le monde me vantait le faible niveau des rooms .fr et j’ai donc décidé d’aller m’y intéresser de plus près ! Comme je l’avais dis lors d’un précédent article, ma gestion de bankroll online m’avait systématiquement envoyé au même point : Broke.

Enfin presque broke puisqu’il me restai 0,50 euros sur PS.com , je les ai transféré et je suis monté à plus de 70 euros. Super content, le multitabling même en SNG 1 euros m’a réconforté et redonné plaisir à jouer. Avoir un ROI de 70% même si il est peut significatif en raison du faible nombre de parties jouées, est quand même fort agréable. J’ai donc décidé solennellement de me consacrer au MTT et au SNG online pour le moment. Je vous tiendrai au courant des avancés de ma bankroll online. L’objectif est 10 000 euros en juin 2011 avant Vegas. :super:

Pour le live je vais me consacrer qu’à quelque tournois intéressants avec un bon rapport structure/buy in. Je vais faire le deepstack du CP (je cherche des stackeur d’ailleurs pour amortir la cotisation) :(*) , le chilideepstack à Marrakech me tente bien aussi, bref on verra !

Je vous tiens au courant rapidement, après tout un blog sa s’entretient !

Léo ++

leo75012

Voici donc mon compte rendu du deepstack de Moissy que j’ai joué ce 12 juin.

Le tournoi de Moissy est surement LE tournoi amateur d’ile de France, j’en avais beaucoup entendu parler lors de mes premières parties, et j’avais fais des pieds et des mains pour pouvoir participer à mon premier il y a de cela un mois. Bon tant d’effort pour spew 45 000 jetons en moins de 3 heures, je ne sais pas si c’était nécessaire!

Rendez vous donc pour une nouvelle édition, ce samedi 12 juin, avec une nouvelle structure encore plus deep, puisqu’on démarrait à 50 000 jetons, et qu’à partir d’un certain niveau les rounds passaient de 30 à 40 minutes. Pour favoriser le beau jeu, la table finale serait jouée le lendemain, les esprits reposés, avec un recul de quelques niveaux de blindes.

Comme à l’accoutumé, j’arrive un poil en retard et je saute le premier niveau de blinde. Bon en même temps aux blindes 25/25 avec 2 000 BB, c’est pas maintenant que l’on joue son tournoi !

Pour changer de la semaine dernière, je tiens à dire que ma table est sans conteste l’une des plus difficile sur laquelle j’ai joué ! Le style global est très TAG et on assiste à beaucoup de sqeeze, de 4-bet, sa limp très peu, sa joue en position, un bien beau poker sa fait plaisir !

La disposition de la table n’est pas top pour moi, en effet j’ai directement à ma gauche deux bon joueurs qui me connaissent très bien à savoir Dathuy et Tapis volant (Victor). Les 3 joueurs qui suivent sont beaucoup moins dangereux, le premier a l’air assez “imprévisible”, très bleuffeur, je vais un maximum l’éviter, les deux suivants sont très passifs, ensuite sa redevient dangereux avec Emro tout d’abord, un style très « Harringtonnien », très solide, qui profite de son image pour faire des bons mooves, il est suivi par utada qui m’a fait forte impression, bon joueur assez illisible. Après il y avait Régiseis, que j’avais beaucoup croisé mais jamais joué, même style que les autres, tight très solide, beaucoup de squeeze en position. Pour finir Dimitri membre de ,la sick team qui porte bien son nom, surement le joueur avec lequel j’ai le plus joué, je sais qu’il peu me payer très light connaissant bien mon image.

Début de tournoi assez calme, pas trop de main jouable, Dathuy fait la police et défend beaucoup sur moi en position, bref je stagne aux alentours du tapis de départ, jusqu’à la première main importante :

Aux blindes 100/200 Régiseis relance à 500 en MP, j’ouvre ;Ah;Th Je choisi de call en position. Tout le monde passe et nous sommes deux à découvrir le flop: ;Kd;Qh;4c il c-bet à 850 et deux solutions s’offrent à moi, je peux passer sachant que c’est un joueur sérieux et qu’il est déjà surement bien devant, ou bien je peux coller comme un fish pour aller chercher ma ventral. Bien entendu je call.

Turn: ;Jh Que de la chatte ce jeux!

Il continue d’attaquer à 1 200 cette fois, je raise à 3525 il call calmement.

Rivière : ;2d Cette fois ci il check et je décide d’overbeter pour induce bluff à 5025 et il instacall avec les 2e nuts : ;9d;Td.

Je prends ce premier gros pot et passe à 60 000.

Mes deux camarades de gauche ne sont pas au mieux, leurs stacks ont un peu fondu et sa me laisse plus de liberté pour voler en position. Je grind tranquillement et passe aux alentours de 70 000 quand arrive le deuxième gros coup.

On est à 500/1000, Regiseis (encore lui) raise au cut off à 3 000, j’ouvre ;Ad;Kd en SB et je choisi de just call, avec cette main quand je suis deep j’aime bien call et pas trop m’enflammé surtout hors de position. Dathuy qui a repris du poil de la bête call en BB.

On est donc trois à découvrir ce flop : ;Kc;8d;4h et je choisi de donk-lead à 5 300, notre ami de la new team fold et Regiseis choisi de me revenir dessus à 13 000. Je réflechi quelques instants par principe et call. Turn : ;Kh , qui a dit que AK sa hit pas ?? Je check pour check-raise mais il ne tombe pas dans le panneau et check aussi. Rivière : ;6h , pas la meilleur carte possible mais bon je pense quand même être bien devant et j’attaque à 10 000, il tank une bonne minute et call, je show et il muck. Je passe vers les 85 000 et prends le chiplead de la table.

J’attaque de plus en plus de coup, j’ouvre quasiment tout les coups en position, quand j’ouvre ;Ks;Ts, je mise 3200 (500/1000) au cut-off, et seule la BB défend. Bastos et un autre joueur nous ont quittés et c’est donc le joueur que je trouvai assez tight-passif qui découvre avec moi le flop : ;Qs;Qh;2s . Il check et je C-bet à 5025 avec mon tirage, il tank un peu et call, on peu donc voir la turn : ;Td il check et j’ai vraiment du mal à savoir ce qu’il peut avoir, je pense que avec la dame il me check-raise au flop, peut être les piques et dans ce cas la un de nous deux va être mal si sa sort rivière, un peu décontenancé je check aussi. Rivière : ;6h pour une bonne brique. Et là surprise il m’envoi un barrel à 10 000 ! God daim it ! Je pense pas qu’il soit encore là avec pp6, peut être la dame finalement joué en sous marin. Je commence donc à le trash-talk un peu, je lui pose des questions, et quand je lui demande si il a foiré son tirage il a pas l’air bien, je réitère la question 2, 3 fois et je choisi de call devant son manque d’assurance. Il show ;As;6s . Nice call, je suis assez content de moi sur ce coup et je remercie le dieu des cartes de pas m’avoir envoyé un pique !

Je passe pour la première fois la barre des 100 000 jetons mais malheureusement va s’en suivre une longue période de carte dead ou il y a beaucoup d’action préflop, sa tri-bet, sa quatre-bet shove, sans carte sa devient dur et je redescend vers les 90 000. On change de table, quasiment la même avec l’arrivée de 2 nouveaux joueurs. Vers la fin du niveaux 600/1200, Regiseis ouvre en MP à 3400, je découvre ;Qd;Qh et tri-bet à 9025, tout le monde fold et il met une bonne minute à payer.

Flop : ;Kh (grrrr tout de suite) ;6c;9s Il check et je C-bet à 10 000, là il me revient dessus à tapis soit 54 000 de plus. Comme dirait Patrick, « c’est impayable ! » je tilt un peu mais choisi de fold, il m’avouera plus tard avoir AK. Je sais pas si je dois C-bet sur ce flop avec ce roi, je veux bien vos avis.

Je retombe à 70 000 et me heurte deux fois à un nouveau joueur, style livetard, qui ne relance pas à moins du pot, j’adore ces joueurs mais comme je hit pas mes flops, et que je sais qu’il ne foldera jamais une paire, je lui laisse prendre ces deux pots. Les blindes sont chères et après la perte de ces coups je suis vers les 55 000.

Le joueur utada que j’ai trouvé très bon mais qui avait l’air d’avoir été card dead assez longtemps sur relance à tapis ma relance à 6 500. Je possède ;As;Qs et j’ai 30 000 à rajouter, je pense que je peux encore folder mais je suis souvent en coin-flip il n’y a que 4 mains que je ne veux pas voir c’est les 3 plus grosses paires et AK. Je tank et me dit que je joue pour la gagne, je call. OBV il a ;Ad;Kc. Pas de miracle au board : ;8s;8h;9d;7d;Ah et je retombe shortstack à 25 000 quand retenti la pause.

Bon bah au moins maintenant les décisions sont simples ! Je push deux, trois fois en position avec ;Kd;7d , ;Ks;Jc , ;Qc;Th , mais sans succès on me call pas. En même temps on est à 1000/2000 200 donc chaque tour volé compte ! C’est finalement utg+1 que j’envoi mes 35 000 avec ;6d;6c et c’est encore utada qui me call avec ;Ac;Qd. Le board est un mur de brique et je double up à 75 000 !

Je fais un hit and run puisque Gégé vient me chercher pour me changer de table. J’arrive donc sur ma nouvelle table, je suis à la droite de Steven (Gloub94) qui est assis devant un gros stack confortable, et un autre bon joueur à ma droite : Fow. Il y a aussi Bidinho, espoir de la new team avec un gros stack de presque 350 000. Le reste de la table est ultra passif il y a deux femmes en même temps donc c’est normal ! 8|8|8| (je fais au moins une blague misogyne par CR)

Sa se passe bien à cette table, je gratte quelques pots, quand arrive ce coup : Le joueurs utg+1 ouvre 6050, je regarde mes cartes ;pQd;pQc , je re-raise à 17 200, un shortstack suicidaire envoi tapis mais il n’a que 13 000. Le premier relanceur paye. Le flop s’ouvre : ;7c;9d;3h , il check, j’envoi mon tapis, il fold et le shortstack show ;Ad;Ts , pas d’horreur et je repasse la barre des 100 000.

Pas de coup notable, je grind doucement mais surement pour arriver à 180 000, Steven va me tri-bet une seule fois mais le reste du temps mes C-bet passe bien. Après plusieurs sorties notre table explose et le reste des joueurs sont désormais sur 2 tables.

Sur ma nouvelle table je retrouve entre autre Gloub sur qui j’ai la position, il y a Davidm sur ma gauche qui a une réputation de serrure mais que j’ai trouvé assez bon, mon pote Greg mais il est shortstack et card dead et enfin le fameux bidinho toujours aussi énorme en jetons. Les éliminations se font les unes après les autres, et on est bientôt plus que 13 sur les deux tables.

Je sais ce que vous allez me dire : c’est bizarre Léo on ne t’a pas encore vu spew tes jetons sur un bluff foireux ! Patience, je vous l’ai réservé pour maintenant : un joueur en MP call (4 000) je suis en SB et call aussi avec ;Kc;2c , en BB davidm check et on découvre le flop : ;8c;6d;Jh , je choisi de donk à 8 000, Davidm me revient dessus à 22 000, bidinho passe et biensur je fold car David est une serrure et qu’il a surement touché, en fait non, allez hop je vais lui envoyer 50 000 pleine face pour qu’il fold cette serrure ! Le problème c’est qu’il me shove dessus, je fold bien sur et il me montre ;8d;6h . Nice moove Léo !

Bon on est plus que 12 (10 places payées) , je suis à 100 000 shortstack, blinde 5000/10000 ante 1000. Je relance une première fois utg avec les QQ pas de payeurs, la deuxième fois par contre j’ouvre à 24 000 avec ;Ac;Kh et un joueur en MP envoi boite, il me couvre de peu, j’instacall et lui dit en rigolant allez dit moi que tu as AQ, il me di non, pour cause il a ;Ad;Jh . Allez pas d’horreur !! Je me lève les gens affluent autour de la table et c’est parti pour le flop : ;4d;6c;Kd , je souffle un peu et les premiers Judas autour de la table commencent à dire qu’il lui reste les carreaux backdoor. Turn : ;9d . O put**n pas maintenant !! Pas à la bulle !! Et les autres qui continuent à les appeler ces foutus carreaux !

Rivière : ;2d:roulette: TTTTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILLLLLLLTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT. :roulette:

Je pars en tilt total, il y en a carrément qui rigole de ce bad beat, je me contient pour pas péter un plomb, j’en vois d’autres dégouté pour moi, Bao, Steven, Bidinho, bon that’s poker, comme me l’a dit Gloub c’est plutôt bon signe de se manger des horreurs, il a raison mais sur le coup sa fait mal ! >(((>(((

En résumé je pense vraiment avoir bien joué lors de ce tournoi, j’ai su rester concentré tout du long, j’ai rentabilisé mes belles mains, j’ai fais des bons fold. On tentera de faire mieux lors du main event dans un mois.

Félicitations à mes deux voisin de gauche du début, puisque c’est Tapis volant qui s’impose devant Dathuy ! GG les mecs !

Merci à tous, et j’espère que le prochain CR aura enfin un happy end !

Léo ++

leo75012

Pour mon premier C.R. j’ai opté pour un assez gros event, un gros deepstack avec 50 000 jetons de départ que j’ai joué le 5 juin, à Bagneux, au Freestyle poker de Willyboy. J’avais décidé de commencer mon blog cette semaine de toute façon.

Bon autant vous dire tout de suite ce premier article n’a pas vraiment un happy end, j’ai même pas fait Day 2 ce qui ne m’était jamais arrivé chez Willy. Du coup on va pouvoir revenir sur les erreurs que j’ai pu commettre et la stratégie à adopter quand on est aussi profond en jetons.

Niveau structure c’était la 2e fois que je disputais un tournoi avec autant de jetons. 50 000 de stack soit 1 000 BB pour commencer c’est beaucoup !

Lors de mon premier gros deepstack, à Moissy, j’avais remarqué que dans les premiers niveaux il fallait pas mal overbeté préflop avec des grosses mains pour provoquer les tête à tête. Je m’étais en effet pas mal de fois retrouvé dans des multiway à 4 ou 5 joueurs avec des premiums et sa tenait jamais ! Je suis sorti dans les premiers alors qu’à mon sens j’avais vraiment touché beaucoup de jeu !

On apprend de ces erreurs me diriez vous, mouais… je dois pas être bien malin parce que j’ai pas fait long feu non plus dans ce tournoi !

Pour commencer ma stratégie était assez claire, je voulais allez voir beaucoup de flops pour pas cher en début de tournoi et espérer des rencontres. J’ai vu par expérience que avec autant de jetons de départ, les premiers niveaux ne servent pas à grand chose. A moissy par exemple plusieurs finalistes, dont le futur vainqueur était en alternate et on donc commencé le tournoi parfois jusqu'à 5 heures après le Shuffle up and deal !

J’arrive un poil en retard et ma table est quelque peu, euuuu comment dire sa en étant politiquement correct, allez je me lance, un peu fishy. 8| Bon zut dès le premier article je tombe dans les travers du bloggeur de poker qui est le meilleur et qui perd parce que les autres sont nul !! Non honnêtement là c’était quand même assez fou ! Je précise que ce que je peu dire sur les joueurs de ma table ne remet en rien leur amabilité etc, mais niveau poker vraiment c’était pas fou. Je décrirai certains coups après.

Ma table donc, elle est composée de 9 autres joueurs et j’en connais 6 ce qui est pas mal. Il y a Toto91 bon joueur très solide qui me connait bien, Viet le « capitaine » de la new team aussi. Ils sont tous les deux dangereux dans des styles différents mais j’ai la position sur eux donc sa va. Il y a aussi Jessila, bonne joueuse, peut être un poil trop serrée, mais bon c’est une femme c’est normal elles jouent toutes pareils :ninja::ninja::ninja: ! (bon c’était la minute misogyne ! Je rigole bien sur !). Il y a aussi directement à ma gauche le prénommé Callingstation. Autant vous dire que le magazine card player la récemment élu « joueur portant le mieux son pseudo du monde » ! C’est vraiment sick de jouer avec lui à la table parce qu’il paye touuuuut. Bien sur c’est une stratégie perdante sur le long terme mais pour la griffure c’est vraiment bien !! Fred de bastille est là aussi, un peu dans le même style que son camarade Callingstation. Il y a aussi un joueur dont je ne me rappelle plus le prénom, plus joueur de cash un peu gambleur mais il est assez loin de moi à table donc sa va.

Pour les 3 joueurs que je ne connaissais pas, je les cerne assez vite. Le premier à ma droite très serré il joue vraiment peu de main, mais les joue bien, il respecte les positions, il pot control. Les deux autres sont à ma gauche directement après callingstation. Le premier me fait plutôt bonne impression, je le trouve un poil hautain à table mais bon il a vraiment pas l’air mauvais, le second peut être moins dangereux mais sa se voit qu’il connait quand même bien le jeu (j’ai appris après qu’il était croupier à Clichy).

Voila c’est parti, premier bad beat, j’arrive 25 minutes en retard et Willy m’apprends que j’ai déjà folder 2 fois les AS préflop ! Vous voyer quand je dis que je suis une serrure ! :roulette:

Ce qui est bien dans ce tournoi c’est que LE coup du tournoi se passe 30 minutes après m’être installé :

Aux blindes 75/150 je suis en MP, 2 limpers quand j’ouvre : ;As;Ad

Je bet à 650, callingstation call, (quel euphémisme), la BB call, ainsi que les 2 limpers, Toto et Fred. Pot : 2 675. Bon 4 joueurs, sa sent le craquage ! Le flop s’ouvre : ;7h;2h;5c

Et là toto donkbet à 1 800, je connais Toto, c’est un joueur sérieux je l’ai déjà dit, je le met vraiment sur un brelan de 7 ou de 6, pour qu’il donk bet avec 3 joueurs à parler après lui il doit vraiment être fort et vouloir chasser les cœurs. Fred passe, et la je fais ma première grosse erreur du tournoi, je just call. Du coup je ne situe absolument pas sa main et je donne la cote à callingstation qui bien sur call. Pot : 8 075 Turn : ;6d .

Toto continu d’attaquer cette fois à 4 500, encore une fois je call, si je suis mon read je dois folder mais on est deep et je veux vérifier, vilain default du joueur de poker que la curiosité, of course calling call. Pot : 21 575. Rivière : ;Qd. Cette fois Toto check, je check aussi et callingstation qui a probablement loupé son tirage à cœur vas checker aussi … Mais NON, il envoi un barrel à 7 500, OBV tirage raté, et la toto paye assez rapidement. Bon après relecture du coup en l’écrivant je pense que je suis obligé de payer j’ai 7 500 à mettre pour en gagner 44 000, mais bon si je suis mon read Toto doit surement être devant et je bas plus grand choses. Je décide d’économiser 7 500 et je fold face up. Callingstation à bien sur manqué son tirage, et Toto à : ;8s;8d

Je comprends son moove il attaque au flop pour se situer avec top paire, qui se transforme en tirage à la turn.

Pour débriefé je dirais que ce coup est une succession d’erreur, je dois mettre un poil plus préflop, et surtout je dois relancer au flop.

Je veux bien des avis sur le coup surtout pour savoir si vous payé rivière.

Deuxième coup notable, j’ai 36 000 et je n’ai pas réussi à monter des jetons très gêné par mon voisin de gauche qui colle tout.

On est toujours aux mêmes blindes, 2 limpers quand j’ouvre ;6d;4d au bouton, j’envoi 575, la BB (le croupier de Clichy) me revient dessus à 1600, les limpers passent, je décide de surenchérir à 3 900, il tank 10 secondes et call, pot : 7875. Flop : ;Jd;7h;6h Il check, j’envoi 5 000 en CB, je pense bien représenter la grosse overpaire, mais il me call tranquillement. Pot : 17 875 Turn : ;2c Il check encore et je renvoi un barrel a 11 000. Il tank un peu et call. Pot : 39 875. La turn est parfaite pour moi c’est un ;Jh. Il check encore, je le met obv sur QQ ou plus. Et la je rentre dans une réflexion qui est : est ce que c’est un joueur qui peut folder la grosse over sur ce board. Je réfléchi un peu trop longtemps pour le bluffer, je check comme un baltringue et il me show ;Ks;Kd . Je dis que j’ai les Dames que j’en ai marre des sets up blabla…

Si j’envoi boite sa fait quand même environ 20 000 il peut folder pour les cœurs ou le valet.

Pareil veut bien votre avis sur quoi faire à la rivière.

Je suis pauvre en jetons mais sa va j’ai 15 000 sur les blindes 150/300 sa reste plus que jouable !

La table continue à me fatiguer, il n’y a aucun pot control, tout les pots sont au moins à 10 000,

Allez deux petit coup pour le plaisir : Fred Limp, Viet envoi 850, callingstation call, et toto en blind décide de revenir sur eux avec 2 100, Fred call Viet fold et callingstation… Vous avez deviné.

Le board ;8s;8h;6s , Toto CB à 4 000, Fred passe et Calling sur-relance à 10 000. Toto passe ;Jh;Jd en pestant et callingstation taquin lui montre ;8c;4c . Lollll. Quand je vous dis qu’il porte bien son nom !

Autre coup, toujours avec callingstation, et le joueur que je connaissais vite fait, je vous passe l’action mais en gros sa s’envoi gros préflop en 3 bet call. Et à la rivière il y à 12 500 au pot. Le joueur qui avait callé le tribet préflop envoi … 25 000 !!! Callingstation instacall !!!

Le premier annonce 2 Paires A2, Calling qui a instacall muck ! :cheer::cheer:

Pour en revenir à nos mouton, à savoir mon tournoi ou comment spew 40 000 jetons en un sick laydown et un sick bluff, je vais quand même réussir à doubler !! Blindes 200/400.

J’ouvre ;Ad;Kd , fred a limper, j’envoi 1250, tout le monde fold et Fred call. Flop : ;5c;Kh;As , il check je CB en overbet à 5 000 avec environ pareil derrière, il me demande combien j’ai en tout et il just call ??? Je prends mes jetons dans la main droite et les tiens au dessus du tapis prêt à les lâcher, la turn est un ;6d, il check, mais jetons tombent, il instacall ! Maaaarde, t’a quoi brelan ? Non deux paires ;5d;6s. Oulalalala pas d’horreurs s’il vous plaaiitt !! C’est bon sa tient ! Back in buisness ! :up)

La suite est pas beaucoup mieux j’arrive pas à décoller, entre temps Fred et Callingstation nous on quittés. Les deux chipleader de la table sont à ma gauche c’est la galère. Voici comment je saute :

J’ouvre à 1 500 sur les blindes 150/500, avec ;As;Qs, la BB défends, flop : ;Qd;3h;4s il donkbet à 3 000, je call, il boite sur le ;Jh au turn, il a vraiment l’air serein mais je craque un peu et call, ;3d;3c obv je suis drawing dead. ;Ah à la rivière pour m’énerver ! Et sa y est out !! :bye:

Tournoi vraiment à oublier, j’ai rien vu, j’ai mal joué, forcément pas de miracle !

J’ai dealé mes potos sur l’autres tables après, ou sa jouais beaucoup mieux, d’ailleurs.

Prochain C.R. la semaine prochaine pour le deepstack de Moissy !

Léo ++

leo75012

Présentation.

Bonjours à tous, comme je suis quelqu’un d’à peu près bien élevé, (merci maman), avant de me lancer dans les comptes rendus de mes parties de poker endiablées, je tenais à me présenter.

Je m’appelle donc Léo, j’ai 22 ans, je suis née à Paris… Bon je vais pas tout vous raconter non plus, on va quand même essayer d’aller à l’essentiel !

Pourquoi ce blog ? Bon on va pas se mentir, c’est un éternel débat sur ce site ou ailleurs, les « bloggeurs » sont souvent victime de railleries, ils font sa pour flatter leur ego etc…

Pour ma part, j’apprécie de lire les C.R. des tournois de joueurs plus ou moins connu, j’aime écrire, donc voilà je le fais pour moi et si il y en a que sa intéresse tant mieux ! Comme le dit le célèbre philosophe du 92, « si tu kiffe pas tu lis pas et puis c’est tout ! »

J’attends avec impatience c’est vrai, les remarques sur mon jeux, sur mon écriture, positive ou négative peu importe tant qu’elles sont constructives !

J’ai commencé à jouer au poker il y a un peu plus d’un an, issu d’une famille de joueurs de carte, c’est dans la maison familiale que je dispute mes première parties de Texas hold’em.

J’accroche immédiatement avec ce jeu, attiré par le subtil mélange entre la technique, la lecture de l’adversaire et le facteur chance.

Avant même de bien comprendre les bases du jeu, j’organise mes premiers tournois à la maison, étant entouré de beaucoup d’ami joueur. Bon pour être honnête les premières parties sont assez loin du niveau d’un poker after dark, mais on s’amuse bien et c’est ce qui compte.

Sa limp avec les as pour garder un maximum de joueurs dans le coup, sa paye toutes les relances avec KQ (les nuts deux figures !), et sa va chercher des backdoor ventrales pour 100BB. Du grand poker quoi !!

La première chose qui va me faire progresser est l’achat du livre de l’ami Harrington aka la barre de fer à casquette verte. Je découvre en effet la sélection des mains, la position, la gestion de son stack, autant de choses indispensables qui me passait totalement au dessus de la tête ! Je pense encore aujourd’hui que c’est vraiment LE livre à conseiller à un débutant. Même si son style conservateur est un peu dépassé, sa reste un moyen sur de ne pas être ridicule lors de ces premiers tournois.

Les résultats arrivent assez vite, le livre me donne en effet un gros edge sur mes camarades de jeux, mais au royaume des aveugles les borgnes sont rois c’est connus, donc je me décide à m’inscrire sur le C.P. pour d’abords inviter de nouveaux joueurs à mes parties et ensuite pour suivre l’actualité dans le monde du poker.

J’organise un premier gros tournoi sur 3 jours chez moi qui va me permettre de rencontrer les premiers Cpistes. Le feeling passe tout de suite et de fils en aiguilles je participe à de plus en plus de parties et mes premiers résultats arrivent en avril 2010.

Je vais connaitre un « run good ». Je le mets entre parenthèse car je pense vraiment avoir bien joué pour faire ces ITM, bénéficiant c’est vrai d’une variance assez clémente, j’ai win la plupart de mes gros flips par exemple, mais c’était pas non plus un run good à la Joe luckybox Cada.

Pour les « perfs » donc je vais commencer par gagner un tournoi à 32 joueurs chez le récent finaliste du DSO de Aix en Provence Nicorigno. Premier bon résultat sur un tournoi live, ultra motivant pour la suite. J’avais fait un compte rendu à l’époque sur Facebook mais ce n’était pas forcément destiné à des joueurs de poker donc je le publierai pas car il n’est pas super intéressant !

Pour faire vite, j’arrive shortsack en day 2, je double vite sur un flip 77>AJ, je monte pas mal de jetons après et en TF je suis large chipleader et je vais finir en Hu contre Zoukov.

Mon deuxième bon résultat c’est une 4e place sur 60 au Freestyle poker à Bagneux. Peut être ma meilleure perf même, dans la mesure où le Field était vraiment dur. Je me fais sortir 4e un peu déçus, car la 3e place était plus que prenable avec un joueur peut être un ton en dessous de Bilara, Bao et Moi. J’aurai bien sur signé tout de suite pour cette 4e place en début de tournoi, mais bon je paye un coup mal joué contre Bao ou je pot control pas avec TP quand lui fait deux paires au turn.

Super expérience quand même, encore une fois plein de nouveaux joueurs rencontrés, un super accueil de Willy et Cathy, que du bonheur !

Je fais une 4e place encore sur 20 joueurs à Champlan chez Rolland. Encore une fois déçu, je me prends un 80<20 pleine tête quand je suis chipleader de la TF contre le deuxième en chip avec les AS craqués par les 10 à tapis préflop. Si je prends ce coup j’ai environ 80% des jetons à 5 left. Bref quand même content d’être encore payé, et j’ai surtout passé une super journée en mode barbecue dans le jardin sous le soleil ! Extra de joué dans ces conditions, avec un accueil super chaleureux de Rolland et de sa famille !

Voila pour les bons résultats en tournoi, j’ai aussi fait pas mal d’ITM sur des sit and go, j’en gagne un chez Max Potter notamment.

Comme vous l’avez surement remarqué, fin observateur que vous êtes, je ne joue pas sur le net. En fait si, je joue sur le net mais à petites doses, j’ai fait quelques sessions pas mal mais au final entre le cashout et ma gestion de bankroll calamiteuse j’en arrive toujours au même résultat : BROKE.

Je pense vraiment que le fait que je n’ai jamais rien fait de notable sur le net est du à un gros manque de concentration. J’arrive pas à me coller devant le PC sans rien faire d’autres ! Sa va être la télé, la console, internet, bref il y a toujours un truc pour me déconcentrer !

Mon objectif à cour terme est de me mettre sérieusement à jouer en cash, ce que je ne fais pas du tout pour le moment.

Je finirai cette « petite » présentation en disant que au delà du poker en tant que jeux, il ma aussi apporté beaucoup de rencontre, c’est vrai que dans l’inconscient collectif le joueur de poker est soit un geek boutonneux qui vit devant son PC, soit un joueur compulsif qui dépense l’argent de son foyer, et ce vice est pratiqué dans des cercles de jeux enfumés fréquenté par la mafia !

Rien de tous sa vraiment, j’ai été accueillis par des gens sympa et passionné, je pense a Willyboy, Rolland, Nicorigno, Seb-ace-tien, Maxpotter, Gégé et d’autres, ce n’est pas chose aisée que d’organiser des parties et c’est toujours une réussite !

Au niveau des joueurs ils y en a vraiment avec lesquels le feeling est bien passé, je pense à Paul (hauteur as sa gagne ?), Armand (Jesus est parmi nous), la new team avec le champion de danse Dathuy, Viet titulaire de 3 bracelet WSOP en flash, Bao l’homme qui touche tous les flops, Nam l’étudiant modèle et Xmoon surement le joueur le plus agréable à avoir à sa table (bon pas forcément à sa gauche…), Maxpotter (comment tu peux me coller ta jamais la cote !!) sans oublier la gente féminine, peu nombreuse mais bien représenté avec des filles comme AAnomalie, Trollette, létiss et d’autres !

Il y en a d’autres que je connais moins mais qui m’ont impressionnés par leurs jeux, Bilara, Inho, SebCbien par exemple, bref je ne peux pas citer tout le monde mais c’est vraiment sympa de pouvoir partager sa passion avec autant de personne avec qui le courant passe bien !

Merci à ceux qui m’on lu jusque là, les comptes rendus arrivent très vite !

Léo ++

English
Retour en haut de page
×