Aller au contenu
Ce blog
  • billets
    79
  • commentaires
    588
  • vues
    113 073

À propos de ce blog

progression pokéristique lente, mais efficace?

Billets dans ce blog

utopike

Bonjour tout le monde.

Et bonne année, tout ça.

Voici venu, pour les joueurs de poker que nous sommes, l'heure du bilan de l'année, ainsi que les objectifs ambitieux pour 2013.

Je plaisante, ce nouveau billet n'en parlera pas.

Nous nous étions quitté peu après noël. Nous nous retrouvons donc logiquement le soir du réveillon. J'ai fait ma pire journée de poker ce 31 décembre, en passant la barre des -1000, je suis un peu abasourdi.

Je décide de sortir assez tôt pour qu'enfin, je ne passe pas le compte à rebours fatidique dans le métro parisien.

Je me rend à une fête organisée par un vieux pote que je connais depuis 20 ans.

J'arrive dans le quartier de belleville vers 22h30. Sur le chemin, je croise un autre copain d'enfance. Celui-ci porte un chapeau ridiule avec des oreilles de chien. Nous croisons une bande l'air pas commode qui semble vouloir festoyer au pied d'un immeuble.

L'un d'eux s'exclame dans un accent type "banlieue":

"il est trop mooooche ton chapeau"

Et mon pote, gaulé comme moi, pas une force de la nature, de répondre d'un air interrogatif et provocateur:

"moche?"

L'évènement m'interpelle. Mince, il ne réagit pas comme la plus-part des gentils parisiens de bonne famille de moins de 70kg, à savoir, fermer sa bouche et faire semblant de n'avoir pas entendu?

Mais cette contre provocation aura pratiquement un air de victoire, puisque notre interlocuteur au lieux de bouger son postérieur afin de nous massacrer répétera nonchalamment:

"ouaaaai, trop moche".

Cette petite victoire semble satisfaire l'égo de mon pote qui ne repoussera pas plus loin les limites de son courage.

Nous rencontrons d'autres connaissances sur le chemin. C'est rassurant, 22h30, il n'est pas beaucoup trop tôt. Le hall de l'immeuble sent très fort les poubelles. En fait, nous avons l'impression d'entrer dans une poubelle.

Arrivé dans l’appartement, j'ai deux impressions.

La première, il n'y a qu'une vingtaine de personne. Mais cela augure sans-doute une fête assez dense, puisqu'il est tôt.

La deuxième, il y a des femmes, prêtes à en découdre. Bien habillées, bien maquillées, elles semblent presque cruches, l'air d'attendre le prince charmant, debout, positionnées en cercle.

Le temps de m’acclimater à l'ambiance, dire 20 fois mon prénom, claquer 40 bises, boire un coup, et parler un peu avec les gens que je connais, je décide de passer à l'attaque. J'ai une proie.

Une jolie fausse rousse semble s'ennuyer dans un coin de la pièce, elle tient sa tête dans ses mains comme si elle avait déjà trop bu. Je m'approche d'elle, pose ma main sur son épaule et lance une approche originale:

"salut, tu viens avec moi sur le canapé, pour discuter un peu"

Elle hoche la tête à l'affirmative, l'air contente.

S'en suivent les présentations, banalités habituelles. Je pensais me souvenir qu'elle s'appelait Tatiana, c'était bien le cas, mais je n'ai pas pris le risque de me tromper, et lui ai re-demandé son prénom. Pas grave, elle avait oublié le mien. Le feeling est bon. Je découvre avec étonnement que notre amie n'a aucune origine de l'est, c'est une pure Normande. Je connais sa ville d'origine, Coutances, et ne manque pas d’étaler ma science... Coutances, sa cathédrale, son festival de jazz réputé, et pour y avoir été deux fois, de qualité. Je marque des points.

Mais il y a un mais. La jeune femme a quand même 36 ans, deux enfants, elle sort d'une rupture difficile, et vit en Normandie. Elle semble connaître un début de crise de la quarantaine. Marre de son boulot, marre des gosses, envie de voyager. Je ne peux pas espérer avoir un quelconque futur avec elle, au mieux, il s'agira d'une nuit. Le vrai chasseur trouvera la situation idéale. Pas moi. Je me désintéresse un petit peu. J'apprend qu'elle n'a pas fait l'amour depuis 6 mois. Avec le recul, tous les voyants étaient au vert. Elle me parlait pratiquement dans l'oreille, la musique n'étant pas si forte.

Nous sommes interrompus après une heure de conversation par le gong fatidique sonnant le glas de la nouvelle année. Je ne saisi pas la chance que n'importe quel chasseur aurait saisi. Lui fait la bise poliment et nous nous séparons pour embrasser tout le monde. Je n'ai pas forcément laissé passer ma chance.

Mon meilleur pote arrive à minuit cinq. J'avais refusé l'apéro chez lui pour ne pas passer le nouvel an dans le métro, comme expliqué précédemment. Il avait semblé vexé, maintenant il a l'air con, il a entendu les gens crier de l'escalier. Ses parents ont une maison en Normandie du coté de Coutances, ou j'ai passé les meilleures vacances d'adolescent. Je lui présente donc ma conquête, afin d'intégrer celle-ci. Je n'aurais pas pris ce risque six mois plus tôt mais mon ami est désormais en couple, et ne marchera pas sur mes plates bandes. Il y a désormais pas mal de monde, pour un petit apart. Une bonne cinquantaine de personnes, et malheureusement beaucoup de mecs virils. J'hésite un peu. Faut-il continuer le travail de ma jolie rouquine? Plus d'intimité possible, il faudra attaquer sur la piste de danse, ce n'est pas mon point fort. Je passe 10 minutes dans la pièce pétard, puis en allant à la cuisine me chercher un nouveau verre, je la vois.

Dans les bras d'un gros moche, en train de se faire emballer sauvagement. Le copain qui m'a invité est la, il me regarde, l'air triste, et me dit:

"c'est trop moche, t'as fait tout le boulot pour lui."

Je suis anéanti, mon coeur se serre. La copine de Tatiana, une autre jolie maman d'une trentaine révolue me souri avec amusement, et répète:

"T'as fait tout le boulot pour lui. En plus, t'es beaucoup plus beau"

Ça se veut gentil et réconfortant. Mais il est trop tard, la fête est finie. Je décide ensuite de me saouler la gueule, pour oublier ce cuisant échec. Autour de moi, tout le monde chope. Il y a peut-être encore de quoi faire, les restes... mais le coeur n'y est plus.

Difficile de s'amuser. Je tiens quand même jusqu'à cinq heure avant de rentrer en taxi. Je trouverais un réconfort minime en voyant Tatiana partir avec son amie maman, plutôt qu'avec le gros moche. J'aurais préféré un bisou que rien du tout. Si elle n'était pas rentrée avec moi, j'aurais été déçus aussi. Mais si je l'avais embrassé, aurais-je pu espérer plus? Toutes ces questions qui me tourmentent le 1 er janvier 2013, avant de m'endormir péniblement.

Le 1 er janvier ne sera pas une journée franchement agréable. Je me sent sale, je me sent con. Je connais mon premier anniversaire surprise, un jour à l'avance. Mon père, sa copine, et ma mère, wouai! Ça me remonte néanmoins un peu le moral. Je ne joue pas au poker, pas le courage, pas l'envie.

J'y joue le lendemain, jour de mes 27 ans. Un petit shoot en 200 qui se passe bien, je réalise mon meilleur jour avec un joli +1200. Comme le poker est curieux, parfois. Le soir, j'ai un apéro en mon honneur dans un bar de la bute aux cailles. Nous sommes quatre... mais c'est les meilleurs.

Le 3 janvier débute en souffrance par la sonnerie de mon réveil, à 6 heure du matin. Je me rend à Kiev pour une semaine de tourisme, avec ma cousine, et sa copine Lisa. Je suis très excité lorsque l'avion entame son atterrissage: le pays est recouvert de neige. Je reconnais même quelques monuments célèbres, à plusieurs centaines de mètre d'altitude. Toutes les églises ont des dômes dorés.

Ma cousine vit ici, elle travaille à l'ambassade.

Kiev est une belle ville, beaucoup de très beaux monuments qui brillent. Il fait froid, les gens sont froids, ils ne parlent pas anglais, on ne s'éclate pas, mais c'est cool quand même, c'est des vacances. Puis le froid et la neige, j'aime ça. Je fais des dérapages sur le verglas, tape dans les blocs de glaces afin qu'ils glissent et accompagnent mes promenades. La bouffe est pas mal, spécialisée dans la soupe.

Le 4 janvier, je fais une petite session. Nouveau record, -1400. Bon, la prochaine, c'est +1600 en toute logique. Mais je ne l'ai pas encore jouée.

Après trois jours, je fais la connaissance d'une femme exceptionnelle. Une bohémienne très jolie, dont tout le monde est amoureux qui s'appelle Carmen. Elle chante très bien, mais son accent français laisse à désirer.

A l'opéra, nous nous ridiculisons tous les trois. Nous sommes très mal habillés. Avec des boots pour l'une, des chaussures de rando, pour moi. J'ai un T-shirt taille 15 ans. Les ukrainiens eux, sont bien habillés, avec leurs beaux manteaux de fourrure leurs belles robes, leurs chapeaux, leurs vestes... Nous ne passons pas inaperçus, tout le monde nous dévisage.

Mais dieux que c'est bon, un opéra. Je découvre que je connais en fait bien 90% de l'oeuvre. Je vous encourage à l'écouter, si des fois vous aimez un peu la musique classique.

C'était ma deuxième expérience d'opéra, mon père m'avait offert des places pour L'amour des trois oranges, de Prokofiev à l'opéra Bastille, pour mes 20 ans. J'aime ça, je pense y retourner prochainement, faire ma culture.

Lisa, est une belle femme. Intelligente, classe, cultivée. Blonde à forte poitrine, tout à fait mon type. Elle a ses défauts, bien-sur. Nous nous connaissons depuis l'age de 18 ans, et j'ai toujours eu le béguin pour elle. Mais l'expression amusante qui caractérise notre relation est: "friend zone". Vous savez, ces filles que vous désirez, tentez de séduire, mais qui vous font comprendre qu'elles vous apprécient vraiment... en tant qu'ami. Qu'il n'est pas question, comme dirait ma dernière relation québécoise d'introduire notre pénis dans leur vagin. J'aime l'explicité de cette expression. Ça n'a pas le charme de: "faire l'amour". Mais bon, le sexe, ce n'est pas forcément charmant.

J'ai quand même obtenu un rencard. Nous irons dans un resto sympa, cuisine du sud ouest, dans quelques jours. Première sortie à deux, mais mon espoir de concrétisation reste proche de zéro.

Lisa est partie, ce matin. Je me retrouve avec ma cousine, qui travaille. Pas spécialement l'envie de visiter la ville tout seul. J'en profite pour écrire ce billet. Ensuite, après un peu de repos, j'attaquerais le poker. C'est fini la glandouille.

utopike

J'ai trouvé des amis.

Bonjour et joyeux noël!

Je fait partie de ces gens qui ont écouté Tryo quand, à l'adolescence, nous nous sentions rebelles en fumant des joints.

Alors que j'entame ce billet, je suis pris d'une crainte. Je n'ai rien à dire. Rien d’intéressant Encore moins que la dernière fois. Aussi, je conseille fortement au lecteur qui a considéré mon dernier billet comme un "torche-cul" de passer gentiment son chemin. Aux amateurs courageux qui iront jusqu'au bout de ce petit chose un peu quelconque, je vous invite à rester courtois si des fois vous n'aimiez pas.

Cette année, j'ai fait des cadeaux. Un vendredi agréable, ou je commence par gagner une poignée de buy in de ma limite habituelle. J'ai ensuite appris que je n'allais pas mourir prochainement d'un méchant virus contagieux. Aussi, je me suis dirigé vers la FNOC en chantant (pas de pubs). La-bas, un vendeur homo-sexuel m'a fait du rentre-dedans, cela m'a mis un peu mal à l'aise, mais j'ai su lui faire comprendre que je n'étais pas intéressé tout en gardant le sourire, ce jour-la devait être parfait. J'ai dépensé tout l'argent gagné le matin. Il est parfois difficile de garder la notion de l'argent quand on jongle avec les caves au poker. Pas de craquage néanmoins, j'ai acheté ce que j'avais prévu, CD's, DVD's, BD's, et pour la femme de ma vie, une paire d'enceintes de qualité très convenable.

Comme beaucoup, j'ai passé noël en famille. Mais nous, c'est pas pareil, nous sommes au moins cinquante à chaque fois, 57 cette année.

Après 3 jours de repas agréables ou nous avons bien bu ("désolé pour hier soir"...), après de longues discussions ennuyeuses, après des heures passées dans les transports, c'est avec soulagement que j'ai retrouvé un Paris bien calme, hier soir. Pas même le courage de chausser mes patins à roulette pour transpirer un peu d'alcool.

Les choses se sont bien goupillées. J'ai retrouvé mes amis. Les vrais, ceux qu'on connait depuis quinze ou vingt ans, qu'on connait par coeur, mais dont on ne se lasse pas. J'attrape le plus ancien d'entre eux 1 heure avant son départ en avion. Sa vie n'a pas l'air reposante, quelle idée d'avoir pondu un oeuf en Argentine à 24 ans. En partant de chez lui, je passe devant l’appartement d'un second. J'appelle au cas ou, merci France Télécom. Il vient de défaire ses valise, et se rend chez un troisième larron pour des histoires de boulot. Ce dernier par pour Moscou le lendemain (aujourd'hui). Nous nous y rendons ensemble, nous retrouvons, buvons un peu. C'est sympa, mais nous sommes fatigués par les fêtes.

Aujourd'hui, je n'ai pas joué depuis six jours, moins on en fait, moins on en fait.

C'est donc avec envie que j'ouvre les tables de poker. Mais avec dégoût que je les retrouve. Les tables sont belles, les gens jouent mal. Mais je perd, m'énerve un peu, et ne joue pas bien. Trop passif, comme anesthésié par la douceur de Diana Krall qui raisonne dans les nouvelles enceintes de ma petite maman.

C'est le poker.

Bonnes fêtes à tous.

utopike

Un jour, une histoire.

Bonjour.

Ce billet est un nouveau concept, sur mon blog.

Je l'expliquais il y a quelques mois, je n'ai pas envie de continuer à l'alimenter avec des bilans mensuels et autres joyeusetés qui occupent suffisamment les pensées d'un joueur régulier. Je pense d'ailleurs que ceci ne manquera à priori pas. Que les amateurs de poker qui cherchent à lire uniquement des histoires de poker auront largement de quoi faire parmi la moUltitude de blogs poker.

Il y a une semaine, j'ai posté par hasard mon 6000 ème poste sur ce forum.

Inscrit depuis août 2009, donc 3 ans et demi. Je constate par la force des choses que je suis un membre assez actif du forum. Peut-être trop. Aussi, je décide, pour me tester de ne pas poster pendant une semaine. Ce fut difficile. Il va sans dire que j'ai regardé le forum tous les jours. J'ai continué de participer à certaines conversations privées avec certains collègues. Et même fini par craquer en postant des commentaires sur le blog de natanoj, 1 jour avant la fin de ce "challenge" (la blogosphère est friande de challenges).

L'expérience me montre que je suis complètement accro à ce forum.

Au retour de ce petit break je poste quelques histoires sur le mythique "real post" qui semblent plaire à certains, moins à d'autres. Le real est un espace assez libre dans lequel les anecdotes croustillantes sont les bienvenues. A condition d'être drôle, ce qui n'est pas tache aisée.

J'ai pris comme souvent un réel plaisir à les rédiger. Le constat est là: j'aime beaucoup écrire.

Aussi, aujourd'hui, m'est venu l'idée de ne pas trop encombrer le real post avec des histoires trop quelconques.

Un jour une histoire, c'est un peu un journal. Que s'est t'il passé dans ma journée? Si cela intéresse, et bien libre à vous de lire mes prochains billets qui seront intitulés de la sorte.

Et donc, aujourd'hui.

Levé assez tôt, 10 heures.

Un gros café à l'italienne, une cigarette, et j'attaque ma session...

De star craft II :D !

Je gagne mes trois premières parties. J'ai l'impression de progresser, et cela me ravi.

C'est donc dans de bonnes dispositions que j'attaque ma deuxième session, de poker cette fois ci. Rake back inclus, hier, j'ai perdu 700, en jouant un peu en NL200. L'impression d'avoir bien joué, et d'être resté calme. Aujourd'hui, je répare un peu les dégâts, en écoutant Chopin, je gagne 500. Ouf.

Encore l'impression d'avoir bien joué.

J’accueille deux honnêtes travailleurs l'air arabe qui viennent livrer un nouveau lave-vaisselle. Ils n'embarquent pas la vielle machine, c'est dommage. Ils sont souriants, me tutoient, c'est agréable.

La femme de ménage arrive. Aussi, pour la laisser travailler, je sort de chez moi, j'ai plein de choses à faire. Je vais en roller dans le 15 ème, chercher mon porte feuille aux objets trouvés. En passant par Alésia, un SDF me fait un signe de la tête. Plus de doutes possibles, nous avons mutuellement conscience l'un de l'autre. Il a remarqué qui était le roller man le plus compétent du quartier.

A la préfecture de police, je croise une fille pas terrible qui mériterait d'être abordée, je pense avoir de bonnes chances. Mais je n'ose pas. Café clope, pas mangé, pas brossé mes dents, mon haleine est déplorable, j'abandonne.

Première mission accomplie. Je me dirige vers Denfert Rochereau. A pied désormais, puisqu'il a plu et qu'il pleut. Je me rend au crédit agricole chercher ma nouvelle carte bleue. La jeune fille qui s'occupe de moi essaye de me refourguer un nouveau compte d'épargne, je l'envoi gentiment balader, ce genre d'histoire ne m’intéresse pas.

J'entame ensuite mes courses de noël en passant par un magasin de bande dessinée: "le domaine des dieux", rue brézin, près de la mairie. Le vendeur est cool, et connait bien la bande dessinée (captain obv). Nous plaisantons, il y a une atmosphère de franche camaraderie dans cette petite boutique ou s'entassent des montagnes de BD.

Je rentre ensuite chez moi en repassant par Alésia. Je re-croise le SDF. N'étant pas de nature généreuse, je me dis: "mon gaillard, tu vas payer pour les autres". Je me déleste d'un petit billet, lui sert la main en lui souhaitant un "joyeux noël", il semble agréablement surpris. Il ne s'agit pas de générosité gratuite. Je crois peu en la générosité gratuite. J'ai donné pour me sentir heureux, je me sent heureux. C'était égoïste, comme toujours.

Je retrouve la chaleur de mon foyer, l'odeur des produits d'entretient couvre celle du tabac. Ma chambre brille comme un sous neuf.

Au hasard d'une discussion téléphonique, j'apprend que j'héberge ce soir une jeune fille noire, très belle.

Point de brag. C'est une copine, taille mannequin, il ne se passera jamais rien. De toutes façons, j'aime pas les noires. On s'entend, elles ne me plaisent pas trop physiquement.

Voila. Je vais retourner à star craft II. L'impression de laisser une journée bien remplie derrière moi.

Quand je pense que les gens normaux ne sont pas tous sortis du bureau, je me dis que j'ai de la chance.

A la prochaine.

utopike

CSB

Salut.

Ça fait un bail que j'ai pas donné de nouvelles.

Surement déçus par l'absence de commentaires dans le dernier billet.

Difficile d'être constant dans la qualité de ceux-ci. Difficile de garder son lectorat quand on écrit moins d'une fois par mois. Je me rassure en me disant que mes amis de l'ex chan SSNl se réjouissent dès la parution d'un nouveau billet.

Je vais donc vous compter une petite CSB: cool story bro, histoire qui ne présente pas grand intérêt.

Il s'agit de poker.

Jeudi, presque une journée record en terme de volume, avec 6Kh en 6h, et donc 10 tables de moyenne. Journée correcte, puisque je finis positif, franchement sous l-ev, une fois n'est pas coutume.

Vendredi, petite session rentable. Pas de volume, puisque j'ai un HG (Home Game) le soir, avec des membres du forum. Partie agréable, mais j'ai pas vu une carte.

Samedi, jour off. Je jouerais une dizaine de main devant un pote pour lui montrer ce que je fais dans la vie. Un coup rigolo, ma dernière main à la table:

Hold'em No Limit €0.50/€1.00

6 players

Converted with HandConverter.fr

Stacks:

UTG - Hero (€122.08)

MP (€292.10)

CO (€139.40)

BTN (€112.95)

SB (€126.19)

BB (€27.12)

Preflop: (€1.5, 6 players) Hero is UTG with :9d:Td

Hero raises to €3.50, MP calls €3.50, 1 fold, BTN calls €3.50, 1 fold, BB calls €2.50

Flop: :7c:6h:3d (€14.5, 4 players)

BB checks, Hero checks, MP bets €8, BTN calls €8, BB calls €8, Hero calls €8

Turn: :8d (€46.5, 4 players)

BB checks, Hero checks, MP bets €28.50, 1 fold, BB folds, Hero raises to €110.58 (all-in), MP calls €82.08

River: :4h (€267.66, 2 players, 1 all-in)

Total Pot : €267.66 (rake €3)

Hero shows :9d:Td (a straight, Six to Ten)

MP shows :Qs:Qd (a pair of Queens)

Hero wins €264.66 from pot

Pour une petite démo, c'est bien rentable, je me couche heureux la satisfaction du devoir accompli.

Et donc, j'attaque dimanche dans de très bonnes dispositions. Prêt à en découdre. Dimanche, c'est payé double, je vais faire du volume, pas question de finir down aux tables, qu'on se le dise!

Fail.

228427oups.jpg

Je ne m'étendrais par sur cette partie, qui est quand même ma pire session en terme de pertes. J'ai review ce matin, pas l'impression d'avoir franchement mal joué. J'aurais pu en tiltant moins limiter la casse.

Et pour finir, la CSB. Aujourd'hui, je me dis, day off, je me remet de mes émotions.

Je lance un autre jeux, Civilization V. Ma belle partie se termine par une défaite inévitable, toute ma vie!!!

Je décide donc de m'occuper de mon PC qui compte de nombreux petits pépins. Je pense les résoudre éfficacement.

14h, qu'est ce que je fais?

Une petite session, allé. Je regarde les 100, elles sont pas terribles.

Tient, un fish cavé 500bb, tient, la place à sa gauche est libre.

Je sit, première main à la table:

Hold'em No Limit €0.50/€1.00

6 players

Converted with HandConverter.fr

Stacks:

UTG (€122.50)

MP (€192.80)

CO (€181.50)

BTN (€124.69)

SB (€469.48)

BB - Hero (€100)

Preflop: (€1.5, 6 players) Hero is BB with :Kh:Ac

1 fold, MP raises to €2, 2 folds, SB calls €1.50, Hero raises to €11, 1 fold, SB calls €9

Flop: :8d:7h:Ad (€24, 2 players)

SB checks, Hero bets €13, SB calls €13

Turn: :5h (€50, 2 players)

SB checks, Hero bets €27, SB calls €27

River: :Kc (€104, 2 players)

SB bets €76, Hero calls €49 (all-in)

Total Pot : €202 (rake €3)

SB shows :5c:9c (a pair of Fives)

Hero shows :Kh:Ac (two pair, Aces and Kings)

Hero wins €199 from pot

3 mains plus tard:

Hold'em No Limit €0.50/€1.00

6 players

Converted with HandConverter.fr

Stacks:

UTG (€144.35)

MP (€350)

CO - Hero (€198.50)

BTN (€121)

SB (€189.80)

BB (€181.50)

Preflop: (€1.5, 6 players) Hero is CO with :Jh:Jc

1 fold, MP raises to €2.50, Hero raises to €10, 1 fold, SB raises to €33.50, 1 fold, MP calls €31, Hero calls €23.50

Flop: :9s:3s:7h (€101.5, 3 players)

SB checks, MP checks, Hero bets €33, SB folds, MP calls €33

Turn: :2s (€167.5, 2 players)

MP bets €283.50 (all-in), Hero calls €132 (all-in)

River: :Ac (€431.5, 2 players, 2 all-in)

Total Pot : €431.5 (rake €3)

MP shows :3d:8d (a pair of Threes)

Hero shows :Jh:Jc (a pair of Jacks)

Hero wins €428.50 from pot

Cette gentille personne finira de distribuer ce qu'il lui reste dans l'orbite, quand intervient ce coup contre un reg:

Hold'em No Limit €0.50/€1.00

4 players

Converted with HandConverter.fr

Stacks:

UTG - Hero (€439.68)

BTN (€116.50)

SB (€227.02)

BB (€200.28)

Preflop: (€1.5, 4 players) Hero is UTG with :Kh:Ad

Hero raises to €3, 1 fold, SB raises to €10, 1 fold, Hero calls €7

Flop: :Kd:2h:As (€21, 2 players)

SB bets €10, Hero calls €10

Turn: :Qh (€41, 2 players)

SB bets €29, Hero calls €29

River: :8s (€99, 2 players)

SB bets €96, Hero calls €96

Total Pot : €291 (rake €2.50)

SB shows :Qd:Qs (three of a kind, Queens)

Hero mucks :Kh:Ad

SB wins €288.50 from pot

Mince. Cette session va forcément ressembler à mes 50 dernières. Je gagne 3-4 caves rapidement pour finir even ou pire après 2Kh. LA VÉRITÉ, si j'avais utilisé un stop win de 3 caves ces 3 derniers mois, j'aurais multiplié mon winrate par 10. Mais bon, si gagner 3 caves ne modifie pas mon jeux, le stop win est juste une aberration.

Je continue donc cette session convaincu que deux gentils set up ne tarderont pas a gâcher ma chatte monumentale des deux premiers coups, quand soudain...

suspense!

Mon ordinateur fraîchement réparé crash, et met donc fin à un future calvaire.

Graph de la session

501708mouai.jpg

C'était la CSB d'un smicard du poker, a+.

utopike

Insomnie, à Paris.

Yo.

J'entame ce billet à 5h19. On est vendredi soir, ou plutôt samedi matin. Je ne suis pas sorti. J'ai déjà profité de la vie hier, premier baby depuis Québec, j'ai mis des branlées, pas peu fier.

Je voulais faire la fameuse session du vendredi soir. Je m'étais préparé, en dormant 3 heure après ma session du matin. J'ai mangé équilibré, des légumes et tout. Pas pris de vin à table. Puis bon, ça a foiré, c'était nul, j'ai tenu 2h sans tilter, puis progressivement, j'ai commencé à jouer mal, pour faire franchement de la m**de ensuite.

Je me parlais à haute voix. "Arrête de faire de la m**de, arrête de jouer mal". Concentre toi, essaye de prendre les meilleures décisions... bla, bla, BLA BLA, ALL IN, CALL CALL, FOLD FOLD, enc**É, BIEN JOUÉ GROSSE m**dE!!!!

Bref, j'ai un peu tilté.

328944FridayNight.jpg

Voila un mois que je suis rentré "à la maison". Entendez, chez ma mère. Même si je m'y sent chez moi. Et Québec me manque. Au début, je suis content de retrouver Paris. C'est beau, les gens parlent "normalement" etc. Mais en fait, etc, ça va pas bien loin. Bon, c'est les vacances d'été, Paris n'est pas la même ville, elle vaut la peine quand même. Mais je me fais chi**. Et j'ai envie de me casser. Retourner au Québec? Retourner au Brésil? Aller ailleurs, en Thaïlande, "comme tout le monde"?

Du coup, je me remet progressivement au boulot. Je grind un peu. Ça se passe pas trop mal. J'ai l'impression de jouer sur courant alternatif. Parfois bien, parfois mal. Parfois A-game, parfois C-game. L'impression d'être très sujet au tilt. Mais bon, j'ai toujours été sujet au tilt. Qui ne l'est pas. J'ai la flemme de travailler mon jeu. la flemme de me poser des question, ou d'y répondre.

Les vacances, presque 2 mois sans jouer, ont eu un impact. J'ai perdu le rythme. Il faut que je relance la machine. Sinon, ce jeu va juste me casser les couilles. Il faut que je me fixe des objectifs, un peu plus ambitieux. En nombre d'heure, en nombre de main, et le travail du jeu. Il faut que je vise une montée en NL200.

Depuis quelques jours, je suis descendu en 50. J'ai l’impression d'y être plus rentable qu'en 100. C'est sans-doute vrai. Mais c'est tout le contraire d'une "bonne dynamique".

Le programme à venir:

Lundi, je pars dans le sud, en vacances, pour une semaine, avec des amis. Sans laptop, sans connexion. Promis, après, je m'y met.

Ok, sauf qu'à partir du 10, j'ai mon amie brésilienne avec laquelle ça s'était bien passé avant qu'elle ne me jette de chez elle pour une histoire obscure, qui fait sa première visite en Europe. Elle a gentiment repris contact pour savoir si je voulais faire ce voyage avec elle. Donc, encore 2 semaine de vacances en septembre.

Après, je m'y met, promis.

utopike

Bonjour lecteur.

Lorsque j'ai repris ce blog il y a 2.5 mois, je ne savais pas vraiment ou j'allais avec.

Puis, je ne sais toujours pas. Je me disais que peut-être, j'allais parler un peu d'autres choses que de poker.

Mais je n'ai parlé que de poker.

C'est aussi parce que je n'avais plus grand chose à raconter niveau poker, que je n'ai pas donné de nouvelles depuis quelques temps.

Car je suis actuellement, et pour la première fois depuis que je joue régulièrement, en vacances.

Souvent, quand je parle avec des gens, l'éternelle question se pose:

"Tu fais quoi dans la vie, tu fais quoi ici?".

Je prend mon regard mystérieux et raconte fièrement comment je gagne ma vie grâce au poker en ligne. S'en suivent généralement des réactions amusantes, qui varient selon interlocuteur:

- trop cool! :up)

- Ha, mais alors, t'es chanceux? :scratch:

- Mais, tu gagnes plus que tu perds? ( :vieux-pet: )

- Et les sites de poker, t'as pas peur que ce soit truqué?

- L'autre jour, j'avais AA et... :(

Bon, ça fait la conversation. Mais les filles s'en foutent, ça vend pas du rêve.

Et dans la tête des gens, ma vie ressemble à de grosses vacances. Je ne peux pas totalement les contredire, tant la vie de joueur offre de liberté.

Mais bon, si on joue pas, on gagne pas. On a un impératif: jouer pour gagner des sous, pour payer le loyer, la bouffe, etc.

Ce n'est pas des vacances.

Début juin, lorsque j'écris mon dernier billet, je suis dans une très bonne dynamique. Je n'ai jamais autant gagné aux tables. Je fais un volume raisonnable, autour des 60Kh+/mois, et mieux encore, je travaille ma game.

Pas autant que je le devrais, mais plus qu'avant, et j'ai l'impression de progresser, de comprendre des trucs. Impression probablement exagérée par mon run très très doux, le plus agréable de tous.

C'est dans ce contexte de joie et de paix que je me fixe des objectifs solides pour le mois de Juin.

Mais un petit inattendu viendra perturber cette belle dynamique. Début juin, j'ai déménagé. Un peu dans l'urgence, j'ai trouvé un truc sympa, bien situé, un peu cher. Mon premier apart, tout seul. J'étais fier comme un coq.

Grosse ombre au tableau, je n'ai pas de "vraie" connexion internet. Je capte le wifi d'une voisine, mais ce n'est pas suffisant pour jouer. Je découvre qu'il n'est pas aisé d'installer internet lorsqu'on a un visa de touriste.

Il y a sans-doute des solutions, je ne les trouve pas, j'abandonne vite comme à chaque obstacle. Je me dis que je trouverais un café sympa, avec une bonne connexion, et que j'y ferais un minimum syndical.

Ce minimum se transforme rapidement en néant, et je prend donc mes premières "vraies" vacances. Niveau argent, ça va, j'avais de la marge.

Bon, j'ai joué quelques mains quand même, et j'ai chatté:

mini_379778vacances.jpg

12 jours joués, 22h en 1.5 mois, environ 1.5K de gains (RB inclus) 0 tournois. Je joue presque pas, mais je run good, c'est vraiment cool. Je pense que je joue pas terrible. Du moins, c'est pas mon jeu habituel. Je suis tellement content d'être aux tables, que je suis plus agressif. Je 3b plus, je squeeze plus, je bluff plus. c'est rigolo, mais quand je me remettrais sérieusement à jouer, il faudra que je repose des "bases".

Mais alors, qu'est ce que je fais?

Il y a une semaine, avait lieux le festival d'été, à Québec. C'est très impressionnant. Beaucoup de monde, plusieurs scènes, dont une grande qui accueille facile 100K personnes. J'ai eu la chance d'y écouter Johnny Hallyday, car oui, j'aime Johnny Hallyday.

Québec est une belle ville, avec des habitants sympas, hospitaliers. Le genre de ville ou tu n'as jamais peur d'avoir un problème, ou le nombre d'homicide/an tend vers 0.

Tu ne regardes jamais derrière ton épaule, tu n'es pas sur le qui vive, tu n'as peur de rien.

Il est agréable de s'y promener, en regardant les femmes.

Mon quartier est touristique. Quand je sort de chez moi, je suis confronté à un meltingpot ravissant. Des femmes de toutes les couleurs, qui n'ont comme seul point commun la "courteur" de la jupe, et l'explicité du décolleté. Une amie parisienne m'a enseigné jadis que pour s'habiller, les filles doivent respecter une règle fondamentale:

"tu montres tes seins ou ta chatte, mais pas les deux".

Ici, quid de cette règle absurde, elles montrent tout.

J'ai rencontré des gens supers. Bizarrement, très proches des gens que je côtoie à Paris, mais à la sauce québecoise. Genre de paria de la société. De mecs qui profitent du système (allocations, aides, chômage), pour profiter de la vie. Qui occupent leur temps à jouer aux échecs, au poker, au tennis ou autre.

Qui passent toutes leurs soirées dans les bars, où nous buvons trop de bière, nous jouons au billard, ou au baby foot. Tient, je joue au baby foot tous les jours, une petite dizaine de games en moyenne, j'ai un partenaire.

Comme ils diraient: "je suis rendu bon". On s'entend, pour un amateur.

A force de regarder, j'ai fini par réussir à toucher une femme. Une Québecoise, très jeune. Ça change. Mais ça sent la fin car je ne la satisfait pas, je préfère le baby foot avec les copains :super-desole:

Et donc.

Je rentre dans une semaine.

La boule au ventre à chaque fois que j'en parle, à chaque fois que j'y pense.

C'est une petite partie de ma vie qui reste ici. Je vais la laisser derrière moi. Oublier les visages, les prénoms, le gout de la bière locale, l'odeur de mon appartement (les poubelles ne se descendent pas toutes seules mon grand, tu découvres?).

Tel un calendrier de noël, je compte les jours qui me séparent du retour, sauf que contrairement à noël, on voudrait que ça ralentisse, que ça n'avance plus. Je voudrais arrêter le temps, et rester ici.

Mais bon, j'ai d'autres aventures à vivre.

A court terme, je pars en "fin de semaine" sur les rives du lac st Jean chez des amis. La question que je me pose avant de boucler mon sac, c'est: "on prend le laptop ou bien?"

Si je le désire, je reviendrais à Québec.

Je suis libre.

utopike

Troll-Face-psd62868.png

J'ai dépensé ma jeunesse comme une poignée de monnaie,

J'ai fait un peu de tout, un peu partout, sans savoir rien faire.

La fleur aux dents, c'était tout ce que j'avais,

Mais je savais bien qu'un jour ça finirait par arriver.

Il y a des runs dont on rêve et ceux qui t'empêchent de dormir,

Il y a des runs qu'on regrette et ceux qui laissent des remords,

Il y a des runs que l'on aime, ceux qu'on aurait pu aimer,

Puis un jour il y a le run qu'on attendait.

------------------------------------------------

Bon, ok, c'est pas très drôle.

Mais c'est franchement ce que m'a inspiré une bonne partie du mois. J'ai connu le run le plus agréable depuis mes débuts au poker. Mieux vaut en être conscient. Mon niveau de jeu n'a pas doublé comme ça, du jour au lendemain. Savoir qu'on a run good permet d'anticiper le moment ou ça s'arrête. Si jamais, par hasard, je me mettais à run moins bien, voir mal, il ne faudra pas whine tout de suite. Pas facile néanmoins.

Le graph du mois:

786181mai.jpg

Avec le rake back (+1.7K), et les MTT (-400), ça fait: +5.4K€

Cash out, 3.5K.

Plus des cacahouètes en CG live, même pas de quoi payer mes consos pendant que je joue. Bon, j'ai du run 1 gros K$ sous l'ev à vue de nez en live.

Parlons un peu du mois qui arrive.

Les joueurs de PS savent que pour toucher un RB optimal, il faut planifier son année en vue d'une récompense stellaire.

Perso, je vise la 3 ème. Il faut faire 300K VPP's.

Je suis en retard sur cet objectif. J'ai donc décidé le mois dernier, d'arrêter de prendre du retard. Il faudra penser ensuite à le combler.

Je dois donc faire 28K VPP's ce mois ci. Ça doit faire un gros 50Kh en NL100. Donc, je vais essayer de favoriser la 100.

Je voudrais ensuite reprendre le travail de mon jeu. J'y ai bien travaillé début Mai. J'ai abandonné ensuite, pendant le gros heater. Difficile de se motiver à travailler son jeu quand les € se grindent tout seul.

Pour ce faire, il faut que je commence ma collaboration avec un nouveau coach. => envoyer des sousous sur son compte, puis faire une vidéo d'une heure en NL100 4-tabling. L'idée m'excite un peu.

Continuer de review chaque session avant de commencer la suivante. Continuer de prendre des notes après chaque session et de les relire avant chaque session.

Je voudrais aussi, travailler mon jeu en MTT. Je ne m'y suis jamais franchement mis, à part regarder quelques vidéos. Je ne sais pas trop par ou attaquer. Ce n'est pas mon objectif principal non plus, mais si je pouvais y jeter un œil deux ou trois fois dans le mois, ce serait pas mal. Je vais sans-doute jouer 4 sessions de MTT, au hasard, le dimanche. J'alloue un budget de 1K€, en espérant faire mieux qu'un ROI de -100%.

Tout ça ressemble à un programme chargé niveau poker. Le risque si je m'y tiens, est de ne laisser pas assez de place à la vie "sociale". Niveau volume horaire, en faisant tout ce qui est dit plus haut, j'ai bien-sur pas mal de temps pour faire d'autres choses. Mais le poker occupe beaucoup l'esprit, et il me faut souvent pas mal de temps pour récupérer des sessions. Du temps à rien foutre, à dormir, à regarder un film, du tennis, à lurk sur le forum.

Ce sera je pense la tache la plus dure du mois. Grind sérieusement + travailler mon jeu, mais avoir une vie un peu équilibrée à coté.

Je déménage prochainement dans une nouvelle collocation, toujours à Québec. J'espère que ses habitants sauront me sortir un peu... |^

J'avais dit que je reprenais mon blog, mais pas spécialement dans l'optique de faire des bilans... Mais bon, c'est mon meilleur mois, alors voila quoi.

Bonne chance à tous.

utopike

Hou put**n!

J'ai envie de brag, ça me démange, je bouillonne!

Bon, j'ai pas arrêté depuis quelques heures, poster des courbes, tout ça, sur divers threads.

Mais il faut que ça sorte, que j'immortalise ce moment.

Le moment dont beaucoup de joueur de Cash Game ont rêvé, et tout le monde ne l'a pas encore réalisé. Je parle du fameux 1K/day.

Bon, j'ai fait ça salement. En peu de mains, largement au dessus de l'ev. Des set up immondes, des bad beats, la totale. J'imagine certains regs de NL100 qui doivent me détester en ce moment. Wildace.fr par exemple, contre lequel j'ai over-chatté. Bon, il vit a Budapest, c'est probablement un reg étranger, donc c'est moins grave 8|

Grave? Il y a t-il quelque chose de grave à run good? Surement pas. J'ai déjà eu des runs goods, j'ai déjà eu des runs bads. Si je continue de jouer, j'aurais encore des runs goods, et j'aurais encore des run bads (je compte continuer à priori). Mais franchement, comme je l'ai écrit dans le fourre tout des smalls stakes, j'ai eu un sentiment de honte, un moment, à être toujours du bon coté du set-up. Ça m'a valu un -1 de nos chers membres Charles64 et Yonaldinho, qui je le suppose, sont des lecteurs assidus de mon blog (habitués des 1K/day obv). Je leur passe donc le bonjour, et leur souhaite toute ma réussite actuelle dans un futur prochain, du moment que ce n'est pas contre moi.

Cette première sera donc immortalisée.

"Le 26 Mai 2012, j'ai chatté."

Il n'arrive bizarrement pas au milieu de la tourmente, mais plutôt à la suite d'un run tout simplement "extraordinaire", ces derniers jours sont franchement pas mal non plus.

Il se décompose en 3 session très très courtes.

692580981K.jpg

Car, comme pas mal de joueurs, je fais des sessions courtes quand ça se passe bien. C'est très probablement un défaut en "game théorie". Mais cela s'explique par la peur de perdre mes bénéfices, qui engendre chez moi un tilt fort, et peut me miner le moral. Quand je commence la 3 ème session (qui ne durera que 20 minutes = 287 mains), je gagne rapidement 2BI environ. Alors, je me dis (true story):

"allé, on va chercher le 1K/day, et puis on arrête".

Encore une fois, c'est assez stupide en théorie. On joue tant qu'on a envie de jouer et qu'on est rentable à la table. Mais moi, j'ai envie de jouer jusqu'au 1K/day, brag comme un con, point.

Je pense que cette démarche d'aller chercher le 1K/day m'a même fait jouer un jeux moins rentable. J'ai 5b bluff vs un cold 4b. Bon, la situation paraissait assez propice, un gros 4betteur, je venais de lui prendre une cave, et je 3-betait pas mal à la table, c'était un spot cohérent de 4b bluff, et donc de 5b bluff, mais quand même. Les joueurs 4b light beaucoup plus souvent qu'ils ne "cold 4b light"... donc c'était un peu gamble. La barre des 1K atteinte, le temps de fermer mes tables, j'étais scared sur chaque main, et contrôlais bcp trop le pot et mon agressivité, c'en était ridicule.

Le graph de la session, ça donne ça:

651794fist.jpg

Mes stats sont un peu tight.

22/17, ok.

Que 4% de 3b, 1.4% de squeeze, une honte en soit.

3.2 d'af, standard.

Seulement 62% de fold to 3b, 40/65, j'ai surement été pas mal 3b quand j'avais du jeux... voir la nuts.

Aucune conclusion à tirer de ces stats, juste pour dire que ça ne s'est pas fait en jouant un jeu très aggro hight variance, j'ai chatté, et sans-doute pas trop mal joué.

Quand ce run va s’arrêter, ça va faire mal. Me connaissant, je vais être sujet au tilt. Ne pas bien comprendre ce qui m'arrive.

Et bien tant pis.

Je vous dit "à dans 5 jours", pour ce qui devrait vraisemblablement être le bilan de mon best month ever.

Y'a plus qu'a perf demain en MTT pour faire un mois plein. Mon petit doigt me dit que ce sera un obv fail.

utopike

Un jour, nous rentrions de Wagram en voiture avec 2 membres du CP. J'ai nommé Xdaemon (RIP), et Nartoof. Ce dernier, désormais un "nom" du poker français, nous interrogea sur la possibilité d'un run par room. Nous lui avions répondu que ça ne signifiait pas grand chose. Nartoof se demandait s'il devait favoriser la room sur laquelle il runait le mieux. Scientifiques que nous sommes, la réponse "non" nous avait paru évidente.

En effet, quand on s'interroge sur la chance, ses cycles, le good run, le bad run, un élément de probabilité triviale nous vient rapidement à l'esprit. Les coups que nous jouons sont indépendants. Bon, il y a quand même le biais de la dynamique, l'influence des coups sur le mental, de nos adversaires, et nous même. Mais, en termes probabilistes, il est évident pour les partisans du non-rigged, que:

-Ce n'est pas parce que je run good ou bad que j'ai plus de chances de run good ou bad ensuite.

-Ce n'est pas parce que j'ai eu deux paires d'as de suite que ma proba de toucher une paire d'as la main d'après est plus ou moins faible. Elle reste la même.

-De la même manière que les listes, à la roulette, ne servent à RIEN. Ce n'est pas parce que le noir vient de sortir 10 fois de suite qu'il a plus ou moins de chance de sortir la 11ème.

Voila, pour l'introduction assez longue du paradoxe que je vais vous compter. Je préviens mes lecteurs les plus naïfs qu'il s'agit quand même d'un brag dissimulé.

Je vis actuellement un run "corrélé" à la limite à laquelle je joue. Mon winrate est largement supérieur en 100 qu'en 50. Il y a sans-doute des causes autres que la chance. Il est très probable que je m'applique plus à jouer mon meilleur poker en 100 qu'en 50. Il est établit que je table-select plus quand je joue en 100 qu'en 50. Cela dit, la différence de niveau entre les deux limites compense sans-doute ce dernier facteur.

Dans les faits, que se passe t-il? Je m'intéresse à 2012, car, comme je l'explique dans mon dernier billet, je pense avoir passé un cap cette année.

Sur PS.fr, en NL50SH, ça donne ça:

561048NL50SH.jpg

Ça partait drôlement bien. Mais je connais en NL50 un run franchement désagréable depuis qq temps. 0.34BB/100

En NL100SH, ça donne ça:

935734NL100SH.jpg

Pour résumer, tout baigne. 3.08BB/100

Je pense qu'un autre facteur déterminant dans cette différence notable de résultat, est l'influence du run sur le jeux. Sans-doute, comme tous les joueurs de poker, perdre beaucoup de coups à tapis affecte mon mental, et donc mon jeux. Je run confortablement au dessus de l'ev en 100, et très franchement en dessous en 50.

Du coup, me direz-vous:

"Arrête de jouer en 50, tout simplement"

1c9t.jpg

utopike

Bonjour à tous, et surtout à toi, lectrice, qui écume les blogs de poker à la recherche d'un bon parti. Pour ceux qui ne me connaissent pas, qui ont échappé à mes 5K+ posts sur le CP, j'étais un blogueur actif, qui cessa en pleine tourmente, au fond du trou, en plein bad run, il y a 7 mois environ.

Et l'art de bloguer, c'est plus facile d'arrêter que de recommencer, contrairement à la cigarette. Un vrai poker blogueur, il arrête pas d'écrire quand il perd de l'argent. Il lève la tête, affronte ses responsabilités, et raconte sa vie (genre Kipik). Attention whore represent, je n'ai pas cessé pour autant de raconter ma vie, au détours de threads conviviaux ( la famille). J'ai pas facebook, faut bien que je me défoule quelque part.

Pourquoi n'avoir pas repris le blog plus tôt, alors que tout allait mieux, tout allait bien?

Premièrement, j'avais un peu honte de dire: "salut, maintenant que je gagne des ronds à nouveaux, je vous montre mes jolis graph".

Ensuite, j'en avais un peu marre, un peu la flemme pour être honnête. Je vivais une fin de voyage particulièrement agréable en Amérique du Sud (au Brésil), et donc, j'avais mieux à faire. Enfin, peut-être que la petite poignée de commentaires PTR légèrement provocants, insultants, horrifiants a jouée. J'avoue ne pas me plaindre de la fermeture de ce site pour les joueurs PS. C'était du stresse en plus. "Comment cet imbécile de tracker a enregistré ma meilleure session?" Perdante? Ok :("De quelle manière mon futur tortionnaire envisage t-il de me tuer?"

J'avais aussi l'impression que l'aventure du blog était terminée, qu'elle n'avait plus grand chose à m'apporter, et que je n'avais plus grand chose à lui apporter non plus.

Et donc, je ne sais plus trop quoi raconter. Faire des bilans chaque mois, avec des graphiques, tout ça, c'est bien pratique, au début. Ça exige une certaine hygiène de jeu. Hygiène que j'ai perdu pendant mon dernier bad run, et retrouvé ensuite.

Encore maintenant, je m'interroge, au moment d'écrire ce billet. Que dire, la? Que dire, la prochaine fois que j'écrirais un billet? Cette question reste sans réponse pour le moment, mais avec cette reprise de contact, je m'offre la possibilité d'écrire ce que je veux, quand j'en aurais l'envie. Et aujourd'hui, si j'écris ce billet, c'est parce que j'en ai envie.

Je vais retracer rapidement mes derniers mois:

Octobre novembre, je bouge pas mal, de villes en villes, de l'Argentine au Brésil. Trip que je conseil aux amateurs de voyage, c'est beau, les gens sont cools, les femmes sont belles et chaleureuses.

Niveau poker, ça donne ça (even avec RB):

335215octobrenovembre.jpg

En décembre, je fini mon voyage dans un coin de paradis. Une auberge de Florianopolis, une presqu'ile au sud du Brésil. La-bas, je retrouve mes marques, j'arrête de bouger et de run comme une chèvre, je réalise un bon mois.

Fin décembre, retour Paris en passant par la case Santiago.

De retour à Paris, les fêtes, la famille, les amis qq jours pour récupérer, et je ré-attaque le grind sérieusement. Je prend quelques heures de coaching, je m'inscris sur limpers, et je up en NL100SH doucement (je joue encore pas mal en 50).

Après avoir joui des plaisir parisiens pendant 4 mois, je décide de reprendre mon trip. Je suis actuellement installé dans la ville de Québec depuis 1 mois. Ville très agréable au passage.

Et donc, le poker, de décembre à maintenant, ça donne ça:

354722dcembreMai.jpg

C'est pas encore un top winrate, et j'ai run assez good, à priori. Mais pour moi, les choses sont claires, j'ai passé un cap. J'ai conscience cependant qu'il me reste un énorme travail à accomplir si je veux passer la prochaine étape. Devenir un reg gagnant de NL200. J'ai des pistes de travail. Il me faudra entre autre renouveler l'expérience d'être coaché, qui m'a certainement beaucoup aidée. J'aspire aussi à devenir un joueur gagnant en MTT, beaucoup plus gagnant je veux dire.

Voila, ça fait pas mal d'infos d'un coup.

Je vous laisse digérer tout ça.

En espérant que vous avez trouvé du plaisir à me lire, comme j'en ai eu à le "balancer".

Bonne chance à tous les grinders.

utopike

"Rien ne va plus"?

Bonjour à tous.

La fréquence des billets étant directement proportionnelle à la qualité des résultats, j'ai discrètement tenté de me faire oublier, du moins sur mon blog. Mais les blogueurs, ont un devoir de pseudo-transparence. Je vais parler de poker dans ce billet. Je raconterais mon voyage une autre fois.

Aussi vais-je revenir rapidement sur le mois de septembre. Le mois qui aurait du être mon meilleur mois, et qui restera un mois banal et douloureux.

CG NLHE: -590

CG PLO(10): +20

MTT: +70 (ITM du freeroll SPN)

Rake back: +1700

Bilan: +1200€

Plus que jamais, je crois que le graph du mois est parlant:

299060septembre.jpg

Bon, avec les environ 18BI d'ev en plus, ce serait un mois satisfaisant financièrement (de quoi payer totalement mon voyage quoi). Je suis d'ailleurs enfin passé du coté des grinders normaux, ceux qui run sous l'ev life time. Tellement rien qu'on dira plutôt BE, mais qui sait, en continuant un peu mes efforts, je pourrais afficher des courbes bien dégueulasses bientôt.

Allé, on s'en fou de l'ev. Parlons plutôt des constations évidentes. Le changement d'environnement ne m'a pas été favorable. J'avais ma petite routine au Chili. Le voyage, + nouvel environnement, + un peu plus de fête a du avoir un impact. Le run m'a malheureusement lâché au même moment.

Passons. Le désastre, c'est ce shoot en 400. Signe d'un tilt particulièrement violent. Le shoot en 200, j'étais accompagné par un grinder compétent, et on 1-tablait donc ok... Le shoot en 100 n'intervient pas non plus au meilleur moment. Le dowsswing final est assez désastreux et j'ai une grande responsabilité.

Bref... je suis nul mentalement. Si je ne corrige pas ça, je n'irais jamais plus loin que le grinder moyen BE en NL50SH. Et même, un jour, je finirais sans doute par me broke. Ça, c'est dit.

Je précise au passage que le début du mois d'octobre suit directement la même pente que fin septembre. Suis déja down de 500 balles RB inclus. Je viens de faire un break de 3 jours, et je reprend actuellement en NL25. Pour l'instant, ça fait du bien.

Deux dernières choses. Mon PTR, jamais tombé aussi bas, est assez réaliste. Lorsque j'ai fait risette au point 0, j'ai de nouveau eu un commentaire élogieux:

AHHAHAHAHAHAHA...

ok :?

Ainsi qu'une petite phrase qui m'est parvenue gentiment:

[21:41] <+j---> mais j'ai quand même le droit de dire quand quelqu'un est un conn**d, whinner, attention whore, bien pensant trisomique attardé comme utopike non ?

[21:41] <+j---> j'ai le droit ou pas ?

Je ne sais pas qui est la personne qui a dit ça. Je me doute qu'il n'est pas seul à penser ainsi. Évidemment, il a le droit de penser et même de dire ce genre de chose.

Juste, tu peux aussi mettre un peu d'eau dans ton vin. Conn**d? Attardé? Trisomique?

Dans le même temps, j'avais des messages de soutiens très sympas, mais franchement, lire ça, c'est pas passé. Je ne devrais pas y accorder d'importance, sans doute... Mais voila, quand t'écris un blog, c'est sur que le regard des autres compte. C'est sur que t'es "attention whore", que tu aimes whine, brag et compagnie. Je suis peut-être un attardé, mais je ne suis pas un conn**d monsieur!

A bonne entendeur.

Allé, pour finir sur une note positive.

Demain, je vais voir le match Argentina vs Chile. Mon premier match de foot IRL.

Bisous tout le monde.

utopike

Bonsoir chez vous, ici, c'est une après-midi ensoleillée, on voit la cordillères des andes entre 2 buildings plus ou moins moches. Genre d'hiver qui n'existe pas en France à Paris. Bermuda T-shirt, c'est possible. Et paradoxalement, je vais skier demain, COOL STORY!

Je vais caler deux trois mots espagnols pour faire genre.

Je suis encore au Chili. J'aurais du bouger en Argentine depuis longtemps, mais voila, je suis un sédentaire, un vrai. Qui voyage actuellement loin de son pays adoré, et qui reste enfermé de longues heures dans un Hotel de Santiago, pour jouer au poker, et parler avec los amigos del forum qu'il n'a jamais vu IRL.

Hoy dia, je décide d'écrire ce billet, car je pollue décidément beaucoup trop la section stratégie Micro stakes regs_NL25_50 de PS. Ils n'en peuvent plus, vont pas tarder a me ban, si je ne me calme pas.

Pero, un blog, c'est public. On peut pas tout raconter non plus. Et pourquoi raconter en fait? Pourquoi ce besoin de dire à tout le monde que je suis heureux, que je rencontre des femmes supers blablabla. Quand on y réfléchit un peu, c'est sans doute une manière d'essayer d'exister, exister plus, exister mieux. /minute pseudo_psychologique de l'année :chaud:

Bref, actuellement, j'ai l'impression de vivre un peu pour la première fois, una vida de hombre. :hello:

Pour mes amis geeks en difficulté, qui comme moi, ont l'habitude de prendre un gentil rateau après 3 mois de travail intensif... l'Amérique Latine a un gout d'eldorado. Ba ouai... c'était pas un mythe. Je partage donc actuellement une chambre avec une jolie brésilienne de 31 ans. Heu... elles aussi, c'est pas des mythes en fait, samba! :* .

Voy a hablar un poco de poker, quand même. Parce que bordel, j'ai vécu un calvaire en aout.

Bilan:

CG: -776

MTT: -27

Rake Back: +1811

Total: +1008

Ok, je finis pas trop trop mal. Ça reste un mois a 4 chiffres. Mais franchement, j'ai joué comme la dernière des m**des. J'ai énormément tilté. Entre autre, à causes de conditions de run pas très favorables, vilain qui a toujours le top de son range, ça me rend totalmente loco.

87 heures de jeux pour un gain horaire de 11.5€, c'est pas le champagne. J'ai été agrémenté d'un commentaire agréable sur PTR:

broke toi fdp

Je me rend compte qu'IRL, des gens doivent m'adorer, comme cet admirateur secret, ma prose, mon humour, sans-doute :/8 .

Entonces, Agosto:

mini_325447aout.jpg

J'ai pas souvenir d'avoir autant souffert que ce mois-ci en 4 ans de poker (malgré des winings franchement au-dessus de l'ev). Mais bon, c'est le jeu pas pauvre Lucette, j'ai fait ce choix. Et j'arrive à peu près à financer mon voyage, c'est cool.

La bonne nouvelle, c'est que depuis le début du mois, rien a voir, je vis un petit rêve éveillé (vous commencez a comprendre pourquoi j'ai écris ce billet, en vrai? |^ )

Septiembre

mini_577507septembre.jpg

Rake back inclus, j'ai déja actuellement gagné plus en septembre qu'en aout. Ça, c'est un peu la variance en fait. Quand tu gagnes plus en 9h qu'en 87h... tu peux te demander ... sur quel critères?

Quelques photos, pour les amateurs:

mini_993469DSC01067.jpgmini_380818DSC01071.jpgmini_495161DSC01073.jpgmini_225019DSC01107.jpgmini_651728DSC01119.jpgmini_460074DSC01135.jpg

Bonnes vacances a... ces enfoirés d'étudiants.

Bonne rentrée à tous ceux qui rentrent.

Bon grind à tous ceux qui grindent.

Bisous.

utopike

Salut à tous.

Je pensais donner des nouvelles plus régulièrement, mais le temps m'a manqué. Difficile, la vie de globe trotteur, pour un geek casanier. Je donnerais quelques chiffres à la fin, pour le carnet de bord, même si le ton sera plus au journal de voyage.

A Val Paraiso, ville côtière extrêmement charmante, sur les collines.

414139DSC00627.jpg

764449DSC00638.jpg

Ci-dessous, la rue dans laquelle nous résidions.

299297DSC00664.jpg

Dans la région de San pedro, désert d'Atacama.

Les Geysers:

378382DSC00703.jpg

A environ 4300 mètres d'altitudes, au cœur de l'hiver, il fait -15°, c'est ça les vacances! Malgré ça, les touristes qui m'entourent s'amusent à se baigner dans les eaux chaudes (35° environ) des Geyser d'Atacama. Sont fous ces touristes.

Pas loin d'ici, on voit des trucs sympas:

421088DSC00712.jpg

Je vous épargne les lamas, que je n'ai pas vu cracher, mais dont j'ai bouffé d’excellentes brochettes.

Salar d'atacama, les flamands roses, tout ça.

490683DSC00801.jpg

928658DSC00803.jpg

696448DSC00810.jpg

On est posé sur une grande étendue de sel de 1.5km de profondeur. C'est superbe, au couché du soleil, les couleurs changent rapidement. Passé 20 minutes à tourner sur moi même :frantics:

Ensuite, j'ai pas retenu le nom, mais pendant une randonnée de 6 heures à rythme humain (un treck, qu'y disent, les frimeurs). J'ai eu l'occasion de parler poker en espagnol :yes:

205270DSC00871.jpg

La vallée arc en ciel (un peu aux couleurs de ces maudits ritals)

198119DSC00875.jpg

En Bolivie...

Le Salar d'Uyuni le truc le plus dingue que j'ai vu. Si vous avez l'occasion, le truc a voir une fois dans sa vie.

582608DSC01000.jpg

476472DSC01017.jpg

Les cactus grandissent en moyenne de 1cm/an. Wait what? |??

J'engage les curieux à se renseigner sur le Salar d'Uyuni. C'est extraordinaire.

844863chile.jpg

Depuis que je suis au Chili.

Bilan Juillet: +1890€

+830€ aux tables

+1060€ de rake back

70 heures de jeu, plus de 60h sur les 2 premières semaines. Le reste, c'est du jeu en auberge, perdant d'ailleurs.

Un bon mois... mais j'ai presque tout dépensé :super-desole:

Voila.

Je vais désormais essayer de me poser 1 mois à Santiago, pour jouer plus, travailler mon jeu, et faire un peu de ski. J'irais ensuite a Buenos Aires pour... enfin voila quoi :/

Tout de suite, je suis a la Serena, dans un hôtel sur la cote, à coté du casino. Je m’apprête à faire ma première session live au Chili, whish me luck.

J'enverrais l’adresse de la page à mes amis, familles, donc ne vous lâchez pas trop, si des fois, la dernière photo vous donnait des idées de blagues douteuses (désolé pour les fautes maman) O:)

Bisous :hello: .

utopike

Run good (brag inside)

Salut à tous.

Cette fois-ci, je vais parler de poker (ou plutôt résultats).

J'immortalise ce moment qui ne durera évidemment pas éternellement. Je connais mon meilleur run life time, tout simplement depuis que j'ai quitté le foyer familial.

A cause de ça, difficile de visiter la ville, de profiter du soleil, ou de la montagne. Je préfère grinder, c'est tellement agréable.

Je sort de ma meilleure session depuis très longtemps (+400 hors rb). La meilleure de l'année. Je réalise mon meilleur début de mois ever. Je me tâte désormais sur quelles courbes, ou statistiques montrer, elles sont toutes agréables à regarder pour moi.

Je choisirai la plus vaste. Puisque je démarre une nouvelle base de donnée depuis le 16 juin dernier. Quelques jours avant mon départ au Chili.

853710rungood.jpg

Résultats auxquelles j'ajoute environ 900 de rake back. La récompense stellaire de 200€ pour la ré-obtention du statut de super nova aidant.

Ce qui est assez agréable, c'est que je connais très peu de variance. Peu de grosses sessions gagnantes (sauf aujourd'hui), mais presque aucune journée perdante.

mini_380181finjuin.jpg mini_590356dbutjuillet.jpg

Voila, il faut le dire quand tout va bien. Se rappeler qu'on a run good quand ça s'arrête. Je prie pour que ça dure un peu. Mais je ne me fais pas d'illusion, je ne maintiendrais pas ce joli winrate.

Bankroll: 8.5K

FPP's: 46K

utopike

A Santiago del Chile

508466aviondecollage.jpg

Salut à tous.

Je n'ai pas donné de nouvelles depuis un mois, ai volontairement délaissé mon blog, ainsi que le CP, et même un peu le poker. Bon, j'ai quand même joué 30 KH, ce qui m'a semblé des vacances, c'est bon signe. Je vous préviens d'avance, je parlerais plus de ma vie que de poker dans ce billet.

Les raisons de ce petit recul sont pour moi importantes. C'est pas l'envie qui manquait d'écrire un billet pour raconter ma vie. Quand on est exhibitionniste c'est un peu comme une drogue :? . Mais j'avais des choses à dire, et je ne savais pas comment les dire, je ne savais pas faire le tri. Il y a un peu de remise en question la dessous: Ma vie sexuelle et sentimentale a t-elle sa place sur un blog de poker? Je ne pense pas... Mais j'ai connu une femme, pour la première fois depuis 8 mois :bisou:

De plus, j'avais à préparer un grand événement, pas une naissance, mais une re-naissance, une deuxième vie, un départ. Je devais, en Tangui qui se respecte, quitter le foyer familial à 25 ans. Aussi, pour couper les ponts, et ne pas revenir chaque weekend avec le sac de linge sale en dévalisant le frigo, j'ai choisi de partir au "bout du monde", à Santiago del Chile.

M'y voici! Un peu perdu, évidemment. Le plus dur, c'est la langue. Je n'étais pas spécialement au point en espagnol, mais le plus difficile, c'est leur accent. Je ne comprend à peu près rien quand un Chilien lambda me parle. Je les fait répéter trois fois, puis ils abandonnent. C'est pas grave, ça viendra. Sinon, c'est la canicule à Paris? Parce qu'ici, c'est l'hiver. Et la maison dans laquelle je vis n'est pour ainsi dire pas chauffée :brr: . Mais qu'importe, je préfère avoir trop froid qu'avoir trop chaud. Les chiliennes ne sont pas top, dommage. Les paysages que j'ai vu depuis une semaines le sont, en revanche. La montagne est partout, elle entoure pratiquement Santiago. La mer n'est pas loin, j'ai d'ailleurs été invité un weekend dans une baraque très chouette, vue de la terrasse:

484799DSC00611.jpg

Ma nouvelle chérie parisienne me rejoint dans 2 semaines, on est rapide en besogne O:)

Deux mots de poker, puisque c'est l'heure du bilan. C'est très désagréable à avouer, mais je ne sais pas exactement combien j'ai gagné. Une chose est sure, pas grand chose.

Mon mois se divise un peu en deux parties. La première moitié:

220241dbutjuin2.jpg

Ensuite, j'ai passé un cap important dans ma vie d'homme et de grinder, j'ai acheté mon premier ordinateur portable. Et donc, la deuxième moitié:

873903Juin3.jpg

Ce qui fait environ -120€ aux tables, presque exactement à l'ev. Et, n'ayant plus excel, je viens d'utiliser la petite calculette de windows 7 pour trouver +610 de rake back. Bref, un petit +490 de bénef, dont je suis en fait très satisfait :>

Ba oui, le down swing de 1K€ m'a fait un peu mal, et je m'en sort bien finalement, en ayant peu joué. Mais beaucoup plus important, je surf actuellement sur la bonne vague. La vague du upswing, qu'on aimerait ne jamais voir disparaitre. Comme certains joueurs qu'on admire et déteste, qui vivent un upswing permanent, ces sick chatards.

Je crois que je joue actuellement mon meilleur poker... mais bon, jusqu'au prochain mauvais jour, ou le tilt emportera 20 heures de grind en quelques minutes.

Pour le mois prochain, je ne vais pas me fixer d'objectifs. Ou alors, celui de profiter. Profiter de la chance que j'ai d'être en hiver à coté d'une montagne de plus de 4000 mètres :la-classe: . Profiter de la chance que j'ai qu'une gentille poulette me rejoigne pour visiter ce grand pays. Attention, je ferais du poker quand même |> . J'essaierais de donner des nouvelles avant le mois prochain.

Ici, à l'heure ou je fini ce billet, il est minuit, j'ai bu, et je vais jouer en NL5 pour rigoler, on ne perd pas les bonnes habitudes, surtout avec leur vin fantastique. Chez vous, il est 6h, vous dormez probablement :hello: .

utopike

Je ne comptais pas faire ce billet aujourd'hui, pourtant ça me démangeait. Mais devant l'affluence des demandes de curieux qui se reconnaitront...

C'est dur de tirer le bilan alors que la journée n'est pas finie. On se dit que si ça se trouve, on va peut-être péter un câble dans les dernières heures, shoot la NL400 après l'apéro pour finir positif.

J'hésite à faire dans l'original et raconter un peu ce qui s'est passé dans ma tête aujourd'hui, en rapport avec le poker. Ou faire un bilan quoi.

Le mois de Mai a été chaotique. Probablement un des plus durs pour les nerfs. Le plus dur de l'année, c'est sur. Avec des swings légèrement supérieurs à d'habitude compte tenu des limites auxquelles je joue.

Aujourd'hui, par exemple, j'ai tilté. La session se passait moyennement, quand je me prend un 3-outer tapis au turn dans un pot de presque 300bb. Et tout le tralala qui suivait. Tellement énervé que j'ai fait un truc débile. J'ai joué un peu en NL200. C'est absurde parce que suis légèrement gagnant en 50, légèrement voir assez perdant en 100... probablement pas mieux contre des regs de NL200. Mais bon, j'avais repéré 2 oiseaux tous seuls, j'ai gagné un peu, puis les oiseaux sont partis et 5 regs l'air méchant sont arrivés, j'ai sit out. 80BB/100 sur 20 main, je vais peut être sauter l'étape NL100 :yes:

En fait, ce qui me chagrine aujourd'hui, à l'heure du bilan, c'est que j'ai l'impression de stagner, en terme de niveau de jeu.

On attaque la phase bilan maintenant.

A quoi ça sert de se fixer des objectifs, je vous le demande?

Les objectifs du mois de Mai.

[ ] Positif hors rake back

[ ] 25K VPP's (augmenter légèrement mon volume, donc)

[ ] Réaliser tous les objectifs oubliés d'avril (notamment tirer un coup)

[x] Faire un cash out a 4 chiffres

[ ] Jouer un peu en MTT quand même

Voila, j'ai cash out 2K, c'est cool.

Je suis négatif en CG, j'y reviens tout de suite.

22.3 K VPP's. Je cherche une excuse mais j'en trouve pas. En fait si, j'ai senti que si je jouais plus, je gagnais moins. Je suis un peu en tilt ces derniers temps. Perdre un 70/30 en début de session risque de me faire jouer mal.

Et finalement, 0 MTT. J'ai presque l'impression d'avoir gagné de l'argent.

Parlons argent.

Puisque je n'ai fait que du CG:

mini_356763Mai.jpg mini_289280Mai2.jpg mini_681637Mai3.jpg

Voila qui devrait répondre à un certain nombre de questions. Je ne met pas mes stats, c'est un peu trop représentatif dans certains domaines.

CG: -360

Rake Back: 1200

Bilan: +840

Bref, ça reste positif, c'est déjà ça. Mais je suis franchement déçus. Je veux gagner plus, beaucoup plus. Pour ça, il faudra jouer mieux, éventuellement plus. Mais surtout mieux. Peut-être chatter un peu plus. J'ai l'impression de run pas terrible depuis quelques temps. Mais bon, on a toujours l'impression de run bad, quand on est pas solide dans son jeu.

Pour le mois prochain. Un seul et unique vrai objectif.

[ ] Partir au Chili.

Ya plus qu'a.

Bankroll: 6.57K

FPP's: 233.5K

utopike

166799petitchatchatontopmignon.jpg

Au lendemain de mon dernier billet, le 19 Mai, j'ai connu une mauvaise journée. La pire en terme de pertes financières. Je comptais bien en toucher un mot, mais 2 billets en 2 jours, WTF

Tout allait bien, ma bankroll ronronnait, j'étais plutôt en confiance dans mon jeu. Les NL50 n'étaient pas géniales, aussi, j'ai jeté un œil aux NL100 qui m'ont parues plus sympathiques. Et ça s'est mal passé. Comme ça peut mal se passer, vous connaissez la chanson.

662137crash.jpg

6 BI de NL100, 2 de NL50. J'ai fait une session review, j'ai fait de grosses fautes, mais je ne suis pas complètement responsable. Pas mal de mauvaises rencontres.

Alors sur les bases d'un bon mois, tout s'écroulait, en perdant plus de la moitié de mes bénéfices, c'était plutôt décevant.

Réaction immédiate, cash out de 2K, pour m'interdire d'essayer de refaire mes pertes en NL100 (le cash out était un des objectifs du mois, donc [x] ).

Je tiens au passage à m'excuser auprès de Vince pour le mot désagréable que j'ai eu à son égard dans la section SS-fourre-tout, sous le coup du tilt.

Je m'étais dit que je ne jouerais pas le lendemain, mais l'appel du jeu a été trop fort. J'ai joué en NL25 pour reprendre confiance, et ça s'est pas mal passé. J'ai cependant senti que j'avais les nerfs à fleur de peau. Aussi, j'ai pris un vrai break de deux jours, un weekend, sans toucher une seule carte, loin de chez moi, bien-sur.

Et le retour aux tables est très agréables depuis hier:

747439retour.jpg

Rake back inclus, j'ai récupéré mes pertes, et je suis de nouveau sur les bases d'un mois tout à fait correct.

145061mai.jpg

Qui serait même bon sans ce déficit de 550€ d'ev. Mais avec des si, on serait tous des cracks de la NL1000.

Avec actuellement 17.8K VPP's ce mois-ci, il sera difficile d'atteindre mon objectifs des 25K. Je ne m'obligerais pas à fournir un volume trop important, à cause du risque de perdre trop de points de winrate (et donc de l'argent). Je ferais selon l'envie.

Toujours pas touché un MTT, j'essaierai quand même de faire un set avant la fin du mois.

A dans une semaine, pour le bilan du mois le plus swing de ma "jeune carrière".

Bankroll: 7.1K

FPP's: 217.9K

Cash out: 2K

utopike

Non, mais c'est vrai quoi, à la fin.

La conjoncture est difficile pour le bloggueur lambda qui rêve de passionner son lectorat.

D'autant qu'à l'heure ou je vous parle, un billet magnifique est à la une du CP.

"No country for a young man" du bloggueur au style inimitable Zeloozer.

J'ai compris que mes escapades en NL5- ne passionnaient pas une grande partie du lectorat régulier. Mais que voulez-vous, ça fait parti de mon parcours de joueur, et j'aime me détendre en jouant de petites limites, le soir.

Pourquoi ce billet?

Parce qu'un blog, ça se tient. Et qu'avec zmasters (Z pour les intimes), on tient à peu près le même rythme. Donc s'il fait un billet, il n'y a pas de raisons, il faut que je donne des news. Notez qu'on essaye de ne pas être dans le même timing que papa_grind, parce que niveau brag, il nous met tous minables.

Alors une petite image brag, parce qu'on ne brag jamais assez:

mini_670923limites.jpg

Voila, je suis un joueur varié, qui aime toutes les limites :) j'ai de très bons winrates sur les micros, avec des échantillons super représentatifs. Bref, je ne break even pas strictement! Z :engueule:

Mon mois est fait de swings assez balèzes (pour ma limite, je trouve):

mini_855030thismonth.jpg

Un peu sous l'ev, cette année c'est la norme. Pour l'instant, 5BI ce mois-ci.

A l'image de ma session du matin (12-14h30)

929864today.jpg

Genre de sessions dont on devrait être a peu près satisfait du résultat. Environ +100 rake back inclus.

Mais non, le joueur de poker, éternel insatisfait se dit:

"Mais bordel, j'étais a +6BI au bout de 400H, j'ai run like god, et direct derrière, BOUM".

Bref, partagé entre le plaisir de faire une session gagnante, et la déception de se dire: ça aurait pu être beaucoup mieux.

On préfère l'inverse, commencer par se casser la figure, et trimer pendant des heures pour Oh miracle!, faire une session even.

Mais bon, la journée n'est pas finie, et je remettrais le couvert en fin d'aprem.

On a un peu dépassé la mi-mois, et je suis actuellement sur les bases du meilleur mois de CG online (grâce au rake back, obv). Je me suis fixé 25K VPP's ce mois-ci, et je suis légèrement en retard. Mais j'ai un gros rhume, une grosse barre au crane, et j'ai franchement déconné la semaine dernière, avec les copains. Il serait raisonnable de me recadrer, et de finir le mois de Mai en beauté. Un peu de discipline :relax:

A noter que je n'ai pas touché un seul MTT ce mois-ci.

Bankroll: 9.2K

FPP's: 203K

utopike

Salut à tous.

Je vais revenir sur ce début de mois dans un premier temps. Et ensuite, faire un petit compte rendu d'une courte session de NL2 4fun.

Ça fait quelques jours que je désire écrire un billet. Pour dire que ça va pas, puis pour dire que ça va trop bien, puis non, en fait ça va pas terrible. Bref, la variance un peu tristouille du joueur break even. J'ai l'impression que mon run est particulièrement bon ou mauvais. Pas de demie tinte.

Un petit graphique sera bien parlant:

626253dbutmai.jpg

Comme je vous l'expliquais plus haut, un mauvais début, suivi d'un huge upswing, et deux derniers mauvais jours, ce qui donne à peu près 0. Avec un petit différentiel d'ev de 300 balles, l'équivalent de 6 caves de ma limite. J'ai un peu mes torts. Lors du derniers downswing, j'ai franchement tilté, mais le contexte était moche. Je sortais de 3 jours de fou ou tout passait, et ça s'est arrêté très brusquement. C'est souvent comme ça avec le NLHE.

Lifetime, ma courbe d'ev se rapproche dangereusement de mes winnings. Tous mes beaux efforts de lecture de deck en 2010 seront bientôt réduits à néant en 2011.

En 2011, mes gains augmentent exactement 2 fois plus lentement que mon ev. Et comme elle grimpe déjà pas très vite, il reste pas grand chose, hors rake back.

Voila pour les nouvelles.

Maintenant, je vais parler un peu de poker. Le vrai poker, celui qu'on joue en rentrant de chez des copains, assez tard.

Généralement, plus je suis déchiré, plus je joue bas. C'est donc en NL2 que vous retrouverez notre héros. Je finirais assez gagnant sur 5 des 6 tables de NL2. Et celle qui m’intéresse, c'est celle ou j'ai perdu un peu d'argent.

Aussi loufoque que ça puisse paraitre, j'ai franchement tilté contre un vilain. Ce qui m'a poussé à livrer pas mal de BI.

Notre vilain: elbahus

81 / 17 / 15% 3-bet / 22% fold to 3-bet

Et surtout, la stat qui sera déterminante:

0.7 d'af.

-39BB/100 sur 11Kh sur PTR, belle régularité.

A savoir qu'on joue pas mal en 3 handed, et que j'ai run 55/45 un bon moment de la session.

5:40:50

Table 'Rosselia VI' 6-max Seat #5 is the button

Seat 1: maxtom145 (€3.15 in chips)

Seat 3: alysyk_4all (€4.95 in chips)

Seat 4: elbahus (€2.58 in chips)

Seat 5: utopike (€3.61 in chips)

maxtom145: posts small blind €0.01

alysyk_4all: posts big blind €0.02

*** HOLE CARDS ***

Dealt to utopike [:Jh:9h]

elbahus: calls €0.02

utopike: raises €0.08 to €0.10

maxtom145: raises €0.12 to €0.22

alysyk_4all: folds

elbahus: calls €0.20

utopike: calls €0.12

*** FLOP *** [:Th:8c:5s]

maxtom145: checks

elbahus: checks

utopike: bets €0.40

maxtom145: folds

elbahus: raises €1.96 to €2.36 and is all-in

utopike: calls €1.96

*** TURN *** [:Th:8c:5s] [:4d]

*** RIVER *** [:Th:8c:5s:4d] [:6d]

*** SHOW DOWN ***

elbahus: shows [:5d:4c] (two pair, Fives and Fours)

utopike: shows [:Jh:9h] (high card Jack)

Bon, c'est un gamble. Très étonné de voir une telle merguez chez un mec passif. En fait, j'ai largement la cote contre sa main, avec 14 outs.

Je gerbe rapidement une autre cave contre un autre joueur de la table avec TP vs Top2. Et commence à me sentir chaud à la table.

Je perd ensuite une cave avec A3s vs AKo, tapis preflop contre elbahus. Je le 3-bet shove.

Bon... pas très bien joué. Contre un mec très loose passif, pas la peine de s'embêter quand il montre des signes de force. Autant attendre des spots plus faciles :) Mais je l'ai vu faire des calls marginaux preflop, d'ailleurs, 2 mains plus tard...

Je perd une autre cave avec pp4 vs K2s, tapis preflop.

Bon, plus standard. Je sais qu'il call assez loose preflop. Je veux gamble un flip, je trouve un 70/30 et le perd, pas de chance.

Je perd une nouvelle cave, toujours contre le même joueurs, avec Ajo < pp3

Set up standard, AJo is da nuts, pp3 aussi.

2 mains plus tard:

Table 'Rosselia VI' 6-max Seat #5 is the button

Seat 1: maxtom145 (€5.18 in chips)

Seat 4: elbahus (€11.09 in chips)

Seat 5: utopike (€2 in chips)

maxtom145: posts small blind €0.01

elbahus: posts big blind €0.02

*** HOLE CARDS ***

Dealt to utopike [:4c:Ah]

utopike: raises €0.06 to €0.08

maxtom145: folds

elbahus: raises €0.06 to €0.14

utopike: calls €0.06

*** FLOP *** [:As:Qs:Jc]

elbahus: bets €0.02

utopike: raises €0.28 to €0.30

elbahus: raises €0.28 to €0.58

utopike: raises €1.28 to €1.86 and is all-in

elbahus: calls €1.28

*** TURN *** [:As:Qs:Jc] [:Kh]

*** RIVER *** [:As:Qs:Jc:Kh] [:8d]

*** SHOW DOWN ***

elbahus: shows [:Ad:Ac] (three of a kind, Aces)

utopike: shows [:4c:Ah] (a pair of Aces)

Bon, pas très bien joué. Mais il m'a trap avec la technique du super shark. Min-3bet preflop, min-bet/min-3 bet flop. Et ça reste un set up, puisque j'ai top paire quand même.

A ce moment la de la partie, notre ami elbahus a un stack de €12.84, soit 642 big blinds.

J'avais très envie de le raser, mais je désespérais un peu en voyant son stack.

Quand enfin, je gagne avec AQo vs AJo tapis preflop. Un J au flop, une Q au turn! Yeah Baby!

C'est ça le POUKAIRE!

Après ce double up, je me calme franchement, et vais essayer de doubler à nouveau.

Table 'Rosselia VI' 6-max Seat #4 is the button

Seat 1: maxtom145 (€6.71 in chips)

Seat 2: $urfingFR (€1.87 in chips)

Seat 4: elbahus (€6.59 in chips)

Seat 5: utopike (€4.90 in chips)

Seat 6: Chri373 (€1.89 in chips)

utopike: posts small blind €0.01

Chri373: posts big blind €0.02

*** HOLE CARDS ***

Dealt to utopike [:Ac:Ks]

maxtom145: folds

$urfingFR: calls €0.02

elbahus: calls €0.02

utopike: raises €0.18 to €0.20

Chri373: folds

$urfingFR: folds

elbahus: calls €0.18

*** FLOP *** [:Kh:8c:Jh]

utopike: bets €0.40

elbahus: calls €0.40

*** TURN *** [:Kh:8c Jh] [:5c]

utopike: bets €1.08

elbahus: calls €1.08

*** RIVER *** [:Kh:8c:Jh:5c] [:Ts]

utopike: bets €1.22

elbahus: folds

Premier coup ou tout ne part pas très vite. Notez que vilain a gerbé pas mal entre temps. Je pars dans l'optique de 3-barrel pour shove river. Puis je me ravise, en me disant qu'il a souvent pas grand chose (il paye souvent 3-barrel avec hauteur Q quand même). Donc je bet petit pour induce shove (pas malin, il est passif) ou hero call.

Quand, enfin, intervient LE SPOT:

6:32:08

Table 'Rosselia VI' 6-max Seat #3 is the button

Seat 2: $urfingFR (€2.62 in chips)

Seat 3: STAFF 51 (€1.23 in chips)

Seat 4: elbahus (€5.52 in chips)

Seat 5: utopike (€6.27 in chips)

Seat 6: Chri373 (€1.47 in chips)

elbahus: posts small blind €0.01

utopike: posts big blind €0.02

*** HOLE CARDS ***

Dealt to utopike [:Ts:8d]

Chri373: calls €0.02

$urfingFR: folds

STAFF 51: calls €0.02

elbahus: calls €0.01

utopike: checks

*** FLOP *** [:Qc:9s:5s]

elbahus: checks

utopike: checks

Chri373: checks

STAFF 51: checks

:/

*** TURN *** [:Qc:9s:5s] [:7h]

elbahus: checks

utopike: checks

Chri373: checks

STAFF 51: bets €0.04

elbahus: calls €0.04

utopike: calls €0.04

Chri373: folds

:>

*** RIVER *** [:Qc:9s:5s:7h] [:6c]

elbahus: bets €0.19 :rofl: :rofl: :rofl:

utopike: raises €6.02 to €6.21 and is all-in

STAFF 51: calls €1.17 and is all-in

elbahus: calls €5.27 and is all-in

*** SHOW DOWN ***

utopike: shows [:Ts:8d] (a straight, Six to Ten)

elbahus: shows [:8c:Js] (a straight, Five to Nine)

STAFF 51: shows [:7s:6s] (two pair, Sevens and Sixes)

LOL.

J'overbet plus de 30 fois sa mise, environ 15 fois le pot.

En même temps, quand il pot river, il a 99.9% du temps quinte, et foldera 0% du temps s'il l'a.

J'ai trouvé ce coup assez étonnant. Étant de bb et totalement désintéressé du coup. Je paye une petite enchère turn "pour la cote", et voila le spot de rêve.

On gagne rarement des pots de 600bb+ avec une merguez, en bb, en ne construisant le pot a aucun moment.

J'ai pu ensuite aller me coucher content, le devoir accompli.

Le graph de ma petite session NL2:

mini_593779NL2.jpg

utopike

Petit rappel de contexte. J'avais réalisé un bon mois de CG en mars, avec presque 1K gagné aux tables. Et donc, un bilan positif d'environ 1.6K€.

C'est donc en pleine confiance que je rentrais du ski début avril. C'est officiel, je crush, bla bla.

En fait, c'était trop facile, alors j'ai voulu compliquer, et changer quelques trucs, pour rigoler. Et j'ai bien rigolé, mais ça n'a pas marché :^ .

Commençons par les chiffres. Ce n'est pas très facile de savoir exactement combien on gagne avec PS et tous ses dérivés de rake back.

Bilan Avril: +1200

CG: +140

Rake back: +1300

MTT: -240

Il y a quelques approximations dans ce bilan.

La plus grosse, en MTT. J'ai trouvé un gentil stacker sur un Sunday Special, qui se sentait redevable pour un service rendu. Je n'ai pas été ITM. Donc, j'ai perdu 100 de plus en MTT, mais ce n'est pas "mon argent".

J'ai compté une session de CG dans la nuit du 1er avril.

Ensuite, je vous décompose le rake back:

bonus SCOOP: +100

récompenses stellaires: +200 (40+80+80)

FPP's: +1000 (environ 75K FPP's)

Bref, un bilan satisfaisant sur le plan financier. Même si franchement un ton en-dessous des mois précédents en 2011.

Mon parcours en CG ce mois d'avril:

mini_569226avril.jpg mini_952333avril2.jpg

Les courbes sont explicites, c'est break even quoi. Je pense que me downswings sont un peu trop gros. Qu'il y a eu un peu trop de spew, dans des phases de tilt. Avec régulièrement, des sessions a -6BI+.

J'ai franchement essayé des faire évoluer un peu mon jeu vers un style plus LAG, et ça n'a pas fonctionné. Mais je connais quelques angles de travail primordiaux. Il faut juste pour les travailler que j'aille un peu à l'encontre de ma nature.

Ma manière de multi-tabler aussi a changé. Je préfère désormais le stacking, cause d'écran un peu trop petit. Au fur et à mesure, je pense m'améliorer quand j'aurais un peu plus l'habitude de cette forme de multi-tabling. Il m'est arrivé régulièrement de sit out des tables, de voir des QQ+ me passer sous le nez.

Enfin, sur mes objectifs de gros voyage au Chili (+ Amérique Latine), j'ai un peu trainé, bien-sur.

J'ai accompli la tache la plus importante, celle qui me permettra d'y aller. A savoir, j'ai fait mon passeport. Je dois le recevoir fin Mai. Ensuite, tout peu aller très vite.

Les objectifs du mois de Mai.

[ ] Positif hors rake back

[ ] 25K VPP's (augmenter légèrement mon volume, donc)

[ ] Réaliser tous les objectifs oubliés d'avril (notamment tirer un coup)

[ ] Faire un cash out a 4 chiffres

[ ] Jouer un peu en MTT quand même

Bankroll: 8.8K

FPP's: 155K

VPP's: 61.7K

utopike

Career Peak

C'est officiel, je run good... sur PTR.

830972careerpeak.png

Depuis le temps que j'en rêvais.

Bon, je ne vous cache pas que j'aimerais bien qu'il en soit de même avec mon tracker, et donc de vrais chiffres.

Mais PTR reflète souvent un peu la réalité.

PTR, pour ceux qui l'ignorent, c'est un site qui tracke les mains des joueurs, sur la plupart des rooms. Après, comme un tracker, il affiche vos résultats: winrate, nombre de mains, petits graphiques, tout ça. L'adresse:

http://www.pokertableratings.com/stars_fr-player-search/

Lorsqu'on découvre ce site pour la première fois, c'est un jeu très prenant. Après chaque session... est ce que j'ai run good sur PTR? Une forme de deuxième variance. Car PTR n'est plus très fiable, il peut transformer une session franchement gagnante en session franchement perdante, et inversement.

Cela occasionne parfois de grosses déceptions. Imaginez votre session trop classe, vous shootez la limite du dessus, prenez 4BI, et ce con de PTR dévoile officiellement que vous en avez perdu 4. Trop frustrant.

On a tous eu la période, qui dure parfois longtemps, ou, quand un fish vous défonce, que vous fulminez, vous ouvrez rageusement son PTR pour constater que:

"OUI, c'est un gros fish qui perd plein d'argent"

Mais ce qui m'intéresse particulièrement dans PTR, c'est la ligne des gains. Toujours été ahuri devant celle de certains joueurs... une ligne qui ne connait pas la variance. Les sessions négatives sont noyées dans un gain global et régulier. Les courbes montent inexorablement. Pire encore, le Careek Peak est toujours, toujours, à la fin de celle ci. C'est à dire que ces joueurs ont des gains cumulés (hors rake back) en constante augmentation.

Et alors? Moi, sur PTR, je n'avais pas augmenté mon Career Peak depuis septembre dernier! 8xO

C'est donc fort logiquement qu'aujourd'hui, je suis ravi.

Mais ça va loin, je me dis que désormais, chaque session gagnante (sur PTR) permettra de repousser encore un peu plus ce fameux point.

J'ai aussi la peur au ventre. Qui sait, je vais peut-être connaitre un downswing diabolique, et ne reverrais plus ce fameux point avant plusieurs mois, années, peut-être même jamais?

Un peu comme dans un jeu vidéo débile. Genre de jeux en ligne, ou vous êtes un vaisseau spatial qui tire sur tout ce qui bouge, accumulant des points. Vous battez actuellement votre record mais votre vie ne tient plus qu'à un fil. Chaque point gagné sera une pierre de plus à votre édifice. Heureusement, au poker, quand vous perdez une partie, vous ne recommencez pas a 0 (sauf broke).

Mais comparons un peu les données PTR, et les miennes: "les vraies données"

mini_258396limites.jpg mini_275593limitesPTR.jpg

On constate dans un premier temps que mes gains cumulés sont pratiquement similaires. Mais que PTR a tracké beaucoup moins de mains que je n'en ai joué. Première remarque, je run good sur PTR, mon pote enregistre plutôt les bonnes sessions, on va bien s'entendre. Impact immédiat sur les winrates. Si je joue moins et que je gagne autant, j'augmente significativement mon winrate.

1.09BB/100 de moyenne en vrai

1.64BB/100 de moyenne sur PTR.

L'impact est en fait assez colossal. En détail, PTR a augmenté tous mes winrates sauf celui de la NL50 qui est légèrement supérieur en vrai. Je suis même positif en NL100, la classe.

PTR a tracké 267KH quand sur a peu près la même période, mon tracker en a enregistré 377KH.

Lorsque l'essentiel de mes gains est composé de rake back, un chiffre qui me tient à cœur est la somme rakée. C'est "presque" comme de l'argent gagné:

11.2K€ raké d'après PTR

16K€ d'après mon tracker.

Bon, sinon, le mois d'avril n'a toujours pas voulu décoller. Je fais à peine mieux que break even.

848760avril.jpg

Qui sait, peut-être que sur les derniers jours, j'arriverais à enchainer un peu. Le problème principal vient régulièrement d'une mauvaise session ou je perd au moins 6BI. D'après mes calculs, ça devrait être aujourd'hui ou demain.

Je détaillerais tout ça dans quelques jours. D'ici la, good luck & have fun.

Bankroll: 8.86K€

FPP's: 146.7K

utopike

6719131418.jpg

Pourquoi ce mardi 13 avril, décide-je de donner des nouvelles? Et bien, par souci d'objectivité, j'ai attendu que le mois se décante un peu.

Comme beaucoup de joueurs de poker, je raisonne par mois, à tort sans doute. On vous dit pensez long terme, et nous parlons de nos sessions, semaines, mois, ou années.

Ce mois d'avril a commencé comme la plupart des derniers mois. Je perds, je me bagarre pour revenir even, puis je perds, etc. C'est donc fort logiquement que je donne des nouvelles lorsque j'atteins de nouveau l'équilibre en avril.

269115avril.jpg

Alors, le volume est faible mais j'ai quelques excuses dans ma hotte. Premièrement, j'ai commencé le 4 avril, cause de sport d'hiver. Ensuite, il y a quand même eu les scoops... Scoops de m**de, il faut le dire. Environ -300€ en divers tournois. A peu près 0 ITM, obv 0 tables finales. Quelques regrets, car comme vous vous en êtes peut-être aperçus, le niveau était pitoyable. J'ai pas spécialement bien joué non plus, mais comme toujours, si on sait pas gagner plusieurs flips d'afillée, on ne va pas bien loin.

J'ai aussi déjà pris un day off, cause de down swing de 10BI. Bonne réaction, tout va mieux.

Mais, une fois n'est pas coutume, parlons poker.

Mon jeu est actuellement en chantier:

114419tablettesuivichefchantier.png

En effet, j'essaye actuellement une autre manière de multi-tabler, le stacking. 4 stacks de tables superposées.

Cela crée beaucoup de changement. Il faut prendre les décisions plus vite. Impossible de s'attarder sur un coup tout en foldant les autres. Il y a donc des tables ou je me déconnecte. Et cette prise de décision plus rapide influe sur mon jeu. Je deviens un vrai lagtard... Non non, je plaisante, mais je gagne en VPIP, PFR, et Af. Ce qui ne porte actuellement pas ses fruits. De plus, j'ai du réduire sensiblement mon nombre de table, entre 6 et 8, quand je tournais entre 8 et 12 dernièrement.

M'est avis que je reviendrai logiquement au multi-tabling en mosaïque lorsque je serai installé au Chili avec un beau 22 pouces.

En parlant de ça... je n'ai absolument rien fait de tout ce que je m'étais fixé pour avril. Alors, ON SE SORT, LES DOIGTS, DU CUL!

A noter, une seule session drunk depuis début avril (-3BI en NL2). Net progrès :up) .

bankroll: 8.5K

FPP's: 105K

utopike

My life, osef

Pour changer un peu du traditionnel bilan mensuel, j'ai décidé de parler un peu moins de poker dans ce billet, et un peu plus de ma vie. "OSEF de ta vie" passez votre chemin :sais-pas:

Me voila rentré d'une semaine de ski dans une station charmante des Alpes: Aussois. Charmante, ça veut aussi dire qui craint, le plus haut sommet a même pas 2700m, pas de neige, pas de pentes, pas de bitch, que des familles. Bon, me suis quand même amusé, il a un peu neigé, puis on a fait une journée a Valtorens. Tout le contraire, plusieurs sommets a 3K+ m, il y a de la pente, un peu plus de neige, et plein de bitch qui sont pas venues que pour skier. Mais je m'en fou des bitch bien-sur, moi je vais au ski pour skier seulement :sos:

Je me suis fait embarquer dans un trip de gros débilos, j'ai nommé: le ski de randonnée. C'est un peu comme le ski, sauf qu'au lieux de descendre... on monte. J'avais tellement chaud, que j'étais en T-shirt a 3000 alors qu'il neigeait. J'ai attrapé de bons coups de soleil sur la face, ainsi que sous les bras (le temps change vite a la montagne). J'avais obvious tartiné de 50, prévoyant. Mais gros fail, la sueur aidant, j'avais essuyé toute la crème sur la tronche, et j'avais un peu oublié l'effet réfléchissant de la neige, donc pas de crème sous les bras. Mes bras ressemblent a une glace vanille fraise, et je pèle du front, c'est charmant.

Quand on en a chié assez, qu'on croit qu'on va mourir, que les autres demeurés vous attendent depuis 20 minute en se gelant les testicules, il s'agit alors de manger, boire, puis redescendre en 30 minutes ce que vous avez monté en 3 heures (environ 700 mètre de dénivelé). 30 minute parce qu'on "prend notre temps pour profiter" et aussi parce que les skis de rando, c'est de la m**de, ça tourne pas.

Mais je pense avoir saisi l'intérêt du ski de rando. C'est juste que, c'est pas fait pour moi. Je préfère les grosses machines qui m'aident a monter.

En rentrant à Paris hier, j'étais trop chaud, genre je chantait et dansait tout nu chez moi. Il faisait beau, j'ai rejoins deux copines en roller, de porte d'Orléan à Gambetta. Le temps de m'apercevoir que dans la ville, tout le monde était trop chaud. Les filles ont la dalle, c'est sur. Me suis quand même fait accosté par deux poules de 15 ans environ: "c'est pas des rollers agressifs? tu connais un skate park?". Dommage que j'avais déjà quelque chose de prévu |^

Mais c'est le moment bordel, avec ma tronche cramée, il faut en découdre!!

[x] fail

Quand même dormi chez une fille qui me plait bien, mais je crois que c'est mort. Elle a parié qu'elle me battait au 100m. J'ai essayé de faire monter les enchères sur un plan rigolo ( :cul: ), mais finalement, je paye la bouteille de champ si elle gagne (impossible), et elle un pochon de beuh. Je vous tiendrait au courant si ça se fait.

Mais je ne désespère pas, avec les vacances qui arrivent, il y aura forcément une petite lycéenne inconsciente pour trouver que je suis un mec convenable. Je sent que c'est pour bientôt, même l'horoscope me l'a dit. :yahoo:

Sinon, en regardant mes e-mails, hier, j'ai enfin reçu un mail de l'amour de ma vie... mon ex. 3 lignes, pour me demander comment je vais. J'ai répondu un truc sympa, il faut toujours entretenir des relations cordiales avec la femme de sa vie.

Bon, avec ces conneries de sport d'hiver, on en oublierait presque les choses vraiment importantes: Le poker quoi :yo-man:

Et bien, en deux mots, j'ai fait un mois dont je suis très satisfait en CG. Mon premier mois gagnant hors rake back depuis des lustres. Je poste une petite courbe histoire de:

mini_861141bilanmars.jpg

Par contre, j'ai tout foiré en MTT.

Et 19K VPP, je me sortirais les doigts un jour, promis.

Voila, ça n'a pas trop une gueule de bilan.

Mais maintenant, parlons d'avril. Parce que la, c'est la folie, j'ai des trucs trop importants à faire.

Je les écris, parce que, passé maitre dans l'art de la procrastination (oui, ça existe), je vais devoir établir un planning:

Je dois impérativement:

[] Faire mon passeport (+ renouveler ma carte d'identité pendant qu'on y est)

[] Acheter mon billet d'avion pour le Chili

[] Gérer les conneries type assurance, banque etc.

[] Aller chez le dentiste (on sait jamais, et oui, osef de plus en plus :/ )

[] BAISER UNE MEUF (bon, désolé pour le ton un peu cru, mais il faut absolument que j'arrive détendu au Chili)

[] Faire des teufs de départ avec à peu près tout le monde

Et puis s'il me reste un peu de temps, gagner des ronds au poker, après avoir remboursé mes pertes futures au SCOOP.

Bankroll: 8.6K

(dont un cash in de 400 balles pour le bonus SCOOP)

utopike

Salut à tous.

J'avoue qu'en commençant ce billet, je ne sais pas trop ou je vais. C'est juste que je sent que c'est le moment d'écrire. Une sorte de responsabilité, quand on a été invité à la radio CP en tant que blogueur.

On entend la et la que pour être un blogueur, il faut être un sacré nolife. Mais le temps consacré à écrire des billets n'est pas si exigeant. Après, les commentaires, tout ça, ça peut occuper vos journées (spéciale dédicace à Z, le meilleur d'entre nous). Juste pour donner mon avis super objectif, je ne me considère pas comme un nolife. A la rigueur comme un geek en manque.

Je ne vais pas revenir en détail sur cette expérience à la radio. De toutes façons, l'enregistrement, les photos, et mêmes vidéos parlent d'elles même. L'ambiance est très bonne, et j'ai passé un super moment. Je me suis senti un peu vaseux le lendemain, en écoutant. Un peu honte d'avoir été si bavard. Mais qu'a cela ne tienne, je suis comme ça, un peu bavard. J'espère franchement pouvoir y retourner en tant que spectateur... O:) (et pas que pour profiter du bar).

Why is l'intitulé de ce billet. Et bien, ce n'est pas encore l'heure des bilans. Mais c'est tout de même pour bientôt en ce qui me concerne, puisque je pars au ski la dernière semaine de mars. Donc dernière journée de grind vendredi prochain.

Et en toute honnêteté, je traverse une des meilleures périodes de poker de ma vie. Ça fait longtemps que je l'attendais, celle la. Un run good qui dure plus de 4 jours. Je suis confortablement installé en NL50, j'ouvre mes sessions sans pression, je joue encore plus NIT tight que d'habitude. Un poker sans prise de risque, ABC, et ça rentre. J'ai retrouvé mon skill sur le deck, qui a été mon meilleur edge cette dernière année.

Même PTR respecte mon bonheur, ne vient pas gâcher la fête. Il confirme voire amplifie mes dires. On s'en fou de PTR? Allé, vous faites comme moi, vous allez voir à chaque fin de session ce qu'il a enregistré. PTR reflète d'une "certaine manière" notre niveau aux tables, avec une assez grande marge d'erreur. Mais on préfère tous ne pas passer pour un perdant.

J'ai désormais assez d'expérience pour savoir que ça ne durera pas éternellement. Il faut être prêt à voir la variance s'indigner:

"-Tu a run good 3 semaines, tu seras punis :diablo:

-s'il vous plait, non, NON, FUUUUUUUU" :roulette:

Mais voila pourquoi l'intitulé du billet. Je suis prêt à faire une offrande, type sacrifice de petit mammifère, abstention de visionnage de porno, diminution de boisson... Je suis prêt a tout!!! Pour que ça continue encore un peu. Juste un peu. Au moins jusqu'à la fin du, mois. Histoire de dresser un beau bilan, comme je les aime. Un vrai mois gagnant, aux tables. Avec le rake back a sa place, en complément des gains. Et je pousserais même le vice jusqu'à espérer une petite perf. Même de rien du tout, histoire d'être even en MTT.

Je me risque à poster une image quand il en est encore temps, une image comme je n'en ai pas vu depuis bien longtemps, je vois la vie en vert:

blogentry-33828-0-43550000-1300545930_th blogentry-33828-0-98842500-1300546194_th

Bankroll: 8250€

FPP's: 64K

Rendez-vous d'ici 2 semaines pour un vrai bilan du mois de mars. Mais surtout, pour les objectifs du mois d'avril, qui seront assez originaux.

utopike

Salut a tous.

Ça fait un moment que je veux mettre tout ça sur la table. Je ne choisis pas ce moment au hasard.

car, juste a l'aube des 300Kh, la vraie raison de ce bilan est qu'actuellement, ça va.

Aujoud'hui, et depuis que j'ai un tracker (début aout 2010), mon all-in ev affiche enfin zéro. VDM

252026300kh.jpg

En big blinds, ça donne ceci:

432952300khBB.jpg

Dans les deux cas, j'ai eu la chance de run au dessus de l'ev. Même si c'est moins impressionnant en BB, et surtout depuis peu.

Ce qui signifie que j'ai run au dessus de l'ev dans les limites les plus hautes. C'est en fait principalement du a mon bref passage en NL100:

138389NL100.jpg

Ok j'y ai run franchement au-dessus de l'ev, mais j'ai quand même eu l'impression de run assez mal. J'étais certes un cran en dessous de la plus part des regs, mais il y avait quand même ce qu'il fallait de fish pour que je ne soit pas aussi perdant théoriquement. Peut-être que je me voile la face, et que j'étais franchement mauvais, exploitable, bref perdant.

Je me rappelle d'une main en particulier. Celle qui m'a fait moove down. Un simple set-up 200BB deep, qui tourne mal, contre un joueur professionnel maintenant super nova élite, illustre membre de notre forum:

Table 'Tomyris' 6-max Seat #3 is the button

Seat 2: 1ncentiVe (€109 in chips)

Seat 3: flushmamba (€101.50 in chips)

Seat 4: kertra114 (€52.10 in chips)

Seat 5: platoniko (€199.74 in chips)

Seat 6: utopike (€289.82 in chips)

kertra114: posts small blind €0.50

platoniko: posts big blind €1

TOMleBON64: sits out

*** HOLE CARDS ***

Dealt to utopike [:9d:Jd]

utopike: raises €2 to €3

1ncentiVe: folds

flushmamba: folds

kertra114: folds

platoniko: raises €9 to €12

utopike: calls €9

*** FLOP *** [:Td:6d:3d]

platoniko: bets €17

utopike: raises €38 to €55

platoniko: raises €132.74 to €187.74 and is all-in

utopike: calls €132.74

*** TURN *** [:Td:6d:3d] [:Ks]

*** RIVER *** [:Td:6d:3d:Ks] [:7d]

*** SHOW DOWN ***

platoniko: shows [:Kc:Kd] (a flush, King high)

utopike: shows [:9d:Jd] (a flush, Jack high)

Pour une fois qu'il chatte un coup :)

Si je me rappelle parfaitement de ce coup, c'est que l'impact financier sur mon mental a été énorme. Ce n'est pas seulement le fait de perdre 200, mais aussi le fait de voir 400 nous échapper. Une somme que j'ai déjà manipulé en live, mais je n'étais pas plus à l'aise.

C'est alors que j'ai progressivement décidé de jouer avec un BRM très prudent, et notamment grâce a ce joueur, platoniko, que j'ai saisi qu'il n'était pas honteux de désirer jouer avec 100BI, si c'est comme ça qu'on se sent à l'aise.

La limite dans laquelle j'ai fait le plus de volume est la NL50SH:

879789NL50SH.jpg

Cette courbe, je l'ai regardé des dizaines de fois en me demandant... pourquoi?

Pourquoi autant de swings? Pourquoi des downswnings si importants?

Et je pense désormais connaître la réponse.

Mon A-game est gagnant, mon B-game doit être even (voire légèrement perdant), mon C-game est franchement perdant.

Et donc, les manières de remédier à ce problème sont: Jouer son A-game plus souvent, et augmenter la qualité des B et C-game. Dit comme ça, ça peut paraitre simple? Il suffirait d'être "constant". Mais non, l'influence du hasard à court et moyen terme est telle, qu'elle influe fortement sur ma manière de jouer.

Mon A-game n'est pas génial non plus, et il mérite franchement d'être amélioré aussi.

Ma limite de confort, la NL25SH:

138086NL25SH.jpg

Ma grande fierté en somme. La seule limite que j'ai franchement l'impression de dominer.

Malheureusement, on y constate des swings de plus en plus grands. Avec des down de 20BI notamment. Je veux bien que la variance nous réserve certaines surprises, mais 20BI contre de tels retards, je dois y mettre du mien des fois. D'ailleurs, je breack even depuis 30Kh+.

Et enfin, les limites auxquelles je joue... pour m'amuser dirons nous.

742119NL1052.jpg

Les vraies micro, NL10-. No comment, si je crush pas, c'est parce que je joue franchement pas terrible. C'est pas horrible non plus, j'y reste gagnant avec le rake back, donc ça n'est pas un jeu couteux. Il serait cependant plus intelligent de jouer en parfaite possession de mes moyens.

Et donc tous les winrate par limites:

blogentry-33828-0-39587200-1299511788_th

On y trouve notamment quelques courtes expériences horribles du full ring. J'hésite a essayer de m'y améliorer. Ça doit être reposant des fois.

Mais aussi un chiffre sympa: 12 300€ de rake. Dont il est difficile d'estimer exactement quelle partie m'est revenu, puisque de platinium a SpN, on a pas le même taux.

Conclusion:

Depuis que j'ai ce tracker, et donc que je peux contrôler tout mon parcours, il m'arrive souvent de regarder avidement toutes ces courbes. Elles ne nous apprenne pas grand chose sur le jeu, mais on devine des tendance sur notre capacité à dominer une limite.

L'amplitude des swings et le rapport a l'AI-ev me conforte dans mon idée que je joue franchement mieux quand je run bien. Standard, mais franchement à corriger.

Je n'ai pas mis les red et blue line. C'est difficile pour moi d'accepter a quel point ma redline est négative. Il n'y a pas une manière de jouer gagnante, on peut gagner avec une red line désastreuse. Mais c'est quand même un point sur lequel je travaille.

Ce bilan, c'est aussi un nouveau point de départ. Je suis even en Ev, et bien cela doit changer. Je dois devenir un joueur gagnant. Mon niveau se situe actuellement entre la 25 et la 50, a moi de travailler pour qu'il évolue vers la 100.

Bravo aux courageux qui auront été jusqu'au bout :super-desole:

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SCOOP
PokerStars : SCOOP