Jump to content
This Blog
  • entries
    41
  • comments
    35
  • views
    17846

About this blog

Itinéraire d'un passionné

Entries in this blog

tonysdetable

Tourner la page 30

C'est un peu comme les 15 dernières minutes du match invraisemblable d'hier soir. L'histoire s'écrit tranquillement pendant 90% de la rencontre et d'un coup tout s'emballe et on ne comprend plus grand chose à ce qui s'est passé. 5-5 quel match 8> ! Si on retire l'inquiétude que peut représenter le fait que les 2 gardiens de l'équipe de France ont pris 10 buts à eux 2 en 1 match, et ce, à une semaine d'un match décisif pour la qualification à la coupe du monde 2010 :P , on peut vraiment dire que le foot français est enfin enthousiasmant. Mais aussi et surtout, on peut dire qu'on passe de bonnes soirées et ça n'a pas toujours été le cas ces 10 dernières années.

Ce final de folie me fait finalement pas mal penser à ce qui s'est passé cette année pour moi. L'histoire s'est écrit pendant 29 ans tranquillement et puis en quelques mois, après avoir acheté une maison 3 ans auparavant, j'ai eu une petite fille, j'ai fêté mes 30 ans, je me suis tapé une bonne grosse déprime et enfin je me suis marié fin août. Dans mon esprit, des tas de choses ont changé au fur et à mesure que je passais par toute ces épreuves. Ce qui est sur c'est qu'il me fallait du changement radical. Je ne me suis pas encore lancé dans des recherches approfondies concernant mon avenir professionnel mais j'y compte bien, même si rien ne presse dans ce domaine car j'ai un boulot correct mais insatisfaisant dans plusieurs domaines. Je dois le faire. Je vais le faire... En attendant, c'est bête mais j'ai procédé à une modification importante : j'ai changé de coupe de cheveux. C'est peut être un détail pour vous mais pour moi qui ne supportait plus de voir ma tronche dans le miroir depuis des mois, ça m'a fait un bien fou. J'avais la même depuis 17 ans, mi long avec une raie au milieu, et j'ai tout coupé à la "djeuns", très court, un peu dressé sur la tête, décoiffé. J'ai perdu 10 ans paraît-il... :)

Maintenant que je suis redevenu jeune et beau, reste plus qu'à devenir riche. Pour ça, on peut toujours essayer le poker même si pour l'instant j'en suis encore au stade de la progression. Je sais je devrais plutôt penser à changer de boulot mais en attendant je peut bien tenté un ou deux coin flip quoi :roll: ! Je vous avais quitté début août en pleine euphorie de mes débuts réussis en NL50$ et j'ai fini le mois sensiblement au même point : +164$. Le mois de septembre a été assez catastrophique, je n'arrivais pas à prendre le dessus sur les tables et j'ai subi pas mal de perte : -189$. Le pire mois depuis mes débuts. Le rakeback a un peu compensé mais ça m'a semblé suffisamment inquiétant pour que je remette mon jeu en cause. J'ai donc décidé une descente en NL20¤. Et là, après quelques sessions, les mauvaises habitudes, notamment celle de relancer trop souvent avec des mains moyennes hors de position, ont commencer à disparaitre et je me suis un peu rassuré. Le mois d'octobre fut donc positif mais de très peu mais je m'en suis satisfait : +13$.

Depuis le début du mois de novembre je suis positif mais j'ai un peu de mal à décoller, toutefois je sens que mon jeu se remet en place et j'envisage un nouveau shot en NL50$ assez rapidement.

Dans le même temps je participe à 2 ligues au sein de mon asso. Une online avec 6 places qualificatives pour une finale bien dotée. Actuellement 6ème à 5 journée de la fin, je suis dans le coup mais tout est encore possible :oops: . L'autre en live ou je suis en 3ème position à quelques journées de la fin aussi. Ici les positions sont plus figées, je pense encore pouvoir accrocher la 2nde place mais la 1ère s'éloigne peu à peu ^/ . Enfin, mon club participe cette année à la ligue Ile de France qui organise son premier tournoi le 29 novembre. Le club peut envoyer 9 représentants, j'ai manqué le coche avec les qualifs online et il ne reste que 3 places décernées jeudi soir dans un sit'n'go live. Autant dire qu'il va falloir touché du jeu.

Un dernier petit mot pour notre ami Antoine Saout qui n'a vraiment pas été en réussite sur la fin de son main event alors qu'a priori, il méritait mieux. Un immense bravo à lui pour cette magnifique 3ème place et pour nous faire rêver que tout est possible avec le poker.

tonysdetable

Nous y voilà. J'ai franchi les premières marches du grand escalier menant aux high stakes, et ce ne fut pas sans mal. J'ai atteint un palier important et je crois pouvoir définitivement affirmé que j'ai pris mon envol "pokeristique". Ca semble être le moment idéal pour s'arrêter, faire une petite pause et profiter de la vue pour écrire un article dans ce blog.

Il aura fallu un déclic, à la fois un gain important et l'aboutissement d'une certaine reconnaissance de mes efforts. Après des mois de luttes pour amasser péniblement 400$, en étant passé par la case 500$ puis avoir encaissé le retour de bâton d'une montée en NL25$ probablement trop précoce, après plusieurs dizaines de milliers de mains en NL10$ pour un bilan pas franchement convaincant, les membres de mon asso m'ont proposé une petite ligue sur Unibet qui allait tout changer. Déposant 50¤ en les considérant hors bankroll, sans trop savoir ce dans quoi je m'engageais ni la réussite que je pouvais en attendre, je me lançais donc 5 mois durant dans ce marathon qui prit fin en Mars 2009 avec une première place au classement. Au delà des 175¤ de gains plus l'argent accumulé au cours des 20 manches, c'est la confiance qui a débarqué, l'assurance de pouvoir battre sur le long terme une partie du field et donc de faire gonfler la bankroll petit à petit, ce dont je doutais depuis mes débuts :( .

Ce mois de mars à 300,17$, ce qui représentait 3 fois plus que mon précédent meilleur mois, m'a permis de commencer à jouer en NL20¤ sur Unibet et tout s'est enchainé. Si le mois d'avril était plutôt mauvais en cash game une deuxième place sur un satellite des "poker club series" me valait la somme de 104¤ ainsi qu'une confirmation bienvenue pour me donner encore plus confiance en moi. Je terminais le mois à +76,69$. En plus des 50¤ remporté en finale des poker club series, j'enchainais, enfin, sur un très bon mois en cash game et remportais 288,61$ en mai. Je sentais que j'allais enfin décollé en cash game même si le mois de juin, intensif en terme de volume, n'avais pas été à la hauteur de mes espérances. Un jour gagnant, un jour perdant, je finissais déçu à -35,65$. Mais le mois de juillet a donné raison de fort belle manière à mon acharnement. Par 2 fois je me suis bien placé dans des tournois à 5¤, n'abdiquant qu'aux alentours de la 20ème place. De plus, je réalisais un mois de cash game excellent n'essuyant qu'une seule grosse mauvaise session à -2 caves. C'est tout simplement ma meilleure performance mensuelle que j'ai réalisé là avec 314,44$ 8> de gain et ça m'a permis d'atteindre les 1300$, à savoir la somme que je m'étais fixé pour tenter de shot la NL50.

Mais ne nous y trompons pas, l'évènement majeur de ces dernières semaines est sans aucun doute mon explosion en cash game. Je ne peut plus parler de simple décollage car les chiffres sont édifiants. Malgré de nombreuses heures à écumer la NL10$ de différentes room durant des mois, ainsi que la NL25$ pendant quelques semaines, je n'étais, au début du mois de mai, gagnant que d'à peine 34$ en cash game avec un pique à 162$ en novembre dernier... Je suis, à l'heure ou je vous parle, c'est à dire un peu plus de 3 mois plus tard, gagnant de plus de 600$ :shock: . J'arrive moi même à peine à y croire. Je me sens évidemment bien plus à l'aise, je fais beaucoup moins d'erreur basique, je tilt moins et pour couronner le tout je good run depuis ma montée en NL50. Je n'ai fais que très peu de session depuis le début du mois d'août et je suis gagnant de 164,57$ pour l'instant :) .

La NL50$ ce n'est pas rien pour moi. C'est vraiment la première limite qui me semblait représenté un intérêt financier aussi minime soit-il par rapport à la NL1000$ par exemple. Il me semble qu'un bon grinder de NL50$ peut commencer à arrondir ses fins de mois s'il fait suffisamment de volume. Pour avoir lu de nombreux forums afin d'apprendre les rudiments du cash game, je commençais à avoir un certain respect des grinders à partir de cette limite car on sent à les lire que ces joueurs ont passé un cap pour en arriver là. Pour moi c'est vraiment le premier niveau des middle stakes. C'est probablement pour cette raison que je ressens le besoin de me retourner et d'admirer le travail accompli jusque là avant de m'y replonger pleinement. Je peut me dire qu'il ma fallu beaucoup d'efforts et de frustrations pour passer dans le regard de ma compagne d'une certaine indifférence face à mes gains de 50 centimes des premiers freerolls, à un "Hey! Bravo, c'est pas mal !" pour en arriver aujourd'hui à une certaine fierté lorsqu'elle annonce fièrement mes 1500$ de bankroll, voir un certain espoir d'arrondir les fins de mois de la petite famille.

C'est peut-être aussi parce que j'ai un trop grand respect pour cette limite encore que je ne me sens pas totalement libéré en m'installant à ces tables. Je ne doute pas que ça va s'arranger au fil du temps et que, rapidement, je me sentirais comme un poisson dans l'eau (d'ailleurs je ne suis pas sûre que ce soit l'expression qui convienne... :P ). Mon volume de jeu devrait, de toute façon, se ralentir nettement au mois d'août pour reprendre tranquillement vers le 23. Ca va me permettre de réfléchir à tout ça et aussi un peu de refroidir la cafetière car, avec une telle progression, je commence à être un peu trop optimiste. Je me dois de ne pas oublier que l'argent ne me tombera pas dans les poches tout seul et qu'il va me falloir encore progresser. En ce moment, objectivement, l'euphorie l'emporte sur le reste et si je n'avais pas goodrun comme jamais depuis le début du mois d'août je serais probablement loin des 164$ de gains que j'affiche en NL50$ après quelques toutes petites sessions.

J'ai hâte d'être de retour après mon break avec une motivation au maximum pour grinder cette nouvelle limite, même si pour l'instant je ne pense qu'au bruit des vagues, aux "gauff au suc" et au repos avec ma futur femme et ma fille. L'aventure ne fait que commencer dans la vie comme dans le poker. ;:

tonysdetable

Visiblement la dernière remise en question en date a porté ses fruits :) . Il suffit de se remettre dans le crâne le simple concept de long terme et, d'un coup, on fait quand même vachement moins de conneries hein ??!! :roll:. Finalement c'est simple, il faut raisonner main par main ou tout du moins jouer chaque main comme une seule toute petite entité d'un énorme tout. La difficulté est que, pour la plupart d'entre nous en tout cas, on est pas formaté pour ça et ça va totalement à l'encontre de notre état d'esprit habituel. C'est un peu comme de vouloir absolument se faire la raie au milieu lorsque les cheveux se placent naturellement à droite ou à gauche :D . Croyez en ma longue expérience capillaire, ils finissent par abdiquer et un beau jour on se lève avec les cheveux naturellement placé dans l'axe :P . Alors on se regarde dans le miroir, on sourit, on se met un petit coup de poing sur le menton et on dit :"Dis-moi ! T'es un sacré beau gosse toi! Heeeeeey!" ;: . Spéciale dédicace à Fonzy dans Happy days...

Les 2 dernières semaines ont été assez fructueuses et la bankroll a bien grimpé. J'ai commencé par quelques sessions perdantes mais d'une demi cave maximum. Je suis resté cool puis ça a démarré doucement pour finir sur un +6 caves sur les 3 dernières sessions. Tout se passe pour le mieux, les tirages rentrent, les bluffs passent, les value bets sont payés bref, je run good comme disent les jeunes... 8| Je suis en passe de réaliser un nouveau mois au delà des 200$ de gains, ce qui est énorme pour ma petite bankroll de moins en moins petite par ailleurs et j'ai prévu de tenter mes premiers shoot en NL50 une fois les 1300$ atteint. J'en suis très proche, avec 1266,19$ il me manque moins de 2 caves de ma limite actuelle pour en arriver là. Je viens même de dépasser la barre symbolique des 1000¤ ! Tout roule quoi :D . Pourvu que ça dure.

En marge du cash game j'ai continué sur les tournois à 5,50¤ malgré la déception de ma 19ème place il y a peu. J'ai participé à 3 de ces tournois depuis mon dernier billet. Le premier a été l'occasion de me prendre le plus gros bad beat possible. C'est pas dans mes habitudes de poster des mains parce qu'on voit ça partout finalement mais celle là est jolie, voyez plutôt :

** ID du jeu 2713942789 démarrage - 2009-07-11 21:08:27

** ¤2,000 GUARANTEED[3035847]:Table 30 [Multi Table Hold 'em] (30.00|60.00 NL - MTT) Argent réel

diberoby est assis à la place 1 avec 3585.00

JHenriksen est assis à la place 2 avec 1510.00

marichello est assis à la place 3 avec 2370.00

jonnyjoe est assis à la place 4 avec 2520.00[Libérer mon siège]

Benjo est assis à la place 5 avec 880.00

gixxer110095 est assis à la place 6 avec 3060.00

vsiu100 est assis à la place 7 avec 2650.00

tonysdetable est assis à la place 8 avec 3230.00

ChipsFool est assis à la place 9 avec 2515.00

damario est assis à la place 10 avec 2680.00[Donneur]

diberoby a déposé la petite Blind - 15.00

JHenriksen a déposé la grosse Blind - 30.00

** Distribution des cartes à tonysdetable : :Jc:Js

marichello s'est couché

jonnyjoe s'est couché

Benjo s'est couché

gixxer110095 a suivi - 30.00

vsiu100 a suivi - 30.00

tonysdetable a relancé à 180.00

ChipsFool s'est couché

damario s'est couché

diberoby a suivi - 180.00

JHenriksen a suivi - 180.00

gixxer110095 a suivi - 180.00

vsiu100 a suivi - 180.00

** Donne Flop : :9s:Ah:9h

diberoby a checké

JHenriksen a misé - 90.00

gixxer110095 a suivi - 90.00

vsiu100 a suivi - 90.00

tonysdetable a suivi - 90.00

diberoby a suivi - 90.00

** Donne Tournant : :Jh

diberoby a misé - 660.00

JHenriksen s'est couché

gixxer110095 s'est couché

vsiu100 a fait tapis - 2380.00

tonysdetable a fait tapis - 2960.00

diberoby a suivi - 2960.00

diberoby montre : :Ks:9c

vsiu100 montre : :8h:Kh

Impec je vais tripler d'entrée et passer dans les chip leaders

** Donne Rivière : :9d:o:o:o:o:o:o:o:o:o:o

diberoby gagne 8490.00 du pot principal

diberoby gagne 1160.00 du pot secondaire 1

Mon premier one-outer, ça se fête !

Le tournoi suivant a été assez standard avec une fin sans ITM à l'approche de la bulle. Enfin, le troisième et dernier a, à nouveau, été l'occasion d'un deep run. Hélas je fini en 21ème place, encore une fois victime de la fatigue vers 1 heure du matin. J'ai vu mon adversaire sur un bluff alors qu'il détenait :Ac:As contre mon :8d:8c qui n'a pas fait le poids. J'ai un peu craqué encore et j'étais très déçu :cry: . 2 fois si près de la perf en MTT, c'est vraiment dommage.

Je retourne grinder, et vous donne rendez-vous en NL50 le plus vite possible j'espère...

tonysdetable

Révélation

Je ne saurais dire avec certitude si le poker tient plus une place de défouloir que de véritable loisirs ces derniers temps. J'y joue beaucoup, quasiment quotidiennement parfois en pleine forme, parfois fatigué, parfois avec beaucoup d'envie et parfois avec la tête en appui sur la main gauche pendant que la droite clic. La conséquence est assez logique : certains soirs je gagne, d'autres je perds et la bankroll stagne désespérément.

Je me cherche un peu ces derniers temps mais je sens que les progrès sont sensibles. Lorsque je suis en forme c'est value bet fin, fréquence de relance soutenue mais pas trop et gros jeux payés, et les jours de disgrâce c'est bluffs foireux, jeu trop loose et donk call. J'essaye d'être suffisamment lucide pour analyser objectivement à froid mais pendant la session j'ai tendance à tilter même si ça ne se traduit pas par un lançage de souris par la fenêtre mais plus, comme expliqué dans le post précédent par des tilt call et bluff.

Puis en lisant des forums j'ai comme des révélations O:) . Qu'elles relèvent plus de ma vie personnelle ou du poker, à chaque fois je scotche devant cette affirmation pendant quelques secondes, comprenant que ma vie ne sera plus jamais la même si j'arrive à intégrer ce point, je copie et colle dans un fichier texte et je garde ça au chaud pour le relire plus tard. Concernant le poker, je vais m'imprimer un petit pense-bête et le poser à côté de l'écran. J'avais déjà entendu parler de cette pratique plus ou moins répandue dans le milieu du poker amateur online et je la trouvais un peu exagérée. Finalement, je vais m'y plier car ça me semble EV+.

Je m'explique. Il semble évident pour tous les joueurs gagnants voir même une bonne partie des autres que le poker est un jeu de long terme. Ainsi, dans un monde parfait, si notre cerveau n'était pas formaté pour raisonner en terme de gain et de perte sur du court terme voir du très court terme, nous serions tous d'une sérénité irréprochable quelque soit le résultat de la dernière main que l'on vient de jouer ou de la session de la veille. Là ou le bas blesse, c'est que ce monde parfait n'existe pas et qu'il va falloir forcer notre nature pour raisonner long terme en permanence aux tables. On réalise donc l'évidence, on l'applique aux tables, on gagne puis, emporté par l'euphorie, on finit par l'oublier comme une vulgaire résolution du nouvel an. C'est là qu'intervient le pense-bête : en s'imposant de lire une liste de commandements du poker avant chaque session on arrive à prolonger l'état de grâce ;). Si tout se passe comme prévu on devient rapidement millionnaire mais bon je fais aussi maraboutage et retour de l'être aimé si ça vous intéresse :? .

Je vous révèle la phrase qui m'a amené à mener cette réflexion : "Cesse de raisonner en terme de session positive ou négative. Ta véritable session a commencé avec la toute première main que tu as joué et s'achèvera le jour ou tu joueras l'ultime main de ta vie". Bien sur, pour la plupart d'entre vous, cela sonnera comme une évidence, mais avec ça à l'esprit au démarrage de chaque session, il est plus facile de se remettre dans le droit chemin et de se rappeler que la seule chose qui compte c'est de bien jouer la main à venir. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un mental infaillible.

Si j'avais été vigilant plus tôt, le mois de juin ne se serait peut être pas terminé comme il avait commencé, c'est à dire en dent de scie. Je termine négatif d'environ 30$, ce qui n'est pas un drame et qui permet de calmer un peu le rush des trois mois précédent. Le mois de juillet a commencé un peu de la même manière en cash game mais un petit tournoi samedi dernier est venu animé ces premiers jours de l'été.

Ma femme s'absente toute la journée de samedi et je me retrouve seul avec ma fille. On passe une journée sympa tous les deux puis une fois la petite au lit, je m'inscrit au 5,50 de 20h45 sur Unibet. Première remarque le tournoi n'est plus en $ mais en ¤, toutefois cela ne change pas mes plans puisque mon bankroll management me le permet et le prizepool n'en est que plus intéressant. La première heure du tournoi est, comme à son habitude, très animé, entre les all in assez fantaisistes, les sortant qui s'accumulent et les enregistrements tardifs et on arrive à un total de 617 joueurs dont il ne reste déjà plus que la moitié après le break dont moi, avec un tapis de 5000 environ, donc doublé une fois, standard. Au moment ou la seconde heure commence je remarque que les antes ont fait leur apparition :) ce qui est plutôt une bonne nouvelle et qu'en conséquence la structure est beaucoup plus lente :D 2ème bonne nouvelle. Le tournoi suit donc son cours et la structure permet vraiment de belles choses. Je passe d'assez gros bluffs, je relance régulièrement pour maintenir une image intéressante à exploiter mais je remarque que je navigue autour du tapis moyen malgré que je me situe en permanence entre 30 et 50 big blinds. Ce tournoi est vraiment devenu sympa malgré son faible buy in :* . Seul défaut, j'ai pas l'habitude et vers 1h du matin la fatigue commence à se faire sentir |O .

Je rentre dans les 70 ITM et je finit par être un peu card dead mais je commence à rêver de table finale et de sa première place à plus de 700¤ :P . Je joue les coups les uns après les autres, ça devient un vrai combat contre mes adversaires mais aussi contre moi-même, il est plus de 2h du mat et il est à peu prêt certain que ma fille ne me fera pas le cadeau de faire la grasse mat. Qu'importe si y'a moyen de toucher cette finale, il faut tout tenter. 40 joueurs. 30 joueurs. Je suis short. 20 joueurs. Le tapis moyen a considérablement baissé, probablement entre 15 et 20 big blinds, j'en ai à peine 10, je suis au high jack et j'ai :Kh:Js. Personne ne rentre dans le coup, allez let's go. Le cut off call, cette fois je ne remporterais pas les blinds, comme lorsque j'ai touché les as 10 minutes avant :cry: . Le bouton envoie tapis :(, les blinds se couchent et le cut off call montrant un :Ad:Qs mal barré contre le :Ac:Kh du bouton. Cette fois c'est la fin de cette aventure. Flop 3 briques... Turn :Jc !!! OMG 8> 8> 8> Wouhouuuuu ! Ce pot me propulse dans le top 5 en triplant mon tapis ! River :Ah... :?:o/(:bye: Je sors donc 19ème, si proche de la finale et de ses gains appétissants. Grosse frustration mais la déception encaissé je compte bien retenté ma chance de temps en temps.

Ha cette seconde entre la turn et la river m'a semblé interminable. Je vais m'en souvenir un moment. C'était horrible. Vivement la prochaine :> .

tonysdetable

Un mois sans donner de nouvelles et personne ne semble s'inquiéter de mon absence :o . Alors comme ça personne ne se demande pourquoi j'ai disparu de la circulation, si j'ai été enlevé, si mon moral a définitivement sombré, si j'ai attrapé la grippe A ou si j'ai fait un voyage au brésil qui s'est terminé au fond de l'océan lors du retour :roll:? Et ba ça fait plaisir :? ! Elle est belle la grande famille du poker tiens :lol: !

Ok, puisque tout le monde s'en fout alors sachez que je ne vous parlerez pas des choses qui suivront dans cette article :? . A coommencer par les hauts et bas de mes aventures en cash game du mois de juin. Le mois de mai s'est terminé sans encombre et j'ai terminé positif de 288,64$ :D ! La particularité de ce mois étant que la majorité de l'argent provient du CG et ça, comme le disait le grand philosophe Michel Berger par l'intermédiaire de sa muse France Gall, "c'est peut être un détail pour vous mais, pour moi...

[] A. ...ça vaut pas un clou.

[] B. ...ce sera de la soupe aux choux.

[] C. ...ça veut dire beaucoup.

[] D. ...Obiwan Kenobi.

Fort de ce résultat, je partais, sabre laser à la ceinture, à l'abordage du mois suivant, juin en l'occurrence pour ceux qui ne suivent pas et j'ai les noms donc pas la peine de vous cacher dans le fond :roll: . Ces 20 jours ont donné lieu à une série de "ups and downs" à donner des nausées à ceux qui font plusieurs fois les montagnes russes à la fête foraine sans vomir leur barbe à papa.

-41,74¤ /(

+14,10¤ :)

-6,75¤ :(

+44,18¤ :D

-4,55¤ :(

-45,77¤ /(

+0,87¤ |O

-6,32¤ :(

+16,24¤ :)

-10,00¤ :x

+64,52¤ 8>

Et oui, cette dernière session est encore un record en terme de gain pour moi ! J'ai juste run good comme jamais pendant 1h30 avec des flops spatials des brelans atomiques et autre full venu d'ailleurs. Petit exemple, j'ouvre :Qd:Jh en position et je décide de limp. Le flop vient :Kh:Tc:9d... Standard donc |> . Plutôt que de vous expliquer le déroulement du coup voici les mains de mes valeureux 2 adversaires :9s:Td et :9h:9c. Ca me semble suffisamment clair... Ce fut un carnage :oops: .

Cette session m'a fait beaucoup de bien car elle m'a fait repasser positif sur le mois mais mes résultats restent en dent de scie depuis 3 semaines. Un peu de tilt n'a rien arrangé car force est de constater que je ne gère toujours pas de manière optimal les périodes ou les bons spots se font attendre, provoquant quelques tilts calls qui consistent à payer à chaque fois qu'on sait qu'on est battu mais que ça nous énerve parce que ce fish a encore touché la rivière ou tilts bluffs, variante du tilt call, qui consiste à relancer en bluff à chaque fois que rien ne s'y prête et de se manger le tapis de son adversaire dans la seconde qui suit, quand on se prend pas carrément les pieds dedans. Le combo ultime étant le tilt bluff + tilt call + tilt recave : imbattable °( .

En marge du CG, j'essaye de me remettre au MTT de manière régulière. Après quelques recherches, j'ai jeté mon dévolu sur le 5,50$ de 20h45 sur Unibet. Un tournoi au prizepool garanti de 2500$ assez "fishesque" et qui pourrait se révéler très lucratif en cas de table finale. Je vais essayer d'en faire au moins 1 par semaine. Les 2 auxquels j'ai participé la semaine dernière se sont pas trop mal passé, j'ai réussi à monter des jetons durant les 2 premières heures mais il m'a manqué les coin flips décisifs pour pouvoir me hisser ITM. Je pense pouvoir réussir un résultat mais il faudra sans doute s'armer de patience et de réussite.

En outre et comme vous pouvez vous en douter, je ne me suis pas qualifier pour le WPT Marrakech, sinon j'en aurais probablement parlé depuis longtemps. Aucun des satellites ne m'a permis de me retrouver en position de me qualifier pour la finale.

Enfin et pour conclure quelques petites news du championnat live de mon asso. De nombreuses absences de ma part à déplorer le jeudi soir ne m'ont donc pas permis d'être bien placé au classement. Néanmoins, je m'y suis rendu jeudi dernier pour remporter un SNG et je suis remonté aux alentours de la 11ème place. C'était super sympa comme d'hab et j'espère pouvoir être plus présent dés la reprise au mois de septembre pour la bonne ambiance et la décontraction qui y règne. A noter, à la rentrée, qu'une nouvelle édition du championnat online aura lieu, celui là même qui m'avait permis d'augmenter de manière considérable ma bankroll au mois de mars. J'en serais sans doute.

tonysdetable

Je vais pas vous refaire une séquence nostalgie à chaque fois qui se passe quelquechose pour ma bankroll même si, on se refait pas, c'est exactement ça que je envie d'écrire en réalité :P en commençant par une amorce genre "Je n'aurais imaginé à mes débuts en Février 2007..." ou encore "J'en ai vu des flops depuis ce jour de Février 2007...". C'est exactement ce qui m'a valu d'être régulièrement traité d'ancien combattant alors que j'avais à peine 25 ans par un ami assez perspicace, je dois l'avouer. Chaque jour qui passe je mûris et me rend compte à quel point je ne connaissais finalement pas grand chose de la vie pour parler comme ça à l'époque, ce qui explique pourquoi ça le choquait, lui qui avait 5 ans de plus et qui était déjà 2 fois papa. Aujourd'hui j'ai 30 ans et il m'apparaît évident que je ne suis plus le même qu'à 25, il s'est passé tellement de chose. En tout cas, il m'a souvent amené à réfléchir sur moi même et pour cela, je lui suis reconnaissant, même si, encore aujourd'hui, j'ai tendance à revenir sur le passé et à en parler avec un peu de mélancolie.

Parlons donc du présent et de l'avenir et de ma bankroll qui, si vous permettez ce raccourci rapide vers un passé très proche, à la faveur de mes 2 dernières sessions de cash game, vient de passer la barre des 1000$ 8> ! Deux sessions différentes, la première ou quasiment tout m'a réussi à peu de choses près, avec beaucoup de situation profitable rentabilisé au max en partant à tapis pour un gain de 44,58¤, et la deuxième plus mitigé avec 2 call assez mauvais qui ne m'ont pas coûté trop cher heureusement pour un net positif de 14,16¤. La première est tout simplement la plus lucrative depuis mes débuts. Je sais, j'ai déjà dit ça il y a quelques temps, mais je bat record sur record depuis 3 mois :) . C'est même le mois qui est tout simplement exceptionnel. Je vais attendre la fin avant de m'emballer mais je suis pour l'instant positif de 120 euros en cash game au mois de mai ;: ! Une seule session négative de -5¤ environ. Pour moi c'est énorme, je n'étais pas vraiment habitué à ça.

Je ne voudrais pas le dire trop fort mais je crois que j'ai enfin décollé en cash game. Peut-être ai-je eu le déclic. Je joue enfin main par main en me concentrant à fond, dans mon bureau devant mon PC tout neuf. Je ne sais pas si cela va durer mais au niveau de l'état d'esprit quelque chose a changé indéniablement. Je n'attend plus monts et merveilles de chaque session mais simplement de jouer mes 4 tables et de ne pas faire d'erreur grossière qui pourrait me coûter cher. Il faut dire que ma victoire dans la ligue online et mes résultats lors des derniers PCS m'ont vraiment mis en confiance. Je suis conscient désormais que ma bankroll peut progresser d'un coup et qu'être pressé ne m'apportera que des problèmes et me fera déjouer. Ma bankroll ne repose pas uniquement sur le cash game, et ça me libère pas mal de pression et je peut enfin jouer mon jeu postflop sans stresser.

La plus grosse frustration que j'avais au niveau du poker, était de ne pas décoller au niveau de mes résultats en CG et cette dernière est en train de voler en éclat ! Voilà qui est réjouissant, si les résultats continue sur la base de ces 3 derniers mois, je sens que l'année va être pour le moins... lucrative... ;:

En outre, cette semaine, je vais participer avec mon club, aux qualifications pour le WPT Marrakech. Chili Poker organise pour l'occasion des qualifications spécial club sur un format attrayant. A l'image des PCS, la France est découpé en région, ce qui permet des satellites à taille humaine. 6 packages sont à remporter comprenant chacun un séjour pour 4 personnes et 1 buy in pour le main event reservé au joueur ayant remporté le package évidemment. Toutefois ses 3 collègues pourront participer sur place à un tournoi leur étant reservé. Pour courronner le tout c'est freeroll ! Que demande le peuple !

Enfin, et après plusieurs semaines d'absence, j'ai fait un retour en fanfare à mon asso en remportant le petit tournoi hebdomadaire d'un peu plus de 20 joueurs. Je remonte donc un peu au classement mais ma longue absence ne me laisse guère d'espoir. Mais le plaisir de jouer le jeudi soir entre amis est toujours là et c'est bien là l'essentiel.

tonysdetable

74632.jpg

J'ai très peu joué au poker ces derniers jours, et si j'ai réalisé une bonne session à +18¤ environ, qui m'a permis d'atteindre les 950$ de bankroll, je n'ai pas plus envie que ça de m'étendre dessus. Car il y a bien plus grave mes amis :oops: ! Les flop, les turn, les river c'est bien joli mais s'agit de pas perdre de vue les vrais problèmes ! Alors certes, l'OM a lamentablement raté le coche en s'inclinant face à Lyon ce week-end, et a probablement offert le titre sur un plateau à des bordelais qui n'en demandaient pas tant, certes, l'économie française est en récession, certes, une épidémie de grippe aviaire ou porcine, qu'importe, va bien finir par nous couper du reste de l'humanité mais pendant ce temps là, et personne ne s'en est inquiété plus que ça, le 28 avril 2009 j'ai passé le cap des 30 ans 8!O .

J'ai laissé passé ça comme si de rien était, puis, pour conjurer le sort, j'ai invité quelques amis et ma famille pour fêter ça. C'était il y a un peu plus d'une semaine, le samedi 9 mai précisément. Au programme, barbecue, jardin ensoleillé, et détente. Ce fut une excellente journée, sans stress ni prise de tête d'aucune sorte. Un des meilleurs anniversaires de ma vie et sans doute le meilleur de ma courte vie d'adulte et dieu sait que c'était pas gagné vu mon état psychologique 2 mois avant. J'étais complètement déprimé pour diverses raisons mais commençant à relever la tête, cette journée m'a permis de renforcer ce regain de forme. En fait, je commence à penser que j'ai probablement sous estimé les nombreux changements opérés dans ma vie depuis environ 2 ans. Je dois avoir des difficultés à tourner la page et ce passage va bien m'aidé à comprendre que pas mal de choses sont, désormais, derrière moi.

J'ai le sentiment qu'il s'est passé quelque chose d'important ce jour là. J'ai dit adieu à certains de mes rêves. J'ai toujours eu l'impression de vivre avec, au fond de mois, une certaine image, très positive, de ma vie d'adulte post 25 ans. Cette fois j'ai réalisé que j'ai atteint l'échéance, le terme que je m'étais implicitement fixé pour devenir cet homme que je voyais en rêve. Et j'ai vécu ça comme un échec. Je me voyais réussir dans un domaine ou dans un autre, être au sommet mais finalement qu'est-ce que j'ai réellement accompli pendant toutes ces années ?

- Je me suis amusé au gré de mes passions que sont le foot et l'OM(désolé... :roll: ), les jeux vidéos et l'esport, l'informatique, le sport, le cinéma...

- Je suis monté "classé 30" au tennis de table et j'ai joué en pré-nationale avec mon équipe, avec de belles victoires et de beaux souvenirs à la clé.

- J'ai monté une bankroll de 950$ au poker que je compte bien faire fructifier :) .

- J'ai obtenu un DESS d'informatique avec mention en passant par une maîtrise de sciences éco :? .

- J'ai décroché un boulot correct mais rien de bien passionant ni extrèmement lucratif.

- J'ai acheté une maison.

- Je vis une relation de couple depuis 12 ans qui va se concrétiser par un mariage en août.

- J'ai une petite fille adorable de 8 mois :* .

Questions ambitions personnelles, c'est un peu short pour un rêveur comme moi mais bon nombre de gens s'en contenterait bien volontiers. Parce que la réalité, et ça fait un moment que je m'en suis rendu compte, c'est que j'ai souffert d'un grand manque de reconnaissance de la part de mes parents et que c'est là que le bas blesse et pas ailleurs. On ne peut pas dire que mon enfance fut malheureuse, loin de là, mais je crois que j'aurais mérité un peu plus de considérations à chaque fois que j'ai obtenu un diplôme ou remporté un tournoi par exemple. Mais tel ne fut pas le cas ou, en tout du moins, leur attention ne fut pas à la hauteur de mes espérances.

Je ne sais pas trop si j'attendais trop d'eux mais aujourd'hui j'essaie de tirer un trait sur tout ça. C'est assez dur de se convaincre que la vie vous appartient lorsque vous avez le sentiment que rien de ce que vous n'avez pas commencé jeune ne vous apportera succès et gloire. Le poker m'apporte beaucoup dans ce domaine et je fonde beaucoup d'espoir dans la construction de ma bankroll.

Je vais beaucoup mieux. J'arrive à positiver et à aller de l'avant. J'évite de mettre de côté ce qui me plaît sous prétexte que ça ne m'apportera pas de succès dans la vie mais juste un bref instant de bonheur. J'essaie de me foutre du "Que diran ?" comme disait mon prof d'espagnol ou du "Qu'en dira-ton ?" si vous préférez. J'ai décidé de reprendre ma vie en main progressivement :

- Je vais mettre à jour mon CV dans l'optique de chercher des opportunités de boulot intéressantes sans me précipiter |> .

- Je me suis acheté du nouveau matos avec ce que j'ai reçu à mon anniversaire, et je vais me replonger dans ma passion de l'informatique et des jeux vidéos avec en point de mire bloodbowl et starcraft 2 8> .

- Je vais penser à refaire du sport :lol: .

- Je vais faire exploser ma bankroll jusqu'à 6 chiffres :P .

- Je vais être heureux avec ma femme et ma fille(et ses petits frêres et soeurs ;) ) pour les 30 prochaines années :* .

Cette fois c'est sûre, j'ai bel et bien 30 ans. Je n'aurai plus jamais 20 ans, parce que tant qu'on a pas atteint les 30 on ne le réalise pas vraiment, même à 29 ans... Je peut dire des trucs du genre "y'a 15 ou 20 ans" en me disant dans les secondes qui suivent : "Non. Attends! J'éxagère... :roll: Ha ba non ! :shock: C'était bien y'a 15 ou 20 ans °(" . Enfin bref, quand je vois dans quel état ça m'a mis j'ai pas hâte d'être à 40. J'ai entendu dans un film une expression qui m'a marqué. C'était dans "Les Evadés" je crois. Le héros, Andy Dufresnes, incarcéré à tort pour le meurtre de l'amant de sa femme, désabusé par toutes ces années de prison, se confie à son ami en lui conseillant : "Dépêche toi de vivre, ou dépêche toi de mourir". Et bien je crois que je vais me dépêcher de vivre ;) .

tonysdetable

Objectif 1000

Chers lecteurs, la petite dizaine de jours qui nous sépare de mon dernier billet a été, pour le moins, fructueuse. Le soir même de notre dernier entretien, je me suis fait une petite session de cash game sur 3 tables car je me sentais pas d'en jouer 4 mais ce n'est pas cette fois là que je transformerais le plomb en or. Toutefois, c'était les prémisses d'une semaine fort agréable en terme de résultat... |>

5 mai 2009 : Cash Game NL20¤ sur Unibet

Le lendemain, j'ai repris le clavier et la souris en quête de jetons et de gros pots. Une session de cash game supplémentaire dans ma courte carrière de joueur de poker amateur. 4 tables de NL20¤ comme à mon habitude depuis mes récents progrès techniques et financiers. Au bout de quelques minutes seulement, la providence frappait déjà à ma porte sous la forme de ces 2 cartes :Qs:Qh. Je misais preflop et sur un flop ne contenant que des undercards, J high. Il y a alors 12¤ au milieu et mon adversaire décide de miser 7¤ suite à mon check sur le turn. Cette mise ne veut strictement rien dire et cette carte ne change visiblement rien, je décide de push pour mes 14¤ restant. Il call avec :Ts:Tc. et la river ne changera rien. Je remporte donc le coup. Voilà une main qui a merveilleusement bien lancé ma session où je vais avoir beaucoup de grosses paires avec assez peu de succès, pour finalement rentabiliser enfin :Kh:Kd vers la fin. Bilan des hostilités : +36,43¤ 8> . Si cela ne représente qu'une cave et demi à cette limite ça n'en reste pas moins ma session la plus lucrative depuis que je me suis lancé en cash game : plus de 54$ supplémentaire en réalité après conversion ! Toutefois je prend conscience une fois de plus, qu'en CG l'argent vient et repart au gré des boards, et que seul les gros pots font la différence. Sur quoi ai-je mis le doigt ? Une des faiblesses de mon style de jeu ou une réalité du poker ? La question reste posée... |??

7 mai 2009 : Finale des Poker Club Series sur Unibet

Ceci étant dit, cette aventure m'a permis de bien me recentrer sur l'évènement important de la semaine. 2 jours plus tard donc, je m'asseois à table pour disputer la finale des PCS sur Unibet. Un tournoi ouvert à 20 joueurs qualifiés par satellite et ouvrant droit à un prizepool important détaillé dans mon billet précédent. 5000 jetons au départ, j'ai pas vraiment l'habitude d'avoir une telle profondeur de tapis, pourtant la partie commence assez bien et je monte à 5400 rapidement.

Au cours de la première demi heure je ne vois pas beaucoup de jeu. Il y a quelques "moves" à table, ou tout du moins c'est comme ça que je les interprète et n'ayant pas joué beaucoup de mains depuis le début je décide d'être un peu plus actif pour ne pas me laisser impressionner d'entrée.

Puis vient cette main. J'ai :As:Qd en MP. Je relance 3,5BB et suis suivi une fois. Le flop : :Ah:Tc:3h. Je mise moyen 300 ce qui doit représenter 2/3 du pot et mon adversaire relance à 1000. Je le met assez vite sur un move et décide de sur relancer à 2800. Il réfléchit un peu, écrit "et m**de..." dans le chat puis envoie la boite. Il me reste alors à peine 2000 et je me rend compte que je me suis mis dans une situation assez compliquée. J'aurais peut-être pu l'éviter en suivant juste sa relance voir en me couchant mais je me vois mal sortir de ce spot après sa relance à 1000 qui peut signifier tout et n'importe quoi. Le flop est assez "dry", hormis le fait qu'il y a 2 coeur. Il peut être en semi bluff, sachant qu'il se laisse encore de la place pour se coucher. Désormais, je suis sûre d'être derrière, probablement 2 paires ou un brelan. Je me couche non sans amèrement regretter cette main et la façon dont je l'ai joué.

Les blinds passent à 50/100 peu après, j'en perd quelques unes et je touche de nouveau :Ac:Qd mais cette fois en grosse blind. Le CO relance à 400, c'est suivi par le bouton et il me reste 1800. Le spot est parfait j'envoie donc mon tapis. Le CO fold mais le bouton suit avec :Js:Jd et je perd le coin flip... :cry:

Je suis éliminé en 19ème position sur 20 joueurs et j'ai beaucoup de regrets car cette finale était une opportunité énorme de gain. Tout s'est joué sur ces 2 coups malgré la profondeur inhabituelle des tapis. L'adversaire de la 1ère main m'avouera avoir :Ac:Ts, j'ai donc eu raison de me coucher mais peut-être aurais-je pu perdre moins de jetons sur cette main et c'est là que j'ai des reproches à me faire. Je remporte quand même 50¤ supplémentaires pour ma qualification en finale, une consolation honorable pour ma petite bankroll.

8 mai 2009 : Early double sur Full Tilt

J'ai repris les affaires dés le lendemain avec un tournoi ou plutôt deux en fait, joués simultanément et qui offre différents bonus en cas de réussite sur les 2. Ils se déroulent plutôt bien, je gagne notamment les coin flip décisifs mais je n'arrive pas à décoller au delà d'une zone située entre 20BB et 30BB. Je rentre ITM dans chacun d'eux mais saute peu après à chaque fois. Je remporte un maigre 4$ de gain net sur l'ensemble et 11,40$ de bonus pour avoir réussi un "double ITM".

10 mai 2009 : Cash Game NL20¤ sur Unibet

Dernière partie en date, un petit cash game, assez court, où je n'ai eu le temps que de perdre 5,29¤ en particulier sur la main suivante. J'ai :Ah:Ts. en MP. J'ouvre à 3,5BB, suivi une fois. Le flop est quelque chose comme :Ad:9c:3s. Le pot doit faire 8,5BB je mise 6BB dans ce pot, suivi. La turn est un :4h. Je check et mon adversaire mise la moitié du pot. Je call après réflexion. Check, check sur une river anodine et mon adversaire montre :As:4s. Une main qui m'a rappelé quelques souvenirs de la finale des PCS 8^ sauf que cette fois j'y ai pas perdu une tonne de jetons ;) .

Conclusion

Finalement, cette semaine aura dans l'ensemble été très profitable financièrement. Ma bankroll atteint un chiffre de 928,78$ qui me paraît presque irréel tant j'ai eu des difficultés à me hisser jusqu'à 4 ou 500$. Plus de 500$ gagné sur mars/avril/mai 8!O et ce dernier n'est pas encore fini ;) . Et je vois là bas au loin se rapprocher comme une bombe la barre des 1000$ !!! Faut que je pense à baisser la tête, je vais tellement vite ces derniers temps que je pourrais me faire très mal °( !

tonysdetable

Après 3 semaines sans nouvelles une petite explication s'impose... Le lendemain de mon dernier billet, à savoir le 15 avril, j'ai fait une superbe perf que je m'en vais vous conter dans quelques lignes. En pleine euphorie, je me suis promis de poster un chouette compte rendu de la chose en revisionnant mon historique avec hold'em manager. Sauf que, d'une part, j'ai oublié que j'étais fainéant :? et d'autre part, une succession d'évènement sont venu perturber ce projet.

Le soir même du tournoi, ma belle-soeur préférée a achevé le câble du chargeur de mon PC portable, qui était déjà bien amoché, en se prenant les pieds dedans (coup de bol je jouais sur le fixe...). A vrai dire, je me demandais comment il pouvais encore fonctionner... Dans ce portable toute mes données hold'em manager, devenue de ce fait innaccessible /( . Puis, j'ai mis une bonne semaine à en commander un neuf car j'étais pas au top au niveau du moral et j'avais la flemme de faire quoique ce soit :( . Enfin, mes parents m'ont invité à passer une semaine de vacances avec eux, ce qui m'a permis de me reposer et surtout de faire le point sur ma vie actuelle. En ce qui concerne ce dernier point, ca va mieux, je posterais peut-être un billet plus "personnel" d'ici peu pour évacuer du stress encore et toujours...

Revenons à ce 15 avril ensoleillé, du moins dans mon esprit il le restera :D . Dans mon dernier billet je vous expliquais le principe des PCS, ce championnat par club récompensant les joueurs et les clubs par un système de redistribution de gains et de qualification à une finale à 20 joueurs. J'avais passé sans encombre le 1er satellite (step 1) mais échoué au step 2, puis m'étais à nouveau qualifié grâce au second des 5 step 1 prévu. Après un joli tournoi de Omaha terminé à la bulle quelques jours plus tôt, je me connecte donc à Unibet pour participer à ce 2ème step 2. Du moins j'essaye... :shock: Quelques minutes avant 21h00, heure du début du tournoi, impossible d'accéder au lobby de la room °( . Je commence sérieusement à ne plus trop y croire lorsque vers 21h05 j'ouvre enfin ma table pour en découdre avec mes 52 adversaires du soir. L'enjeu : un prizepool de 520 euros pour les 10 premiers et 2 places pour la grande finale !

Je me lance dans cette première heure de tournoi avec une bonne dose de concentration et j'accumule petit à petit des jetons pour prendre le chiplead d'une table qui m'a semblé assez facile. Quand on a du jeu, toutes les tables sont faciles... :roll: Après le 1er break je vais, comme à mon habitude, jeter un oeil sur le classement, chose que j'évite de faire avant car je ne veux pas que cela vienne affecter ma façon de jouer, puis je le regarde de plus en plus souvent à l'approche de la bulle. Surprise, je suis chip-leader 8> !

Surmotivé par cette bonne nouvelle, je continue de plus belle en essayant de rester dans le peloton de tête durant la 2ème heure. J'y arrive sans trop de peine mais une grosse période de vache maigre va intervenir après le 2nd break. La table finale approchant je ressere mon jeu à cause de ce manque de cartes alors qu'un bon joueur répondant au doux pseudo de "masterdoudou" juste à ma droite profite sans vergogne de la bulle pour jouer les premières places. A 11 joueurs restant un joueur très short fais tapis sur ma grosse blind pour 2 blinds à peine. Je call avec :4h:5h. Evidemment, je suis derrière mais je touche une quinte sur la rivière ce qui met en rogne le bubble man du soir.

Me voilà en table finale avec un stack correct, mais toujours pas de jeu... J'ouvre ma range afin de profiter d'un maximum d'opportunité et de me maintenir dans les gros stacks. Grâce à un bon choix de spots, je me retrouve dans les 4 derniers et j'ai toujours un stack me permettant d'espérer :) malgré mon manque de cartes. A quelques mains de la fin, alors que nous sommes 3 aux alentours de 12000 et que "masterdoudou" assure tranquillement sa qualification avec un large chiplead, ca push or fold pas mal entre les 3 petits stacks. Là un joueur décide de push preflop au meilleur des moments pour moi :Ad:As8>. Je remporte le coup et me positionne pour les 2 premières places en devenant beaucoup plus agressif. Pour la petite histoire je vole les blinds au bouton dés la main suivante avec à nouveau :Ad:Ac:P . Profitant de cette nouvelle bulle, je remporte un ou deux gros coup face à "masterdoudou" et me retrouve large chipleader, en clair, calife à la place du calife ! Je sors le 3ème larron et entame le head's up avec 90% des jetons.

On part à tapis relativement vite avec :As:Jd de mon côté et :Ac:7h du sien mais je perds le coup ce qui le relance totalement psychologiquement. Surtout que je suis complètement euphorisé par cette fin en fanfare et que je réalise que je viens de me qualifier pour la grande finale des Poker Club Series !!! 8>8>8> Après un head's up bien maîtrisé... par mon adversaire et pas du tout par moi je finis en 2nde position malgré mon avance au départ de ce tête à tête °( . Une légère amertume est donc venu troublé ma joie mais le principal est acquis ! En plus de cette place en finale un gain de 104 ¤, accessoirement mon plus gros gain sur 1 MTT à ce jour, qui fait monter ma bankroll au delà des 800$ :). Si ma bankroll est légèrement redescendu depuis, c'est suite à des sessions de CG calamiteuses.

Le jeudi 7 mai prochain, donc dans 3 jours, je participerai à la finale des PCS en compagnie de 19 adversaires. Voici la répartition des prix :

1er Prix : 1 Pack d'une valeur de 2.750¤ pour l'Unibet Poker Open de Algarve au Portugal du 14 au 17 Mai 2009

2ème Prix : 1 Pack EPT Barcelone de 1.800¤ comprenant l’entrée au Tournoi à 1.000¤+100¤ en septembre 2009

3ème Prix : 300¤ sur Unibet

4ème Prix : 200¤ sur Unibet

5ème Prix : 150¤ sur Unibet

6ème au 10ème Prix : 100 ¤ sur Unibet

11ème au 20ème Prix : 50¤ sur Unibet

Plutôt alléchant non ? J'espère me montrer sous mon meilleur jour lors de ce tournoi deepstack avec 5000 jetons au départ et où l'enjeu sera de taille. Une chose est sure, la bankroll gonflera de 50¤ supplémentaire au minimum. Reste désormais à faire une bonne prestation. En tout cas je remercie les potes de mon club pour leurs encouragements en table finale de step 2 !

A part ça, le king 5 ne m'a pas souri et mon équipe ne s'est pas qualifié pour le stade 2. Ce sera donc pour une prochaine fois.

Le championnat live de mon asso bat son plein mais je n'ai pas pu y participer plusieurs fois ces dernières semaines pour diverses raisons. Je dégringole donc logiquement au classement.

Enfin je continue le CG online avec des hauts et des bas mais y'a décidément pas moyen de décoller dans cette discipline pour moi malgré mes progrès. Ca reste un mystère bien que je pense avoir repéré un problème d'état d'esprit récemment.

tonysdetable

image%206.png

Voilà un petit championnat sympathique visant à promouvoir le poker associatif en France, et qui peut, éventuellement devenir lucratif à terme, ce qui n'est pas négligeable ;) . J'ai décidé d'y participer avec mon asso cette fois alors que j'avais raté l'édition précédente. D'abord, 5 satellites à 3 ¤ appelés step 1 permettant de se qualifier pour 5 tournois à 10¤ inaccessibles en buy in direct, les step 2, dont le prizepool est redisitribué. 1 joueur sur 4 est qualifié, ce qui rend la tâche plutôt accessible. Lors du step 2, 2 places sont qualificatives pour la grande finale à 20 joueurs assurant un mininum de gains aux 1er sortants et des pack pour de gros tournois live aux meilleurs d'entre nous. De plus, le meilleur de chaque club dispute un nouveau tournoi à 100¤ de prizepool comptant pour un classement des clubs par points et offrant une nouvelle place en finale. Enfin 2 tournois annexes, un stud et un omaha offrent 2 places qualficatives pour la fameuse finale et des points aux clubs et un freeroll dernière chance complètera la liste des participants à la finale.

Le 1er step 1 a eu lieu le 5 avril est s'est très bien passé pour moi. J'ai eu du jeu rapidement, ce qui m'a permis de monter des jetons dés la 1ère heure. J'ai ensuite évité de prendre des risques et assuré la qualification en finissant dans les 33 premiers sur 132. Avec les 30 qualifiés de l'autre poule, on était donc 63 à se disputer le step 2 du 15 avril et son prizepool de 630¤ mais hélas la chance n'était pas au rendez-vous. J'étais plutôt bien partie mais j'ai perdu un gros coup all-in au flop où j'étais favori et je ne m'en suis pas remis. Toutefois, je reste assez convaincu que ça peut passer. Du coup, je remet ça avec le step 1 du 12 avril. Première bonne nouvelle, ce dernier m'est offert en tant que qualifié au step 2 précédent. Ca devient de plus en plus intéressant, puisque l'investissement nécessaire pour aller au bout se réduit. Peu de jeu, mais en serrant bien les boulons sur la fin et en volant 1 ou 2 fois les blinds, j'ai bien terminé dans les 25 derniers parmi 101 participants, accédant ainsi au step 2 du 14 avril que je disputerais mercredi :) . Le prochain step 1 sera encore gratuit en plus :D !

Lundi, se disputait le tournoi de PLO, variante à laquelle j'ai très rarement joué mais dont je connais les règles. Buy in de 3,30¤, pour l'instant j'ai investi que 3¤ dans les PCS, allez j'le tente :lol: On est aussi là pour s'amuser ! Je me demande bien comment j'vais faire pour m'en sortir, il me semble avoir lu par ci par là que les as restaient très fort preflop, que les mains double suités avait un fort potentiel et d'autres banalités dans le genre, ce qui faisait de moi un vrai David Benyamine en puissance :lol: .C'est parti ! 1ère main :Ah:2h:2s:3c. Je passe. Flop :2c:3s:Td... La vache ! J'avais full :? !!! Ha! Mais, on me signale dans mon oreillette que seule 2 cartes de ma main peuvent être utilisé pour former la meilleure combinaison de 5 cartes :D . Ha oui c'est vrai quel con ! Ca faisait brelan quand même. Bon, tant pis on se reconcentre, 2ème main :Ad:Ts:Td:5h. Cool :| ! Je call. Flop :Th:Tc:3s. Ha ba là c'est bon ça fait carré :lol: Ca gagne encore un carré en PLO :? ? Ho oui je pense hein :D . Enfin bon... Voilà, résumé sur les 2 premières mains, une soirée fort sympathique. Je termine aux portes de la table finale 11ème sur 109. Très frustré car je commençais à y croire. Remboursé mais c'est tout, pas plus, alors qu'un prizepool sympathique me tendait les bras ainsi que les 2 places qualificatives pour la finale des PCS. Mais mon ignorance de la variante ont provoqué quelques erreurs grossières qui m'ont été fatal.

Tandis que le prochain step 2 approche, le king 5 suit son cours avec son lot de désillusion. Le concept est vraiment amusant et sympa mais ça reste des gros donkaments quand même :roll: . Malgré mes efforts, terminant 3 fois sur 4 dans les 250 premiers, avec clairement pas mal de chance, mon équipe reste au finale assez loin des 150 premières places qualificatives pour le stade 2. Il reste 2 step 1 dont 1 ce soir mais je suis très sceptique.

Enfin, si vous suivez ce blog et notamment le rapport de mon activité ci-contre, il ne vous aura pas échappé que ma bankroll a pris une bonne claque °( . En effet, une sessoin de NL20¤ s'est assez mal passé avec la perte de 2 caves. Pas mal de setup et notamment une quinte avec :9d:Tc avec :Ad:Ah au board et pas de tirage couleur ou je préfère call plutôt que boîté car je sens mal cet as qui double à la river. Gagné ! Carré d'As pour mon adversaire :shock: . Puis couleur seconde qui rencontre couleur max /( . Enfin bref une mauvais session comme on en connaît tous régulièrement. Décidément j'ai bien du mal à être gagnant en CG, j'ai pourtant la nette impression d'avoir passer des paliers. Il faut croire que je bad run... où que je passe les paliers à l'envers :P .

PS : L'OM vient de passer en tête du championnat à 7 journée de la fin 8> ! Serait-ce l'année !

tonysdetable

C'était il y a plus de 4 mois. Le 11 novembre 2008 précisément, je vous annonçais fièrement l'accession de ma bankroll au seuil symbolique des 500$ de bankroll. Par la suite, ma tentative d'installation en NL25 avait lamentablement échoué entraînant environ 100$ de perte sèche. Mais ce que je n'avais pas prévu c'est que cette petite ligue, démarrée début novembre sur Unibet, comme ça pour m'amuser, allait si bien se passer.

Je viens tout juste de recevoir la récompense de cette belle victoire, hier soir, sur mon compte et ma bankroll avoisine désormais les 700$. En effet, le mois de mars 2009 a tout simplement été le meilleur depuis mes débuts en Février 2007 : ~300$ de gain :D ! En plus des 225$ de la ligue, j'ai remporté le dernier tournoi de cette dernière pour 35$, et j'ai gagné pas mal en CG grâce à une confiance retrouvée.

Je suis resté en NL10 histoire de pas m'emballer trop vite et de me remettre dans une spirale positive. Depuis quelques semaines déjà, je sentais que je rejouais mieux sur Everest. Je jouais moins nit et weak et je remontais petit à petit mais surtout j'étais beaucoup plus à l'aise avec mon jeu postflop. Comme j'avais un bon feeling sur Unibet et que jouer en NL10¤ plutôt qu'en NL10$ me donnait l'illusion d'être sur les même enjeux, alors qu'en fait c'est du NL13$ environ :roll: , je me suis mis à grinder sur ce site et ça s'est bien passé :) . J'ai pu constaté, qu'un site pouvait à la fois être rapide ET fishy. Du coup, je me vois vraiment plus grinder sur Everest, trop de short stacks et trop lent.

J'ai remis à plat mon bankroll management et j'ai réfléchi à la stratégie à adopter pour la suite. Pour le cash game, je suis rollé pour la NL25$ et la NL20¤, je vais m'attaquer à ces limites au mois d'avril. Pour les tournois, j'en fait quand même assez peu, et c'est avant tout pour diversifier mon activité. Je vais continuer sur le 2$ de Full Tilt, pour l'instant je passerais à des buy-in supérieures lorsque j'aurais réalisé une perf.

A part ça j'ai participé aux 3 premiers "stade 1" du king5 mais sans réussité hélas. Personnellement, j'ai fait 2 fois dans les 200 premiers mais ça n'a pas permis à mon équipe de se qualifier pour le "stade 2". Je serais au rendez-vous mardi prochain pour retenter ma chance. Et puis les "Poker Club Series" reprennent du service. La saison précédente avais permis à un de mes amis de participer au "Barrière Poker Tour" à Deauville. J'ai décidé de participer cette année avec mon club à partir du 4 avril.

Enfin, en live le mois a été plutôt moyen, j'ai perdu des places dans les 2 classements de l'asso comme vous pourrez le constater sur le tableau de bord ci-contre. Malgé tout, je suis toujours dans la course donc rien n'est perdu :) ! J'ai participé à un tournoi à 5 euros 21 joueurs. Malgré une bonne structure, je n'ai pas réussi à faire ITM. C'est la 3ème fois que je participe à ce tournoi, dans une très bonne ambiance et avec une structure dépassant de très loin tout ce que j'ai pu voir en live jusque là, j'ai pas vu grand chose il est vrai :lol: , et je n'ai toujours pas réussi à finir dans l'argent, ce qui ne me semble vraiment pas insurmontable. La prochaine fois peut-être...

tonysdetable

Turbo Boost !

knight_rider_turbo_boost.jpg

Fin du suspense. Le championnat online de mon asso prenait fin hier soir avec la 20ème et dernière journée qui a été riche en rebondissement et en surprise. Lisez plutôt...

Ayant fait de cette ligue ma priorité, j'avais passé la semaine à cogiter sur la meilleure manière de conserver mes 7 points d'avance sur le 2nd et ainsi m'assurer une belle victoire. J'avais calculé que l'idéal aurait été que l'on soit 14 joueurs comme dimanche dernier afin de l'obliger à faire une des 2 premières places pour me rattraper. A l'heure du coup d'envoi nous sommes 19... :?, ce qui m'oblige à revoir tous mes calculs pour constater que la 4ème place lui permettrait de revenir ex aequo dans l'éventualité où je ne marquerais aucun point et que les 3 premières le feraient passer devant ^/ . Bon... Restons calme... :/ On va jouer ultra tight et on verra comment ça évolue.

Le tournoi démarre, j'ai 2000 jetons et une table assez tranquille où ne se trouve pas mon adversaire direct. Les 3 premiers quarts d'heure se déroulent sans problème pour moi, je n'ai plus que 1800 mais comme mon rival perd petit à petit et descend dans les 1500, je n'ai pas encore de raisons de prendre des risques. J'ai raté une occasion énorme de prendre un gros pot en ne voulant pas suivre une relance à 280 avec plusieurs joueurs dans le coup avec :9s:9c préférant ne pas risquer de faire descendre mon tapis dans la perspective du classement, alors que j'aurai touché un full au flop :shock: et que je l'aurais, visiblement, bien fais payer. Restons zen... :/

Soudain, tout s'accélère dans le dernier quart d'heure avant le break ! :Ks:Kh, une relance de 300 à ma droite d'un joueur assez serré, j'envoie la boîte pour 1800 environ en priant et je suis call par :Ad:Qh. Pas de bad beat pleaaaaaaaaase !!! Le board est splendide puisqu'il n'affiche que des briques :D et me voilà à la tête d'un tapis de 3600 ce qui pourrait faire prendre des risques à l'ennemi. Une dizaines de mains plus tard :Kd:Kh, un minraise en MP, tapis à ma droite, j'envoie la boîte et je suis callé par le minraiser qui retourne :As:Ac:cry: ! Le joueur à ma droite a :Ad:Jd. Pas de miracle et me voilà redescendu à 1800 °( comment dire... j'ai les boules. Ce pot de près de 7000 jetons m'aurait propulsé large chipleader et j'aurai pu géré tranquille.

Mais alors que je commençais à me ronger les doigts, les ongles étant bouffés depuis un moment déjà, j'apprend que le méchant vient de prendre une nouvelle claque le faisant descendre à 800 8> . Un peu perdu je le vois débarquer sur ma table à la suite d'un réequilibrage avec son petit stack. On joue quelques mains puis il envoie la boîte UTG sur 50/100 alors que j'ai :4d:4c. Tout le monde fold jusqu'à moi au bouton et là j'hésite vraiment. Dans le meilleur des cas pour moi c'est un coin flip et si je le perds on inverse nos tapis. Je préfère fold et attendre de voir car il sera toujours short même en volant les blinds. A ma surprise 8!O la BB call avec :7h:7d. C'est un coin flip contre :Ad:Jh. Le flop vient :7s:Kd:Qc. C'est pas vrai !!! désormais ils tirent les as les valets et les dix pour la quinte... Là vous êtes sans doute en train de vous dire qu'il y a un truc qui cloche... J'y reviendrai plus tard ;) La turn est un :4d:| Allez... alleeeeeeeeeeez une briiiiiiiique ! La river : :Js 8!O . Nooooooooooooooooon !!! La première place était à portée de main et faut qu'il chatte son coin flip à la river !!! Mais c'est pas vraaaaaaaaai... Mais attendez... Les jetons ne vont pas vers lui... |??°(:shock::?:roll::):D:P:lol:8> J'avais pas vu le :7s au flooooooooooooop. C'est gagnéééééé !!! Ouaaaaaaaaais !!! Et tell un bon gros beauf qui regarde trop le foot je remonte mon t-shirt sur mon visage et me met à courir en faisant l'avion jusqu'à sauter sur le lit dans la pièce d'à côté où se trouve ma femme qui, pour le coup, aurait pu demander le divorce, mais qui a préféré partager ma joie :* .

Sur un nuage, je continue le tournoi avec une confiance retrouvée que j'avais perdue depuis plusieurs semaines de peur de perdre cette première place justement. Je prends toutes les bonnes décisions, je gagne le coin flip de la survie, je passe un gros bluff, je sors plusieurs joueurs et finit par remporter le tournoi après un head's up que j'ai eu la sensation de maîtriser de bout en bout. C'est incroyable comme ce jeu est psychologique. Un simple sentiment de peur de perdre peut vous faire déjouer sur plusieurs semaines et lorsqu'il n'est pas ou plus là vous marchez sur les tables ! Je suis vraiment très fier de cette première place qui va me faire beaucoup de bien que ce soit d'un point de vue comptable ou d'un point de vue psychologique. La bankroll bénéficie d'un gros boost puisqu'elle va passer d'environ 400$ à 650$ à peu près. De plus, la victoire dans cette dernière manche me rapporte 28 ¤ ce qui fait plaisir et prouve, si besoin est, que ma victoire n'est pas usurpée. Je termine donc en tête avec 105 points à 22 points du 2nd, 25 du 3ème, 31 du 4ème et 33 du 5ème.

Comme prévu, je vais maintenant réfléchir à la suite à donner à tout cela, à savoir si je vais monter en NL25 en CG ou si je vais rester encore un peu en NL10 en espérant gagner un peu encore et surtout améliorer mon jeu. Je vais aussi regarder pour les tournois si je vais continuer les 2$ où passer à autre chose. Je repart sur de bonnes bases ;: !

tonysdetable

Vous avez sans doute déjà remarqué, tout au moins les amateurs de foot, que les sportifs et en particulier les footballeurs répondent toujours aux interviews après les matchs avec des phrases toutes faîtes. Il faut dire que les questions des journalistes tombent souvent comme un cheveu sur la soupe :^ . C'est encore ce que j'ai pu constater dimanche soir, il faut dire qu'après bientôt 30 ans de passion, j'ai quelques matchs à mon actif aujourd'hui.

Je suis bien calé dans le canapé avec mon ordi portable sur les cuisses pour disputer la 19ème et avant dernière manche de la ligue de poker de mon asso, qui commence plutôt bien avec un pot remporté avec :Qd:Qs sans trop de contestation et l'espoir de faire un bon résultat qui me permettrait d'assurer la 1ère place du classement pour de bon. Je n'aurai manqué ce tournoi pour rien au monde, l'enjeu est bien trop grand pour ma bankroll, mais il y a autre chose que je n'aurai raté sous aucun prétexte : PSG-OM! Ca fait un bail que le classico français(c'est tout ce quon trouvé les journalistes...) n'a pas représenté un tel enjeu :) .

Quand Bolo Zenden profite d'une astucieuse talonnade de Brandao pour passer dans l'intervalle et concrétiser une grosse domination marseillaise dans le 1er quart d'heure, j'ai 2300 jetons et je me dis que je vais vraiment passer une bonne soirée :D . Les parisiens semblent un peu paralysés par l'enjeu (peut-être la perspective de prendre la tête du classement devant Lyon) et, hélas, à l'image de mes 5 derniers tournois, je commence à faire de même. Mes relances ne sont plus respectées, et les surrelances au flop se mettent à pleuvoir tels les tirs de l'OM en cette 1ère mi-temps, mais pas de réaction de ma part. Mon stack fond et pour couronner le tout, contre le cours du jeu, Luyindula effectue une belle ouverture dans le dos de la défense à Giuly qui égalise avec sang-froid face à Mandanda pour l'équipe parisienne :( . Finalement, à la mi-temps le bilan est plutôt mitigé.

A la reprise, les choses ne s'arrangent pas tellement question poker, je me retrouve déjà en mode survie après la première pause avec pour seul objectif de tenir le plus longtemps possible pour marquer des points. C'est une situation assez compliqué puisque je joue le classement avant tout depuis quelques journées, ce qui me fait joué franchement weak tight, et que les autres finissent par s'en rendre compte. Pour ajouter à la complexité du problème, mon principal poursuivant au classement enchaîne les perfs et remonte petit à petit. Je constate donc qu'il va me falloir me mettre en "push or fold", je lève la tête vers l'autre écran et je vois Brandao dévier de la tête une longue transversale vers Zenden (encore eux...). Ce dernier passe dans le dos de Camara qui le fauche alors qu'il filait au but. Je me lève brusquement, jetant l'ordi sur le canapé en criant "c'est un rouge ça bordel!", tel... baaaa... tel un blaireau qui regarde le foot quoi 8| . L'arbitre sort le rouge pour Camara et Zenden (décidément quel match!) s'élance pour tirer le coup-franc qui est cadré mais joliment repoussé par Landreau sur... Baky Koné qui passait par là et marque :P . Mon sentiment, à ce moment précis du match se résume assez bien dans cette phrase que mon cerveau, logiquement redescendu à l'âge de pierre m'autorise alors à prononcer(un subtil système d'auto-censure qui se coupe dés que le coup d'envoi d'un match est donné), : "2 buts à 1, 30 minutes à jouer à 11 contre 10, si l'OM ne gagne pas ce soir j'm'en bouffe une :shock: ".

Quelques minutes plus tard, Lorik Cana m'évite un cruel destin en inscrivant un 3ème but libérateur pour Marseille... 8> Il n'en reste pas moins qu'il me faut aller au coin flip tôt ou tard dans mon tournoi de poker. J'ai tenu suffisamment longtemps pour finir 7ème et grapiller un petit point j'envoie la boîte avec :2s:2h et je perd le seul coup à tapis preflop de la soirée sur un coin flip /( . Je tremble jusqu'au bout et voit mon rival finir en 3ème position, ce qui lui permet une fois de plus de recoller au classement.

Je n'ai certes plus que 7 points d'avance mais il faudra au moins une des 3 premières places à mon concurrent direct pour me passer devant lors de l'ultime tournoi dimanche prochain. J'aurai préféré plié l'affaire dés maintenant mais il me mène la vie dure et il faudra donc se battre jusqu'au bout. Le point très positif de la soirée est que j'ai mis hors course tous les autres et que je suis donc assuré d'un gain de 90¤ au minimum pour la 2ème place. La bankroll va donc faire un joli bond quoiqu'il arrive, ce qui est très positif. J'espère quand même remporter les 175¤ promis au vainqueur. Si en plus L'OM pouvait remporter le championnat ce serait impec ;)

En conclusion, je vous livre mon interview d'après match : "Je dirais que l'important c'était de remporter ce petit point qui va me permettre d'aborder le prochain match avec de la confiance. On a abordé le match avec de l'envie, on l'a pris par le bon bout et, à partir de là, on a marqué. Certes j'ai marqué ce soir mais c'est avant tout le travail de toute une équipe et je remercie tous les supporters ainsi que les dirigeants qui m'ont fait confiance. Désormais on va se concentrer sur le prochain match et...". Bon, allez, j'arrête là, vous m'avez compris ;).

tonysdetable

Vous connaissez ce rêve ? Vous savez, vous êtes poursuivis par d'horribles monstres hideux au possible, un serial killer, un inspecteur des impots ou votre belle-mère, et la pire chose qui puisse vous arrivez à ce moment précis c'est qu'il vous mette le grapin dessus. Alors vous donnez tout ce que vous avez pour lui échapper, vous êtes essouflé, complètement trempé de sueur, vous foncez mais inexplicablement, vous faîtes du sur-place :? . Ca résume assez bien ce que je ressens en ce moment tous les dimanches soir, devant mon écran, alors que se déroule le tournoi hebdomadaire comptant pour la ligue online de mon asso.

Pour rappel, 20 tournois à 3¤30 sont à disputer lors desquels on marque des points en vue de remporter une cagnotte. J'ai plutôt bien joué pendant les 10 premières parties, prenant la tête pile à la mi-championnat. Les tournois 11 et 12 m'ont permis de prendre le large sur mes concurrents directs tandis que les 13 et 14 m'ont permis de les garder à distance. J'ai commencé, à partir de ces 2 dernières parties à gérer mon avance et il s'avère que c'était sans doute trop tôt. Résultat, les journées 15, 16 et 17 ont été un véritable fiasco /( lors desquels j'ai remporté un total de 2 malheureux points et qui ont permis à mes adversaires de se rapprocher. Autant vous dire que je suis passer en mode "serrage de fesses avancé".

Le 18ème épisode avait lieu dimanche soir. Une incroyable nouvelle est arrivée dés le début du tournoi : le 2nd au classement, actuellement en pleine bourre et que je voit fondre sur moi depuis quelques temps était absent 8> ! Le tournoi se déroule normalement et je termine en 5ème position me positionnant 1er avant les 2 dernières journées à 12 points du 2nd et 15 points du 3ème.

Mathématiquement, je suis désormais certain de finir dans les 5 premiers et convaincu qu'il faudrait un cataclysme improbable pour que je ne sois pas dans les 3. La première place et ses 175¤, environ 220$, me semble si proche... et si loin à la fois. Il suffirait d'un rien pour en finir dés dimanche prochain :) mais de pas grand chose non plus pour passer en 2nde position :(. Pourtant mon avance est confortable et je n'ai sans doute qu'à assurer tranquillement en jouant tight mais rien à faire : la perspective de faire un bond de +50% à ma bankroll est sans doute trop stressante. Ce qui devait être un simple amusement de fin de week-end hors gestion de bankroll et devenue ma priorité numéro 1 depuis quelques semaines déjà. J'espère que le résultat sera à la hauteur du stress qu'il a engendré, c'est à dire la 1ère place ou la 2ème et ses 115$ de consolation.

Une fois cette affaire classée je pourrais me consacrer de nouveau à une organisation plus claire de mes parties. Le résultat de cette ligue conditionnera sans doute mes choix futurs. Actuellement, il me semble reprendre confiance en mon jeu postflop en CG. Jai tendance à jouer beaucoup plus loose et ça me réussit pas trop mal. De plus, ça augmente ma résistance au tilt. En jouant très tight, j'étais très lisible et j'avais l'impression de me faire outplay en permanence ce qui me faisait perdre mes moyens rapidement. On va avancer comme ça et on verra si ça s'améliore dans ce domaine.

En parrallèle, je continue de faire de petits tournois à 2$ sur Full Tilt en double stack. J'ai fait un ITM la semaine dernière mais mon :Ah:6h n'est pas passé face au :Ks:Ts de mon adversaire peu après l'argent. Si ça avait été le cas je pense que j'aurais pu envisager une fin de tournoi sympa. Dommage ce sera pour une autre fois.

tonysdetable

Voilà un moment maintenant que je n'ai pas posté un petit billet et comme il se doit dans la plupart des blogs poker, ce n'est pas très bon signe pour ma bankroll. La bonne nouvelle c'est que je ne suis pas broke! En réalité je n'ai pas perdu grand chose puisque j'ai encore un peu plus de 400$ mais comme j'ai gagné chaque dollar de ce précieux pécule à la sueur de mon petit doigt cliquant fébrilement sur ma souris, ça m'arrache le coeur de perdre le moindre petit centime.

J'ai décidé, il y a peu, de me mettre aux tournois en faisant des double stack à 2$ sur Full Tilt. Pour l'instant, pas d'ITM et la bankroll descend petit à petit forcément. Y'a pas mal de profondeur mais j'ai un peu de mal à me trouver en début de tournoi. Il faut dire que j'ai touché vraiment très peu de jeu sur mes 2 tournois de ce week-end, ce qui aide pas beaucoup non plus. Les rares fois où j'ai touché des mains je me suis retrouvé dans des situations compliquées.

Et comme on se refait pas, je me lance régulièrement dans des sessions de CG qui finisse irrémédiablement négative, de pas grand chose certes, mais toujours négative. Et quand, il arrive par miracle que je gagne une cave dans une session, je me prend :Ac:Ad contre mes :Kc:Ks histoire d'être sûre que je finirai pas positif :( . Je n'y arrive décidément plus en CG et mon graphe HM semble indiquer que je run assez bad quand même. Ca rassure un peu quand au niveau de jeu mais ça fait pas bouillir la marmite!

Tout ça cumulé fait que la bankroll descend doucement mais surement... /( Mon problème c'est que je me rapproche du seuil psychologique de 400$ et que je n'ai aucune envie de descendre en dessous. Je vais devoir joué le méga "nit" pendant le prochain mois, sachant que j'attend un gros cash in d'ici là qui je l'espère me redonnera un peu confiance. En effet, après 16 tournois sur 20 je suis toujours en tête de la ligue online de mon asso malgré mes 2 dernières pietres performances, 10ème et 9ème. Plus que 4 tout petits tournois et ce sera le bonheur. Je suis désormais quasi certain sauf catastrophe de finir dans les 4 premiers. Ce sera donc 45¤ dans le pire des cas. Pas mal, mais je préfèrerais garder ma première place qui m'offrirait 175¤ 8> . La seconde place donnera 90¤ et la 3ème 60¤ ce qui représenterait quand même une petite consolation pour moi. Soyons clair, je vise la 1ère place et la 2ème serait une consolation acceptable, mais étant donné ma position à 4 journées de la fin, toute autre place serait un échec et me rendrait très amer. Maintenant, je préfère me préparer à toute éventualité afin d'accepter plus facilement de rater le coche. J'ai plus d'une victoire d'avance, je suis donc assuré d'être en tête à 3 journées de la fin après le prochain tournoi. Avec un ITM supplémentaire je tue probablement le match mais ça coince depuis quelques journées à ce niveau là.

Je garde le moral quand même ;) et continue à croire en ma bonne étoile. Dans un mois, une fois la ligue terminé, je remet tout à plat pour me faire un programme clair de tournois.

tonysdetable

Trop de cash game tue le cash game serais-je tenter de dire ces derniers temps. Je me suis mis au cash game "à plein temps", je parle ici du temps que je consacre au poker, depuis le mois de mai considérant que cela me ferait avancer techniquement et mentalement. Je ne pense pas m'être trompé sur ce dernier point puisque j'ai progressé de manière assez significative il me semble, toutefois on ne peut pas dire, en faisant le bilan de ces derniers mois, que je puisse être vraiment satisfait de mes résultats d'un point de vue lucratif. Même si j'ai été gagnant, l'argent n'a pas couler à flot et j'ai eu mon lot de tilt ce qui a été très préjudiciable pour ma bankroll.

Ces derniers temps, je gagne souvent peu les bons jours et perd trop les mauvais, ce qui a tendance à me mettre sacrément en tilt. J'ai décidé de calmer le jeu, et, alors que je m'apprêtais à commencer à diversifier l'alimentation de ma fille avec des petits pots :P, je me suis dit qu'il serait pas forcément idiot de faire de même avec mon activité aux tables. J'ai tendance à me mettre trop de pression en CG, ce qui fait que je commence à stresser au moindre pot perdu. De plus, j'ai commencé en parrallèle une ligue dont vous pouvez suivre l'évolution ici, sur Unibet avec mon asso, en considérant cela hors gestion de bankroll, pour m'amuser quoi :D ! Comme je ne me suis mis aucune pression je joue vraiment bien et les résultats viennent avec et j'ai donc décidé de finalement l'incorporer dans ma BR.

En conséquence, j'ai décidé de faire plus de tournois et de continuer le CG en parrallèle. Cela m'aidera peut être à accepter de voir ma bankroll fondre tournoi après tournoi en attendant le précieux ITM qui fera exploser tout ça :) . Un petit virement de mon compte Neteller vers Full Tilt plus tard, je décidais de m'attaquer aux sit'n'go "2$ 180 joueurs". Oui je sais c'est nitty mais l'important est de rester cohérent avec son rapport à l'argent et sa gestion de bankroll. J'ai fait mon 1er tournoi où j'ai terminé 27ème pour 18 places payées. Je sors à tapis preflop avec :6c:6s contre :As:6d:cry:, 1er suckout mais bon j'étais short donc ce n'en est pas vraiment un du coup. J'ai plutôt confiance en mes capacités pour faire une table finale et j'espère que ça arrivera rapidement.

Une table finale j'en avais fait une dans le cadre du championnat live de mon asso et pour cette 3ème place ainsi que pour la première au classement général, j'ai empoché la modique somme de 60 euros ;: en bons d'achat. Pas de quoi se relever la nuit me direz-vous, mais ça fait quand même bien plaisir. Un nouveau championnat vient de débuter dont j'ai déjà pris la tête après 2 journées. Un championnat "nouvelle formule" comprenant un classement par équipe où je pointe en 2ème place.

La ligue online de l'asso bat son plein sur Unibet et je suis toujours en 1ère position du général après 14 journées sur 20. Une 5ème place m'a permis de limiter la casse ce week end face à la victoire d'un de mes poursuivants les plus sérieux et qui run good comme c'est pas permis ces derniers temps. Je croise les doigts pour reprendre un peu d'avance dimanche prochain O:) .

tonysdetable

Des progrès en cash game, un tournoi live et la suite du championnat online, voilà les trois évènements poker qui ont marqué mon week-end et dont je vais vous parler dans ce billet aujourd'hui. Je crois qu'on peut dire que mon activité pokeristique reprend définitivement son envol étant donné que j'y passe beaucoup plus de temps depuis une dizaine de jours, en particulier sur le cash game.

J'avais repris doucement sur Everest en grindant de manière assez positive sur 2 tables et je décidais donc, vendredi soir, de me lancer dans une session de 4-tabling. Cette dernière s'est vraiment mal passé. Tout est parti d'un coup très mal joué de ma part et qui prouve a posteriori que je n'étais pas dans les meilleurs dispositions mentales pour jouer. J'ai :9c:9s et je call le raise preflop d'un adversaire. Devant un flop avec uniquement des undercards, je raise all-in son cbet et il retourne :Ad:As. J'ai fait l'erreur classique du gars qui pense se faire outplay. Ce coup m'a un peu mis en tilt sans que je m'en rende vraiment compte et j'ai continué à m'enfoncer tout au long de la session :( . Ce tilt est dû à mon vieux défaut à savoir la frustration de voir ma bankroll à un niveau trop faible à mon goût et à ne pas la voir grimper assez rapidement. J'ai fait cette session avec bille en tête l'idée que je devais en sortir largement gagnant ce qui a des effets très négatifs sur mon jeu. Mon analyse sur le coup a été de penser que le cash game n'était définitivement pas pour moi. En effet, depuis que je m'y suis mis à fond je ne suis pas extraordinairement positif mais je le suis et c'est déjà ça. En conséquence, je me suis lancé un SNG 5$ que j'ai perdu rapidement en jouant vraiment très, très mal °( . J'ai arrêté là le carnage puis, la nuit aidant, je me suis rendu compte que j'avais un gros problème d'état d'esprit au moment d'aborder la partie et que jouer sur 4 tables n'arrangeait rien. La bonne nouvelle c'est que j'ai rejoué calmement pas mal de temps les jours suivant et que j'ai quasiment tout regagné :) . Je pense avoir trouvé une formule qui marche, à savoir 2 tables et un seul but : prendre la meilleure décision possible sur la main qui vient. Dans ces conditions, je fait peu d'erreur et je grinde lentement mais surement ce qui m'évite de péter un plomb tout seul. Il n'en reste pas moins que mes progrès en CG sont un peu au point mort mais bon on y croit.

En outre, samedi soir, avait lieu le tournoi régulier de l'asso, 66 personnes au départ, 1500 chips et des montées de blinds turbo en bref, un bon petit donkament. Ma table était un peu compliqué avec pas mal de relance. Je paye assez cher un coup avec un gros tirage contre le spécialiste de l'overbet pour voir la turn mais la mise suivante ne me permet pas d'aller voir la river et je me retrouve très tôt avec à peine plus de 1000 jetons :( . Je vais passer une bonne partie du temps à chercher des spots exploitables ou du jeu mais à part observer mes adversaires s'entretuer dans des pots énormes à coup de grosses paires :shock: j'ai rien fait. Je me retrouve à 640 jetons à la pause blinds 50/100. Autant dire que c'est mal barré. J'envoie donc avec :Kc:9s et je suis suivie par :As:Tc. Je remporte le pot avec 2 paires :) . C'est pas le pérou mais je remonte tant bien que mal et survie jusqu'à la pause suivante avec 1650. Les blinds ayant largement augmenté je profite de la situation pour remonter en passant quelques vols preflop sur des limpers et mon agressivité paie puisque je remonte au delà de 3000. Aux blinds 200/400 je décide de rentrer en limpant UTG avec une paire de :8d:8c. J'aurai du relancer et prendre le coup preflop vu qu'on était que 6 mais j'étais un peu traumatisé par toutes les grosse paires que je voyais s'afficher devant moi. L'énorme chipleader call et la BB check. Le flop :Jd:Th:Ts. La BB mise 1500 dans 1400. Je le connais vraiment serrure, c'est un ami à moi, et j'ai pas suffisamment de jetons pour faire des cabrioles, je décide de fold. Le chipleader l'envoie à tapis et la BB call. La BB montre :Tc:3h le chipleader :Qd:Td. Mon ami qui se plaint, à juste titre je pense, d'être particulièrement poissard depuis plusieurs mois commence déjà à pleurer sur son sort quand la turn tombe :3s lui permettant de hurler un immense "YES !" de soulagement réveillant la moitié de la salle. Encore un gros pot qui ne viendra pas m'aider à remonter la pente. C'est alors que le dealer sort la river qui se trouve être une :Qh:|:?:o:shock:°( 8!O Ca c'est un joli coup d'ascenseur emotionnel pour mon poto qui, finalement, continue de creuser un trou dont il pensait pourtant avoir déjà toucher le fond /( . Une petite tape amicale dans le dos pour compatir et mon stack n'est plus qu'à 2600. Ma table casse, il n'en reste alors plus que 2 et je me félicite d'avoir atteint le top 20 en étant card dead toute la soirée. Je m'installe à cette nouvelle table et là miracle :9s:9d. Si si ! Bon ben, pas de profondeur alors : Tapis ! Un joueur plus petit que moi call avec :Kc:6c mais le flop sort un roi me délestant de la moitié de mon stack /( . Je prend 2-3 fois les blinds dont une avec :As:AdX/ et tente de voler un limper très tight avec :6h:4d en position mais ce dernier était trop short stack et call avec :Qs:Js. Je n'ai plus que 400 aux blinds 250/500 lorsque j'envoie avec :Qc:2c qui me sera fatale. En résumé, j'ai pas eu de jeu suffisamment tôt pour m'en sortir, j'aurai pu me sauver vers la fin mais il aurait au moins fallu que ma paire de 9 tienne, je sort 17ème pas trop déçu car y'avait pas grand chose de mieux à faire.

Dernier épisode de ce week-end, le tournoi online de l'asso du dimanche soir. Pas grand chose à raconter à part un coup énorme en début de tournoi où j'ai :Js:Jc pour faire full contre couleur. Ca me permet de doubler rapidement, mais card dead le reste de la soirée et décidé à ne pas gambler mais plutôt à accumuler des points pour le championnat, j'ai préféré jouer tight (de toute façon j'avais vraiment pas de jeu). Je sors 5ème/16 sur un classique coin flip, le seul de la soirée mais ça suffit, et je remporte quelques points qui me permettent d'accroître un peu mon avance au classement tandis que les prétendants aux places d'honneur se font de plus en plus nombreux. Va falloir s'accrocher mais je suis toujours en tête à plus d'1 victoire du 2nd 8> .

tonysdetable

Wanted !

wanted.png

Cette fois, je crois bien que ma tête va être mise à prix 8| . Dimanche dernier, lors de la 12ème journée de la ligue online de mon asso, alors que la plupart des leaders sortaient relativement tôt du tournoi, je terminais à une odieuse 2ème place :o . Ce résultat me rapproche dangereusement de la goutte d'eau qui met le feu aux poudres (ou de l'étincelle qui fait déborder le vase, c'est vous qui voyez...). En effet, non seulement j'ai amassé 15,30¤ supplémentaires mais en plus je me suis permis de prendre le large au classement en profitant, cruellement, du manque de réussite de mes adversaires directes au classement.

L'effet n'a pas tardé à se faire ressentir, je suis officiellement devenu le gros chanceux de service. Ma foi, pourquoi pas ? Tant que je reste devant au classement, ça me va, j'peut vivre avec ça ;). Par contre, je ne suis pas tout à fait du même avis. "Cela aurait été étonnant", vous allez me dire, mais je vais quand même essayé de me justifier.

Sur cette dernière partie par exemple, j'ai remporté 1 seul malheureux coin flip contre un adversaire à 1000 jetons alors que j'en avais plus de 6000, ce qui ne représente pas un énorme risque si je le perds. Evidemment, ça doit faire causer dans les chaumières parce que c'était face au poissard du moment et que j'ai touché ma carte à la rivière, mais, n'en déplaise à mes détracteurs, ça reste un coin flip à tapis preflop contre un short stack. Toujours dans les coups à tapis preflop, j'ai gagné un 40/60 et perdu un 60/40, je considère donc que ces 2 coups là s'annule. En début de tournoi, j'ai touché une double paire au flop avec :Qc:8d en BB contre des limpers. C'est parti à tapis contre un joueur, un peu en tilt à mon avis, qui a envoyé avec :Qs:2s alors que seul la :Qh apparaissait au tableau sans tirage |?? . J'ai aussi craqué :Ad:As slowplayé pendant l'ensemble du coup avec :9h:Th alors que j'avais touché le :9d en top paire au flop. Je me sais probablement derrière mais la relance preflop était un minraise, comme celle au flop et ma paire et le tirage gutshot justifiait le call vu que je tirait 11 outs avec les 9 et les 10. Il ne lui a pas semblé important de protéger sa main et il a payé en plus mon value bet à la river... Que demande le peuple :D ! Si on ajoute à tout cela un calme olympien en début de tournoi pour me coucher sur 5 sur-relance à la suite preflop (ça commençait à me rendre un peu dingue °( ) et ainsi éviter de grosses rencontres et des décisions difficiles alors que j'étais à 2 doigts de craquer et d'envoyer la boîte, je crois qu'on ne peut pas dire que j'étais tellement chanceux sur ce tournoi.

A vrai dire, depuis le début de cette ligue je me rappelle d'un tournoi ou j'ai infligé 2 suckout énormes |^ et où, finalement, je n'ai pas été bien loin et d'un autre où j'ai floppé un carré de Q à tapis preflop contre les As. Objectivement, à part ça rien de bien extraordinaire à part que je pense bien connaître mes adversaires et que ça me permet de faire de bons choix notamment pour call pour value ou raise pour faire fold l'adversaire. J'essaye de changer de rythme durant le tournoi indépendamment des cartes que je touche à savoir que j'ouvre ou ferme mon range de mains à mesure que le tournoi progresse et cela ne semble pas être le cas de tout le monde puisque beaucoup de joueurs jouent trop serré, ce qui les rend très lisibles.

Mais soit ! Si je suis chanceux, et bien pourvu que ça dure, au moins le temps que ce championnat se termine :) . 8 tournois pour défendre cette 1ère place, ce ne sera pas une mince affaire mais vous pouvez compter sur moi pour ne rien lâcher. Je suis plus motivé que jamais !

En parrallèle, je reprend doucement le CG sur Everest. Je reste actuellement sur plusieurs sessions positives avec calme et surtout patience. Je pense être dans les bonnes dispositions en ce moment pour gagner de l'argent, il ne reste plus qu'à faire un peu de volume. En tout cas la bankroll se porte bien avec 480$. C'est quand même une belle remontée après mon downswing en NL25 de 500$ à 400$. Je me souviens encore de la joie que j'avais ressentie quand le palier des 500$ fut franchie et je suis plutôt heureux de voir que je m'en rapproche à nouveau.

J'ai commencé à utiliser Holdem Manager en chargeant environ 2000 mains. Evidemment, pour l'instant c'est très peu pour analyser mais ça me permet de prendre en main le logiciel et de voir ce que je peut en tirer. Ca a l'air sympa.

Samedi soir, enfin, j'ai un tournoi live d'environ 80 personnes. C'est le "régulier" de mon asso où j'avais fini 7ème dernièrement. Je croise les doigts pour faire au moins aussi bien. Qui sait, je serai peut-être aussi "chanceux" qu'online ;).

tonysdetable

La qualification étant acquise et tous les tournois prévus terminés, il était temps d'attaquer ce qui allait être une sorte de finale du championnat entamé en septembre. 9 personnes à table, 2000 jetons au départ, une structure un peu plus lente que d'habitude (mais ça reste quand même du turbo hein??! :P ) et 2 soirées de prévu pour en venir à bout.

J'étais plutôt motivé pour faire la passe de 2 après ma victoire dans le classement général et j'attaquais donc le tournoi avec l'envie de grinder pas mal le 1er jour histoire de monter un tapis pour me protéger des combats sanglants à tapis preflop du second jour. Ca s'est plutôt bien passé. A force de relance, de c-bet et de call bien senti je prenais rapidement le chiplead, même si je terminais le day 1 en seconde position seulement à 2960 derrière sans doute le meilleur adversaire que j'avais à cette table à 3300 qui a bénéficié d'une petite livraison de la part d'une joueuse qui deviendra sur ce coup la première sortante de la finale.

Le deuxième jour avait lieu hier soir et a commencé assez bien avec pas mal de cartes pour moi, des :Ad:Kd, :Ks:Kh, :Jc:Js qui me permettait de prendre pas mal de coup dés le départ et de grinder jusqu'à plus de 4000 et de titiller un peu mes adversaires en leur montrant que j'ai du jeu. La plupart des joueurs n'ayant pas trop de jeu se laissait doucement mourir et je sortais alors 2 joueurs à tapis preflop. pour environ 800 à 1000 jetons. Sur la 1ère, je relance :Jc:Js et suis sur relancé à tapis. Je call et il montre :Ts:Td. Je prend le 80/20. Sur la 2nde, je relance encore avec :Th:Td et même chose que sur le coup précédent. Je call donc et il montre :Ac:Kh. Première carte du flop :Tc, pas de suspense... Je suis plutôt vernis et je monte un tapis d'environ 6000. Cependant je n'aurai pas longtemps le chiplead car le leader au départ de ce 2nd jour sortira 2 joueurs dans un coup énorme. Entre temps, un autre s'était fait sortir en perdant un 80/20 et en finalement beaucoup moins de temps qu'on ne l'aurait pensé, nous voilà 3.

C'est là que les choses vont se corser pour moi. Je vais très mal géré une période de désert de cartes en tentant des bluffs pourris et en subissant la clairvoyance du leader. Avec le recul je me rend compte que j'ai sans doute laissé trop d'indices à mes concurrents pour me lire. Je tombe à 210 /( j'envoie le tapis 3 fois de suite et touche 3 full 8!O 8>:D . Je remonte plutôt bien grâce à ce petit miracle. Mais empêtré dans des problèmes d'image vis à vis de mes adversaires et voulant à tout pris remonté je joue beaucoup trop de mains et me fait finalement sortir en 3ème position alors que cela aurait du me servir de deuxième chance :bye: .

Je termine assez déçu et convaincu d'avoir pas mal craqué sur la fin. Le bilan est quand même très positif entre cette 3ème place et la victoire au général. Evidemment, ça rapporte pas des masses, j'en saurais plus la semaine prochaine mais ça reste honorifique. J'ai progressé et je me suis amusé et ça c'est le plus important.

En outre, j'ai repris le CG depuis peu sur Everest. Pour l'instant c'est assez difficile pour mois de débloquer du temps pour jouer mais j'espère pouvoir grinder plus intensivement dans les semaines à venir et en parler sur ce blog.

Le championnat online de l'asso continue, j'ai terminé 8ème sur 20 dimanche dernier et suis toujours en tête.

tonysdetable

Pôle position !

pole_position.jpg

Après avoir brillamment 8^ remporté le classement général du championnat live de l'asso, comme je vous le racontais dans mon précédent billet, me voilà à nouveau en tête d'un championnat associatif mais cette fois ci online. Je vais finir par me faire détester de tout le monde, en tout cas je sens que ça monte, encore un petit effort et je vais me faire poignarder dans le dos :^ . Je reprendrais une citation d'un pote à moi qui a déménagé il y a peu et que je ne vois plus trop à mon grand regret : "Le poker est un jeu d'aigris". Plus j'avance et plus je me dis qu'il avait bien raison, et j'en sais quelque chose car il faut bien reconnaître que ça m'arrive régulièrement de ressentir ça aussi.

Ce dimanche soir, se disputait le 10ème tournoi des 20 prévus pour la durée de cette petite compétition fort sympathique réunissant une majorité d'amis qui participent aussi au championnat live du jeudi soir, ainsi que quelques illustres inconnus. Rien de bien sensationnel à signaler, si ce n'est que je n'ai pas eu beaucoup de jeu, à part une paire de dames qui a fait brelan et qui m'a permis de doubler à un moment important. Le reste c'est de la survie en milieu hostile 8| et je m'en suis assez bien sorti hier soir en finissant, certes, à la bulle, 4ème, mais remportant 7 points au passage, ce qui a été suffisant pour prendre la tête à la mi-course :). Une cagnotte augmente au fur et à mesure que le championnat progresse, on se dirige vers quelque chose comme 170 ¤ pour le premier, et 90 ¤ pour le second. Je vise une de ces 2 places désormais même si une place de 5ème me rapporterait déjà 40 ¤, ce qui n'est finalement pas si mal compte tenu du niveau de ma bankroll et du fait que je suis déjà positif sur ces parties à 3,30 ¤(j'ai remporté plus de 66¤ ce qui représente les 20 buy in nécessaires pour participer au championnat dans son intégralité). Evidemment, étant à l'heure où je vous parle au sommet du classement, ce serait une déception mais je pense qu'il faut relativiser dés maintenant pour me permettre de jouer plus sereinement. C'est une méthode que j'applique souvent dans ma vie d'ailleurs, le fait d'anticiper les déceptions, car je déteste être déçu justement. Je préfère envisager le pire dés le départ pour n'avoir que des bonnes surprises, et j'ai le sentiment que ça ne marche pas trop mal jusqu'à maintenant.

En tout cas, cela va renforcer mon statut d'homme à abattre lors de la finale live dont la première partie se déroulera jeudi soir. Un tournoi avec plus de profondeur qu'à l'acoutummée, ce qui ne devrait pas me déplaire a priori. Sauf si ça part en sucette complètement 8> , avec des grosses rencontres par exemple, il ne devrait pas y avoir beaucoup d'éliminé sur les 9 participants à l'issue de cette première journée, et le but sera plutôt pour moi d'accumuler des jetons doucement mais surement. On va essayer de jouer à l'image et pourquoi pas de chatter quelques flops O:).

Enfin, j'ai inséré une petite nouveauté dans ce blog, à savoir un bloc de contenu personnalisé en haut à droite qui représente un tableau de bord de mon activité pokeristique du moment et indique notamment le niveau de ma bankroll. On sait jamais, des fois que ça intéresserait quelqu'un :zzz:.

tonysdetable

bracelet-brésilien-en-chevron-photo.jpg

L'année 2009 débute avec succès :) ! Après 4 mois de compétition acharnée, des flops, des turns et des rivers, des bad et good beats en pagaille ainsi que de bonnes parties de rigolades entre amis :P , me voilà couronné vainqueur du 3ème championnat de l'année 2008(qui, pour le coup s'est fini en 2009) de mon asso. Autant dire que j'ai gagné mon premier bracelet quoi ! Oui c'est un bracelet brésilien... Et alors ! J'en suis pas peu fier pour autant :roll:.

La dernière partie avait lieu hier soir, j'étais alors 2nd à 4 points du 1er après avoir abandonné la 1ère place depuis peu au terme de 3 semaines où plus rien ne voulait sourire... Nous étions répartis en 3 tables sous forme de Sit'n'Go avec évidemment des structures turbo car le but est aussi que tout le monde puisse aller bosser le vendredi avec les yeux en face des trous. Je prend ma place et je constate que le hasard du tirage au sort m'a placé non seulement à la même table que le 1er mais en plus juste à sa droite. C'est un joueur très tight donc ce ne sera pas vraiment un problème, je dirais même plutôt que ça m'arrange car je l'aurais à l'oeil. La partie débute, je vole quelques jetons puis suit la blind avec :6d:7d. On voit le flop à 3 qui affiche :Ts:9h:7c. Tout le monde check et laisse apparaître la turn : :Tc. Je décide de miser le pot pour représenter un 9, un joueur se couche mais la BB me suit. La rivière est le :9s. Je sait que mon adversaire peut float call avec beaucoup de chose et peut très bien n'avoir ni 9 ni 10. Nous n'en sommes qu'au début et il me raisera de toute façon s'il possède une de ces 2 cartes et je pourrais fold sans regret. Je décide de représenter un value bet en misant la moitié du pot environ. Il réfléchit assez peu de temps et me lance "Je t'aurais suivi sans problème si tu n'avais pas touché ton full. Vas y tu peut montrer tes cartes." et montre sans regret apparent :6s:8c:? pour la quinte floppée... Je lui répond "OK, j'te montre mais ça va pas te plaire...". Ca m'embête parce que c'est un bon copain mais il a tellement insisté... J'ai un peu cramé mon image d'entrée mais en même temps on se connaît tous plus ou moins alors bon... Je monte un peu puis arrive à la pause avec un peu plus de jetons qu'au départ mais rien de significatif par contre mon adversaire direct dans la course au titre :> a perdu des jetons. Il va donc être en difficulté en début de 2ème heure car les blinds sont déjà élevé (structure turbo :lol: ).

Le sachant très tight, je ne lui laisse aucun répit et relance ses blinds lorsque personne ne prend soin de le faire. Lassé, il m'envoie son tapis alors que j'ai :Qd:8h. Je décide de me coucher compte tenu de la hauteur de nos tapis respectifs pour éviter de lui donner de trop grande chance de s'en sortir. La partie se resserre, nos stacks à tous les 2 diminuent lorsque je le relance à tapis avec :Ah:8c qu'il call avec :Ad:7s. Ca sent bon ! Le flop laissera apparaître 3 trèfles puis un quatrième à la turn me donnant une anecdotique couleur. Bonne nouvelle, je vais revenir sur lui au classement, mauvaise nouvelle il a finit 5ème et après un savant calcul :P je découvre qu'il me faut atteindre le HU pour passer en pôle position :? .

En fait, je suis super content de l'avoir sorti car je crois que je n'avais jamais gagné une main contre lui. Il faut dire que son style est très "personnel" puisque il est en général toujours short et envoie systématiquement le tapis avec des très grosses mains. J'ai même eu une fois les as contre lui et... il avait... les as. Du coup, je m'emballe un peu et oublie mon objectif à savoir finir suffisament loin pour reprendre la 1ère place du classement sur le fil 8| . Heureusement, ca se passe pas trop mal puisqu'au moment ou je serait le plus short je fait tapis avec :Ks:Td, call par la grosse blind avec :9d:5h. Flop :7s:8c:2h:oops: . Turn : :6c/( . River :9h8>8^ . Ouf, cette fois c'est pas passé loin mais je reste en course, juste le temps de m'excuser auprès de mon pote car il se fait que c'est celui du bluff du début :D . Je vole quelques blinds et remonte rapidement mon tapis grâce à la hauteur de ces dernières. Je sors le 4ème avec :9d:9c en BB contre :Ad:3s et on se retrouve à 3. Là, les blinds sont vraiment énormes et c'est un joyeux concours de vol :>. En général à ce jeu là je m'en sors pas trop mal mais là, lorsque je décide de faire tapis avec :Qd:Jd, mon pote, vous savez celui à qui j'ai fait tant de misère ce soir, me lance un "T'es sérieux ?" qui n'augure rien de bon... En effet, il call et retourne :Ah:As. Le flop révèle de plus :Ad:Th:3s/( . Cette fois c'est fini... :bye:. Turn : :Kd 8!O :shock::roll:;:8>. Je le sors là dessus et je m'en excuse encore d'ailleurs et prend par la même occasion la première place du classement de manière définitive :):):) !

C'est moche de finir ça sur un énooooooorme suck out O:) même si je suis quand même très content d'avoir fini en tête. Une table finale va être organisé prochainement entre les 9 meilleurs, j'espère bien figuré histoire de gagner encore quelques bons d'achat ou lots en tout genre, ça fait toujours plaisir, et puis je n'oublie pas le championnat online où je suis plutôt bien parti puisque je suis deuxième et où il y a, cette fois ci, un peu d'argent à faire 8| . Je remporte déjà un petit quelquechose pour ce marathon de 4 mois mais l'important c'est l'esprit de ces soirées toujours conviviales et dans la bonne humeur générale et ça, ça vaut toutes les paires d'as du monde !

tonysdetable

Encore un petit tournoi de province, mais cette fois ci à un peu plus d'1 heure de chez moi. Cette fois on a décidé d'y aller avec les amis de l'asso à 7 joueurs prêt à en découdre et à ramener une partie de ce joli prizepool à la maison. ;:

Un pote que je connais depuis plus de 15 ans passe me prendre vers 10h30 dimanche et là, inéluctablement, me reviennent en mémoire tous ces week-end où j'ai arpenté les routes en compagnie de mon équipe pour aller taper dans une balle en plastique(en celluloide plus exactement... 8| ) de bon matin. J'en ai fait des bleds paumés à -5 degré celcius, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, avec une épave récupéré d'un samedi soir agité ou encore un distrait qui avait oublié son matériel et j'en passe... Mais trêve de blabla, toute cette époque est, depuis quelques mois, derriêre moi, même si j'en resterais nostalgique à jamais je pense. Nous voilà partis vers de nouvelles aventures pokeristiques, arrivé vers 11h30, juste le temps d'aller prendre une petite collation à l'extérieur histoire d'éviter la nourriture datant de la veille généreusement proposer par nos hôtes 8| . Je m'inscrit et le tirage m'affecte la table 3 siège 9 dont je ne bougerai pas de la journée d'ailleurs. Juste le temps pour l'organisateur de comparer le nombre de 119 participants aux 50 de l'an dernier, preuve s'il en fallait que le poker amateur se porte vraiment bien dans nos régions, et ce dernier appuie sur la barre d'espace de son ordinateur portable pour lancer "tournament director". C'est parti !

1500 jetons, blinds 5/10, rounds de 20 minutes, pas fantastiques mais j'ai vu pire. Ne faisons pas la fine bouche, c'est pas un EPT non plus :D. A ma table, 3 casquettes, 2 balladeurs et une montre absolument énorme et qui brille de partout :o. Ca semble jouer à peu près correctement mais une fois le 1er sorti, les langues commencent à se délier et on apprend un peu plus sur ses adversaires, notamment à cause de remarques assez farfelues. Dés les 1ères mains mon voisin de droite vient de relancer à 65 lorsque j'ouvre :Ad:Ks. Je surrelance à 150 et ce dernier me suit seul pour voir un flop :Ah:9d:3c. Il check et je décide de mettre 250. Il suit rendant le pot déjà assez conséquent pour un début de tournoi. La turn est un :7s. Il check. Il n'est de toute façon pas à tirage, je m'inquiète un peu d'un brelan mais c'est l'éternel problème de ces débuts de tournoi où on ne connaît pas du tout les gens. Je décide d'envoyer 500 pour éviter qu'il ne bluffe la rivière mais il call à nouveau. Là, bizarrement je ne flip pas trop, j'ai plutôt confiance en la force de mon jeu qui n'est pourtant pas si énorme mais je vois mon adversaire assez faible. Il mise 500 à la rivière qui est le :Kc qui me donne 2 paires. Je regarde mon stack, il ne me restera plus grand chose mais bon j'ai bien envie de call seulement histoire d'avoir une chance de me refaire en cas de coup dur. Les blinds sont encore très faible et je pourrais jouer quelques coups. Et puis, j'ai vraiment pas peur... |> J'annonce call et il me retourne :As:Jh:) . Cool, fermez les fenêtres ! J'en tiens 1 ! :roll:

Je monte à 2800 jetons c'est à dire presque un double tapis très tôt dans le tournoi. Je joue ensuite quelques coups jusqu'à la première pause mais redescend à 2450 faute de flop touché. On revient aux blinds 25/50 et je ne verrais pas grand chose pendant une heure à part les sorties successives de pas mal de joueurs en conséquence inévitable de la montée des blinds. Rien preflop, les rares fois où je vais voir un flop, rien non plus, bref le désert... Au dernier coup avant la seconde pause je relance 350 sur des blinds 50/100 avec :Td:8d en position en espérant voler les blinds, la grosse blinds m'envoie son tapis de 4000 et je fold normalement. Il me montre :Qd:Qs. Nice move :shock: . Il retourne les cartes quand même pour le fun, une drôle d'habitude à ma table, et j'aurai touché la couleur. Quelle est cette manie curieuse de toujours vouloir savoir ce qui serait tombé si on avait été au bout. Un joueur a couché sa main "point". Main suivante. Entre ça ceux qui se permette de regarder le muck une fois le coup joué... :? Me voilà, du coup à 1900 après la 2ème pause. Les blinds vont passer à 100/200, autant dire qu'il va pas falloir faire dans le détail. Je touche :8s:2d en BB c'est à dire un monstre 8!O et plusieurs joueurs limp. On check jusqu'à la river ou je touche double paire. Je mise 500, tout le monde fold et je dis "c'est bon ?" en me dirigeant vers les jetons mais le joueur qui m'avait envoyé la boîte avec ces dames tout à l'heure me dit "Attend! J'ai pas joué encore...". Il me regarde avec une moue dubitative comme si il venait d'être touché par la grâce d'un read monstrueux et annonce call. Sûr d'être devant, j'annonce 2 paires en montrant mes cartes et il se décompose en retournant :Ad:4d pour une paire de 4 :lol: . Joli hero call mon gars :> ! Un pot sympathique qui me permet de survivre mais pas plus.

Le désert de cartes continue jusqu'à ce que je trouve :Ah:5h ce qui représente un méga monstre quand comme moi vous n'avez rien vu depuis 2 heures 30 :P . J'envoie mon tapis pour 2650 sur des blinds 150/300 avec 1 limper et tout le monde fold. Mine de rien je remonte à 3400, aux alentours de la moyenne, et je touche :6d:6c sur la main suivante, alors là c'est carrément Godzilla :D ! J'envoie encore la boîte dans une position plus que moyenne espérant qu'on me mette sur un monstre vu que c'est la 2ème fois de suite que j'envoie la boîte(mouais, drole de théorie je vous l'accorde...). Les blinds sont assez elevé mais je suis moins desespéré que pas mal de joueurs alors pourquoi prendre ce risque me direz-vous ? Et bien, je crois que j'ai craqué. Un de mes défauts d'ailleurs en live. Quand ça fait un moment que j'ai pas touché de jeu j'ai tendance à tomber amoureux de la première demi-poubelle venue et j'oublie tout le reste. Ce qui devait arriver arriva je suis call par 2 joueurs que je couvre. L'un a :9c:9d, l'autre :As:Qh. Un :Ah au flop et me voilà redescendu à 1625 que j'envoie dés la main qui suit avec :Ad:Qd. Call par :Ah:Kc. Quand ça veut pas...

Je regarde un à un mes camarades tomber au combat /( et constate avec effroi que la nourriture (viande, salade de crudité...) offerte au début de la journée est encore là, dans une salle surchauffée par la présence de 120 personnes °( . J'ai bien fait de pas me laisser tenter je crois, ça m'aura éviter de faire caca mou le soir même :D .

Au final, je termine sur un triple all in :D alors que j'avais pas vraiment joué un coup depuis plusieurs heures, c'est dommage vu que j'aurai pu attendre encore quelques tours suite à ma remontée à 3400. Il faudra être plus patient à l'avenir car y'avait surement quelque chose à faire ici et j'aurais peut-être fini par toucher du jeu... Dommage. J'ai tout de même touché très peu de jeu, la paire de 6 qui me fut fatale restant ma meilleure main preflop de la journée. Aucune grosse paire donc, qui te font en général beaucoup de bien et régulièrement beaucoup de mal. Finalement, la plupart des membres de mon groupe perdent entre la 50ème et la 25ème place, la meilleure terminant à une très bonne 5ème place.

Déçu mais sans plus, et prêt à rebondir au prochain évènement ! ;)

tonysdetable

12-21-noel.jpg

Depuis longtemps, j'ai peur de me retrouver dans des situations honteuses ou stressantes |^ , un peu comme tout le monde je crois, sauf que pour moi cela se traduit par des bonnes crises d'angoisses :( pendant la semaine précédent l'évènement en question. En ce qui concerne les fêtes de fin d'année je crois que ça a du commencé au début de ma vie d'adulte, lorsque j'ai réalisé que j'étais très différent de la plupart des jeunes de ma génération et que je me suis mis à parler avec mes parents d'égal à égal et non plus de fils à père/mère. Quand je vois que ces situations ont l'opportunité de se présenter, en particulier avec des gens qui ne me connaissent pas encore bien et pour qui l'image que je véhicule est celle d'un mec sympa, gentil et calme, la grosse boule au ventre se pointe et ne me lâche pas de la semaine que ce soit le matin au réveil, le soir avant de se coucher ou encore en pleine journée lorsque je me met à cogiter |?? avec en point culminant évidemment, le dit évènement. A l'approche des fêtes de fin d'année, j'ai alors l'impression d'attaquer une de ces épreuves que vous réserve la vie, une de celle qui vous changera à jamais. En effet, chaque année qui passe me rend plus fort mais, malgré tout, l'angoisse remonte inévitablement des profondeurs de mes entrailles. /(

Le premier rempart, pas le pire, c'est "Noël". A la base, comme tous les gamins, j'adore ce réveillon, c'est un moment sympa ou on reçoit, fébrile, des cadeaux au pied du sapin, on déchire le papier avec envie et on découvre parfois ce qu'on a désiré depuis des mois 8> , parfois une surprise étonnante 8!O , parfois un truc amusant dont on ignorait l'existence :lol: et parfois un truc sans intérêt :^ , mais c'est l'intention qui compte dit-on. Puis, il s'en suit un repas interminable qui n'en finit pas mais auquel on est content de participer car toute la famille ou presque est réunie et ça, ça n'a pas de prix. Oui mais voilà, chaque fois que j'offre un cadeau j'ai excessivement peur qu'il ne plaise pas. J'ai tellement envie de faire plaisir mais n'ayant pas un budget illimité (et ouais c'est la crise ^/ ) et ben... je fais ce que je peut. Ma technique pour surmonter ça : je ne regarde plus les gens ouvrir mes cadeaux. Et pendant ce temps là j'entame ma deuxième partie de plaisir de la soirée, j'ouvre les miens. Autant dans certaines soirées on peut passer inaperçu (mon rêve absolu :roll: ) autant dans d'autres, suivant les familles, on fait ça devant tout le monde me donnant ainsi l'impression horrible de monter sur l'estrade pour faire un exposé devant toute la classe, ou sur l'échaffau ce qui revient à peu près au même finalement, à chaque fois que vient mon tour :cry: . Et là, vous allez vous dire : "ce mec est taré". Et moi, j'vais vous répondre..................... OUI !!! La tension monte les paquets arrivent et on ouvre. Et là, quel que soit le cadeau, le plus beau ou le plus naze depuis ma naissance, arrive inévitablement cette question. Vais-je être à la hauteur de leurs attentes ? Si moi j'ai peur de ne pas leur faire plaisir, eux aussi, donc j'ai peur qu'il croît que je ne suis pas content de mes cadeaux :? . Et oui, c'est évident, je n'ai pas eu la réaction escomptée puisque chacun a bien vu que j'avais le sourire forcé et il est évidemment forcé étant donné ce qui se passe dans mon cerveau torturé même si, c'est un fait, j'adore ce cadeau. Mais quel con, ils vont me prendre pour un enfant gâté ou je ne sais quoi d'autre |^. Mais pourquoi veulent-ils absolument qu'on déballe nos émotions devant toute la famille, c'est l'enfer ce truc ! Et, m**de, de toute façon c'est trop tard, je suis qu'un gros naze. A mes 25 ans tous mes potes m'ont offert un superbe écran plat pour mon ordi et j'ai été tellement nul dans ma réaction, alors que ça me faisait super plaisir, en plus c'était une fête surprise et tout, que j'y repense encore et que ça me donne envie de vomir. Je voudrais dire à tous ceux qui me reconnaitront que ce jour là j'étais vraiment trop heureux et que j'ai honte d'avoir eu l'air aussi con.

A peine le temps de me remettre de mes émotions qu'il faut attaquer la deuxième difficulté de cette période, le fameux réveillon du jour de l'an. Voilà une soirée qui me laissait assez indifférent avant que je ne passe du côté obscur. Mais alors, depuis que j'ai une copine c'est juste l'enfer. Déjà, il faut trouver une soirée. Apparemment c'est obligatoire sinon c'est la honte |?? . J'ai jamais compris ça... Je m'en fout, moi, du 1er janvier ! Je m'en tamponne royalement ! Qu'est ce que ça peut me faire concrètement qu'on ajoute 1 à l'année quand on écrit la date, je vois vraiment pas pourquoi je devrais fêter ça °( . Donc là, techniquement, j'ai du perdre une bonne partie des lecteurs qui doivent se dire que je suis qu'un gros boulet :bye: . L'idée c'est que, seul, c'était vraiment pas grave que je sois chez moi ce soir là vu que j'arrivais à assumer ça sans problème particulier et que ça me convenait très bien. Mais ma chérie, elle supporte pas de devoir répondre "ba rien on est resté chez nous", à l'éternelle question "tu / t'as fait quoi pour le jour de l'an ?". Comme la plupart des français elle trouve que c'est "trop la honte". On me l'a d'ailleurs posé pas plus tard qu'il y a quelques jours. Moi, la fleur au fusil je répond sans stress particulier, "ben pour l'instant rien en fait", et là le copain en question, que je ne connaît pas encore très bien, me renvoie la balle en me regardant avec un demi sourire en disant "Noooooooon ???", l'air de dire "tu rigoooooles ;), quel déconneur tu fais toi alors... :P " Et ben là on y est, vous voyez. Comme dirait Bigard c'est ce qu'on appelle un grand moment de solitude ! Moi : "Ben si!". Lui : "Nooooooon". Moi légèrement agacé "Si!". Lui abandonnant devant l'incroyable évidence :^ : "Ha bon...". Il m'a alors proposé une soirée que j'ai accepté pour faire plaisir à ma femme. Qu'on s'entende bien, ce mec est super sympa, c'est pas la question, mais moi je suis juste tout sauf à l'aise dans les soirées. J'y ai trop pris l'habitude d'être la bête curieuse : je ne bois pas, je ne fume pas, je ne danse pas bref pour la majorité des gens présents je ne suis qu'un type coincé qui ne sait pas s'amuser et qui, en plus, s'ennuie à en mourir. Il y a même des fois ou je ne mange pas car je suis tellement difficile qu'il m'arrive de ne rien trouver qui me convienne. En ce qui concerne la nourriture, c'est bien plus compliqué qu'un caprice de gamin mais je n'épiloguerais pas là dessus, disons simplement que je ressens une aversion visuelle et olfactive profonde envers un nombre incalculable d'aliments qui vont des fruits aux fromages en passant par une bonne partie des légumes et j'en passe que vous ne croiriez même pas comme le nutella... :shock: Tout ça fait que, dans une soirée comme celle ci, un nombre incalculable de situations ou je vais passer pour un "pov type" finisse inévitablement par arriver et me pourrissent suffisament la vie pour que j'ai envie de rester chez moi ce soir là.


  1. * Lui ou elle : "Tu danses pas ?". Moi : "Non". Lui ou elle : "Allez viens danser !!". Moi : "Non merci, vraiment non". Lui ou elle me tirant par le bras : "Allez quoi roooo tu soule !". |^

    * Lui ou elle : "Ha t'aimes pas les huitres, bof c'est pas grave y'a du saumon, ha t'aimes pas le saumon non plus... bon ben tu prendras de la dinde aux marrons... T'aime pas les marrons mais m**de t'aimes rien ???!!!|??:shock:". Moi : "Voilà...". Lui ou elle : " :? ". Moi : " :) ". Lui ou elle en coup de grâce : "T'aimes les pizzas au moins ?" Moi : " 8^ ". Lui ou elle : " °( ".

    * Lui ou elle : "Tu vas quand même prendre une petite coupe de champagne ?". Moi : "Non merci c'est gentil mais non". Lui ou elle ayant observer depuis le début de la soirée : "Mais alors tu ne bois jamais d'alcool ?". Moi : "Ben en fait heu... non". Lui ou elle : "Même pas un petit verre de vin de temps en temps ?". Moi : "Non non...". Lui ou elle (Ma préférée!) : "C'est dingue ça, mais c'est par choix ?". Oui parce que dans ce pays de taré, le mec qui ne boît pas d'alcool est forcément malade ou alcoolique à la base... J'adoooooore :lol: et en même temps je trouve ça navrant :cry: parce qu'à la fin c'est moi qui passe pour un boulet parce qu'en fait, oui, c'est par choix...

Ca m'angoisse énormément étant donné que j'aime cette image de mec gentil, sympa et calme que j'ai habituellement et qui me ressemble tout le reste de l'année. Ho je ne suis pas parfait loin de là, mais en général en dehors de ces situations ou on se doit de faire comme tout le monde les gens m'apprécient, enfin je crois |^ . Ces différences m'ont pourri toute ma vie de jeune adulte car en fait entre 18 et 25 ans aujourd'hui si tu ne bois pas et ne fumes pas tu n'existes tout simplement pas entre le vendredi soir et le dimanche matin. Maintenant que ma fille est née et que j'approche à grand pas de la trentaine, c'est plus facile parce que mon image a changé et je suis de moins en moins tenu de faire la fête. Je vais passer noël dans ma famille comme tout le monde et je vais aller à cette soirée de nouvel an comme d'habitude avec cette fois l'espoir que mon nouveau statut de papa m'ai un peu mis du plomb dans le crane et ait fait changé les pensées de certains à mon encontre :^ . On ne sait jamais, après tout, il paraît que tout finit par arriver un jour ou l'autre...

J'espère que tous ceux qui ne veulent toujours pas comprendre ce qu'est la tolérance et qui sont persuadé d'être tolérant auront la chance de lire ce billet jusqu'au bout et l'intelligence de se regarder dans la glace et de se remettre en question avant de partir s'amuser le 31 décembre en lisant ce dernier petit message : après pas mal d'années d'expérience sans boire une goutte d'alcool, je me suis rendu compte, me concernant, que c'est vous que ça dérange que je ne boive pas d'alcool :) , pour moi c'est pas un problème, je vis très bien avec ça :roll: .

Allez, bonnes fêtes à tous !! |>

:!!: PS : Tout ceux qui se sont dit en lisant la dernière phrase : "N'importe quoi, c'est pas ça, c'est juste que je comprend pas" ne comprendront probablement jamais car ils ne se posent pas la bonne question. En cadeau de noël, voici la clé pour y voir plus clair : ce n'est pas moi qu'il faut essayer de comprendre mais vous même.

tonysdetable

Depuis mon gros downswing en NL25 je suis un peu fâché avec le cash game, ce qui fait que je fait une petite pause sur le poker online. Ca ne peut pas me faire de mal et ça me permet de réaliser qu'il n'y a pas que le poker dans la vie même lorsqu'on est un acharné comme moi. Ca me permet aussi de savourer un peu mes récentes performances en live malgré le fait qu'elle n'ait pas vraiment aboutie à un gain conséquent et à me rendre compte qu'il faudrait que je poste un peu plus souvent sur mon blog.

Une semaine après ma 7ème place/79 conté dans le billet précédent, un nouveau tournoi se présente à moi avec pas mal de joueurs que je connais déjà et dans la même ambiance conviviale qui correspond si bien à ces petits tournois locaux. Après un petit détour au macdo avec mes collègues de club histoire de se remplir le ventre et de se plonger dans l'atmosphère poker, quelques boutades sur notre tournoi régulier du dimanche soir sur unibet ou sur le championnat live du jeudi, me voilà arrivé dans une petite bourgade où j'avais déjà participé au même tournoi en étant totalement sevré de mains et en perdant lamentablement au bout de 2 ou 3 heures de jeu. Espérons que ça se passera mieux ce soir, une chose est sur j'ai confiance en mon poker ces derniers temps, bien plus qu'il y a quelques mois, donc à part si la malchance me tue prématurément ça devrait aller. Je prie pour qu'on m'installe à une table ou j'ai des potes car j'en ai marre de me retrouver seul avec des inconnus à table dans ce genre de soirée, et bonne nouvelle un pote est assis pile en face de moi on va pouvoir se détendre plus facilement.

L'organisation est bonne la structure bien meilleure que la dernière fois avec 3000 au départ, on peut faire quelques moves sans risquer la moitié de son tapis de départ d'entrée de jeu mais bon ça reste un tournoi de "campagne" :D . Je cerne assez vite ma table, elle est assez passive et je ne vais pas avoir de mal à me montrer actif car je touche pas mal de petites paires, et de broadway. J'arrive facilement à devenir le joueur le plus agressif de ma table et on me relance quasiment pas. Du coup je voie pas mal de flop en grosse blind et comme les joueurs sont assez passifs dans ce ca là je finis par toucher une quinte à la rivière dont le value bet ne passe pas, puis une couleur avec :Qc:Tc qui cette fois sera payé. Il faut dire que je mise beauoup plus souvent que les autres la rivière et qu'on finit par ne plus me croire. Le timing est parfait. Je ne joue pas non plus loose aggro mais je touche pas mal de cartes jouables.

Arrive une main ou je décide de jouer avec :7c:7s en callant le raise d'un joueur, appelons le Coco :P qui ne me paraît pas très fort mais qui a gagné pas mal de jetons depuis le début, en tout les cas j'ai pas trop de mal à le lire. On est 3 à voir un flop :Kh:Js:5d, je check hors position, le 2ème aussi et mon Coco réfléchit un peu puis attrape une pile de jetons pour faire un cbet avec une conviction sans faille qui n'est pas sans me rappeler mes débuts ou j'espérais faire peur à mes adversaires en tapant mes jetons sur la table plutôt qu'en les posant simplement... :lol: Je prends ça pour un tell de faiblesse, je le regarde un peu dans le blanc des yeux et il ne me semble pas très serein. Je call donc fort de ma petite paire. L'autre fold et Coco check courageusement la turn et la rivière pour finalement me montrer :Ah:Qs. Je remporte le coup une fois de plus, j'ai gagné tous les coups dans lesquels je suis rentré jusqu'à maintenant avec ou sans showdown, notamment pas mal de coup standard avec raise puis cbet au flop et mon stack monte tranquillement tandis que j'ai largement remporté le respect de la table.

Je relance avec :Jd:Ts à 450 sur blinds 50/100 et je suis relancé à tapis pour 700 par un joueur à qui j'ai fait assez mal en l'obligeant à se coucher sur la plupart des flops. Je call bien sur et il retourne :8d:8c. Je remporte le coin flip, décidément tout va bien aujourd'hui !

J'ouvre ensuite :Tc:Ts en début de parole et je raise 650 puis à ma grande surprise je suis surrelancé pour 1650 par un joueur assez prudent, que j'ai eu une semaine plus tôt à ma table et que je considère comme correct. Je m'inquiète vraiment compte tenu de mon image et du joueur en question je le met sur une paire au dessus mais je décide de call même si j'ai un gros doute à ce moment là.

Le flop vient :Kd:Th:3d alors là je suis un peu content et beaucoup méfiant. S'il a :Ac:Kc ou :Ac:Ad je peut le destacker ce qui serait énorme mais d'un autre côté je le vois plutôt sur une paire au dessus de la mienne donc pourquoi pas :Ks:Kh... |?? . Quel galère. Je n'ai pas la position donc je check. A ma grande surprise il check aussi, c'est rapé pour le check/raise pour info. La turn est une brique mai j'hésite vraiment à attaquer le coup car j'ai peur qu'il ait checké les rois donc je check et il check encore. La crainte perdurera jusqu'à la rivière et il retourne :Qd:Qh. Il avait tout simplement peur du roi donc rien ne dit que j'aurais tiré plus de jetons de cette main mais bon quand même quelle déception... Enfin bon... On va pas commencer à pleurer de remporter des pots surtout quand on est pas favoris au départ °( .

Mon pote en face commence à se plaindre, il aimerait que la table casse car il espère trouver plus de jeu ailleurs, et malheureusement pour lui comme pour moi, c'est moi qui suit bougé alors que je me sentais vraiment bien.

Je connais la plupart des joueurs à cette nouvelle table, plusieurs sont des amis, mais je préfère la jouer profil bas et voir comment ça se passe ici. J'arrive avec un beau tapis aux alentours des 8000 mais un joueur me couvre largement. Visiblement pas mal de petits tapis qui essaient de s'en sortir et qui sont près à tout envoyer, je ne joue aucune main sauf une juste avant la pause ou je relance :As:8s qui vole les blinds logiquement. Pendant la pause mon pote avec 5500 environ devant lui me tanne pour savoir si je fold s'il me surrelance à tapis et je lui dis que non pour éviter qu'il m'agresse derrière et arrive justement un coup ou je relance 1750 avec :Ah:Ks et ou il shove. Là je suis sur à 99% d'être en coin flip mais je n'ai pas envie de foutre en l'air tous mes efforts là dessus donc je décide de lui laisser le coup et d'attendre des jours meilleurs et il montre :8d:8c. Je gagne ensuite plusieurs petit coups pour remonter à 10000 lorsque ma table est cassé.

Nouvelle table, environ 30 joueurs restants j'ai 10000, c'est assez passif pour l'instant, je suis en round d'observation. Je perd quelques blinds et trouve :8c:6c en BB. On est 3 à voir le flop suivant :Ac:2c:As. SB check, je check et le joueur en position mise pour le pot. Le sachant plutôt prudent et joueur correct je sais qu'il ne pourra que rarement suivre sans un as et qu'il ne l'a surement pas. Au pire des cas je suis à tirage, je décide d'envoyer la boîte car il y a déjà pas mal dans le pot. Il se couche après quelques secondes de réflexion et je remporte un joli pot qui me monte dans les 12000.

Quelques tours passent il doit rester une vingtaine de participants, quand j'ouvre :Jh:7s en BB. On est 4 à voir un flop :6h:6d:7c. Tout le monde check et la turn est le :8d. Je décide de miser pour situer mes adversaires. Un seul call, celui qui est situé en face de moi. Nous ne somme donc que 2 à trouver une rivière assez intense, le :6c. J'ai full, cependant un 8 ou une paire supérieur me bat voir le dernier 6... Je fait une mise correcte me laissant pas mal de jetons en cas de catastrophe et mon adversaire fait une moue dubitative, demande à ces potes l'heure qu'il est, commence à dire qu'il se fait tard et m'envoie la boite :shock:°( . Là, je suis un peu perdu, je ne le met certainement pas sur un 6 ni sur un 8, la tension monte autour de la table, un pote à moi me lance "toi tu as pas le 6 !", le pot est très intéressant à gagner car je le couvre tout juste, je le vois pas non plus sur une paire supérieure et la moue qu'il a fait sur ma mise me laisse penser qu'il pense que je bluff. Tous mes copains de l'asso ont fini leur tournoi et observe avec attention la scène mais rien à faire je ne craquerai pas, je crois en mon read, je call! Je retourne ma main et il montre tout fier :5h:5c en annoncant "full" ! Je lui montre mon :7s du doigt et lui répond "oui, mais moi aussi!". Le pot me propulse à 20000, mes copains aplaudissent chaleureusement et ça m'a fait bien plaisir. C'est pas le call de l'année mais c'est pas mal :) .

Content de mon coup je me retrouve à 20 joueurs restant à 20000 je pense tenir ma 2ème table finale d'affillée mais c'était sans compter avec le désert de cartes que j'ai eu pendant les 2 heures qui ont suivis. De plus, 2 joueurs avec des gros tapis arrivent à ma table et sont assez agressifs m'empechant de voir des flops gratos en BB ce qui m'a vraiment bien aidé jusqu'à maintenant. Je descend petit à petit à 13500, nous ne sommes plus que 10 et les blinds sont 1000/2000. J'ouvre une paire :7s:7c. J'envoie pensant pouvoir arracher les blinds et je suis callé par l'énorme chipleader avec :Ad:9s qui call dés lors qu'il a un 9 sous pretexte que c'est sa carte fétiche. Il vient de gagner x coups à tapis d'affillée, à chaque fois avec un 9. Rien à signaler au flop mais le :9c sort à la turn et me renvoie à mes chères études... :(:cry:

Je repars donc brecouille à 3h30, content de mon comportement dans ce tournoi mais totalement déçu par l'issue. J'y croyais pourtant dur comme fer à cette table finale et il a fallu un malheureux coin flip dans la soirée pour tout foutre en l'air. Mon seul coup à tapis et je le perds... 10ème/81 allez c'est pas si mal mais ça nourrit pas son homme.

tonysdetable

J'ai participé à 2 tournois live ces 2 dernières semaines réunissant environ 80 personnes et ce fut plutôt intéressant même si j'en ressors assez déçu dans l'ensemble. Ce n'était pas la première fois puisque je joue tous les jeudis en live dans le cadre de mon club et que je fais régulièrement des petits tournois dans ce genre mais je commence à avoir des résultats réguliers et surtout à me sentir à l'aise "pokeristiquement" :shock: . Tous ces petits tournois permettent de réunir tous les passionnés de la région ainsi que pas mal de joueurs occasionnels, ce qui donne un caractère assez conviviale à ces soirées qui se prolongent assez tard dans la nuit pour les derniers. On est loin des EPT, WPT et autres WSOP mais pour un petit joueur comme moi, on peut toujours dire que c'est un bon début ;).

:!!: Le 1er était en fait le tournoi régulier organisé par mon asso, sans doute la meilleure ambiance et organisation du coin même s'il faut revoir quelque peu la structure, et qui a eu lieu le 6/12. Je n'avais pas pu participer au dernier car il se déroulait courant septembre et, je sais plus si je vous en ai déjà parler :D mais ma fille est née à ce moment là :*:> .

Donc ravi de revenir aux affaires je pose mes 1500 chips du départ et profite des niveaux de blinds correctes les premières heures pour voir quelques flops tout en restant prudent. Au final, je ne verrais pas grand chose avant la première pause, à part :Qh:Qs en 1er de parole je décide de raise les limpers en position et un joueur call. Le flop vient avec 3 petites cartes quelconques et le joueur en question, qui ne me semble pas très expérimenté, check. Je mise 200 dans un pot de 250 environ (chiffres approximatifs), il call. La turn est un :Kc et il mise direct 500. Evidemment, je suis bien embêté, je le connais pas du tout, il a gagné pas mal de petit coup et me couvre donc largement, j'ai 750 derrière, je peut encore envoyé la boite avec un peu de fold equity plus tard mais certainement pas sur ce coup. La dernière fois je me suis fait craqué AA puis QQ et je suis rentré chez moi :D cette fois je vais attendre une meilleure situation et essayé de revenir :P . La pause passe, j'ai 750 aux blinds 50/100 autant dire que j'ai une profondeur énorme, je vais donc tenter des moves de folie à savoir envoyer la boîte dés que je vois une bonne main. Ceci dit je commence à connaître l'histoire et je sais qu'en 1 ou 2 coups je peut encore revenir, j'ai déjà fait pire et avec le toutes les grosses paires que je me suis fait craqué sur les derniers tournois, dame variance va bien finir par me donner un petit coup de pouce.

Je vole quelques blinds en relancant à tapis pour survivre, les blinds passent à 100/200 et se rapprochent dangereusement de moi. Me voilà avec 900 UTG, j'ouvre :Ad:Ks et j'envoie la boîte. Je suis call par le chipleader de la table ainsi que par un autre. Aucune tête au flop, le chipleader qui joue très loose depuis qu'il a un gros tapis mise pour écarter l'autre joueur, ce dernier fold et mon adversaire retourne :Ah:Jc. Bon, je suis pas mal a priori mais sait-on jamais, j'ai déjà vu pire... Brique à la turn et brique à la river ! Je triple donc et monte à 3000 ce qui me place dans la moyenne. Let's play !

Je remporte enfin quelques coups avec des relances preflop + cbet maintenant que j'ai un peu de profondeur ( :roll: 10 blinds) et je sors 1 ou 2 short stacks sur des 60/40 ou 65/35 les blinds augmentant rapidement. Puis, un tapis important se pointe à la table pose tous ses jetons et commence à rentrer dans pas mal de coup sans agressivité. Il finit par suivre ma grosse blind avec 2 autres types et j'ouvre :Jc:9h. Je check et vois alors un joli flop :9d:9s:Qc. Je check dans l'optique de piéger un peu mais tout le monde check. La turn est une brique et ke décide de mettre 1500 et là surprise le gros tapis me call. Comme je le sens pas très subtil je remet 2500 sur la river qui ne change rien et il me call encore pour me montrer une paire qui n'est même pas la dame... Il se met à marmonner un "grrmmbbl m**de"... Toujours pas compris ce moment de grâce. Je suppose qu'il a du chatter 100% des coups depuis le début, ce qui expliquerait le gros tapis et qu'il vient de perdre le 1er de la soirée ce qui expliquerait sa déception. Je me retrouve donc au delà des 10000 grâce à ce coup de génie :lol: et les blinds devenant énorme je relance de manière régulière et me constitue un tapis pour me hisser en table finale.

Là, m'attend un énorme chipleader visiblement pas très bon et une tripotée de joueur confirmé faisant partie de mon club avec des tout petit stack et un inconnu avec un tapis légèrement au dessus du mien et qui m'a paru plutôt bon. J'ai 17500 et je suis 3ème en chips. Mais aux blinds 1000/2000 on a pas vraiment loisirs de faire des fantaisies hélas... Je relance un coup au CO avec :Kc:Qc, call par le chipleader. Je rate le flop et il mise "in the dark"... j'abandonne mes 6000. 2 short stacks sortent rapidement, les blinds passent et je n'ai plus que 9000. Là je réalise que malgré ma position le seul move que j'avais dés le départ était "all in" et non pas une relance même en étant 3ème °( . J'envoie donc ma boîte avec :Ac:8c et je suis de nouveau call par le chipleader avec :Ks:Td qui trouvera son :Ts au flop.

Fin de l'histoire, c'est moche d'arriver 3ème en chips, de jouer 2 coups puis sortir 7ème en table finale. Finalement, je me demande si j'aurais pas dû faire le mort et attendre que quelques short stacks sortent. J'aurais finis très short aussi mais j'aurai peut être gagné bien plus que mes 30 euros. Enfin bon, content quand même pour le plaisir d'arriver 7ème/79, d'avoir relativement bien choisi mes spots et d'avoir fait payer à un donk un pot énorme sans me faire suckout, ce qui fait toujours plaisir, avouons le... 8^

Dés demain le compte rendu du tournoi de ce week end... A suivre...

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards