Jump to content
This Blog
  • entries
    6
  • comments
    0
  • views
    1579

About this blog

Ce blog devrait essentiellement être consacré à l'apprentissage appliqué au poker.

 

J'ai l'intention d'y aborder tous les sujets liés à ce thème :

- Les ressources disponibles pour progresser

- L'importance d'avoir une vraie méthodologie de travail

- Comment s'évaluer, mesurer ses progrès

- Le fonctionnement de la mémoire et comment l'adapter au poker

- L'importance de maîtriser les bases du jeu (techniques, stratégiques et mentales)

- Le coaching

et tout autre sujet pertinent en lien avec l'apprentissage.

Entries in this blog

Lilasdaddy

Pourquoi ce blog?

La progression au poker est bien souvent à l'image de cette courbe sharkscope :

image.png.03fe9393c660b00c3384620e0ee5f612.png

 

Quand on commence à jouer au poker, au départ, la progression est fulgurante : on progresse très vite en découvrant beaucoup de concepts clés de ce jeu passionnant.

 

Puis, au fil des années, progresser devient de plus en plus difficile. De nombreux joueurs consacrent beaucoup de temps et d'énergie pour chercher à s'améliorer, à devenir plus performants sur les tables et n'obtiennent pas les résultats qu'ils pensent mériter.

 

Je pense qu'il peut y avoir plusieurs explications à cela :

 

  • Problème dans le choix des ressources et des outils utilisés pour travailler le jeu
  • Problème dans la méthodologie
  • Difficultés à perdre les mauvaises habitudes prises pendant les sessions (erreurs récurrentes, gestion des émotions...)

 

Mon objectif, avec l'écriture de ce blog, est de partager mes connaissances, mes compétences pour aider les joueurs de poker motivés (aussi bien les joueurs débutants que les joueurs pro expérimentés) qui recherchent des méthodes pour optimiser leur progression.

Lilasdaddy

Qui suis-je?

 

image.png.554c2e81ad5c14fa5ae8c02785103808.png

 

Alan, 37 ans, professeur des écoles depuis 2008, principalement en CM1/CM2 (directeur de ma petite école depuis 2011) et passionné de poker.

Joueur de MTT.

 

Voici mon parcours poker:

 

  • Premières parties de poker fermé au lycée entre amis, puis nous sommes rapidement passés au texas holdem en 1999 (merci Patrick!!!)
  • Découverte du poker online en 2008
  • Lecture de livres sur le poker (à partir de 2009) : poker Harrington (1 à 3), livres vert et bleu de Phil Gordon, Poker power de Negreanu, Kill Elky, poker mindset, le mental au poker...
  • Travail à partir de vidéos de sites francophones (à partir de 2010) : Poker académie, poker strategy, kill tilt, spin for win...
  • Coaché par Pierre LeVietF0u Calamusa en 2012 et par Romain ImSoWeaK Nussmann en 2017
  • Intégration dans la team des coach micro sur poker académie en 2013 et 2014 (les vidéos de l'époque ne sont malheureusement plus sur le site de PA...)
  • Travail régulier dans différents groupes de travail à partir de 2014 avec des joueurs pros et amateurs
  • Programme PMS (poker management system) en 2017
  • WebinR de NutsR depuis mars 2021

 

J'ai récemment pris conscience que j'avais beaucoup de connaissances en terme de méthodologie, de stratégies d'apprentissage que j'applique pour mes jeunes élèves à l'école, en classe, mais que je ne les transposais pas toujours à ma progression poker...

Pour y remédier, j'ai décidé de prendre du recul et de pousser la réflexion sur l'apprentissage appliqué au poker. D'où le lancement de ce blog...

Lilasdaddy

image.png.651357068ceedec07a22a63d68a8ad50.png

 

BIEN SE CONNAITRE:

C'est une étape que beaucoup négligent mais qui est fondamentale pour être efficace, gagner du temps et tenir sur le long terme. En effet, si l'on ne sait pas exactement ce que l'on veut et où on en est, alors on risque de tourner en rond, de se perdre et donc de se décourager. C'est pourquoi, avant toute chose, il est nécessaire de :

 

  • Réfléchir et définir son objectif n°1 sur le moyen/long terme
  • Établir un bilan de ses compétences

 

PRIORISER ET PASSER À L'ACTION:

Une fois que son objectif principal est bien défini et que l'on connaît ses forces et ses faiblesses, alors il faut définir des priorités de travail et établir un plan d'action qui nous mènera vers cet objectif :

 

  • Prioriser
  • Définir un plan d'action
  • Agir

 

ANALYSER ET S'ÉVALUER:

Enfin, pour tenir le cap, il est essentiel de débriefer ses actions, obtenir des feedbacks, faire le point sur sa progression, s'évaluer régulièrement pour pouvoir ajuster et faire évoluer son bilan de compétences, ses priorités et son plan d'action.

 

  • Débriefer, obtenir des feedback
  • Analyser, s'évaluer, ajuster
  • Répéter

 

En répétant ce schéma, on se donne beaucoup plus de chances de réussite dans son projet. Je détaillerai toutes ces étapes dans mes prochains billets...

 

image.png.16679c9e606d73796db332ccde77a7c2.png

Lilasdaddy

image.png.a7440fc7e896f9a98d02ec1263ea5d1c.png

 

DEFINIR SON OBJECTIF N°1:

La définition de son objectif n°1 est, à mon sens, la première étape indispensable pour réussir à tenir sur le long terme quel que soit le domaine. Il faut donc avoir un WHY très puissant pour réussir.

Voici quelques questions à se poser :

 

  • Pourquoi je joue au poker ?
  • Pourquoi est-ce que je veux progresser et améliorer mon jeu ?
  • Qu'est ce que je veux vraiment, au plus profond de moi ?

 

A ces questions, vous trouverez votre réponse qui sera personnelle.

Voici les plus fréquentes :

 

  • Pour le plaisir du jeu
  • Pour son aspect intellectuel (stratégique, technique, mental, social...)
  • Pour gagner un peu d'argent, arrondir les fins de mois, gagner xx€ sur l'année
  • Pour l'aspect compétition
  • Pour vivre du poker et devenir jouer professionnel
  • Pour devenir champion du monde
  • Pour devenir le meilleur joueur français, du monde

Il peut encore y avoir beaucoup d'autres raisons. L'important, c'est de trouver celle qui nous est propre, qui nous touche vraiment émotionnellement. Pour aller encore plus loin dans la réflexion, il est possible d'utiliser la méthode des 5 pourquoi.

 

image.png.2625acb68b16ff7d37631720d222ae48.png

ERREURS LES PLUS COMMUNES :

 

Vouloir réussir, être très motivé sur quelques semaines puis tout laisser tomber ensuite :

 

Beaucoup de joueurs ne sont motivés que sur des courtes durées et ne tiennent pas sur le moyen terme. Ceci s'explique souvent par le fait qu'ils n'ont pas de perspectives à long terme, pas d'objectif clair. Il est donc tout à fait normal que sans un why très puissant, la motivation s'essouffle petit à petit et l'envie de travailler diminue également.

SOLUTION: creuser pour trouver son objectif n°1 pour entretenir la motivation sur le moyen terme.

 

Vouloir faire comme les autres, alors que ce n'est ce que l'on veut vraiment :

 

Savoir exactement ce que l'on veut réaliser au poker (et dans la vie en général) est plus difficile qu'il n'y paraît. On peut être tenté de vouloir répondre un peu comme tout le monde : vivre du poker, gagner un bracelet aux WSOP sans avoir mesuré tous les sacrifices, toutes les heures de travail à mettre en œuvre pour pouvoir approcher ces objectifs élevés.

SOLUTION: trouver un objectif qui nous correspond vraiment et qui nous impacte émotionnellement

 

Ne pas ajuster régulièrement son objectif :

 

Le principal intérêt d'un objectif est de nous fixer un cap pour ensuite, nous mettre en action.

Mais l'objectif principal que vous avez identifié aujourd'hui ne sera peut-être plus le même dans un an, dans dix ans. C'est pourquoi, il est essentiel de faire des feedback régulièrement pour ajuster ses objectifs.

SOLUTION: débriefer, faire le point sur ses objectifs régulièrement (au début de chaque mois par exemple) et ajuster.

 

ORGANISATION ET SOUS-OBJECTIFS:

Une fois que vous aurez poussé la réflexion et que vous saurez exactement où vous voulez aller, il faudra alors vous organiser en définissant des sous-objectifs et en les planifiant dans le temps. Ce sera l'objet d'un prochain billet... ;) 

 

 

 

 

 

 

 

Lilasdaddy
image.png.c5aa238c84f5c1ba161817f88f759565.png

 

Maintenant que l'on sait où l'on veut aller en ayant fixé son objectif n°1, il faut savoir où l'on en est. Où est-ce que je me se situe, aujourd'hui, par rapport aux compétences qui permettent d'être le joueur de poker que je veux devenir ?

Le meilleur moyen de répondre à cette question est, à mon sens, d'établir un bilan de ses compétences poker.

 

Ce bilan aura deux intérêts principaux :

  • Mettre en lumière les compétences sur lesquelles on doit travailler en priorité (et donc se fixer un cap).
  • Évaluer ses progrès sur le moyen / long terme.

 

Beaucoup de joueurs de poker ont tendance à ne se concentrer que sur l'aspect technique et négligent, à tord, l'aspect stratégique et l'aspect mental.

Voici une liste non exhaustive de quelques compétences par domaine :

 

COMPETENCES STRATEGIQUES :

 

Macro-gestion :

J'ai une stratégie générale de carrière et un plan d'action détaillé

J'ai fractionné mon objectif n°1 en sous-objectifs

Mon ratio temps travail / grind est en adéquation avec mes objectifs

Mon set de session est optimisé

Mon BRM est vraiment safe pour que je sois le moins possible impacté mentalement par les downswings

Mon apprentissage est méthodique et je travaille par thème ou par compétences

….

 

Stratégie générale de grind/tournoi :

J'ai une stratégie de tournoi en fonction de différentes variables (type de tournoi, phase de tournoi, stacksize...)

Je prends en compte x variables dans mon processus de décision

J'ai un système de profiling performant

Je sais comment exploiter les différents profils définis dans mon profiling

Je mets en place des actions qui augmentent la qualité de mon jeu lors de la session

...

...

 

COMPETENCES TECHNIQUES :

Range building :

J'ai des ranges construites par position / stacksize

...

Fréquences :

Je sais associer une fréquence preflop à une range

Je connais l'impact des boards sur les ranges

...

Calcul de cotes et d'équité :

Je sais calculer précisément et rapidement une cote de pot

Je sais calculer l'équité d'une main vs une range

Je sais estimer l'équité d'une range vs une range

...

...

 

COMPETENCES MENTALES :

 

Gestion des émotions:

Je sais repérer quand mes émotions deviennent trop fortes

J'utilise des outils qui me permettent de gérer mes émotions

...

Gestion de la confiance:

Je sais maintenir un haut niveau de confiance

J'ai des outils me permettant de remonter la confiance en moi en cas de période difficile

...

Gestion de la motivation

J'ai des why puissants

...

 

Être un excellent joueur de poker nécessite d'avoir de nombreuses compétences, difficiles à répertorier tant elles sont nombreuses. Il n'y a, à ma connaissance, pas de document en français répertoriant l'ensemble de ces compétences à acquérir pour devenir un top reg.

De plus, il est toujours très difficile de s'auto-évaluer de manière objective. C'est pourquoi, l'aide d'un coach qui a déjà poussé la réflexion sur le bilan de compétences peut être très utile. ATTENTION, la plupart des leakfinder proposés par les coachs de poker ne concernent bien souvent que l'aspect technique. 

Un travail en groupe avec d'autres joueurs souhaitant s'évaluer peut également permettre d'obtenir un bilan de compétences plus précis et plus objectif que s'il est réalisé seul.

 

Bon courage à tous ceux qui se lanceront dans cette longue étape d'introspection. ;)

 

 

Lilasdaddy

C'est une question qui revient souvent sur les forums ou les lieux d'échanges poker : quel est le ratio idéal entre le temps de travail hors des tables et le temps de grind ?

 

Je pense qu'il n'y a pas de réponse générale à cette question mais que celle-ci dépendra essentiellement de notre objectif n°1 et du temps que l'on veut consacrer au poker.

Les pourcentages que je vais indiquer ci-dessous ne sont pas une règle à suivre à la lettre mais seulement un repère qui me semble être cohérent.

A vous de trouver dans quelle catégorie vous vous situez aujourd'hui, tout en gardant à l'esprit que cette situation n'est pas figée et évoluera dans le temps, en même temps que vos objectifs :

 

Tout pour le kiff !!!!!

plaisir.PNG.c1500b0651848a5e367a561d368c3a46.PNG

Si l'on joue seulement pour le plaisir, alors, il n'y a aucune règle.

L'important, c 'est d'être dans le bien-être et trouver l'équilibre qui nous permet de prendre le plus de plaisir.

  • % grind et % travail: en fonction de ses envies

 

Tout pour le skill up !!!!

60be792518e3c_skillup.PNG.ac3545e826c1848394689627a0c7400f.PNG

Si notre objectif n°1 est de progresser, de maîtriser de nouvelles compétences, alors je vous conseille de passer la majeure partie de votre temps à travailler votre jeu hors des tables. Il me semble aussi important, pendant votre temps de grind, de ne jouer que sur très peu de tables en même temps (2 à 4 maximum) avec pour objectif de mettre en application les compétences que vous êtes en train d'acquérir ou de renforcer.

  • % grind : moins de 20%
  • % travail : plus de 80%

 

Objectif : professionnel de poker

pro.PNG.60a74fe7a9412f2d885a45c8fdf827f4.PNG

Si vous souhaitez tout mettre en œuvre pour devenir joueur professionnel, alors il faudra prioriser le travail hors des tables pour atteindre un niveau qui vous permettra de pouvoir vivre de votre jeu de cartes préféré.

 

- Si vous avez énormément de temps pour le poker, alors vous pouvez conserver un volume de jeu correct.

 

  • % grind : moins de 40%
  • % travail : plus de 60%

 

- Si, à l'inverse, vous avez peu de temps dans votre agenda pour le poker et que vous avez des objectifs très élevés, alors le curseur va pencher vers l’entraînement hors des tables.

 

  • % grind : moins de 25%
  • % travail : plus de 75%

 

De l'argent et vite !!!!

60be796baaf89_toutpourlargent.PNG.048d47e5f75021a0b195d7109b8922e3.PNG

Vous êtes un joueur gagnant, vous avez confiance en votre jeu et votre objectif est de gagner de l'argent le plus rapidement possible. Foncez sur les tables, envoyez du volume et privilégiez les petits fields.

  • % grind : plus de 75%
  • % travail : moins de 25%

 

Il y a encore beaucoup d'autres objectifs, situations personnelles qui peuvent faire varier ce ratio

 

En conclusion, retenez que ce ratio n'est pas fixe, dépend de votre objectif et peut évoluer d'une période à l'autre . Rappelez-vous surtout que le poker est un jeu, et que pour être performant (autant sur les tables que dans l'apprentissage), il faut aimer ce que l'on fait.

Kiffez au maximum le moment présent, prenez du plaisir dans ce que vous faites et le reste suivra.

English
Retour en haut de page
×