Aller au contenu
Ce blog
  • billets
    2
  • commentaire
    1
  • vues
    779

À propos de ce blog

L'histoire "extraordinaire" d'un homme "ordinaire" !
J'espère réussir à vous faire vivre à travers ces quelques billets ce que j'ai ressenti tout au long de cette année 2018 et vous emmener avec moi jusqu'à ce magnifique PSPC aux Bahamas en janvier 2019

Billets dans ce blog

le nouveau14

Chapitre 2

European Poker Tour, quel doux nom pour tous les fans de poker. N’est-ce pas un rêve pour tous les joueurs amateurs de tournois de pouvoir y participer ne serait-ce qu’une fois ? Toutes ces heures passées devant la télé à regarder, apprendre et rêver au jour où ce serait NOTRE tour !

Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour atteindre cet objectif. Travailler énormément et monter une bankroll suffisante, se qualifier via un satellite ou alors… recevoir un heureux coup de fil d’un ami nous payant les frais d’inscription de manière exceptionnelle !
Voilà ce qui m’est arrivé mais pour bien comprendre tout cela un petit flashback est nécessaire. 

 

Nous sommes début avril, le printemps est là, les oiseaux chantent et mon ami Julien Pérouse aka Blond, grindeur online vivant au Canada, se qualifie pour le Main Event du Partypoker Millions de Barcelone. Nous décidons de nous rejoindre sur place pour passer du temps ensemble et toucher un peu les cartes. Ses visites sur notre vieux continent se faisant rares je prends quatre jours de vacances à l’auto-école et me voilà parti. Après une première journée à se retrouver et discuter stratégie nous voilà en place pour l’Opener, un tournoi à 1k€. Un D2 et une bulle plus tard, Blond me dit de me reconcentrer car je jump dans le Warm Up, un tournoi à 2,7k€ avec une magnifique structure. Que dire quand on est full stacké à part merci et donner le meilleur de soi-même ? Après une bonne douche me voilà en place. Tout se passe bien je multiplie par quatre mon stack de départ mais soudain tout se dérègle et plus rien ne va… Je transpire, mon cerveau ne réagit plus, je suis dépassé par l’évènement… Je joue le tournoi le plus cher de ma vie et mes émotions me rattrapent. A chaque coup joué j’ai envie de disparaitre sous la table !  Une bouffée d’oxygène m’envahit finalement lorsque le floor annonce les dernières mains de la journée. Je range mes jetons dans leur sac et je rentre retrouver Julien à l’hôtel. S’en suit une discussion très intéressante à la suite de laquelle je décide de me replonger à fond dans « le mental au poker » de Jared Tendler. Je prends des notes et installe une routine d’échauffement mental avant de jouer. Je me force à regarder chacun de mes adversaires et à imposer mon physique à table, quitte à faire 100 kilos autant que tout le monde sache que je suis présent et que je n’ai pas peur ! Au bout de quelques heures la bulle a éclaté et je rends les armes 39èmepour 9500€ ! Malgré cette frustration inhérente aux tournois, je me sens bien dans mes baskets et heureux d’avoir réussi à changer ma manière de faire du jour au lendemain. Je retrouve Blond pour manger, et suite à mon débrief du tournoi il m’annonce que je suis prêt pour rejouer mon gain sur le Main Event à 10k ! Là on passe sur du très lourd ! Les meilleurs joueurs du monde, un prizepool de folie, tout est réuni pour prendre son pied ! Le day 1 se passe sans grande encombre et je mets des jetons dans le sac pour la 3eme fois en 3 tournois ! La bulle est encore loin et malheureusement je dois m’incliner le lendemain après deux set up préflop JJ vs QQ et AKss vs AA. Julien de son côté passera la bulle ce qui nous mettra du baume au cœur et permettra de rentrer de ce séjour avec le sourire ! Le résultat est négatif sur le plan comptable forcément mais les nouvelles sensations à table me donnent une confiance que je n’ai jamais eu jusque-là !

 

Deux semaines plus tard, alors que la vie a repris son cours entre le travail, le basket et ma femme enceinte, je reçois ce coup de fil qui va tout changer :

« Allo Nico ça va ? Peux-tu te libérer pour aller à Monaco jouer l’EPT, j’ai un pote qui peut te loger ? Je comptais le jouer mais je me suis trompé dans les dates et je ne peux pas rester jusqu’au bout ! »

Voilà comment je me retrouve à aller jouer mon premier EPT !

Il me reste trois jours pour m’organiser, quelques heures supp de conduite à l’auto-école pour pouvoir gérer mon absence, une femme compréhensive, un billet d’avion aller pour Nice et tout était prêt pour ce voyage ! 

J’arrive la veille du tournoi pour éviter toute fatigue et pouvoir gérer ma matinée du mieux possible avant le début à midi tapante ! Je rencontre Seb mon coloc pour ces quelques jours, un petit restaurant et au dodo ! L’excitation empêche le sommeil de frapper à ma porte, j’ai le temps de m’imaginer 250 scénarios pour demain et de me retourner à peu près autant de fois dans le lit. Le réveil sonne c’est le jour J. On m’avait prévenu que la vie était chère et effectivement on ne m’avait pas menti ! 20€ le café croissant jus d’orange je l’avais pas vu venir ! Le temps du trajet au casino à pied je fais mon échauffement mental en espérant que ça donne les mêmes effets qu'à Barcelone. J'arrive au casino, je cherche ma place et je m'installe. J'ai préféré arriver en avance surement par peur de manquer quelque chose. Je veux savourer chaque moment et ne rien regretter. Je recompte mon stack, 30k jetons tout est là, les joueurs s’assoient tour à tour et on y est : « dealers, shuffle up and deal » ! Je décide de prendre mon temps et de ne forcer aucun coup au début, je préfère analyser les joueurs et les showdown pour pouvoir adapter ma stratégie par la suite suivant chaque profil. Au bout de 4h j'ai toujours mes 30k du départ, mais je ne ressens aucune inquiétude. Ma table est constituée en grande partie d’amateurs et les niveaux d’une heure nous laisse du temps. Au final mon stack finit par monter petit à petit malgré l'arrivée en fin de day d'Eric Seidl et de Vogelsang qui venait à cette époque de HU le 100k en tout début de festival. Je finis le day à 110k pour une moyenne à 75k. Le sac est fermé, je pars rejoindre mes potes Dex et Fab les cashgameurs pro. Une petite bière, un petit snack et me voilà de retour dans mon lit avec le sourire et le sentiment d’une journée quasi parfaite !

Le lendemain rebelote 20€ mon café viennoiserie, et la petite balade dans les rues si propres de Monaco pour rejoindre le casino ! Echauffement mental puis analyse de la table… Ole Schemion trois places à ma gauche, un ukrainien à trois millions de gains à ma droite et un reg russe juste à droite encore ! Cette journée s’annonce bien plus difficile qu’hier ma foi ! Une journée qui commence tranquillement, le stack stagne les deux premiers niveaux avant que tout se débloque. Un full contre quinte, deux paires rentabilisées contre Philip Gruissem qui venait d'arriver et aussi un KK vs AA pour pimenter le tout ! A cela vous saupoudrez de bluffs qui passent et de petite values qui se font call et on obtient un stack énorme de plus de 400k. Je finis le day CL du clan français et au moment de ranger les jetons, Schemion me glissa à l'oreille "on va se rejouer je le sens" (attention spoiler!) 

Avant le D3 qui sera synonyme de bulle en début de day, il est l'heure d'aller se restaurer et de boire cette bière fraiche bien méritée! Il est l'heure de se reposer demain peut amener mon premier cash en EPT...

le nouveau14

Chapitre 1

Ce lundi 17 septembre 2018, le réveil sonne un peu plus tôt qu’à l’accoutumée, 5h31, comme tout le monde je ne mets pas l’heure ronde sans aucune logique d’ailleurs. Grand galant que je suis, je laisse Morgane ma femme aller à la douche en premier, histoire de gagner dix minutes de sommeil. Les yeux sont encore collés mais l’excitation commence à monter doucement, le rythme cardiaque est plus élevé qu’en temps normal, l’épiderme est plus sensible, comme le jour d’une finale de coupe du val d’oise de basket !!! Le petit dej est important je vais avoir besoin de toutes mes forces aujourd’hui. Un kiwi pour les vitamines un yaourt pour les produits laitiers et un gâteau pour la consistance ! C’est l’heure de choisir ses vêtements, ma chemise préférée, un jean’s, mes nouvelles baskets, un petit peu de parfum et voilà je suis prêt. Ma femme m’attend, elle est plus excitée que moi. On peut même distinguer une pointe de stress un peu plus forte chez elle que chez moi.

Allez c’est parti nous montons dans la voiture et en route. Le trajet se passe sans encombre, et après quinze minutes main dans la main nous arrivons. Pas la peine de tourner en rond pour trouver une place nous en avons une réservée dans le parking et c’est toujours bien agréable en région parisienne. Nous prenons l’ascenseur c’est au troisième étage que l’on nous attend. 

« Bonjour, tout va bien ce matin ? Installez vous ici nous revenons d’ici une heure. N’hésitez pas si vous avez besoin de quelque chose. »

Les minutes sont longues, le silence est presque pesant, ma femme est calme mais je sais que c’est sa manière de dissimuler son stress tandis que moi au contraire je commence à toucher à tout et à faire les cent pas. Une petite remarque de sa part et me revoilà assis à ses côtés à lui susurrer quelques mots doux et encourageants à l’oreille.
8h45 tout s’active, ma femme est emmenée dans la pièce d’en face ce qui me permet de l’apercevoir par le hublot de temps en temps. A chaque fois que nos regards se croisent un sourire se dessine sur nos visages intrigués et fascinés par l’avenir proche. Les prochaines minutes vont changer notre vie sans que l’on sache comment.

Nous voici maintenant réunis derrière ce grand drap blanc, nous ne voyons rien nous n’entendons que des bruits difficilement explicables, nos mains sont moites et entremêlées puis… ce cri ! Le cri de la vie qui envahit les poumons de notre fille, notre premier enfant, celle qui a grandit pendant neuf mois dans le ventre de sa mère, celle que l’on a attendu tout ce temps...   JULIA !

 

D’ailleurs il est temps que tu saches pourquoi tu as toutes tes études de payées déjà et comment tu as réussi à me porter sur cet EPT de Monaco….

 

bc0ffddf-efa2-47a5-86dd-38cbbb3fe5ab.jpg

  •  
English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SCOOP
PokerStars : SCOOP