Jump to content
This Blog
  • entries
    62
  • comments
    330
  • views
    97069

About this blog

Enjoy Poker

Entries in this blog

louiseur

J'accuse...!

aurore.jpg

J'Accuse...

...Mes tirages de ne pas rentrer,

Les flops d’être souvent hostile à mon égard,

Mes adversaires d’être désespérément chanceux.

Moi, de manquer de réussite.

Oui cher lecteur, vous l'avez bien compris. Il s'agit ici d'un vrai coup de gueule. Je bad run!

Je cris au Complot!

Cordialement.

Louiseur

louiseur

Previously in louiseur Blog...

Vous vous attendez probablement ici à un résumé de la première partie de mon article.

Je préfère vous rediriger vers l'article sus-nommé.

...Le combat peut enfin commencer!

Main 2

Niveau : 6000/12 000

Notre tapis : 312 286

Notre position : Cut off

Notre main : :Ad:Kc

Nombre de joueur : 4 joueurs

blogentry-40065-1285460981,11_thumb.png

La situation

Toujours à l’approche de la table finale, nous sommes cette fois en 4 handed (4 à la table).

Fort de son précédent bluff (dont nous avons été la triste victime), Vilain a été un peu plus actif, et a monté un joli tapis de 500 000.

Nous sommes au cut off* (ou Under the gun*, c’est selon. Ben oui, on est 4, vous suivez pas?!) avec :Ad:Kc.

Nous ouvrons à 31 000 (soit 2,5 big blinde).

Vilain, en position de grosse blinde, décide de 3bet (relancer) à hauteur de 72 000.

J’entends d’ici vos premières analyses, qui sont assurément pertinentes, sinon brillantes :

« :Ad:Kc., allez on va le fumer ce b*** !!! »sifflote.gif

Si tel est votre sentiment, il semble que vous êtes facilement influençable par la tournure que prennent les événements. Je ne saurais donc que trop vous conseiller:

de prendre un peu de recul sur la situation,

de travailler votre « self control »

et de mettre votre ego de côté.

Le pot s’élève ici à 115k. Il nous reste un tapis de 281k. Notre main domine très largement son éventail de mains.

Bref, « :Ad:Kc, je vais le fumer ce b*** !!! »

Hero goes all in!

Vilain passe.

S’en est suivi un nombre incalculable de coups ingénieux, de lectures incroyables, de 80 20* qui ont tenus (One time!) et de quelques coups heureux dont je vous dispenserais afin d’aborder directement la 3ème main qui nous intéresse.

Main 3 :

Niveau : 12 500/25 000, antes 3125

Notre tapis : 620 063

Notre position : grosse blinde

Notre main : :Ah:6h

Nombre de joueur : tête à tête final

La situation (plutôt bonne, on est en HU*)

Nous sommes en tête à tête finale (Wooo wooo!) contre Vilain qui, je dois le dire, ne m’a pas facilité la tache, particulièrement lorsque nous n’étions plus que 3.

Vilain ouvre à 75k

Pot : 106 250

En tête à tête, un A quelconque est très souvent la meilleure main.

J’ai donc hésité à effectuer une sur relance à tapis pour mes 24 grosses blindes (avec un stack plus petit, j’aurais très certainement fait tapis.)

Cependant, j’estime être meilleur post flop que mon adversaire (Excuse assez pratique si vous voulez jouer un coup border line). J’ai donc préféré ici défendre en payant la mise de mon adversaire.

Hero call

Le pot s’élève à 156 k

Flop :4s:4d : 3h

Le flop est assez sec.

Vilain est un joueur assez bon qui raisonne.

Il sait que ce flop a rarement améliorer ma main (ni la sienne d’ailleurs).

Il sait aussi que je vais très souvent miser pour le faire passer, et est donc capable de me relancer avec rien, s‘il sens de la faiblesse.

De la faiblesse, nous allons lui en donner.

Hero bet 44 444 (dans un pot de 156k)

Vilain bet 150K

Pot 350k

Bien, tout ce passe comme prévu.

Enfin j’espère…

Hero fait Tapis pour ses 525 000 restants.

Vilain snap fold*

icon_exclaim.gif Attention toutefois,

Toi, débutant qui lit cette « brillante » analyse, ce coup est réalisé par « un professionnel ». Ne fais pas ça chez toi! Pour les autres, allez y de bon cœur, si la situation s‘y prête!

Pour la petite histoire, le tête à tête a duré assez longtemps. Nous avons finalement joué un coup clé.

Mon adversaire mise 120k au bouton. Je relance à tapis pour 900k avec :6h:6c..

Après une très longue réflexion, mon adversaire paye avec :Ts:9s...

"WTF*!?! "Tu vaux mieux que ça Vilain!"

Le pot s’élève à 1,5M, autant dire qu’il donne une sérieuse option sur la victoire.

Le flop vient, inoffensif et magique, :Ad:4s:2d

Mais un cruel :Th au turn vient anéantir mes espoirs de victoire.

Ahh, Satané dix de der*!

Louiseur

cut off* : une place avant le bouton

Under the gun*: premier de parole pré flop

snap fold* = votre adversaire passe à la vitesse de la lumière après une mide de votre part.

80 20* : confrontation dans laquelle nous sommes favori à 80% (ex : :As:Ac vs :Kh : Ks).

HU*: tête à tête

WTF* : What the f***

Dix de der : A la belote, l’équipe qui remporte le dernier pli, gagne 10 points. C’est le jeu ma pôv’

lucette!

louiseur

Retrouvez Louiseur sur Poker Spirit, le blog qui a de l'esprit.

Comme vous le savez peut être déjà, je grinde* les petits tournois pour reconstruire une bankroll* qui s’est fait la malle, il y a peu. Faîtes moi penser à en prendre soin la prochaine fois.

Heureusement, au pays du Limp*, et des livraisons « UPS »*, il fait bon vivre! Je remonte tranquillement.

En jetant un bref coup d’œil dans le rétroviseur, que vois je?

Je finis 2ème sur 439 joueurs d'un 6,5$ rebuy pour 908$,

Belote !*

Puis 2ème sur 494 joueurs d'un 6,5$ rebuy pour 1010$

…rebelote!

J’ai pourtant eu une autre chance le mois dernier, mais je fini 4ème.

J’ai filmé toute la fin du tournoi jusqu’au HU (tête à tête) finale.

Si je trouve un peu de temps, je posterais une vidéo avec mes commentaires.

En attendant, je vous propose une petite mise en bouche.

Main n°1 :

Niveau : 3000/6000

Notre tapis : 238 573 (OUI! Je n’aime pas faire des comptes ronds, quand je relance)

Notre position : Bouton, Obvious!

Notre main : :Jh:5h (Encore une fois, bouton!)

blogentry-40065-1285283573,69_thumb.png

La situation

Nous sommes à l’approche de la table finale. Les joueurs resserrent énormément pré flop. Le temps du 5 joueurs au flop est révolu!

Fort de notre confortable tapis, nous avons profité de la frilosité de nos adversaires pour voler les blinds en ouvrant beaucoup de pot (Mmmmm, c’est mal!).

Vilain est un joueur plutôt bon (particulièrement pour la limite) et contre qui nous avons gagné la plupart de nos confrontations. Il est assez serré, joue en ligne* et jusque là, a très souvent passé au flop devant nos nombreux cbet*.

L'action pré flop

Vilain ouvre à 13 589, soit 2,1 bigs blinds.

Son range* est ici très large et son objectif est très souvent de prendre les blinds avec un bon risk/reward. Il détient probablement des connecteurs (assorties ou non), des Ax, des Broadway moyen (KT, QJ etc) et quelques poubelles complètes, pour faire l’appoint.

S’agissant de la taille de sa mise,

C’est souvent un leak* de relancer plus petit qu’à l’accoutumé uniquement lorsque nous voulons voler les blinds avec une main faible. Nous sommes exploitables!

Mais si personne ne nous exploite, alors Allons y! C’est Open Bar!

Open bar? Dites vous?

Très biens, alors tentons notre chance. Nous sommes en position sur lui. Voilà un excellent spot de 3bet* (sur relance)…. What else?

Vilain passera probablement assez souvent. Il va rarement call* (Il n’est pas mauvais de ce que j’ai vu). A défaut, il serait condamné à ch folder sur la majorité des flops (ce qu‘il a souvent fait jusqu’à présent, pour notre plus grand plaisir!).

Hero 3bet (relance) à 29 999.

Cher Vilain,

Voulez-vous jouer un gros pot, hors de position, contre un « bon » joueur, agressif qui vous couvre, à l’approche de la sacrosainte table finale?

Après avoir relancé, mon esprit s’égare, petit à petit… « faut pas que j’oublie encore d’acheter du pain demain… », « un petit café serait le bienvenu… », « …c’est quand même un très bon spot de 4bet* bluff pour vilain »

Vilain 4bet à 48 000. OOPSsais-pas.gif

J’ai subitement conscience de mon image assez loose*, gros voleur... « opportuniste ».

Il lit dans mes pensées ce c**!

J’envisage un instant de 5bet, voire de call. (je n’expliquerais pas mes raisons ici, sinon je vais perdre le fil. Un indice tout de même, 18k pour en gagner 91).Puis je me ravise et me rappelle que nous sommes dans un tournoi 5€, dans lequel il est rare de se faire 4bet bluff.

Je passe.

Vilain montre :6d:4d

Vous m’entendrez parfois gueuler lorsque je perds un coup que mon adversaire a joué à l’envers (C’est mon côté Phil Hellmuth qui ressort de temps en temps). super-desole.gif

Cependant, j’ai bien lu tous les articles du Club Poker. Je sais donc qu’il faut balancer sa range*.

Aussi, je me précipite pour féliciter mon adversaire dans le chat.

Ah! Je peux entendre d’ici vos réactions.

Quelques un se disent « il est fort ce gars, dit donc! »

Et je ne peux pas vraiment leur donner tord. yahoo.gif

D’autres, peut-être, se renfrognent.

« C’est évident qu’il ne fallait pas 3bet! »,

ou

« :Jh:5h???!!?…… Pffff! »

Et autre

« O la la, je lis le blog d’un FISH! »

Encore une fois, n’avez-vous pas lu les brillants articles du Club Poker. Ma parole, il y a tout dans ce Forum!?

Ne vous a-t-on pas dit qu’il ne fallait pas être result oriented*?

Alors, faut il regretté d’avoir bluffé ou encore d’avoir été bluffé?

Bien au contraire!

Le combat peut enfin commencer!

To be continued…..

Louiseur.

Lire la suite

Belote, rebelote… et le 10 de der* Bon si vous n’avez jamais joué à la belote, mon article tombe à l’eau! Donc petite explication rapide:

si un joueur possède dans sa main le K et la Q d‘atout. Il dit belote…. et rebelote et gagne des points en plus. C ‘est con, hein?! Mais c’est comme ça.

grinde* jouer à une limite qu’on domine. Généralement pour se (re)construire une bankroll.

Bankroll* : les sous qu’un joueur affecte exclusivement au Poker.

Limp* : payer la big blind, ce qui permet de voir un flop à moindre coup, sauf quand il y a un « C**** » qui relance.

Livraisons « UPS »*: Dois-je vraiment vous donner une définition?

Run bad* : Quand ca veux pas, ca veux pas!

joue en ligne* : Style de jeu solide. « Ah ben oui, ça manque un peu de fantaisie du coup! ».

range*: Eventail de main que peut détenir notre adversaire.

leak* faiblesse (toujours de l’anglais) que vos adversaires pourraient bien vouloir exploiter. Ne sont-ils pas coquins?

3bet*…. « je te crois pas, je te sur-relance! »

call*: payer une relance.

4bet* : « Ah! Il me crois pas, je le sur-sur-relance » (Remarquez comme c’est plus clair et plus rapide de dire 4bet). Je suis en train de me réconcilier avec l’anglais moi.

balancer sa range*: Retenez varier son jeu, j’ai la flemme d’être plus précis.

Lire la suite

louiseur

FCOOP toujours, prêt!

Poker Star entame sa série de tournoi les FCOOP*, le 10 octobre 2010.

Bon, je ne suis pas spécialement fan des donkaments* (Entre 1 000 et 10 000 joueurs).

Vous, joueurs de tournoi émérites qui me lisez en ce moment même, vous savez de quoi je parle.

Vous sautez de ces tournois avant les places payés 80% du temps!

Et lorsque enfin vous vous êtes encore vivant à l’approche de la table finale…

La première place (ou tout au moins la table finale) vous tend les bras.

Vous pouvez déjà humer le doux parfum de gloire, richesse et célébrité.

Vous finissez par sauter à la 13ème place.

Vous avez joué des heures, pour gagner « une misère »….

STANDARD!

Vous êtes écoeuré, et vous passez la semaine, sinon le mois à vous demander si, OUI ou NON, vous deviez faire tapis avez vos 10 grosses blindes, au bouton avec :As:Th . (En l’occurrence, la réponse est probablement OUI, mais c’est un autre débat).

Cet E**** de grosse blinde vous a payé avec un ridicule :4h:4c,

« Allez, c’est un flip*! »

Subitement, sans trop savoir pourquoi, vous viennent à l’esprit ces nombreux coins flips* que vous avez perdus (A peu près la moitié de ceux que vous avez joué en toute logique, SI SI).

« Bon sérieux, s’il y en UN qu’il faut le chatter, c‘est celui là! »

le flop vient :2c:7h:9h

Allez! One time!… Come on!… As As As !

Turn :Kh ….

Les Cœurs! Cœurs! ….Allez…. un cœur sérieux!

Notez comme le temps vous semble bien long!

La river est sans appel! Un misérable :2c.

Le monde s’écroule!

Le Cash Game vous parait subitement très SEXY. Et vous vous promettez de ne plus jouer ce type de tournoi.

Aussi, les ai-je assez souvent boudé, leur préférant des tournois plafonnés à 500 joueurs qui proposent un meilleur rapport (Temps/ Jackpot)

"Bon alors, si tu veux pas jouer les SCOOP, pourquoi tu nous en parle", me direz-vous.

Depuis le passage au .fr, le Sunday million et les donkaments, c'est plus compliqué.

Et moi, lorsque on m’interdit quelque chose,

Ben je suis comme tout le monde......

Alors les FCOOP….

J‘en serais!

Louiseur

FCOOP* : French Championship of Oline Poker

donkaments* Tournoi réunissant « une tonne » de joueurs, tournoi loto.

flip*:(ou coin flip) : Coup à pile ou face que vous avez sensiblement 50% de remporter.

-

louiseur

thinker_le_penseur_hi.jpg

J'ai évoqué à plusieurs reprise un petit break de quelques jours.

J'ai profité de ce break pour améliorer mon jeu.

Et après plusieurs analyses de mes historiques de mains, réflexions générales sur le principe même du poker et quelques surfs sur les forums stratégiques,

Eureka! J'ai fini par trouver ce qui n'allait pas.

J'ai appris à jouer sur full tilt, room comportant des joueurs d'assez bon niveau contre lesquels il est souvent nécessaire d'être créatif pour sortir vainqueur d'un tournoi ou d'une session de cash game (même si cette discipline m'est moins familière.)

J'en oubliais que, contre des joueurs de niveau plus modeste, un jeu solide et plus classique est largement suffisant, voire bien plus efficace qu'un jeu tricky*(retord).

Cela me permet d'aborder la notion de niveau de réflexion.

Chaque joueur réfléchit à différents niveaux :

  • Niveau 1 : Quel est mon jeu?

    • Niveau 2 : Quel est le jeu de mon adversaire?
      S'il sens de la faiblesse, il mise une pépite (afin de faire passer son adversaire). Son histoire n'est dès lors pas toujours cohérente.

      Il s'agit de la majorité des joueurs.
      Ne niez pas l'évidence! Les faits sont contre vous. Bande de voleur!icon_rolleyes.gif

      • Niveau 3 : Quel jeu vilain pense t il que j'ai? Quel jeu je représente?

    Le joueur est conscient du range de mains qu'il représente. Si les actions de son adversaires ne sont pas cohérentes, il rendra ses bluff cohérents en essayant de représenter une main crédible.

    A l'inverse, il pourra effectuer un hero call, si la situation s'y prête*

    J'ai à ce sujet une anécdote amusante.

    Un de mes ami a essayé de représenter un carré dans un cercle de jeu sur un board TTx T x. Son "histoire" était bien monté puisque le croupier a pensé qu'il avait servi son premier carré de la journée et vilain a réfléchit un bon moment pour finalement payé perdant avec les AA en main. (True story, Bro!)

    [*]Niveau 4 : Quel jeu Vilain pense t il que je pense qu'il a?

    Je sais que tu sais que je sais... Heureusement, ces joueurs sont relativement rares.

    Voici grossièrement la réflexion d'un tel joueur,

    Mon adversaire est attentif à mes schémas de mises. Si je mise dans cette situation mon adversaire sait que je veux représenter une main forte, mais que je serais en réalité souvent en carnaval. Dès lors, je vais miser avec une main moyenne afin de lui faire commettre une erreur en l'incitant à payer avec une main plus faible.

    AH! Je suis FOURBE!devil.png

    excl.gifN'oubliez pas qu'il est important de jouer le niveau juste au dessus du niveau de son adversaire (point que j'ai sans doute oublié ces derniers temps).

    Attention à ne pas s'auto level!

    Ne bluffez pas un débutant à tendance calling station, même si le board est dangereux et que vous représentez une main forte.

    Tout le monde le sait, mais en a tendance à le faire quand même.blink.gif

    Voilà, J'en ai fini avec la leçon du jour.

    Je suis revenu à ces concepts de base lors de mes dernières sessions et cela a assez bien fonctionné.

    A plus,

    Louis

    Retrouvez Louiseur sur Poker Spirit, le blog qui a de l'esprit.

    Tricky* : "fantasque" comme dirait Patriiiiick.

    se dit d'un joueur qui adopte une ligne de jeu originale afin de faire commettre une erreur à son adversaire.

    range* : panel de mains que Vilain peut détenir. Il évolue au fur et à mesure du coup. et il peut être évaluer en fonction du style de jeu de notre adversaire ainsi que des actions précédentes.

    Hero call* : call difficile avec une main qui ne bat vraisemblablement qu'un bluff.

    miser pour value*: miser pour être payé par une main moins bonne

    - -

louiseur

Gamble or not gamble?

618008_Z782S1J45SZMSFOC14O4CFBVDJRHYU_dees_H162333_S.jpg

Retrouvez Louiseur sur Poker Spirit, le blog qui a de l'esprit.

Nous sommes en table final d’un tournoi de short handed sur Winamax (One time! Les 80/20* ont tenus et nous avons gagnés quelques un de nos flips*.) Il s’agit d’une des premières mains de la table finale, nous sommes donc 6 à la table. Je vous propose ici de découvrir mon analyse, celle d'un joueur de tournoi multi table.

La situation

Niveau : 400/800 antes 80

Mon tapis : 27 972

Ma position : bouton

Notre main : :Ks:Tc

Nous avons beaucoup joué à la table de vilain. Il s’agit d’un joueur Large Passif. Il ne mise vraisemblablement que lorsqu’il a touché une main (Top paire bon kicker, éventuellement seconde paire moyen kicker) et la taille de ses mises est souvent fonction de la force de sa main.

Par ailleurs, vilain a des tendances calling station, nous l’avons vu payer de grosses mises, à plusieurs reprises, dès lors qu’il détenait une paire et même si le board contenait des scary card*.

Il est au cut off (une place avant le bouton), dispose d’un tapis de 54 265 et décide de limper (payer la grosse blinde), comme à son habitude.

Mes humbles excuses pour cette longue introduction, il me suffisait de dire que Vilain est un Fish yes.gif.

Pré flop

Je décide de relancer avec :Ks:Tc en position, à hauteur de 2000.

Les blinds passent, vilain call. Le pot s’élève à 5 680

(Analyse à venir!)

Flop

Flop : :Qc:Jd:4h

Vilain mise à hauteur du pot : 5680

La bonne nouvelle est que le flop est rainbow (tricolore).

Nous avons un tirage quinte max par les deux bouts (8 outs*)

Par ailleurs, notre K nous offre peut être 3 outs supplémentaires.

Trois options nous viennent naturellement à l’esprit :

  1. Payer
  2. Faire tapis
  3. Passer

  • PAYER
    Si nous décidons de payer, le Pot fera 17040 et il nous restera 20 292 derrière, soit un peu plus que le pot. La plus part du temps, si nous n’améliorons pas au turn, vilain va faire tapis ou misera une grosse somme et nous serons condamné à passer.

    Bien sûrs, il décidera parfois de checker, et nous pourrons choisir ou non de prendre une carte gratuite. Mais cette situation me semble peu probable. Notre adversaire est assez passif, et possède très souvent une Q ou éventuellement un bon valet, lorsqu’il donk (miser en tête), à hauteur du pot.
    Il décidera donc très souvent de faire tapis turn pour, à tord ou à raison, protéger sa main.

    Nous considèrerons que vilain fera tapis 100% du temps au turn.

    La probabilité de trouver une quinte dès le turn est de 5:1 soit une chance sur six, c’est à dire 17,4%.

    Par ailleurs, nous savons que vilain a du mal à passer une paire, même lorsque le tableau est dangereux. Nous bénéficions donc de bonnes côtes implicites*. Autrement dit, cela signifie que si nous touchons, nous avons de bonnes chances de doubler notre tapis contre lui, probablement 70% du temps. Les 30% restants constituent les cas où notre adversaire passe, ainsi que ceux où nous n’obtiendrons pas de lui l’intégralité de notre tapis.

    EV d’un call* (c’est-à-dire de payer la mise de notre adversaire).

    EV = 0,174*17040+ 0.70*0,174*20292 - 0,826*5680
    EV = 2964,96 + 2471,5656 - 4691,68 = 744,8456

    Sur le long terme, et si nos estimations sont bonnes, un call nous rapportera, en moyenne, 744 jetons. Notons que le call nous rapporte 1097 jetons s’il on considère que Vilain va nous livrer son tapis 80% du temps.

    Payer est donc effectivement une solution envisageable. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

    • FAIRE TAPIS

    Pour ceux ou celles qui envisageaient de faire une relance autre que tapis avec cette profondeur, prenez la porte! La boutique est fermée, adressez-vous à la concurrence!

    Bon il n’y en a pas… Très bien, continuons.

    Si nous décidons de faire tapis, nous engageons 25 972 jetons pour en gagner 11 360. De prime abord, nous dirions que le rapport risque/ récompense n’est pas excellent. Qu’en est il réellement?

    Toi qui a arrêté ta session (car toutes les 2 heures, la pause s’impose), et qui en profite pour me lire en ce moment.

    Tu sais parfaitement que pour faire tapis profitablement avec un tirage il faut : un soupçon d’équité contre la range de notre adversaire (2), ainsi que beaucoup de fold equity* (1), ou l’inverse this.gif.

    1) De la Fold equity* contre Vilain

    Essayons d’estimer notre Fold equity, c’est-à-dire le pourcentage du temps où Vilain va « lamentablement » abandonner sa main.

    Pour ce faire, il va falloir définir son Hand range*, panel de main que peut détenir notre adversaire, en fonction notamment de son style de jeu.

    Je ne prendrais pas en comptes les différentes combinaisons de mains de vilain, car l’articles risque d’être trop long.

    Il est passif.

    Ainsi, lorsqu’il mise, son range se réduit à des mains relativement fortes.

    Il détient donc souvent une Q relativement bien accompagnée, ou éventuellement un J fort.

    Nous excluons tous les brelans dans la mesure où il aurait relancé pré flop avec QQ et JJ. De plus, ce type de joueur aime bien « sous jouer » ses monstres et aurait probablement checker hors de position contre le relanceur initial, avec 44 en main.

    Il peut aussi avoir deux paires avec QJ.

    Q4 et J4 sont très certainement moins probable. Toutefois, nous ne pouvons pas totalement les exclure, au moins lorsqu’ils sont assortis, étant donné que vilain est un GROS FISH un joueur relativement large, qu’il est au cut off (une place avant le bouton), qu’il est chip leader et que sa fréquence de limp est indécente très supérieure à la normale.

    Il pourrait éventuellement posséder un tirage (un tirage couleur ou encore un tirage quinte bilatérale). Cependant, ce type d’adversaire fera plus souvent parole avec ses Weak draw (petits tirages), pour ne miser qu'avec ses tirages max.

    Par ailleurs, le flop n’offre pas beaucoup de possibilités de tirages. Le flop est (tricolore) et nous possédons :Ks:Tc, ce qui réduit les chances qu’il possède lui même cette main. Par ailleurs, il aurait probablement checké (fait parole) avec T9.

    Il est large.

    Dès lors, il ne passera probablement pas devant une mise à tapis avec une main supérieure où égale à top paire voire seconde paire bien accompagnée. Or, ces mains constituent la grande majorité de son range. Il y a donc fort à parier que notre adversaire ne passe presque jamais.

    Admettons arbitrairement qu’il abandonne le coup dans 30% des cas, ce qui est assez optimiste mais néanmoins raisonnable.

    Notez que notre seule fold equity rends un shove profitable lorsqu’elle est au moins égale à 70%.

    11 360 X - (1-X) 25 972 > 0

    11 360 X + 25 972 X > 25 972

    X > 25 972/ 37 332

    X > 0,6957

    Bon, en l’occurrence, on fait pas les malins avec nos 30%. Mais ceux qui suivent l’auront noté, on a un plan B.

    2) De l’équité contre la range de vilain

    Dans les cas où nous serons payés, notre main possède une certaine équité contre la range de Vilain.

    Cela nous permet donc de prendre un gros pot (ce qui fait assez plaisir!) un certain pourcentage de fois, plus exactement, lorsque vilain a décidé de nous payer et que notre main se trouve être la meilleure à l’abattage*.

    Je rappel que nous avons un tirage quinte par les deux bouts (8 outs), et nous jouons parfois le K, ce qui nous offre 3 outs supplémentaires.

    Nous estimons donc nos chance de gains à environ 40%.

    Alors, Push or not Push? Gamble or not gamble?

    EV d’un Push

    EV = 0,30*11 360 + 0,70*0,0,33*25 972 -0,70*25 972

    EV = 3408 + 7272 - 18180

    EV = - 7500

    Nous perdons en moyenne 7500 jetons en allant à tapis.

    Cette solution est donc, ici, hors de propos.

    [*]PASSER

    Bon, ça fait un peu mal au cœur de passer sur un tel flop! C’est loin d’être le plus mauvais board qu’on pouvait espérer.

    Toutefois, passer n’est pas inenvisageable, et ce pour deux raisons :

    1) ICM (Independant Chip Model).

    Sans rentrer dans les détails, ce modèle démontre mathématiquement parlant, qu’en table finale (ou à la bulle d’un SNG) les jetons que l’on gagne ont moins de valeurs que ceux que l’on perd. Ce qui peut amener un joueur a ne pas saisir une une situation EV+, sans commettre d’erreur.

    To spew* or not to spew?

    Tout le monde comprends assez aisément qu’en table finale, on gagne un peu plus de sous, à chaque fois qu’un joueur saute du tournoi.

    2) Notre Edge légend...Wait fo it... Dairy

    En moyenne, les joueurs sont assez faibles, dans ce type de tournoi à faible buy in et particulièrement en .fr.

    Ne niez pas, vous vous gavez tous depuis la nouvelle loi. Même si cela est compensé par un volume moins important, des rakes ou fees* indécents et une tilt equity* à votre désavantage.

    Nous estimons donc avoir sur ces joueurs, un edge (avantage) assez conséquent. Cela nous permet d’attendre une situation plus profitable et moins volatile.

    Pour la petite histoire, j'ai préféré passer.

    Et j'ai fini par gagner le tournoi!victory.gif

    Voilà j'espère que cela vous a plus.

    A bientôt

    Louiseur

    OESD* (Open ended straight draw) = quinte par les deux bouts.

    80/20* : confrontation à tapis (le plus souvent, une paire contre une over paire) durant laquelle nous sommes favoris à 80% et qu’il est d’usage de perdre à la bulle d’un tournoi (avant les places payées), où à l’approche de la table finale.

    Flips* (ou coin flip) = pile ou face ou 50/50.

    Toi, débutant qui se retrouve par hasard sur ce blog, tu a surement entendu dire que tu étais favori avec :4d:4h contre :Ah:Kc. Tu en es convaincu! Au risque de te décevoir, cet avantage est si dérisoire qu’il s’agit bel et bien d’un coin flip.

    Certains tentent désespérément de l’éviter. D’autres sautent à pied joint sur la situation (Gambler un jour, Gambler toujours!).

    Quoiqu’il en soit, le coin flip est un « coup assez technique » qu’il est indispensable de maîtriser pour gagner un gros tournoi.

    Scared card*. « P**** de M*** de S****, la couleur est rentré!

    Hand range* « Qu’est-ce qu’il fout dans ce coup avec :7s:2c ce c**!!?… ». Le Hand range constitue le panel de mains que votre adversaires peut vraisemblablement détenir en raison de son style de jeu et du déroulement du coup.

    Outs* : nombre de cartes qui permettent d’améliorer notre main. Ils ont la fâcheuse tendance de ne pas rentrer aussi souvent qu‘on le voudrait.

    Côtes implicites* « Ca rentre, j’te prends tout derrière! ».

    EV d’un call* (ou expected value) Il s‘agit de notre espérance financière lorsque nous payons la mise de notre adversaire.

    Fold equity* « Allez sérieux fold!…. je suis toujours énorme ici!…. Allez… T’as rien…Ah, quand même. » variante « … P***Comment il a pu me payer! Calling station de M***» yahoo.gif

    Pourcentage du temps où notre adversaire va passer lorsque nous misons.

    Abattage* : S’il y a un moment où il faut avoir la meilleure main, c’est bien celui là! Les 5 cartes communes sont dévoilées. Les joueurs montrent leur jeu.

    Push* = shove, faire tapis, I‘m all in, « je mets tout dedans»

    ICM* (Independant Chip Model) : ce modèle permet d’évaluer la valeur des jetons en $, valeur qui évoluent au fur et à mesure que le tournoi avance.

    spew* s’envoyer en l’air au sens Non sexy du terme.

    rakes ou fees* frais payés à la room de poker.

    tilt equity* : Pourcentage de TILT (pétage de plomb) lorsqu’on perd un ou plusieurs coups contre un mauvais joueur. Je viens d’inventer ce mot et j’aime bien!

    - -

louiseur

Bonjour à toutes et à tous.

Previously in Poker world...

Nous sommes en Août 2010. La législation relative au Poker a déjà pris effet, depuis quelques mois. Les français vont désormais ne jouer qu'entre eux. Mes adversaires potentiels passent de 20 à 1,3 millions.

1,3 millions, (et peut être bientôt 60 millionssmile.gif), c'est déjà pas mal! Je n'ai donc pas l'intention de me laisser abattre.

Et bim! Un down swing* qui dure 4 jours et "qui fait pas plaisir!".

Un bad beat peut en cacher un autre!

Première réaction : P****, F****, damn it!

4229-gourcuff-depite.jpg

Seconde réaction : ça ne va pas durer! Ca a été tout de même plus long que prévu.

Fort heureusement, après une pause de quelques jours, je suis reparti sur les chapeaux de roue.

Un petit graphe

blogentry-40065-1284747219,56_thumb.jpg

A plus,

Louiseur

Retrouvez Louiseur sur Poker Spirit, le blog qui a de l'esprit.

down swing*: Damn! pas moyen de gagner un coup! voir aussi bad run.

louiseur

Ces derniers temps, en Août particulièrement, mes sessions ont été catastrophiques, et j'ai vécu un des plus gros bad run* de ma "carrière". A la suite de cette "odieuse conspiration" fomentée par des cartes souvent trop capricieuses, j'ai décidé de faire une pause afin de retravailler mon jeu.

Rien de mieux qu'un break, quand t'es broke*!

La réflexion a été très efficace, et elle fera l'objet d'un prochain article.

Pour l'heure, je voudrais profiter de cette malheureuse expérience (qui arrive tôt ou tard dans la vie d'un joueur) pour aborder un concept que j'ai évoqué lors de mon dernier billet : la variance.

Certains joueurs se plaisent à lui mettre tous les accidents de parcours sur le dos, c'est souvent vrai. Certaines la portent (Google vient de m'informer qu'il s'agissait "aussi" d'une marque de lingerie féminine plus ou moins sexy). D'autres enfin, passent simplement le bac ou leurs partiels à la fin de l'année, et profite de se blog pour "suspendre temporairement" leurs révisions.

Alors, la variance, qu'est ce que c'est?

Et bien, il s'agit rigoureusement de l'espérance des carrés des écarts à l'espérance.

Autant pour moi, j'ai subitement peur de perdre les quelques personnes qui ont la gentillesse de suivre mon blog. Permettez moi d'aborder le problème sous un autre angle.

Alors, la variance (pour les nuls et/ou les gens normaux), qu'est ce que c'est?

Mettons nous en situation!

Vous jouez régulièrement des tournois multi tables. (Si si, ou alors faites semblant, sinon on ne va pas s'en sortir). Remarquez que le cash game (moyenne et haute limite) engendre aussi une grande variance.

Votre tracker ou autre sharkscope vous indique que votre gains moyen, par tournoi, s'élève à 27 euros (là c'est bon, ça vous va!).

Toi qui me lis, en ce moment même derrière ton écran (et je t'en remercie), tu l'as bien compris, tu ne gagneras pas exactement 27 euros à chaque tournoi (je précise que ces tournois rassemblent entre 45 et 10 000 joueurs). Il s'agit là d'une moyenne.

En réalité, parfois, vous chattez un tournoi et vous voilà plus riche de 3 000 euros (Youpi, je vais pouvoir offrir de nouvelles chaussures à ma copine... ou m'acheter une PS3, c'est selontongue.gif.)

Plus souvent, vous sortez du tournoi (sur un affreux bad beat* bien sûr) et vous perdez votre buy in.

Notez que dans le premier cas, il est d'usage de casser les pieds de tout le monde en narrant à de multiples reprises cet exploit. Vous avez eu des reads incroyables*, vous marchiez sur la table, et malgré le manque de jeu qui vous a été distribué, vous avez su trouver de bonnes situations pour vaincre vos nombreux adversaires...

En revanche, lorsque que le second cas est trop fréquent, vous êtes irritable, votre entourage "change de trottoir" en vous apercevant.

Rassurez vous, il ne s'agit là que de variance!

Un petit exemple de variance dont j'ai été la triste victime.

blogentry-40065-1285188506,39_thumb.png

A très vite, pour de nouvelles aventures

Louiseur

Découvrez d'autres articles de Louiseur sur Poker Spirit, le blog qui a de l'esprit.

Bad run* : Impossibilité d'un joueur, malgré son talent incontesté, de remporter, ne serait ce qu'un pot. Ce qui a en général pour effet de grignoter considérablement sa bankroll (somme que le joueur destine exclusivement au Poker), voire de l'anéantir. Peut durer parfois beaucoup trop longtemps!

Broke* : plus de sous dans les caisses!

Bad beat* : "Fichtre, ma main étais de très loin favorite contre celle de mon vénérable adversaire et cette bougre de rivière, coquine et taquine, vient à l'instant de ruiner mes espoirs de victoire!

Read incroyables* : " je t'ai mis sur AKo"yahoo.gif

- -

louiseur

Présentation

Il est d'usage de se présenter lorsque l'on créé un blog.

Je vais donc jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur.

Je me prénomme louis, je joue depuis environ 4 ans et je sévis (ou tente de sévir) notamment en MTT*, sur plusieurs rooms de poker.

J'imagine que les personnes égarées sur un blog préfèrent des graphiques ou des images à un long discours souvent malhabile. L'occasion m'est ici donnée de me la raconter, alors je ne vais pas me priver. Et puis c'est Mon Blog, j'y écris ce que je veux.

Vous n'êtes pas sans savoir que les sites de poker en ligne sont désormais en ".fr".

Fini la douce époque du Sunday million, adieu les tournois et autre SNG** à toute heure du jour ou de la nuit, place au Sunday mille et aux files d'attente!

- Soupir -

En souvenir de ces moments heureux, je me contenterais de publier quelques un de mes résultats sur des sites en ".com".

Louiseur ( Full tilt.com)

blogentry-40065-1284731874,37_thumb.jpg

Louiseur (Full tilt.com)

blogentry-40065-1284732038,72_thumb.jpg

Notez une sensible baisse de régime lors des dernières parties jouées sur Full tilt, dû bien évidemment à l'annonce du ".fr", à la chance éhontée de mes adversaires yes.gif ou encore à l'immense variance de ces tournois marathons et en aucun cas à une baisse de mon niveau de jeu.

Pour ceux ou celles qui ne sont pas encore familier du langage hautement technique (ne serait ce que mon entourage qui profitera peut être de ce blog pour comprendre ce que je fais tous les jours, en insultant parfois mon ordi) que Nous, joueurs de poker, Fiers et Suffisants, se plaisent à utiliser,

Je tenterais de définir les termes "savants" utilisés dans mes articles.

* MTT : Tournoi multi tables (Tournoi réunissant "tout plein de joueurs" tout au moins jusqu'à l'assassinat du ".com").

**SNG : Sit n Go, ou tournoi à une table (Tu t'asseois, tu fais ce que tu peux et tu t'en vas).

A très bientôt,

Votre dévoué,

Louiseur.

louiseur

Enjoy Poker

Bonsoir Madame, Bonsoir Mademoiselle, Bonsoir Monsieur.

Il y a encore quelques mois , mes connaissances en informatique étaient telles que je n’étais pas sûr de bien faire la différence entre bog et blog!

Voilà aujourd’hui que j’inaugure mon propre Blog!

J'espère ainsi pouvoir vous faire partager notre grande passion commune.

Louiseur

Mais au fait, qui suis-je?

English
Retour en haut de page
×