Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    7
  • commentaires
    3
  • vues
    4 906

L'enfer du dimanche ou l'illustration du Mythe de Sisyphe sponsorisé par PS.com

Running Bad 4 Ever

1 878 vues

Yo les grinders,

voici une petite présentation du début de session du dimanche 28 décembre 2014... Juste envie de donner quelques lignes pour décrire ce à quoi ressemble le grand marathon du dimanche... On peut ressentir une certaine envie et motivation qui m'habite à chaque début de session "dit-mange", mais c'est seulement pendant les premières heures, quand les bads beats ne sont pas encore trop enchainés, quand la cagoule est juste posée sur le sommet du chef...

L'enfer du Dimanche? Mais pourquoi donc? Peut-être à cause de la taille gargantuesque des fields? Peut-être qu'il faut un certain masochisme pour s'acharner à chercher encore ce premier ONE TIME en devant envoyer un run titanesque ou mythique?

Ci-dessous, un petit apreçu du nombre de joueurs présents sur la ligne de départ des fameux majeurs proposé quotidiennement par PS.com... Quoi qu'on en dise, le poker online et le MTT ont encore de beaux jours devant eux (n'en déplaise à AmayaStars de m**de):

The Bigger 8.80 13’257 13’000

The Bigger 22 9’464 27’000

The Hotter 11 12’485 15’000

The Hotter 16.50 9’456 17’000

Sunday Storm 11 41’491 33’000

The Bigger 11 20’578 20’000

Sunday Million 31’439 579’000

Bref, j'avais plus les chiffres exacts pour les Hotter mais voilà l'ordre de grandeur. Voilà pourquoi on remet le couvert chaque week-end, voilà à quoi on rêve encore...

28 décembre 2014, dernière session MTTs de la saison. C’est un dimanche comme on les aime, les donkaments aux field monstrueux… la folie de PS.com (eh oui, le poker a encore de beaux jours à venir, quoi qu’on en dise). Je me retrouve avec 1000 dollars tout rond. Bon, j’avoue, j’ai fait un versement à mon pote en deux parties afin d’avoir exactement la somme indiquée sur mon cashier pour le printscreen ci-dessous.

blogentry-55766-0-33596600-1419941155_th

Au programme de ce « dit-mange », dit cagoule, que nous connaissons tous en tant que grinder, une session hors BRM, car on peut quand même s’offrir un petit plaisir pendant les fêtes (je pourrais recash-in la différence en cas de 0 pointé). Et puis, il y a aussi, la fameuse loterie de fin d’année, le Sunday Million, 5 Mios $$$$$ garantis, 31'469 players, 579k to 1st… Rêveurs, fishs, sharks, gamblers, acharnés, professionnels, tous sont prêt à en découdre pour aller chercher une life-changing win… Et moi dans tout ça ? Moi je sais que je peux terminer ma saison sur une bonne note, voire entamer la nouvelle sur un tout nouveau rythme, à condition que la magie du dimanche soir opère une fois pour moi… Allez, one time !!!

17h00 : début de la session. Je commence avec The Bigger 8.80, tournoi qui d’habitude me réussit très bien, je monte souvent des gros stacks en grindant la table easy en début de partie… et surtout il y a ces fields appétissants et nutritifs. Je sais que je peux deep ce tournoi, mon meilleur run c’est 13 / 13000… il me reste en travers de la gorge. Pour une fois, cela ne démarre pas bien et je crois avoir busté pendant la première heure… Tant pis, ça fait de la place pour The Big 22$, low Buy-In qui correspond avec le low niveau des vilains, vraiment pas dur à ITM avec un poker ABC… Peu importe, pas besoin de trop focus, ce qui compte vraiment c’est de profiter du festival marketing et de l’effervescence autour du Giga Donka MTT of the Year… J’ai lancé une série de sats et je suis super bien partout ; je pense qu’il serait envisageable de prendre un seat dans 4 des 6 sats que je play depuis le début de la session. D’ailleurs, il faudrait bien ship un ticket, car j’ai quand même claqué pour 50$ déjà. Les spots commencent à tourner au vinaigre… C’est pas grave, standard, ce n’est que les préliminaires… Les choses sérieuses commencent petit à petit. Je register le Hot 11, le Hot 16.50, le Sunday Storm 11, le Bigger 11 et quelques petits turbos pour garder la cadence… Ce soir, je me suis promis, ainsi qu’à mon meilleur pote, un gambler au grand cœur avec qui j’ai swappé le SM, que je me contenterai de 6 tables afin de rester focus et d’exploiter au maximum la dead money qui s’offrent régulièrement à tout joueur attentif dans ce genre de field.

Puis, enfin, il est 20h30 !! Et c’est là qu’arrive, avec un soupçon d’excitation, le grand départ vers le demi-million de lardons… Bon, statistiquement, c’est pas gagné, étant donné que Green Smokah n’a encore jamais ITM ce tournoi.

Prochain billet: le compte-rendu de mon tournoi de l'année

Green



1 Commentaire


Commentaires recommandés

Si quelqu'un peut me donner un petit conseil pour la mise en forme du tableau... Je suis pas vraiment doué et j'aimerais que cela sorte un plus propre quand même... Même si c'est du détail, qui plus est insignifiant pour un branlo comme moi... mais bon, on veut s'améliorer.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×