Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    50
  • commentaires
    54
  • vues
    76 062

Une pépite au bout de ma première main jouée à Vegas !

DIVICO

2 424 vues

Après mon envolée mystique lors de mon dernier billet, je reviens sur terre et même sous terre puisqu'à peine arrivés mon ami Garfi et moi, nous sommes partis à Fremont street attirés, tels des détecteurs d'or par le Golden Nugget.

L'idée est simple, essayer d'intègrer la réalité du fait que nous sommes à Vegas. Le clinquant et l'énormité du Strip nous poussent spontanément à rechercher ce qui pourrait se rapprocher le plus de la notion "d'authenticité".

Fremont est le coeur historique de Vegas, le lieu est hyper fréquenté et offre sa dose de stimulations visuelles de toutes...formes, mais étonnamment avec son écran qui couvre toute la rue, ses petites scènes et ses casinos à taille humaine il offre un cachet familier, presque douillet tant les intérieurs sont ramassés et denses.

Le Golden Nugget est un lieu mytique.

Je me surprends à guetter entre tous ces visages d'habitués une tête de joueur célèbre.

Peut-être vais-je croiser une légende du poker qui serait figée par un instant de banalité tel qu'un grattage de pif, une remontée de braguette en sortant des WC surpeuplés ou encore une vieille employée avec sa brosse et sa ramassoire qui ferait un "Hi Doyle" blasé à un gars passant en scooter-à-obèse avec un stetson sur le crâne...

Mais cela bouge tellement que rapidement je me fais envahir par le bruit des machines, les couleurs flashy démodées, les odeurs qui contrastent entre l'extérieur et l'intérieur en raison du choc termique généré par la climatisation excessive.

Ces mélanges de... bruns, oranges et rouges en raccord avec une moquette dont les motifs me replongent immédiatement dans Las Vegas parano.

Chaque fois je me surprends à m'imaginer le moment précis où un type a dû choisir dans un cahier d'échantillon épais comme un Larousse un motif qui a dû visiblement se différencier des autres grâce à un obscur critère dont lui seul à la clef....

A ce stade je suis encore sous le charme de la découverte des lieux et non pas encore dans cet état semi végétatif hypnotique induit par le tintement des jetons et de la fatigue.

J'ai juste envie de m'assoir à une table de poker dans un lieu spécial et surtout pas trop envahi de petits jeunes arrogants.

L’ambiance est feutrée, les tables fréquentées majoritairement par des joueurs locaux à cette heure de ce qui n'est plus une journée, mais un flux non-stop qui ne s'arrêtera qu'une fois de retour à Zürich.

Parfait pour commencer en douceur.

Poser mes marques, retrouver mes sensations malgré la fatigue, jouer au cash game sans autre objectif que de prendre du plaisir avec l'aide de mes 5 sens et, si possible, éventuellemement du 6ème pour de belles décisions.

Je dispose mes 2 piles de 100$ respire, observe les visages de mes voisins de table pour déjà m'imprègner de leurs postures, de ce qu'ils dégagent, de leur stress ou tensions.

Regards croisés, un "Hi all" en cherchant à ne pas trahir mes origines.

Mes yeux glissent par automatisme sur les stacks, le bouton et ma position. J

Je ne joue pas les 5 premières mains, rien de bon. J'observe et j'enregistre ce que je peux.

Le bouton arrive à mon niveau. Le croupier deal avec aisance et les cartes glissent vers moi comme une promesse.

Fold, fold, raise en MP, 10$... fold, fold, fold, fold... à moi de jouer.

Je soulève American Airlines et les contemple en comptant 4 secondes dans ma tête avant de les lâcher du regard pour un temps de réflexion.

La routine que je m'impose. Je sens ma pompe qui me rappelle que je ne rêve pas.

Ca y est ! La première main que je joue à Las Vegas, au Golden Nugget, est une paire d'As !

Je prends le risque de slowplay en limpant.

A ma gauche la petite blinde passe et voilà que BB relance ! 40$. MP call. Je fais un minimum de cinoche mais profite de ce premier coup pour un peu de désinvolture que mon envie de jouer justifie parfaitement. Call.

Voilà un premier pot qui fait déjà 121$ ! Miam ! Mais à ce stade je n'ai aucune autre lecture possible que la logique. Aucun historique ni read sur les styles de jeu de mes adversaires.

Le flop...chlic chlic chlic et retournement des 3 cartes: As 5 As... CARRE d'AS ! La claaaaaque !

La BB est contrariée. Il ouvre direct à 60$, MP paie en soupirant. ce coup s'optimise tout seul et je n'ai qu'à attendre que le pot grossisse tout seul ! Après avoir compté mes jetons je montre un peu d'hésitations et je call.

BB joue nerveusement avec sa dernière pile de 100$ et MP regrette son call.

Je vois BB sur KK et MP sur JJ

turn: une brique.

BB fait tapis, MP folde et je call avec un profond plaisir en retournant mes As après ses KK.

Tous ces chips sont poussés vers moi tandis que déjà les cris et autres expressions expensives américaines glapissent autour de moi. Un pot de 500$ (avec mes 200 dedans...) c'est un joli spectacle.

J'empile consciencieusement mes chips quand j'entends soudain le croupier pousser une gueulée au travers de la room sans que je comprenne grand chose.

Je suis encore sous l'effet euphorique de ce coup quand le floor me pose une pile supplémemtaire de 100$ à côté de mes 5 colonnes. C'était irréel..je venais de faire pèter le bonus spécial carré d'As !

Viva L'As Veg'As !

Voilà de quoi gèrer avec une certaine sérénité mes prochaines sessions de cash !blogentry-22454-0-25567300-1415226272_th



6 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×
Unibet : Streaming Open Sinaia
Unibet : Streaming Open Sinaia