Jump to content
This Entry
  • entries
    66
  • comments
    321
  • views
    97709

Three victories don't make you a conqueror...

Bandecdc

2267 views

"Objectif 2014 : gagner, move up, gagner, move up, gagner" Tel était le titre de mon dernier billet, écrit il y a un mois et 5 jours de cela.

 

avait été écrit par un John (c'est mon nom) dégoulinant de confiance, parfois proche de l’arrogance, après une série de 11 sessions positives d'affilée (!) qui m'avait plus ou moins donné un sentiment d'invincibilité teinté de la sensation de marcher sur un nuage et l'impression d'avoir résolu ce jeu de cartes.

Comme chaque joueur le sait, il est plus facile de se rendre compte quand on est dans un mauvais cycle que dans un bon. Et la raison pour cela est très simple : on va trouver tout à fait normal, et juste, de gagner plus que sa part de chance à un moment donné, même si dans l'absolu il est normal de perdre régulièrement des coups qu'on est censé gagner une majorité du temps.

Durant la 3ème semaine du mois de décembre, un membre du CP qui désire rester anonyme m'a contacté sur skype pour me proposer un contrat de staking/coaching. C'est un joueur régulier de très bon niveau, que ce soit en cash-game et en tournoi. Il dit avoir lu mon blog et compris ma volonté affichée de faire progresser mon jeu pour monter les limites et gagner plus. Vous savez, "move up where they respect your raises" comme on dit dans l'milieu, m'voyez.

Bah pour être honnête, j'ai été bien tenté par le contrat. Le staking, pour ceux qui ne savent pas, c'est un mécène qui fourni la bankroll pendant une période donnée (2.000€ dans ce cas) et qui récupère une partie des gains de la personne qu'il stake. Il me propose en plus un coaching personnalisé et une review de mes sessions. Puis il me dit qu'on fait 60% pour lui, 40% pour moi, sur tous les profits que je réalise en 2014.

Sur le coup ça me parait absolument énorme, comme pourcentage. Mais en réalité il s'agit des standards de marchés, quand on propose staking et coaching. Après tout je joue son argent et pas le mien, je n'ai aucun risque personnel.

Autre chose qui m'a un peu gêné, il souhaiterait que je modifie quelques habitudes que j'ai prises dans mon grind, notamment les sites sur lesquels je joue, et mon volume d'heures mensuelles.

Je donne un accord de principe en précisant qu'il faut que j'en reparle à d'autres personnes et que je confirme rien du tout.

A froid, c'était très certainement un bon investissement à considérer, puisque les progrès que je ferais au cours de cette année me permettraient de dégager beaucoup d'argent sur les années suivantes. Mais mon état de confiance étant ce qu'il était, et vu que j'avais enchainé une 12ème session positive de suite avec un petit +64€ , j'ai trouvé suffisamment de confiance en moi pour recontacter le mécène et lui expliquer que je me rétractais, que je pensais que c'était plus dans mon intérêt de continuer par moi-même.

A ce moment là, je suis à +622€ sur le mois de décembre et je n'ai joué que 15h, autant dire que tout va bien.

Bien sûr, comme Karma's a bitch, je réalise le dimanche suivant l'une des pires sessions de ma carrière, en clôturant à -242€ ce qui est beaucoup pour moi, considérant mes buy-ins. J'en récupère +177€ le lendemain toutefois, ce qui conforte un peu mon moral. J'enchaine alors une mauvaise passe assez désagréable, puisque je perd encore -160€ le dimanche suivant - ce qui au passage me fait terminer le mois à +397€ pour 37h de jeu - puis encore -57€ et -67€ lors des premiers jours de janvier.

Un run qui me sort un peu de mon ordinaire "joue petit, gagne petit", la montée de limite ne s'est pas passée comme prévue. Conscient de ma faiblesse psychologique du moment, je décide de sécuriser la somme restante sur mes comptes joueurs et cash-out ma bankroll le temps de faire une pause de quelques jours, quitte à faire l'impasse sur les magnifiques Winamax Séries. Je me rends de plus en plus compte que mon défaut principal au poker, c'est une mauvaise approche psychologique, ça me joue des tours assez fous.

Quoiqu'il en soit, je raconte mes déboires à un ami, qui me propose à son tour de me staker pour repartir en ayant la tête fraiche. Il propose de me prêter 1000€ pour 6 mois, on split les profits nets à parts égales au bout de cette période. Je conserve le BRM et les rooms sur lesquels je suis habitué.

Les membres du chan MTTs m'ont dit plus tard que ce deal était une idiotie, considérant mon niveau et les gains que j'ai accumulés dans le passé "on accepte pas un staking pour jouer des games sur lesquelles on a un edge quand on a la liquidité pour les jouer, nom de nom".

Toujours est-il que j'ai accepté sur le champ, j'imagine que j'avais bien besoin d'un peu de risk free pour quelques mois.

J'ai donc pu jouer ce lundi 20 janvier avec 500€ sur Winamax et 500€ sur Pokerstars qui n'étaient pas à moi. Session bien ficelée puisque je buy-in 22.9% de cette bankroll en une journée en 34 tournois (HARDCORE). Je termine finalement la soirée à +464€ après 9-10h de jeu, en gagnant notamment un deepstack à 550 joueurs à 5€ (big up à mon adversaire qui perd KT vs QT sur Txx pendant le head's up, take that, Universe :P).

 

?do=download

 

?do=download

 

Prochaine session dimanche 27 janvier, qui sera déterminante pour la suite des événements, puisque je jouerais sans doute une bonne cinquantaine de tournois ce jour-là !

 

?do=download

 

A très bientôt donc !



13 Comments


Recommended Comments

J'aime beaucoup ton honnêteté, rare dans ce milieu ou les mythomanes (ceux qui se mentent même à eux même) sont légion... Par contre regarder le bilan après chaque session, je ne suis pas sur que cela te mette vraiment dans une optique positive. Les swings sont violent en MTT...

 

D'ailleurs c'est quoi ton BRM?

 

Sinon comme d'hab un plaisir à lire...

Share this comment


Link to comment

Merci à vous trois ! :) Alors pour répondre à vos questions :

@gounot : game of thrones est une source inépuisable de répliques cultes, je me prive pas de les utiliser dans mes titres ^^

@MrNicolas : quand je dis faire un bilan après chaque session, c'est dans une optique qualitative, est-ce que j'ai bien joué, raté des spots, trop bluffé, pas assez, qu'est-ce que j'aurais pu améliorer etc. Le fait d'avoir recours au staking me permet plus facilement d'avoir ce détachement vis a vis de l'argent, qui est nécessaire pour rester objectif.

@Rookie : lors de la première session j'ai joué les 2-10€ et maintenant que je suis proche des 1500, je vais faire les 5-10€. Si je me rapproche encore des 2000, j'ajouterais les 20€, mais quoiqu'il arrive je dépasserai jamais les 30€ et les 50-100€ bien ciblés (ME wina et Sunday Special notamment)

Share this comment


Link to comment

Je comprends pas tu refuses un coaching/staking à 40/60 pour prendre un staking pour jouer des 10€ à 50/50 derrière. wtf?

 

Pourquoi t'as pas juste recontacté le coach? Il est pas bon?

 

Au final le coaching te couterait 10% de tes bénefs, ce qui parait pas trop cher.

 

Si le coach est bon, tu rates vraiment quelque chose

Share this comment


Link to comment

Oh si le coach était très bon, enfin de réputation en tout cas. J'ai probablement raté quelque chose en termes d'investissement pour le futur. Là c'est surtout l'aide psychologique que m'apporte le fait d'être suivi par un pote, plus le risque 0 que "j'achète" pour la moitié de mes gains, même si c'est objectivement ev- pour moi, et j'en suis conscient.

Share this comment


Link to comment

En general je choisi une heure où il est facile de lancer 6-7 tables sans avoir a trop late reg, comme 14h ou 19h30 et je lance un set assez complet sur une période de 4-5h, voire 6-7h les dimanches. Je peux 8-10 tabler sans aucun soucis, 12-13 tables est le maximum que je peux faire en jouant mon A-game et à partir de 14-16, ça se dégrade. J'ai déjà eu des moments où j'avais mal programmé mon set et je me retrouvais avec 20 tables sur deux sites, à gérer sur un laptop, je faisais n'importe quoi. Du coup depuis je me désinscrit de certains back ups quand je me fais éliminer sur moins de tournois que la normale pour éviter les gros rush (20h-21h30 étant la pire période)

Share this comment


Link to comment

Oh si le coach était très bon, enfin de réputation en tout cas. J'ai probablement raté quelque chose en termes d'investissement pour le futur. Là c'est surtout l'aide psychologique que m'apporte le fait d'être suivi par un pote, plus le risque 0 que "j'achète" pour la moitié de mes gains, même si c'est objectivement ev- pour moi, et j'en suis conscient.

pour 10% de plus t'as la même sécurité et un top reg qui te coach.

Je vois pas comment on peut refuser le coaching puis prendre un staking sans coaching pour 10% de différence.

 

Sans même parler du futur.

Y a de grandes chances que 40% de ce que t'aurais gagné avec le coaching soit supérieur à 50% de ce que tu vas gagner sans coaching.

 

T'aurais refusé le staking en te disant je veux pas lacher 60% de mes gains je comprendrais mais vu qu'en fait t'es prêt à en lacher 50% sans coaching. Je pige pas du tout pourquoi refusé le coaching et pourquoi accepté un staking sans coaching derrière.

Ca semble juste être la décision avec le moins d'ev des 3 possibilités (solo, coaching/staking, staking only)

Share this comment


Link to comment

Oui c'est sans doute vrai, j'ai pas dis que c'était ev+ pour moi, j'ai dis que c'était plus rassurant psychologiquement parlant (en plus c'est quelqu'un que je connais assez bien, donc ça joue aussi)

Share this comment


Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

English
Retour en haut de page
×