Jump to content
This Entry

Yeepaa

  • entries
    30
  • comments
    144
  • views
    20190

Call Me if U Can !

Yeepaa

549 views

Une fois n’est pas coutume on va parler un tout petit peu de technique (enfin pas au sens strict non plus). Que souhaites-t’on réaliser quand on ne fait que payer (I Call !!!) ? On paye en pensant avoir la meilleure main alors qu’on a encore la place de miser, on paye parce que l’on est à tapis, on paye avec un bluff catcheur mais on n’est pas trop sur de remporter la main, on annonce un bon gros call de frustration en se disant qu’on est derrière mais bon que cette ## !!!@@ carte à la river qui change tout et détruit quasiment certainement notre brelan flopé ou notre paire d’As qui ne bat plus rien, etc… etc…

D’un point de vue technique donc, qu’accomplit on par un call pour ne pas miser ? (exceptons donc le call à tapis) – on a de la showdown value et on ne sera payé que par mieux si on relance - > ok, quel est le pourcentage de fois dans ce spot ou on sera derrière et quel est le pourcentage ou l’on sera devant : à partir de là, pourquoi ne pas fold et sauver ses jetons si on sera plus souvent (60-70% du temps) ou pourquoi ne pas relancer si on est à la même probabilité devant ? – on peut poser des équations probabilistiques et dire « si je suis à 60% du temps derrière mais que vu le pot et ce que j’ai a call, je n’ai qu’à remporter le pot 25% du temps et donc, mon call se justifie » - ok sur un précepte purement matheux, oui, mais ! A-t-on des informations sur le vilain en face de nous qui nous indique que l’une ou l’autre des options est meilleure ?

- online par exemple, l’usage d’un trackeur permettant de voir l’agression par street (flop/turn/river) et le W$SD (win $ at showdown – gagne de l’argent à l’abattage) et donc de « savoir » si quand vilain met un barrel (une mise) sur la dernière carte du board (la river et donc 5ème carte)

- live, le type qui dès qu’il bluff vous fait des gouttes de sueur grosse comme les chutes du Niagara mais qui d’un coup à tellement l’air serein que le Dallai Lama semble être un gros nerveux gavé aux amphétamines.

blogentry-70849-0-80446900-1353852432_th

De plus, entre un play de cash game et un tournoi il y a un monde ! si le fait de réaliser ce call vous mets dans une posture où il faudra un miracle (au Bellagio, ils pensent ériger une chapelle à « Sainte Marie la Moule ») pour atteindre les places payés, qu’est ce qui peut nous pousser a payer ??

On pourra imaginer des Fancy play (jeu fantasque) ou un tilt aussi fulgurant que destructeur pour vos petites montagnes de jetons. La fatigue lors d’un long tournoi, le stress bloquant complètement nos neurotransmetteurs et nous incapacitant tellement qu’envisager le bon choix parait impossible.

La présence des tables TV peut avoir un double effet (Kiss Cool inside ?), soit nous rendre nit (serré, peureux) soit nous faire tenter des heros calls pour avoir notre heure de gloire sur GSN et Youtube.

Quelque soit les raisons de payer et donc de ne pas relancer, mettez en balance les arguments, refaite les coups, ramener à votre conscient les moves passés et comment votre adversaire du moment à procéder quand il était max et quand il partait en pampa complète avec sac à dos mais sans canif et uniquement ses coui****.

Un cas concret :

Vous ouvrez avec :
blogentry-70849-0-01526300-1366280509.pn

Le flop vient :
blogentry-70849-0-17034400-1366280516_th

Cbet (Normal et standard… sur un tel flop) mais vous prenez un Check/Raise qui porte les enchères à 60% de votre tapis ! Vous faites quoi ?

Call ici me parait bien ambitieux, à la limite partir à tapis ? (lol) même si il joue Qx assorti à carreau il à un minimum de 15 outs et vous jouez un flip ou bien vous ne jouez plus que 2 outs et êtes vraiment mal.

99% de vous me diront : FOLD

Evidement mais comme tout un chacun, il y a un moment où vous pourrez on ne sait pas pourquoi « CALL ! »

Un exemple rigolo que je vous laisserais chercher sur le net, lors d’un interview Guillaume Darcourt raconte une main en NL2000 (les blinds sont donc 10/20 soit du pognon quand même et pas qu’un peu) – Guillaume fait du Darcourt à savoir que au bouton 64s (assortis) ce n’est rien de moins que AA (bon il y a un historique et avant de voir sa main, il se dit qu’il a AA), bref, le coup se joue avec 3bet et 4bet, il call – flop K52 – pas terrible à part une super ventrale. Il mise en protection de sa paire d’AS (en français dans le texte ;) ), son adversaire envoi tapis pour environ 6000€.

Bon, un peu de cinéma de Guillaume, pas grave, t’as fait le malin, tu vas faire style de … et fold.

Et là, arrive ce dont on parle, il raconte le coup ainsi : « dans ma tête ça fait « Fold, Fold, Fold, Fold, Fold, et « CALL ! », c’est sortie tout seul !» - bon pour la petite histoire il touchera son 4 outers mais le souci n’est pas là.

On pourra ici parler de lecture du deck (paquet de cartes restantes) mais surtout d’un bon gros pétage de cable qu’on à du mal à identifier.

Tout ce que je peux vous conseiller, est de combattre ces calls de frustration, de gambling (je parle de vrai gamble pas des flips), prenez un moment avant d’annoncer call et surtout si vous êtes crevés.

Vous souhaitant bonne chance aux tables, surveillez vous, surveillez les !!!

blogentry-70849-0-76029500-1353852345_th



0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

English
Retour en haut de page
×