Aller au contenu
Ce billet

Skip it imo

  • billets
    14
  • commentaires
    164
  • vues
    53 519

10/07/12 : France vs Canada

Skip

3 326 vues

Bon allez après cette journée de déprime il s’agit de ne pas non plus se laisser aller, il me reste 3 jours sur Vegas et je compte bien en profiter. J’ai fait part à Sylvain de mes difficultés de la veille à accéder au trip en hélico sachant qu’un autre vol aura lieu demain, et il a réussi à me dégoter une place, ce qui me donne de bon matin le sourire. C'est vraiment sympa de sa part puisqu'au final je m'étais juste rendu au mauvais point de rendez vous alors que c'était écrit noir sur blanc dans un mail.

Hier, Zozo jouait le day 1C. J’avais des parts, mais il a lui aussi bust en fin de journée. Je le retrouve donc vers midi et demi pour faire un petit debrief. Comme je me suis broke, je lui propose d’aller dans un des restos où la gift card fonctionne. Pas de buffet cette année au Caesars pour cause de travaux, nous allons donc du côté du Ballys, d’autant plus qu’on pourra y jouer en CG par la suite. On nous indique qu'il n'y a pas de buffet non plus au Ballys, mais qu'il y’en a un au Paris, juste à côté. Bon allez va pour le buffet du Paris...

Quelques minutes de queue puis 24$ l’entrée, le moins cher que j’ai vu jusqu’alors. A vrai dire ça me fait plutôt peur. La salle est relativement petite par rapport aux autres buffets, et le choix assez limité. Ils ont tenté de faire plusieurs zones, par régions gastronomiques françaises, mais très franchement ça n’est pas très réussi. C'est tout de même une ambiance assez rigolote, en fait le buffet s'appelle "le village" et on comprend très vite pourquoi.

p382248-Las_Vegas-Paris_Breakfast_Buffet.jpg

Fait amusant : il n’y a pas de “french fries” au buffet du Paris :)

Je mangerais malgré tout pour 4, étant donné que je n’ai rien mangé la veille, en tentant de placer quelques fruits et légumes pour me donner bonne conscience. Zozo m’explique quant à lui qu’il a eu une table difficile et qu’il n’a pas réussi à passer un seul steal ou un seul cbet.

Pendant ce temps se déroule le day2b, dans lequel sont notamment encore en course Olivier et Bobi, à qui l’on souhaite bonne chance par SMS. Ferdi de son côté me dit qu’il s’est levé à 4h du mat’ pour descendre en rando au fond du grand canyon et qu’il y fait environ 50° à l’ombre. Je suis bien content d’avoir décliné son offre :)

Après le déjeuner nous irons donc à la poker room du Ballys avec Zozo nous inscrire en 1 / 2. Je vais donc au ATM retirer 500$. Il y’a un hic, il semblerait que j’ai dépassé le plafond autorisé. Panique complète je m’imagine en train de bust mon compte en banque en appliquant la martingale de la roulette toute la soirée du 8. Je tente 400 ça ne fonctionne pas, 300 non plus, 200 oui. Bon, mettons de côté nos craintes, ça doit être un signe, je peux retirer très exactement une cave de 1 / 2 !

Le temps de faire part à Zozo de mes déboires, et viens notre tour. Malheureusement pour la première fois du séjour, le floor nous demande une pièce d’identité valable pour nous installer : ID américaine, Passeport ou … Permis de conduire ! Lol. Nous protestons en disant que c’est quand même assez obvious qu’on a plus de 21 ans, mais rien n’y fait et nous décidons alors de partir pour le Planet Hollywood, dont la room à déjà fait ses preuves.

Nous arrivons quelques instants plus tard mais alors que je m’assied sans problème, Zozo connait à nouveau quelques problèmes d’authentification et est contraint à aller chercher son passeport au Mirage … Connaissant son âge c’est vraiment drôle mais bon soit. Pendant ce temps, Bobi m’annonce malheureusement qu’il a bust et je l’invite à nous rejoindre.

Ma table est extrêmement soft, pas mal de jeunes mais tous terriblement exploitables. Je sympathiserais très vite avec mon voisin de table, un californien qui vient claquer tous les 3 mois un peu de pognon à Vegas avec sa femme, le temps d’un week end prolongé. Il joue au basket et tandis qu’on discute NBA, le softplay est de rigueur. Bon a vrai dire il était extrêmement prévisible, et du genre à donkbet pot / fold avec :7x:6x sur :Tx:9x:8x (oui, oui un bet pour info quoi :lol: ).

Je ne me souviens pas de coups majeurs mais j’ai littéralement marché sur la table, pas scared money pour trois sous même si j’étais full bankroll, et je monte jusqu’à 450$ sans aucun showdown avant ce coup : un mec limp, un ricain prof de maternelle que j’aime bien mais qui est lui aussi super prévisible relance à $7 alors qu’il fait $12 UTG quand il a du jeu, je le 3bet à $20 avec :5c:2c et tout le monde couche sauf lui qui complète.

Le flop arrive :Jd:7c:4s et il donkbet à $20. Sa line pue la faiblesse, je décide de le raise pas trop cher flop pour récupérer un peu plus d’argent si il choisit de payer, et d’envoyer la couscoussière turn. $50 donc, mais il tank fold dès le flop, me suppliant de lui montrer qu’il a fait un bon laydown. Je lui dit qu’il vaut mieux qu’il ne sache pas mais il insiste et je le laisse retourner mon jeu. Il tilt complet et me demande comment je fais pour être génial à ce point. Rofl il est gentil ce jeune homme :)

Un jeune frenchie à la table en profite pour me saluer et m’expliquer qu’il suit assidûment clubpoker, toujours marrant à l’autre bout du monde. Bon malheureusement ce showdown aura été catastrophique puisque loin de vouloir me calmer comme j’aurais du le faire, j’essaie de poursuivre l’aggression, et vais me heurter à un mur face à un mec complètement tilté par la perte successive de deux caves (sans aucun lien avec moi) qui va me call down 3barells avec :Tx:Tc sur :Kc:9c:2d:8s:As alors que j’avais :Qc:Jd.

Entre temps Olivier m’indiquera qu’il a bust à son tour, décidément, tous mes poulains bustent les uns après les autres, il ne reste plus que Gaby auprès de qui j’ai des parts, autant dire de la deadmoney :lol: . Malheureusement je ne serais pas plus en veine en cash puisque je ne gagnerais plus un coup à partir de ce :Qc:Jd, descendant petit à petit à 80$, après avoir notamment perdu :Qx :Qx < :Ax :Ax 80bb deep.

Du coup quand Gaby justement me propose de le rejoindre au Paris pour boire un verre, je snap call pour éviter de spew le reste de ma bankroll. Bon par contre si il me propose ça c’est qu’il a bust lui aussi, erf, toute ma vie les swaps moisis :)

Je fais part à Zozo et Bobi de ma motivation à aller rejoindre Gaby au Paris et ils se joignent à moi, étant eux aussi down et en ayant marre de jouer (surtout Bobi puisqu’il a bust un peu plus tôt du ME).

Très modestement, Gaby nous donne rendez vous “Chez Gabi”, le salon de thé / steackhouse du Paris. Je propose à Olivier de nous rejoindre pour qu’il se remette de son bust tandis que nous arrivons à destination. L’hôtesse d’accueil nous indique que c’est fermé, mais je lui rétorque que nos amis sont à l’intérieur et qu’ils nous attendent. En fait, Gaby est avec toute sa colloc et Duhamel semble avoir obtenu l'ouverture d'une table. Bon j’avais pas compris ça mais va pour boire un verre avec eux.

parismonami.jpg

LeSnake est de la partie lui aussi, je l’avais croisé rapidement dans les couloirs du Rio, mais ça fait plaisir de lui parler un peu, vraiment un mec cool. Je m’offre un petit cocktail pour le quart de ma bankroll restante, que je savourerais jusqu’à la dernière goutte, apprends que Gaby a bust sur un joli spew des familles (tapis préflop avec JJ 120bb deep :) ) mais il en ri de bon coeur, il avait swap 75% :lol:

Olivier nous rejoint au moment ou nous sortons, et tandis que la plupart des québécois vont en boite, nous décidons avec les français et LeSnake, GabyGaby et sa blonde d’aller au GoldCoast nous faire un petit bowling. Ca tombe bien je n’avais ni l’envie ni les moyens d’aller en boite, et voilà enfin un jeu où la variance ne devrait pas trop m’affecter ;)

Plutôt que de prendre deux tacos à 15$ nous nous offrons une limo à 50$ que LeSnake snap négocie à 40$, et nous décidons de flipper le règlement de la course au Bowling (le moins bon payera la note). Bon c’est un peu un hustle parce que je suis pas mauvais à ce jeu, mais ça rajoute un peu d’intérêt à la partie.

Lz24w.jpg

Gaby, toujours aussi heureux de figurer dans mon blog

:lol:

Le GoldCoast est un vieil hôtel à proximité du Rio, et par conséquent en dehors du strip. Comme tous les hôtels de seconde zone à Vegas, il est bien moins agréable et moins bien fréquenté que les hôtels du strip, ça sent le renfermé et le tabac froid, et la population est bien moins fringuante que ce dont nous avions l'habitude au cours des derniers jours (beaucoup de vieux brokes, et les serveuses sont presque laides). Cependant nous rencontrons pas mal de jeunes attirés par le bowling et l’alcool pas cher. Car si il y’a bien un avantage à ce genre d’endroits, c’est les prix coupés. Après plus d’une semaine habitués à payer quoi que ce soit une fortune dans nos hôtels de luxe, c’est une vrai surprise de payer 3$ pour deux parties de bowling + location des chaussures et 5$ pour un pichet de bière …

Le bowling est immense, une cinquantaine de lignes, et nous sommes très rapidement installés sur deux lignes conjointes. Le temps de choisir nos boules préférées, et c’est parti ! LeSnake, Gaby et sa copine d’un côté, Bobi, Olivier, Zozo et moi de l’autre : Québec vs France ! Le niveau est assez homogène, même si Gaby nous fait croire pendant un temps qu’il est lamentable, avant d’enchaîner les spears pour finir en tête de la première partie aux côtés du Snake. En queue de peloton, ça se jouera entre Zozo et la copine de Gaby. Zozo gagnera d’un petit point sur le dernier lancé, mais grand prince choisira de régler l’addition.

dCBzY.jpg

Team Canada

La deuxième partie aura pour enjeu le règlement du bowling, et, suite à l’affront des deux premières places trustées par les québécois lors de la première, je me ferais un devoir de la remporter, tandis qu’Olivier finira bon dernier. Bobi pendant ce temps, affichait une insolente régularité, révélant son côté sportif de haut niveau :)

Les pichets ont défilés et alors que le bowling touche à sa fin je propose alors d'aller nous faire un beer-pong. Les québécois, assommés par la défaite, décident de rentrer, mais LeSnake me confie que malgré la fermeture du O'Sheas (où se déroulaient tous les ans les championnats du monde de beer pong avec 50k$ à la gagne !), on peut encore jouer au Bills. Bills it will be then !

Nous voilà donc reparti en taxi avec Zozo, Bobi et Olivier. Le chauffeur nous indique qu'on ne peut plus jouer au beer-pong à Vegas et qu'il y'a mieux à faire à cette heure, mais nous tenterons tout de même notre chance au Bills. Bien nous en a pris puisqu'il y'a effectivement une dizaine de tables à disposition. Nous achetons de quoi jouer puis nous installons pour cette partie que Bobi m'avait promise. Bon au final je me mettrais avec lui et je dois dire qu'il a tenu son statut puisqu'on a mis une déculottée à nos adversaires.

s3bAL.jpg

Je passerais rapidement sur les détails puisqu'Olivier à déjà fait mais c'est vraiment un jeu sympa, où le fair play domine comme en témoigne cette vidéo qui retranscrit bien l'ambiance au cours de notre partie :

(notamment vers 8m25)

La fatigue commence à se faire ressentir à la fin de notre deuxième partie, mais nous ferons tout de même un rapide tour au craps où comme l'a dit Olivier nous avons eu le droit à 100$ en jetons pour 80$ investis (sympa le Bill's :D ) pour finalement tout perdre de façon assez improbable statistiquement (notre technique était pourtant bien rodée m**de ! :lol: ).

WhpuG.jpg

Une chance d'admirer le symbole de ma réussite (la casquette remportée lors du freeroll)

On se retrouve finalement sur le coup de 4h à chercher le numéro du Rhino, que je finirais par dégoter auprès du desk de l'hôtel après m'être fait filer le numéro de la limo du saphire par un mec douteux qui m'assure que le Rhino est passé derrière son stripclub dans les classements. Non mais osef nous on veut la légende !

Mais encore une fois le Rhino nous passera sous le nez après que le chauffeur de la limo nous indique au téléphone qu'il y'en avait pour 15 minutes d'attente alors que nous étions déjà en train de poireauter en bas du Caesars. Bon il est 5h du mat, on commence vraiment à fatiguer sévèrement, ça serait dommage d'aller au Rhino et de ne pas être en mesure d'en profiter ! Allez on se fait la promesse d'y aller plus tôt dans la soirée de demain, et on va se coucher.

Un peu resté sur ma faim donc, mais malgré tout passé une très bonne soirée, le moins que l'on puisse dire, c'est que ça va mieux que la veille :) Vivement demain !



4 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SCOOP
PokerStars : SCOOP