Aller au contenu
Ce billet

Skip it imo

  • billets
    14
  • commentaires
    164
  • vues
    53 524

03/07/12 : Premier jour et prises de marques.

Skip

2 871 vues

Comme prévu après avoir sombré à 20h, je suis complètement jetlaged et me réveille à 4h30. Le temps de visualiser un peu mes différentes options et ayant un excellent souvenir de la poker room du Mirage de nuit, je décide d'aller ramasser les drunk players sur la 1/2.

A ma grande surprise le casino est presque vide et seule une table tourne à la poker room. Il s'agit d'une 1/2 où 8 joueurs s'affrontent avec des tapis plutôt conséquents. Une fois cavé à 200$ il me faudra d'ailleurs peu de temps pour repérer les "sharks" de la table, un norvégien ayant 800 devant lui et un asiat qui a un peu moins mais qui semble savoir ce qu'il fait.

Le reste des joueurs est d'un niveau aussi élevé que la sélection de films que l'on m'a proposé dans l'avion (oui, ça m'a marqué) et c'est donc plutôt serein que j'attaque cette session, d'autant plus que l'ambiance est excellente, bien aidé par notre ravissante croupière mexicaine, appelons la Natasha.

Je rentre dans beaucoup de coups et essaye d'imprégner mon rythme à la table, mais mes trop nombreux bluffs ne passent pas et mon image n'a de cesse de se détériorer. Je suis contraint à aller rebuy 100$ et calmer un peu le jeu. J'en profite pour sympathiser avec mon voisin, John, qui ne parle pourtant pas un mot d'anglais (au sens propre du terme, je serais d'ailleurs sont interprète tout au long de la partie), en bon français qu'il est.

Tandis que je stagne aux alentours de 200$, une chose étrange se passe, Natasha rend la veste, va au cashier récupérer ses pourboires puis s'assied à notre table avec 100$. Vous l'aurez compris, la croupière, copine comme cochon avec la dealeuse qui vient de la remplacer, joue avec nous. Bon évidemment personne à table ne peut résister à son sourire et tout le monde ferme sa gueule, mais petit WTF commême.

Rien de rigged en tout cas, puisque je commencerais alors à grinder tranquillement, beaucoup de petits pots, sans prendre trop de risques, bon entraînement pour les WSOP donc. Bon le fait que les deux sharkys du début soient allé se coucher aide peut être. C'est alors que vient ce coup :

Je raise à $7 en MP avec :Ts:Td, payé par 3 mecs.

Flop :Kc:Tc:2h Fish en SB donkbets $15, BB fold, je call, CO fold.

Turn :6h il bet $25 et je tank raise $65, qu'il s'empresse de payer.

River :9h, pas exactement la meilleure carte du deck.

Il check rapidement, et après encore un peu d'acting je le pousse à tapis pour $85.

Je pense en effet qu'il a très peu souvent les coeurs et même si j'ai peur de :Qx:Jx je pense que j'ai encore beaucoup de value à prendre contre cet énorme fish.

Il tank un peu puis call énervé avec :Ks:8c avant de rage quit en découvrant ma main.

Ce coup me remet bien en scelle, et je continue à grind tranquillement, jusqu'à atteindre environ 600$.

Vient alors un coup plutôt propre, que je vais tâcher d'exposer objectivement :

Mon poto John a eu quelques emm**des avec sa nana pour être resté toute la nuit à la table de poker, et ça fait plusieurs tours qu'il parle de partir la rejoindre. Cette fois il semble bien décidé et dit "Allez dernière main", en commençant à ranger ses jetons dans un rack. Il gagne le pot avec un random brelan, et s'apprête à partir, mais la croupière lui donne des cartes. Je lui dis en rigolant "Les regarde pas, tu va le regretter" mais il les regarde ...

Pendant ce temps là après 2 limps je raise à $10 avec :7h:9h, et John donc, flat (il m'a 3bet à plusieurs reprises avec KQ+, donc je le vois ici sur une petite ou moyenne pp. Les deux autres limpers payent (je leur ai appris quelques orbites au préalable que "qui paye 2 paye 10", ils suivent donc scrupuleusement mes conseils :))

Flop :2h:2c:3s, parfait, un bon spot de 3barell, en plus j'ai un backdoor lol.

Ck, ck, je cbet $17. John snap call et les deux autres foldent.

Mon read se renforce, il a une pp, et mon 3barell sera ultra profitable, surtout qu'il doit leave, et ne veut pas perdre gros sur le dernier coup.

Turn :Kd, que demande le peuple, il est supposé fold 100% là. C'est parti pour un 2barell à $36, mais John paye à nouveau. NP, je suis toujours assez sur de moi, même si le petit "Ah l'enfoiré" qu'il place ne me réconforte pas vraiment (tant pis, va falloir envoyer la couscoussière).

River :9c, qui me donne une paire. Bon, si mon read est bon, il a très souvent une paire entre le 4 et le 8, bien sur parfois :3x :3x ou :Tx :Tx mais bon je décide de prendre la showdown equity de ma rivered pair, absolument persuadé qu'il va check behind.

Sauf que John décide de bet $55. Wow. Il représente genre rien d'autre que :3x :3x là. Qui plus est je l'ai déjà vu transformer une paire en bluff. Je le fixe un peu, il a vraiment pas l'air à l'aise. Allez, call. Il retourne :5h:2h et je whine comme un conn**d, le laissant partir dans un mood "désolé pour toi mec" (enfin bon probablement un peu content de prendre ce pot loul). Pas cro cro compris sa décision pf, méban nh sir.

Arf, on a perdu pas mal sur ce coup, le moral est pas au mieux. Heureusement quelques minutes seulement après le départ de John, la chatte pointera le bout de son nez :

Vilain est arrivé il y'a peu à la table et semble solide, avec 200$ devant lui environ. Il raise d'EP à $7 et je décide de flat avec :Ah:Ad, espérant qu'un des shorts stacks en blinde envoie la boite, même si c'est pas vraiment le style de la maison, ou que la joueuse expérimentée au bouton place un petit squeeze des familles.

Finalement tout le monde se couche, mais le flop est plutôt fun :

:Ac:2d:As oO

Vilain cbets $10, je flat après un très léger acting.

Turn :9d vilain 2barell $15 avec quelques tells de faiblesse. Je tank call.

River :Td vilain réfléchis brièvement puis 3barell $30.

Je l'observe longuement, feint le décellage de bluff puis raise à $90.

Il prend 2 secondes puis shove pour 150 environ.

Je snap bien entendu et retourne mon carré floppé tandis qu'il avait :Tx :Tx pour un rivered boat.

Exclamations à la table puis dans la salle. Je pense dans un premier temps que j'ai le droit à du champagne, mais en fait non, je suis qualified pour le jackpot bonus, qui consiste à jouer une partie de video poker avec une mise de 50$ offerte par le casino.

Je fais 2 paires et empoche donc 100$ de mieux. MBN.

fST7z.jpg

Je jouerais encore une petite heure sans rien de bien intéressant à raconter, puis Ferdi viendra me retrouver à la poker room vers 11h pour qu'on se bouge à l'autre bout de Vegas. En effet nous avons décidé d'aller déjeuner au In'n'Out, les fameux burgers de la côte ouest.

Départ 11h30, il fait déjà une chaleur écrasante, et la sortie du casino et de sa clim me donne presque envie de renoncer. Enfin bon j'ai tellement entendu parler de ces burgers qu'il en faudra plus pour me décourager. On nous a dit que c'était au niveau du Tropicana. On décide donc d'aller choper le monorail au Harras. 5$ chacun pour faire 500 mètres, on aurait mieux fait de prendre le tacos :)

On arrive finalement au Ballys, puis au Paris que nous empruntons pour rejoindre le strip, que nous devons traverser pour accéder au Cosmo, où l'on nous dit qu'il faut aller jusqu'à l'Excalibur pour accéder au In'n'Out à pied. Bon on se coltine encore quelques traversées de casinos, au plus grand plaisir de Ferdi qui découvre cet univers, puis nous prenons la route qu'il nous a été indiqué. Je me rends compte pour ma part que la ville a déjà changée depuis mon dernier passage il y'a un peu plus d'un an et demi. C'est vraiment un paysage en perpétuelle évolution.

77SMB.jpg

Seulement au bout d'un moment nous nous retrouvons séparés du restaurant par le Las Vegas freeway, un autoroute parallèle au strip. Il faudra passer par une zone interdite aux piétons et cotoyée par les clodos du coin pour enfin accéder au Graal, vers 13h. Bon, on le saura désormais, pour aller hors du strip, quoi qu'on vous dise, il faut prendre la voiture.

0Vfzf.jpg

QcLoV.jpg

L'endroit est bondé malgré son accessibilité limitée, c'est une pagaille sans nom. Il y'a environ 2 fois plus de gens que de places disponibles, certains courageux ont même préféré braver la nature en s'asseyant dehors, sous un cagnard ahurissant. Pendant que Ferdi tente de trouver une table qui se libère je fais la queue. Le menu est plutôt simple, on a le choix entre un burger, un cheeseburger et un "double-double" qui consiste juste à doubler tous les ingrédients du cheese. A vrai dire il faudra que j'y retourne car je viens de voir sur le net qu'il existe un secret menu :) (http://badmouth.net/in-n-outs-secret-menu/)

f4jox.jpg

Bon bien entendu je prendrais un menu double double, tandis que Ferdi se contentera du burger. 12$ à peine pour 2, surprenant étant donné la réputation de la boutique, mais peut être cela y contribue t-il (et encore, j'ai pris des large drinks comme un con, alors que c'est unlimited refill). On me file un numéro, et j'attends qu'on m'apelle, tout en aidant Ferdi à chercher une table. Ce dernier finira par en trouver une et quelques instants plus tard nous pouvons déguster.

C'est franchement super bon, aucun rapport avec un Mac Do, j'ai presque la sensation de bouffer sainement avec ce burger plein de vie, et les frites faites maison sont très réussies. Bref, pas déçu malgré mes expectations, je reprendrais même un cheeseburger pour la route.

Bon, il est environ 14h30, j'aimerais désormais faire un tour au Rio pour rencontrer Sylvain, qui est mon contact chez Barrière dans le cadre de mon package. Nous prenons donc un taxi qui attendait sur le parking du In&Out, puis arrivons rapidement dans l'antre des WSOP.

J'étais déjà venu au Rio, mais la partie réservée aux World Series était alors fermée. J'ai donc découvert pour la première fois cet incroyable spectacle en arrivant dans la pavillon room, où plusieurs centaines de tables et plusieurs milliers de joueurs sont soigneusement disposés. Vraiment fascinant.

NGpDx.jpg

Nous restons plusieurs minutes à contempler le spectacle, puis passons rapidement voir la Brazilia room avant de rentrer dans la fameuse Amazon room, où se déroule alors la table finale du 1million$ event, 1drop. L'ambiance est très particulière, beaucoup de public et beaucoup d'argent en jeu ($18M à la gagne). 6 joueurs restants, dont Phil Hellmuth, Guy Lalibertée et Sam Tricket. Pour la petite histoire ça sera finalement Esfandiari qui empochera la pactole et décrochera au passage le spot de #1 de la all time money list, probablement pour un long moment avec environ $8M d'avance sur le deuxième me semble t-il...

Jutuy.jpg

Finalement nous nous dirigeons vers la salle de presse à la recherche de Sylvain, mais il ne semble pas être là, ce que nous confirme Rémi Biechel que nous croisons et qui nous dit qu'il reviendra d'ici une heure. Après avoir rail un peu Thibavol, Xmouss et Gloub sur le $1500, nous irons spew quelques $$ à la roulette et aux machines à sous, assistant parfois à d'étranges spectacles comme cette serveuse qui tout à coup monte sur scène le temps d'un instant, pour une danse des plus sexy.

LTFCM.png

Je retrouverais finalement Sylvain vers 17h, qui me filera mon portable US et mes gift cards Caesars entertainement (1k pour la bouffe et $250 pour le SPA), et qui vérifiera avec moi le planning de ces prochains jours :

Un programme détonnant

5 juillet : soirée de bienvenue au Pure.

6 juillet : tournoi freeroll avec les autres qualifiés, avec TF sur la table principale des WSOP

7 juillet : sport & spa pour cartonner le lendemain

8 juillet : day1B du main event

9 juillet : tour en hélico au dessus du grand canyon

10 juillet : day2B du main event

11 juillet : Mystère du cirque du soleil

12 juillet : day3 du main event

etc. jusqu'à la tf obv.

On repasse rapidement dans le rail pour constater que Gloub est out mais que Thiba et Mouss sont still in, puis alors qu'on regarde un peu la tf du 1drop, on décide de rentrer parce que Ferdi ne se sent pas bien et pense avoir chopé la crève. Navette pour le Harras, traversée pour le Caesars, et au final tandis que Ferdi rentre j'irais faire quelques emplettes.

Retour vers 20h à la chambre après une studieuse observation des tables de craps (il faut VRAIMENT que j'apprenne ce jeu ça à l'air très sympa) et avoir regardé sur ESPN Antonio malmener Tricket. Bon pas question de refaire la même erreur qu'hier, on va tenir. A vrai dire à l'heure où j'écris ces lignes il est 23h et je suis suffisamment fatigué pour refuser l'invitation de GabyGaby (rendez vous compte) à me rendre au Voodoo, le rooftop club du Rio que j'avais pourtant mis sur ma todo list. Je finis par me coucher un peu avant minuit.

Il faut vraiment que j'arrive à faire une bonne nuit de sommeil, car demain c'est le 4th of July, la fête nationale américaine, et les deux Juliens débarquent de NewYork. Ils taffent dans la finance et ont l'air bien chauds pour spew quelques $. Bon comme ils sont chiants à s'apeller tous les deux Juliens, on les apellera Ponzi et Madoff.

à suivre, donc ;)



36 Commentaires




Commentaires recommandés

va voir "o" et "k" cirque du soleil ca reste les must en matiere de spectacle, sinon pour les boites c 'est xs, surender et marquis, et pour les resto yen a plein, mais je te conseil d'aller jeter un coup d'oeil au switch du "encore" le decore change pendant ke tu bouffe et en plus c vraiment bon sinon pour les boite de strip , va au rhino, tu regeretteras pas, et si ta dautre question, contacte moi en mp, je suis encore a vegas jusqu'au 7 juillet, n'hesites pas, sinon good luck pour le main...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Très bon style, beau sens de l'observation, bien sympa à lire.

Merci pour le partage et pour toutes ces anecdotes !

Lol @ the "reverse balla style" $20 trick & the imdb 2.5 airline movies.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SCOOP
PokerStars : SCOOP