Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    63
  • commentaires
    839
  • vues
    614 148

Maison du Bluff, les coulisses : Verdun sur la Costa del Sol

ArtPlay

5 763 vues

Salut à tous,

La dernière fois que j’ai posté un report en quasi direct de mes palpitantes aventures, j’étais au main event FPS, et venais de finir 10è. Contexte radicalement différent aujourd’hui, puisque j’ai été embrigadé, je ne sais plus trop comment – GHB ? – dans une émission de télé-réalité. Oui, oui, moi, Sylvain Ribes, au pays du contenu racoleur et polémique. Je rappelle à tout hasard la gueule que j’ai histoire que vous soyez certains de bien situer :

artplay2-880659.jpg

Voilà, donc là l’écolier, le garçon à lunettes bien sous tout rapport, c’est moi. Non, je n’ai pas quinze ans. Oui je vais me retrouver à la téloche côte à côte avec lui :

9bb54f34ea16b12ec94bec589c8b81de_11.jpg

Rassurez-vous toutefois, je ne crois pas que la prod’ ait prévu de plan torse nu pour moi. Enfin … Je ne crois pas, sait-on jamais... Car voyez-vous quand on voit le rendu final de ces émissions, on ne s’imagine pas, mais alors VRAIMENT pas, le bazar et la somme de travail que ça peut-être.

De Marbella à Verdun

Maintenant que les effets de la substance qu’Alexis Laipsker m’a fait ingérer pour me faire venir ici se dissipent peu à peu, je crois me rappeler quelques petites choses. Il y a de ça quelques mois quand il m’a parlé du projet, il a fait mention d’horaires tranquilles, de vacances, de la belle vie en somme. « Emmène ta copine » m’a-t-il même dit (fallait pas me le dire deux fois, je l’ai directement foutue dans ma valise, c’est Kawa Production qui paye le colossal dépassement de franchise bagage). Mais c’est un petit filou (!) le directeur de la Maison du Bluff, car je dois dire que, même si je n’ai pour l’instant bossé qu’une soirée (hier soir, le lundi 10) en étant arrivé dimanche midi, j’entrevois déjà qu’il va y avoir du boulot.

Bref. Au fil de l’écriture je réalise qu’il pourrait être pas mal de recadrer un peu cet article. Je me suis lancé dedans à la base pour essayer d’un peu rendre compte du travail accompli ici, également lui rendre hommage et pour l’instant, en clair, je me plains. Oui je vais avoir un peu de boulot, oui je pense régulièrement finir sur le coup de 3-4h du matin (je ne commence pas trop tôt rassurez-vous, faut pas déconner). Mais par rapport aux gens de la technique, de la production (je sais pas trop comment ça s’appelle en fait ces machins de télé là), je ne fais rien du tout et je suis absolument admiratif de la charge de travail qu’ils abattent. Au lieu de geindre, je vais donc un peu vous retracer ce que j’ai vu et fait depuis mon arrivée.

Ah oui … Pourquoi la référence à Verdun ? J’en sais rien, je cherchais une image forte pour dire que c’était le bordel, mais si les Espagnols et les Anglais pullulent sur le tournage, je ne crois pas avoir vu l’ombre d’un Allemand.

Résumé des événements

Dimanche 13h.

Arrivée à l’aéroport de Malaga avec mes bagages (et ma copine, donc), je rencontre Arturo, sympathique chauffeur espagnol mandaté par la prod’, ainsi que deux membres de l’équipe, dont un jeune homme qui nous dit avoir travaillé sur Secret Story à l’écriture des textes de la Voix. Oui, c’est sûrement lui qui a passé des nuits à trouver la fameuse phrase d’accroche « Ici la Voix ! ». Gros boulot 8|. Amusant de rencontrer quelqu’un qui fasse ce métier, amusant d’ailleurs que ce métier existe. Bref, Arturo nous amène directement à la Villa El Caño, rebaptisée pour l’occasion la Maison du Bluff. Je vois des gens stressés et pressés partout alors qu’on est dimanche. Naïf que je suis. « Dimanche c’est le jour du Seigneur et moi, jeune de bonne famille, je pensais que ce serait un jour off ». C’est la télé mon p’tit Sylvain, on bosse ici.

Je me promène un peu, regarde par-dessus les grilles vers la piscine de la maison, et au lieu de mater les gonzesses comme n’importe qui j’aperçois Tilou. PAAAAAAAAAAAAWWWWWW mon cerveau passe en mode destruction massive de Madeleine de Proust :

p1000051.jpg

Tilou sur mes épaules, il n’y a pas si longtemps, c’était les Degens à Marrakech !

Tout de suite je croise Alexis « oui alors il faudra peut-être que tu viennes ce soir, enfin ou peut-être pas j’sais pas trop, on va faire une table avec un pro et les candidats, ils vont vous staker vous allez essayer de leur prendre des jetons, ça va être marrant ». Car Alexis ne s’épanouit jamais autant que lorsqu’il cherche des solutions pour casser la baraque aux candidats, le savoir vous aidera à comprendre tout ce qui se passe dans l’émission. Il a l’air assez speed, ça a l’air assez aléatoire on conclut ça d’un « tu me rappelleras ». On sait pas bien qui rappelle qui, quand, mais on verra.

Je discute un peu à gauche à droite avec des gens de la prod’. « Ouais vous voyez les gars, j’ai pris l’avion ce matin à DIX HEURES !!, je suis fatigué ». Evidemment quand ils me répondent qu’ils ont dormi 2h ya 36h parce qu’il fallait terminer le montage des séquences pour le premier prime du lundi, je décide de me taire et de partir faire ce que je fais le mieux, glander dans mon aparthotel grâcieusement fourni par Kawa (http://www.albaytresort.com/). Travaillent trop les gens à la Villa. Mauvais pour moi.

Dimanche 23h-00h.

Je bust du Team Pro Challenge et je commence à m’inquiéter. « Tiens je dois la faire cette table TV avec un pro (le pro, c’est moi, j’ai du mal à m’y faire moi aussi) ou pas ? ». Je contacte Benjamin Bruneteaux, Community Manager à Paris, homme couteau-suisse-chauffeur-croupier-commentateur-coordinateur ici, qui m’annonce finalement que c’est bon, Yuestud s’y colle. Au lit Sylvain, il est tard et tu as eu une dure journée. Eh c’est pas mon métier moi la TV.

Lundi 18h.

Alors que je suis tranquillement en train de prendre l’apéro chez un balla nommé Yuestud, également en compagnie de Yohann ‘Comoyetyiltrucvinia’ Aubé qui lui aussi va coacher les candidats, coup de fil de Benjamin « Les gars, prenez la navette de 19h30 pour la villa, on a du taf pour vous ! ». Ca y est, je vais faire mon entrée dans le monde de la télé. A moi les millions. Oui, à la télé tout le monde est riche !

Lundi 20h30.

Après une arrivée un peu tardive de la navette (demi-heure standard de politesse, à leur décharge les ¾ des navettes sont assurées, non pas par des chauffeurs, mais par des gens de la production), Alexis nous saute dessus pour nous détailler un peu le plan de bataille et ce que nous allons avoir à faire. Ca donne quelque chose comme « Yuestud toi tu vas coacher Caroline, les deux autres hummmm hmmm baaaaaaah, ya des commentaires et une table à jouer hmmmmm baaaaaaaaaaaah on va voir ! ».

Caroline pour mémoire c’est une candidate qui a été castée sans savoir jouer au poker. Du tout. Petit défi donc que se lance la prod’ : au bout de l’aventure elle est censée savoir tenir ses cartes. Petite pensée pour Yuestud qui va devoir faire le gros de la mise à niveau. Eh oui. Coaching personnalisé c’est ça Julien. Rengagez-vous qu'y disaient.

De mon côté en définitive je vais me retrouver à commenter le WebCast de la partie TV avec Benjamin et Yohann : http://www.lamaisondubluff.fr/live de 21h30 à 23h30. Expérience vraiment super sympa, ton détendu, grosse déconnade. Je vous conseille d’ailleurs fortement de jeter un œil au Webcast lors des parties même si vous n’êtes pas un afficionado de Real TV, je pense que ça doit être de toute façon marrant. Et puis on commente quand même dans un chiotte donc vous nous devez de faire l’effort d’écouter :

IMG_20111010_225913.jpg

Notez la baignoire à l’italienne à l’arrière-plan

Bref on termine le Webcast, et je dois ensuite enchainer par le commentaire d’un Heads-Up entre Cathy et Aïda. 52 minutes pour la TV. J’ai un peu la « pression » dans la mesure où il se fait tard (23h30 coumême !) et où autant le Webcast bon, c’est du direct et on raconte un peu les conneries qu’on veut, autant pour la TV faut que ce soit propre et pas TROP con. Pas moyen par exemple de disserter sur le physique plus ou moins avantageux des candidates ou quoi. Quelle tristesse. Mais il faut le faire, et nous attendons donc avec Alexis que l’émission soit montée, habillée (présence des incrustations des cartes, montant des relances, etc) et que Sofiane, l’ingé son, ait reçu la bande.

Nous avons finalement dû attendre jusqu’à 1h30 du matin pour commencer. Et terminé à 4h30 après un plantage, pour rentrer à 6 et un chien qui pue dans une voiture prévue pour 5. C’est à ce moment là que j’ai réalisé la cause profonde des retards et de la relative désorganisation qui règne. Et qu’il était vraiment difficile de blâmer qui que ce soit, si râleur soit-on. Car la réelle difficulté de cette émission, et je pense de toutes les émissions de ce type, est qu’en permanence, les techniciens travaillent à flux tendu. Comprendre par là qu’avant que l’ingé son puisse nous enregistrer, il doit attendre que le monteur ait fini son taf, qui lui-même a dû attendre la fin du tournage. Enfin, le gugusse qui doit ramener les bandes à Paris aux studios de NRJ12 (car oui, apparemment il y a un gugusse qui fait l’aller retour Malaga/Paris tous les jours) doit lui-même attendre que l’ingénieur du son ait nettoyé un peu les postillons qu’Alexis et moi avons crachés dans nos micros.

Bref. J’ai essayé d’être une star de télé-réalité. Et j’en retire pour l’instant une expérience passionnante (je dois dire en toute honnêteté que j’en suis le premier surpris, il y a un an j’aurais été dans les premiers à dire « lol Maison du Bluff, je signe chez PS mais vous me verrez pas dans cette connerie ! ».

A voir si sur la durée, et quand le « vrai » travail de coaching va commencer, cela me bottera toujours. Je vous tiendrai au courant.

Pour l’instant je vous quitte, je dois aller suivre la fin du premier cours dispensé par Yuestud sur http://www.lamaisondubluff.fr/live. Je viens d’en écouter 30 minutes, il explique le chi-fou-mi aux candidats. Je dois dire que c’est très troublant, limite hypnotisant, et j’espère que la qualité des dernières lignes de ce billet ne s’en ressentira pas.

CHI

FOU

MI

A bientôt !

Sylvain.



13 Commentaires


Commentaires recommandés

J'ai du mal à supporter ce genre de truc ...je veux dire les lofts secret stories même à la sauce poker..

Les castings bien ficelé avec l'excentrique mégalo; l'abruti de service qui a tout compris d"avance, les nanas plutôt pas mal roulés (qui aiment bien les bains spéciaux dans le piscine le soir) :sifflote: ..etc

Mais tout comptes faits pour toi yuestud et les autres coachs, je comprends que ça peut être une expérience sympa...carpe diem Sylvain!...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×