Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    50
  • commentaires
    54
  • vues
    76 070

Le 52: Semaine 13: Turn 2ème session, réflexions sur l'attaque ou la fuite

DIVICO

562 vues

Pour celles et ceux découvriront cette série de billets, je vous conseille de commencer par lire celui intitulé:

"52 cartes pour 52 semaines ! Faites vos prévisions !"

Ça sera plus simple pour comprendre !

2ème session: semaines 8 à 14 se terminant le lundi 4 avril !

La situation:

-Le paquet contient encore 40 cartes

-11 piques, 10 coeurs, 10 carreaux, 9 trèfles

-les cartes sorties du paquet

;p3s;p4d;7d;6d;Tc;7h;4s

;pJc;p9c;Qc;3h;Th

-la probabilité de chaque future carte de sortir est de 1/40 soit 2.5%

La carte de la semaine:

Il s'agit aujourd'hui de tirer le turn de la 2ème session

;6c

Et bien voilà ! Pour rappel les calculs montraient la semaine passée qu'on avait 20% de compléter la quinte soit 22.5% de tirer un trèfle avec juste une carte de plus que le tirage quinte.

Ce 6 de trèfle ne nous ouvre aucune possibilité de quinte inférieure, ce qu'aurait fait un 7 pour un tirage ventral inférieur (avec un 8 à la river)mais hélas il ne reste que deux 7 dans le paquet soit 2/40 donc 5%.

Un As pour un tirage ventral supérieur(avec un King à la river) n'avait que 10% de sortir avec 4 cartes sur 40.

Ce qui nous condamne encore plus durement à espérer réussir au mieux la couleur et au pire une simple paire pour cette 2ème session !

La session 2:

;pJc;p9c;Qc;3h;Th;6c

Évolution probable pour la semaine prochaine:

A ce stade le paquet comporte 39 cartes offrant 3 possibilités d'amélioration:

1)Une paire: Reste 3Jack, 3Neufs, 3Queen, 2Trois, 2Dix, 2Six

soit 13 cartes donc 15/39 = 38.5%

2)Une suite: Reste 4King et 4Huit

soit 8 cartes donc 8/39 = 20.5%

3)Une couleur: Reste As, King, Huit, Sept, Cinq, Quatre; Trois et Deux de trèfle

soit 8 cartes donc 8/39 = 20.5%

Au total pour connaître la chance d'amélioration il faut retrancher le King, le Huit et le Trois de trèfle qui apparaissent 3X donc: (15+8+8)-2= 29

soit 29 cartes donc 29/39 = 74.4%

Ce qui est amusant dans cette configuration c'est de remarquer qu'à l'exception du 3 de trèfle aucun des trèfles restant ne peux générer une paire ! En effet J, 9, Q, 10 et 6 de trèfles sont déjà sortis !

Les "chances" de ne pas améliorer ce board sont donc réduites à 39 - 29 = 10 cartes

soit 10 cartes donc 10/39 = 25.6%

La cote de gain est de 29:10 soit extrêmement proche de 3:1! soit trois contre un

Miam !

Est-ce que le sens du 6 de trèfle (à l'envers) sera aussi positif ? Découvrons sa signification:

La prédiction:

Cette carte annonce un obstacle dans la réalisation de vos projets. Cela vous freine et vous ennuie.

Carte droite: Une solution à vos problèmes

Carte renversée: Projets abandonnés

Le commentaire:

Oulaaa ! voilà qui vient refroidir notre magnifique cote de 75% de chance d'amélioration ! Le sens de cette carte est doublement négatif pour la river puisqu'en soit elle est déjà un obstacle mais qu'en plus en étant renversée et prédit un abandon de projet !

Que faire dans ces cas là ? Faire confiance aux chiffres et aux probabilités ou nourrir la croyance naïve que la carte a parlé et que le le destin de la river est immuable et défini ?

Cela nous met en face de nos propres croyances et capacités à relativiser et pondérer nos facilités naturelles, nos élans instinctifs à l'optimisme ou au pessimisme !

Intéressante question que celle de nous mettre face à cette viscérale aptitude à être, comme le disait John Vorhaus dans ses livres Poker Killer, un risquophile ou un risquophobe.

Connaître ce trait intime de nous même nous place à nouveau devant ce constat récurent que nous sommes des animaux et que devant l'adversité, le combat, le destin ou simplement la vie nous nous laissons notre cerveau reptilien primitif nous guider au travers de cette seule réaction de survie: Attaquer ou fuir !

Cette prise de décision et la capacité de l'appliquer est-elle donnée ou acquise ? Peut-elle être dominée ou au contraire stimulée ?

Comment faire face à ce qu'on ne peut pas maitriser, contrôler, influencer et qui a sa propre force et inertie?

L'animal que nous sommes a trouvé un moyen simple de faire face à cet adversaire de taille qu'est l'adversité, l'immuable, le hasard quoi ! Il a inventé les croyances !

L'a t'-il d'ailleurs inventé ou est-ce un mécanisme archaïque d'attaque frontale ou de fuite éperdue ?

Je vous soumet ici un élément de réponse que j'ai pu lire dans l'exposition dont je faisais mention la semaine passée. Je cite:

"Si on élargit l'usage du concept de croyance au lieu de le réduire à son emploi propositionnel, [...] on comprends que les animaux doivent aussi pouvoir croire, c'est-à-dire faire confiance à certaines composantes de leur environnement sous peine de périr. On définira donc la croyance comme l'aptitude à établir des liens de confiance avec des lieux et des congénères, liens sans lesquels l'être serait en permanence exposé à l'incertain, à l'inconnu, au hasard et donc soumis à des stress chroniques." René Misslin

Alors stressé ? Confiant ? Croyant ? Incrédule ? Cartésien ? Logique ? résigné ?

Le savez-vous seulement ?

A la semaine prochaine !



0 Commentaire


Commentaires recommandés

Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×