Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    8
  • commentaires
    50
  • vues
    10 453

Partouche Poker Deepstack Day 1: Best run ever.

leo75012

1 272 vues

Bonjours à tous et à toutes, oui je sais, ça faisait belle lurette que mon blog n’avait pas été actualisé, il était donc grand temps de se bouger !

2011 n’a pas très bien débuter en terme de perfs en tournois, je run pas super en live depuis le début de l’année, ce qui me donne le droit d’employer des expressions comme, « jamais le flip », « toute ma vie…», ou encore « keske je suis noir ». C’est donc en pleine confiance que je me rendais jouer le Partouche Poker Deepstack de Lyon ! :victory:

Partouche Poker Deepstack, casino du Lyon vert.

Ce tournoi est la deuxième étape du Partouche Poker Deepstack, le buy in est de 500 euros, la structure est magnifique, 50 000 jetons de départs, round de 1 heure, tous les paliers sont là, on va pouvoir jouer un beau poker !

Je fais ce déplacement accompagné de Ludo « Dreamz » avec qui je swap 10%. :diablo:

On retrouve Roro et Gloub à l’hôtel et nous voilà parti pour le Lyon vert !

Je suis assez content car je suis pas du tout stressé, c’est quand même mon plus gros buy in jusqu'à présent et je pensai avoir un peu d’appréhension mais pas du tout, je suis détendu et c’est déjà un premier bon point.

Le deuxième bon point est que j’hérite de la table 35 et que la table 35 ben elle a pas l’air très dur, je juge un peu les gens sur le physique, ce qui est stupide d’ailleurs, mais c’est vrai qu’un mec de 50 ans avec un maillot de l’équipe de France de rugby qui pour ses premiers mots dit : « Je me suis fais craquer mes 3 derniers brelan », je ne pense pas que ça soit un Phil Ivey en puissance.

Round 1 : 25/50

Je profite de ce premier round pour observer la table, la dynamique est très callingstation, ça paye any 3bet, souvent des multiway, c’est pas les tables que je préfère, mais bon à 1 000 BB on va aller voir quelques flops quand même.

Je vois arriver en retard le Cpiste « CatchmeIspew », ça va j’ai la position sur lui mais c’est pas une super nouvelle !

Je joue quelques petits coups pas très important, j’ai un bon siège les joueurs agressifs sont à ma droite, à ma gauche ça joue assez tight, rien de notable dans ce premier niveau.

Round 2 : 50/100

Bon allez, on est quand même là pour raconter deux, trois coup de poker donc voici mon premier gros coup joué :

Un joueur pas très bon relance en MP à 250, j’ouvre :5d:6d et 3-bet à 750, j’avais pas une image trop dégeulasse à ce moment mais il 4-bet à 2 000, je vais souvent passer dans cette config mais là on est vraiment deep, et de toute façon j’étais obligé de placer un 5-bet light dans les premiers niveaux donc je porte les enchères à 6 000, il tank pas mal mais fini par call, pour moi j’abandonne le coup. Flop : :Qh:4d:9c, il check et je check back. Turn : :2c , il check encore, j’ai vraiment du mal à le mettre sur une main, je vois les dames qui voudrait trap ou les 10, les valets. Je check back encore une fois, rivière : :Ac , il check et je suis toujours dans le noir sur sa main, ce qui est sur c’est que au showdown ma hauteur 6 perd donc je choisi de bet 7 500 et il instafold. Je trouve vraiment cette main bizarre, je veux bien vos avis sur sa range et sur la ligne à prendre.

Dans la foulé utg relance à 250, j’ouvre :As:3s et choisi de call, tout le monde passe jusqu’au CO qui squeeze à 700, utg paye et je call pour la cote et la profondeur des stacks (et la lecture du sabot :ninja: ). Flop : :Qs:6s:4s , pas dégeulasse ce flop, utg check, je limite tel un jeune renard et le CO Cbet à 1500, utg passe et je choisi de relancer à 4 000, je pense qu’ici il a souvent AQ ou KQ, mais j’avais montrer une image aggro et il pouvait me voir en move, il relance en effet à 10 000, il a pas réfléchi beaucoup, il a vraiment l’air fort donc maintenant je le met plus sur flush floppé avec :Ks:Js ou QQ, c’est les deux seules mains qu’il peut avoir dans sa range de 3bet préflop, je décide que tout aille au milieu maintenant et je shove, il tank longtemps donc j’exclu la flush il a donc deux femmes (mode livetard on), j’essaye d’envoyer masse tells de faiblesse et ça marche puisque après 3 minutes il call, il a bien :Qh:Qd et on serre les fesses contre la doublette. Deux briques plus tard il est éliminé et je grimpe à 110 000.

Round 3 : 75/150

Je commence à changer de vitesse dans ce niveau, la table s’est un peu resserrée, ça me permet de prendre pas mal sur des combos 3bet, Cbet qui marche bien.

Le joueur au HJ relance à 450, il avait jamais foldé sur un 3bet mais il était assez passif postflop donc je 3bet à 1 200 avec :Ts:9s , il call comme d’habitude assez vite. Flop : :Js:5c:3d, il check et je Cbet à 1 600, il call très vite, turn : :Ks , j’avais pas prévu de 2 barrel mais cette carte est trop belle donc j’avance 3 000 il call encore une fois très rapidement, il a tout le temps un valet dans ce coup et je sais déjà que je vais 3 barrel la rivière, ce que je ne sais pas c’est si ça va être en value ou en bluff, rivière : :8d , ça va être en bluff donc, il check et là je tank un peu sur le montant, je pense qu’il va très souvent me call dans cette situation avec son valet, donc si je veux ce pot il va falloir lui demander de tout mettre, je shove donc pour 19 000 effectifs. Il tank 2 bonnes minutes et je pense qu’il va call donc je tente une ruse sioux, je fais mine d’avoir entendu call et m’apprête à retourner mes cartes, ça le perturbe pas mal et il fini par fold, obv je show et je rigole avec « Catchme ».

Round 4 : 100/200

Pas grand-chose à signaler, je touche comme un petit sagouin, quasiment tous les flops, mais je vais rarement au showdown je grind tranquille et monte à 125 000.

Mon adversaire Cpiste du jour veut raise au bouton mais il se trompe dans ses jetons et just call, la petite blinde paye et j’ouvre :As:Ah, je porte les enchères à 700 et je suis call par les deux, le flop s’ouvre sur :Ks:6c:4d , plutôt un bon flop je Cbet donc à 1 025, et me fait raise par « Hwolowitz » à 3 000 je l’avais déjà vu faire plein de moove donc je pense que je dois raise dans ce coup mais mon sizing est horrible puisque je shove pour 27 000 effectifs. Il snap avec :Kh:6h:roulette: , j’aime pas trop son play préflop mais j’aime encore moins le mien au flop, je pense que je dois 3bet fold sur un flop aussi dry il va jamais 4bet avec moins bien que moi. Bref ça me coute un bras cette affaire et on repasse vers les 90 000.

Round 5 : 150/300

Je regrind pas mal pour repasser la barre des 100K, je continu à connecter beaucoup de flop, vu mon image je suis payé assez light, tout va bien.

Round 6 : 150/300 25

Viens un coup ou le CO ouvre à 750, je suis au BO avec :Ks:Kc , elle est dure ma vie hein ? Je 3bet à 2 125, et il call, de toute façon quasiment aucun pot n’était pas 3 bet. Le flop: :8d:8c:2d , là il donklead à 3 000, je choisi de just call pour pot control, turn :Jc il 2barrel à 7 000, je peux fold mais son donk bet me persuade qu’il n’a pas le 8 et puis je suis sur que je vais toucher un roi river donc je call encore. Quand le :Kd apparait je me dit que j’ai quand même une sacrée lecture du deck. Il 3barrel à 10 000 et je shove, il tank pas mal de temps et je pense que mon travail de dégradation d’image le fait call muck un 8. Comme quoi au poker il vaut mieux avoir une lecture du sabot que du joueur. :sifflote::sifflote: Je suis vers les 150K.

Round 7 : 200/400 25

Je continue a tout toucher, c’est plutôt agréable a vrai dire, un mec en tilt arrive a la table et je lui prend pas mal en deux fois, une première fois avec :Ts:6s sur :Td:6d:4s:Qh:2h il paye mes 3barrel avec :9d:9s, une autre ou j’ai :2d:2h , turn gratuite qui m’offre brelan, je prend de la value turn river.

Ca fait du bien, la seule question que je me pose à chaque coups joué c’est à combien je value ! :pulp-fiction:

Round 8 : 250/500 50

Holowitz open au HJ à 1 100 quand j’ouvre :Ac:Ks , je 3bet au BO à 3 000 et il call, check check sur :Qh:9d:4d , je Cbet pas parce que j’ai un bon joueur en face qui sait que je Cbet 90%, il m’a déjà float pas mal de fois donc pas d’intérêt à faire gonfler le pot ; turn : :9h , même opération check check, rivière :2c et là il donkbet 15 000 dans 6 500 :sais-pas: , sick plus de deux fois le pot. Je suis presque sur d’être devant mais la cote est horrible, en même temps c’est un bon joueur et il sait que c’est horrible, j’avais déjà passer une fois sur un bet pot rivière de sa part en milieu de journée, donc je tank, on demande time au bout de 2 minutes, et je me dit qu’il value rien comme ça ici donc je dois call, mais il peut transformer une main qui me bat en bluff, style des petites pockets, c’est ça qui me fait hésiter, il reste 5 secondes, call ? 4, fold ? 3, fold ya rien dans le pot 2, allez on call je sais que je suis devant. Je vois à sa tête que je suis devant et show mon As high, il muck et je suis plutôt content de mon call. :la-classe:

Round 9 : 300/600 50

Chose assez incroyable aujourd’hui je vais perdre un coup, et un flip en plus, sick.

J’open 1 325 au CO avec :As:Kc , je me fait 3bet par le BO, un joueur décent, à 3 500, je répond par un 4bet à 9 200 et il snap shove, je compte son stack il a 40 000 quand même, bon j’ai une tonne donc je prends le flip, il show :4d:4s , sick sa change rien mais j’aurais aimé voire les valets ou les dix par principe, obv je touche l’ :Ad de suite mais il fait brelan au turn et il me coupe un bras.

Round 10 : 400/800 75

Je tombe vers les 180K quand viens ce coup, un joueur shortstack raise à 2 400, il se fait raise par Holowitz à 10 000, j’essaye de comprendre son sizing et j’ouvre ma main, :Ad:Ac , elle est de plus en plus dire ma vie non ? Je veux raise à 24 500 mais je me trompe et doit call les 10k, malgré ça le shortstack tank et shove quelque chose comme 18 000 en tout, holowitz paye comme la relance est bloquée, et il check-fold sur :2c:4c:Td , je fais face à :Kc:Qc chez le short et la turn est pas super pour ma main : Jd , c’est cool il joue tout le paquet mais vu mon run c’est OBV qu’il va pas toucher, une brique plus loin je grimpe à près de 220k.

Holowitz open au HJ à 1 800, je call au BO avec :Qh:4h , j’aime pas mon call préflop, c’est un peu à l’égo donc pas très malin mais bon… Je call son Cbet à 2 000 sur :Ks:Qc:6d il a quasiment tout le temps Cbet donc je suis souvent devant, la turn est un :Ts, il 2barrel et je call, je pense vraiment avoir la meilleur main, la turn est parfaite pour 2 barrel pour lui donc pour moi je suis toujours devant, rivière :4d, c’est clair que c’est une bonne carte mais pour moi elle change rien, j’avais décidé de call son 3barrel sur toute les briques et de give up les trèfle, les 9, les AS et les valets. Il trois barrel en effet je sais plus trop les sizings et je call. Il muck avant que j’annonce deux paires donc ma lecture était bonne. :super:

Dur news je dois changer de tables, je l’aimais bien moi la table 35 siège 5. :bye:

J’arrive donc à ma nouvelle table fort de mes 250K, la table a pas l’air super dur, 1/3 on l’air soul, sa s’annonce bien, je commence à ranger mes jetons et ouvre :Qc:9c , je vois que utg+1 à ouvert à 4bb préflop, je call donc et on est 2 à voir ce flop : :Jc:8c:6d , il Cbet à 10 000, c’est cher donc suspect, je choisi de raise à 24 000 ce qui avec du recul n’est pas la meilleur solution, ma main a trop d’équité je peux float pour avoir une ou deux free cards. Le mal est fait et il commence à tank vraiment longtemps en parlant, c’est un italien, je sais pas trop quoi dire j’ai l’air détendu mais après 4 bonnes minutes de réflexion il choisi de shove, sick je compte et il a beaucoup, j’ai 80k à rajouter dans un pot qui va en faire 200k, si mon read est bon et qu’il a AJ j’ai 15 out, si il à une overpaire j’en ai 11 ou 12, je le vois pas sur les trèfles. Si je perd ce pot il me reste plus de deux fois l’average donc ça ne met pas mon tournoi en danger, par contre si je le gagne je suis archi chipleader du tournoi et ça peut changer mon tournoi, on me time au bout de 3 minutes, c’est sick le pot est énorme, je choisi de call à 10 seconde du time et il show :Qd:Qh , on va devoir chatter ! Bien évidemment la turn est un :Th:(*) , et il est drowing dead, je trouve sick que je touche pas ma quinte flush, je run pas super décidémment. 8|

Round 11 : 500/1000 100

Bizarrement je pense que ce coup marque le début de la fin, j’avais été super concentré tout le long du tournoi et là je suis un peu trop euphorique, je fais plus gaffe a la taille des stacks, au betting pattern, bref je suis sur mon nuage. :8]

Ce coup est assez symptomatique de mon état : Le BO open à 2500 et je choisi de 3bet à 7100 en SB avec :7d:3d , il tank un peu me 4bet à 17 000, je regarde son stack il a un peu plus de 100K, il a vraiment pas l’air fort, beaucoup de tells de faiblesse donc je choisi de 5bet à 42 000, il tank, fold et je show tout content. Je me rappelle plus comment mais je monte à 400 000 en prenant notamment deux pots, un avec :Ah:Th sur un board :2d:Td:6c:Jc:Js je value les trois streets contre un joueurs avec un 10. Et je prend un pots 3bet, Cbet avec AQ.

Premier petit couaq, je 3bet une ouverture du CO à 8 500 et la petite blindes shove pour 22 000, j’ai :Kd:Qd et j’espère prendre un flip mais il a :Ad:Kc et je perds 22 000.

Peu après c’est plus standard, je perds un flip avec AK contre 88 et je perd d’autres petit coup pour finir la journée chipleader des 300 survivants avec 309 600 !

Je suis content car Ludo et beaucoup de mes potes sont toujours in, donc je vais pouvoir brag à tu-tête ! :yo-man:

J’ai du mal à m’endormir, je suis toujours excité par la journée et je m’endors vers les coups de 5h30 du matin. :zzz:

A suivre…



4 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×
Unibet : Unibet Open Londres
Unibet : Unibet Open Londres