Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    2
  • commentaire
    0
  • vues
    647

Chapitre 1

le nouveau14

281 vues

Ce lundi 17 septembre 2018, le réveil sonne un peu plus tôt qu’à l’accoutumée, 5h31, comme tout le monde je ne mets pas l’heure ronde sans aucune logique d’ailleurs. Grand galant que je suis, je laisse Morgane ma femme aller à la douche en premier, histoire de gagner dix minutes de sommeil. Les yeux sont encore collés mais l’excitation commence à monter doucement, le rythme cardiaque est plus élevé qu’en temps normal, l’épiderme est plus sensible, comme le jour d’une finale de coupe du val d’oise de basket !!! Le petit dej est important je vais avoir besoin de toutes mes forces aujourd’hui. Un kiwi pour les vitamines un yaourt pour les produits laitiers et un gâteau pour la consistance ! C’est l’heure de choisir ses vêtements, ma chemise préférée, un jean’s, mes nouvelles baskets, un petit peu de parfum et voilà je suis prêt. Ma femme m’attend, elle est plus excitée que moi. On peut même distinguer une pointe de stress un peu plus forte chez elle que chez moi.

Allez c’est parti nous montons dans la voiture et en route. Le trajet se passe sans encombre, et après quinze minutes main dans la main nous arrivons. Pas la peine de tourner en rond pour trouver une place nous en avons une réservée dans le parking et c’est toujours bien agréable en région parisienne. Nous prenons l’ascenseur c’est au troisième étage que l’on nous attend. 

« Bonjour, tout va bien ce matin ? Installez vous ici nous revenons d’ici une heure. N’hésitez pas si vous avez besoin de quelque chose. »

Les minutes sont longues, le silence est presque pesant, ma femme est calme mais je sais que c’est sa manière de dissimuler son stress tandis que moi au contraire je commence à toucher à tout et à faire les cent pas. Une petite remarque de sa part et me revoilà assis à ses côtés à lui susurrer quelques mots doux et encourageants à l’oreille.
8h45 tout s’active, ma femme est emmenée dans la pièce d’en face ce qui me permet de l’apercevoir par le hublot de temps en temps. A chaque fois que nos regards se croisent un sourire se dessine sur nos visages intrigués et fascinés par l’avenir proche. Les prochaines minutes vont changer notre vie sans que l’on sache comment.

Nous voici maintenant réunis derrière ce grand drap blanc, nous ne voyons rien nous n’entendons que des bruits difficilement explicables, nos mains sont moites et entremêlées puis… ce cri ! Le cri de la vie qui envahit les poumons de notre fille, notre premier enfant, celle qui a grandit pendant neuf mois dans le ventre de sa mère, celle que l’on a attendu tout ce temps...   JULIA !

 

D’ailleurs il est temps que tu saches pourquoi tu as toutes tes études de payées déjà et comment tu as réussi à me porter sur cet EPT de Monaco….

 

bc0ffddf-efa2-47a5-86dd-38cbbb3fe5ab.jpg

  •  


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×