Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    32
  • commentaires
    223
  • vues
    40 979

Entracte-"El Tornada" [part 2] (et fin)

NICEBET

1 028 vues

Je me rends compte que j'aurais pas grand chose à dire dans la part 2 et que j'aurais pu plié ça en une fois, mébon, maintenant que j'ai teasé une part 2 je vais faire le taf :ph34r:

 

Donc.

Alors qu'on est en lendemain de soirée, la bouche pâteuse avec une impression qu'on pourra plus jamais s'alimenter, je propose un bon gros bédo des familles pour se remettre d'aplomb. 

 

On fume ça sans la proximité d'hier soir. On ramasse quand même une tonne mais put**n, elle part dans quelques jours et c'est hors de question que je ne tente rien.

On finit notre affaire et on remonte dans la chambre. Elle va sur son lit comater et moi je vais prendre ma douche.

Pendant toute la durée de ma douche, je me branle booste pour lui déclarer ma flamme. Je sens bien que le spot est pas ouf m'enfin, faut y aller à un moment donné.

Alors que j'ai le zgeg tout propre et que je sens bon, je rentre dans la chambre, déter comme jaja.

Elle est toujours sur son lit (elle est dans un lit du haut).

 

"Hey Inès, vient voir" laul

"Quoi?"

"Vient voir j'te dis" relaul

"Non mais dis moi" avec des grands yeux

Je ne dis rien, fait un tour sur moi même, et je me lance

"Bahhh. En fait, Inès, tu me plais, tu le sais ?" LAUUUUL, palme de la déclaration la plus pété de 2017. GG BOYZ.

"Non mais non, non, non, non Hugo, t'as pas le droit de me dire ça" wtf

"5 non, à ce point ?"

"Bah ouais j'ai tout fais pour te faire comprendre que non" double wtf

"J'ai pas trouvé ça hyper explicite, tu ressens rien, VRAIMENT?"

"Non mais je sens un feeling POTE [ouch] de ouf mais pas plus"

"Lol oké, tu sais que je crois pas en l'amitié H/F donc tant pis. Moi j'ai pas besoin de pote"

 

Et je sors de la chambre pour aller me cacher dans un coin de l’hôtel en PLS.

 

A J-4 de son départ, je fais tout pour l'esquiver mais forcément c'est tendu vu qu'on dort dans la même chambre.

Je pars une nuit chez mon pote Audric, celui qui m'a fait bosser dans un strip club. C'est un Breton alcoolique qui à une quantité de bouteille non négligeable en cette période de disette. De plus, fidèle à ses racines, il est toujours chaud de se la coller. J'aime bien les bretons.

A J-3, je la croise lorsque je rentre d'un session cagoule du crown, elle me dit bonjour et je répond avec un petit sourire ankward. 

A J-2, un vendredi soir, je rentre dans la chambre vers 19h et je la voit dans son lit. Elle me regarde, ça a pas l'air d'aller.

"Ca va?" lui dis-je

"Bah non je perds le seul pote que j'avais"

LAUL put**n mais tu me cherches ou bien?

Je réponds pas tout de suite.

"Ouais mais en même temps faut bien que tu comprennes que je pourrais jamais être un ami sincère quoi. J'aurais toujours envie de te pécho donc plutôt que d'être focus je préfère te le dire tout net"

"Non mais tu dis nimp, l'amitié H/F ca existe hein"

"Ah ouais? Annonce à n'importe quel pote mec que tu as que tu es libre et disposé à te faire sauter, tu verras comment il voit ton amitié."

 

Bon, de là, un des roomates rentre dans la chambre en sentant bien qu'il y'a un règlement de compte dans l'air, mais ce gros con décide de rester. On descend en bas fumer une clope.

"Non mais tu sais Hugo, t'es grand, beau gosse mais là c'est juste pas possible. Je ressens rien, tu ne m'attires pas"

CONNNAAAAAAAAAASSE

"Lol Inès, ça pique."

"Tu sais je sors d'une relation difficile, j'ai juste pas du tout la tête à ça. Je sens grave le feeling pote, c'est clair mais pas plus".

On s'explique et durant 20 minutes je tente de lui dire ce que je ressens, que  ce n'est pas juste physique mais ça ne mène nul part. Elle aussi fermé qu'une huître.

A J-1 je bosse et m'arrange pour partir en soirée avec mon pote Italien. Belle réussite puisque à 3h du mat je finis en 1/3$ et je me fais sortir du casino par les vigiles parce que je parle trop à table. 

Le jour de son départ, elle me prend dans ses bras relativement longuement, sans rien dire. 

Je lui souhaite bon vent et elle me dit "Merci, toi aussi... MON POTE"

CONNASSSSSSE, elle m'achève sur toutes les street, je crois que je me suis rarement fait own comme ça.

Les jours qui suivent sont bien m**dique mais au bout d'une grosse semaine j'ai fais le deuil. Enfin, j'ai accepté. Cette pute m'a foutu un blocage de mutant et j'ai désormais autant de confiance avec les filles que Robin lors des WLS.

 

Un jour, alors que je bosse, Inès me renvoi un message "Hey, ça va ? Qu'est ce que tu racontes?"

Laul, achevez moi.

Evidemment, je réponds en lui disant que je suis surpris d'avoir de ses news, ce à quoi elle me réplique

"Bah oui, normal, quand on passe des bons moments avec une personne, on donne des news !"

Je fais le poisson en pensant que y'a encore de l'espoir et répond brièvement et sobrement.

 

Pas de news pendant un mois après ça.

 

J'arrive à Bali en Octobre et forcément lors de ce voyage je poste pas mal de contenu sur Instagram. Elle se met à liker toutes les photos que je pose. Puis, elle like des vieuuuux messages de messenger qu'on s'était envoyé (oui oui) et me demande des news. "Vient on s'appel !!!"

Ça finit jamais et comme un gros con j'y crois. Mais je décide de jouer low variance. Je lui dis que c'est difficile d'avoir une bonne co et que là, je suis avec plein de potes blablabla.

Je l’appellerais l'avant dernier jour de Bali et on discutera de tout et de rien pendant une trentaine de minutes.

Elle à quand même le temps de me lâcher un "bah vas y viens en NZ" et "Je vais ptet revenir faire un tour en Aussie sur la gold coast cet hiver"

Je répond : non et on verra.

 

Je quitte Bali mais on s'envoie toujours des messages de temps en temps. 

Un jour, je poste l'histoire des mushrooms sur un groupe d'écriture dont elle fait partie sur Facebook.

Petit like coeur + commentaire fangirl.

 

Dans la foulée, elle m'envoie un message en me disant "put**n mais c'est génial, je savais pas que t'écrivais, je suis fan blablabla, vient on s'appel"

Une main décisive..

On s'appelle et reste 2h45 au téléphone à parler de ô combien on à une tonne de similitude. Pour la première fois, je sens qu'elle comprend ce que j'avais essayé de lui dire lors de nos explications. Oui, je suis un mec génial et oui, je serais un merveilleux boyfriend.

Un jour, j'ai dis à mon pote Italien, "bro, Inès is perfect" et depuis c'est resté, à chaque fois qu'on se parle il me le redis. Dès qu'on rencontre une meuf on se dit "yes she's nice but bro, Inès is perfect". Bref, je lui explique notre délire et elle me répond "haha non mais tu verras si on se connait davantage, je suis pas si parfaite".

Durant toute la conversation fleuve, c'est un échange agréable et je sens que je l'intéresse un peu plus qu'avant. Différemment en tout cas. Elle me dit qu'elle va en Asie en Mai/ Juin et qu'elle espère qu'on se croise la bas.

On raccroche et elle me demande de lui envoyer quelques trucs que j'écris, ce que je fais. 

Elle me dit ô combien elle kiff et qu'elle avoue que cette discussion l'a "troublée". 

Moi je suis en PLS car je sais plus quoi faire, quoi croire et c'est assez insupportable en vrai. Mais je sens que j'ai passé une première barrière et surtout, j'ai l'impression qu'elle regrette.

 

Je décide après ça d'être moins présent. Ça me fait travailler ma petite tête qui à besoin de tout, sauf de ça. Je suis bientôt broke donc c'est pas le moment d'imaginer un voyage en NZ. 

 

On s'envoie quelques messages sporadiquement, surtout elle en fait. Je ne fais que répondre.

 

Je lui envoie un message de bonne année tout mignon, elle me répond "bonne année maggle" 

J'ai envie de lui cracher dessus.

 

Dernier message, elle à trouver un sosie à moi en NZ. "Trop kool"

 

Voilà, c'est un dossier qui n'est pas fermé mais qui fait saigner mon pti coeur de fragile. Franchement je suis dans le flou total et je ne sais toujours pas quoi penser. 

Je suis amoureux d'une meuf qui me fait rebondir ou elle veut et ça pue. En vrai, là, j'y pense moins et focus le taf et les Wséries (laul) mais je vous le dis, je sais que je serais faiblard si j'ai un spot asiatique avec elle. 

Si je prends un autre refoul, regardez attentivement les nouvelles internationale section "meurtre barbare". 

Voilà, vos avis/ retour d'expérience sur cette main sont les bienvenus. 

Prochain billet, mon Run Rose en Australie, promis ! :) 

La bise

 



6 Commentaires


Commentaires recommandés

T'as bien joué le flop. 

La turn est violente.

Que la chatte soit avec toi sur la riviere.

Tes cotes sont bonnes. Mais faut etre pret au bad beat.

Modifié par superalaise

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 23/04/2018 à 18:59, fojAA a écrit :

Bonjour, mon corps demande un billet(ou plusieurs soyons fous :ph34r:). Cela fait bien trop longtemps.

Merci par avance !

Done !

En effet, j'ai fais preuve d'une procrastination terrible pour la 6ème partie, y'a une explication en début de texte à cela :ninja:.

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×