Jump to content
This Entry
  • entries
    31
  • comments
    126
  • views
    122765

Ich Bin Ein Dubliner ! - Table Finale

Sign in to follow this  
Introl

1554 views

Tandis que l'on recompte nos stacks, sous l'oeil des superviseurs, l'installation de la table finale se termine. Une centaine de sièges ont été disposés pour le public, et une caméra cadre le centre de la table afin de retransmettre l'action sur écran géant.

gallery_5_22_76670.jpg

On nous demande de remplir une fiche d'infos comprenant, outre notre état-civil, des questions telles que : anecdotes de notre vie pokeristique, de cette édition 2008 de l'IPO, nos goûts musicaux...

Puis les 9 finalistes sont réunis à l'écart. On nous donne l'état des chip-counts et positions des uns et des autres, et les deux commentateurs, Jesse May et Neil Channing s'assurent de la bonne prononciation de nos noms.

Puis on nous dispose en file indienne, assignant à chaque joueur une hôtesse pour l'accompagner jusqu'à la table. Et puis finalement deux, sur sugestion de Neil Channing. Le chip-leader, lui, aura le droit à une escorte renforcée.

Le chemin jusqu'à la table est interminable, et il me tarde vraiment de commencer. Cela fait 45 minutes que l'action a été interrompue, et j'ai hâte d'en découdre. Le premier rang des "gradins" (même s'il n'y en avait pas) est trusté par la colonie CPiste, qu'ils en soient ici remerciés : Manu, Skander, Jérôme, Ali, Gégé, Ronan, Régis, Roukmouk, Timus, Shok, Ted... désolé pour ceux que j'oublie.

gallery_5_22_84264.jpg

Voici le classement et les positions autour de la table :

1: Maxence Decorne (France) -- 635,000

2: Melika Pater (Netherlands) -- 1,475,000

3: Elie Payan (France) -- 1,270,000

4: Peter Murphy (Ireland) -- 590,000

5: Jonathan Gelston (Ireland) -- 1,095,000

6: Ruairi Coy (Ireland) -- 2,385,000

7: Raymond Kerley (Ireland) -- 3,010,000

8: David Introligator (France) -- 705,000

9: Cyril Bourmaud (France) -- 1,915,000

gallery_5_22_35315.jpg

Une dernière photo de groupe devant le panneau du sponsor, et c'est enfin parti !

Je suis 7ème sur 9, les blindes sont de 25k/50k pour encore 20 minutes, la moyenne est de 1,4 million, et les prix sont les suivants :

1er 37.530¤

2ème 23.130¤

3ème 17.000¤

4ème 13.000¤

5ème 9.000¤

6ème 7.000¤

7ème 5.500¤

8ème 4.500¤

9ème 3.500¤

La disposition à la table ne me réjouit pas vraiment... Sur ma BB, Ruairi Coy, un excellent joueur, est au bouton. Je suis pris en sandwich entre deux gros stacks, et sur mon bouton c'est Maxence, un autre short stack qui est de blinde...

Premier coup, je suis au cutoff et hésite à relancer avec :7h:9h, mais laisse finalement filer ce qui sera un walk pour Melika.

Les premiers tours sont très serrés, et nous ne verrons pas un flop. "On ne pourrait pas faire glisser une feuille de papier à cigarettes dans la raie du cul de ces guys", comme le dit si joliment Jesse May.

Au cours de ce premier orbite, en combat de blinde je prends la BB de Cyril avec :9s:Tc.

Au tour suivant, j'ouvre :Js:Jd au bouton et relance à 135k. Cyril jette, et Maxence hésitera un bon moment avant de jeter, me dira-t-il plus tard, A9s.

med_gallery_5_22_20025.jpg

Les blindes ont grimpé à 30k/60k lorsqu'arrive le gros bad-beat du tournoi. UTG+2, Peter Murphy pousse all-in ses 510k. Je suis en SB, découvre :Ks:Kc, et relance immédiatement à hauteur de mon tapis, 730k... A ma grande surprise, Cyril, en BB, call... Il a un stack de 2 millions, et pour l'avoir joué en demi-finale il me semble capable de jouer ainsi avec un grand panel de mains, n'importe quelle paire et AT+.

Je me dis avec une certaine satisfaction qu'il y a une justice, et que ces maudits rois qui m'ont causé une si grande désillusion l'an dernier vont prendre leur revanche et me propulser à la tête de 2 millions de jetons, dans le top 3...

Dans le public, la forte colonie CP rugit, et bien que dans ma bulle depuis le début de cette table finale, je parviens enfin à les entendre.

Nous ouvrons nos jeux : :As:4d pour Peter Murphy, et... :Kh:Kd chez Cyril !

Raymond, mon voisin de droite et chip-leader, est soulagé de m'apprendre qu'il a failli suivre avec :Ac:Td

Le flop est dévoilé : :Tc:Ah:8s

C'est un véritable coup de massue, et je n'y crois pas un instant lorsque j'appelle une dame ou un valet au turn, pour un semblant d'espoir. Mais le :8c vient, suivi du moqueur :Ad pour enfoncer un peu plus le clou...

Après le partage avec Cyril du pot extérieur, je suis encore vivant, certes, mais bien mal en point avec 220k alors que les blindes passent à 40k/80k

UTG+1, je suis heureux d'ouvrir :6s:6c. Ruairi en BB n'a presque rien à rajouter, et il le fait sans même regarder ses cartes. Il a :2h:4h, et je respire un peu.

Ca ne durera pas longtemps, puisque le flop amène :Ac:5h:Tc

Mais il y a un problème. Je fais remarquer à la croupière qu'elle a oublié... de brûler la première carte ! :o

S'en suivent dix minutes interminables durant lesquelles la croupière tentera avec le directeur du tournoi de se remémorer avec exactitude la manière avec laquelle elle a retourné le flop, afin de déterminer laquelle de ces trois cartes est celle qui aurait dû être brûlée.

Ce sera finalement le :5h, la meilleure pour moi, puisqu'elle ôte à mon adversaire ses tirages quinte et couleur backdoor, tandis qu'elle me laisse les deux trèfles.

Mais comme décidément on ne peut pas être tranquille, c'est un :2s qui la remplace. Et pour couronner le tout, un vilain :3s pointe son nez au turn. Ruairi joue 9 cartes : les deux, les quatre et les cinq. La river est heureusement le :Jc, me permettant de remonter à 480k.

Je prendrai une nouvelle fois les blindes, sur Elie, en poussant all-in avec :8h:8c, avant le dernier coup de mon tournoi quelques instants plus tard...

UTG+1 avec :5h:5d j'envoie mon tapis, et suis payé une nouvelle fois par Ruairi en BB qui retourne une main bien plus légitime : :Ah:Th

Un :Tc au flop scelle mon destin, et je sors le premier de la table finale, 9ème au final, pour un gain de 3.500¤.

Je suis bien sûr déçu, mais sans regrets car je n'y pouvais absolument rien... Je n'ai eu aucune décision difficile à prendre en table finale, et n'ai rien à me reprocher durant ces 90 dernières minutes. Lorsque je me retourne et que je constate avoir laissé 1291 adversaires derrière moi, je n'y vois aucune raison d'être amer.

S'en suit une bonne demi-heure à remplir un formulaire pour le paiement, et répondre très connement à des questions très connes pour le blog de Boyle. ("Ca vous a fait quoi de jouer en vrai, sur une vraie table et avec des vrais jetons ?")

Mes obligations terminées, au moment de retourner en salle pour encourager Maxence et Elie, mon cerveau pète un plomb. Comme un cheval qui refuse l'obstacle, je me trouve paralysé, incapable de faire quoi que ce soit. Après deux jours de concentration extrême, ne plus rien avoir pour se nourrir semble le contrarier, et je me sens d'un coup d'un seul totalement vidé, fatigué... Les potes passent à ce moment là et me proposent de rentrer, je saute sur l'occasion. A l'auberge, il sera impossible de dormir, à cause des ronflements de deux de mes compagnons de chambrée, et je terminerai finalement le nuit sur le net, suivant avec excitation la fin du tournoi tandis que je couche sur brouillon les mains les plus importantes de ces deux jours, afin de n'en oublier aucun détail.

Le retour sur Beauvais le lendemain, dans un avion à très forte majorité poker, sera agité. Au sens propre du terme, par la faute d'un vent très violent... Et cette fois, le pilote aura bien mérité l'énorme ovation offerte à l'atterrissage.

Merci à Shok pour les photos

Sign in to follow this  


8 Comments


Recommended Comments

c'était avec plaisir que j'ai fait ces photos :)

tiens une qui n'a pas été postée, je l'aime beaucoup :

dsc0105sj2.jpg

on était tous dégoûté de ta sortie, roro avait du mal a faire le compte rendu, et ce put**n d'As a été horrible ...

GG anyway !

Share this comment


Link to comment

Super coverage, et surtout very good game à toi. Alors, ça fait quoi d'être en table finale d'un tournoi comme cela ? Donnes nous tes impressions à froid... Et pourquoi pas dans le prochain podcast de CP radio...

Encore une fois VGG !!!

Share this comment


Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

English
Retour en haut de page
×
PMU : Summer Freeroll
PMU : Summer Freeroll