Aller au contenu
Ce billet
  • billets
    28
  • commentaires
    269
  • vues
    59 440

Random thoughts

Mr Sneeze

1 534 vues

Life is my teacher

 

 

 

J'ai l'impression que je pars avec plein d'inconvenients au poker. Impatient, très loin d'être calme parfois, angoissé socialement. Mon côté bagarreur a le facheux inconvénient de m'inciter à gagner tous les coups que je joue : ce qui est un bien pour un mal au poker, il est évidemment avantageux d'être 'dur à jouer', mais être dur à jouer ne garantit en rien de jouer un poker gagnant.

Donc je travaille ça, et c'est un fastidieux processus.

 

Ya tellement d'aspects du jeu que j'ai travaillé et exploré, j'me sens serein (simplement parce que je sais quelles sont mes forces, et pas grand-monde peut test. Oui pendant que tu browse ton smartphone, j'observe tout et j'en arrive à littérallement sentir la table après quelque temps: là est ma sérénité).

 

Mais dans le même temps, quelle distance (insurmontable presque) me sépare de la maîtrise ! La raison, bien simple, est que mes 'forces' (vitales) sont totalement à double tranchant dans le poker, et me menacent constamment de faire un coup à côté de la plaque. J'suis p'tet dur à jouer, mais put**ng j'ai du mal à me jouer moi-même parfois. Foutu primate alpha male débilos schizophène

 

Simplement pour survivre dans ce jeu, je dois discipliner ma personnalité beaucoup plus que d'autres. Donc au final je suis un gros bosseur. C'est le côté plus de la journée, bravo Thomas, tu bosses (il paraît que c'est une qualité reconnue socialement).

 

 

 

J'ai dit dans mon précédent article que j'acceptais les erreurs dans le processus d'apprentissage. En réalité, c'est infernal à quel point ce jeu nous donne toutes les opportunités d'exprimer notre ego (chacun sa façon), pour systématiquement le réduire en pièce. J'arrive pas à mettre de meilleurs mots dessus, sur cette vrilleuse de sens contenue dans un jeu de cartes.

Comme chacun y met son ego à sa façon, tout le monde n'est pas 'réduit en pièce' de la même façon, ni pour les mêmes raisons.

 

En ce qui me concerne, ce qui me tilt le plus c'est de faire des mauvais plays. C'est dans cette frustration très fréquente que le poker réduit mon ego en pièces. Qu'il me fait alternativement croire et douter. Poker = matrice de nos propres illusions. Prenez 2 minutes pour mettre à jour vos propres illusions :).

 

f*ck, ça me rend ouf d'être si loin de la maîtrise. Je veux dire, finalement, c'est ça que je cherche dans le poker: une sorte de dépassement, la conviction que je peux améliorer ma performance avec du travail et du temps. Et je bosse une tonne, de manière autodidacte et non-linéaire, certes, mais ya des trucs qui bougent, tout le temps.

Dans ce mouvement, que d'erreurs....

J'admire parfois les joueurs super solides dans le poker, qui suivent leur stratégie de manière très systématique (ils peuvent être soides ET agressifs, hein). Qui ne dévient pas. J'ai un peu choisi de dévier tout le temps on dirait, et du coup, je m'expose à mort. Là aussi, ça peut être une force. Ma résilience aux 'choses' augmente démentiellement. Mais, peut-être, juste peut-être, si j'arrêtais autant de m'exposer à faire des erreurs (c'est-à-dire en faisant comme les joueurs super solides, en oubliant quelque part d'exploiter mes adversaires) alors je gagnerais plus.

Incertitude.

 

Bon, les choses prennent du temps. Je sais pas, peut-être suis-je plus exigeant avec moi-même que la moyenne, que c'est normal de galérer sur des trucs comme ça. Au final, le temps, l'expérience, sont décisifs sur ce chemin de 'maîtrise'.

Je remarque qu'il m'arrive misplay une main précisément parce que je travaille quelque chose. Par exemple, si je veux bosser sur un leak que j'ai, une mauvaise tendance (un moment donné, c'est toujours dynamique évidemment. Par exemple les leaks qui s'exposent ici à Vegas ne sont pas des leaks à Amsterdam ou à Paris. Des leaks qui s'exposent sur le .com ne sont pas forcément des leaks sur le .fr, et vice-versa), je vais le conscientiser, essayer délibéremment de pas faire une erreur. Et dans ces cas là, je vais parfois louper un spot parce que je suis en train de bosser mon truc sur un certain plan. Ex typique: louper un bon bluff quand on essaie de calmer ses tendances maniac. Ou faire un mauvais fold quand on veut arrêter d'être une station dans certaines situations. Faire un bluff de m**de en essayant d'apprendre à bluff plus. Peu importe, vous voyez l'idée.

 

Quand il y a excès, on cherche à le contenir. Ce faisant, on pousse dans une direction. Et on se retrouve à nouveau déséquilibré.

C'est assez frustrant.

Pas encore trouvé de meilleure manière de procéder ceci dit.

 

 

Pour maintenant, plan de route (ce post est mega auto-centré, j'suis désolé mais c'est mon blog aussi) visant à améliorer la qualité de jeu:

- Prendre le temps de réflexion river, potentiellement vraiment sortir de la zone, consciemment, pour ré-analyser: c'est important parce que l'environnement m'impose de m'adapter. De manière générale j'aime jouer dans un 'flow', mais ici mon savoir intégré au niveau inconscient (donc du savoir maîtrisé, quelque part) fait des erreurs. Ca indique qu'il est temps de fouiller dans la machine en gros. Re-conscientiser, repenser à un niveau beta plutôt que meta-.

- Amener un calepin à la table, prendre des notes pour mieux me structurer dans mes reads sur les joueurs (= prendre des décisions aussi éduquées que possible). Je pense que j'ai besoin d'un peu plus de méthode, d'où cette idée.

- Amener un livre et potentiellement lire parfois, simplement pour diminuer mon intensité, être plus calme, moins combatif.

- Ré-orienter ma stratégie vers la value, parce que là avec ma dégaine on pense que je tiens plus d'Ole Schemion que de Chris Ferguson (à tout hasard)

 

 

On va essayer de faire ça bien pour la suite. Un peu frustré de ma première semaine pour l'instant.

 

Valar Morghulis

 

 

 



6 Commentaires


Commentaires recommandés

Que d’énergie dépensée pour un jeu de cartes ! Je me dis que c'est complètement aberrant des fois quand je pense au potentiel qu'elle aurait a être utilisée ailleurs.

Modifié par HugoBoss

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bel état d'esprit. Bonne chance dans ta progression. Je pense que le livre "le mental au poker" pourrait t'aider à contrôler ton mental. Il fait référence à beaucoup de choses que tu évoques. GL++

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Que d’énergie dépensée pour un jeu de cartes ! Je me dis que c'est complètement aberrant des fois quand je pense au potentiel qu'elle aurait a être utilisée ailleurs.

Tu parles pour moi en particulier ou en général?

Dans les deux cas, j'me dis la même chose, souvent...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bel état d'esprit. Bonne chance dans ta progression. Je pense que le livre "le mental au poker" pourrait t'aider à contrôler ton mental. Il fait référence à beaucoup de choses que tu évoques. GL++

Déjà lu 1 & 2 plusieurs fois, mais à lire et relire encore ;).

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

- Prendre le temps de réflexion river, potentiellement vraiment sortir de la zone, consciemment, pour ré-analyser: c'est important parce que l'environnement m'impose de m'adapter. De manière générale j'aime jouer dans un 'flow', mais ici mon savoir intégré au niveau inconscient (donc du savoir maîtrisé, quelque part) fait des erreurs. Ca indique qu'il est temps de fouiller dans la machine en gros. Re-conscientiser, repenser à un niveau beta plutôt que meta-.

- Amener un calepin à la table, prendre des notes pour mieux me structurer dans mes reads sur les joueurs (= prendre des décisions aussi éduquées que possible). Je pense que j'ai besoin d'un peu plus de méthode, d'où cette idée.

- Amener un livre et potentiellement lire parfois, simplement pour diminuer mon intensité, être plus calme, moins combatif.

- Ré-orienter ma stratégie vers la value, parce que là avec ma dégaine on pense que je tiens plus d'Ole Schemion que de Chris Ferguson (à tout hasard)

 

- Trouver en dehors des tables l'endroit dans ta vie où tu n'es pas assez combattif.

- Apprendre comment devenir combattif à cet endroit.

- Le devenir.

- Ne plus avoir besoin de déverser dans le poker la colère qui gronde en toi. La déverser sur ce qui est légitime ( l'endroit/la personne/toi meme...)

- Voir mécaniquement ton agressivité diminuer dans ton jeu. Devenir juste ce qu'elle doit être. 

- Systématiser la démarche à chaque découverte d'un nouveau leak.

Modifié par natanoj

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

English
Retour en haut de page
×
partypoker : WPT Barcelone
partypoker : WPT Barcelone