Aller au contenu
Billets

Blogs

Nos blogs communautaires

  1. Si des curieux à mon image se demandaient s'ils survivraient à une escapade sur une nouvelle room le temps d'un bonus, je me suis dit qu'il était intéressant de s'adonner à une mise en revue exhaustive. Au cours de mes périgrination de joueur, j'ai eu l'occasion de passer par de nombreuses rooms telles qu'Everest, Mansion, Fulltilt, Pokerstars, AbsolutPoker, Poker770 et d'autres dont le nom m'échappe. Si Fulltilt et PS restent les références en la matière, qu'en est-il de leurs concurrents à l'image de Partouche?

    .LOGO_PARTOUCHE_POKER_m.jpg

    Mais... c'est MOCHE!

    Non avouons le, j'ai vu pire une fois avec un site qui devait s'appeler Action Poker dont le skin inchangeable était un puissant vomitif. Et puis la room n'est pas si moche que ça mais en réalité il s'agit surtout du fait que multitabler devient ici un art funambuliste. Ben oui, essayez de jouer au poker sans pouvoir lire les mises. Je joue en ce moment sur mon PC Portable 17 pouces wide: résolution de 1400*900. Alors que sur pokerstars je peux 12 tabler sans problème, partouche devient très difficile à pratiquer passé les 6 tables.

    Il n'existe pas de graphismes épurés ou de changement de skins. Vous avez 5 fonds disponibles dont tous sont plus ou moins moches. Mais vous pouvez tout de même changer le dealer! (D'ailleurs si les dealers étaient tous de cet acabit à Partouche, je vous conseillerais vivement d'aller jouer au poker dans leurs casinos... voir d'y aller tout court!)

    Hormis les graphismes un certain nombres de détails viendront rendre fous les accros au multitabling tandis que les autre éviterons de peu la camisole de force. Premièrement parlons du son! Ce dernier est horripilant. Pourtant bien utile ce petit bip de rappel quand on time trop longtemps non ? Et bien là, figurez-vous que le son qui est alors joué ne s'arrête pas alors que la difficile décision de fold KK est prise. Ce petit son joué en boucles (de l'ordre de trois secondes) ne vous gênera pas au départ puis lorsque vous l'entendrez une heure en discontinu, vous finirez par ouvrir lentement la fenetre, décidé à en finir avec cette vie que vous ne pouvez plus souffrir plus longtemps... Ou alors vous couperez le son.

    Pardon maman d'avoir voulu recaver

    Ajoutons à ce bug du son un bug de la recave! Mise en situation: vous vous êtes fait prendre la moitié de votre tapis par un vilain qui vous a herocall. Déjà bien en tilt vous decidez de recaver. Vous cliquez donc sur les deux boutons (Pourquoi faire un seul bouton quand on peut cliquer deux fois pour le meme résultat!). Mais étant de grosse blinde, vous prenez un walk et vous recupérez la petite blinde. Un message vient alors vous annoncez que vous avez trop d'argent pour recaver! (Ben oui nigaud tu viens de gagner la SB) Voyez la prise de tête, le soft n'est pas capable d'adapter la recave. Autant vous dire que si le coup d'après vous touchez set avec un demi tapis, les voisins vous entendront...

    Bref vous l'aurez compris, au niveau du soft: Peut (beaucoup) mieux faire. Un sentiment de latence se dégage du tout. Rien qu'un clic sur le réagencement automatique des tables vous demandera un temps d'attente (instantané sur des rooms comme PS). Oui pour info mon ordinateur est équipé d'un P8600 dual core (2.4 Ghz), d'une carte graphique avec 512 dédiée et enfin de 4 Go de DDR2 bref amplement suffisant pour faire tourner un soft de poker (enfin je croyais). Le soft est gourmand niveau processeur et sera toujours un peu laggy.

    En plus de tout ça j'ai eu la joie de déconnecter assez souvent certains soirs, pour le coup j'imagine que je dois imputer ça à ma connexion mais le résultat ne m'a pas déçu. Lorsque vous deconnectez la case "blindes automatiques" est décochée de toutes les tables! Histoire que si vous ne galériez pas assez en revenant vous puissiez etre vraiment en tilt. Dernier bug et pas des moindres, le soft se met à lagger lorsque vous prenez une note sur un joueur au point parfois de vous empêcher de revenir à temps pour jouer vos mains! Sans compter qu'il est sommaire, meme pas un petit système de couleur au rendez-vous.

    Et vilain dans tout ça?

    Qu'en est-il de la population qui anime les tables de Partouche ? Premièrement, le circulation oscille entre 250 et 1500 joueurs (les jours de fêtes). Bien que mon ancienneté sur la room ne me permettent pas d'être catégorique, on peut dire que ça reste réstreint. Pas question de faire du omaha PL ou de s'adonner à l'une des autres variantes proposée (Omaha HL, 7 card stud) à moins de vouloir jouer avec le dealer.

    On trouve des tables dès 0.04€ jusqu'à une 25/50. Quelques pro partouche en mal d'adversaires peuplent les tables high stakes et on trouve généralement une à 2 table de NL100 et 200 ainsi que 4 à 5 tables de 50 et 25. Honnêtement avant partouche je n'avais jamais du faire la queue pour pouvoir jouer en small stake (je joue en 25 et 50). Petit détail que j'avais omis, la room est en euro.

    Notons qu'il n'y a pas de limite de cave et honnêtement cette room est un Cirque. Sur la NL50 vous pouvez caver de 75 à 5€. Ce système allié aux joueurs qui circulent sur ce site et vous obtenez du grand n'importe quoi. On voit ainsi des joueurs qui passent leur temps à rejoindre et quitter des tables. Un coup on les voit sur une table 4 max cavé à 75€ pour les voir partir avec 150€ et caver à 10€ sur une autre table, etc. etc. Les voies du fish sont impénétrables...

    Mais est-ce que la pêche est bonne?

    Je dois avouer qu'au départ j'étais assez heureux de jouer sur cette room, première fois que jouais au sein d'une communauté 100% française! C'est un des points forts de cette room. Sa petite taille et sa communauté francophone font que vous retrouvez vite les mêmes joueurs, ce qui devient un réel plaisir.

    De plus l'absence de tracker change un peu la donne. Ici vous etes forcé d'observer les adversaires que vous retrouverez forcemment dans un futur proche. Ce qui étaient des défauts deviennent alors des qualités et nous font nous rapprocher d'un poker un peu plus proche du poker live.

    La tendance générale des joueurs à l'heure actuelle en 25 et 50 est weak/tight. On retrouve le même pannel de joueurs médiocres et de reg qui appliquent à la lettre les enseignements de notre Dieu à tous: Patrick. J'ai ainsi vécu une situation ubuesque en heads up avec quinte flush contre mon adversaire ayant carré qui décide de simplement call river car "on sait jamais". Ah oui là, on va faire des sous!

    I iz a pro

    Si au départ je trouvais l'ambiance très bonne enfant, ma vie en rose a vite été brisée, amèrement rattrapé par la réalité. On a ainsi eu le droit par moment à des joueurs même pas assis à table qui nous insultait dans le tchat (impossible d'appeler un modérateur). Et l'on retrouve cette maladie qui ronge toutes les tables de poker: l'infatuation.

    Ainsi lorsqu'un joueur pose ses 50€ sur la table et passe son temps à overbet et autre délicatesses, on est confronté à une ribambelle de "pros de la 50" qui le traitent de fish alors que le malheureux arrive en avouant: "Je m'en fous je suis là pour m'amuser". Evidemment le pauvre bougre à force de se faire insulter finit par quitter la table sans nous avoir fait profiter de ses largesses.

    Le niveau général est donc faible, élément commun à toute les rooms à ces limites. Seulement l'absence de bonus rend la room assez peu attractive. Pas de rakeback et juste un bonus de dépot (qui se clear correctement bien qu'on ne puisse pas réellement multitabler...)

    Le Cash Game c'est nul

    Je n'ai pas trop eu l'occasion de tester le jeu en tournoi. Il existe différents sattelites pour le partouche poker tour ce qui est un plus. Ainsi qu'un système de step qu'on peut convertir à tout moment en ticket pour des tournois live dans certains casinos. Sinon il y a un 150€ deep le samedi soir pour les insomniaque qui à l'air sympa.

    Les fields sont restreints et le niveau peu élevé. Par contre, pas d'overlay, on attend généralement toujours le nombre d'inscrits. Quant aux SNG, n'y pensez pas trop, ça se remplit au compte goutte quelle que soit l'heure ou le jour.

    Conclusion

    On peut le dire: déception. Je savais que ce ne serait pas la room du siècle mais lorsqu'on décide de s'investir sur un marché aussi bondé que celui du poker en ligne, on essaye d'être bon à défaut d'être innovant . La room de Partouche ne se hisse que difficilement à la case "correcte". S'il fallait utiliser un poncif pour clore cet article ce serait bien que ce sont toujours les cordonniers qui sont les plus mal chaussés.

    Les moins:

    - Rooms pas faite pour le multitabling

    - Bug de sons

    - On a vu pire mais room graphiquement pauvre

    - Système de recave

    - Pas de buy in minimum

    - Bug multiples (Décochage lors de déconnexions, prise de notes, etc.)

    Les plus:

    - Existence d'une véritable communauté francophone

    - Assurance du groupe Partouche

    - Service client très réactif

    Ps: Petit bonus, un soft amateur fait par Hésiode.

  2. Hier à la « salle des Tamaris » s'est déroulé le 3ème Tournoi de poker d'Ingrandes avec 13 joueurs au départ. C'est beaucoup mieux que les deux premiers (respectivement 7 et 9 ). Ils ne serront cependant plus que 6 à l'issue de 3h30 de jeu pour passer à la table final.

    Juste au milieu du 6ième round, Patrick est notre premier sortant et gagne une médaille d'honneur.

    Au terme de 9 rounds de 20 minutes on peut dénombrer 6 survivants qui formeront la table final. Le chipleader provisoire est un joueur inscrit à la dernière minute : Yann Devijver. Mais celui-ci finira malheureusement en tant que « bubble boy ». C'est une journée pleine de rebondissements qu'ont vécu les joueurs lors de cette table finale.

    Guillame Souriau fera le meilleur démarrage prenant le chip lead de cette table après avoir attaquer notre buble boy mais se fera supplanté par un joueur local : Charly Vignol.

    Le titre s'est finalement disputé entre 2 adhérents du Ingrandes Poker Club et un local. Mireille Dusart finira 3ième alors qu' elle avait finit 2ième lors de notre tout premier tournoi il y a tout juste un an. Le Heads Up a donc opposé 2 joueurs : Guillaume qui finira second et Charly qui prendra tout de suite le large avec une paire de 4 bien placé.

    C'est donc finalement Charly Vignol qui viendra à bout de cette table finale après avoir survécu à 12 éliminations et 5 heures de jeu.

    blogentry-46415-0-13377800-1323017477_th

    Résultats du tournoi du 3 décembre 2011 :

    1er Charly Vignol

    2nd Guillaume Souriau (IPC)

    3ème Mireille Dusart (IPC)

    4ème Yann Devijver

    5ème Maxime Arnault

    6ème Jean-René Lavigne (IPC)

    7ème Jean-Marie Garçon-Maleaud (IPC)

    8ème Jérémy Colas (IPC)

    9ème Sebastien Lalaudière (IPC)

    10ème Dominique Vial (IPC)

    11ème Arnaud Le Harzic

    12ème Jean-Michel Lopez (IPC)

    13ème Patrick Meunier (IPC)

  3. snoopy93
    Dernier billet

    Salut les Cpistes,

    Voila environ 2 semaines que je suis en NL10SH et je dois dire que ca ne passe pas trop mal. J'ai joué environs 20K hand en multitablant par 6 ce qui n'est pas énorme.

    Le niveau de la NL10 m'a beaucoup supris car je l'imaginais un peu plus relevé mais les fish ne manquent pas. Le seul inconvénient à tous ca c'est la variance. Il n'est pas rare de se faire cracker ces grosses paires par des gutshot ou des tirages backdraw venu du bout du monde mais je me suis quand même bien gaver .

    La dernière mains qui m'a marqué est celle ci. Je suis au CO avec :Ad:As et vilan au BU.

    Je raise 0,3, il snap call. A ce moment je le mets sur , KTo+,QJo+ A2s+ et PP. Il joue 30/5 donc je suis gentil.

    Flop :7s:4s:3h.

    J'envoi 0,6 dans 0,75 et je me fais raise à 1,8.

    A ce moment je reflechis rapidement et me dis : soit il a un tirage avec brodway du type :Qs:Js soit une pp donc peut etre brelan et rarement JJ,QQ,KK slowplay. Sans compter une rarissisime quinte floppé .

    Avec brelan il aurait surement slowplay et raise turn. Donc sa range de raise ici si limite à des brodways assortis qui veulent faire grossir le pot ou 88 ,99, TT qui veulent protéger et value.

    Je décide d'envoyer la boite vu que je pense etre favori.

    A posteriori le mieux aurait été de call et d'aviser turn. Et là stupéfaction il call :6s:6d pour toucher sa magnifique gutshot :5d.

    Bref, il me la mise.

  4. Me voila de retour aprés 3 mois sans billet ni victoires. Et toujours pas de victoire mais des déceptions pokeristiques et surtout personnelles.

    Mais comme on dit, pour savoir gagner il faut d'abord savoir perdre et ce genre de défaite je ne les avait pas connu...

    Je partageai ma vie mes sentiments et mon quotidien avec une catin heu fille depuis deux ans. Un tournoi c'est long et c'est mental.

    Il faut avoir la gnac d'y croire jusqu'au bout, particulierement quand les structures sont longues et les demis paraissent interminables.

    Je me rappel que lorsque mon enchainement de belles perfs à commencé il y a un an, il y avait au fond de moi ce désir de faire plaisir à ma dulcinée, comme si notre amour me donner un petit plus supplémentaire pour faire le move osé et idéal qui permet de conforter son deeprun..

    Avez vous déja ressentit cela ?

    Et les deux premiers mois de cette année 2012 étaient ceux de la dégradation de ma relation. Elle fit sa depression, me fit vivre un enfer, je ne l'aimais plus mais la routine nous maintenait. Le poker était un echappatoire et insatisfait de ma vie cela se ressentait dans mon jeu.

    Et puis j'ai craquer, j'ai eu le courage de lui dire de partir, pensant qu'elle s'accrocherai à vie et que la peur de me perdre nous permettrait de donner un souffle nouveau à cette relation. J'ai tenté mon bluff, qui ne pouvait que passer tellement c'était écrit qu'elle était faible.

    A la lecture de son jeu, l'amour était sensé être eternelle, j'étais sensé tellement la combler qu'aucun autre homme ne l'interesserait jamais, et notre relation si particuliere... Joli bluff. J'y ai cru. Le faible c'était moi et elle était trop forte. J'ai perdu. Comme un débutant j'ai plongé.

    Elle est parti on c disputé on c réconcilié on était amis hypocrites et 3 semaines plus tard elle a déja reconstruit qqchose avec un autre mec. Joli coup.

    Petit all in du desespoir, est-ce un mal pour un bien désormais si elle me voit elle appelera la police pour harcelement hmm ça c du bluff mais je ne veux plus jouer à sa table.

    Et moi, seul, mental affaibli, plus d'ambitions personnelles, et ce depuis 2 mois moins 1 jour.

    En mauvais perdant disons qu'hier g tout cassé, marre de cette hypocrisie, marre de se parler pour souffrir, marre de la voir heureuse et insensible a mes tentatives de recupération (dont je n'étais pas vraiment convaincu mais bon)

    Le point positif de cette rupture, c'était de moins jouer et de moins spew.

    En pleine phase de transition, aprés avoir perdu 3kg en 15 jours ,repris les footing et la natation, je vais pas tarder à me remettre aux soirées mtt.

    Effectivement coté poker, j'ai moins joué en ligne. Deux sessions chattardes 2* +1000 à cadet, un peu de cash sur wina, qq paysafe flambées rapidement mais du temps pour vivre prendre l'air réfléchir, choses que je ne faisais plus quand elle pourissait à mes cotés.

    Bref, la vie est pleine de peine, et quand votre meilleure alliée vous a bluffer sur toute la ligne, ça fait mal.

    La leçon que j'ai tiré, c'est que cheapleader ça s'entretient. De la même manière qu'il faut toujours continuer a voler qq blindes, il faut toujours entretenir le désir et ne pas faire tomber son couple dans la routine.

    La prochaine meuf je la laisserai pas rentrer dans mon monde, je n'essairai pas de lui faire comprendre l'intérêt d'un semi-bluff a tirage ni rien de tout ça. Voila des erreurs faites une fois à ne plus refaire.

    C'est coté poker qu'il va falloir se refaire...et ça commence dés ce soir pour prendre la température, s'en suivra un break pokeristique de 13 jours et j'attaquerai les Scoop et winaséries en millieu de première semaine!

    De beaux challenge en perspective, avec vegas en juillet en ligne de mire pour un premier event live qu'il va bien falloir faire un jour..

    Désolé pour ce petit billet décousu, mais le bilan, c'est que pour être bien dans sa tête, son poker et son couple c'est au mieux pas évident et au pire incompatible,du moins à partir de +1 soirée par semaine.

    Alors c'est pas parce que ça m'a couté que 5000 que ça ne valait pas le coup, car aprés déja deux ans de perdu j'aurai pu aller jusqu'a la bulle a ce rythme la, et mieux vaut sauter au début du tournoi que juste avant le mariage si vous voyez ce que je veux dire.

    C'est fou comment nous joueurs sensés avoir une bonne capacité d'analyse,on tombe dans des pièges de débutants quand les sentiments pointe le bout de leur nez... On me dit qu'il va falloir du temps pour se reconstuire, mais combien ? On en reparle d'ici la fin avril et d'ici la bonne chance à vous et merci d'avoir pris le temps de m'avoir lu!

    J'ai bientot 25 ans, la vie devant moi, et la rage de réussir. Le poker gagnant doit être une détente, pas une échappatoire à des problèmes annexe. Et désormais,on va se détendre.

  5. Hello, comme prévu avec le field du Week-end aidant, j'ai la roll pour pouvoir tenter mon premier shot en NL25 (en suivant mon BRM un peu spécial toujours), je suis plutôt satisfait de mon jeu même si c'est difficile par moment de contenir une facette de moi qui aurait envie de jouer un peu plus lag. J'ai joué quelque chose comme 32/28/9 à une époque.

    Mais tout vient à point à qui sait attendre, le field étant particulièrement soft, j'essaye d'ailleurs dans la mesure du possible de prendre le moins de spot à variance en faisant certain fold que je n'aurais pas fait dans d'autre conditions ou en jouant une main avec une ligne moins agressive. Le tout est de veiller à ne pas tomber de l'autre côté du mur et à se transformer en passif.

    N'ayant plus de tracker je suis un peu dans le flou niveau chiffres, mais la BR ne ment pas et elle se porte bien, je sais par expérience qu'avec un BRM pareil les chances de rater le shot sont importantes mais pas de problème je suis prêt à redescendre dès qu'il le faudra.

    Une mains de NL10 (avec AK) : Comment jouer vous AK ici ?

    NL Texas Hold'em €0.05/€0.10

    Stacks:

    UTG (€11.07)

    BTN - Hero (€15.90)

    SB (€19.26)

    BB (€7.88)

    Preflop: (€0.15, 4 players) Hero is BTN with :Ks:Ad

    1 fold, Hero raises €0.30, 1 fold, BB calls €0.20

    Flop: :Td:4d:5s (€0.65, 2 players)

    BB checks, Hero bets €0.40, BB calls €0.40

    Turn: :Qh (€1.45, 2 players)

    BB checks, Hero bets €1, BB calls €1

    River: :8s (€3.45, 2 players)

    BB checks, Hero bets €2.14, BB folds

    Total Pot : €5.59

    Hero shows :Ks:Ad (high card Ace.)

    Hero wins €5.36 from main pot

    J'ai par ailleurs l'envie de jouer quelques MTT, je sais qu'il y a en ce moment des offres de bonus reload sur W et PS, mon cœur balance car comme il s'agit de mon unique BR si je la déplace, cela veut dire que je devrais aussi me déplacer pour le CG.

    D'un coté on à Wina :

    Pros : bonus + élevé / field soft Cons : 5 Max ( à la limite ça pourrait passer mais je trouve que l'on a pas assez de temps pour jouer, ça va trop vite )

    De l'autre PS :

    Pros : Mini séries / 6 Max en CG Cons : Moins de bonus / field + relevé

    Va falloir que je me décide vite.

  6. bon ce soir deux sng seulement un shorthanded et un full ring les deux en turbo.........ouuuuuu c est sale je sais .

    pourquoi juste deux? parce que je suis fatigué je suis rentré tard du travail et donc j ai voulu etre prudent .

    pourquoi turbo ? parce qu etant fatigué mes raisonnements ne sont plus aussi rationnels qu' a la normal j ai donc preferer jouer un poker d action simple assez aggro pour pas trop me prendre la tete avec des 3BET 4BET et tout le tralala

    RESULTAT: out du 6max 6EME

    premire main AQ je bet 3BB au bouton

    BB call FLOP 26Q

    il bet 150 je raise 400 il boite call il a kk

    oui c est laid mais j applique ce que j ai dit plus haut :)

    ET 2EME du full ring qui c est plutot bien passer avec des le debut une belle flush bien rentabiliser en threeway puis une fin de tournoi assez agressive turbo oblige pour arriver a egalité en hu mais malheuresment je me suis un peu trop empresser de finir

    derniere main qj 4000 de stack l autre 9000 A8 blind 400/800

    je boite au bouton il call

    rien.

    plié .

    donc un super benefice ce soir de 0.43CTS ouaaaaaaahhhhhh

    mais je me tiens a ce que je m etais dis j ai donc eteint PS.

    et voilou a bientot les sharks ;)

  7. wonka29
    Dernier billet

    Bonjour le CP,

    Ca fait un moment que je n'ai pas posté un petit billet, ça fait 6 mois que je galère aux tables.

    Après une très mauvaise période en MTT(petit tout petit ITM) je me suis dis pourquoi pas faire un peu de cash game.

    Objectif du CG: commencer avec 450€ de BK et voir ce que je peux faire en NL10 sur 4tables.

    Bilan: 20K mains perdant de 150€

    Conclusion: c'est pas fait pour moi!!!

    Reprise donc de mes très chers MTT, avec en plus le défi du KING5 avec une belle équipe (huitboulunetechat) de bras cassés.

    Au K5 on s'en est plutôt bien sorti mais malheureusement le coup de pousse du destin ne fut pas de notre côté nous finissons 317ème pas grave on remet ça l'année prochaine.

    Depuis quelques jours je joue en PLO deepstack, et je dois dire que je commence à aimer çà!!!

    Hier soir je termine 3ème sur 170!!

    Mais à un moment critique du tournoi il se passe ceci!!!! (Désolé je ne sais pas poster une main donc je mets le lien)

    http://www.poker-academie.com/communaute-poker-academie/replayer-poker-academie/2195-visualisation-et-taggage.html?i=572405&p=cb7d6a17&s=10

  8. Ayant atteint le palier de 500$ sur Cake, j'ai tenté un shot en NL50 comme prévu (fullstack).

    Il y a clairement de grosses différences de style de jeu entre la NL20 et la NL50 (je vais pas dire de niveau, car je pense pas que les joueurs de NL50 soient beaucoup moins exploitables que les joueurs de NL20) :

    - beaucoup plus aggressif preflop (ca arrive plus que tout le monde folde jusqu'à la SB)

    - plus d'aggression aussi sur le flop

    C'est plus effrayant mais ca a l'avantage de pouvoir se faire payer ses monstres vu que les mecs vont pas juste fold sur un cbet de 50% du pot, contrairement à la NL20.

    Ca va surement aussi augmenter la variance.

    Malgré un début difficile, désert de cartes pendant au moins les 30 premières mains, je me suis mis à avoir des mains un peu plus normalement distribuées (avec des AJ, KT, tout ca).

    Forcément mes 2 premiers raise preflop après avoir foldé 30 mains ont fait coucher tout le monde, lol. Mais après tout est redevenu "normal".

    Globalement, j'ai bien joué, et je finis ma session NL50 avec 78$.

    Je repars donc grinder la NL20 jusqu'au prochain palier de shot NL50 : 600$ de BR.

  9. Frips
    Dernier billet

    Hello,

    Pour ceux qui se demande pourquoi je post mes "résultats" de la semaine, j'en réfère à mon

    En résumé cela donne :

    Cash Game : amis des montagnes russes, bonsoir

    2rdkp68.png

    - environ 12 000 mains (je rappel que je bosse et que je grind que le soir qu'en cela est possible...)

    - Les points negatifs :

    * impossible de m'adapter en masstabling sur la nl5/10, c'est juste ultra tiltant de se faire suckout avec absolument tout et n'importe quoi. J'ai ouvert jusqu'à 20 tables, ca pop up dans tous les sens et ultra compliqué de s'adapter sur ces limites aux mooves "fokloriques"

    * j'ai donc limité le multi tabling de 4 à 8 tables et j'ai joué sur les limites supérieurs (en étant plus que limite coté BRM, c'est pourquoi cela se trouve dans les points negatifs). Je me sens vraiment à l'aise avec 6 tables en fait (le juste milieu volume/concentration pour moi)

    -Les points positifs :

    * j'ai pris quelques biftons (ben oui c'est quand même le but)

    * je me sens confiant dans mon jeu et à l'aise sur des tables nl30-50

    * une certaine motivation à refaire un peu de volume (et pas mal de FPP engrangé finalement)

    MTT

    30uejgi.png

    Impossible pour moi je jouer en MTT la semaine (je vis sous les sunlights des tropiques, décalage horaire tout ca tout ca....). C'est pourquoi je me bloque quelques dimanches de temps en temps. Cela n'étant pas possible aujourd'hui (barbecue piscine today ;) ) j'ai buy in quelques tournois hier Samedi....

    Je pourrais écrire un roman sur cette mini session tellement j'ai mangé en bad et autre set up.. rarement vu autant de mongol moove... enfin bref...

    rien de bien excitant sur ce magnifique recap excel, enfin si une 26eme place sur 1258 participant !!! wooowwww ..... et un gain de 3, 20€ 8|

    A noter également un bon deep run dans le storm 3e rebuy (23/1216) mais encore une fois wtf ce payout ?!

    je m'étais promis de pas whine mais c'est quand meme sick alors je raconte vite fais :

    - je suis top 5 en jeton et je sors en 3 mains... (bon OK pas super deep cette boucherie mais quand meme)

    main 1 : AA<AK contre un short

    main 2 : AK< AQ

    Main 3 : ;Kc;Jc en BB

    vilain 1 min raise au cut off, vilain 2 call en SB, je complete en BB.

    Flop : ;Jh;7c;4c

    SB check // all in 15bb chez moi (oui ya pire comme flop nan)

    Cut off shove (20bb) et sb call allin : WTF !

    attention ca pique :

    vilain 1 : ;Jd;Ts pour top pair que je domine

    vilain 2 : ;Qc;3c wtf hein ? pour flush draw que je domine

    bon ben voila : un 10 rouge turn et une brique rouge river.... 2 paires chez vilain 1 et on ferme le PC.

    Objectif pour semaine 2 :

    continuer sur cette lancée et pas s'emballer à jouer trop haut, j'espère juste faire monter cette courbe pour pouvoir m'installer "sereinement" en nl50 d'ici peu.... (oui je suis impatient comme garçon) et oui je m'étais promis de me poser tranquillement en nl2-5 mais putin que c'est tiltant ces limites, c'est au dessus de mes forces (j'y ai quand même fait 6K hands en 4 jours...)

    sick, ca sent le brokage nan ? réponse dimanche prochain !

  10. FireBird
    Dernier billet

    AVRIL 2009

    Fish d'avril...

    1. Cash out de PKR. Je suis dans le TOP money list mais besoin de changement, besoin de structures plus profondes...

    Je dépose 600$ sur une room secrète et fishy, on va la nommer Roomba!!

    Deposit Bonus 110%: délai 90J. RB 30%.

    2,3: Bad Run > 70% des all-in losed!

    4,5: Bad run > AK=83! (17 coin flip perdus à la suite!!) :!!:

    6: Je remonte toujours mais avec un EV défavorable.

    7: Une 9ème et une 5ème place. 2 TF ça fait du bien. Fap! Fap!

    8: Fini le downswing! TF 2ème sur 250 au 5$ RA. +630$.

    10: 1ére place du 15$.

    11: Cession live perdante, le dernier pot perdu DP Max vs NFD! -90¤ rien de grave.

    13,14,15: DownSwing! C'est normal en MTT. :-)

    17: TF 5ème sur 400 joueurs au 10K$ GTD. +600$.

    18: Up Swing en NL100.

    20: Qualifié à la deuxième étape du Championnat de France par équipe.

    21: Qualifié au deuxième step pour le WSOP Main Event.

    Arf...je dois partir en vacance sur la côte! ;:

    Plus de poker pour Avril.

    TF: 5

    Gains: +1100$.

    NOTE: 3/5

  11. Voilà, c'est le début de ce challenge, j'ai jusqu'au 8 juillet 17h30 pour le réaliser, ça ne devrait pas poser trop de problèmes pour l'accomplir.

    Pour rappel: Je vais donc jouer 10k hands en NL2 FR, je pense rester à ma croisière habituelle, 9 tables, je vais peut-être faire un peu plus attention à la sélection des tables, il y a grosse modo une dizaine de joueurs max contre qui c'est EV 0 voir EV - de jouer, le problème c'est que je joue souvent aux mêmes heures qu'eux et qu'on se retrouve à 6 par tables et qu'ils ont un peu le même volume que moi.

    Tous les gains me financeront les MS.

    Histoire de ne pas faire un billet de quelques lignes et pour faire plaisir à Lybios, voici quelque pics issues de mon tracker, depuis dimanche dernier :

    blogentry-38452-0-73938500-1341150582_th

    Bon 11,4k hands, je finis finalement up de 1,5 caves, avec un winrate tout pourri de 1,36 bb/100. J'ai commencé à sacrément good run avant de revenir à la normale, de spew 5-6 caves en jouant mal, ou surtout en payant "pour vérifier que je me suis pas trompé sur la rage de vilain et que je suis bien battu", mon plus gros leak. Le reste ce n'est que du set-up et de la variance.

    J'ai voulu remettre un peu me jeu en question (15/10/3 ce qui me semble standard en NL2) mais :

    Seuls 15 joueurs ont plus de 1k hands en commun, c'est peu mais suffisant pour commencer à se faire une idée. Parmi eux 2/3 sont gagnants. Parmi les perdants, le plus large joue 22/1, on peut comprendre pourquoi il n'est pas gagnant. Parmi les 4 autres il y a deux 15/3, un 12/6 et un 21/12, donc certains sont trop passifs, d'autres juste un mini bad run.

    Retour vers les gagnants: le plus gros (75 bb /100) est un 16/12, j'en suis pas trop éloigné, d'ailleurs le podium est à peu près de ce type. La seule anomalie est un gars qui joue 29/1, une bonne CS comme on les aime, mais qui a un winrate plutôt décent, 13 bb/100). Donc pas grand chose à redire sur mon jeu, éviter cette connerie de payer quand je "sais" que je suis battu, et améliorer mon WwS qui s'améliore un peu mais c'est bien là que je perds le plus alors que le WaS me semble pas pourri, j'attends l'avis d'habitués:

    blogentry-38452-0-12473100-1341151398_th

    Donc voilà finalement je ne fais aucun prono pour le gain de ce challenge, je vous laisse placer des bets si vous êtes motivés, je me rends juste compte que 10BB/100 est illusoire, même si mon tracker me dit que c'est possible.

    J'éditerais ce billet après chaque session importante.

    Petit bonus :

    • La Main La Moins Rentable De La Semaine

      Une flip tout ce qu'il y a de plus classique. Vilain raises au CO, je me réveille de SB avec [:Qh] [:Qd], je 3bet, Vilain 4bet shove pour 151 bb, je le couvre, et je call. Il retourne [:Ah] [:Kd] et trouve un [:Kc] dès le flop. -3,02$

    • La Main La Plus Rentable De La Semaine

      Sur une table j'ai fini up de 7 caves, et la grande majorité provenait du même vilain, qui est vraiment pas bon. Sur ce coup là, j'ai 7,XX$ quand mon vilain favori a 4,61$ devant lui.

      Il est UTG+1, et comme à son habitude, il limp. Je suis en MP et raises à 0,09$ avec [:Ah] [:Qc]. Notre client préféré fait son move habiutel, limp/call.

      VIent un flop sympa [:Ac] [:6d] [:4c], et le pot fait déjà 0,21$.
      Vilain fait un overtbet de l'espace, 6 fois le pot. Contre un mauvais joueur lambda on pourrait fold en se disant qu'il a trouvé son set avec 44 ou 66, mais contre lui, on se sent serein avec TPGK. Je 3bet à 3,28$ vilain 4bet shove, et si on s'est commit c'est pas pour fold.

      Vilain retournera [:Jc] [:Kc]. Le flip tiendra. Certains crieront que c'est un spot very high variance, notre read n'étant pas sûr à 100% (personnellement je le mettais sur un A fatigué, ou même une mid paire ou une paire servie peut suffire à son bonheur pour s'envoyer en l'air. Il est clair que je ne go broke pas 250 bb contre tout le monde dans ce spot.
    • Le Bad Beat De La Semaine

      Un board assez sick pour Vilain qui a dû vivre un ascenseur émotionnel encore plus intense que moi au moment où l'argent s'en va au milieu.

      Le tapis effectif est de 100 bb, vu que je n'ai qu'une cave à ce moment là.
      CO, je déouvre [:Ks] [:Kc] j'open raise à 0,07$. Vilain de BB 3bet à 0,17$, je 4bet pour 0,52$ et il call. Le pot fait maintenant 1,05$.

      Vient le flop : [:8c] [:4h] [:Js] soit le flop le plus dry du monde. Vilain checks, je bet 0,50$, il call. Au moment de miser je ne pense pas m'être intéresser à sa range mais faisons le maintenant.

      Si vilain à AA, 99% du temps (du moins de ce que j'ai pu voir), je me fais 5bet shove. Et sûrement pareil pour KK. JJ qui 3bet/call oop, j'ai du mal à y croire. A ce moment là , il ne peut avoir que QQ.

      Vient la turn fabuleuse : [:Ks] Ca y est je suis max, vilain est quasi drawing dead à moins qu'il ne me sorte un AQs mais c'est juste impossible. Et sur cette turn il m'envoie tout dans la bouche. Je paie avec plaisir, il me retourne [:Jd] [:Jc]. Ahah, je suis une luckbox de trouver mon overset turn, c'est bon tout pour papa.

      River: [:Jh] One outer river, u mad ? :roulette:

      (Je whine pas gratuitement, il paraît que quand tu le fais sur CP t'as un genre de boomswitch, comme avec le deposit :my-heart-for-you: )

    • Le Good Beat De La Semaine

      C'est pas celle qui me rapporte le plus, mais c'est la plus déguelasse, au moment où l'argent part au mileu, j'ai 2 outs. Obv je touche. Et nous ne sommes que 6 à la table.

      UTG : 0,70$
      SB : 1,08$
      Hero : 2,03$ et [:7d] {:7h]
      UTG limps
      Hero raises 0,09$
      SB calls
      BB calls
      UTG calls

      Flop : [:3h] [:3d] [:8d] (Pot : 0,36$)
      SB checks
      BB checks
      UTG bets 0,02$
      Hero raises 0,16$
      SB calls
      BB folds
      UTG calls.

      Turn [:Tc] (Pot 0,84$)
      SB checks
      UTG checks
      Hero bets 0,40cts
      SB raises 0,83 cts and is all-in
      UTG calls 0,35 cts ans is all-in

      Le spot où t'es dégouté car tu dois payer même si tu sais que t'es derrière.

      RIver [:7s] (Pot 2,85$)
      SB shows [:Jc] [:9c] a flush
      BB shows [:Qh] [:Qd] two pairs
      Hero shows a full house, Sevens full of Threes

    • Le WTF?! De La Semaine

      Encore une fois, nous ne sommes que 6 à table.

      UTG+1 limps
      CO limps
      Hero BU with [:9s] [:8s] raises 0,11$
      UTG+1 folds
      CO calls

      Flop : [:3h] [:3d] [:6h] (Pot 0,27$)
      CO checks
      Hero bets 0,16$
      CO calls

      Turn: [:5h] (Pot 0,59$)
      CO Checks
      Hero checks

      River: [:5s] (Pot 0,59)
      CO bets 0,18$
      Hero calls

      Et là vous vous dîtes ... WTF?! c'est quoi ce call avec hauteur 9.
      Oui mais non pour moi je ne call pas hauteur 9, j'ai joué toute la main en étant persuadé que la première carte du flop est un [:8h] et non un [:3h] et je suis tout surpris de voir l'argent partir vers vilain, il a fallu que je matte le replayer pour comprendre. Vous me direz bien fait, faut pas ouvrir avec ça en NL2. A la limite j'aurais pu 2barrel la turn, ou le raise river, mais j'aurais perdu peut-être plus de thunes. Au final je n'y laisse "que" 0,45$ (de trop).

      Voilà, now, challenge time !

    Un premier edit, j'en suis (déjà) à 6,2k hands, et tout se passe à peu près bien, après 2 000 plus que laborieuses, les 500 dernières main de ma première session m'ont fait retrouver le sourire. Une seconde session de 2;5k hands ne s'est pas très bien passée. Sans avoir de grosses pertes (-1,5 caves) ça met un frein à mes "rêves" de MS.

    Puis viens cette session dans la nuit de lundi à mardi, que je lance en me disant "on verra". Pour le coup, j'ai vu, j'ai enclenché le god-mode, +6 caves (dont 3 au dessus de l'ev) en jouant grosso modo comme d'hab. Du coup j'hésite à faire me prochaine session demain en début de soirée, où demain dans la nuit.

    Quoiqu'il en soit, ce challenge sera plié sans doute dans la nuit de mercredi à jeudi au plus tard.

    J'aurais bien mis un graph, mais l'uploader du CP fait des siennes, et la flemme d'aller sur imageshack. Ca sera pour la fin. Toujours est-il que j'en suis à +21,30$ avec un joli winrate de 17,18 bb/100. Run better :)

    • 0
      billet
    • 0
      commentaire
    • 1456
      vues

    Aucun billet pour le moment

  12. AVRIL 2014 : MAX POTTER M'A DIT QUE LA VARIANCE ON L'enc**E

    Le début du mois ne fut pas facile. 2 jours de suite, je lâche ma cave au bout d'1h à peine avec AK. Une fois avec straight contre backdoor flush, une fois avec TP vs DP.

    Bref, des conneries arrivées trop tôt dans la partie pour avoir du read.

    Mais le surlendemain, me voilà au Quad (ouai vraiment, au QUAD). J'allais au Flamingo, comme toujours, mais je venais du BLT cette fois. Et en traversant cet ignoble établissement qu'est le Quad pour aller au toilettes, je m’arrête devant la poker room...

    Le tournoi à la con à 30$ commence. Il suffit de voir le stack et la structure pour comprendre que c'est une vulgaire blague ce tournoi.

    Mais je m'assieds à la 1-2$ qui a plusieurs seats open, en espérant que quelques pigeons viennent dans la foulée du tournoi. Surement dans la frustration de n'avoir pu jouer assez longtemps.

    Il faut préciser que cette poker room est à l'image de son casino. ABSOLUMENT AUCUN INTERET DY JETTER UN PIED, UN OEUIL, ET ENCORE MOINS UNE OREILLE.

    Mais je suis là, et il faut bien que je vous parle du CG, donc soyons fou, allons-y.

    Je repère vite un asiatique assez loose mais qui prends souvent et semble savoir ce qu'il fait.

    Les autres, c'est juste des mauvais joueurs de base d'une 1-2$. Et un reg, mais ultra nit et lit son bookin donc pas trop à s'en faire.

    Finalement, mon collègue asiatique et moi se retrouvons à bien gérer la table, à pas mal monter le stack, tout va bien.

    CO ouvre 12.

    B (assiatique loose) raise 24.

    Hero SB raise 48 avec AKs. ( Que c'est beau à voir quand il y a déjà eu 2 raises ).

    CO All in 75.

    B tank et call.

    Encore une fois, comme lors du billet de Fevrier, je dois raise mais je ne le fais pas. Je veux voir un flop et call. Grosse mistake.

    AKJ.

    Je Check, il bet 100$. Je raise 300$. Il raise all in assez vite >600$. On a globalement le même stack. (il avait une 30aine de plus au final).

    Là je pense qu'il ne peut avoir que mieux. Je le sais. Mais il me demande de mettre 300$ dans un pot énorme. et j'ai double f*ckin' pair AK.

    Je dois coucher, je le sais, mais ça peut tellement être un bluff avec une petite pocket, vu le joueur ça peut même être AJ qui sait. Et surtout, put**n LE POT.

    Le pot est beau, et j'ai une belle main, je n'arrive pas à folder et call en lui disant que ses jacks sont bons. Et oui effectivement, les jacks.

    Les boules. Casino de m**de. Musique de m**de. Ambiance bof et énervante. Bruyant. Et j'ai pas gagné le pot donc forcement c'est de la m**de. Hein.

    Mais de voir cette farandole de bofitude se rouler dans les cocktails et les burgers ça me fille la gerbe.

    Une jolie serveuse par contre. Oublié son nom. Je sais que l’hôtel est cheap. Allez y foncez si vous voulez. Mais évitez le casino, c'est juste le plus nul du strip.

    Puis vint le jour du Heads Up Tournament des PHamous Series.

    130$ pour un HU, très rare à Vegas finalement. Et cheap. Et un HU en live c'est quand même cool.

    J'ai juste comme objectif de gagner 2 duels. Ensuite on verra.

    Mon premier adversaire arrive. Il est le genre de mec avec qui je peux jouer sur la 1-2$. Il est en vacance, a vu les affiches, il s'est dit "cool un HU !".

    Il faut dire que jouer sur la Mezzanine est plutôt cool. Espérons que la Poker Room s'installe là haut définitivement. C'est calme, le personnel est toujours au top au PH en plus. Et une table finale royale, avec tribunes, spots, la totale. Très très cool. Les tournois sont pas très chers, le GPP est toujours bien stock et la structure est relativement cool. Rien à voir avec leur daily.

    De belles séries put**n. Mais là j'avais en target ce premier tournoi de HU en live.

    Je suis plutôt serein dans ma tête, et prêt à le croquer. Mais en quelques mains il me met en situation délicate de 70/30 après avoir enchaîné des full, straight, set...

    J'arrive difficilement à renverser la tendance. Mais globalement, je suis meilleur que lui je le sais. Et je peux l'avoir. Au level 4 je le met en 70/30, et prépare le coup de grâce.

    Ma flush devient max quand l'as tombe river. il est pour moi. Mais l'as lui donne un full.

    Puis j'ai tilté. Je suis devenu ultra agressif dans mes raises, j'ai pris beaucoup de risques, je voulais en finir.

    Je me suis sentit comme un joueur online qui clique et reclique sur raise comme un nigaud car il veut noyer son adversaire.

    J'en avais marre, il m'a sortit, j'étais énervé, une catastrophe.

    Je ne suis pas du tout du genre à tilter, je gère très bien mes nerfs en jouant. Et quand je fatigue, je rentre faire une sieste chez moi. Donc vraiment pas une habitude.

    Mais là j'ai pété un câble. Je me suis retrouvé à le raise avec air 4/5 fois dans des boards drawy. Je crois que je voulais juste en finir. Piéger dans la frustration de ne pas avoir porté mon coup de grâce.

    L’expérience du tournoi HU est très différente d'un HU en final de tournoi. La tension est moindre, on a le même gros stack et des niveau très bas. Et surtout, le pire de tout, tu n'as aucun read à ce moment.

    J'aime bien le HU en fin de tournoi. J'aime ces heures que tu as passé à observer tout le monde pour enfin avoir déjà une bonne base pour prendre ton adversaire à la gorge.

    Ici, je ne savais rien. Il te faut quand même plusieurs mains en HU pour commencer à cerner le style de ton adversaire.

    J'avais prévu comme stratégie de le payer un peu large au début pour voir un maximum de ses mains, en profitant des premiers niveaux. Mais le salopard touchait en plus.

    Je suis vraiment content de ma remontée sur lui, car engagé en 30/70 si vite était catastrophique. Et aucune info, rien. Et finalement j'ai resserré mon jeux et l'ai laissé mener la barque pour pouvoir l'observer.

    Ensuite j'ai grignoté en renversant lentement mais surement la tendance. Ce tilt m'a vraiment mis dedans, j'en lâche 100$ au BJ pour me défouler. Pour épicer un peu plus la note. Ah ben oui mais tilter à Vegas c'est une très mauvaise chose. Surtout à midi dans un casino.

    Après le départ d'un ami qui était au Harrah's, je décide de rester m’asseoir sur la 1-2$.

    Papy vétéran avec les lunettes de Johnny Depp dans Fear & Loathing in Vegas s'assied à ma gauche, et me taquine déjà...

    "I can smell your french surrendering mind from here kid".

    Je l'adore, je suis fan.

    Je m'amuse presque à rentrer en HeadsUp avec lui plusieurs fois. Juste pour jouer du vrai poker. J'avais un challenger, et nos battailles finissait souvent en all in.

    Beaucoup de fold ensuite. Sauf sur mon méchant backdoor full house improbable après avoir raise J2 au boutton. Il montre sa straight max avec AK. Le pauvre, je sais ce que c'est.

    Mais il recave et me lance des trucs comme "I spit on straddles... Even when they're from Missisipi kid.". J'en pleure encore.

    Surtout que la fameuse Missisipi Straddle est à 2BB seulement au Harrah's. C'est absolument impossible de la refuser. Mais je suis presque toujours le seul à la faire, je ne comprends pas.

    En tout cas il m'amuse mais finit par partir. Dommage je m'amusais bien. J'ai 2,5 caves devant moi, et le tournoi du Harrah's commence pour 0,5 cave.

    C'est relativement intéressant de garder ma cave doublée et de rejouer le reste sur un tournoi avec un level faible, et des sous à prendre.

    Malgré le grand nombre de jetons (10k) les levels sont turbos (20') et en cadeau un green bounty (25$) sur nos têtes.

    Je commence par vite agresser ma table et ne rencontre pas grand monde sur les premières mains.

    Mais il y a un problème à ma table. Apu du Kwik E-Mart semble assez tourmenté comme garçon. Il joue relativement bien, mais décide de prendre son temps pour parler.

    On est sur du 30sec minimum de réflexion à chaque prise de parole. C'est long, surtout avec des level de 20'. Il doit prendre au moins 1/4 du level à lui seul.

    Au milieu du 2e level je m'énerve un peu. Il me dit que c'est le poker, qu'il réfléchit qu'il a le temps blabla. Je lui explique qu'on est que 3 tables, et qu'il est bon pour nous de jouer plus de mains qu'eux avant la table finale.

    Il reste évasif... Je profite de la fin de la main pour reprendre mon explication, et lui fait comprendre que si l'on joue plus de mains, plus de joueurs busteront.

    Et que si plus de joueurs busts, des joueurs des autres tables injecteront de l'argent à la notre pendant que les autres en perdront. Et que dans le but de gagner, c'est important.

    J'ai perdu la moitié de ma table dés le début de mon talk, mais l'autre moitié apparemment fasciné par mon discoure se mettent à jouer très rapidement, et insiste pour qu'on ne perde pas de temps.

    Je me suis sentit comme un politique qui avait rallié une armée à sa cause. Donc on a joué pas mal de mains au final, avec un collègue qui bust Apu, et qui finit par me donner son stack en bulle de TF.

    Je suis 2e en jetons au début de la table finale, seul un jeune discret genre player online européen est devant moi.

    Le reste de la table ne semble pas menaçant à part un reg du Luxor qui pourrait faire quelque chose mais il est low.

    Mais sur la 2e main, un gros coup finit à tapis entre deux joueurs mais sur un litige :

    River HU

    - SB bouge la main sur son stack mais ne saisit pas de chips.

    - B pense que SB a check et bet 1/3 de son stack (<pot).

    - SB signale qu'il n'avait pas check, mais ne fait pas d'histoire et raise all in (pot size en gros).

    - B dit clairement call.

    - SB show full house.

    - B call floor. Elle raconte le coup. On ne comprends pas vraiment ce qu'elle veut.

    - Floor résume que les derniers mots du coup on été "all in" et "call" et c'est tout ce qui compte.

    - B dit ne pas avoir call.

    - Dealer dit avoir entendu call. Mes voisins et moi même confirmons avoir entendu clairement call.

    - Floor confirme et dit que le tapis est payé.

    - B show full max.

    ...

    ...

    Ouai. Je n'ai rien compris. Mes voisins non plus. SB est fou de rage mais se barre tout de suite.

    Je fais le mec outré, regarde la floor en insistant sur ce qu'il vient de se passer. Et elle m'aime bien, on a déjà parlé plusieurs fois. Elle est vachement embêté mais ne peut rien faire sur ça.

    Alors je dis "ça", car au final, qu'est ce que c'est que cette m**de ?

    On est au delà du slow roll là. On est clairement sur un truc grave. Elle a appelé le floor, a raconter le coup, a dit ne pas avoir dit call, c'était n'importe quoi.

    Soit elle ne pouvait pas l'encadrer, soit elle ne comprends pas grand chose au poker.

    Les coups suivants me feront choisir la deuxième option. Je regrette de ne pas être au CG pour m'acharner sur elle et venger mon collègue humilié et abattu sur la place du village.

    Mais là je veux la gagne. La deuxième place est acceptable et la troisième serait juste du bonus. Il ne me manque qu'un bounty pour rembourser le buyin en plus.

    J'essaye de rester concentrer malgré ce lot de choses étranges qui peuvent se passer autour d'une table. Une fois à 5 left pour 3 itm, joueur online allemands perds beaucoup de jetons contre gros cowboy chatteux du weekend.

    Je profite de ma belle AQd pour porter le coup de grâce sur lui et attraper un 5e bounty qui me payera un taxi et le détour au In'n'Out. Maintenant c'est que du bonus.

    Tellement de bonus que le neo chipleader décide de 4bet PF mes belles QQ. Il fait bien trop le cowboy pour avoir une meilleur mains que moi. Je le vois défendre AJ, KQ, et vraiment au pire une plus petite pair.

    Mais c'est plus le genre à call avec AA, KK, AK pour attraper plus tard. Je ne jetterai pas cet main et ne veut pas call. Je raise all in et décide de lui faire jeter pas mal de mains qui pourrait me faire une mauvaise surprise.

    En gros, je lui demande s'il a une pair en poussant mes chips. Et je sais que ce sera un flip bank odds au pire s'il call AK. Mais encore mieux, il call avec AJs. Il me voyait sur une petite pocket qu'il dit. Idiot.

    Et ensuite c'est comme dans une émission de TV : QQ vs AJ - FLOP 48Q TURN T RIVER K. Et hop hero busted.

    Burger, taxi, pétard, dodo.

    Le lendemain matin (5h) Sochaux arrachera le nul contre le PSG et confirmera ma confiance en ce maintient qui nous tends les bras.

    Je suis chaud chaud chaud, et vais au Mandalay, j'y ai un rendez-vous. J'ai bizarrement 2h d'avance. Donc petit tour à la room...

    Je ne porte pas beaucoup d'intérêt à ma table, et rentre en pilot automatique. La seule chose dans ma tête c'est le fond de classement de la L1.

    Puis mon voisin, qui partage une forte ressemblance avec Doug de Weeds, me dit que je run good. Effectivement, sans m'en rendre compte j'ai 3 caves en face de moi en 30min.

    Doug est content pour moi, il veut me payer un verre. LOL. Oh après tout soyons fou, une petite Newcastle avec Doug c'est fun.

    Je ne rentre plus dans beaucoup de coup, décide de profiter du bar... De la table pardon, pour être assis avec un verre et des gens à qui parler avant mon rencard.

    Quand une jolie demoiselle vient remplir un seat open. Elle précise rapidement qu'elle ne restera pas. Elle vient d'arriver à n'a pas encore fait son checkin mais voulait jouer quelques mains car "f*ck, I'm in Vegas!".

    Rien de surprenant non plus, j'ai entendu pire.

    Alors elle met 100$, elle slowball à fonds, double son stack et commence à regarder sa montre.

    Je lui dit que c'est bon, on l'a payé, elle peut quitter la room maintenant.

    Elle met 4 secondes à comprendre que je viens de la traiter de pute en gros, mais rigole et me demande d'où je viens. Puis elle m'arrête et me dit "no actually, I don't give a f*ck. Just keep on talking please, let me hear that lovely accent"

    A ce moment, j'ouvre les 99 en MP. Je lui dit que si elle veut que je parle il faudra mettre des jetons sur la table. Et raise 4BB.

    Elle regarde ses cartes et tout de suite est pris d'un rictus avec sa dent supérieur qui mord la lèvre inférieur en souriant.

    Au delà du côté hot de l'acte, c'est une info. Illisible pour l'instant, mais c'est une info.

    Elle raise 12 BB et me dit "It's the first time I have to make an investment in order to be turned on". Je lui réponds que j'ai beaucoup de chose à dire qu'elle ne sera pas déçu.

    Et j’énonce un peu mon read sur elle à voix haute. Bon qu'on se le dise, je m'en branle du coup, je veux me la faire au siège 4.

    le board arrive 224. Mon téléphone vibre, je suis en retard avec mon rendez vous. Où je suis en train de lui poser un lapin volontaire, je ne sais pas vraiment.

    Je check sans rien dire, et elle me dit "44 bucks, what how much words does that buy?". Je lui réponds "not enough. I'm afraid you'll have to put 44 more in order to get a read".

    Elle paye et me demande un indice. J'ai trouvé la bonne formule je pense "I've got the perfect hand for a lay down". ça a fait beaucoup rire Doug en tout cas.

    J'en zappe mon rencard, et veut repartir avec elle. On finit par partir à tapis dés le turn, et elle retourne les Ts et croque mes 9s.

    J'ai finit par lui proposer d'acheter mon temps avec un repas payé avec le pot qu'elle venait de me prendre.

    Bon je vous passe le reste, c'était une bonne soirée. Et j'ai eu le sentiment de me faire rembourser la pizza du mois dernier.

    Encore un gros mois de kiff. J'ai vu que vous avez pas mal de question personnel sur moi. Je n'y répondrai qu'en face d'un verre ici.

    Mais comme me l'a fait remarquer Pedro166 je devrais au moins vous donner mon objectif : Kiffer cette put**n de ville aussi longtemps que j'en ai envie.

    Vous allez tous débarquer là en plus. Le nombre de français va tripler pendant les world series. N'étant qu'à 2 miles du Rio je passerai surement écouter le bruit des jetons.

    Mais bien entendu, si je squatte la 1-2$, c'est bien que je n'ai pas la BR pour un WSOP. En revanche je serai présent sur l'event de l'Aria, de l'Orleans et surtout à ne pas manquer : les deepstack des Binions'Classics !

    Vous me reconnaîtrez facilement, je serai le vainqueur. Bitch.

  13. Tout d’abords je tiens à dire que ce post est juste un C.R. , à la base je voulais faire un article plus fourni ou je donnais ma méthode que j’estime gagnante à Wagram, mais je pense avec le recul que c’est un peu présomptueux de ma part après si peu de session, 14 en l’occurrence. J’attendrai donc un ou deux mois avant de le poster.

    Juste les grandes lignes sont qu’à Wagram les fondamentaux du poker doivent être respecter à la lettre. La position, le pot control, éviter tout spot difficile, bref ça parait simple mais sa demande quand même une bonne discipline !!

    Voici donc l’article que j’avais débuté :

    Salut à tous, pour ceux qui suivent mon blog, vous êtes au courant que l’année dernière je me suis broke à Wagram, pour les autres voici un bref rappel des faits :

    J’avais choisi l’an passé de tenter ma chance dans ce cercle car je connaissais une fille qui bossait las bas et que je ne payais pas la cotiz, bon déjà niveaux bankroll management on peut dire que c’était un poil aggro puisque que j’avais 600 euros soit 3 caves 8| , ensuite je n’avais jamais joué en cash, toutes les conditions étaient donc réunis pour que je prennent des tonnes !! 8^

    Bon au final j’ai eu du mal a m’adapter au relance à 10BB préflop au limp call anytwo, j’etais franchement pas très bon à l’époque, meilleur que le field moyen de Wagram mais sans un gros edge, j’ai run bad dans des énormes pots et j’étais sickement scared-money. J’ai fait une dizaine de sessions, 3 positives, 7 négatives, j’ai pas su limité mes pertes sur les sessions négatives et ça a donc fini en brokage. :et-bam:

    Nous revoici donc en ce mois de mars, prêt et déterminer à prendre ma revanche sur ces livetards !

    Ce qui a changé : J’ai un bankroll management un peu plus saint, (4 caves :ninja::ninja: ), j’ai joué des milliers de mains de cash game online et je suis plus du tout scared-money.

    Voici toutes mes sessions, avec si je m’en rappel un coup disputé, désolé pour les premières mais j’avais noté aucun coup et ma mémoire flanche ! :

    Lundi 21 mars : +240, 4 heures :

    C’est ma première session donc un petit temps d’adaptation s’impose, ça joue toujours aussi mal c’est bon signe !! Sa date quand même un peu donc je ne me rappelle pas de coup notable désolé. En tous cas j’ai joué super tight et visiblement sa a marché !

    Mardi 22 mars : +180, 5 heures :

    La même chose que la veille, pas de coup notable on a value tranquillement.

    Mercredi 23 mars : +70, 3 heures :

    Juste un coup dont je me rappel, j’overlimp au BO avec :Kh:Th , on est genre 7 a voir le flop :4h:5h:6s et all check, turn : :Ah , tout le monde check et je bet 8, la SB me check-raise à 24 et je just call parce qu’il est super aggro et qu’il va tout le temps barrel rivière. Rivière :5s , pas la meilleur carte et il bet 32, je tank un peu entre le call et le raise, mais je choisi de just call et il show :Ad:As . Je suis content d’avoir bien pot control mais un poil frustré quand même !

    Je fais un premier bilan positif de cette première semaine, j’ai pas rentré de gros moove ni de gros bluff, j’ai value quand j’ai touché, give up quand c’était pas le cas.

    Mardi 29 mars : +270, 4 heures :

    Bon promis c’est la dernière fois que j’ai rien à raconter !

    Mercredi 30 mars : -60, 3 heures :

    C’est ma première session négative, j’ai pas de coup marquant a raconter, juste été ultra card dead, je suis pas resté longtemps du coup.

    Mardi 5 avril : +380, 6 heures :

    Ma best session pour le moment ! Pourtant elle débute mal je passe à coté d’un énorme pot, j’open utg+1 à 12 avec :Kh:Kd , je suis payé par le BO et les blindes, flop : :4h:5h:7s , la SB (le rappeur Tunisiano) donk à 24, call de la BB, je just call pour pot control et le BO fait 64, SB tank call, BB tank call. Je pense c’est un easy fold donc je tank un peu et envoi mes kings dans le muck. Au final la turn est le :Kc , tout va au milieux chez les 3 joueurs, river : :7d , et Tunisiano ship le pot avec :8d:8h , le BO avait :6h:4s. 8!O Sick…

    Ensuite je grind tranquillement jusqu’à +180, je perds un coup ou je 3-barrel bluff un mec avec :Ah:Jh sur :2h:3d:5d:Kh:6d et il call avec :4s:4c .

    Puis viens ce coup, un coup comme on les aimes, j’overlimp :6d:6s , le BO raise à 12, call des blindes et du limpers donc je call obv. Flop : :Qh:6c:Qc , BB donk à 50, je just call, BO shove pour 64, call call, sur le :8s il 2-barrel à 100 je shove pour 220 supplémentaire car si la flush rentre rivière sa peut ralentir l’action, il call, je run contre :Qs:Js et le short à :As:Qd , brique rivière et on ship un pot de 680 euros ! Vous avez dit easy poker ? :la-classe:

    Mercredi 6 avril : -140, 2 heures :

    C’est la première fois ou je jouais avec une durée « imposé » puisque j’avais un rendez vous dans la soirée, je ne le ferais plus car c’est frustrant de devoir quitter une table en négatif quand on sait qu’on a de grandes chances de récupérer son du !

    Pot limpé 4 fois quand j’ouvre :Ks:Kc en SB, je raise 14 et je suis payé par un joueur en middle et un autre au BO, les deux sont assez deep. Flop : :Kd:9d:4s , je Cbet à 34 et je suis encore payé 2 fois, sur la :Qc turn, je bet 64, le joueur en MP call et le BO raise all-in pour 66 de plus, je suis quasiment sur qu’il a touché sa ventrale mais il y a beaucoup trop dans le pot, je joue encore 10 cartes, je choisi de call le joueur en middle à juste un peu plus donc de toute façon sa sert à rien de shove, et il fini par fold. Mon read est bon il a chatté sa ventrale avec :Jd:Th .

    Quelques main plus tard j’open au HJ :Kh:Kd à 12 et le joueur en option call. On découvre :2d:9s:4h et on check check, je suis en position et ce flop est tellement dry que je peux lui laisser toucher un petit quelques chose, bingo puisqu’il donk 16 sur le :Js , il a souvent des draw je pense je dois peut être raise mais je continue ma ligne passive. Il bet 20 sur le :7d et je call pour voir un beau :9d:4s . Solide défense d’option !

    Mardi 12 avril : -150, 10 heures :

    C’est la session ou j’ai noté tout mes coups :

    C’est une ouverture de table, personne ne cave deep mais je fais comme d’habitude et pose 220 sur la table.

    1. J’open utg avec :Ac:Kc à 14 sur une option, un joueur en MP shove 76, je call il a :Ad:Qc et gagne le 70/30 en touchant sa dame. Sa commence bien !

    2. Je défend :Ks:Qs en SB un squeeze du BO à 16, et sur :Qc:7c:5d un mec qui à limp call donk à 40, BO fold et il a 50 derrière, je shove et il call avec :Ac:6c , turn :4d , rivière : :8s qui lui donne quinte.

    3. J’open à 12 utg avec :Qd:Qh et me fait 3bet par un livetard juste à ma gauche à 44, je tank et just call pour garder les mains que je bas, et pour setminer ;-) , flop :Ks:Qs:4h , je check il bet 70 avec 20 derrière je shove il snap avec :Jd:Jh , je pense qu’il aurait call mon 4bet préflop mais bon…

    4. Je call en BB un raise à 14 d’un mec en MP, payé par la SB avec :8d:8c , flop :8s:Jh:5h , SB donk 50 je raise 120 qui correspond à son tapis, l’OR call et la SB aussi, le coup est à fond, je fais full turn tout de suite et ship ce beau pot.

    5. Multiway limpé j’ai :9d:4s en sb, flop : :9s:4d:2c , je check, le donkey qui m’avait Sali avec AQ bet 12, je raise petit pour le garder à 28, il tank call, turn : :2s , pas la meilleur carte sa fait check check, rivière :As , c’est cool je bas quasiment plus rien et je check fold sa mise à 50.

    6. Je call un raise en middle à 16 avec :8d:8s , je float son Cbet à 20 sur :Ts:Tc:7d , vilain est un reg pas mauvais, pas mal de leak mais il comprend quand même pas mal le jeux et il est deep, il 2barrel à 38 et je choisi de raise à 92 parce que un bluff sans équité ça a quand même du panache ! Il tank et shove, je fold et il show :Td:7c , toujours eu les bons timings !!

    7.Tout le monde passe et le BO limp, j’ouvre :Kd:Ks et je check en SB, BB raise 12 avec 40 derrière, BO fold et je push, il snap avec :As:Ad , pas de K.

    8.J’ouvre :Ks:Kh à 12 au CO, call par BO et SB, je Cbet 24 sur :Ts:9c:4c , seule la SB paye, turn :Qs je 2barrel à 38, il call, rivière :8c il check et je check back il ship le pot avec :Qc:8d, solide ligne.

    9. Je raise à 14 en MP après 2 limp avec :Ac:Qc , payé 4 fois, je Cbet 20 sur :Js:3d:4c , seul le vieux donkey de la main d’avant call avec 28 derrière. Check check sur le :8s , et je check fold sur la rivière :8d , il show :Kc:Qd , solide float !!

    10. J’open :Ac:8c en middle, les blindes call, Flop : :4c:7c:Jd , je Cbet 22 les deux call, all check sur :2s , et rivière :3c , SB check et BB bet 20, il a tout le temps flush au roi dans ce spot donc 2 solutions s’offrent à moi, je peux raise 50 et me faire snap mais je préfère l’autre solution qui consiste à shove 120 effectif, il tank tank et à la fin du time il call avec :Kc:9c .

    11. J’ouvre :Kd:9d à 12 utg+2 (j’aime pas trop d’ailleurs) , call CO et BB, flop :8d:8s:Jh , BB donk 12, je raise 34 et CO me snap call, BB fold, CO a souvent un J ou 99, TT, turn : :8c , je bet 54, vilain est très deep comme moi, il avait fait des mooves un peu bizarre mais je l’avais catalogué comme un joueur décent capable de passer des bonnes main, il call il a donc un valet, rivière : :Qd , je choisi de pas give up et bet 172, il tank et fini par call avec son valet… Encore une fois je suis sorti de ma ligne no bluff et j’en paye les frais…

    12. J’ouvre BO avec :Ac:Kh , SB call, profil de vilain grand spewtard, et je vais call 3 barrel sur :Jh:Ah:8h:Jd:Kc , respectivement à 16, 38, 72. Sa gagne il show :As:7s .

    J’aime bien cette session elle est assez représentative de ce que peut être Wagram et ce qu’il faut faire et ne pas faire, genre pas 3barrel bluff une callingstation.

    2e session négatives donc, va falloir se reprendre !

    Mercredi 13 avril : +200, 4 heures :

    Dans ce coup vilain est le fish qui m’a sali la veille avec AQ contre AK. J’open à 12 au CO avec :Jd:Td et il call au bouton. Je c-bet à 16 sur :2d:4d:7c et là il shove 170 !! Voyons l’analyse, avec QQ+ il aurait shove préflop comme il fait d’habitude, pareil avec AT+, donc sa range est 55-99, j’exclu JJ et TT parce que ya beaucoup moins de combinaison vu ma main, et on peut rajouter A7, K7. Je suis donc souvent en flip, je tank pas mal, et me dit que c’est être scared-money de fold, je choisi donc de call à la fin du time et il me dit bien jouer j’ai rien et show :Ks:9c !! Je joue donc 15 cartes et on est parti !! turn : :3s (sick brique) et rivière : :Jc !! Même en l’écrivant je sais pas si le call est bon, il aurait aussi pu avoir un meilleur flushdraw, je sais pas si c’est just du gambling, je veux bien des avis.

    Dimanche 17 avril : +110, 5 heures :

    J’ai fait une grosse erreur lors de cette session, en partie expliquée par le metagame : un reg ultra LAG de wagram open à 16 au BO dans un pot limpé, j’ouvre :Kd:Qd en BB et choisi de call. Je just call pour plusieurs raison, je pot control déjà, main se jouant bien postflop , Il est deep, la table avait une forte tendance a limpfold donc je vais souvent jouer le coup en tête à tête et je crush totalement sa range de squeeze au BO. Je 3bet pas parce qu’il call tout le temps en position. On est 2 donc sur un board :9d:Jh:Qh, je check et il Cbet petit à 24, je call. La turn :Kc est pas forcément une super carte et en écrivant ce coup je me rend compte que j’ai vraiment fait nimp puisque je bet 44, il tank shove pour 100e de plus avec l’air mourant, je le snap et il show :8s:Th pour quinte du bas floppé. Je le snap parce que je l’avais vu plein de fois shove avec des draw mais bon autant j’aime bien mon play préflop, postflop, autant c’est vraiment à l’envers turn !

    Lundi 18 avril : +370, 4 heures:

    Bon bah c’est pas les coups les plus intéressant à raconter mais bon voici un bon setup comme on les aime !

    Le joueur utg+1 open à 12 quand j’ouvre :Ac:As , il a 82 au début du coup et j’ai envie de tout mettre préflop donc je 3bet à 33 pour lui laisser de la fold equity, le HJ contrarie mes plan en shovant pour 70, le BO se dit que c’est le moment d’envoyer ces 160euros au milieu et shove, le relanceur initial tank pas mal et choisi de gamble en mettant tout aussi !! Bon bah call…

    utg : :8h:7h8|

    HJ : :Kc:Ks

    BO : :Ah:Kd

    Bon c’est surtout utg qui me fait peur et le flop :6h:9d 8d ne vient pas me rassurer ! :sos:

    Turn : :6c

    Rivière : :6d sans souffrir ! :(*)

    On ship donc ce pot de 480euros !

    Mardi 19 avril : -10, 4 heures:

    Cette session fait partie de celle ou je suis tombé très bas avant de limité la casse.

    Je perd d’entré un gros pot : je squeeze au BO avec :Ad:Kd , et seule une vieille dame très fishy complète, flop :6d:4d:Tc , elle donk bet à 44 avec 90 derrière bon bah on met tout, elle snap avec :8d:6c , 2 briques plus tard je perd ce gros pot ! Je lui demande pourquoi elle snap elle me répond qu’elle défend toujours ces paires… ok c’est bon à savoir.

    J’ai du mal a jouer à cette table, il y a ou des nit, ou des callingstation mais je suis card dead, je descend jusqu'à -370, et je choisi de sortir de table 10 minutes car je suis en tilt, je vais aux toilettes et regarde un peu les chinois jouer à leur jeu bizarre, et je remonte paré au combat ! :super:

    S’en suit une longue période de grind, je 3bet pas mal en position, je reprend 100euros comme ça quand viens ce coup : je sqeeze au BO à 16 avec :Ac:Kh , un fish deep me call en option et on découvre :Ac:Jh:4h , il donk bet à 50, je shove pour 120 de plus et il snap avec :Qh:Th , pas d’horreur et ce coup est assez significatif de la tendance des fishs de Wagram à surrestimer leur tirage, surtout les flush draw !

    Mercredi 20 avril : +270, 4 heures :

    La bonne nouvelle c’est que la vieille d’hier est de retour à ma table ! Il y a aussi un mec avec une grosse tendance a spew et a tilter, on me dit qu’il a déjà perdu 1200 en 2/2 !

    Bah justement il doit déjà être à 3, 4 caves de perdu quand viens ce coup, je l’avais déjà vu arracher plein de coup en position, souvent en représentant rien, la dans un pot limpé je suis en blinde avec :Qs:Ts , tout le monde check sur :6s:6d:2d , on est 4 dans le coup, sur la turn, tout le monde check et il bet 12 sur l’ :As , je call pour le flush draw et parce que je me sent devant, un joueur en middle call également, rivière :Kc même schéma, check check il bet 24, je tank call l’autre joueur fold et il muck, je show obv pour le faire définitivement tilt. Honnêtement je passe pas ma vie à faire des call queen high, mais le profil et le metagame font du call un choix presque évident, après il y a aussi la brag equity assez évidente !

    Voici un coup sick ou je joue à l’envers, c’est assez bizarre au niveaux des sizing préflop en gros sa fait open à 8 en début de parole, 3bet à 16 en MP et je choisi de call avec :Kc:Qc , le joueur en MP est mauvais et deep ce qui explique le call, l’OR fold et on est 2 sur :Ks:Ac:Qd , je vais check call 40, son sizing est sick mais je pense représenter de la force sur ce board, turn :4d , il 2barrel à 72, j’aime pas shove parce que il passera toujours ce que je bat et sur ce board je bat pas grand-chose, je call encore une fois (sick callingstation), rivière brique, je check espérant qu’il check back mais il shove pour 150, bon je tank pas mal, concrétement je bas une mais c’est AJ voire AT, je rappelle qu’il est mauvais, mais bon en 3bet il a plus souvent AA, KK, QQ, AK, AQ, ce qui me fait hésiter c’est qu’il envoi masse tell de force, genre il rigole, il boit 2, 3 fois dans sa bouteille d’eau, bref sa me fait hésiter encore plus mais je fini par me résoudre que le seul play acceptable est de limité les dégats en foldant, et il show :Ad:Jc , et me dit qu’il me voit sur AT… So sick !!!!! C’est mérité parce que j’ai fait nimp…

    La table est bizarre il y a des gros stacks mais c’est pas le genre à faire des livraisons, les autres ont plus rien je change donc de table, et ce choix va se trouver très judicieux !

    Je check :Ks:Ts en SB, la table est très deep et très mauvaise, c’est genre un best of des plus mauvais regs de Wagram, il y a juste le cpiste Sentenza en position sur moi mais je pense pas qu’on va trop se jouer, pour revenir au coup on est donc 6 a voir le flop : :2s:3s:5c , je call un bet de la BB à 12 et on est encore 3 à voir la turn : :Ts , check, BB bet 12, Sentenza call, je raise à 34, BB call, Sentenza raise 92, c’est sick parce que je voulais pas le jouer et je me retrouve dans un gros pot avec lui, c’est sur qu’il a la flush mais j’éspère pas max, je shove donc pour 120 en plus, BB fold et il commence à tank, comme il tank je lui dis qu’il a pas la meilleur main et que il doit fold, j’avais déjà pas mal joué avec lui en home game, pas spécialement envie de prendre son argent, le pot était déjà conséquent. Il fini par fold :Js:4s et je lui montre ma main.

    Quelques mains plus tard je squeeze au BO avec :8d:8s à 16 et suis call 4 fois, sick, flop :8c:8h:7h , <3 moins sick, SB open shove 72 et je call, show et il muck avant de voir la fin du board.

    Bon j’ai pas noté tout mes coups, mais j’en ai déchatté quelques uns, comme vous pouvez le constater j’ai eu des bon setup en ma faveur, c’est clair que ça aide, n’hésitez pas à critiquer, commenter certains coups.

    A bientôt !

    Léo ++

  14. BlupBlup59
    Dernier billet

    Et me revoilou! A cause du taf et surtout d'une connexion internet innexistante ben au revoir le poker. Je vais vraiment bien m'y remettre car je suis passionné par ce jeu et surtout j'ai besoin de m'investir dans quelque chose d'autre que le sport.

  15. tontoyny
    Dernier billet

    bonjour le cp

    • . bilan micro series

      tous simplement catastrophique... j'aurais dû faire un petit tour à Lourdes avant de jouer ces micros series..quelques Itm mais rien de bien intéressants, donc en gros j'ai loose mes 276e Ty ps...je pense sincerement manquer de niveau encore pour ces énormes mtt à gros field
    • .bilan mois de juillet $$$

    voilà je finis ce mois avec un bilan plus que positif avec un roi à 58 pour cent, 5 podiums dont un first (quel sentiment de toutes puissances quand on est le dernier survivant :magic: )

    Bankroll a 755e on a rattrapé les dégâts des micro-series :chaud: bonne expérience (les micros series), mais le bilan est que j'aurais passé la barre des 1 ks easys si madame variance n'était pas venue fourer son nez dans mes affaires >:[

    A bientot en esperant atteindre la barre des 1k au mois d 'aout et meme bien plus part la suite :)

    • 0
      billet
    • 0
      commentaire
    • 3425
      vues

    Aucun billet pour le moment

  16. Vous êtes perdu ? Vous vous sentez ailleurs ? Déboussollé ? Ce site est fait pour vous.

    Bourré d'informations plus pertinentes les unes que les autres, vous allez enfin pouvoir répondre à une question existancielle que se pose l'homme depuis la nuit des temps.

    A la pointe de la technologie, les ingénieurs ont développé un produit qui a servi de base pour la conception des cartes IGN, avec un moteur de rendu utilisé par Google Map. C'est grâce à eux que la géolocalisation est née.

    Petit plus, ce site est aussi magnifique, avec un design élaboré, et pourtant il se charge très rapidement.

    Trève de bla-bla, j'espère vous avoir mis l'eau à la bouche, voilà l'adresse de ce site qui vous aidera j'en suis sûr à vous recentrer sur vous même : http://perdu.com/

  17. Ce post suite au commentaire de s1605 sur mon post précédent :

    Nice CR. Mais 60$ de l'heure, en imaginant 25 mains de l'heure, ca fait 240$ / 100 mains ce qui fait 48bb/100 me parait énorme. Je veux bien qu'il y ait un edge supérieur que sur le online et qu'on puisse arriver a 20-25bb/100, mais 48 c'est qd même chaud...

    Merci pour le "nice cr" tout d'abord :=) Ça fait toujours plaisir.

    En ce qui concerne le win rate :

    "On dit" et aspects théoriques

    D’après le floor du Bellagio avec qui j'ai discuté, le best win rate "réalisé "tournerait autour de 40BB/100 en small stake. Ce floor du Bellagio (très sympa ce qui n'est pas le cas de tous les floor au B. ) connait tous les reg doit avoir le meilleur inside 'in vivo" sur les win rate même si tout avis porte toujours à caution.

    Ca peut sembler effectivement un peu beaucoup vis a vis des standards online mais outre le fait que le niveau est sensiblement plus faible (poncif), les parties sont plus grosses live que online (taille du pot moyen vs blind), et donc le potentiel de gain ou de perte /100 mains est plus important : effet de levier.

    - les parties se jouent souvent plus deep. Pas tant en 1/3 mais a partir de la 2/5 (à part au Bellagio), c'est souvent 300BB deep en moyenne. Et en 1/3 le caractère shallow est compensé par l’absurdité absolue de certains plays des joueurs.

    - les relances "traditionnellement" plus importantes live que online mais payées au prix d'un petit EV- pour lutter contre le "syndrome de l'ennui". Au delà de la petite "faute théorique potentielle" instantanée, cela contribue implicitement à grossir la partie

    - les straddles surtout dans les salles ou le Mississippi est autorisé qui double à nouveau la taille de la partie.

    Donc imaginer en WR 2/3 fois plus élevé par l'effet "niveau combiné à 50% par l'effet taille de la partie, nous conduit à des WR potentiels 3 à 5 fois supérieurs en live qu'online sans que cela en me choque.

    Connaitre son Win rate

    Plus généralement, connaitre son win rate en live individuellement est quasi impossible car ce WR évolue plus vite qu'il ne converge. Pour connaitre un best WR théorique, je pense que la meilleure solution consisterait à prendre un "pool de joueurs de même niveau et de prendre leur moyenne, ce qui permettrait d'avoir un échantillon de main plus représentatif sur une période limitée. Ce n'est pas un mission facile.

    D'autres solutions pour améliorer la convergence serait de raisonner en Slansky $ voir encore mieux en G-Buck, mais cela ouvre bien des problèmes d'analyse et de rigueur...rien n'est évident.

    Quelque part, ce problème a un très bon coté : les joueurs perdants ne se rendent pas toujours compte qu'ils le sont et peuvent gagner un bout de temps, ou mettre des pertes temporaires sur le compte de la malchance.

    à moins que.... j'en sois... ? ;=)

  18. J'étais broke il y a un an et demi, mes petites économies envolées dans une SARL après un dernier bad beat et une BRM trop agressive. Ca m'apprendra à jouer, même à de petites limites, une vie à haute variance: zapper les cours, vivre la nuit, les petits boulots avec quelques gros coups, partir à l'aventure, re-zapper les études et taffer au black, la vie sans papiers, retrouver des papiers mais repartir, monter son entreprise et se manger, reprendre des avions et des visas pour un nouveau tournoi un peu comme les pros. Et recommencer. Je remonte ma bankroll à Paris en grindant la vie, en repartant de zéro.

    La première étape du challenge est réussie: six mois après mon retour en France je suis toujours en micro-limite mais je suis passé du RSA au smic horaire depuis un mois. 60 heures de taf/semaine, dont des dimanche à 120 euros.

    L'objectif était de passer de la plonge à la pluche à la cuisine. Je me donnais 6 mois, sans la moindre expérience du domaine :ninja: (je mets des smileys pour faire genre blog de poker). La suite prévoit un CAP en 2011, pour être chef dans un Hilton de PVD ou second de cuisine dans un bon resto d'une grande métropole d'ici 5 ans. Sinon, passer à autre chose.

    J'ai rempli le premier objectif en un mois :la-classe: : j'assure la plonge et une partie de la pluche, je prépare et dresse les entrées et desserts du menu, et à partir de la semaine prochaine je dresse en plus les entrées de la carte. Dressage + plonge à la fois pendant le coup de feu c'est du multitabling massif quand il y a 30 couverts à servir (brag inside mais je suis crevé) et une grosse progression en un mois (brag all out, donne moi mon cash, khrô).

    Le chef a fait ses classes dans un deux-étoiles Michelin, connaît toute la profession après plus de 20 ans de métier, et m'a à la bonne parce que je suis un fou pas furieux (je tilte vraiment rarement, mais je spew mon rendement en rigolant après le service, c'est pas pareil).

    Le patron a été chef de rang dans un 2-macarons, un grand professionnel bien qu'un peu porté sur la bouteille.

    Le financier possède plusieurs magasins et des chevaux de course, mais compte parfois sur mes conseils pour le site internet du resto (genre: "Comment on met un lien qui s'ouvre dans une nouvelle fenêtre?" Heu, lol?)

    Les extras sont chefs d'équipe soudeurs dans l'industrie lourde depuis 30 ans (et nous servent de plombier) ou anciens chefs de rang en difficulté dans les restos dont ils sont devenus propriétaires (et nous servent de... serveurs).

    Voilà: c'est ma room, c'est une petite mais bonne room avec parfois de grosses tables et toujours un service de qualité, et j'estime avoir un bon rakeback.

    La presse et le feed-back des clients sont positifs et on attend 3 embauches, dont un plongeur pour me remplacer pour que je passe en cuisine à temps plein en prévision d'une hausse de l'affluence. Je ne regarde plus les concours culinaires à la télé, parce que je n'ai pas le temps, et parce qu'ils ne montrent presque jamais les commis et les plongeurs, et les engueulades avec les fournisseurs.

    Je bosse trop. Je n'ai même pas regardé les diffusions du Main Event: je me contente de passer tous les jours devant un petit cercle de poker qui est sur mon chemin (Pigalle), et je n'entre jamais mais je me dis : "Ah oué, tiens, le poker, j'avais oublié..."

    La coupure, le poker.

    A 15 heures j'ai 6 heures de travail debout non-stop dans les jambes, les bras, les mains, le dos et la tête, alouette.

    Je sens l'ail, l'oignon, les herbes aromatiques plus ou moins exotiques, le fond de veau, l'entrecôte de Salers et le vinaigre (et bientôt la saison de la saint-jacques qui commence). Rien que des odeurs très agréables dans l'assiette, mais pas dans le métro, et pas mélangées dans cet ordre. Je dois être visible comme un livetard à chaîne en or dans un CG quand je suis dans le métro, moi, avec mes yeux creusés, ma capuche et mes odeurs de bouffe, au milieu de tous ces gens habillés pour le bureau et qui ne sauraient pas quoi faire de leurs doigts (moi je dis: se les plonger dans le :Qx pour y faire des chip tricks?) et de leurs pensées (moi je pense toujours à: 3-bet!) sans leurs smartphones.

    Je pense à une douche, à une heure de sommeil puis sortir le linge de la machine, pour pouvoir jouer deux heures sur Stars. Zapper la NL10 pour passer directement à la NL25 avec ma paie. Naaan... je reste en NL5, je ne sais même pas toujours pourquoi. Allons-y, comme au taf, courage.

    Bad run, -3 caves en 300 mains.

    Lendemain, rien: j'arrive pas à me réveiller de ma sieste (et j'arrive en retard pour le service du soir).

    Lendemain, la flemme de grinder pour de l'argent, je grinde plutôt 2 heures de mah-jong.

    Lendemain, assez de sommeil et de gnaque, et je joue bien. +3 caves en 150 mains d'une session express avec quelques bons steals, set-ups et lay-downs. Mais j'en ai vite marre.

    Poker mécanique. "Treat your poker like a business" qu'il disait, Dusty "CulEnCuir" Schmidt. Si c'est comme ça, faudrait peut-être que je change de hobby, pour un hobby sans maths, sans gestion financière, sans décisions standard. Un hobby comme aller au parc pour partager une glace avec ma femme avant que les beaux jours s'en aillent, et partager un parapluie sur le chemin du retour s'il pleut. Ou courir nu sous la pluie, tiens, si j'ai un verre dans le nez (et que je suis prêt à le cuver au poste, groumpf, encore de la gestion risk/reward). Dessiner des fleurs et des papillons avec ma pisse sur les murs de la GAV, oh, toute cette poésie.

    Je pense à une chanson magnifique de Leonard Cohen, "The Stranger song", qui parle des rêves et des mains qu'on couche comme ces jeux dangereux qui nous quittent avec le courage, et des routes qui n'appellent plus aux voyages mais à la fuite, quand de l'ancienne beauté du bluff ne subsiste plus que la lâche habitude des pauvres excuses:

    But now another stranger seems

    to want you to ignore his dreams

    as though they were the burden of some other

    Oh you've seen that man before

    his golden arm dispatching cards

    but now it's rusted from the elbows to the finger

    And he wants to trade the game he plays for shelter

    Yes he wants to trade the game he knows for shelter.

    Ah you hate to watch another tired man

    lay down his hand

    like he was giving up the holy game of poker

    And while he talks his dreams to sleep

    you notice there's a highway

    that is curling up like smoke above his shoulder

    that is curling just like smoke above his shoulder

    J'ai cru lire quelque part que Leonard Cohen est broke, et que c'est pour ça qu'il est reparti en tournée. Y a des bad beats comme ça. J'avoue que je suis plus touché par la "lose" de L. Cohen et son attitude zen (et un peu kipling-esque façon "If") que par les succès braillards de P. Bruel ou G. Monfils et leurs cycles de chance ou de tendinites. Je me demande souvent pourquoi je joue encore. Le poker online manque d'herbes aromatiques et de fond de veau, de sauce aux champignons et de bon vin. Je préfère devenir cuisinier que trader, c'est bien pour ça que je n'ai jamais terminé mes études, et le poker ressemble à la finance. Pourtant je me dis qu'arrêter de jouer serait cracher sur de l'argent (potentiel, au moins). Et que l'argent permettrait d'aller plus souvent au parc. Le parc Monceau, ou Central Park, ou un parc dans mon pays quand les jacarandas fleurissent, ce serait chouette hein, Chérie, de ne pas avoir à attendre la retraite pour commencer à vivre? Ok, je ne clos pas encore mon compte alors, et je retourne gérer toutes mes tables demain, au resto comme en ligne. J'essaierai de jouer aussi dur que je travaille. Réveil dans 4 heures. "L'important ce n'est pas les cartes..." Mouahahaha. L'important c'est la fiche de paie.

  19. samywinnie
    Dernier billet

    Bonjour à toutes et tous,

    j'avais dit que j'essaierais de tenir ce blog à jour, mais ce n'est pas vraiment le cas. pourtant, au niveau du poker (ou tout du moins de la BR), tout va bien. J'ai atteint hier 350€ (et sans bonus quelconque !) ce qui fait que j'ai atteint mon premier objectif, à savoir atteindre les 500$ qui est mon point le plus haut historique (il y a plus d'1 an sur le .com). Donc comme on dit, ça c'est fait !

    Niveau jeu, je ne joue plus maintenant que sur FT, en HU, pour une question de temps. Je dois dire qu'à mon avis je suis en plein rush, mais bon quand ça arrive, faut pas cracher dessus. Je pense pourquoi pas bientôt tenter des SNG FR à 10€. J'en ai déjà observer quelques uns, et le niveau ne m'a pas l'air si différent des 5€.

    J'ai pas complétement abandonné Wina et Pokerstar, mais c'est pas loin. Le logiciel FT (et ma BR largement plus avancé !) font que je prend beaucoup plus de plaisir. Et comme le poker reste un jeu, le plaisir est ultra-important.

    Bonne journée à toutes et tous, et tant que j'y pense, désolé à ceux à qui j'aurais pu mettre des bad beat horribles ces derniers jours. Que ça fait du bien !!!!!!!!!!

    Samy le Fish

  20. Moustak76
    Dernier billet

    J’ai été absent de ce blog et des tables online assez longtemps pour comprendre quelquechose : la passion pour le poker que j’ai connu à mes débuts en 2006 s’est définitivement épuisée. J'ai donc décidé d'agir !

    Ce n’est pas que je n’aime pas le poker, en fait j’aime beaucoup y jouer, mais je ne prends plus le temps que je prenais avant pour y jouer, je suis de moins en moins l’actualité poker alors qu’il y a quelques années je ne restais pas une journée sans y jeter un œil. Aujourd’hui je suis les wsop tout de même, je suis tout de même un patriote, alors les français aux championnats du monde, ça a une dimension qui dépasse le poker ! Mais à part ça je m’en éloigne, pour dire, je dois avoir 20 ou 30 émissions de Club Poker Radio de retard, et je n’ai même pas finis Kill Elky 2 ! Et que dire de ma désertion des tables online … je n’étais pas déjà un joueur intensif, je n’ai jamais été un grinder, mais quand même, je n’ai pas dû jouer depuis 4 ou 5 mois !

    J’ai lancé ce blog dans le but de donner une réelle utilité à cette passion et valoriser tout ce que j’ai appris sur ce jeu, toutes les vidéos de coaching livres que j’ai passé en revue … mais quand l’envie n’est plus là, il ne faut pas se forcer ! Je ne vais pas arrêter complètement de jouer, j’aurais sûrement des envies, mais je réalise aujourd’hui que d’autres choses me donnent plus envie, et comme tout le monde le sait, le temps est rare !

    En matière de loisirs, je joue d’abord beaucoup plus au tennis qu’avant, je commence même à faire de la compétition, à 26 ans ça reste raisonnable ;) . Et puis, le plus important c’est que je viens de devenir PAPA ! Ma petite Suzie est née le 10 mai 2012 et je n’ai toujours pas offert de cadeau à sa courageuse maman, pour la remercier de m’avoir donné cet adorable petit bout de gonzesse ! Il est donc temps de lui dévoiler ce blog et de vider ma bankroll pour lui offrir un nouveau regard qui lui permettra d’admirer notre fille ! (Pour ceux qui ne pige rien, se reporter à ) J’avais prévu de monter un peu plus haut pour garder une bankroll derrière, mais je ne joue presque plus, donc garder une vraie bankroll (c’est-à-dire 2K euros) me semble complètement inutile. Ma bankroll est de 3154 euros, je vais donc garder environ 554 euros pour m'amuser quand l'envie viendra.

    The Big Moment !

    Tu dois donc lire ces lignes Claire, sache que je t’offre donc 2600 euros pour te faire un regard neuf, pour cette opération de la myopie, en espérant que tu puisses la faire bien entendu. Si vraiment tu ne peux pas faire cette opération, tu auras sûrement droit à un beau voyage ou autre chose qui te fait plaisir. :*

    gift.jpg

    En échange je te demande juste d'avoir une petite pensée pour les joueurs de poker online français, car cet argent fut acquis grâce à mes connaissances pokeristiques mais aussi et surtout grâce à tous les joueurs médiocres qui perdent de l'argent aux tables, merci à eux ! :)

    Je salue tout le Club Poker et vous dit à bientôt pour des passages furtifs et irréguliers, ce site web ne fait que s’améliorer en tout cas, c’est vraiment une mine d’or pour les passionnés, bravo pour ça, et merci !

    Et c'est ainsi que se finit l'histoire, ils vécurent heureux, eurent un enfant, et des yeux tout neuf :-)

    PS : Je viendrais peut-être juste donner l'issue de cette opération, qui j'espère sera possible et sera surtout un succès !

    • 3
      billets
    • 11
      commentaires
    • 3575
      vues

    Billets récents

    Nasty rabbit
    Dernier billet

    Voilà, je viens d'achever aujourd'hui mon challenge 20€>1K€. C'etait sensé etre un summer challenge mais j'ai vraiment fait zero volume, ça m'a évité les swings trop violent sur une seule journée.

    Voici les graphs en BB (big blinds sur PT4) :

    blogentry-43447-0-48850500-1324323497_th

    et en Euros :

    blogentry-43447-0-91131800-1324323510_th

    Bon j'ai clairement run plutôt pas mal, malgré un bad run de 12 caves en NL5. Trois fois la courbe touche le zéro, mais je ne suis jamais descendu en dessous de 50e de BR après avoir débloqué un bonus a 40e dès les premières 5k hands. J'ai joué 23K hands sur pokerstars entre la nl2 et nl25 puis j'ai migré vers ongame. Pour réussir ce genre de challenge mieux vaut un bon winrate qu'un bon rakeback !

    Je suis assez satisfait de moi, qui n'avait jamais battu de limites supérieures à la NL25. Je suis vraiment à l'aise sur la Nl50/100 de ongame, mais cette gestion de BR est vraiment trop usante sur le long terme. je pense donc redescendre en NL30 et grinder jusqu’à retrouver ces limites.

    Pour ce challenge je jouais 2 tables la plupart du temps et 4 max (jusqu’à 6 en nl2/5/10) , j'espère pouvoir revenir facilement à 6/8 tables et faire en janvier entre 20 et 25k hands (pas plus partiesl obligent).

  21. C'est bon, cette fois-ci c'est la bonne. Je repars pour 2 mois de grinde plus ou moins intensif.

    J'ai fini ma saison d'athlétisme (plus d'entrainements ni de compètes) et je n'ai plus de cours. Beaucoup moins de vie sociale, je vais pouvoir faire le geek. Je garde quand même la copine à proximité en cas de tilt (pas pour faire punching-ball :P).

    Je vais avoir un max de temps libre ce qui va me permettre de grinder avec un bon volume de jeu.

    J'ai envie d'entrevoir autrement mon évolution. Je ne vais plus seulement monter de limite en fonction de ma bankroll. En effet à cela va se rajouter un impératif de winrate sur la limite que je grinde. Pour tester à nouveau mes capacités (2/3 mois sans gros volume tout de même), je vais essayer de me fixer une barre à 4BB/100 minimum en NL25 sur 50K mains.

    Si je n'arrive pas à cet objectif, je continuerais de grinder sans monter de limite.

    Lifetime en NL20/25, je tourne à peine à 3BB/100 sur un échantillon représentatif. Malgré la BR pour monter en NL50, je pense encore avoir beaucoup à apprendre sur ma limite actuelle.

    graph.jpg

    clipboard04.jpg

    J'ose espérer être en 50 d'ici la fin des vacances! ;:

    Faut aller au charbon maintenant...

    • 2
      billets
    • 7
      commentaires
    • 2306
      vues

    Billets récents

    Je me revois y a quelques semestres, de retour de Torremolinos, bossant en plein cagnard au cinéma 3D Laumière de la Cité des Sciences et de l'Industrie pendant que se tenait le salon du manga et du jeu vidéo; à courir d'une salle de projection à l'autre afin de compter les spectateurs et leur distribuer les paires de lunettes que je devais récupérer en fin de séances afin de les passer au lave-vaisselle et au séchoir.

    Depuis toujours féru de RPG et autres jeux d'aventures et bastons, je m'empressais à chacune de mes pauses de rejoindre les stands "Soul Calibur", "King Of Fighter" ou encore "Bust-a-Move", "Tekken" et "Virtua Fighter" pour des one-to-one endiablés avec de parfaits inconnus que je prenais un malin plaisir à déglinguer :devil: .

    Au deuxième jour, après avoir parcouru les différents espaces jeux vidéos et mangas, et croisé des adeptes de Cosplay, je découvrais une zone que j'avais ignoré jusqu'ici, marquée sur la carte :

    "Jeux de cartes et sociétés"

    C'est fou ce monde, beaucoup trop de monde, autour de rangées de tables auxquelles se tenaient des joueurs face-à-face manipulant des cartes illustrées. "C'est un tournoi de "Magic the Gathering"" me répond un gars à qui je demande ce qui peut bien se passer. Je connais vite fait ce jeu pour m'être adonné un temps à "SpellFire" à l'époque où je peignais encore des figurines de plombs "Warhammer".

    Je passais vite mon chemin vu le monde, pour me dirigez vers un vendeur de jeux de société chez lequel je pris une boîte contenant 24 petits dès en ambre après avoir découvert de forts originaux jeux de plateaux.

    C'est alors que j'aperçus un peu à l'écart, des tables aux tapis verts, et plus je m'approchais plus des cliquetis se faisait entendre et une odeur de plastique neuf qui émanait m'envoûtait et m'attira inévitablement.

    M'avançant plus encore je constatais que des personnes de tous profils et très concentrées avaient des cartes à jouer et plaçaient ou pas des jetons devant eux puis à un moment donné un type était content en s'emparant de la totalité des jetons amassés au milieu de la table et que les autres tiraient la tronche en tenant des propos incompréhensibles :

    "T'as encore chatter un runner-runner, espèce de fish""Sur ton bet turn, je peux que push or fold""T'as pas honte tu me salis avec une gutshot? :suicide: ".

    Je me dis : "pfff qu'est-ce que ce jeu de cow-boy viens faire dans un salon dédié aux jeux vidéos et mangas" alors que me voilà déjà sur le stand à demander naïvement au responsable :

    "Qu'est-ce que c'est ?"

    :super-desole:

    Oh mon dieu le regard auquel j'ai eu droit (Are you f*cking retard idiot ?), j'ai eu l'impression pour la première fois de ma vie d'être dédaigné, même un pestiféré aurait obtenu plus de condescendance. Je ne saurai vous retranscrire l'effet que ma question a eu sur ce type, on aurait dit que j'étais Arty McFly /( .

    Il me répondit sèchement :

    "Ca ne se voit pas ? C'est du poker !

    Ah bon |^ ? rétorquai-je, Mais pourquoi n'ont-ils pas cinq cartes en mains ?"

    _C'est du Texas.

    _Du quoi ? Texas ?

    _Oui du Texas Hold'em, une variante de poker fortement pratiquée actuellement, vous ne connaissez pas ?

    _Pas vraiment, je connais le poker à 5 cartes, faut faire des combinaisons de cartes en jetant celles qu'on n'a pas besoin, c'est ça ? Les jetons, on compte les points avec ?

    _C'est à peu près ça sauf qu'en Texas on part avec deux cartes au lieu de cinq et que cinq autres cartes sont distribuées sur la table.

    _Et on se sert parmi ces cinq là pour compléter nos deux cartes de départ.

    _En gros oui mais ça peut vite se compliquer, je vous conseille de prendre place à une table et essayer. Revenez me voir, j'ai de très bons livres pour débutants."

    Je me dirige donc vers un siège libre et à peine à proximité on me propose aimablement de m'asseoir, ce que j'accepte puis on me tend alors une pile de jetons multicolores que je refuse gentiment expliquant que je préfère regarder et ne pas casser le rythme, ignorant tout du jeu.

    Mes impressions après quatre cinq mains jouées 8> :

    "Mais bowdel de mawde, c'est quoi ce jeu de trimards j'y comprends que tchi mais pitain qu'est ce qu'ils ont l'air de kiffer".

    Le type qui m'avait proposé les jetons tente en vain de me faire comprendre le principe mais je ne suis pas réceptif alors que je repensais à ces cris de rage que poussait Ben, un ami qui a un studio d'enregistrement, en jouant online des années avant ce jour, ce qui n'avait jamais éveillé ma curiosité alors qu'il avait souhaité m'apprendre.

    Je décide néanmoins de retourner au stand afin de voir les bouquins dont il m'a parlé. Au pif j'attrape le plus gros "Poker Cadillac" apercevant une affichette posée près de différentes mallettes de jetons :

    "Bois 25€, Plastique 35€, Composite 1 45€, Composite 2 60€, NexGen 90€, Argile 130€"

    Je commence à feuilleter et découvre des mots que e connais mais dans un nouveau contexte : "pot, côtes, probabilités, passe, relance, tapis, premium, serré, passif, tournoi"Je retourne le bouquin, prix : 50€.

    "Monsieur j'aimerai vraiment apprendre...

    _Vous avez en main un des meilleurs ouvrages français sur l'apprentissage du Texas, François Montmi...

    _Je souhaiterai prendre une de ces mallettes ainsi que le bouquin, vous me faîtes un prix sur le livre ?

    Lui : Je suis navré mais c'est le prix éditeur...

    _Sur la mallette alors ?

    Alors que ses yeux tombent sur la mallette de jetons en bois, les miens,eux, se posent sur les NexGen. Je vous passe les négociations et mes arguments imparables mais le lendemain je retrouvais la responsable du type qui me fit plaisir en acceptant mon offre à 100€ comptant pour le tout Nexgen+Poker Cadillac soit 40€ d'économie.

    Je me suis alors attelé à la lecture, découvrant un monde inconnu mais terriblement captivant. Deux jours plus tard, j'en avais terminé la première lecture... :8]

  • Statistiques des blogs

    2 215
    Total des blogs
    6 052
    Total des billets
English
Retour en haut de page
×