Aller au contenu
Billets

Blogs

Nos blogs communautaires

  1. Nous voilà donc une semaine après ma première place du kill the fish et la confiance à fond. Une semaine plutôt classique dans la vie d'un joueur de MTT où l'on ne perf pas comme un génie mais où on ne perds pas comme un fou : bilan à - 100 euros avec une deuxième place d'un 180 max, mais surtout une malheureuse 46 ème place du monster 10 de dimanche 03/02 pour 18 euros où on perd le pot du chiplead préflop contre un ouistiti AQs vs J8o à 54 left, on se bat et on bust sur un flip. Je sens  de plus en plus que je domine le field qui fait énormément d'erreur et qui joue de manière très caricaturale.

    En clair une semaine pas très intéressante mais qui a le mérite d’être racontée.

    C'était Morpheus0ne, à bientôt pour un prochain billet. En attendant vous pouvez retrouver ma chaîne YouTube juste ici.

  2. Superantox
    Dernier billet

    Hello la communauté ! 

     

    Je vais essayer de faire simple, court et efficace :)

    Objectif :

    500€ --> 10k€ jusqu'au 31 décembre 2019.

    Contexte :

    Ancien joueur régulier avec un sharkscope à +110K€ sur 3 années de grind complet.

    J'ai un travail, une femme et une situation très stable avec en guise de cadeau la naissance de ma fille le 9 janvier 2019.

    N'ayant plus le temps de grind de part mon métier et de mes nouvelles occupations je décide de me lancer un objectif personnel. J'ai toujours trouvé de la motivation en me fixant des objectifs.

    Challenge : 

    Cash in de 500€ sur winamax. J'ai décidé de monoroom pour le début du challenge avant de mixer avec PS et PMU si le challenge se déroule bien.

    Je vais principalement jouer des mtt 1/2/5€ et quelques sat pour des mtt à 10/20€. Je mixerai avec quelques double or nothing à 2/3/5€.

    Le maître mot de mon challenge va être le BRM, je ne jouerai jamais en dessous de 100 buy in que ce soit en mtt ou sng.

    Au niveau du volume, c'est un peu l'inconnu pour le moment mais je table sur 3/4k games/an. J'essayerai de poster assez régulièrement avec les courbes SS à l'appui pour vous faire suivre ça.

    J'appréhende un peu, car j'ai été habitué à jouer plus cher durant les années précédentes mais bizarrement j'ai rarement été aussi motivé.

    Wait and see.

    La bise

     

     

     

     

    Capture d’écran 2019-01-20 à 16.06.44.png

  3. Dans cette partie 3, on va continuer de monter dans les cases de la table de CRAPS

     

    Au dessus du FIELD dont on parlé dans la partie 2 il y a la case COME

     

    Come-Image.jpg.7d872d269d585ffac918f557890718ee.jpg

     

    La case COME se comporte exactement comme le PASS LINE (gagne si 7 ou 11 sort et perd si 2-3-12 est tiré) et si un nombre valable sort (4-5-6-8-9-10) la mise est automatiquement placé sur le nombre comme un pari normal. C’est un bet idéal pour se protéger du 7 et contrebalancer certainement perte mais j’y reviendrai peut être dans un autre article.

     

    En dessus du COME il y a les nombres valables qui ont chacun une case 4, 5, 6, 8, 9, 10 avec chacun un payout différent :

     

    Le 4 et le 10 payent 9:5 soit 18$ pour une mise de 10$

    Le 5 et le 9 payent 7:5 soit 14$ pour une mise de 10$

    Le 6 et le 8 payent 7:6 soit 14$ pour une mise de 12$

     

    Vous avez certainement remarqué que les mises sur le 6 et le 8 sont un multiple de 6x, afin de simplifier le payement et de ne pas commencer à faire des payements avec des virgules.

     

    Ce n’est pas comme PASS LINE, DONT PASS BAR, FIELD ou COME des cases dites self-service, ou vous vous occupez de placer vous même les mises (il faut aussi bien les placer devant soit pour éviter de se faire voler !!!!). Les mise sur les NOMBRES sont placées par un employé du casino …vous devez lui annoncer vos mise clairement en mettant les jetons sur la case COME …attention si il ne vous voit pas et donne les dés à un joueur pour le lancement votre mise ne sera pas placée et sera jouée comme mise sur la case COME

     

    —————————-

     

    Pour continuer sur la stratégie débutée dans la partie 2 : IRON CROSS …. Beaucoup de joueur aiment l’action et suivre chaque coups en plaçant le plus de bet apportant un peu d’action régulièrement à l’inverse des joueurs passifs qui placent des BET sur PASS LINE et attendent de vois si le nombre valable établi sort avant le 7 au fil des lancés de dés.

     

    La base de la stratégie IRON CROSS est de couvrir tous les nombres sauf le 7 en espérant gagner … un peu … plusieurs fois avant qu’un 7 vienne annuler toutes les mises.

     

    Une fois qu’un 4, 5, 6, 8, 9 ou 10 est sorti et que le jeu devient ON …les joueurs jouants la stratégie IRON CROSS vont miser 22$ sur une table avec mise minimum 5$ (Downtown) ou 44$ sur une table minimum 10$ (Strip). Leurs mises seront de :

     

    5$ sur le 5

    6$ sur le 6

    6$ sur le 8

     

    et. 5$ sur FIELD (2, 3, 4, 9, 10, 11, 12) pour un total de 22$ (ou le double si la table est minimum 10$)

     

    De cette manière ils couvrent tous les chiffres sauf le 7 … le tableau suivant est certainement plus parlant …la mise sur FIELD (en bleu)  est soit gagnante soit perdante à chaque tirage des dés contrairement aux mises sur les nombres 5,6 et 8 qui sont uniquement perdants lorsque le 7 sort …sinon la mise reste en jeu (en jaune). On constate rapidement qu’on ne gagne que 2$ si le tirage est 5, 6 ou 8 en gagnant 7$ vous perdez votre 5$ sur FIELD.

     

    Reste à espérer avoir beaucoup de FIELD gagnant avant un 7 et pas beaucoup de 5, 6 ou 8 !

     

    5c3776bb7c12a_Capturedcran2019-01-1017_38_56.png.cf471877bc6fef9b76ce6c24c346b315.png

     

    Cette stratégie de jeu semble intéressante ... mais est-ce vraiment la bonne stratégie ? …. ( on en parlera dans le prochain article …)

     

    Si vous avez des compléments ou des corrections à faire n’hésitez pas, j’écris ces petits articles en même temps que j’apprend à jouer au CRAPS :-)

    Field-Image.jpg


  4. Salut les amis,

    j'espère que vous avez passez de bonnes fêtes de fin d'année en famille et bien profitez de vos proches .

    Avant toutes choses je tiens à  vous souhaiter de merveilleux voeux pour 2019 :magic:

     

    C'est donc avec un peu de retard cette année que je viens vous faire part
    de mon bilan annuel de mes objectifs et résolutions , je le fais bien plus
    tard que les années précédentes comme beaucoup de choses cette année qui fut
    tournée sous le signe de la procrastination.

     Je ne vais pas tourner trop longtemps autour du pot ; cette année est
    vraiment un échec sur le plan poker et physique notamment ce dernier
    trimestre. D'autre part sur le plan personnel ce fut probablement une des
    années les plus riche et heureuse car j'ai rencontré une fille géniale avec
    qui j'ai passé et passe toujours des moments inoubliable ; j'ai pus vérifié
    la maxime malheureux au jeu heureux en amour!

    J'ai eu de bonnes périodes d'upswings mais c'qui m'a le plus manqué c'est la
    régularité et la rigueur à bien faire et à gérer les moments difficiles IRL sans que cela ne me coûte cher aux tables .
    Je penses également clairement ne pas avoir suffisamment taffé mon jeu malgré
    quelques pics de motiv entre mars avril et juillet août ainsi que début
    décembre . Le reste du temps je n'étais pas assez dans mon jeu trop distrait
    par d'autres choses de la vie .

    Sur le plan sportif ce fut également pas terrible hormis en début d'année
    jusqu'à mars , ensuite j'ai manqué de régularité avec quelques pics
    occasionnels de motivation mais le pire fut comme au poker le dernier
    trimestre à partir de septembre.

    J'ai vraiment sentis qu'en ne me forçant pas plus couplé à l'envie plus
    grande de passé du temps voir bcp de temps avec ma chérie que ma capacité à
    envoyer du volume de taf à baisser .

    L'un des rares points positifs est la rencontre de ma chérie et les voyages
    que l'ont a fait ensemble , des moments vraiment unique et inoubliable que
    je souhaites à tout célibataires !

    Je reprends cette conclusion que j'avais déjà utilisé l'an dernier et qui est
    clairement encore d'actualité et une bonne chose à garder à l'esprit .

    "j'ai remarqué une chose cette année c'est qu'il est vraiment très difficile
    d'être très compétitif tout en étant régulier tout au long de celle-ci sans
    une routine bien rodé et un taff très intense en dehors des tables tant sur
    plan physique que technique ! J'ai ressentis également un leak récurent sous
    la forme d'une envie trop importante de perfer au détriment d'une envie saine
    de simplement jouer le meilleur niveau possible qui ont le sait bien est la
    seule choses vraiment importante à ce jeu ".

    En conclusion je vais devoir être plus organisé et moins procrastiner afin de
    me redonner les chances de retrouver un jeu compétitif et un bon physique
    afin d'être dans de bonnes conditions pour y arriver .


    Voila un bilan détaillé des objectifs et résolutions que je m'étais fixé en
    début d'année :

    SPORT et HYGIENE de VIE (VItal pour play son Agame et aussi pour la santé,le
    moral et le mental !):

    -Faire plus de vélo qu'en 2017 ECHEC   J'ai stoppé mais je me suis m'y à courir et à marcher PEUX MIEUX FAIRE  Pas mal entre février et Avril mais trop irrégulier ensuite .

    -Faire plus d'exercice d'étirements et d'assouplissements avant et après .PEUX MIEUX FAIRE

    -Faire un peu de muscu (abdos, pompes,machine )surtout du haut du corps 2
    fois/ semaine (pour éviter les maux de dos et arrêter de fondre )
    j'essaierais de m'y mettre tout doucement afin de ne pas me faire mal et
    arrêter trop vite ! Y A DU MIEUX J'en ai assez peu fais mais j'ai débuté en novembre , j'essaierais de continuer cette année

    - Mieux dormir. J'essaierais d'écouter des vidéos de relaxations et
    d'hypnoses qu'un membre du CP m'avait  conseillé fin 2016! ECHEC J'ai eu pas mal de choses à gérer hors poker qui m'ont un peu pris la tête mais j'ai eu quelques bonnes période de sommeil

    -Retrouver une meilleur alimentation  dans la lignée de 2016( c'est bon pour
    le moral )  Y A DU MIEUX J'ai mangé plus de légumes.

    -Continuer de regarder moins de séries tout en essayant de faire plus
    d'activités.(je ne manquerais obv pas les GOT , walkings dead , Big bang
    theory et better call Saul mais c'est quasi tout ; c'est déja pas mal ). YA DU MIEUX J'en ai finalement assez peu regardé .

    - Re bosser mon mental afin d'être dans de meilleurs conditions ;
    j'essaierais de progresser dans d'autres choses que le poker pour prendre de
    la confiance . PEUX MIEUX FAIRE mais j'ai ressentis de bonnes vibes lorsque  j'étais bien focus dans mes périodes de footing à progresser!

    - Essayer de combattre ce leak observé par un de mes amis qui est d'avoir du
    mal à supporter les gros enjeux ; je ne sais pas encore comment je vais
    devoir procéder , je vais voir avec mon chan la ligne et les choses à
    travailler pour venir à bout de ce put**n de leak afin de pouvoir enfin
    décrocher mon One time ! Pas eu vraiment l'occaz 

    -Trouver le temps pour continuer le tennis, ping pong , pétanque... et
    essayer de reprendre un peu le billard et les fléchettes  .PEUX MIEUX FAIRE 

    J'ai quasi stop le tennis et le ping volontairement par manque de temps mais je me suis un  peu remis au billard

    -faire de nouveaux trucs comme le saut en parachute , le yoga , la méditation
    , pourquoi pas le théatre .... ECHEC 

    -Continuer de voyager régulièrement ! ATTEINT

    - Moins spew bêtement dans des conneries ou je m'en veux le lendemain matin ! ATTEINT
     

     

    EN MTT :(Pour la gloire , le rêve et l'argent)

    -Continuer d''être gagnant sur les 10€  ( Le niveau reste moyen et il y a des
    tonnes à se faire en étant sérieux et appliqué !) PEUX MIEUX FAIRE

    -Réduire de plus en plus les 5€ avec pour objectifs si le run est bon en 10€+
    de ne quasi plus en jouer Y A DU MIEUX

     -Continuer de jouer de plus en plus de 20€ (afin de m'y installer
    progressivement) ECHEC

    -Continuer de shot les 50€ (afin de me préparer à jouer de meilleurs joueurs
    et why not y faire un gros truc ) ECHEC 

    -Continuer de Travailler mon jeu via les forums,vidéos,les replays des
    majeurs sur PS.fr et .com super enrichissants ,reviews mutuel avec d'autres
    grinders motivés, groupe skype ainsi que les rails pour se motiver et
    progresser ...ECHEC notre chan est mort et est passé sur discord depuis c'est le désert

    - Allez ship un majeur du dimanche Type Classico , Sunday surprise, After
    Work,Warm-up, Million Event ...ECHEC

     -Allez ship un W-Séries ou SCOOP/FCOOP ou why not un nouveau festival pour
    l'arrivé du EU !ECHEC

     

    Comme l'an passé je n'ai atteint seulement que 2 objectifs eu 8 échecs mais progressé dans 3 choses , le gros point négatif est comme l'an dernier de n'avoir validé aucun objectif en terme de pure poker ; je suis assez déçu de çà mais je n'ai pas assez focus et n'ai pas suffisamment  fait l'effort régulier afin de me mettre  dans un  bon mindset et un  bon karma essentiel pour espèrer perfer .

    Physiquement j'ai été également trop irrégulier par manque d'organisation et de motivation .

     

    C'est donc une année encore plus décevante que l'année précédente qui n'avait déja pas été très bonne ; mais comme l'an passé j'ai encore trop procrastiné et je le paie naturellement !

     

     Je repasserais dans les prochains jours vous faire part de mes nouveaux objectifs et résolutions pour cette nouvelle année , à bientôt les amis ;)!

     

     

     

  5. Profiling: Utilisez la Méthode Belbin

    Ce qui m'intéresse le plus en poker, c'est la dimension psychologique de ce jeu et c'est le sens des billets de mon blog.

    Outre les compétences de base à acquérir concernant les probabilités et leur calculs, il reste la dimension humaine et toute sa complexité face au choix, au risque, au changement, aux émotions et surtout à soi et aux autres.

    En 2012, j'avais écrit un billet relatif au profiling selon la méthode DISC de Marston (Lien ici) qui proposait un outil assez complet permettant d'établir le profil de vos adversaires. Je proposais une catégorisation tenant compte des forces, limites, besoins, motivations et peurs de chaque type de profil.

    Une fois ce travail fait, je vous proposais dans un autre billet (L'art du tilt : lien ici) d'appliquer les leviers qu'offraient ces profils pour les faire tilter.
    Fidèle à l'esprit de mes billets précédents, je vous propose dans ce billet de découvrir un nouvel outil de profiling simple, issu du management que je détourne pour l'utiliser à une table de poker: le modèle de Belbin.

    Meredith Belbin (né en 1926) est un psychosociologue britannique spécialiste du management d'équipe et créateur d'un inventaire de comportements qui met en évidence les neuf rôles clés nécessaires au bon fonctionnement d'une équipe. Il analysa les personnalités et leur influence sur les processus de groupe.
    Vous trouverez de nombreuses explications sur le net, la méthode est commercialisée au service des entreprises et des managers.
    Ce que je vais essayer de faire ici, c'est d'illustrer les comportements typiques de joueurs et d'utiliser la classification de Belbin pour les profiler.
    Il ne faut pas oublier que cet outil cherche à valoriser les compétences des différents rôle en équipe. En lisant ces descriptifs, essayer de garder à l'esprit ce qui se dégage de la dynamique de votre table, les  traits les plus saillants, les réactions, les attitudes et surtout ce qui vous touche ou vous agace spontanément.
    Ce sont d'excellents indicateurs intuitifs et instinctifs que votre corps vous émet auxquels vous devez être attentifs.

    Neufs profils répartis en 3 groupes d'orientation: Action, communication et savoir

    Les profils orientés vers l'action: n° 1 à 3

    1. Organisateur (Exécutant): Met les projets à exécution
    2. Propulseur (Réalisateur): Aime les défis
    3. Perfectionneur (Finisseur): S'assure que le travail est bien fini

    Force:
    1. Discipliné, fiable, efficace, ordonné, méthodique
    2. Dynamique et fonceur, travaille bien sous pression, courage et capacité de surmonter les obstacles
    3. Consciencieux, à la recherche des erreurs et omissions, a le souci de la perfection

    Faiblesse:
    1. Peu conciliant ou flexible, lent à réagir dans les nouvelles opportunités
    2. Peut provoquer les autres et être parfois blessant mais sans attention malveillante
    3. Enclin à s'inquiéter pour chaque détail, a des difficultés à déléguer
    Idées d'exploitation:
    C'est évident, mais le principal ennemi de ces 3 profils est précisément l’inaction ! Vous observerez les signes de lassitude, d'ennui ou d'impatience. Vous avez tous en tête également ces joueurs pinailleurs qui ne supporteront pas les choses désordonnées. Ils vous feront des remarques sur votre stack mélangé, votre absence de cache-card ou encore contrôleront que vous avez bien posé vos blindes ou donneront des indications de retour de monnaie avant même le croupier. Ils préféreront de loin prendre les choses en main plutôt que de dépendre d'un tiers. Cela se manifestera d'ailleurs dans le self-dealing si votre tournoi se déroule sans croupier. Ils feront le maximum pour accélérer l'action et ne supporteront pas les "a peu près".
    Leur indicateur d'inconfort se manifestera lorsque vous  ferez un move inattendu ou inhabituel, cela les perturbera ils pourraient devenir un peu agressif ou sec.
    Il deviendront irrités et pourraient prendre comme irrespectueux votre lenteur, imprécision, créativité "non standard" qu'il pourraient interpréter à tort comme de l'amateurisme.
    Personnellement j'ai un petit truc tout con pour les révéler: si c'est à mon tour de dealer, je pose les cartes du board de manière inhabituelle (sur le côté, en
    carré, en fleur ,en escalier ...) et ce type de joueur ne peut pas s’empêcher de réagir sur le côté non-académique de la chose.
    Les profils orientés vers la communication: n° 4 à 6

    Descriptif:
    4.Coordinateur: Mature et confiant
    5.Soutien (coéquipier): Sociable et coopératif, posé, sensible et conciliant
    6.Promoteur (pionnier): Extraverti et enthousiaste, communicatif

    Force:
    4. Attentif aux autres et diplomate. Clarifie les objectifs et fait progresser les prises de décision
    5. Attentif aux autres et à leurs besoins, est plein de tact
    6.Explore les opportunités et développe des contacts à l'intérieur et à l'extérieur

    Faiblesse:
    4. Parfois perçu comme calculateur ou manipulateur. A tendance à déléguer le travail personnel qu'il n'aime pas faire
    5. Indécis, souvent mal à l'aise dans les situations cruciales ou de crise. facilement influençable
    6. Trop optimiste. Manque de réalisme et peut se désintéresser des projets après l'enthousiasme initial
    Idées d'exploitation:
    Là aussi, le principale ennemi de ce type de profil est de les priver de lien, les frustrer de communication, les ignorer.
    Vous repèrerez ces joueurs par leur tendance spontanée à tempérer d'éventuels conflits à table par une dédramatisation ou une reformulation de ce qui a été dit pour éviter une escalade ou de l'incompréhension. Vous les verrez aussi de temps à autre révéler leurs cartes pour qu'on les prenne au sérieux si cela fait plusieurs coups qu'ils gagnent de suite. Comme pour se rassurer en pensant que les autres ne pensent pas mal d'eux. ils chercheront beaucoup à briser la glace à table par des gags ou des commentaires positifs ou constructifs après un coup bien joué. Ils seront compréhensifs et  compatissant auprès de joueurs ayant subit un badbeat et ne seront pas à l'aise de l'infliger. Ils chercheront l’approbation de la table et la reconnaissance. Il sera facile de leur mettre la pression dans des situations ou la décision à prendre n'est pas facile et il sera facile de les influencer en jouant sur le procurer ou leur enlever du lien ou de l'attention.
    En self-dealing, si c'est à eux de tourner les cartes et qu'ils sont engagés dans un coup à décision difficile, vous les verrez volontiers demander le retournement des cartes à une autre personne. Le côté optimiste du promoteur le fera venir dans plus de coup à tirages et cela malgré les cotes défavorables pour y trouver le moment enthousiasmant et intense qu'il attends.

    Les profils orientés vers le savoir: n° 7 à 9

    Descriptif:
    7. Concepteur (inventeur): Créatif, imaginatif et anticonformiste
    8. Observateur (priseur): Modéré, stratégique
    9. Expert (spécialiste): Déterminé, autonome, concentré vers un seul objectif

    Force:
    7. Peu orthodoxe, propose de nouvelles idées et des solutions originales
    8. Fait preuve de discernement et envisage toutes les options. Évalue les idées avec précision
    9. A une source de connaissances et de compétences utiles à l'équipe

    Faiblesse:
    7. Tend à négliger les détails pratiques. trop absorbé pour se soucier de communiquer
    8. Perçu comme manquant de dynamisme. Peut être trop rationnel et parfois trop critique
    9. Possède un champ de compétences généralement étroit. A tendance à négliger la "vision globale"
    Idées d'exploitation
    Je suis sûr que vous avez tous en tête ces joueurs "je sais tout" qui s'empresse de donner des explications complexes dans un jargon hyper technique. Leur approche du jeu est majoritairement logique, calculée, orientée résultat et EV+. Ce genre de joueur est donc sensible à la critique et se fera une joie de tomber dans le panneau de la justification pour démontrer leur intelligence et raisonnement. Par conséquent ils ne donneront du crédit qu'à leur semblables. Ils seront capables de vous raconter des coups avec tous les détails utiles et nécessaires. Ce sont donc des bons clients au bad beat et il faut au maximum éviter de leur donner la moindre information ou justification. Mais si vous démontrer quelques capacités d'analyse justifiée auprès d'eux, vous pourrez ensuite jouer plus largement avec des mains aléatoires et ils surestimeront plus facilement vos mains. Leur créativité et stratégie est avant tout technique et le profiling qu'il feront de leurs adversaires ne se fera pas ou peu sur le terrain psychologique. Ceci illustre le côté négligent de la "vision globale". Attention toutefois à faire la distinction entre le concepteur qui fera preuve de créativité et d'imagination pour piéger ses semblables et l'observateur plus modéré et plus prévisible.
    Un truc simple pour les repèrer est de lancer une discussion sur un coup récemment médiatisé et de lancer la discussion ouvertement. Vous verrez que ceux qui mordront à l'hameçon seront  les profils orienté savoir. Si vous voulez les bluffer et que vous n'êtes pas de ce type de profil, préparez vos arguments !

     

    Conclusion:
    Inévitablement vous allez vous questionner sur votre propre profil et cela vous permettra aussi de réfléchir à la manière de réduire vos faiblesse, d'être attentif à vos mouvements et raéctions spontanées pour pouvoir les identifier, accepter puis les contrôler autant que possible.
    Ce profiling permet aussi de réfléchir à l'influence que cela a sur vos processus de décision, les critères prioritaires que vous mobilisez pour trancher.
    C'est pourquoi mon prochain billet traitera des différentes catégories de pensées qui influencent le processus de décision, leur séquençage et ordre.
    Cela permettra de faire le lien avec les profils et d'avancer vers la prise de conscience de ce qui influence nos décisions ou nos absences de décision.
    Merci pour votre attention et commentaires éventuels.

    DIVICOMEBACK !

    • 2
      billets
    • 1
      commentaire
    • 727
      vues

    Billets récents

    le nouveau14
    Dernier billet

    European Poker Tour, quel doux nom pour tous les fans de poker. N’est-ce pas un rêve pour tous les joueurs amateurs de tournois de pouvoir y participer ne serait-ce qu’une fois ? Toutes ces heures passées devant la télé à regarder, apprendre et rêver au jour où ce serait NOTRE tour !

    Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour atteindre cet objectif. Travailler énormément et monter une bankroll suffisante, se qualifier via un satellite ou alors… recevoir un heureux coup de fil d’un ami nous payant les frais d’inscription de manière exceptionnelle !
    Voilà ce qui m’est arrivé mais pour bien comprendre tout cela un petit flashback est nécessaire. 

     

    Nous sommes début avril, le printemps est là, les oiseaux chantent et mon ami Julien Pérouse aka Blond, grindeur online vivant au Canada, se qualifie pour le Main Event du Partypoker Millions de Barcelone. Nous décidons de nous rejoindre sur place pour passer du temps ensemble et toucher un peu les cartes. Ses visites sur notre vieux continent se faisant rares je prends quatre jours de vacances à l’auto-école et me voilà parti. Après une première journée à se retrouver et discuter stratégie nous voilà en place pour l’Opener, un tournoi à 1k€. Un D2 et une bulle plus tard, Blond me dit de me reconcentrer car je jump dans le Warm Up, un tournoi à 2,7k€ avec une magnifique structure. Que dire quand on est full stacké à part merci et donner le meilleur de soi-même ? Après une bonne douche me voilà en place. Tout se passe bien je multiplie par quatre mon stack de départ mais soudain tout se dérègle et plus rien ne va… Je transpire, mon cerveau ne réagit plus, je suis dépassé par l’évènement… Je joue le tournoi le plus cher de ma vie et mes émotions me rattrapent. A chaque coup joué j’ai envie de disparaitre sous la table !  Une bouffée d’oxygène m’envahit finalement lorsque le floor annonce les dernières mains de la journée. Je range mes jetons dans leur sac et je rentre retrouver Julien à l’hôtel. S’en suit une discussion très intéressante à la suite de laquelle je décide de me replonger à fond dans « le mental au poker » de Jared Tendler. Je prends des notes et installe une routine d’échauffement mental avant de jouer. Je me force à regarder chacun de mes adversaires et à imposer mon physique à table, quitte à faire 100 kilos autant que tout le monde sache que je suis présent et que je n’ai pas peur ! Au bout de quelques heures la bulle a éclaté et je rends les armes 39èmepour 9500€ ! Malgré cette frustration inhérente aux tournois, je me sens bien dans mes baskets et heureux d’avoir réussi à changer ma manière de faire du jour au lendemain. Je retrouve Blond pour manger, et suite à mon débrief du tournoi il m’annonce que je suis prêt pour rejouer mon gain sur le Main Event à 10k ! Là on passe sur du très lourd ! Les meilleurs joueurs du monde, un prizepool de folie, tout est réuni pour prendre son pied ! Le day 1 se passe sans grande encombre et je mets des jetons dans le sac pour la 3eme fois en 3 tournois ! La bulle est encore loin et malheureusement je dois m’incliner le lendemain après deux set up préflop JJ vs QQ et AKss vs AA. Julien de son côté passera la bulle ce qui nous mettra du baume au cœur et permettra de rentrer de ce séjour avec le sourire ! Le résultat est négatif sur le plan comptable forcément mais les nouvelles sensations à table me donnent une confiance que je n’ai jamais eu jusque-là !

     

    Deux semaines plus tard, alors que la vie a repris son cours entre le travail, le basket et ma femme enceinte, je reçois ce coup de fil qui va tout changer :

    « Allo Nico ça va ? Peux-tu te libérer pour aller à Monaco jouer l’EPT, j’ai un pote qui peut te loger ? Je comptais le jouer mais je me suis trompé dans les dates et je ne peux pas rester jusqu’au bout ! »

    Voilà comment je me retrouve à aller jouer mon premier EPT !

    Il me reste trois jours pour m’organiser, quelques heures supp de conduite à l’auto-école pour pouvoir gérer mon absence, une femme compréhensive, un billet d’avion aller pour Nice et tout était prêt pour ce voyage ! 

    J’arrive la veille du tournoi pour éviter toute fatigue et pouvoir gérer ma matinée du mieux possible avant le début à midi tapante ! Je rencontre Seb mon coloc pour ces quelques jours, un petit restaurant et au dodo ! L’excitation empêche le sommeil de frapper à ma porte, j’ai le temps de m’imaginer 250 scénarios pour demain et de me retourner à peu près autant de fois dans le lit. Le réveil sonne c’est le jour J. On m’avait prévenu que la vie était chère et effectivement on ne m’avait pas menti ! 20€ le café croissant jus d’orange je l’avais pas vu venir ! Le temps du trajet au casino à pied je fais mon échauffement mental en espérant que ça donne les mêmes effets qu'à Barcelone. J'arrive au casino, je cherche ma place et je m'installe. J'ai préféré arriver en avance surement par peur de manquer quelque chose. Je veux savourer chaque moment et ne rien regretter. Je recompte mon stack, 30k jetons tout est là, les joueurs s’assoient tour à tour et on y est : « dealers, shuffle up and deal » ! Je décide de prendre mon temps et de ne forcer aucun coup au début, je préfère analyser les joueurs et les showdown pour pouvoir adapter ma stratégie par la suite suivant chaque profil. Au bout de 4h j'ai toujours mes 30k du départ, mais je ne ressens aucune inquiétude. Ma table est constituée en grande partie d’amateurs et les niveaux d’une heure nous laisse du temps. Au final mon stack finit par monter petit à petit malgré l'arrivée en fin de day d'Eric Seidl et de Vogelsang qui venait à cette époque de HU le 100k en tout début de festival. Je finis le day à 110k pour une moyenne à 75k. Le sac est fermé, je pars rejoindre mes potes Dex et Fab les cashgameurs pro. Une petite bière, un petit snack et me voilà de retour dans mon lit avec le sourire et le sentiment d’une journée quasi parfaite !

    Le lendemain rebelote 20€ mon café viennoiserie, et la petite balade dans les rues si propres de Monaco pour rejoindre le casino ! Echauffement mental puis analyse de la table… Ole Schemion trois places à ma gauche, un ukrainien à trois millions de gains à ma droite et un reg russe juste à droite encore ! Cette journée s’annonce bien plus difficile qu’hier ma foi ! Une journée qui commence tranquillement, le stack stagne les deux premiers niveaux avant que tout se débloque. Un full contre quinte, deux paires rentabilisées contre Philip Gruissem qui venait d'arriver et aussi un KK vs AA pour pimenter le tout ! A cela vous saupoudrez de bluffs qui passent et de petite values qui se font call et on obtient un stack énorme de plus de 400k. Je finis le day CL du clan français et au moment de ranger les jetons, Schemion me glissa à l'oreille "on va se rejouer je le sens" (attention spoiler!) 

    Avant le D3 qui sera synonyme de bulle en début de day, il est l'heure d'aller se restaurer et de boire cette bière fraiche bien méritée! Il est l'heure de se reposer demain peut amener mon premier cash en EPT...

  6. Pas eu le temps de jouer ni de rédiger un compte rendu hier soir, je poste donc le bilan du jeudi 06/12.

    Un peu plus de 3h de jeu pour finir à +4.44€ en 2412 mains jouées. 

    Ca a pas mal swingué comme l'atteste le graphique ci-dessous.

     

    image.thumb.png.443ae2882229ccb0432e43bc5fc3ed9b.png

     

    BILAN CHALLENGE:

     

    • Heures jouées: 19.2
    • Mains jouées: 14 981
    • Résultat: +226.38 €
    • Taxe payée: 721.54€

     

     

    • 2
      billets
    • 9
      commentaires
    • 706
      vues

    Billets récents

    salut les amis gros souci hors poker la galère grave j ai du amputé ma bankroll pour un gros souci perso .donc la il me reste 500€ sur winamax 😰J ai trop vécu de mauvaise chose dans ma vie pour baisser les bras.je compte grinder que les 3€ et 5€ donc comme vous le voyez les Hig rollers sont très loin.mais put**n j ai envie de croire en ce projet et j ai envie de vibrer au plus hautes limites 😰 J ai besoin de vos encouragements mes amis pour franchir cette première étape!je fais changer toute ma routine de grinde et toujours garder mes 3sessions par semaine.on se donne rendez vous dans 10jours pour le premier compte rendu 

     

     

                                                                         

     

                                                                 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  7. Dépôts : 5 365€

    Retraits : 800€ (+ 200€)

    Différentiel: -4 565€ (-200 €)

    Casino: -500€

     

    Poker:

    Winamax : 535

    PartyPoker: 294€ (-100€)

    PokerStars: 411€ (-100€)

     

    0 game ! Juste deux retraits de 100€ pour combler les finances de fin d'années. 

     

    Trading:

    LCG: 828€ (+ 95€)

    Quelques petits trades pour combler un peu les grosses pertes. Mais deux trades en cours qui ne se passent pas du tout bien... Affaire à suivre ! 

    Capture d’écran 2018-11-13 à 09.28.36.png

  8. cela me servira de leçon : ne plus jouer en cash game online avec un poto assis à coté ! session -5 caves :(

    ensuite j'ai rentabilisé une quinte flush AS en solo et puis j'ai tilté en perdant une cave sur un 80-20...

    puis j'ai fais une autre session ou j'ai pris 3,5 caves et là... comme je vous l'avais annoncé j'ai tout perdu en 20 mains pour revenir à +0,16 centimes

    ce sont ces moments là que je maîtrise le moins et qu'il va falloir bosser. need help please ! je sens jamais le moment venir et tout part en 20 mains c'est horrible

    cela vous arrive t-il également ???

     

    allez tout n'est pas perdu pour le moment

    quelques captures qui montrent que je dois bosser pour perfer car à mon avis le potentiel est bien là (pour mémoire j'avais déposé 45€)

    Capture.PNG

    Capture2.PNG

  9. C'est dingue comme j'ai du mal à me fixer sur un style de jeu en particulier. J'aime le changement. C'est peut être pour ça que j'ai décidé de devenir intérimaire : je change d'entreprise quasiment toute les semaines ! Et j'aime ça ;)

    Au poker c'est pareil : cash game, SNG KO, SNG normaux, SNG fifty 50, SNG jackpot... Mis à part les MTT qui prennent trop de temps, je joue finalement à pas mal de jeux différents. Même de l'Omaha parfois (rarement), et s'il y avait des tables je jouerais volontiers en limit holdem.

    Dernièrement c'était surtout les KO sur lesquels j'ai pris horreur sur horreur (et aussi pas mal de mauvaises rencontres). Et parfois aussi des mauvaises décisions, c'est vrai (mais après c'est plus facile à dire que pendant ^^). 55 joués (en 1€) pour une perte de 4,14€. Soit finalement pas si terrible que ça en fait ;) (ça pourrait redevenir positif en un seul SNG gagnant).

    Et tout à l'heure j'ai fait des fifty 50. A vrai dire je me demande s'il est possible d'y être gagnant. J'aurais tendance à penser que oui, après tout on peut être gagnant à peu prêt partout je pense. Bref, j'en ai fait 16 : 10 ITM, 6 Perdus pour un bénéfice de 2,76€, soit 0,17€ par SNG en moyenne. Pas trop mal ? J'en sais rien, surtout que l'échantillon est juste ridicule.

    J'ai tendance à trouver ces SNG assez faciles, finalement j'ai l'impression de jouer en cash game avec juste une gestion de bulle à intégrer quand il y a un super short stack à table. Les tapis sont globalement assez profond, on est parfois à 4 restants sur des blindes élevées et personne n'a moins de 10BB.

     

    Y a t-il des amateurs de fifty 50 ici ? Rien à voir avec les DON en tout cas. C'est plus marrant je trouve, en DON parfois on se retrouve à devoir jeter AA préflop pour être EV+, ici c'est pas le cas. Enfin je pense... Vaut mieux arriver ITM avec un tapis moyen à faible, ou risquer de sauter mais dans le cas contraire avoir un tapis plus gros ? Par défaut j'aurais tendance à prendre le second choix (donc à toujours aller à tapis avec AA), mais peut être que j'ai tord ?

     

    Je remarque aussi que je suis un fan des fichiers excel (en fait plutôt google sheet), parce que les chiffres ultra précis que je sors viennent tous de là (en tout cas pour les SNG, en cash-game je préfère le tracker). D'ailleurs si certains souhaitent un exemple de fichier, aucun soucis. C'est ultra basique (aucun effort de présentation), mais pour ceux qui ont du mal avec ces logiciels ça pourrait servir. Je peux même faire en sorte qu'il soit compliqué de modifier les cases qu'on est pas censé toucher.

  10. ye$$$$$$$ in the Money !! encourageant

    Wséries Monster start 50 000 jetons 10€ // 100 000 € GTD
    570 // 9 804 == 18€ === 1089 payés !
    replay tournois ==> https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2018-7084739356f05df5598aa0644befe0a8c8cc011aee062b3c892dbfa6236abef2&lang=fr_FR

    replay vodcast vidéo sur twitch ==> https://www.twitch.tv/videos/305349052

    5b8fd3435d90f_2_92D.thumb.JPG.067807e679233f71937e7c91bcafc1da.JPG

    5b8fd35fc3d26_2_92E.JPG.57868703109920e3b0c978b791028d02.JPG

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    deepstack 25cts 22h dans la foulé in the money !

    25 // 620 == 75cts=== 69 payés !
    replay tournoi
    https://www.winamax.fr/replayer/replayer.html?2018-f6bb0b80274c323525ccb046d910afcb54d81d5891ee13820e6b871a11c33869&lang=fr_FR
    5b8fd4ced089f_3_92A1.thumb.jpg.704377dcc0e74d9691d996b4f65aa5f9.jpg

     

    • 1
      billet
    • 4
      commentaires
    • 917
      vues

    Billets récents

    Bonjour à toutes et tous.

    Vous croyez vraiment en lisant ce blog avoir trouvé la poule aux œufs d'or comme tous ces guignols qui vous spams à longueur de journée des méthodes miracles... QUE NENNI!!!

    Ici je vais juste présenter ma démarche pour être millionnaire à partir de 20 balles...

    Ce sera mon seul et unique investissement !

    Tous ce que j'aurais lu concernant le poker, vidéos, articles, tous mes gains pertes après sessions, investissements seront répertoriées ici. Et dans la mesure du possible j'intégrerais les liens. Moi je suis pas égoïste comme certains... :pirate:

    Des gens pensent que c'est impossible, détrompez vous... Je vais vous prouver le contraire...

    Et je reprendrais une célèbre reprise de film... ( Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent.)

    Moi je l'ai chargé, à block! Et j'ai un cerveau encore bien constitué je pense!

    Liste des toutes premières choses à réaliser (posez vous et respirez un grand coup) :

    1 - Fixer vos objectifs à court terme, long terme (qu'est ce que vous voulez dans la vie, nombreux sont ceux qui n'évolueront pas, moi je veux être millionnaire!)

    Court terme : Avoir une bankroll pour atteindre la NL 5 (ça va pour l'instant c'est cool et plutôt simple d'aspect)

    Long terme : C'est indiqué dans le titre. Pourquoi ? C'est dans mes tripes et c'est personnel. Promis quand j'y arriverais je vous donnerais la raison!

    ET L'AFFICHER!!! TOUS LES JOURS FAUT QUE ÇA S’IMPRÈGNE DANS VOTRE CERVEAU!

    2 - Sortir de sa zone de confort (qu'est ce que tu vas changer dans ta vie pour y arriver?)

    2-1 - Planning organisé de sa semaine (et essayer de s'y tenir dans la mesure du possible)

    Je vais pas détailler le mien qui est bordélique mais je m'y tiens !

    Important du sport pour le bien être et une bonne hygiène de sommeil (la clef du succès). C'est pas très chronophage de faire un mini planning excel (ça m'a pris 20 minutes) et vous savez un esprit sain dans un corps sains (ASICS ^^)

    Pour moi 23h00 extinction des feux, minimum 4h de sport par semaine.

    Activité poker déclinée en deux catégories théorie et pratique à adapter selon chacun.

    J'accorderais 25h de poker tous les 15 jours MINIMUM... (pourquoi sur 15 jours me direz-vous... Vous avais-je pas dit que vous saurez tout une fois le million accompli) soit environ 12h30 par semaine, 1h47min par jour... C'est peu me direz vous. Mais je boss aussi et chacun ses impératifs... Il faut que cela reste un plaisir et non un calvaire. A l'heure ou j'écris ces lignes je suis content et ai un bon état d'esprit, c'est important!

    2-2 Faire des économies et investir (ben oui le poker c'est bien mais gérer ses comptes c'est bien aussi)

    Pour l'instant je suis à -14273€ (non! je vous vois venir, je suis pas en galère, c'est juste le cumul des crédits...)

    Les investissements aussi seront détaillés... Si je peux y arriver vous le pouvez aussi.

    2-3 S'inscrire sur un forum de poker, tenir un blog et choisir son site de poker

    C'est con mais la communauté c'est une chose pour avancer, savoir que vous êtes pas seul! Et ici je me sens bien...

    Tenir un blog car je sais que je suis lu... Le tilt pour être broke c'est terminé! Vous avez compris? C'EST TERMINE!

    Je joue principalement sur PS.fr en cash game : c'est ouvert aux Italiens Espagnol et Portugais maintenant et j'ai même vu des Ukrainiens et Hongrois.. O.o Prorata fish/bons joueurs intéressant et un field qui ne diminue pas...

     

    Ça commence aujourd'hui! Accrochez vous bien...

    Road to million

    Début à -1.42% - 10/12/18 -0.92% accompli (suis négatif vous avez vu :sais-pas:)

    • 1
      billet
    • 3
      commentaires
    • 638
      vues

    Billets récents

    Je sais pas vous mais moi on me canarde de questions. Car le poker c'est comme la grossesse, y a plus de filtre. Alors voici des réponses toutes faites pour affronter les réactions étranges que provoque cette pratique venue du far west : indiscrétion, angoisse, perplexité, cynisme …

    1- Il en vit ???! (gros ton interrogateur de la mort). Il gagne combien ? (Entendu à peu près 100 millions de fois). Réponse A : on est  millionnaires, je fais caca des hong-kong dollars. Réponse B : sois gentil, mêle toi de ton biiiip!

     

    2- Une variante : "Il perd pas trop ça va ?". Réponse : Oh ba écoute, je viens de vendre un rein sur le darkweb pour éponger nos dettes et la triade lui a coupé un doigt mais ça va.

     

    3- Il déclare ses impôts ? (Entendu 90 millions de fois). Réponse : Non non, on a un compte offshore, même 12. Les Panama papers, c’est nous.

     

    4- C'est fou que tu parles de "travail". Réponse : Ba oui suis nouille je rectifie, il est encore au comptoir à siffler du Calva, ce bon à rien qui pue, lie de l’humanité.

     

    5- Tu vas jamais le voir ? Réponse A : Si si, je reste derrière lui avec toutes sortes de grigris et je récite des incantations en buvant du sang pour mettre à mort ses adversaires. Réponse B : Parbleu, vas-tu donc coller ton mari ingé en réu chez Nestlé toi ? NON, bon ba alors.

     

    6- T'as pas peur qu’il perde tout ? Ah parce que moi je pourrais pas supporter. Réponse : voir la réponse n° 2.

    7- Il va quand même pas faire ça toute sa vie ? Réponse : euh....#@##@## attends je sors ma boule de cristal. Ah non sauvée, il va devenir expert comptable.

     

    8- Vous comptez vraiment avoir un enfant ? Réponse : amis infirmiers, pompiers, taxis, vous qui travaillez la nuit on devrait vous castrer, amis intermittents qui n’êtes pas sûrs de remplir votre frigo, pareil, couic les coucougnettes, toi le professionnel du billard, bim la kékette.

     

    9- C’est un vrai métier ça ? Réponse : Et toi dis-moi, t’en es où de l’éradication de la malaria dans le monde ?

     

    10- La mignonne pour la fin : « Il voit souvent Patrick Bruel ? ». Réponse : Suis marraine de sa fille. Tu veux son 06 ?

    • 1
      billet
    • 3
      commentaires
    • 2941
      vues

    Billets récents

    Xeester - Tournoi Winamax 'LA FIEVRE'
    Blindes : 100/200 ante 20
    [SB] casa26740 [HERO] 
    [BB] Supras_ 
    [UTG] VipVap 
    [HJ] askguy96 
    [CO] the_touriste 
    [BTN] Shingo7 
    *** PREFLOP ***:Qs :Jc
    VipVap : Se couche 
    askguy96 : Se couche 
    the_touriste : Se couche 
    Shingo7 : Relance 436
    casa26740 : Relance 572
    Supras_ : Se couche 
    Shingo7 : Suit 236
    *** FLOP ***:4s :9h:Qc
    casa26740 : Mise 1.2k
    Shingo7 : Suit 1.2k
    *** TURN ***:4s :9h:Qc:2h
    casa26740 : Mise 2.1k
    Shingo7 : Suit 2.1k
    *** RIVER ***:4s :9h:Qc:2h:2s
    casa26740 : Parole 
    Shingo7 : Mise 11.9k
    casa26740 : Suit 11.9k
    *** SHOWDOWN ***
    casa26740 : Montre ses cartes :Qs:Jc
    Shingo7 : Montre ses cartes :5h:2d
    Shingo7 : Gagne 32.1k
    *** Exporté avec XEESTER www.xeester.com ***

    • 1
      billet
    • 1
      commentaire
    • 458
      vues

    Billets récents

    Je suis un joueur de 22 ans, vivant la plupart du temps à Bordeaux sauf au moment ou j'écris ces lignes où je suis en Bulgarie.
    Comme expliqué dans le résumé de cette chronique. J'ai joué pendant un certain temps à un autre jeu ou j'ai atteint un plutôt bon niveau. 
    J'ai découvert le poker il y a maintenant quatre mois, d'une manière assez normale je suppose. J'ai mis 30$ sans avoir rien lu sur le poker d'autre que les règles de bases. Enfin même là, je pensais que les quintes étaient supérieurs aux couleurs. Donc pour rectifier, après avoir lu de travers les règles de bases.
    J'ai pas mal gagné, épargné et protégé par la sainte mère des chattes. Pour bien évidemment finir par tous perdre le temps de quelques secondes. 
    Mais le mal était fait, le poker m'avais eu, me libérant de l'emprise néfaste d'un ancien jeu pour m'en imposer une nouvelle à moi humble mortel. 
    Humble, mais ambitieux. Je l'ai toujours été. Dans un jeu déjà j'ai réussi à me hisser. 
    Lentement, à force d'erreur, d'apprentissage, de mimétisme mais je me suis hissé. 
    Cette chronique à pour but de répondre à une seule question, puis-je le faire sur le poker? 
     
     
    Bon d'accord, c'était un mensonge. Il y a plus de but à cette chronique que celui là, trois exactement. Je vais commencé pas parler des deux liés directement au poker.
     
    Dans un premier temps, c'est un moyen pour moi d'essayer de me tenir à mes objectifs. Si je balance un objectif en ligne, ça sera plus facile pour moi de m'y tenir. C'est un peu hypocrite au final mais ça m'aide alors je le fais. J'ai toujours eu du mal à me tenir à mes objectifs. 
    Dans un deuxième temps, j'ai certains leak mentaux et je pense que tenir un journal peut m'aider à les corriger. Mais la encore, pourquoi le mettre en ligne? Et bien j'en arrive à ma dernière raison.
    J'aime écrire, c'est assez récent comme découverte mais j'aime ça. Le problème et que je fais beaucoup de fautes et que même sans je ne suis pas du tout satisfait de mon style actuel. Il est donc possible qu'en plus d'observer une amélioration dans mon niveau de poker, vous voyez un changement de style dans cette chronique et une amélioration de mon orthographe. C'est normal, c'est un des but de cette chroniques. 
     
    Donc au final, que ce soit en termes de poker ou de style. Toutes les critiques seront bonne à prendre pour moi. Je vais essayer de me tenir à une entrée par semaine ou toutes les deux semaines. Je n'ai pas trop parlé de mes objectifs en terme de poker sur le court terme et sur le long terme, c'est pour la prochaine chronique. 
     
    Black Swan
    30 Mai
     
     
    Citation

    Prenez une dinde que l’on nourrit tous les jours. Chaque apport de nourriture va la renforcer dans sa croyance que la règle générale de la vie est d’être nourrie quotidiennement par de sympathiques membres de la race humaine « soucieux de ses intérêts », comme le disent les hommes politiques. le mercredi après-midi précédant noël, quelque chose d’inattendu va arriver à la dinde, qui va l’amener à réviser ses croyances.

     

  11. 3moisdepoker
    Dernier billet

    Déjà une semaine que je dois poster ce bilan, le temps passe très vite à las Vegas.

    Logement: 1025$

    Courses: 260$

    Restaurants: 200$

    Transport: 11$

    Bar: 110$

    Autre: 160$

    Poker: +2500$ 

    bonus de pokerroom: 400$ j'ai fait une high hand Venetian 

    Le bilan est correct, j'ai peut être un peu trop de dépenses, mais c'est surtout que pour moi j'ai pas beaucoup gagné au poker. En fait en 126h de jeu sur 2/5 je suis presque even, je gagne que 120. Après deux mois au perdant au Panama... c'est compliqué moralement et psychologiquement. Donc j'ai décidé de descendre de limite depuis le 23 avril, je joue 1/3 et 1/2, ça se passe mieux, le niveau est vraiment mauvais. Donc objectif reprendre confiance en mon jeu et enchaîner les victoires.

    Donc du 23 au 29, j'ai joué 40h et j'ai gagné 2400$. Ca va mieux. mais j'ai dû payer mon loyer en donc j'ai moins de 1000$ de cash retour case départ lol.

     

  12. Le retour du Run Rose, 6ème partie.

    Bon ok, j’ai quasiment mis 4 mois à poster alors que le billet est presque fini depuis 3 mois.

    Néanmoins, ça m’a permis d’identifier un leak chez moi.

    Lorsque je ne joue plus ou que je suis broke, j’arrête de poster des mains, d’en commenter et globalement, de parler poker.

    Bon bah, lorsque je ne baise pas, j’évite de me replonger dans mes vieilles histoires de barrel. Dimanche, ça faisait 4 mois que je suis dans ma ferme de vache, seul, dans la campagne Australienne.

    Bref, rigolo de faire le parallèle.

    C’est ti-par.

     

    L’arrivé en Australie, la chasse aux drapeaux et l’observation du Mulet hair style dans son environnement naturel.

    Je viens donc d’arrivé sur ce beau territoire rempli de vide et je ne parle pas des grands espaces désert.

    Après des débuts difficiles aux tables du Crown Perth et un échec cuisant auprès d’une petite fraicheur à stan smith blanche (lien), me voilà arrivé à Fremantle, au « Beach Backpacker ». Une belle boucherie ce backpack. 4 étages de n’importe quoi, aucuns admins, uniquement un gérant présent de 10h à 15h (lol). Le reste du temps, ce sont les backpackers qui gèrent le lieu. En gros, c’est freelance totale.

    Mon plan est relativement simple, je vais bosser dans cette station balnéaire pour gros beauf et réduire les sessions au crown. Je me fixe 2 sessions semaines maximum.

    Je trouve un pti taf de plongeur (payé 24$/h lolilol #australia) au Northfolk hotel le lendemain de mon arrivé. Je chatte un joli set-up. Petite CSB si ça vous intéresse.

    Spoiler

     

    [Le soir de mon arrivé au BB, je descends me poser à la table qui se trouve à l’entrée de l’hotel avec un bon gros jokoss. Rapidement, un mec arrive. Je l’avais spotté dans le couloir de mon étage, il était assis à côté de son gros sac et écouter du rap kainri sur son enceinte. Le mec me demande une clope, je m’éxecute. On discute et le type me dit qu’il part demain matin pour Melbourne et que du coup il squatte le canapé pour pas payé de chambre. Il me demande ce que je fous ici et je lui dis que je recherche un taf- n’importe quel taf. Là, le type me dit « bah je viens de lacher mon taf de plongeur, ce matin, si tu veux je te file le numéro du chef » Je dis oui sans me faire prier.

    Le lendemain, j’envoie un message au chef qui me dit de passer après le service du midi, ce que je fais. Le resto est cool, y’a deux serveuse qui mériteraient bien un bon gros barrel matinal.

    Le mec voit bien que je n’ai pas d’expérience mais il m’offre un essai.

    Je fais l’essai et j’obtiens le job.

    Bon, ce n’est pas la CSB la plus trépidante mais plus tard, lorsque je me suis fait quelques potes dans le backpack, je me rends compte que tout le monde me jalouse « c’est lui qui a eu le poste de Harry ». Apparemment, y’avait du monde sur la corde à linge, et ce bon Harry a fait tourner rapidement au premier venu. Durant le mois que je suis resté, j’ai pu constater que bien peu arrivé à trouver du taf ici car c’était très demandé.

    Un an plus tard, je retourne à Fremantle et malgré les 50 cv déposés et les relances, zero taf à la clé. J’ai alors réalisé la chatte que j’avais eu la première foi et j’ai mieux compris la haine de tout l’hôtel quand j’ai annoncé que j’avais trouvé du taf en moins d’une journée.


     

    Durant les 3 premières semaines, je passe mon temps à bosser. Lorsque je ne bosse pas, je vais au crown. Du coup, je ne rencontre pas des masses de gens. Je crois être dans un de ces moments où je préfère être seul, plutôt que mal entouré. Les backpackers sont une espèce, pour la majorité, qui ne m’attire pas vraiment. Des gens broke, mange quignon au possible, parfois bobo, très centré sur « leur voyage », faussement cool, surement superficiel. Ajouté à cela que chaque mini short un peu bien gaulé qui se trimballe se voit systématiquement escorter par une bande de mec qui ont besoin d’aller à Montélimar pour épingler du nougat. Bref, je n’ai pas des masses de potes mais finalement ça ne me dérange pas.

    Il y’a bien cette petite Française, Camille, aux tatouages qui mérite quelques cartons rouges, qui me tourne autour mais je suis fine bouche et son 5/10 ne me satisfait pas. Je suis aggro, certes, mais j’ai appris à sélectionner mes starting hand et je sais que tous les spots ne sont pas bons à prendre.

    MAIS BON TU M’CONNAIS.

    Lors de ma dernière soirée, je me fais à l’idée que je n’aurais pas mis « tout dedans » en un mois d’Australie, le slip de carton prend forme. Quand Camille apprend que je pars pour Adelaïde le lendemain, elle m’invite à une soirée sur la plage avec d’autres Français et mon moi bourré du futur se résigne petit à petit me contenter de la moyenne et d’un tatouage étoile très limite.

    C’était sans compter l’apparition de…

     

    Jackie, 24ans. Américaine. Voyage depuis 1 an, essentiellement en Asie. Elle est arrivée en Aussie il y’a 1 mois. 1M60, petits boobs mais un tarma COMPETITION. Une américaine bien gaulé from Calipornia. Très souriante, avenante. Un accent bien de la bas et une façon de parler assez suave, une voix un chouilla cassé. Je me vois déjà l’honorer des couleurs du drapeau. Surtout celle du milieu.

    Alors que je suis au Coles (supermarché), Camille m’envoie un message pour me demander si je peux lui prendre une bouteille de vin et un pack de bière. Rendre un service, c’est toujours plaisant mais surtout ça crée une espèce de redevance inconsciente.       Instant call. 

    En arrivant au backpack, je la vois assise avec d’autres brokepacker, notamment à côté d’un petit T9s des plus sexy. Je donne le sac à Camille et le connecteur suité m’adresse un:

     

    « oh it’s for me, thanks darling » tout en prenant ses bières.

     

    Comment on joue un SC quand on est un trongol ? On le surjoue. Qu’importe la position, qu’importe le flop : T9s c’est trop sexy. Pis j’ai vu Kitai faire un call hauteur T un jour sur un DLTDP. CA VA PASSER.

     

    «Ow, hello you !  I’m Hugo »

    « Hayy, I’m Jackie » combo sourire freedent

     

    S’en suit une discussion banale mais on connecte le flop mon con !

     

    Camille, voyant que je suis bien plus intéressé par cette petite américaine en 1 minutes que par elle en 3 semaines, interrompt notre conversation pour me dire qu’on part dans 20 minutes.

     

    Je lui réponds sans la regarder « Ouais je prends ma douche et je vous rejoins. »

     

    30 minutes après, je redescends tout beau tout propre, prêt à sortir mon double décimètre au premier spot américain.

     

    On finit par décaler une trentaine de minutes plus tard. On est un petit groupe.

    4 Français, 1 irlandais, 1 australien, 1 Allemand et 2 américains. Sur le coup je crois que le mec de New York est le mec de Jackie. Pas très content, mais plus moyen de fold la soirée donc on y va. J’ai entendu tellement d’histoires sur les ricains que je me dis qu’avec un pti coup dans le pif, on pourra ouvrir une table de three handed bien aggro.

    On arrive au French Barbecue, ou tout le monde est censé être cool mais finalement, tout le monde est en groupe et personne n’en sort vraiment. Comme d’hab’, toutes les meufs bonnes on un ratio de 1 sur 4. 1 meuf bonne, 4 mecs dessus.

     

    On se met donc en cercle et j’applique mon plan de Fish. Je bois comme un trou en faisant passer Caballero pour un fumeur du dimanche. Mon compagnon de boisson est Irlandais. C’est un sick degen. Le mec me raconte ses histoires de bagarre, de coke, de la meuf de 15 ans qu’il a mis en cloque. Il me dit avoir des problèmes avec l’alcool. Il a une descente de breton le con.

    A un moment donné, alors que j’avais refilé mon lutin irlandais qui commençait à être en boucle sur sa vie, je me mets à écouter le groupe Camille/ L’américain/Jackie. Cette dernière m’interpelle.

     

    « And what about you Hugo, how many flags ? »

     

    Je commence à être bien bourré à ce moment-là et je ne comprends pas bien ce qu’elle me demande. J’aurais pu demander de quoi il s’agissait mais sur le coup je préfère penser que je n’ai pas besoin d’aller chercher l’info.

     

    Je comprends : « avec combien de filles as-tu couché »

     

    Je la regarde, lui dit que comem c’est un peu gênant mais son côté américa f*ck yeah in god we trust me dit en gros « dont be a faggot »

     

    « 27 »

     

    Les trois me regardent avec des yeux ébahis.

     

    « 27 ??? »

     

    Un peu timidement « Yeah, 27 »

     

    Je me suis toujours considéré comme un joueur agressif m’enfin 27 ca me parait pas non plus énorme. En tout cas pas à créer tel étonnement.

     

    Puis Camille me dit « C’est énorme, t’as quel drapeaux alors ? »

     

    « Comment ça quel drapeaux, de quoi tu parles ? »

     

    Elle m’explique que les « Flags » correspondent aux nationalités avec lesquelles j’ai couché.

     

    Moment forever alone ou je passe pour un énorme étron, ça m’apprendra à call in the dark.

     

    Obligé de dire que je n’avais pas compris en espérant passer sous son radar de détecteur de queutar.

    Je réponds donc « 2 ».

     

    Et là, comme ça, alors que tout le monde écoutait suite à mon annonce de trongol, la belle Jackie me lâche texto :

    « Ow, I would be happy to be your third »

    Un micro silence s’installe.

    Lol wat ?

     

    Camille la regarde de travers genre « mais quelle pute », l’Américain sourit, un des français me regarde l’air un peu dépité et l’Irlandais me eye contact et son regard me dit : BAISE LAAAAAAAAAA

     

    Le même genre de regard de Kayron dans bref. Bref.

     

    Sur le coup, avec l’alcool et les bédos j’ai l’impression de ne pas comprendre. La meuf m’a vraiment lâché cette bombe devant tout le monde ? Elle a vraiment dit qu’elle se ferait bien sauté par l’énorme bg que je suis ? Suis-je vraiment choqué ? Ça se passe comme ça chez l’oncle sam ? Est-ce qu’un présidant américain s’est déjà poli le chinois dans le bureau ovale? Que penses-t-elle des zboub non circoncit ? Autant de question qui traverse mon esprit.

    Entre temps j’ai compris que le New Yorkais n’étais pas son mec quand je l’ai vu enfourné sa langue dans une random francaise après avoir joué « au champs élysée (en francais monsieur) » On distribue un carton « goss bo » pour ce Samy.

    La voie est dégagée, le flop est très beau, je vais la gagné cette main, f*ck yeah.

    Je vais pisser et lorsque je reviens je raise immédiatement et je me mets en position. Je hume son odeur. Elle sent le soleil. Un parfum de meuf qui glande rien à la plage. J’adore cette odeur.

    Je m’assoie juste à côté d’elle, je fais en sorte de bien me coller.

    Elle me dit qu’elle à froid. Bon prince, « so french » que je suis, je lui file mon pull. Elle me remercie et se blottie contre moi. Rien de bien ouf, mais je sens clairement que j’ai un spot de all in assez évident. J’ai passé tout le tournoi « fremantle » à être card dead, je pars demain, j’ai un connecteur suité qui me fait de l’œil et une dizaine de blind...

    Quelques instants après, le groupe décide de partir. On ferme la marche avec Jackie. Elle me dit « slow down, slow down ». Okay, je slow down poupey. Elle me regarde et me dit en Français « Je t’ayme bien Yougo ».

    Bon, comme dirait un des mecs les plus malaisant de youtube en 2017 : AMOLINEEEE.

    Ni une ni deux, je lui offre un french kiss et on s’assoie dans la pénombre du parc, juste devant la butte, avant la plage. On s’embrasse et je sens que la petite monte très vite en température. Elle me demande si je « like son ass ». J’acquiesce et lui cale des doigts instantanément. A ce moment-là, je suis convaincu d’avoir des capotes dans mon sac et lui propose d’aller sur la plage pour la démonter et bon et dur forme. Clairement, le flop est bien connecté, j’ai mon combo draw : Baisé une américaine sur une plage Australienne, deux premières fois en une.

    On se cale sur la plage, seulement run better, je n’ai pas les capotes. La turn est donc pas ouf mais on espère que tout va rentrer à la river parce qu’elle a payé la ptite, faut faire un gros hold now.  La meuf à l’air de s’en branler, elle descend sa jupe et se met en levrette. J’ai donc la vision de son cul divin face à moi mais aucune armure de latex. Je lui cale encore des doigts en pensant que je pourrais mettre mon poing. Sans déconner, elle pourrait accueillir deux togolais dans sa caverne.

    Mais là mes cons, je me retrouve dans un dilemme un peu chiant. Je me suis juré de ne plus jamais subir un stress post relation non protégé. Je suis du genre méga angoissé avec ce genre de bail. Avant de partir j’ai passé des analyses. J’avais limite pas dormi pendant 3 jours en imaginant ce que serais ma vie si les résultats étaient positifs. Finalement tout était négatif, le sentiment d’avoir chatté une tonne, j’ai limite lâché une larme de joie lorsque j’ai appris la nouvelle. Je me suis aussi promis de ne plus m’infliger ça.

    L’hôtel est à une bonne trentaine de minute à pied, il est 1h du mat, il fait froid. Autant vous dire que je sens que si je lui dis « ouais mais non, je n’ai pas de capotes », la chaudière qui me tend son cul va vite se refroidir et le dealer va me sortir un jolie brique river.

    Finalement, je choisis l’option low variance et prend le risque de louper le spot.

    « No condom, we have to go back to the hostel and then, I’ll show you my french touch ».

    « Ow » Assez froidement.

    Elle remonte son string et sa jupe et on part de notre plage.

    Elle marche devant moi à une bonne dizaine de mètre.

    Je suis entre le « Putaaaaain Hugo, putaiiiin » et le « putaaain je suis fier de toi Hugo ».

    Elle commande un Uber et pendant l’attente, j’arrive à la faire rire. On se ré-embrasse et je fais tout pour la garder à température ambiante.

    Dans la voiture, j’accélère et passe en mode raise any two. Je lui lâche des trucs salaces en français dans le creux… De l’oreille, et lui caresse le nougat discrètement.

    Arrivé devant l’hôtel, elle me demande de descendre en premier et de l’attendre dans les chiottes du 2eme. Elle ne veut pas qu’on soit vu ensemble.

    Lol ?

    Elle m’explique qu’elle a couché avec un autre français la nuit d’avant (laul) et qu’elle n’a pas envie de passer pour une trainée car elle vient tout juste d’arriver. (infinite lol).

    Bon balec, je me marre quand même un peu parce que je me rappelle plus tôt dans la soirée qu’un des français m’avait parlé d’une meuf qu’il avait baisé la veille et je comprends que vu le regard qu’il m’a lancé plutôt que c’était elle et qu’il voulait un match retour.

    Sorry bro, tu vas chauffer le banc ce soir. Je me charge de représenter le pays.  Bleu blanc rouge bordel !

    Je l’attends donc dans les chiottes et c’est un moment dont je me souviens. Le temps semble long mais elle finit par arriver. Elle met la poubelle devant la porte et vient vers moi. Les chiottes sont en long. Il y’a 8 éviers dont un plan de « travail » propice au démontage de petit boule d’américaine. Elle se déshabille doucement, limite en me faisant un strip tease  en me regardant avec un put**n de regards de coquine. Je l’embrasse et la démonte littéralement sur « le plan de travail ». Elle me dit d’y aller plus fort, que je peux lui faire tout ce que je veux, « do you like m yass ? » mais lol. Je la retourne, lui met des claques de mutant sur son pti cul bombé, elle hurle. A un moment donné, je sors et lorsque je me remets en position elle me ressort « do you want m yass ? ». Je comprends que je n’avais pas compris la première fois donc « why not ! ». Je tente alors d’inséré mon gourdin mais sans lubrifiant, c’est mort. Elle me dit ok ok, f*ck my pussy, f*ck me please, f*ck me hard !

    J’en rajoute pas.

    La river rentre donc, aussi bien que ma clé de 19 dans son antre, et put**n, c’est un énorme kiff. Comme quoi, même en jouant comme un manche, on peut ship. Jeu de con.

    En plein ébat, la porte s’entrouvre. Quelqu’un essaye d’entrer. Paniquée, elle se retire et me traine dans les toilettes. (On était sur les éviers, les toilettes sont dernières nous et ont une porte qui ferme à clé). On attend 10 seconde de voir si la personne va entrer mais finalement, rien. Je continue de la prendre sur les chiottes. put**n qu’est-ce qu’elle en veut, rarement eu autant de répondant la première fois!

    Vu que je suis bien bourré, j’ai du mal à finir. Je lui propose donc de me gober le chybre, ce qu’elle accepte avec une certaine joie. Pendant qu’elle me suce divinement, elle me regarde dans les yeux, me crache sur la queue en me répétant « give it to me ». Oui oui, comme dans les film de boule, j’en reviens pas.

    Je finirais rapidement, en lui en mettant bien partout. Après avoir payé mon tapis, elle continue de me sucer 30 secondes, me fait un bisou sur le gland, ouvre la porte, se débarfoutre dans l’évier, se rhabille, m’embrasse sur la joue et me dit « Have a nice trip to Adelaide ». Elle quitte la pièce en faisant des petits sauts, telle une put**n de biche.

    Je l’ai tringlé pendant 30 bonnes minutes, c’était put**n de intense et la meuf se casse genre 1minute 30 après. Pas de dialogue post coitale, même pas une chance de lui mettre un deuxième barrel. Je me retrouve à poil dans les chiottes, seul avec mon zgeg qui coule.

    Quelle baise ! Spoiler : La meilleure de l’année d’ailleurs.

    Le lendemain matin, le réveil est difficile, j’ai une grosse barre au front et dans le zlip, put**n, un ptit barrel matinal ça ne m’aurait pas dérangé. Retour rapide à la réalité, je dois check out avant 10H et chopper mon avion en début d’après-midi, pas le temps d’imaginer un plan pour une autre main avec elle. J’admets avoir furtivement pensé « rater » mon vol mais heureusement, mon cerveau s’est servi de ma gaule de taulard pour latter mes couilles et revenir à la réalité : Pas de match retour.

     Lorsque j’arrive à la réception pour rendre mes clés, qui je vois derrière le comptoir ?

    Jackie.

    Y’a une autre personne à côté d’elle mais lorsque je rends mes clés, elle me fait un grand sourire avant de me souhaiter bon voyage.

    Je ne la reverrai jamais même si par la suite, j’ai essayé de la retrouvé dans des amis commun potentiel.

    La moralité de cette histoire, les américaines sont élevés au film x, l’Amérique, cette porn nation.

     

    KATE, 25 ans, étudie je ne sais quoi, travaille en parallèle. 1er (set et) match sur Tinder. Australienne pure souche. 1m60, fine, un joli sourire, des yeux de chat. A fait un séjour en France, à Tours quand elle était au collège et depuis elle « love le France ». Aime le vin mais végan/ chiante au possible. Adore sa m**de de pti chien.

     

    Après avoir délaissé cette belle application, le « spin & go » de l’amour refait surface lorsque j’atterris à Adelaïde. 

    Je suis donc là depuis une grosse semaine, fraichement débarqué dans ce nouveau backpack « le blue galah hostel ». L’offre des filles ici ressemble à l’offre MTT de PS.FR  et je décide donc, assez logiquement, d’ouvrir PS. Com.  

    Ca match bien, on discute pas mal,  à raison d’un ou deux message par jour pendant une semaine. Quand même.

    On se rencontre dans un petit café Français dans le très joli quartier « Vardon » d’Adelaide, au « Hey Jupiter ».

    Elle arrive habillé tout de noir vêtu, lunette de soleil et un peu en retard.

    Je lui fais machinalement la bise, elle recule « j’ai forget » qu’il ne fallait pas open 2bb mais plutôt faire une poignée de main ou un « hug », mœurs anglophone oblige. Mais je m’en fou, je suis Français moi Modame. Je lui tape une bise. Elle a un rictus un peu coincé  du style «ow  it’s a bit chocking » mais ça passe.

    On s’assoie, je commande une pinte bien balla à 18$ et elle prend un thé.

    On discute, c’est fluide, malgré mon niveau d’Anglais peu respectable au moment de l’action. Elle m’explique qu’elle ramasse un peu car elle est sortie hier soir, mais qu’elle est contente de me voir.

    Pas très compliqué à lire cette Australienne, même sous ses lunettes teintées.

    On finit nos breuvage et elle me propose de décaler récupérer un truc à son lieu de travail. On est Dimanche, mais elle a les clés.

    All right, let’s go.

    On arrive devant un immeuble, on monte dans l’ascenseur et je ressens comme une tension sexuelle qui s’installe.

    Arrivé à son étage, elle me montre son bureau, m’explique ce qu’elle fait etc. C’est vide de chez vide et je crois que j’ai un spot pour la déglingué immédiatement. Avec le recul, je suis quasi sûr qu’elle n’avait rien à foutre ici et que son intention était de se faire mettre tout dedans pour raconter l’histoire à  ses copines le lendemain. Seulement voilà, j’ose jamais faire ce genre de move aussi tôt dans le tournoi donc je fold, n’étant pas sur de la force de ma main, lâche que je suis. La tension est tellement palpable que même sur le coup, j’ai l’impression d’être une petite lopette qui squatte la NL10 depuis 5 ans.

    Elle prend sa m**de et on reprend l’ascenseur. A peine arrivé dedans, un silence lourd de sens éclate et lorsque je tourne la tête, je la vois me regarder en se mordillant la lèvre. Bon, on n’est pas un pédé, c’est parti. Je raise et ça snapcall chez maman kangourou.

    Alors qu’on est en plein patinage artistique, l’ascenseur stop et un mec en costume rentre. L’ankwartitude est complète. Le mec se met dos à nous et on pouf de rire, nerveusement j’imagine. Une fois au rez de chaussé, on sort tranquillement et je lui demande si elle le connait. « Yeah, he works with me ». LOL. Bah il a pas dit bonjour, il va niquer sa mère.

     

    On va donc se poser dans un parc et on alterne entre séquence de roulage de patin intensif et discussion sur la France et l’Australie. C’est cool, c’est léger, ça fait du bien.

    On se quitte en fin d’après-midi car elle à des trucs d’Australienne à faire, probablement promener son chien ou se maquiller.

     

    27751762_10155180643787681_4192142636802241831_n.thumb.jpg.24beacb9c9c63c7010a49a0f59d4beae.jpg
    Kate (à gauche)

     

    Elle est finalement assez peu dispo et on se revoit le samedi soir qui suit.

    La tenue n’est pas la même, petite robe verte sexy, talons, maquillage étonnement sobre pour une australienne du Saturday night. Elle est put**n de pas mal en fait !! Le 6/10 que je lui avais octroyé se transforme en 7.5/10 puis en 8.5/10 lorsque j’en suis à mon 4ème verre de pinard.

    On se retrouve dans un bar français qui coute une blinde mais au diable l’avarice, j’ai une envie de faire all-in dans sa cavité muqueuse donc on paye papa, on est là.

    A la fermeture des bars, je la raccompagne à sa bagnole.

    Sur le trajet, on s’arrête toutes les 5 minutes pour se rouler des patins et je tâte allégrement ses fesses. Ça m’a l’air bien plat tout ça mais put**n, y’a pas un cas où je la baise pas ce soir, j’ai lâché 100$ en boisson bordel, j’ai mon biscuit, faut le tremper now. Cependant, la note repasse à 6.5/10 malgré l’alcool. Un cul plat, si petit et de graisse dépourvu soit-il, c’est carton rouge direct monsieur l’arbitre.

    Lors d’un énième stop, la rue est déserte et lorsque je l’embrasse, je remonte sa petite jupe de façon à ce qu’elle ait le boule complétement à l’air. Là, elle me propose de venir chez elle en se mordant la lèvre. Ouuuuuh tu vas le prendre ton barrel, tu vas le prendre !

    J’accepte, évidemment.

    Je vois le drapeau Australien flotté au-dessus de ma tête et un kangourou me fait un check.

    Elle habite à 20 minutes du centre et pendant le trajet la température ne descend pas, j’ai appris à les garder chaude même dans des phases de déplacement, du coup c’est thermostat à 180° et touchage de crustacé pendant qu’elle pilote.

    On arrive chez elle, une maison assez balla qu’elle partage avec sa coloc…  Quand elle voit mon air surpris en voyant une barre de pole dance dans le salon, elle m’indique que sa coloc est Strip teaseuse. A ce moment-là, je pense à Jackie, qui j’en suis sûr, m’aurait payé une ptite démo pour me mettre en appétit. Puis je pense à sa coloc, qui aurait pu, m’accueillir un peu plus dignement.

    Après présentation de son ignoble étron qui lui sert de chien, on va direct dans la chambre, pas de case « tu veux un verre » ? Non non madame, ça sera immédiatement la TF en position de CL. Je la déshabille sauvagement, ce que je vois n’est pas déplaisant si ce n’est l’affreux choix de sous vêtement. Disons que c’est tout sauf sexy mais ballec, je fais l’impasse. Je lui demande pas d’être Française.

    On commence à baiser, elle a un peu mal et me dit que du lubrifiant serait pas mal. Ok balance du lubrifiant. Je m’attends à ce qu’elle fouille dans son tiroir, mais non, elle se lève, à poil donc, sors de la chambre et revient avec le précieux. Elle est allée demander à sa coloc et je vois la scène depuis le lit. Celle-ci ne manque pas de lui balancer littéralement une poignée de capote dans le couloir en lui disant un truc que je ne comprends pas. Probablement un truc du genre « tape trois fois contre le mur si tu veux que je vous rejoigne ».

    Ça passe mieux mais j’ai du mal à rentrer dans l’action. Je pense à Jackie. Malgré ma demande, elle refusera de me pomper le nœud. Tristesse infini mais bon, premier soir je peux comprendre. M’enfin tout de même. « Tu veux baiser sans sucer bouffonne, GARDE LA PECHE ». Cette punch ne quittera pas mon esprit, juste à coté du « give it to me ». Bref. Elle est quand même bien chaude même si ce n’est qu’une petite victoire d’un 3.30$ rebuy 180 max.

     

    12993466_1021896581196982_8160565589804055131_n.jpg.8eadf0de9cfffff130261e261d59b93c.jpg

    Kate (a droite hein) avec une copine moche, basique. Je souligne que le port de lunette de cochonne est une invitation a la facialisation, ne l'oublions pas.

     

     

    Le lendemain matin, vous me connaissez maintenant, je lui mets son barrel matinal. C’est ok, un peu moins sauvage que le soir mais ça reste une prestation correcte. Seulement voilà, la capote craque. put**n.

    Je lui demande si elle est ok et elle me répond que oui, elle fait des tests régulièrement. Je me sens soulagé mais put**n, je suis une flipette total sur le sujet. Franchement, je prends le truc comme un bad beat qui va me hanter pendant les jours à venir.

    Mais bon, vu que je suis dans un backpack de mutant avec plein de monde et un bar en terrasse, je n’y pense pas trop. L’alcool coule à flot tous les soirs et finalement, je suis plutôt serein.

     

    On se revoit le Vendredi soir, cette fois je la rejoins directement chez elle car Mme à un diner de gala. J’arrive avant elle devant sa maison, je l’attends une bonne quinzaine de minute.

    Je vois un gros gamoss ultra balla arrivé et je la vois en descendre habillée en tenue de soirée avec des perles autour du cou.

    Elle est déglingué, elle me saute au coup alors que le 4x4 pars à deux à l’heure. Je comprends ici qu’elle exhibe son trophée à ses ami(e)s. On finit par rentré, même scénario, pas de verre, directement au lit ! Je la tringle, elle se donne davantage mais j’y suis pas. Je suis obsédé par son petit cul si plat. Fais des squat bordel !!!

    Le lendemain, elle me ramène à mon backpack et ça sera la dernière fois que je la vois. Pourquoi ? Deux raisons. La première, j’avais ouvert un pti SNG en parallèle avec une Polonaise qui venait d’arriver au backpack. Vous comprendrez dans la troisième partie de ce billet. La deuxième et pas des moindres. Le dimanche, alors que je me lève pépère et que je me prévois une belle soirée de grind online (le vrai grind online pour le coup), j’ai la mauvaise surprise de pisser des caillots de sang. Vision d’horreur de voir du sang sortir de son urètre. Je ne le souhaite à personne. Dépucelage de MST pour papa, cette pute m’a filé le Chlamydia. Après une journée à totalement paniqué, je suis au labo à la première heure le lundi matin. La toubib me fait faire des analyse, me file un antibiotique et c’est réglé. Mais put**n, quel stress ! Une semaine plus tard je reçois les résultats- Négatifs sur tous les trucs qui craignent. Double rassurement quand trois mois plus tard je vois que Kate à partager « à donner son sang » sur FB. Plus tard, je lis dans les commentaires elle dit que son sang été donné à un patient. Ouf.

    Moralité : Protégez-vous bordel et choisissez des filles qui font des Squat. Les culs plats, c’est comme les grosses chevilles, c’est dégueulasse.

     

    Voilà, je sais, il n'y en à que 2 (et si peu de photo) mais c'était déjà bien long ! Je vais tâcher de pondre le prochain billet en moins de 4 mois, promis !!!

     

    La bise

  13. Cher ami, tu m'avoues dans ta dernière lettre que tu es perdant au poker.

    Je te remercie de ta franchise, ce n'est pas facile d'admettre la dure réalité mais c'est ainsi que l'on progresse n'est-ce pas?

    Je ne vais pas m'attarder là- dessus, mais tu n'es pas seul tu t'en doutes?

    Si tu perds c'est que tes adversaires gagnent, donc pour perdre moins ou ne plus perdre encore mieux, il faut battre tes adversaires.

    Je répète car là tu te demandes si je débloque ou pas car ça à l'air évident: gagner au poker c'est battre ses adversaires autrement dit encore trouver des edges mais auparavant et en même temps aussi réduire, éliminer ses leaks.

    Donc la prochaine fois que tu seras à une table, ne te demande pas si tu vas gagner de l'argent demandes toi ce que tu vas pouvoir exploiter chez tes adversaires. Et en même temps repère ce qui te dérange dans les plays adverses , ce qui te déstabilise pour contrer ou give up à minima. 

     

    Voilà pourquoi mon ami, dire je perds au poker ça veut rien dire . 

     

    A la prochaine fois.

  14. Pour les fêtes de fin d'année j'ai décidé d'emmener les enfants pour faire semblant visiter mes beaux parents. C'est l'occasion de passer du temps et de faire des sorties en famille. Du coup, sur les 8 jours de mon séjour à Paris, j'ai passé 6 au cercle Clichy .. les 2 autres je ne suis pas allé à cause de la fermeture pour le 25 et le 31 Décembre.

    Le bilan était mitigé : Coté cash game, c'était les montagnes Russes ... des sessions gagnantes d'autres perdantes pour un total de -300 euros. 

    Coté tournois, j'ai joué 4 .. le premier j'ai fait la bulle du Saturday night live .. les autres, j'ai fait n'importe quoi. 

    Au final ma Bankroll s'est fait amputée de 1000 euros.

    Avec mon coté positif, ça m'a permis de redécouvrir mes lacunes. En gros, je suis toujours un joueur au dessus de la moyenne, je peux très bien jouer, mais je bascule du coté obscure facilement à cause du TILT. C'est ce défaut qu'il faut que je maîtrise. 

    Je rentres chez moi décidé à tourner la page ... ma conception du poker doit changer et elle va changer ... Les 3 premières semaines de l'année seront très chargées .. pas de Poker avant le 19 Janvier ... Je vais lancer la saison 2018 par un voyage à Marrakech .. les WSOPc. Je vais voir si je peux développer un jeu décent et surtout si cette sacrée variance qui me tournait le dos depuis un bail va être plus clémente... 

    A bientôt .. pour des récits plus détaillés de mes WSOPc 

  15. :ninja:

     

    1er sur 247 joueurs xD

     

     

     

     

     

    Petite Perf d'un petit MTT à 1 €

    1er.png

  16. Bonjour à toutes, et à tous, j'ai passé tout le samedi 9 décembre à pleurer comme une madeleine!!!d'abord devant les obsèques de Johnny, puis après devant le téléthon où tous les animateurs avaient la larme à l'oeil devant le courage et l'optimisme de tous ces enfants atteints de maladies dégénératives. Dommage que la cérémonie pour Johnny ait ralenti les dons!!! Mais, il n'est pas trop tard, faites comme moi donnez ce que vous pouvez; après vous vous sentez vraiment mieux!!!

    Revenons au Poker;je suis assez contente de mes 2 derniers tournois, car j'ai joué à chaque fois pendant 3 heures minimum,et je ne me suis pas recavée, alors que certains joueurs éliminés s'étaient recavés plusieurs fois.

     

     

    • 1
      billet
    • 1
      commentaire
    • 485
      vues

    Billets récents

    Bonjour à  tous,

    J'aimerais revenir sur les fais qui se sont produits lors du FPO lyon du 30 novembre au 3 decembre 2017.

    J'ai bien reflechi à savoir si je devais faire part de mon experience, et apres reflexions, j'ai pensé qu'il etait utile que j'en parle.

    Je decide donc de faire le Main event , apres plusieurs mains jouées, je me fais sortir sur un bad beat comme ca arrive parfois.

    Donc je rejoint le rail et apres quelques discussion avec des partenaires de poker, on entend parler que certains joueurs on rebuy 2 fois sur le main event et qu'il etait specifié dans la regle, qu'un seul rebuy etait autorisé.

    On nous dis que ce n'est pas grave et que de toute facon, ils n'aurait pas pu faire le jour 2 car la direction du tournois s'en serait apercu. Ok mais que dites vous au joueurs qui se sont fais eliminés par ses soi-disant joueurs qui ne devait pas etre là.  ( 1ERE ERREUR DONC. )

    Le lendemain je decide de m'inscrire au HIGH ROLLER en incription tardive. Seulement pour pouvoir participer, il faut s'inscrire avant midi car dernier delai. Donc j'arrive au casino vers 11 heures et là grande surprise, personne au caisse du casino !!!!!

    On se renseigne, les responsables du tournois nous disent qu'ils vont arrivés. OK on patiente 10 minutes, 20 minutes, une demi-heure et toujours rien, plusieurs deplacements aupres de personnes differentes et toujours la meme reponse. Puis on rencontre le responsable des caisses qui lui nous confirme que les caissiers n'embauche qu'à 13 heures.

    Comment pouvez vous vous inscrire à un tournois avant midi, si les caisses n'ouvrent qu'à 13 heures.

    QUELLE BELLE ORGANISATION n'est ce pas ?    (  2EME ERREUR DONC. )

    Apres ses quelques petits deboires et etant là depuis 2 heures environs, je decide de me rabattre sur l'un des derniers tournois de la journée, le FPO 150 qui debute à 14 heures. Je decide donc de m'inscrire à 13 heures ( ouf, enfin les caissiers sont arrivés ), et là on me dit que le tournois est complet, mais que par chance il y a une liste d'attente.

    Apres plusieurs minutes d'attente, environ 45 minutes, Monsieur APO CHANTZIS arrive assez enervé et nous dit que toutes les personnes qui sont en liste d'attente ne jouerons pas et qu'elles peuvent rentrées chez elle, s'ensuit une discution assez houleuse avec vous et les joueurs en liste d'attente car on à vraiment l'impression d'etre pris pour des imbeciles et là vous vous apercevez que vous avez fais une grossiere erreur ( 3EME ERREUR DONC ) et vous changez votre fusil d'epaule.

    Monsieur APO CHANTZIS, vous qui defendais soi disant les petits joueurs amateur comme moi, comment avez vous pu nous dire de telle chose, à savoir que certaines personnes comme moi ont fais entre 400 ou 500 kilometres pour faire ses fameux tournois.

    En résumé je voudrais juste dire qu'il serait plus judicieux à vous et votre equipe de respecter un peu plus les joueurs comme nous.

    Certes je ne suis pas un grand joueurs, j'ai participé à quelques BPT, FPS et autres mais je n'est jamais vu une si mauvaise organisation et un non respect comme vous l'avez fais.

    HONTE A VOUS et à votre equipe, vous ne nous merité pas ..........

     

     

  17. Je vous propose une petite vidéo sur le thème de la zone. En réalité c'est un compte-rendu d'un side event des Master Classics Amsterdam à 1600€, que j'ai joué samedi. Je raconte quelques mains rigolotes, mais j'en profite aussi pour debriefer un peu sur mon état mental durant ce tournoi: bien que j'ai busté en fin de day 1, j'ai été impressioné de ma présence et de la qualité de mon decision-making, dans un tournoi vraiment sharky (yavait du beau monde, j'ai joué quelques mains avec Ole Schemion mais c'était loin d'être le seul top reg).

    En termes de sensations, OK j'ai bust avant l'IM, mais ce tournoi est un succès.

    Je vous parle donc un peu de ça, ce qu'est la 'zone' au poker selon ma propre expérience, et aussi la sensation de 'flow', quand on est réellement dans ce qu'on fait, attentif et affuté. Ici selon moi, un élément décisif aura été ma discipline à bien rester dans une routine avec mon corps, et dans ma respiration (se recentrer en permanence tout au long de la journée).

    Un truc que je mentionne pas dans la vidéo, mais dans les jours qui précèdant le tournoi (la veille surtout), ça m'a beaucoup aidé d'utiliser la visualisation, à la fois quand j'allais courir dehors (tout en courant, je me 'visualise' naviguer les étapes du tournoi), et aussi à l'aide de certaines musiques, qui m'aident à me mettre dans un mental game de guerrier. En gros la préparation est importante aussi, même si j'en parle pas dans la vidéo.

     

    Cliquez ici pour la vidéo (sur Vimeo).

  18. J'ai dans les tiroirs un article que j'avais écris pour (feu) so poker n°3, je me dit que tant qu'à faire, autant le poster sur le cp :

     

     Une introduction aux solvers

    A haut niveau, le poker façon grand mère est révolu depuis un petit moment. Les recettes de cuisine que l'on pouvait utiliser en s'inspirant des mooves de Durrrr dans High Stakes Poker sont un peu passées de mode...

    Les joueurs progressent d'années en année et une approche plus équilibrée ("GTO") est désormais la norme.

    Une révolution récente qui a permis à cette approche de faire des pas de géants est l’apparition de solveurs. Il s'agit de logiciels permettant de calculer des équilibres entre adversaires : on rentre un certain nombre de paramètres initiaux (éventails de main, taille des tapis, taille du pot, mises utilisables, etc...), le logiciel mouline et nous propose une stratégie à adopter qui est sensée être « inexploitable ».

     

    Ces logiciels se heurtent à plusieurs limites. En effet, il ne sont utilisables qu'en situations de heads up et les résultats obtenus sont en général très complexes à mettre en œuvre et donc difficilement exploitables.

    Ils permettent aussi de dire tout un tas d’âneries si l'on ne fait pas bien attention à ce que l'on fait.

     

    Prenons un exemple pour éclaircir tout ça (si tout se passe bien :D

    • La situation

    J'ai pris comme point de départ une vidéo de Ben Sulsky (Sauce123) sur RunitOnce où il analyse une situation UTG+1 vs Btn sur un flop :Jh:5c:4s à l'aide de Piosolver (un des solveur existant sur le marché).

    rect853.png.fd5f54e630222f52762639dff77ecbea.png

     

    Pour résumer la vidéo, l'idée est d'étudier les profils de continuation-bet de nos adversaires et de s'y adapter correctement.

    Bon, il ne s'agit ici évidement pas de faire un résumé de la vidéo, mais de voir assez rapidement comment « marche » un solveur, je ne parlerais que de la situation au flop.

     

    • Les ranges

    C'est le premier paramètre que nous allons devoir rentrer dans le solveur. Je ne me contenterai que de reprendre les ranges proposées par Ben Sulsky (ci-dessous). C'est en général un bordel noir de les définir correctement dans une bonne partie des situations. Simplement parce qu'en fonction des joueurs, celles-ci peuvent évoluer une tonne (et que ça va avoir ensuite un effet monstrueux sur les stratégies proposées).

    59e0bef76fbde_ooprange.png.7dcd424490a22ecb76fbac77aa254c89.png

    range de relance utg

     

    59e0bef85b592_iprange.png.14982168f478c7a4d619d26988cf3ada.png

    range de call au bouton

     

    Pour lire ses ranges, le chiffre en dessous des mains correspond à la proportion de ces mains présentent dans les ranges respectives. C'est assez simple pour UTG qui va simplement relancer ou coucher, donc en règle général des 0 et des 1, mais ça devient plus dur à définir quand les joueurs ont aussi l'occasion de 3-bet.

    Par exemple Bouton paye 50% des ses :Ax:Jx suité parce que sa range est certainement construite avec une partie de relance et une partie de call (c'est standard de split ses ranges dans beaucoup de situation pré flop).

     

    Les ranges proposée par Ben Sulsky sont notablement plus large que ce que l'on rencontre habituellement. Pour donner une idée, UTG relance un peu plus de 20% de ses mains. Aux tables en moyenne limite, les ranges d'open varient globalement entre 13 et 20%. Bref, c'est large, mais pas fou non plus. Idem pour la range de call au bouton, qui pour le coup va encore plus varier en fonction des joueurs...
     

    • Les paramètres

    Il faut aussi rentrer les paramètres de mises : quels montants par street, possibilité de raise, de donk etc...

    Compte tenu de la taille des arbres de calculs, on est assez vite limité en nombre de sizings, en plus d'avoir un résultats qui sera tout à fait inexploitable.

    parametres.png.c86d99ac342d8546f8deb023562efca9.png

    paramètres entrés pour la simulation

     

    Pour le coup, les paramètres rentrés sont au plus simple : une seule taille de mise par street. Ca permet tout de même en général de donner une bonne idée de ce qu'il faut faire.

    Une approche classique est de lancer une simulation avec plusieurs sizing (disons 3, par ex 1/3 - 2/3 - 150% pot au flop) pour ensuite sélectionner le majoritaire selon Pio (s'il y en a) et relancer une simulation plus simple ensuite.

     

    • Le calcul

    Sur notre ordre, Piosolver mouline. Une fois la précision demandée obtenue (c'est paramétrable aussi), il nous explique ce que l'on doit faire au flop. Commençons par la fréquence de mise d'UTG+1 :

    59e0befe45b23_100check.thumb.png.dff856aabdefa3d3c15b369c9ee091c2.png

    stratégie proposée pour  UTG+1, en vert les checks, en rouge les mises

     

    Verdict :

    il faut check quasiment tout le temps ! Pour être précis, les fréquences proposées sont miser 6,5 % / check 93,5 %. Cela va pas mal à l'encontre des habitudes que l'on peut voir aux tables...

    Cette stratégie est assez simple finalement, voyons ce qui est proposé ensuite pour le Bouton :

    59e0bef5b14fd_stratgieip.thumb.png.85440e1469ee2257954cb2aa7156c426.png

    stratégie proposée pour  le Bouton, en vert les checks, en rouge les mises

     

    Verdict :

    Cette fois ci, la stratégie proposée est plus compliquée : 50% check / 50% bet, et pas mal de mains peuvent à la fois miser ou checker, pratique...

    Nous pouvons avoir des informations sur la manière dont Piosolver partage les mains en fonction des couleurs des cartes, il suffit de lui demander. Prenons deux exemple : 88 et T9s :

    T9.png.146c71138d105c2794ddc57f35e22c0c.png                                                           88.png.c0ca2fb6a95ab1ae58fa1a4c99d68d04.png

    proportion de check / bet en fonction des couleurs des cartes pour 88 et T9s

    Dans le cas de T9s, un thème se dégage : nous allons miser les mains avec des tirages flush backdoors. Dans le cas de 88, le thème c'est qu'on en mise une partie, pas particulièrement de logique qui ressort en fonction des couleurs de nos cartes.

     

    Pour pouvoir appliquer les stratégies proposées par les solveurs « dans la vraie vie » il va nous falloir simplifier les résultats. Par exemple dans le cas du bouton à qui UTG+1 à check :

    • Les pocket pairs : check 66-TT, miser les nuts (brelans et overpaires 44-55-JJ-QQ)
    • Les As suités : miser les plus petits as sans paires (A2s, A3s, A6s et A7s) + AJs, checker les autres As (ils ont plus de showdown value, donc moins intéret de faire fold des mains en face)

    • Miser KTs, T9s, T8s, 98s avec les backdoor flush draws

    • Au niveau des paires de valets : check les plus mauvais valets (JTs, J9s) et miser tous les autres

    • Deux mains méritent certainement d'être partagées entre miser et checker pour se couvrir si une overcard arrive au turn ou à la river : AQ et KQ (Pio nous propose à peu près du 50/50 entre les deux options)

    Pour partager leurs mains, certains joueurs utilisent des « randomize », c'est un logiciel qui affiche un nombre entre 0 et 100 lorsqu'on le lui demande.

     

    Bref à chaque situation que l'on étudie, il faut en tirer des résultats qui soient applicables ET mémorisables, pas évident ;).

     

    Dans cet exemple, une seule taille de mise a été envisagée d'ailleurs.

    Pour information si laisse l’opportunité au bouton de miser 33%, 66% ou 150 % du pot, le solveur n'utilise quasiment que la mise de 66% du pot donc on est pas mal au niveau de nos résultats.

    Ce n'est pas toujours le cas, et ça augmente évidement la complexité des situations.

     

    • On change un truc pour voir ?

    Un des commentaires sur cette vidéo est assez intéressant : en gros il dit que beaucoup de joueurs réguliers ont tendance à ne pas payer les pocket paires trop petites pré-flop, idem pour les connecteurs assortis.

    Cela risque d'avoir un effet extrêmement fort sur les stratégies vu que si l'on enlève 44-55-66-54s-56s de la range du Bouton, on lui enlève une énorme partie de ses nuts (brelans, double paire).

     

    Dans ce cas la stratégie proposée par Piosolver au flop change drastiquement (LOL) :

    59e0bf0455cd7_100bet.thumb.png.fb08c61ec4f8d9a43b06c6e72c5861a7.png

    Euh, le plan c'était pas de check 100% plutôt ??

    Cette fois ci, le solveur nous propose de miser 90% du temps ! Autant dire tout le temps... Alors que précédemment la situation était tout à fait inversée.

    Le résultat est logique, la présence / absence de nuts dans les ranges des joueurs est extrêmement important au niveau du déroulement de la main.

    D'ailleurs certains joueurs de relance pas non plus les plus petites pocket pairs et connecteurs pré flop UTG+1 :D...

     

    • Conclusion :

    L'idée de cet article était de donner une idée de ce qu'était l'utilisation des solveurs, et aussi de montrer leurs limites (en particulier au niveau de la définition des ranges des joueurs).

    Les résultats obtenus sont toujours très complexes à mettre en œuvre, et arriver à tirer des enseignements généraux demande à chaque fois pas mal de travail supplémentaire.

     

    Un petit conseil pour finir quand même : si vous jouez une main contre Jean-Michel Random qui joue 100% de ses mains et arrive pas à lâcher une paire post flop, rangez les solveurs au placard et jouez un bon vieux poker exploitant, l'approche « GTO » n'a d'intérêt pour faire simple que contre des joueurs de très bon niveau (ou inconnus ET qui ont l'air d'à peu près tenir les cartes).

     

     

    param.png

  • Statistiques des blogs

    2 215
    Total des blogs
    6 052
    Total des billets
English
Retour en haut de page
×