vendredi 16 janvier 2015 à 10:31
HOT !

Largement relayé dans la presse généraliste, le recours de Caesars Entertainment au chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites a suscité hier un vent d'inquiétude parmi les fans du Caesars et des WSOP. Il importe de démêler le vrai du faux et de faire le point sur les tenants et aboutissants de cette procédure.

Caesars Palace
Le Caesars Palace, l'un des joyaux du Strip.
  • Le recours de Caesars à l'article 11 de la loi sur les faillites est-il une surprise ?

Non. Depuis quelques mois, la rumeur d'une telle issue se faisait de plus en plus pressante. Dès le mois de novembre dernier, le Las Vegas Review Journal avançait même l'hypothèse d'une activation de cette procédure aux alentours du 15 janvier 2015.

  • Quel est l'objet de ce fameux chapitre 11 ?

Ce texte permet aux entreprises (voire aux particuliers) de se réorganiser dans des conditions encadrées par la loi. Si une société juge que sa dette n'est pas soutenable, elle y recourt avec l'objectif de se protéger de ses créanciers et de pouvoir continuer ses activités.

 

Cette procédure se distingue donc totalement de celle de la mise en liquidation, qui elle relève du chapitre 7 de la même loi. Dans un tel cas de figure, l'entreprise cesserait ses activités et verrait ses actifs revendus par un mandataire afin de rembourser ses créanciers. Rien de tout celà dans le cas présent, Caesars étant autorisé à poursuivre librement ses activités.

  • Comment Caesars, qui détient près de 50 casinos et a généré 8,5 milliards de chiffre d'affaires en 2013, a-t-il pu contracter une telle dette ?

La dette de Caesars s'élèverait aujourd'hui à près de 28 milliards de dollars. Ce gouffre s'explique par toute une série de facteurs : les lourds investissements réalisés par le groupe, conjugués à la crise économique survenue en 2008 ; la dégradation du marché d'Atlantic City ; l'incapacité de l'entreprise à s'implanter à Macao, devenu au fil des années un véritable eldorado pour tous ses concurrents ; le poids croissant des intérêts de la dette ; ou encore les difficultés du géant à se restructurer en profondeur, plutôt que de se contenter de retouches "cosmétiques".

 

Pour rappel, les premières inquiétudes quant à la capacité de Caesars à rembourser sa dette datent de 2012. Le trou a par la suite continué de se creuser irrémédiablement. Pour mieux comprendre la trajectoire de cette dette et ses implications pour le casinotier, la lecture de cet article daté de mars 2014 et intitulé Caesars Entertainment : entre difficultés financières et perspectives d'avenir est chaudement recommandée.

  • Le Caesars Palace va-t-il fermer ses portes ? Les WSOP vont-ils être vendus ? Le spectacle de Céline Dion au Caesars sera-t-il stoppé avant l'échéance prévue en 2019 ?

Rien de tout celà n'est envisagé à court terme, pour toutes les raisons données ci-dessus. Gary Loveman, président de Caesars Entertainment, affiche d'ailleurs ostensiblement son optimisme dans un communiqué : "Nos propriétés resteront ouvertes et poursuivront leur activité normalement en marge du processus de réorganisation".

 

S'agissant en particulier des World Series Of Poker, leur avenir est certes en question depuis quelques années maintenant. Pour rappel, le directeur de la communication de PokerStars avait même confirmé début 2013 que l'opérateur s'était vu proposer l'acquisition de la franchise. L'offre avait alors été poliment déclinée. Depuis, la perspective d'une cession des WSOP semble s'être éloignée. Peu de médias américains, à l'instar du très bien informé Las Vegas Review Journal, donnent encore de l'écho à une telle possibilité à court terme. Mais à moyen terme, l'hypothèse d'une vente ne saurait bien sûr être totalement écartée.

  • Quelles vont être les implications de la procédure du chapitre 11 activée par Caesars ?

Tout d'abord, cette procédure ne concerne pas la société dans son ensemble mais uniquement sa filiale Caesars Entertainment Operating. Cette division est néanmoins la plus importante du groupe. Elle pèse à elle seule 18,4 milliards de dettes.

 

L'objectif des dirigeants de l'entreprise est de réduire cette dette d'une petite dizaine d'unités pour la ramener à 8,6 milliards d'ici la fin de l'année. Parallèlement, le poids des intérêts de l'emprunt pourrait être réduit de 75 % d'ici fin 2015, de 1,7 milliard actuellement à 450 millions de dollars. Il ne s'agit cependant que de projections dont la réalisation dépend du bon déroulement de la procédure.

 

Gary Loveman reste en tout cas dans son rôle d'optimiste convaincu : "Cette restructuration est le point culminant de plusieurs années d'efforts pour améliorer la santé financière de Caesars [...] Je suis très confiant à propos des perspectives qui s'offrent à l'entreprise, lesquelles aboutiront sans le moindre doute à une amélioration de la structure de notre capital". Officiellement, le casinotier espère une sortie de la procédure avant la fin de l'année.

  • Quelle est la position des créanciers de Caesars vis-à-vis de ce recours au chapitre 11 ?

Le groupe se félicite d'avoir obtenu l'approbation du plan de la part de 80 % de ses créanciers privilégiés, c'est-à-dire ceux dont les créances seront honorées en priorité en cas de liquidation. L'âpreté des négociations auxquelles se sont livrés dirigeants et créanciers ces derniers mois est néanmoins de notoriété publique.

 

Difficile également de garder sous silence les quelques voix dissonantes qui, depuis l'été, contestent publiquement les choix opérés par Caesars. Depuis le mois d'août, ###NOTREPLACE5### oppose ainsi l'entreprise à plusieurs de ses créanciers. Ces derniers pointent du doigt des manœuvres frauduleuses, principalement des transferts entre succursales, qui viseraient à protéger d'eux les actifs les plus solides du groupe.

  • Le saviez-vous ?

En 1981 et 1982, le Caesars Palace a accueilli le Grand Prix de Las Vegas de Formule 1. L'épreuve se déroulait sur un circuit de 3,6 kilomètres tracé sur le parking du casino. Comment ça "on s'en fout" ?

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Caesars sous la protection de la loi des faillites : qu'est-ce que cela signifie ?
Cette news a suscité 6 commentaires :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quid des WSOP ?!?

Ben rien. La procédure était plus ou moins dans les tuyaux depuis quelques mois. Ils l'ont préparée avec toute une série de restructurations qui vont protéger leurs "actifs stratégiques".

 

À plus long terme, la question reste en revanche posée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est gros gourmand Texas Pacific Group, encore un LBO pre 2008 planté... trop de dettes trop d'effet de levier trop gourmand les mecs ils ont pas pu se passer du dessert...

 

solution classique de lease back immobilier pour se désendetter et repartir clean en vendant les bijoux de famille.

 

enfin bon géré 64 mds d'actifs sous gestion avec un site qui ressemble à un blog respect les mecs;

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Largement relayé dans la presse généraliste, le recours de Caesars Entertainment au chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites a suscité hier un vent d'inquiétude parmi les fans du Caesars et des WSOP. Il importe de démêler le vrai du faux et de faire le point sur les tenants et aboutissants de cette procédure.

[...] Lire la suite…




Le Caesars Palace, l'un des joyaux du Strip.

Edited by SuperCaddy

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Moins d'un mois après son placement sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine des faillites, Caesars Entertainment annonce que Gary Loveman cèdera prochainement son fauteuil de PDG de l'entreprise à Mark Frissora. La fin d'un "règne" de douze ans.

[...] Lire la suite…




Gary Loveman (crédit photo : Pat Greenhouse/Globe Staff)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est compliqué stratégiquement pour ce genre de groupe, basé sur une clientèle riche.

Tu dois investir car c'est un segment qui veut toujours plus de service, de luxe. Donc quand tu perd du traffic, et donc de l'argent, tu dois encore plus dépenser pour remonter la pente. On peut comparer ça aux États, pour relancer le pays tu réduits les dépenses ou tu les augmentes pour relancer la consommation, c'est un choix à faire. Ici avec des riches t'as même plus le choix c'est investir à perte en espérant que ça relance la machine. Et en cas d'échec, comme pour le Ceasars Entertainment (installation à Macao), on finit au fond du gouffre, en particulier dans un marché très concurrentiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Caesars Entertainment vient de perdre une bataille juridique importante dans le conflit qui l'opposait à une partie de ses créanciers. En janvier dernier, l'entreprise avait pris soin de protéger un certain nombre de ses actifs stratégiques en ayant recours au chapitre 11 de la loi des faillites. La manœuvre pourrait s'avérer vaine.

[...] Lire la suite…




Le ciel s'assombrit.

Edited by SuperCaddy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 6 commentaires sur le forum
Les news à la Une
jeudi 22 août 2019 à 7:50
Télex

Le Winamax Poker Open prépare son retour au CityWest de Dublin du 23 au 29 septembre. Vous en connaissiez déjà le programme, les animations ou encore la mécanique qualificative. Les équipes de la room répondent à vos dernières questions dans leur traditionnelle FAQ, avec à la clé bon nombre d'astuces et de bons plans pour profiter au maximum de votre escapade irlandaise.

mercredi 21 août 2019 à 15:12
Télex

Parmi tous les clubs parisiens qui s'affairent en prévision de leur ouverture, c'est le Club Montmartre qui dégaine le premier ! Frédérique Ruggieri, la patronne de l'établissement, confirme l'information sur Facebook : rendez-vous vendredi à 19h pour découvrir le nouveau visage de cette adresse historiquement appréciée des joueurs de poker.

mardi 20 août 2019 à 14:53
Unibet DSO Gujan-Mestras : la rentrée des coverages Club Poker

Comme chaque année depuis six ans, le casino de Gujan-Mestras accueillera à compter de jeudi une étape du circuit Unibet DSO. En grande habituée du bassin d'Arcachon, FloFlo M. profitera de l'événement pour remettre de l'animation dans la section du forum dédiée aux coverages. Enfin une raison de se satisfaire de la fin des vacances !

lundi 19 août 2019 à 10:24
EPT Barcelone du 20 août au 1er septembre : la rentrée live de PokerStars

En attendant les Galactic Series pour la rentrée online, PokerStars lance à Barcelone une nouvelle saison de l'European Poker Tour. Une kyrielle de beaux tournois sont programmés en Catalogne, dont un Main Event à 5 300 € qui sera à suivre sur Twitch et YouTube à partir du 27 août... et évidemment sur Club Poker en compagnie de veunstyle !

lundi 19 août 2019 à 8:39
partypoker Millions Europe : Lukas Zaskodny vainqueur, Romain Lewis troisième

Romain Lewis n'a pas patienté jusqu'à l'EPT Barcelone pour organiser sa rentrée sur le circuit live : bien lui en a pris ! Le joueur du Team Winamax se hisse à Rozvadov à la troisième place du partypoker Millions Europe, avec à la clé un chèque de 428 000 €. Le Tchèque Lukas Zaskodny s'impose à domicile devant Josef Snejberg.

vendredi 16 août 2019 à 10:38
Aussie Millions : on ne change pas une formule qui gagne

En début d'année, l'Aussie Millions a atteint des sommets de fréquentation qui lui étaient jusqu'alors inconnus. Le festival australien a notamment retrouvé son attractivité d'antan auprès des acteurs de la scène high roller. Sans surprise, le Crown Casino misera donc sur la même formule en janvier 2020. À noter tout de même le retour au programme d'un alléchant 25 000 $ Pot Limit Omaha.

mardi 13 août 2019 à 14:27
The Stars Group : le poker relégué derrière les paris sportifs et les jeux de casino dans les revenus de l'entreprise

L'acquisition de Sky Betting & Gaming l'an dernier a renforcé une tendance déjà très marquée : le poker représente une part de plus en plus réduite des résultats financiers de The Stars Group, la maison-mère de PokerStars. Au second trimestre, les paris sportifs et les jeux de casino ont généré des revenus plus importants.

lundi 12 août 2019 à 9:03
Seminole Hard Rock Poker Open : Jason Mercier renoue avec la victoire

Moins présent sur le circuit live depuis la naissance de son fils il y a deux ans, Jason Mercier goûte à nouveau aux joies de la victoire. L'Américain s'impose au terme du 50 000 $ Super High Roller du Seminole Hard Rock Poker Open, avec à la clé un joli gain de 715 000 $. Le Belge Thomas Boivin se classe troisième de l'épreuve.

vendredi 9 août 2019 à 13:30
Télex

Vous reprendrez bien un peu de Vegas ? Pour tous les passionnés qui se lancent chaque été dans un pélerinage vers le Nevada, salette fait figure de guide à travers son calendrier des tournois ainsi que ses précieux conseils dans la section Destination Poker. L'heure est venue pour lui de dresser le bilan de son Vegas 2019... et déjà de se tourner vers son prochain voyage !

vendredi 9 août 2019 à 9:59
Triton Series London : le Main Event Short Deck pour Justin Bonomo

Détrôné par Bryn Kenney au sommet de la All Time Money List, Justin Bonomo ne ralentit pas pour autant sa collecte de millions. L'Américain vient de remporter, à Londres, le 100 000 £ Short Deck (108 entrées) des Triton Series pour un gain de 2,6 millions de livres. Son dauphin n'est nul autre que Wai Kin Yong, déjà à l'honneur en début de semaine.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 29 août 2019 à 19:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.