lundi 4 décembre 2023 à 15:43

L'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) publie ce jour une étude qu'elle a diligentée afin de mesurer l'offre de jeu illégale disponible en France. Principalement porté par les jeux de casino et les machines à sous, ce marché représenterait aujourd'hui entre 748 millions et 1,5 milliard d'euros.

Illégal

Un milliard à la louche, c'est beaucoup ? L'ANJ répond à cette question en relativisant un peu le chiffre, qui correspondrait à une fourchette de "5 à 11 % du marché global des jeux d'argent en France". La comparaison avec le seul marché des jeux en ligne semble néanmoins plus pertinente : les 748 millions à 1,5 milliards d'euros captés par l'offre illégale pèsent alors une part de marché plus significative face aux 2,96 milliards des trois segments de jeu de l'offre légale.

 

Mais pour commencer, ils sortent d'où ces chiffres ? Ils sont le fruit d'une étude réalisée par la société Pricewaterhouse Coopers. Ce réseau britannique d'entreprises spécialisées dans des missions d'audit avait déjà signé une étude similaire au Royaume-Uni en 2021. Le régulateur tricolore, qui ne dévoile pas le coût de l'initiative, a semble-t-il préféré s'appuyer sur l'expérience de ce réseau plutôt que de faire appel à un cabinet français. Les chantres du Made in France apprécieront.

 

Et l'objectif de l'étude, quel était-il précisément ? Permettre au régulateur de "lutter de manière plus efficace contre l'offre de jeux d'argent et de hasard illégale en ligne", répond l'ANJ. La lutte contre l'offre illégale constitue en effet historiquement l'une des principales missions de l'Autorité Nationale des Jeux et de l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne qui l'a précédée. Cet intérêt s'est par ailleurs renforcé, ces derniers mois, avec l'ouverture par Isabelle Falque-Pierrotin d'un débat autour de l'opportunité de réguler ou non à l'avenir les jeux de casinos.

 

Le combat que mène le régulateur français contre ces fameux casinos en ligne cache ainsi un certain paradoxe. D'un côté, l'ANJ souligne que cette offre illégale est "alimentée par les joueurs les plus fragiles" et que ces derniers doivent être protégés. De l'autre, elle n'exclut pas de facto la pertinence d'une régulation de ce segment de jeu. Certes, la manœuvre offrirait à Isabelle Falque-Pierrotin et ses équipes davantage de leviers d'action sur ce type d'offre. Difficile néanmoins d'imaginer que quelques dispositifs d'autolimitation des mises, ou à plus forte raison un encadrement des publicités, suffiraient à atténuer les risques addictifs inhérents à ce type d'offre.

 

L'étude publiée ce jour révèle d'ailleurs que les clients de ces plateformes les ont découvertes par des voies que l'ANJ n'a les moyens d'entraver que très partiellement : les moteurs de recherche à hauteur de 19 % du panel de 11 000 individus sondés, la publicité en ligne à hauteur de 18 % et les réseaux sociaux à hauteur de 18 % également. Parmi eux, un consommateur sur deux a du reste parfaitement connaissance du caractère illégal de l'offre de jeu, et un sur trois y accède même en ayant recours à un VPN.

 

Que fait la police ? Eh bien elle n'est pas totalement dépourvue de moyens. Depuis mars 2022, l'ANJ dispose même d'un "pouvoir de blocage administratif et de déréférencement des sites illégaux". Autrement dit, il ne lui est plus nécessaire de saisir la justice pour parvenir à ses fins. En l'espace d'un an et demi, "300 actes administratifs de blocage portant sur 1 230 URLs bloquées ont été rendus", soit presque autant que lors des douze années précédentes. Une victoire ? Seulement une étape aux yeux de l'ANJ qui, tout en reconnaissant que la loi ne lui fournit pas d'autre moyen d'action spécifique, entend actionner d'autres leviers : des signalements auprès de l'autorité judiciaire des sociétés immatriculées au Curaçao (soit la moitié des sites identifiés) ou à Chypre ; des mises en garde auprès des éditeurs de logiciels et des solutions d'hébergement ; ou même "agir auprès des prestataires de services de paiement", sans que ce moyen d'action soit davantage précisé.

 

En attendant, vous trouverez ci-dessous un lien vers la version intégrale de l'étude réalisée par Pricewaterhouse Coopers. Et si jamais vous ne vous sentez pas d'humeur à en survoler les 63 pages, voici quelques chiffres-clés qui n'ont pas trouvé leur place dans les paragraphes qui précèdent :

  • trois millions de personnes auraient consommé de l'offre illégale au moins une fois par mois en 2023 ;
  • si 510 sites internet illégaux ont été identifiés comme générant du trafic sur le sol français, 21 d'entre eux alimenteraient à eux seuls 60 % du trafic de l'offre illégale en France ;
  • enfin, et c'est sans doute le plus important, 79 % du PBJ généré par l'offre illégale proviendrait de joueurs ayant une pratique à risque.
Les news à la Une
vendredi 1 mars 2024 à 14:23
CLUB POKER RADIO S17E26 avec Jimmy Cabot

Club Poker Radio s'est transformé en émission foot l'espace de deux heures en accueillant le joueurdu RC Lens, Jimmy Cabot. Après des passages à Troyes, Lorient et Angers, le milieu de terrain des Sang et Or est gêné par une blessure depuis plusieurs mois. Mais cela lui permet de dédier du temps à son autre passion, le poker. Une passion dont il est venu parler au micro de Comanche et Shishi.

mercredi 28 février 2024 à 21:31
Télex

Écarté des terrains de foot depuis plusieurs mois à cause d'une blessure, Jimmy Cabot profite de sa convalescence pour s'adonner à son autre passion : le poker. Après des passages à Troyes, Lorient et Angers, celui qui évolue désormais au RC Lens sera de passage entre deux entraînements à Club Poker Radio pour parler cartes et ballon rond. Rendez-vous dès 16h30 pour le direct !

mercredi 28 février 2024 à 9:49
Les Kill Tilt Poker Series débarquent à Toulouse

Après une première édition à Amnéville en octobre dernier, les Kill Tilt Poker Series reviennent pour s'installer du 7 au 12 mai au Casino Barrière Toulouse. Toujours en collaboration avec Fivebet, le festival proposera plusieurs tournois, dont un Mystery Bounty à 250€ en ouverture et un Main Event à 400€. Le programme complet de l'événement est d'ores et déjà disponible.

lundi 26 février 2024 à 9:26
EPT Paris : Le sacre de la légende Barny Boatman

Au terme une table finale express, c'est l'Anglais Barny Boatman qui s'est imposé sur l'EPT Paris 2024. Face à des joueurs peut-être meilleurs que lui techniquement, le fondateur de “hendonmob“ a fait parler son expérience et profité d'un sacré bon run en table finale pour soulever le trophée et remporter les 1 287 000€ de la victoire. À 68 ans, il devient ainsi le plus vieux vainqueur d'un EPT.

dimanche 25 février 2024 à 9:00
Télex

Un seul jour 1, des re-entries illimités, un format knockout et de belles dotations garanties : le Main Event Master KO et le Mini Main Event Master KO partagent de nombreux points communs. Seuls les chiffres diffèrent : 125 € de buy-in et 150 000 € garantis pour le premier, 15 € de buy-in et 50 000 € garantis pour le second. Les deux tournois se dérouleront sur trois jours et se concluront donc ce mardi 27 février.

vendredi 23 février 2024 à 13:32
Télex

Difficile de passer à côté du phénomène Balatro, ce jeu de cartes sorti en début de semaine sur consoles et PC. Lors de chaque partie, vous disposez d'un nombre limité de mains et de défausses pour former des combinaisons et marquer un nombre de points donné. Si vous raflez la mise, de nouvelles cartes spéciales s'offrent à vous, avec à la clé la possibilité d'atteindre des scores de plus en plus élevés. Avis bienvenus sur le forum !

jeudi 22 février 2024 à 14:11
5Fest : galop d'essai au Liechtenstein pour le nouveau festival de Fivebet

Situé à un peu plus de 2h de route de la frontière française, le Grand Casino Liechtenstein aura le privilège d'accueillir du 27 mars au 1er avril prochains la première édition du 5Fest, un festival imaginé par les équipes d'Accepted Action qui se cachent aussi derrière les marques Fivebet et Swiss Poker Series. L'importation de la formule en France est en préparation.

jeudi 22 février 2024 à 9:06
Télex

1 606 entrées l'an dernier et... 1 747 cette année ! Record d'affluence aisément battu donc pour cet EPT Paris 2024 qui a déjà commencé à redistribuer son prize pool de 8,3 millions d'euros. 222 rescapés emmenés par le Canadien Eliot Hudon retrouveront le chemin des tables, et la bonne nouvelle c'est que 47 Français se sont invités à la fête. La liste complète sur le coverage de veunstyle !

mercredi 21 février 2024 à 10:49
Télex

C'est votre plaisir coupable hebdomadaire et exceptionnellement, il prendra la forme d'un unique épisode intitulé Départ précipité. "L'étau se resserre au sein des alliances, poussant certains au bord de la trahison", annonce le descriptif tout en précisant que deux épisodes seront à nouveau diffusés la semaine prochaine.

mercredi 21 février 2024 à 8:50
Télex

Vainqueur hier soir du Super High Roller de l'EPT Paris pour un gain de 889 480 €, Thomas Santerne est revenu auprès de veunstyle et ses collègues reporters sur les circonstances de cette performance. Un entretien à découvrir sur le coverage de l'EPT, avec notamment cette confidence : "Je ne veux pas m'arrêter là ! Il y a les Triton Series qui arrivent bientôt en plus. Je serai in dans tous les tournois à 50 000 $ et moins... et même plus si ça se passe bien."

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.