mercredi 12 juin 2019 à 9:27

Débuté en février 2014, le mandat de Charles Coppolani arrivera prochainement à son terme. Le président de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) met donc à profit le dernier rapport d'activité pour dresser un bilan de son action, et surtout proposer des pistes de réflexion en vue de "la future régulation des jeux d'argent".

Charles Coppolani

En l'espace de six années de régulation, Charles Coppolani a été l'artisan de plusieurs chantiers importants. Les joueurs de poker en ligne lui sont par exemple redevables d'avancées non négligeables comme l'autorisation de nouvelles variantes ou le partage des liquidités. Des réformes en faveur desquelles il a longtemps milité, en coulisse, avant d'obtenir gain de cause auprès du législateur.

 

Tout n'a pas été rose pour autant et le principal intéressé en est parfaitement conscient. Dans une longue tribune en forme de bilan de son action, il tient une fois de plus un discours lucide sur les limites du modèle de régulation à la française. Et puisqu'à ses yeux, souvent, "les moyens [lui] ont manqué", il en profite pour identifier des pistes de travail en vue de "la future régulation des jeux d'argent".

 

Son texte réaffirme d'abord le souhait, régulièrement souligné, d'une réforme de l'assiette fiscale. La loi PACTE en a dessinée une première pour le segment des paris sportifs. Reste au législateur à s'engager dans la même voie pour les paris hippiques et à plus forte raison le poker. Mais au-delà de ce cheval de bataille récurrent, Charles Coppolani met en avant trois grands obstacles sur lesquels il s'est régulièrement heurté :

  • un champ d'intervention trop étroit, l'ARJEL ne régulant que "11,6 % du PBJ du secteur des jeux d'argent autorisés". Le haut fonctionnaire y voit deux inconvénients majeurs : des distorsions dans le niveau de protection et de contrôle avec les points de vente FdJ ; mais aussi une absence de pilotage et de coordination qui génère "des conflits de concurrence stériles et contreproductifs entre les différentes filières".
  • un modèle sous-dimensionné, limité pendant plusieurs années au contrôle des opérateurs. Son discours cible notamment l'absence d'une revoyure digne de ce nom : "Le texte de loi qui aurait dû faire l'objet, 18 mois après sa promulgation, d'une revoyure qui n'a jamais eu lieu, a été amélioré par touches successives au fil des opportunités législatives. Au total, une quinzaine de modifications en neuf ans. Or cette action pointilliste a permis des améliorations notables mais sans remplacer la réforme d'ampleur qui s'imposait. Un exemple parmi beaucoup d'autres : aujourd'hui encore le caractère addictif d'une offre proposée dans le cadre législatif et réglementaire autorisé ne constitue pas un motif de refus suffisant."
  • un temps de réaction trop long qui peut rendre inopérante l'action du régulateur. L'occasion de formuler à voix haute des questions que les joueurs se sont eux-mêmes posées : "Pourquoi a-t-il fallu attendre quatre longues années pour autoriser l'introduction de nouvelles variantes pour le poker en ligne ? Pourquoi une différence avec les paris sportifs, pour lesquels la loi a accordé davantage de marge de manœuvre ?"

 

De son propre aveu, ce sont cette absence de réactivité ainsi que l'insuffisance de ses marges de manœuvre qui ont été à l'origine de ses plus grandes frustrations : "Face par exemple aux messages de détresse envoyés par des clients de sites illégaux, victimes de relances alors qu'ils tentaient de résister au manque provoqué par l'addiction ou essayant en vain de récupérer des gains qui leur étaient dus, je garderai le souvenir du sentiment d'impuissance ressenti devant les semaines de procédures nécessaires au blocage de ces sites malveillants".

 

D'aucuns regretteront que ce discours de franchise et de transparence intervienne en fin de course. Il n'en a pourtant que plus d'impact : personne ne pourra ainsi accuser Charles Coppolani de prêcher pour sa paroisse, lui qui dans quelques mois voguera vers de nouvelles responsabilités comme Jean-François Vilotte avant lui. Certes, ses arguments contribuent aussi à le dédouaner — au moins en partie — de certaines insuffisances de son action, mais il ne s'agit là que d'un élément tout à fait secondaire si d'aventure ils parviennent à convaincre de l'opportunité de renforcer les moyens d'action de son successeur.

 

La conclusion de son bilan se tourne d'ailleurs résolument vers l'avenir : "J'ai placé la coopération avec nos partenaires européens et l'action internationale au cœur de mon action. Mais l'action internationale ne suffira pas si la France n'est pas armée pour encadrer ces évolutions grâce à une régulation puissante et cohérente, à l'instar de la plupart de nos partenaires européens. La réforme s'annonce. Elle arrivera à point nommé. Encore faut-il lui donner toutes les chances de réussir parce qu'il s'agit désormais de réguler non plus seulement des opérateurs mais des enjeux sociétaux qui concernent de plus en plus de nos concitoyens. [...] Mon départ conclura un cycle de 10 ans caractérisé par quelques avancées en termes de régulation mais surtout par le maintien d'un cloisonnement artificiel du secteur et par les nombreux dysfonctionnements que ce modèle vieillissant a générés. La réforme de la régulation, pour laquelle je me suis battu dès mon arrivée, se met en place. Il reviendra à mon successeur(e) de l'installer et de la faire vivre : un beau défi et une rude tâche."

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
ARJEL : Charles Coppolani dresse le bilan de son mandat
Cette news a suscité 9 commentaires :
News

Débuté en février 2014, le mandat de Charles Coppolani arrivera prochainement à son terme. Le président de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) met donc à profit le dernier rapport d'activité pour dresser un bilan de son action, et surtout proposer des pistes de réflexion en vue de "la future régulation des jeux d'argent".

[...] Lire la suite…



Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve cela somme toute assez léger. L'Arjel est un des postes les mieux rémunérés de la république (20k dans mes souvenirs), la nomination sert souvent à "remercier" un bon copain plutôt qu à placer un spécialiste motivé. Et puis, en l'absence de loi cadre sur le sujet, qu y a t- il a faire a L'Arjel ?

Il ne faut pas oublier au passage que, sujet bien plus préoccupant, la privatisation de la fdj approche à grands pas. Ceux qui trouvent les expressos et spin&go addictifs risquent de ne pas comprendre ce qui va leur arriver.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

vu son âge avancé, il ferai mieux de laisser sa place, cela ferait un emploi de plus😝, par contre a part se battre contre les sites illégaux et l’addiction, il ferait mieux de se concentrer sur les sites pour lesquels l’arjel a filé son aval. Par exemple, pokerstars le site sur lequel nous sommes confrontés aux joueurs russes ( pays placés sous embargo).....

ils se battent contre les sites illégaux parce qu’ils n’ont rien à prélevé et donc un manque à gagner.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, DreamCatcher a écrit :

Merci à l'arjel pour leur travail de protection des joueurs dans l'affaire Europoker :)

Concernant Europoker, comment l'affaire s'était-elle terminée ? Remboursement partiel au cas par cas ? 
Certains sont partis au tribunal pour contester ? 

Et le pâtissier spécialiste en macarons a-t-il été inquiété par la justice ? Condamné ? 

J'ai (rapidement) googlé mais je suis tombé sur une écrasante majorité de liens vers les positions des joueurs et de la liquidation d'Europoker sans trouver de réponse aux questions ci-dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Cash_Vegas a écrit :

Concernant Europoker, comment l'affaire s'était-elle terminée ? Remboursement partiel au cas par cas ? 
Certains sont partis au tribunal pour contester ? 

Et le pâtissier spécialiste en macarons a-t-il été inquiété par la justice ? Condamné ? 

J'ai (rapidement) googlé mais je suis tombé sur une écrasante majorité de liens vers les positions des joueurs et de la liquidation d'Europoker sans trouver de réponse aux questions ci-dessus.

Chacun a perdu des euros dans la bataille .... on a pas pu faire grand chose, je pense pas quil y ait des joueurs en proces a confirmer ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/06/2019 à 22:31, DreamCatcher a écrit :

Chacun a perdu des euros dans la bataille .... on a pas pu faire grand chose, je pense pas quil y ait des joueurs en proces a confirmer ...

 

Un joueur l'an dernier a dit avoir obtenu quelque chose mais il n'a pas répondu ensuite quand on lui a demandé des précisions, dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 9 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mercredi 19 juin 2019 à 8:38
World Series Of Poker : le beau podium d'Axel Hallay

Axel Hallay signe l'une des cinq plus belles performances françaises de l'été en se hissant à la troisième place du 800 $ Deepstack pour un gain de 135 000 $. Un peu plus tôt, Ivan Deyra avait lui rendu les armes à la 8e place du 1 000 $ Double Stack pour un chèque de 79 000 $. Tous les regards se tournent désormais vers le 10 000 $ Seven Card Stud Championship, tournoi pour l'instant dominé par Daniel Negreanu.

lundi 17 juin 2019 à 9:14
Télex

Romain Lewis en plein deep run sur le 5 000 $ Six-Handed des World Series, c'était il y a un an. Chaque semaine, Winamax vous invite à revivre les moments forts de ce parcours à travers un nouvel épisode de Dans la tête d'un Pro. Autant vous le dire tout de suite : les 40 minutes de visionnage du jour vont vous en mettre plein les mirettes.

lundi 17 juin 2019 à 9:01
WSOP : Jean-René Fontaine échoue d'un rien sur le 1 000 $ Seniors

Deux jours après le coup d'éclat de Thomas Cazayous, Jean-René Fontaine est passé à un cheveu d'ajouter un second bracelet à la collection tricolore. Le Réunionnais se classe finalement second du 1 000 $ Seniors Championship et récolte 409 000 $ en récompense de son beau parcours. Adrien Delmas et YoH ViraL tenteront à leur tour leur chance la nuit prochaine.

mercredi 12 juin 2019 à 12:24
Las Vegas : Arnaud Enselme et Simon Legat à l'honneur

Il n'y a pas que le Rio dans la vie ! Chaque année ou presque, les tournois du Venetian offrent au clan français quelques belles performances. Nouvel exemple avec Arnaud Enselme, vainqueur d'une épreuve à 1 100 $ pour un gain avoisinant les 80 000 $ après deal. Comme si ça ne suffisait pas, Simon Legat se classe lui quatrième du 1 000 $ Double Stack des World Series of Poker.

mardi 11 juin 2019 à 10:07
WSOP : Eli Elezra met la main sur son quatrième bracelet

Les anciens champions WSOP ont le vent en poupe au Rio. Eli Elezra réalise la passe de quatre sur le 1 500 $ Seven Card Stud tandis que Frankie O'Dell porte le compteur à trois unités dans sa discipline de prédilection : le Omaha Hi-Lo 8 or Better. À noter également le doublé de Josh Pollock lors de l'épreuve en ligne de Pot Limit Omaha.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
demain à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
Big Poker League
jeudi 27 juin 2019 à 19:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.