lundi 23 mai 2011 à 9:59
EXCLU
par Piercy

Des facteurs de vulnérabilité au jeu, de la prévention et du traitement du jeu pathologique, Servane aborde les trois thèmes dans cet article. Écouter, s'informer, prendre du recul : plus facile à dire qu'à faire, et pourtant si salvateur pour ceux qui sont tombés dans une addiction au jeu...

Addiction pilule bleue ou rouge 520
Si cette pilule existait, son inventeur serait riche.

Lorsque vous ou un de vos proches tombez dans l'addiction, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il y a généralement eu une longue et inarrêtable glissade vers une pratique pathologique du jeu.

Inarrêtable ? Pas si sûr. Servane Barrault détaille aujourd'hui un ensemble de facteurs de vulnérabilité. Et, en bonne âme, elle poursuit en expliquant divers moyens de prévenir ce type de pratique du jeu, ainsi que des possibilités de traitement de ce jeu problématique.

Aussi bien sourcé qu'à l'accoutumée, cet article permettra à certains de prendre conscience de leur état, voire d'entamer une guérison. À d'autres, il donnera certaines clefs leur permettant d'aider un proche. C'est en tout cas tout le mal que je souhaite aux plus accros.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Addiction au jeu : prévention et traitement
Cette news a suscité 11 commentaires :
News

Des facteurs de vulnérabilité au jeu, de la prévention et du traitement du jeu pathologique, Servane aborde les trois thèmes dans cet article. Écouter, s'informer, prendre du recul : plus facile à dire qu'à faire, et pourtant si salvateur pour ceux qui sont tombés dans une addiction au jeu...

[...] Lire la suite…




Si cette pilule existait, son inventeur serait riche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon article encore une fois par contre;

"Des actions de prévention sont développées par l’État et par les opérateurs de jeu (notamment, mais pas seulement, depuis la loi d’ouverture des jeux en ligne en juin 2010)."

Serait-il possible d'en savoir un peu plus sur ces actions parce qu'à part un message à la fin des pubs pour les opérateurs et la mise en place de pseudos dispositions visant à favoriser un jeu responsable sur les rooms (qui sont de mon point de vue assez useless, je précise bien; de mon point de vue. Je ne vois pas en quoi cette loi favorise en quoi que ce soit à la promotion d'un jeu responsable.

Pire cette loi totalement hypocrite a fait naître un bombardage publicitaire favorisant le contraire, notamment à des heures ciblant un public potentiellement fragile; tard le soir à l'heure ou la majorité des gens qui travaillent sont couchés. Je pense notamment à une pub du pmu (un homme se fait sortir de sa voiture pour être installé dans une voiture de luxe... Je pense que vous l'aurez tous vu) qui en apparence pourrait paraître drôle, ce qu'elle est, mais qui si on y regarde de plus près peut jouer sur la corde sensible des joueurs addictifs ou potentiellement addictifs.

PS: Je précise, pour ne pas paraître ridicule si tout ce que je dit est un tissu de c... :) que je ne prétends pas détenir la vérité êtant donné mon inexpérience en matière de psychologie. Et que mon post peut être démonté en long et en large sans que je n'y vois d'inconvénients :).

Edited by Mr.Anderson

Share this post


Link to post
Share on other sites

l’état a dû ouvrir 1 ou 2 centres d'aide avec des psychologues spécialistes de l'addiction au jeu je suppose.

Mais pour moi, c'est surtout une excuse pour légitimer le scandaleux rake à la française.

j'aimerai bien voir la balance "commerciale" du poker en .fr :

quel montant engrange l’état ?

quels sont les frais réels ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

l’état a dû ouvrir 1 ou 2 centres d'aide avec des psychologues spécialistes de l'addiction au jeu je suppose.

Mais pour moi, c'est surtout une excuse pour légitimer le scandaleux rake à la française.

j'aimerai bien voir la balance "commerciale" du poker en .fr :

quel montant engrange l’état ?

quels sont les frais réels ?

Tu peux ouvrir un sujet si tu le souhaites. Mais merci de ne pas polluer ce sujet, qui traite des réactions à l'article de Servane.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon article encore une fois par contre

La ligne politique choisie est le développement du jeu (d'où la pub), à partir de là prévention et l'organisation des soins est un peu un cache misère.

Le vrai choix sérieux aurait été la limitation maximale du jeu (interdiction de la pub), mais le le lobbying et le choix d'une petite recette supplémentaire ont été trop convaincants apparement.

Pour rester sur le sujet, le site de l'arjel fournit des liens, c'est pas difficile à trouver.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime l'idée d'apprendre à jouer modérément, c'est que c'est plus attractif pour le joueur pathologique qui souffre de son addiction tout en y trouvant du plaisir. Ça peut aussi être une bonne approche pour faire venir au soin ceux dont le cas nécessite une abstinence totale.

Pour le coté thérapie cognitive, je pense qu'aucun reg de la section strat ne te contredira, surtout les breakeven anonymes ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe article, félicitations Servane!

Comme dans d’autres formes d’addiction, la « guérison spontanée » (ou « maturation naturelle ») est possible : selon Slustke (2006), 33 à 36 % des joueurs pathologiques guériraient sans aucun traitement.

Je me considère dans ses 33% de joueurs. A mes débuts au poker, j'étais un joueur pathologique à bien des égards. Avec le recul, je constate qu'il y a plusieurs stades dans la vie d'un joueur :

- La première étape est celle de la découverte du jeu, et le joueur, tel un enfant, est très fragile. Si il est chanceux, il croit être le roi car tout lui sourit. Sinon il passe à autre chose si il n'est pas masochiste ou déjà dépendant. C'est à ce moment là que certains comportements pathologiques prennent formes, avec tous les faux-semblants, les préjugés et autre mystification du réel.

- Puis vient la période de l'adolescence, la période la plus "périlleuse" avec tous ses dangers. Il s'agit de désapprendre et de démystifier "les puissances de fascination" qui dominent les individus. C'est l'art de l'affranchissement, de la réforme de soi et de la réformation critique (au passage c'est le but de l'éducation scolaire). Il faut apprendre à renoncer. Non pas pour s'en retrouver frustré, mais renoncer comme le fait l'adolescent qui mûrit par "concessions" et "détachements" successifs.

- Et enfin au stade adulte, l'enjeu se modifie. Il s'agit moins de gagner plus ou de jouer toujours plus, mais plutôt de mieux maîtriser, d'améliorer, de perfectionner ce que l'on a acquis. Seulement voilà, tel est sans doute un critère de l'accès au monde adulte : continuer d'envisager le "plus" quand bien même ont fait l'expérience du "moins".

Le vice et la vertu font les destins de la terre : ce sont les deux génies opposés qui se la disputent. La source de l'un et de l'autre est dans les passions de l'homme. Selon la direction qui est donnée à ses passions, l'homme s'élève jusqu'aux cieux, ou s'enfonce dans des abîmes fangeux. - MAXIMILIEN ROBESPIERRE

Comme le souligne très bien cet article, il ne faut pas interdire mais davantage accompagner le joueur pathologique pour qu'il devienne un adulte responsable.

(Tout ce qui a été écrit sur ce post s'inspire du livre de Cynthia Fleury "Les pathologie de la démocratie")

Edited by Dolix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci de vos réactions :)

Le post de Baddraw souligne deux choses essentielles: la nécessité d'une relation de confiance avec le psy, mais aussi celle de fixer des objectifs réalisables et respectueux du désir de continuer à jouer, le cas échéant, de façon raisonnable. L'idée d'un objectif de jeu contrôlé apparait à la fois séduisante et pertinente, et effectivement ce type d'objectif pourrait amener des joueurs addicts n'envisageant absolument pas d'arrêter de jouer à entamer un processus de soin.

C'est vrai que je n'ai pas développé les mesures légales de prévention car toutes ces infos sont disponibles notamment sur le site de l'ARJEL. En gros, voila les conditions prévues par la loi pour l'obtention d'une licence: plafonnement des mises, de l’approvisionnement du compte du joueur et du solde de compte du joueur, versement automatique des gains sur le compte en banque à partir d’un certain montant,possibilité d’auto-exclusion du joueur et application de la procédure d’interdiction de jeu. Par ailleurs, l’opérateur de jeu devra consacrer une partie de ses bénéfices à financer des actions de prévention ou de recherche sur le jeu excessif (source: site de l'ARJEL). Le texte de loi exact doit être consultable sur le site Légifrance.

Sinon, une grande partie des centres de soins sont des institutions publiques (ou liées à l'Etat), et l'Etat participe également au financement de recherches sur le jeu excessif.

J'aime bien l'analogie de Dolix sur le parcours du joueur... D'ailleurs, il y a des similitudes avec les étapes décrites par Custer que j'ai citées dans un précédent article (celui sur le jeu pathologique).

Merci Dudley pour cette super illustration!

Edited by Servane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 11 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 13:02
EPT Monte Carlo : le coverage du Main Event sur Club Poker

L'European Poker Tour pose ses valises sur le rocher monégasque du 25 avril au 4 mai, avec au programme une kyrielle de beaux tournois parmi lesquels le French National Championship à 1 100 €, le Main Event à 5 300 € et le Super High Roller à 100 000 €. Rendez-vous dans quelques jours sur Club Poker pour vivre les grands moments du festival !

mardi 23 avril 2019 à 8:19
Télex

À Namur, les festivals de poker se succédent sur un rythme soutenu et régulier. Alors que le Belge Jorden Verbraeken a remporté le Main Event des Namur Classic's (460 entrées), hier, devant les Français Jean-Pierre Didier et Éric Chevalot, les regards se tournent désormais vers les WaSOP du 25 juillet au 4 août. Une référence en terme de plaisir et de confort de jeu !

mardi 16 avril 2019 à 9:54
Télex

Du 15 au 23 juin, le Casino de Marrakech accueillera le WSOP International Circuit Morocco Summer Edition. PMU Poker et partypoker vous offrent l'opportunité de participer au Main Event de ce festival. Du 5 mai au 9 juin, quatre packages d'une valeur de 2 000 € seront garantis chaque semaine sur les deux rooms. Chacun de ces packs inclura le buy-in de 1 360 € ainsi qu'une enveloppe de 640 € destinée à couvrir les frais de voyage.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
demain à 19:04
$125 ajoutés