Vous vous êtes bien battu pendant presque trois minutes autour de la table de poker, à coup de mises (bet), de relances (raise), de surrelances (reraise). Il est temps de savoir qui a la plus grosse... main à abattre, l'heure du showdown.

Qui gagne le pot ?

Au cours d'un tour d'enchères, si tous les joueurs sauf un se couchent (spontanément, ce qui est rare ou, plus probablement, suite à une mise ou à une relance non-suivie), le dernier joueur en course remporte le pot. Si plusieurs joueurs arrivent à l'abattage, celui qui possède la meilleure main obtient les jetons du pot de la part du croupier. Si plusieurs joueurs ont le même meilleure main, le pot est partagé équitablement entre ceux.

C'est le croupier qui répartit les jetons. Les joueurs se contentent de montrer leurs cartes, et le croupier évalue les combinaisons avant de procéder à la répartition des mains.

Qui doit montrer ses cartes ?

Les règles concernant l'ordre d'abattage des mains au poker sont diverses, et à la discrétion de la room, du cercle ou du casino qui accueille la partie. Le premier joueur à abattre sa main peut être :

  • le dernier joueur ayant misé ou relancé pendant le coup
  • le dernier joueur ayant misé ou relancé au dernier tour d'enchères
  • le premier joueur rencontré en partant du bouton et en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre
  • le joueur qui décide délibérément de montrer sa main, généralement parce qu'il a un jeu très fort

Une fois qu'un joueur a abattu sa main, les joueurs suivants (dans le sens des aiguilles d'une montre) peuvent coucher leur main en rendant leurs cartes face cachée, ou la montrer, généralement parce que leur main est meilleure que celle dévoilée en premier. Bien entendu, un joueur qui couche sa main ne peut prétendre au pot : en se couchant, il a abandonné le coup.

Un joueur ayant une main moins forte qu'une main déjà abattue peut montrer sa main, par exemple s'il veut justifier sa présence à ce moment du coup. Cette pratique est déconseillée. En effet, de manière générale, évitez de donner une quelconque information gratuite à vos adversaires, ils pourraient plus tard s'en servir à vos dépens.

Ne montrez jamais votre main...

... sauf si vous y êtes obligé. En effet, si un autre joueur que vous doit, selon les règles, montrer sa main alors que vous en possédez une très forte, voire imbattable, ne dévoilez pas la vôtre, et attendez qu'il abatte la sienne : cette information précieuse est gratuite, alors prenez-la.

Si vous montrez votre main avant lui, il pourra coucher la sienne, et vous ne saurez jamais ce qu'il avait.

Online, cependant, vous pouvez toujours regarder dans votre historique de mains pour voir les mains des autres joueurs qui étaient en lice à l'abattage, même s'ils ont "mucké" leur main.

Les pots extérieurs (side pots)

Lorsqu'un joueur a engagé tous ses jetons dans un coup, il est à tapis. Le coup se poursuit entre les autres belligérants, qui forment éventuellement un pot parallèle.

À l'abattage, on commence par attribuer les jetons du ou des pots extérieurs, et on termine par la répartition des jetons du pot principal. Évidemment, le joueur à tapis ne peut prétendre qu'aux jetons du pot principal, puisqu'il n'a pas contribué au pot extérieur.

Tournois et cash-game : un abattage différent

  • En tournoi, dès que tous les joueurs engagés dans un coup sont à tapis, ils révèlent leur main. Les cartes à venir sont alors toutes distribuées face visible, même si ce sont des cartes fermées (comme en Stud, par exemple). En effet, le coup est arrêté, puisqu'aucun joueur encore en course ne peut miser davantage.
  • En cash-game, même si tous les joueurs en lice sont à tapis, ils peuvent conserver leurs cartes fermées jusqu'à l'abattage.
Dévoilement des cartes en tournoi
Deux joueurs à tapis avant l'abattage, en tournoi.
Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
jeudi 12 janvier 2023 à 14:22
Stratégie : la leçon de bluff de Benjamin Rolle sur CardPlayer

Impérial de longue date en high stakes, Ben "bencb" Rolle s'est aussi distingué en remportant le Main Event des SCOOP et le Super High Roller des WCOOP, ou encore le SuperMillion$ de GGPoker. Dans une interview signée Craig Tapscott, l'ambassadeur de PokerStars se livre à un cours magistral autour de la notion de bluff Un entretien que nous vous encourageons à découvrir en version originale sur CardPlayer, mais dont nous proposons la traduction à l'attention de tous ceux qui ne sont pas plus à l'aise avec l'anglais qu'avec certains concepts de base.

lundi 2 janvier 2023 à 11:04
Télex

Dans une série de quatre vidéos (dont les deux premières sont d'ores et déjà disponibles), François Pirault revient sur les concepts basiques qu'il faut absolument maîtriser avant de pouvoir dire au revoir aux tournois à 2 € et moins. Un bon visionnage pour commencer l'année, a fortiori si vous êtes débutant ou que vous végétez depuis trop longtemps à votre goût en micro-limites.