Tom Dwan

Tom Dwan, c'est à seulement 24 ans plusieurs de millions de dollars de gains engrangés aux tables de cash-game offrant les plus hauts enjeux. Celui qui a rejoint la team FullTilt en novembre 2009 a franchi les échelons de novice à légende plus vite que n'importe quel autre joueur. En juin dernier, l'Américain se payait même le luxe de faire trembler les fondements de la planète poker en pariant des millions sur sa conquête d'un bracelet WSOP, exploit finalement raté d'un cheveu.

Quel peut être le quotidien d'un joueur de cette dimension ? Comment digère-t-on une transition si brutale entre une existence plutôt simple et une vie de strass et de paillettes ? C'est dans le but de répondre à de telles questions que l'équipe du Club Poker a rencontré Tom Dwan à Cannes, en marge de sa participation au Partouche Poker Tour.

Si la superstar du circuit, contrainte par un agenda particulièrement chargé, n'a pu répondre à nos questions de façon officielle, elle a néanmoins gentiment proposé que l'un de nos reporters l'accompagne en octobre aux États-Unis pour suivre durant 24h son quotidien et le relater à nos lecteurs. Seule condition imposée : aucun support d'enregistrement vidéo, seuls quelques clichés via iPhone étant tolérés.

Notre reporter a néanmoins dressé un compte-rendu détaillé de sa journée en compagnie de la star, consignant machinalement chaque action ou particle=469]durrrr. Une bonne occasion d'en apprendre un peu plus sur le quotidien habituellement inaccessible d'une des icônes du circuit.

Grasse matinée balla

Tom Dwan et sa maman
12h58

11h28 : se réveille avec une pensée furtive pour les 400 000 dollars qu'il a perdus la veille au profit de Jungleman. Débute la journée avec sa partie de fléchettes quotidienne.

 

11h37 : en termine et écrit un SMS à son agent pour obtenir de nouvelles photos grand format de Viktor Blom.

 

11h46 : lit la presse spécialisée et apprend que Phil Ivey a laisé un pourboire de 60 000 $ à une hôtesse du Bellagio. Réserve une nuit pour le soir même et prépare un chèque de 120 000 $.

 

11h54 : opère un court passage dans la salle de bains. Au détour d'un coup d'oeil dans le miroir, se rend compte qu'il a omis de rendre à Partouche le Jean-Jacques Ichai gracieusement prêté à l'occasion de son passage à Cannes. Sans se démonter, en profite pour lui demander de préparer son p'tit déj'.

 

11h57 : prend une minute pour vider dans les toilettes une bouteille de champagne Cristal à moitié remplie d'urine, vestige de sa soirée MTT de la veille. Se demande qui est ce Jacob Delafon dont son agent a obtenu qu'il paraphe en lettres d'or une authentique dédicace sur la cuvette de ses toilettes à 140 000 $.

 

12h02 : débute sa séance quotidienne d'épluchage de courrier. À la volée : un mail du P.-D.G. de Barrière s'étonnant de sa présence à Cannes, alors qu'il n'avait pourtant daigné se présenter au BPT Trouville, ou encore un spam signé W€bd€sign€r comprenant une douzaine de liens d'affiliation pour Saj00.

 

12h22 : reçoit déjà le 3e appel du jour de sa maman, à qui il s'est confié sur ses récentes perfs en live. A toutes les peines du monde à la convaincre que non, 5 tournois sans ITM ce n'est pas forcément signe du "début de la fin". Finit par céder à une invitation à manger.

 

12h39 : dans le taxi, prend 5 minutes pour expérimenter l'application play money de Winamax sur iPhone. Finit up de 300 dollars en argent réel.

Après-midi balla

Perrault, Fougan, Montmirel
17h04

14h22 : une fois rentré, s'assoupit dans son canapé en cuir de panda.

 

15h43 : se réveille en sursaut. Un mauvais rêve lui a remémoré le regard gourmand de Roger Hairabedian vers ses mollets lors du dinner break de la Marrakech Poker Cup.

 

15h45 : rit de bon cœur en repensant aux indices accréditant la thèse du rêve, comme un login sous le pseudo rirouflush pour railbirder Nori dans le 100K garantis de Full Tilt, puis un high five avec Julien Van Lang suite à la victoire de celui-ci.

 

15h59 : commande une Lamborghini dernier cri après avoir reçu un SMS d'un de ses informateurs à propos de l'intention de Phil Ivey d'offrir le modèle précédent à Guy Laliberté pour son anniversaire.

 

16h04 : se rend compte qu'il n'a vu Guy Laliberté que deux fois, mais se dit que ce cadeau fera office de rakeback.

 

16h11 : se rend dans sa salle des prop bets, une bibliothèque de 600 m2 manifestement inspirée de celle de Poudlard (une panoplie d'Harry Potter est accrochée à un mur) et dans laquelle sont consignés tous ses paris actuels et futurs. Cherche une idée de prop bet susceptible de rendre Mike Matusow plus ridicule qu'il ne l'est déjà. En vain.

 

16h18 : après avoir entendu parler du challenge manub, parie avec ce dernier qu'il peut transformer 50 $ en 1 500 $ en 10 minutes, avec pour enjeu une coupe de cheveux ridicule pour le perdant.

 

16h42 : reçoit le coup de fil hebdomadaire durant lequel Patrik Antonius plaisante avec la sincérité du désespoir sur le fait que leur heads up des derniers mois n'était qu'une vaste fumisterie marketing sans le moindre fondement sérieux. Raccroche après que ce dernier ait inévitablement troqué ses ricanements forcés contre des sanglots aux accents suicidaires.

 

17h01 : reçoit un autre coup de fil, cette fois de son coéquipier français de FullTilt Pascal Perrault. Refuse poliment sa proposition d'intégrer son équipe King 5.

 

17h06 : demande à son agent de changer son numéro de téléphone après que le Français a insisté en lui faxant une photo de sa team en slip, comme "au bon vieux temps" (en français dans le texte).

Début de soirée balla pour Tom Dwan

Tom Dwan cinéma
20h57

17h39 : passe déposer quelques affaires dans sa suite du Bellagio puis se dégourdit exceptionnellement les jambes sur le Strip. Est un peu ému de croiser une longue file de fans mexicains lui tendant des photos de bimbos dénudées. Se montre tout gêné de ne pouvoir glisser à chacun qu'un Benjamin Franklin en contrepartie.

 

18h03 : sensible à la chaleur, fait une courte pause dans un bar. Alors que le serveur lui pose sur le bar les 3 dollars de monnaie de son cocktail, le relance de 15 bucks, par réflexe pavlovien.

 

18h41 : de retour à l'hôtel, perd sans sourciller quelques centaines de milliers de dollars de plus au profit de Jungleman dans le challenge qui les oppose. Consulte dans la foulée sa cote auprès des bookmakers mais se ravise et décide d'attendre un retard un peu plus important avant de parier sur sa victoire finale.

 

18h52 : à la demande de quelques barons du poker online, unanimement inquiets de l'avenir de l'économie des high stakes en cas de banqueroute d'une de ses plus importantes sources de fonds, accepte de jouer quelques mains sur le compte de Gus Hansen.

 

20h44 : après avoir commandé l'intégralité des places de la salle pour ne pas subir bruits de portable et de pop-corn, rejoint quelques amis pour une séance ciné devant Piranhas 3D. S'inquiète de s'identifier davantage aux poissons qu'aux paires de jambes déchiquetées, mais comprend que son subconscient opère simplement une transposition de son quotidien.

Interlude karaoké balla

Tom Dwan karaoke
"Ce qui me plaît chez toi c'est ton petit bidon,
tes petites poignées d'amour, je trouve ça trop mignon..."

23h10 : est d'abord réticent face aux propositions insistantes de ses amis pour se rendre à une soirée karaoké privée, mais se laisse convaincre après que l'un d'eux a ajouté : "Phil Ivey, lui, aurait accepté."

 

23h26 : dans un premier temps, ne s'y montre pas particulièrement à son avantage puis, comme touché par la grâce dans un improbable dédoublement de personnalité (également connu sous le terme médical de "thumyclémentité"), enflamme subitement la piste.

Tom Dwan, fin de soirée balla

1h41 : moment détente de la journée avec Gina, hôtesse de luxe au Bellagio. S'énerve dès qu'elle lui a reproché d'être trop mouuuu.

 

2h39 : termine la soirée en visionnant une vidéo de tournois commentée par Adam Lounis, que ce dernier lui a glissée à Cannes via un de ses légendaires pistons. Demande à Jean-Jacques Ichai de lui programmer des cours de français pour, à l'avenir, ne plus se contenter de rire des intonations.

 

3h04 : faute de moutons, s'endort en comptant ses millions.

Sommaire des articles : Joueurs internationaux

Phil Hellmuth : la course aux bracelets

Phil Hellmuth : panorama

En 1989, dans l'un des casinos historiques de Vegas, un homme de 24 ans rêve de révolutionner le monde du poker.

Phil Ivey : simply the best

Phil Ivey : panorama

En marge des World Series 2009, une rumeur se répand comme une traînée de poudre. Très vite, elle contamine le web, toujours friand d'anecdotes rocambolesques. Au cœur de cette histoire dont tout le monde se demande si elle est réelle : Phil Ivey.

Mike Matusow : sex, drugs and redemption

Mike Matusow : panorama

Michael B. Matusow sort de prison en avril 2005. Sans le sou après 6 mois au purgatoire, nul ne peut imaginer que quelques mois plus tard il sera multimillionnaire.

Daniel Negreanu : au service du jeu

Daniel Negreanu : panorama

1996. Daniel Negreanu a 22 ans. Assis devant une des machines à sous de l'aéroport de Las Vegas, il glisse mécaniquement dans la fente les quelques pièces qui lui restent. Bientôt, une hôtesse annoncera l'embarquement des passagers pour le vol à destination de Toronto.

Comme d'habitude, c'est allégé de plusieurs milliers de dollars qu'il s'apprête à quitter le Nevada. Cette scène, qu'il ne connaît que trop bien, il se dit que c'est la dernière fois qu'il la vit. Sans savoir si c'est parce qu'il ne reviendra plus, ou au contraire parce que le sort lui sera plus clément la prochaine fois.

Scotty Nguyen : de Nha Trang à Las Vegas

Scotty Nguyen : panorama

C'est l'histoire d'un enfant né dans la pauvreté avec 14 frères et sœurs et qui n'échappera à son triste sort qu'après que sa mère l'aura placé sur une frêle embarcation et poussé vers le large. Pourtant, ce n'est pas l'histoire de Moïse...

C'est l'histoire d'un jeune Vietnamien qui va s'échapper de son pays en guerre et devenir l'un des meilleurs dans son domaine d'activité, gagnant ainsi le respect de ses pairs. Pourtant, ce n'est pas l'histoire de Van Loc...

C'est l'histoire d'un homme qui, de l'Asie aux États-Unis, va vivre une improbable épopée à l'issue de laquelle il saura définitivement triompher de l'adversité et des obstacles trouvés sur sa route. Pourtant, ce n'est pas le scénario du prochain Jackie Chan...

La vie rêvée de Teddy KGB

Teddy KGB à la table

Bien avant d'avoir entendu parler de Phil Ivey, Tom Dwan ou Daniel Negreanu, les amateurs de poker se sont passionnés pour le jeu d'un Russe, organisateur de parties illégales. De lui, on ne sait presque rien, si ce n'est qu'on ne risque pas de trouver son établissement dans les pages jaunes.

Son surnom mémorable ne pouvait demeurer plus longtemps sans vie. Voici donc le récit (presque véritable) du parcours de cet homme resté dans l'ombre de l'Histoire du poker : Teddy KGB.

24 heures avec Tom Dwan

Tom Dwan

Tom Dwan, c'est à seulement 24 ans plusieurs de millions de dollars de gains engrangés aux tables de cash-game offrant les plus hauts enjeux. Celui qui a rejoint la team FullTilt en novembre 2009 a franchi les échelons de novice à légende plus vite que n'importe quel autre joueur. En juin dernier, l'Américain se payait même le luxe de faire trembler les fondements de la planète poker en pariant des millions sur sa conquête d'un bracelet WSOP, exploit finalement raté d'un cheveu.

Doyle Brunson, la force tranquille

Doyle Brunson 4 en 1

Ce n'est pas Jacques Séguéla qui a conseillé ce titre à SuperCaddy (qui ne possède même pas de Rolex), mais il n'est de plus juste formule qui décrive Doyle Brunson. Géant du poker, légende vivante, millionnaire, le seul joueur qu'on applaudit lorsqu'il est éliminé du main Event des WSOP a toujours le sourire aux lèvres. Récit d'un homme au parcours rocambolesque.

Perry Green, celui qu'ils ont oublié

Perry Green (old)

Finaliste malheureux du Main Event des World Series en 1981 face à Stu Ungar, Perry Green repense parfois aux circonstances du duel : "Je l'ai poussé à tapis à trois reprises. Il a gagné les trois coups et a décroché le titre. Moi, je suis celui qu'ils ont oublié." Le septuagénaire n'a pourtant jamais raccroché les gants. En 2013, il s'est même hissé en table finale d'un event.

Gus Hansen, le pionnier des degens scandinaves

Gus Hansen

Gus Hansen fait partie de ces joueurs qui, lors de chacun de leurs tournois, creusent un peu plus le clivage entre leurs admirateurs et leurs détracteurs. Son style peu académique, basé sur un éventail de mains très large, a parfois tendance à énerver ses adversaires.

Tony G, la grande gueule

Tony G

Le tennis avait John McEnroe, le poker a Tony G. Loin de l'image calme et posée que véhiculent souvent les joueurs, les principaux atouts de ce Lituanien sont la gouaille et la provocation.

Phil Laak, du panache et des paillettes

Phil Laak

Épicurien dans l'âme, homme de défis, Phil Laak fait partie de ces joueurs qui doivent leur statut de star davantage à leurs facéties aux tables - et en dehors - qu'aux succès qu'ils y ont obtenus.

Dans la même rubrique
Dernières news People in poker
vendredi 20 juillet 2018 à 7:41
Télex

Ludovic Geilich rejoint ElkY, Isaac Haxton et tous leurs amis au sein du Team partypoker. L'Écossais, qui totalise plus de deux millions de dollars de gains sur le circuit live, est notamment un grand spécialiste de Pot Limit Omaha. Une facette qui, de son propre aveu, devrait être mise à contribution par l'opérateur : "Je suis très enthousiaste à l'idée d'intégrer cette équipe et de les aider à développer leur offre de PLO".

lundi 16 juillet 2018 à 13:56
Poker Hall of Fame : au tour de John Hennigan et Mori Eskandani

Le jury du Poker Hall of Fame a choisi d'honorer cette année des personnalités au sommet de leur art : John Hennigan, auteur de multiples performances lors des World Series Of Poker, et Mori Eskandani, dont le travail de production d'émissions de poker trouve un nouveau souffle à travers Poker Central et PokerGO. Bruno Fitoussi, qui était présent au sein de la short-list des dix prétendants, devra encore patienter.

lundi 9 juillet 2018 à 10:36
Phil Hellmuth contre le reste du monde : le Poker Brat fait amende honorable

Phil Hellmuth s'est une fois de plus attiré les foudres de ses confrères lors du jour 2C du Main Event. Incapable de tenir sa langue alors que ce n'était pas à son tour de parler, l'homme aux quatorze bracelets a précipité la chute du dénommé James Campbell... avant de lui présenter ses excuses et de lui offrir son buy-in pour la prochaine édition.

lundi 9 juillet 2018 à 7:35
Télex

Ana Marquez est la nouvelle recrue du Team 888poker. La jeune Espagnole y rejoint entre autres Chris Moorman, Sofia Lovgren, Vivian Saliba ou encore Natalie Hof. Ses principaux faits d'armes ? La victoire de l'Hollywood Poker Open en 2013 pour un gain de 320 000 $, ou en mars dernier celle du 888poker Live Bucarest pour 26 000 €. L'opérateur, de son côté, confirme ses ambitions sur le marché ibérique.

mardi 26 juin 2018 à 12:34
Télex

Ancien international français, Steve Savidan était récemment l'invité de PMU Poker à l'occasion du FPO Gujan-Mestras. Loïc Xans a donc saisi la balle au bond pour interviewer dans le Carré celui qui officie aujourd'hui comme entraîneur du FC Bassin d'Arcachon. Un entretien qui évoque brièvement le sujet du poker avant de se plonger plus longuement dans celui du football.

Inscription Club Poker
Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Prochains Tournois Club Poker
Venez jouer des tournois à l'ambiance détendue, avec la communauté Club Poker :
REBUY
Height of the 8's
mardi 24 juillet 2018 à 20:00 - $100 garantis
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 25 juillet 2018 à 19:04 - $125 ajoutés
REBUY
Height of the 8's
mardi 31 juillet 2018 à 20:00 - $100 garantis
6-MAX
$2.20
Big Poker League
mercredi 1 août 2018 à 19:04 - $125 ajoutés
REBUY
Height of the 8's
mardi 7 août 2018 à 20:00 - $100 garantis
Tournois États-Unis
150 $
dim. 22 juil. 2018 - 11:00
50 $
dim. 22 juil. 2018 - 11:15
75 $
dim. 22 juil. 2018 - 12:15
2 500 $ garantis
60 $
dim. 22 juil. 2018 - 10:00
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.