lundi 19 septembre 2011 à 9:31

L'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies vient de publier les premières données d'une enquête nationale de prévalence sur le jeu, conduite dans le cadre de l'enquête 2010 du Baromètre santé de l'INPES. Réalisée avant l'ouverture du marché des jeux en ligne, cette étude chiffre à 0,4 % la proportion de "joueurs excessifs" dans la population française.

L'addiction au jeu par Dudley
L'addiction au jeu vue par Dudley.

L'enquête réalisée par l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) constitue tout simplement une première concernant les pratiques de jeux d'argent et de hasard en France.

 

Réalisée avant la loi du 12 mai 2010, elle ne permet naturellement pas de mesurer l'impact de l'ouverture du marché des jeux en ligne sur la prévalence du jeu pathologique (seuls 9,1 % des joueurs actifs avaient alors tenté l'expérience du jeu sur Internet). Pour autant, les données publiées ce vendredi ne manquent pas d'intérêt.

 

L'OFDT estime ainsi à 200 000 personnes le nombre de "joueurs excessifs", soit 0,4 % des individus français âgés de plus de 18 ans. Par joueur excessif, il faut entendre "un joueur répondant à des critères indiquant qu'il est en grande difficulté par rapport à sa conduite de jeu".

 

S'y ajouteraient 400 000 joueurs à risque modéré (0,9 % de la population), c'est-à-dire "400 000 joueurs répondant à des critères indiquant qu'ils pourraient se trouver en difficulté par rapport à leur conduite de jeu".

 

Ces chiffres porteraient donc à 1,3 % la proportion de joueurs problématiques dans la population française, ce qui demeure selon l'Observatoire en deça des chiffres constatés dans d'autres États ayant réalisé des études similaires : environ 5 % aux États-Unis et en Australie ; autour de 2 % en Italie, en Belgique, en Grande-Bretagne ou au Canada.

 

Quant au profil de ces joueurs en difficulté, l'OFDT souligne en particulier leur grande précarité ("57,8 % déclarent un revenu mensuel inférieur à 1 100 euros), leur manque de qualification ("plus d'un joueur excessif sur trois ne possède aucun diplôme") ainsi que, souvent, d'autres addictions ("26,3 % ont un risque de dépendance à l'alcool, contre 3,2 % en population générale ; la part de fumeurs quotidiens est de 64,2 % parmi les joueurs excessifs, contre 29,7 % en population générale").

 

Enfin et d'une façon plus générale, l'étude confirme le goût des Français pour les jeux de tirage et de grattage. Il s'agit en effet des jeux les plus pratiqués, devant ceux proposés par le PMU. Viennent ensuite les machines à sous, le Rapido, les paris sportifs et enfin le poker (à hauteur de 8% avant la loi du 12 mai 2010) et les jeux de table.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
"200 000 joueurs excessifs en France" selon l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
Cette news a suscité 7 commentaires :
News

L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies vient de publier les premières données d'une enquête nationale de prévalence sur le jeu, conduite dans le cadre de l'enquête 2010 du Baromètre santé de l'INPES. Réalisée avant l'ouverture du marché des jeux en ligne, cette étude chiffre à 0,4 % la proportion de "joueurs excessifs" dans la population française.

[...] Lire la suite…




L'addiction au jeu vue par Dudley.

Edited by SuperCaddy

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noté la grande fiabilité de ce test en 9 questions (lol) de l'Indice Canadien du Jeu Excessif, de plus ça ne s'applique pas au poker :

1. Avez-vous misé plus d’argent que vous pouviez vous permettre de perdre ?

Réponse : Parfois (j'ai fait quelques shots)

2. Avez-vous eu besoin de miser plus d’argent pour obtenir la même excitation ?

Réponse : Parfois (gamble 4fun quand j'étais drunk)

3. Êtes-vous retourné jouer une autre journée pour récupérer l’argent que vous aviez

perdu ?

Réponse : Presque toujours (la table est trop fishy, easy money)

4. Avez-vous vendu quelque chose ou emprunté pour obtenir de l’argent pour jouer ?

Réponse : Jamais (personne pour me stack)

5. Avez-vous déjà senti que vous aviez peut-être un problème de jeu ?

Réponse : Jamais (dfaçon un addict manquerait cruellement d'objectivité sur cette question)

6. Le jeu a-t-il causé chez vous des problèmes de santé, y compris du stress ou de

l’angoisse?

Réponse : Parfois (stress et angoisse en TF d'un MTT c'est standard)

7. Des personnes ont-elles critiqué vos habitudes de jeu ou vous ont-elles dit que vous

aviez un problème de jeu (même si vous estimiez qu’elles avaient tort) ?

Réponse : La plupart du temps (la famille ou GF qui ne connaissent pas le poker)

8. Vos habitudes de jeu ont-elles causé des difficultés financières à vous ou à votre

ménage ?

Réponse : Jamais

9. Vous êtes-vous déjà senti coupable de vos habitudes de jeu ou de ce qui arrive quand

vous jouez ?

Réponse : Jamais (voir réponse 5)

Jamais = 0 points, Parfois = 1, La plupart du temps = 2, Presque tojours = 3.

On obtient donc 8 points = jeu problématique, pour un joueur random qui ne s'est jamais mis en difficulté et plutôt bien dans sa tête :D

Edited by Zgarrr

Share this post


Link to post
Share on other sites

1. Avez-vous misé plus d’argent que vous pouviez vous permettre de perdre ?

Réponse : Parfois (j'ai fait quelques shots)

Faire des shots peut faire partie d'un BRM. Tant que tu ne te broke pas, aucune raison de penser que tu ne pouvais pas te permettre de tenter le shot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Il y a 5 jours, l'OFDT publiait un communiqué de presse à propos de son enquête nationale de prévalence sur le jeu. Aujourd'hui, Servane Barrault a laissé de côté, pendant quelques minutes, la rédaction de son mémoire et commente ce rapport pour Club Poker.

[...] Lire la suite…




Si cette pilule existait, son inventeur serait riche.

Edited by Servane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lire les 7 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 13:02
EPT Monte Carlo : le coverage du Main Event sur Club Poker

L'European Poker Tour pose ses valises sur le rocher monégasque du 25 avril au 4 mai, avec au programme une kyrielle de beaux tournois parmi lesquels le French National Championship à 1 100 €, le Main Event à 5 300 € et le Super High Roller à 100 000 €. Rendez-vous dans quelques jours sur Club Poker pour vivre les grands moments du festival !

mardi 23 avril 2019 à 8:19
Télex

À Namur, les festivals de poker se succédent sur un rythme soutenu et régulier. Alors que le Belge Jorden Verbraeken a remporté le Main Event des Namur Classic's (460 entrées), hier, devant les Français Jean-Pierre Didier et Éric Chevalot, les regards se tournent désormais vers les WaSOP du 25 juillet au 4 août. Une référence en terme de plaisir et de confort de jeu !

mardi 16 avril 2019 à 9:54
Télex

Du 15 au 23 juin, le Casino de Marrakech accueillera le WSOP International Circuit Morocco Summer Edition. PMU Poker et partypoker vous offrent l'opportunité de participer au Main Event de ce festival. Du 5 mai au 9 juin, quatre packages d'une valeur de 2 000 € seront garantis chaque semaine sur les deux rooms. Chacun de ces packs inclura le buy-in de 1 360 € ainsi qu'une enveloppe de 640 € destinée à couvrir les frais de voyage.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
Big Poker League
demain à 19:04
$125 ajoutés