Keeley Hazell, paire + tirage couleur

(Au football, même avec une bonne paire, le tirage (de maillot) est interdit).

Lorsqu'on a une main faite au flop (une paire ou mieux), on mise généralement pour valeur. Lorsqu'on a une main faible, on mise parfois, mais en (semi-)bluff. Lorsqu'on a à la fois une main faite, mais pas très forte, et une main à tirage, qu'en est-il ? Est-ce mieux de miser, et la décision dépend-elle beaucoup de la position ?

Avertissement

Cet article suppose que le lecteur à un minimum de compréhension des concepts classiques du NLHE en cash-game (range, cote, fold equity, cote implicite entre autres).

N'oubliez pas de consulter le lexique si vous doutez de la signification de certains termes

Introduction et mise en situation

Lorsqu'on a un tirage, on peut gagner le coup de deux façons :

  • on améliore notre main en réalisant notre tirage
  • on fait coucher nos adversaires

 

Par conséquent, habituellement, on joue les tirages de façon agressive, en semi-bluff.

 

A contrario, lorsqu'on a un peu de showdown value (une paire ou hauteur as), on a plutôt tendance à vouloir extraire de l'argent quand on pense être devant la range de call de Villain, mais surtout à vouloir voir un abattage en évitant d'être bluffé.

 

Du coup, lorsqu'on a à la fois un tirage et un peu de showdown value, on se retrouve dans une situation où on a deux réflexes contradictoires :

  • miser en semi-bluff parce qu'on a un tirage
  • s'assurer que l'on vera un abattage pour pas trop cher, parce qu'on a de la showdown value.

Dans ce cas, il est nécessaire de hiérarchiser les informations dont on dispose pour décider s'il faut semi-bluffer ou chercher à voir un abattage.

Principe unique de notre réflexion

Ne pas, par nos actions, réduire la range de notre adversaire à uniquement des bluffs ou des mains qui ont plus de shodown value que la nôtre.

Pourquoi un tel principe ?

Exemple

Profil de Villain :

  • pas trop faible
  • pas trop facétieux
  • défense de blinds par un mix de calls et de surrelances
  • VPIP : 22 %
  • PFR : 19 %
  • pas d'historique conséquent

 

Hero 100 bb (Cut-off)

Vilain 100 bb (Big Blind)

 

La main de Hero : Carte As de piqueCarte 8 de pique

 

Preflop :

  • 2 folds
  • Hero relance (2,5 bb)
  • 2 folds
  • BB suit

 

Flop : Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de pique (pot : 5,5 bb)

  • Hero bets 4bb
  • Villain suit

Turn : Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de pique + Carte Valet de pique (pot : 13,5 bb)

  • Villain checke
  • Hero ?

Sur ce flop (Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de pique), le continuation bet est standard : il a pour but de protéger nos bluffs et de limiter les possibilités que notre adversaire tente un reverse float avec any two cards, ou qu'il check/call avec Carte 8:Xx.

Au turn (Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de piqueCarte Valet de pique), en revanche, la décision de miser est plus complexe à prendre :

  • Si on avait Carte As de piqueCarte 7 de pique, cela nous donnerait le meilleur tirage couleur, en plus d'un overcard (Carte As de pique). Entre 7 et 15 outs contre les mains faites de Villain, cela rend notre equité largement suffisante pour continuer à miser et mettre ainsi la pression sur Villain, dans le but de lui faire coucher toutes les mains moins fortes que Carte Roi:Xx (au turn) et même quelques Carte Roi:Xx sur la river, sans avoir peur de construire un gros pot, vu que l'on tire vers le jeu max. C'est d'autant plus vrai que les joueurs se méfient moins d'un tirage couleur backdoor que d'un tirage couleur au flop. On n'a même pas de raison d'avoir peur d'un check/raise puisqu'on peut toujours suivre (ou partir à tapis, selon le type de Villain) avec un cumul cote directe / cote implicite suffisant.
  • Si on avait Carte As de carreauCarte 8 de carreau, on aurait tendance à check pour aviser à la river. En effet, si on mise au turn face à un tel Villain, on a de bonnes chances de faire coucher tout ce qu'on bat (ou de se faire check/raise) et de ne se faire suivre que par mieux. Dans certains cas, Villain va suivre avec Carte 10 de piqueCarte 8 de pique ou Carte 9 de piqueCarte 8 de pique, mais cela va représenter très peu de combinaisons face à tous les Carte Roi:Xx et autres Carte 5Carte 5 de sa range. Certes, on va faire coucher les éventuels reverse floats, mais d'une part c'est peu courant chez un Villain au jeu académique, et d'autre part autant check back et suivre une mise river.

 

Du coup, avec Carte As de piqueCarte 8 de pique on se retrouve dans une situation assez ambiguë : avec Carte As de piqueCarte 7 de pique, qui est sans conteste une moins bonne main, on doit miser, et avec Carte As de carreauCarte 8 de carreau, qui est aussi une moins bonne main, on doit check.

Une erreur classique consiste à ce dire que puisqu'on doit bet avec Carte As de piqueCarte 7 de pique et que Carte As de piqueCarte 7 de pique est moins « forte » que notre vraie main, on devrait miser. Pourtant ce n'est pas le cas.

Range de Villain, au turn

Considérons d'abord la range avec laquelle il est arrivé au turn (et donc sa range preflop et flop) :

  • On a peu d'historique, Villain a un jeu basique. Sans plus d'indications, on peut considérer qu'il suit notre relance preflop avec une range composée de paires moyennes et petites (disons Carte 8Carte 8-Carte ValetCarte Valet, suivant l'historique de 3b/tapis preflop), de broadways suited ou non (Carte RoiCarte Dame, Carte Dame de coeurCarte 10 de coeur, ou équivalent), de connecteurs (Carte 10 de carreauCarte Valet de carreau) et one gappers assortis (Carte 7 de piqueCarte 5 de pique, etc.)
  • Au flop, notre adversaire n'a pas de raison de trop souvent nous check/raise. Suivant la dynamique et l'historique, sa range de check/raise peut être composée de quelques brelans et de quelques tirages (ventrale + tirage couleur backdoor, tirage bilatéral). Mais il peut tout aussi bien décider de ne jamais check/raise vu la texture du flop
  • Il va, a priori, toujours check/call avec les paires qui battent les mains de type :XxCarte 8 sur le flop, et parfois suivre une mise avec Carte 6Carte 6-Carte 7Carte 7 ou Carte 6 de carreauCarte 5 de carreau-Carte 7 de coeurCarte 5 de coeur, les seules exceptions notables étant des Carte AsCarte As/Carte AsCarte Roi sous-joués preflop, mais c'est tellement rare qu'on va en faire abstraction
  • Il peut tenter des reverse floats avec des mains de type ventrale + tirage couleur backdoor. Bien entendu, cela dépend pas mal de notre style de jeu, mais cela peut s'avérer profitable tant qu'on ne 2nd barrel pas trop souvent.

On se rend donc compte que sa range est déjà relativement forte, et comporte pas mal de mains qui sont « meilleures » que la nôtre, en ce sens que, si on améliore pas notre main, on est déjà derrière plus de 50 % de sa range.

I. Ce qui peut arriver si on mise au turn

Comment Villain va-t-il réagir au turn ?

Considérons maintenant comment Villain va réagir au turn :

  • S'il a une main assez forte (KQo ou KTs) : il va être très tenté de suivre encore une fois (voire 2 fois : turn + river). Après tout le tableau est idéal pour qu'on le 2nd barrel en bluff assez souvent. Certes, il sera contraint de jouer aux devinettes sur la river, mais cela fait parti du contrat lorsqu'on suit preflop avec Carte RoiCarte Dame, hors de position
  • S'il a une main forte, il va être assez tenté de nous check/raise. En effet, si le flop n'était pas particulièrement à tirage, le Carte Valet de pique rajoute pas mal de tirages (tirage couleur et surtout ventrale et tirage bilatéral)
  • S'il a une main faible ayant peu de SD value, comme Carte 6Carte 6 ou un tirage avec peu d'outs, il va très certainement check/fold, mais parfois check/raise avec certains tirages s'il pense qu'on 2nd barrel trop souvent
  • S'il a amélioré son draw il va très certainement check/raise

Qu'est-ce que miser nous apporte ?

Si on mise au turn, on ne va avoir que des résultats négatifs :

  • Si notre adversaire check/raise, sa range comportera des mains faites plus fortes que la nôtre contre lesquelles on aura éventuellement très peu d'outs, et une part plus ou moins importante de bluffs et de semi-bluffs. Du coup, si l'on suit la relance de Villain, qu'il va à tapis river alors qu'on n'a pas touché notre couleur, on va être dans une position délicate. On peut certes aller à tapis tout de suite, mais on va alors n'être suivi que par des mains qui ont une equité monstrueuse contre la nôtre. Certes, on aura un peu de fold equity mais avec environ 25 % d'equité au turn contre la range de call, il faudrait énormément de fold equity pour que faire tapis soit EV0 (ni profitable, ni EV-). Finalement, on aura transformé une très bonne main dans un pot de 13,5 bb en une situation où soit l'on perd beaucoup soit l'on gagne peu
  • Si notre adversaire check/call, sa range sera essentiellement composée de mains faites ayant une meilleure showdown value que la nôtre. Certes, on a encore pas mal de chance d'améliorer notre main, mais nos outs seront tous des scare cards (Carte As, :Xs ou Carte 8) face à une main de type Carte Roi:Xx ou Carte 10Carte 10. Cela ne veut pas dire que Villain va systématiquement se coucher river quand on va toucher, mais cela réduit quand même notre cote implicite. On va parfois gagner sur la river sans améliorer contre un Villain qui se sera entêté avec Carte 7Carte 7 ou Carte 10Carte 8, mais pas assez souvent pour compenser toutes les fois où on va tomber sur Carte RoiCarte Dame
  • Si Villain check/fold au turn, on aura de temps en temps obtenu un hero fold de la part de Carte RoiCarte 10, mais on aura surtout fait se coucher pas mal de ses reverse floats, de ses mauvais tirages et de ses mains faibles, dont on aurait pu tirer plus de valeur river (soit en suivant une mise de Villain, soit en misant après avoir touché)

Quelle est notre range, perçue par Villain ?

Considérons maintenant notre range perçue lorsque l'on check au turn. A priori, c'est un tableau plutôt sec, qui a suffisamment peu touché la range de Villain, tout en ayant assez souvent touché la nôtre. Cela justifie qu'on cbet 100 % de notre range.

Certes, de temps en temps, on va continuer à miser au turn et à la river en pur bluff, mais si on joue un style ultra agressif, on va souvent abandonner la main au turn.

A contrario, lorsqu'on a une main forte (Carte RoiCarte Dame et mieux), ou un tirage correct (9 outs, ou plus), on va au contraire avoir tendance à 2nd barrel (j'écris cela en sachant pertinemment que trop de gens check back Carte Roi:Xx dans cette situation, mais cela est une autre histoire).

Les scenarii possibles à la river

Envisageons maintenant les différents scénarii possibles à la river :

  • On n'améliore pas notre main et notre adversaire mise : suivant le profil de notre adversaire, on peut suivre ou se coucher. Le pot reste petit, et on a réussi à voir un abattage avec une main raisonnable, dans une situation où Villain va systématiquement miser avec ses tirages ratés et ses reverse floats… idéal.
  • On n'améliore pas notre main et notre adversaire check : le pot est petit, on peut éventuellement thin value bet avec une main marginale, la transformer en bluff en overbet si on sait de ma ière évidente que notre adversaire n'a qu'une paire, ou encore check back suivant ce qu'on imagine que Villain ferait avec Carte Roi:Xx (mise, check/call ou check/fold_si_overbet) et Carte 8:Xx ou pire (check/fold ou check/call).
  • On améliore notre main à brelan ou 2 paires et Villain mise : avec un brelan, on peut relancer pour valeur sans aucun problème, avec 2 paires c'est plus subtil, mais cela peut aussi être profitable.
  • On améliore notre main à brelan ou 2 paires et Villain check : il a checké 3 fois, il a donc généralement de la showdown value, on peut miser pour valeur : l'as et dans une moindre mesure le 8 vont être perçues comme de très bonnes scare cards pour nous. Si on se fait check/raise, c'est plus complexe quand on a 2 paires, mais comme c'est vraiment un cas d'école de « quand transformer une main faite en bluff », on peut suivre si le profil de Villain et la dynamique s'y prêtent.
  • On améliore notre main à nuts et Villain check : comme on est censé miser nos tirages couleur au turn, il y a de bonnes chances que Villain check/call (voir check/raise si c'est un gros bluffeur sans main faite), parce qu'on ne représente pas grand chose.
  • On améliore notre main à nuts et Villain mise : pas besoin de vous faire un dessin (relance avec sourire, ndlr).

La raison pour laquelle miser n'est pas la solution

Les raisons pour lesquelles il ne faut pas miser peuvent être résumée à :

« si on mise, on perd notre showdown value »

En effet, si on mise, on fait coucher la plupart des mains qui ont moins de showdown value que la nôtre. En quelque sorte, on perd la partie « paire » de notre « paire + tirage ».

II. Y a-t-il des situations où miser est préférable ?

Il existe grosso modo deux situations dans lesquelles miser peut être intéressant :

1er cas : on a une main faite avec laquelle, sans tirage, on aurait misé

Si on a une main faite avec laquelle on aurait misé sans tirage, alors il est souvent préférable de miser.

Si on suppose qu'on avait Carte As de piqueCarte Roi de pique dans l'exemple précédent (tableau Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de piqueCarte Valet de pique), alors miser est évident. Certes, lorsqu'on fait face à un check/raise turn, notre equité est globalement la même qu'avec Carte As de piqueCarte 8 de pique (en fait souvent un peu moins à cause de Carte RoiCarte Valet), néanmoins on a beaucoup plus de value à extraire des mains de type top pair / paire. En outre, il faut aussi protéger notre main contre d'éventuels tirages. Enfin, il y a un bête effet de vases communicants : quand on a Carte As de piqueCarte Roi de pique il y a plus de Carte 8:Xx dans la range de check/call de Villain que lorsqu'on a Carte As de piqueCarte 8 de pique et réciproquement moins de Carte Roi:Xx.

Avec Carte Roi de piqueCarte Dame de pique c'est un peu plus discutable, et avec Carte Roi de piqueCarte 10 de pique ou pire, c'est beaucoup plus discutable. Cela dépend fortement de Villain et de ce qu'on pense pouvoir extraire. Dans tous les cas avec top pair + tirage, la bonne question à se poser est : « ignorons le tirage couleur, est-ce que je miserais sans ce tirage ? ».

Sur ce principe on se rend bien compte qu'il est nécessaire de miser dans pas mal de situations avec tirage couleur + paire. Par exemple, après une surrelance avec Carte AsCarte As/Carte RoiCarte Roi, si on touche un tableau monochrome avec un tirage, c'est un bet/call évident (sauf, peut être, hors position avec un tapie profond, ou sur un tableau hauteur as avec Carte Roi de piqueCarte Roi en main, et encore). En revanche, on peut envisager de check avec Carte AsCarte 8 sur un tableau monochrome hauteur 8, quand on a l'as de la bonne couleur et qu'on a surrelancé preflop. Tout dépend en fait du profil de Villain, et des ranges avec lesquelles on suppose qu'il va suivre, relance ou se coucher.

2e cas : on a de la showdown value, mais on est déjà derrière la range de Villain

Lorsque l'on pense que malgré notre showdown value on est déjà derrière la range de Villain, on va généralement miser. Supposons qu'on ait Carte 5 de piqueCarte 4 de pique sur l'exemple précédent (mais avec un tableau Carte Roi de piqueCarte 8 de coeurCarte 5 de carreauCarte Valet de pique). Lorsque Villain suit le cbet sur le flop et qu'il a une main faite, il n'a quasiment jamais moins bien. Dans ce cas, on n'a pas une paire et un tirage couleur, on a juste un combo draw vers couleur et brelan / double paire. Il faut donc jouer cette main comme n'importe quel combo draw sans showdown value. Attention toutefois à ne pas sous-estimer votre showdown value avec bottom pair : sur certains tableaux et contre certains adversaires, 4e paire, c'est fort.

Ce deuxième principe peut même être appliqué à des cas critiques, comme celui où on pense avoir beaucoup de fold equity sur un bluff en 3 barrels.

Par exemple, on peut considérer dans l'exemple précédent que Villain va beaucoup trop suivre au turn pour se coucher river. Dans ce cas, il peut être plus intéressant de 3 barrel, y compris avec une main telle que Carte 8 de piqueCarte 7 de pique. C'est, entre autres, le cas contre beaucoup de gros multitableurs de basses limites, qui vont trop check/raise le flop avec un brelan, et coucher Carte RoiCarte Dame face à un 3 barrel.

III. Jouer en position ou hors position change-t-il quelque chose au problème ?

Comme souvent dans le poker, on a beaucoup beaucoup moins de libertés hors position qu'en position. Face à un bon joueur, il est souvent illusoire, par exemple, d’espérer pouvoir contrôler la taille du pot hors position. Si on arrête de miser, il peut toujours reprendre l’initiative, et si on continue à miser, il peut toujours nous relancer. De ce fait, on va avoir tendance à beaucoup moins partir sur des lignes passives hors position.

Hors position, on va plutôt miser…

Pour reprendre l'exemple de départ, si Villain est au bouton et pas en BB, il sera sans doute beaucoup plus profitable de 2nd barrel que de partir en mode check/call à la turn. Comme toujours cela dépend de Villain mais :

  • Les floats sont beaucoup beaucoup plus fréquents IP que OOP : pour les combattre, pouvoir 2nd et 3rd barrel avec une main le plus souvent possible est nécessaire. Si on commence à check turn, que Villain est un bon joueur agressif et qu'on n'améliore pas notre main à la river, on peut se retrouver dans une situation très délicate s'il mise au turn et à la river.
  • Si on 2 barrel et qu'on ne pense pas pouvoir 3 barrel une brique river de façon profitable : on va se retrouver dans une situation délicate si Villain mise à la river, mais comme les doubles floats sont moins fréquents que les floats "classiques", il sera moins difficile de se coucher river que si on avait check/call turn.
  • Si Villain est bon et agressif : il va souvent relancer le cbet, et 2nd barrel en bluff ; il est bon d'avoir la range de 3bet la plus large possible, sans sacrifier trop d'equité en cas de tapis (pas de bet/3bet_all-in avec Carte RoiCarte 10 offsuit sur Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de piqueCarte Valet de pique par exemple).
  • Tous les joueurs ont tendance à suivre beaucoup plus light en position que hors position. Paradoxalement, cela augmente notablement la value d'un thin value bet avec paire + tirage au flop ou au turn. Dans l'exemple de départ, on va beaucoup plus souvent être suivi par Carte 8:Xx et Carte 7Carte 7 si on est hors position qu'en position lorsque l'on mise au turn.
  • Paradoxalement, il est souvent plus facile d'extraire en 3 barrels hors position qu'en checkant. Mettez vous à la place de Villain. Sur un tableau Carte Roi de carreauCarte 8 de coeurCarte 5 de piqueCarte Valet de piqueCarte 2 de pique; qu'est-ce qui vous fait le plus peur comme ligne de la part de Hero ? Bet-bet-bet ou bet flop-check/call turn-bet river ? Et si vous avez Carte RoiCarte Dame et que Hero bet flop-check/call turn, est-ce que vous allez miser river ?

…mais parfois, on va checker

Néanmoins il existe des cas où il peut être préférable de check même hors position :

  • Lorsque le tableau est tel que l'on ne représente pas grand chose, et que l'on sait que, d'une part, Villain va systématiquement float au flop, et que, d'autre part, il va systématiquement bluffer une seule street ensuite (typiquement certains fishs sur les tableaux bas).
  • Lorsque Villain est weak et va très rarement tenter d'utiliser la position à son avantage en nous mettant la pression, mais plutôt check back très souvent au turn avec une main faite.
  • Au flop, contre un Villain qui va systématiquement bet quand on check ce type de board sans pour autant 3 barrel avec la bonne fréquence et qui par ailleurs va beaucoup fold au cbet. Par exemple avec Carte 8 de piqueCarte 7 de pique sur Carte Valet de piqueCarte 7 de coeurCarte 2 de pique. C'est d'autant plus efficace qu'il est bien connu que personne ne check le flop avec un tirage couleur.

Conclusion

Les questions à se poser quand on a une main de type paire + tirage couleur sont donc à peu près :

  • Si je mise, est-ce que je fais coucher beaucoup trop de mains faites plus faibles que la mienne et que je me fais suivre par des mains plus fortes ?
  • Est-ce que je risque de me faire relancer et de devoir partir à tapis avec une équité faible (en particulier sur la turn) ?
  • Si j'améliore par la suite, comment vais-je extraire de la valeur de ma main ?
Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
vendredi 1 décembre 2017 à 9:29
Télex

Constatant que l'overbet restait largement sous-employé sur ses tables, Gaëlle Baumann a décidé de consacrer une vidéo de 30 minutes au concept. Pourquoi, quand et comment l'utiliser ? La réponse à travers cette review de situations diverses dans laquelle l'ambassadrice de Winamax a tout loisir de développer son processus de réflexion.

lundi 16 octobre 2017 à 13:13
Télex

Vous en entendez de plus en plus parler, mais ne savez pas toujours qu'en penser. Les solveurs, ce sont ces logiciels qui permettent de calculer des équilibres entre adversaires en fonction d'un certain nombre de paramètres (éventails de mains, taille des tapis, du pot etc). olivierp, l'un de nos meilleurs professeurs, vous dit tout de leur utilisation et de leurs limites.

Inscription Club Poker
Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Prochains Tournois Club Poker
Venez jouer des tournois à l'ambiance détendue, avec la communauté Club Poker :
Aucun Tournoi de poker en ligne n'est actuellement prévu.
278 points
2.
232 points
3.
173 points
4.
157 points
5.
156 points
Tournois États-Unis
60 $
sam. 20 janv. 2018 - 0:00
50 $
sam. 20 janv. 2018 - 11:15
100 $
sam. 20 janv. 2018 - 12:15
5 000 $ garantis
60 $
sam. 20 janv. 2018 - 10:00
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.