vendredi 4 août 2017 à 14:44

S'ils n'affichent pas la même ancienneté, ni la même fiscalité ou le même périmètre, les marchés espagnol, français, italien et portugais du poker en ligne souffrent aujourd'hui tous de maux semblables. En attendant une prochaine redistribution des cartes, chacun d'entre eux enregistre une irrémédiable baisse de son activité cash game.

Scribe
C'est une bonne situation ça, marché cloisonné ?

Repli de l'activité cash game, progression des droits d'entrée des tournois : dans son dernier rapport, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) livre le même refrain que les dizaines de bulletins trimestriels qui l'ont précédé. Les deux tendances contradictoires du marché apparaissent certes moins marquées qu'à une époque, mais elles persistent incontestablement.

 

Chez nos voisins qui ont fait le choix d'un modèle de régulation comparable, et dont le cloisonnement s'autorisera bientôt une porosité réciproque, ces mêmes dynamiques sont d'actualité. En Italie d'abord, dans le marché le plus ancien des quatre (la régulation y date de 2007), les derniers chifres communiqués par l'Agenzia delle Dogane e dei Monopoli témoignent de ce même repli des revenus générés par les tables de cash game (-5,3 % à hauteur de 40,9 millions d'euros sur les sept premiers mois de l'année), et ce alors même que les tournois continuent de séduire de nouveaux adeptes (+17,4 % en 2017 à hauteur de 49,1 millions).

 

De l'autre côté des Alpes, c'est PokerStars qui dicte sa loi avec une moyenne de 700 joueurs de cash game sur sept jours selon Pokerscout, là où la concurrence directe plafonne sous les 250 unités (240 pour PeoplesNetwork et 220 pour iPoker). En Espagne, le tableau est sensiblement identique avec un trio de tête composé de PokerStars (600), puis 888poker (180) et iPoker (80). Quant aux dernières tendances identifiées par la Dirección General de Ordenación del Juego, elles s'inscrivent dans la droite ligne du constat dressé par l'alter ego transalpin :

  • un Produit Brut des Jeux global certes en progression de 4,9 % au 2e trimestre (14,4 millions d'euros), mais qui ne fait que masquer une situation contrastée ;
  • des mises en cash game en baisse de 5,45 % (237,8 millions), avec des revenus qui plongent eux de 13,3 % (5,6 millions) ;
  • et des tournois portés par le format SnG Jackpot qui enregistrent une hausse de 16,5 % des droits d'entrée (145,4 millions) et même de 21,1 % du PBJ (8,8 millions).
Plongeon synchronisé

Régulé en 2012, le marché espagnol n'est pas le dernier né des quatre puisque le Portugal n'a lui sauté le pas qu'en 2016. Cette jeunesse ne permet pas de se prêter au jeu des comparaisons sur un an. Pour autant, il n'est pas nécessaire de patienter davantage pour dégager une tendance. Au 2e trimestre, les revenus générés par les tables de cash game comme de tournois ont fléchi par rapport au 1er trimestre : 2,7 millions contre 3,3 pour les unes, 992 000 euros contre 1,3 million pour les autres.

 

D'aucuns pourraient soupçonner l'effet d'un facteur saisonnier, mais en remontant un peu plus loin en arrière les données de Pokerscout permettent d'en douter. En décembre, dans la foulée de son retour portugais, PokerStars atteignait sans difficulté une moyenne de 2 000 joueurs de cash game connectés sur sept jours. Neuf mois plus tard, le compteur dépasse péniblement les 400 unités. Pas surprenant, dès lors, que ce pays de dix millions d'âmes se soit si prestement porté candidat au projet de la liquidité partagée.

Les news à la Une
mercredi 16 août 2017 à 14:43
EXCLU
Alexandre Luneau : interview d'un jeune retraité des tables de poker

Alexandre Luneau n'est plus un joueur de poker professionnel. Après dix ans d'une irrésistible ascension jusqu'aux plus belles tables de cash game en ligne, le jeune trentenaire a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Ses projets, ses envies, les années Winamax, la quête avortée du bracelet WSOP, son regard sur son parcours : Alex nous dit tout dans un long entretien réalisé à Paris il y a dix jours. Une lecture à compléter avec celle de ses adieux au Team Pro.

mardi 15 août 2017 à 18:57
Molly's Game : la bande-annonce du film avec Jessica Chastain

L'adaptation sur grand écran des mémoires de Molly Bloom se dévoile à travers une première bande-annonce. Passée en quelques années du statut de serveuse à celui d'organisatrice multimillionnaire de parties de poker clandestines, la jeune femme y sera interprétée par Jessica Chastain. Idris Elba, Kevin Costner et Michael Cera figurent également au casting.

jeudi 10 août 2017 à 8:31
Télex

Sans surprise, notre championnat estival par équipe se referme sur la victoire des After Eight. Grands habitués de l'exercice, zebezt, goulgoul, Tom Larson et SHARKDURRR décrochent chacun un package d'une valeur de 850 € pour le Winamax Poker Open de Dublin. Un cinquième larron aura la chance de se joindre à eux : le vainqueur de la petite finale individuelle programmée ce jeudi à 21h.

Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Tournois Club Poker
6-MAX
$2.20
mercredi 23 août 2017 à 19:04
$125 ajoutés
6-MAX
$2.20
mercredi 30 août 2017 à 19:04
$125 ajoutés
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.