Suxxortime

Droit de réponse des Joueurs Europoker.fr au Communiqué ARJEL

860 messages dans ce sujet

Effectivement, c'est quand même du gros boulot.

En revanche, ce système de défense est extrêmement inquiétant. A moyen terme, on peut s'interroger sur l'avenir des bonus, offres diverses et surtout systèmes de fidélité de l'ensemble des opérateurs. Connaissant l'Arjel, ils jugeront que pour éviter que cela se reproduise, la meilleure solution sera de tout interdire. :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, c'est quand même du gros boulot.

En revanche, ce système de défense est extrêmement inquiétant. A moyen terme, on peut s'interroger sur l'avenir des bonus, offres diverses et surtout systèmes de fidélité de l'ensemble des opérateurs. Connaissant l'Arjel, ils jugeront que pour éviter que cela se reproduise, la meilleure solution sera de tout interdire. :(

Je te rassure, ils pourront rien faire. La seule chose qui est possible c'est de mieux encadrer les bonus. Actuellement, seul le bonus de dépôt est encadré par l'ARJEL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te rassure, ils pourront rien faire. La seule chose qui est possible c'est de mieux encadrer les bonus. Actuellement, seul le bonus de dépôt est encadré par l'ARJEL.

Je suis sceptique. Ils peuvent légiférer pour imposer un niveau de retour aux joueurs limité, interdire tout deal de rb, exiger un système de fidélité sans retour financier direct...

Je ne voudrais pas que le remède soit pire que le mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis sceptique. Ils peuvent légiférer pour imposer un niveau de retour aux joueurs limité, interdire tout deal de rb, exiger un système de fidélité sans retour financier direct...

Je ne voudrais pas que le remède soit pire que le mal.

J'imagine mal que le système remédie à la problématique en se mettant une deuxième balle dans le pied. S'il n'y a pas de rakeback, il n'y a pas de reg, s'il n'y a pas de reg il y a 90% de rake en moins et le système s'écroule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'imagine mal que le système remédie à la problématique en se mettant une deuxième balle dans le pied. S'il n'y a pas de rakeback, il n'y a pas de reg, s'il n'y a pas de reg il y a 90% de rake en moins et le système s'écroule.

On parle de l'Arjel, là. Pas de gens ayant une connaissance du marché du poker, voire un intérêt dans ce marché. Il faut bien réfléchir aux sujets que l'on souhaite défendre, ne pas être dans l'impulsion ama. Une réunion joueurs-affiliateur / Arjel est prévue, les conditions dans lesquelles ils vont être reçues risquent d'être glaciales, et les éventuels sujets majeurs pollués, voire recevoir une fin de non recevoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas joueurs Europoker, mais c'est exactement la réaction que j'ai eu suite à la publication de la seconde mise au point: l'ARJEL fait tout pour minimiser ses responsabilités et ses errements, coute que coute, jusqu'à en prendre position pour l'opérateur et à bafouer totalement l’intérêt des joueurs. C'est tellement nauséabond comme attitude! Qu'on soit concerné ou pas par l'affaire, cela devrait tous nous faire réagir!

 

Ta présentation méthodique et argumentée représente fidèlement la réalité actuelle. Plaisant de voir quelqu'un qui comprend précisément ce qui se passe, et surtout près à ne pas se laisser faire les bras ballants :)

 

Vivement la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle de l'Arjel, là. Pas de gens ayant une connaissance du marché du poker, voire un intérêt dans ce marché. Il faut bien réfléchir aux sujets que l'on souhaite défendre, ne pas être dans l'impulsion ama. Une réunion joueurs-affiliateur / Arjel est prévue, les conditions dans lesquelles ils vont être reçues risquent d'être glaciales, et les éventuels sujets majeurs pollués, voire recevoir une fin de non recevoir.

L'ARJEL ne crée pas la norme. C'est le législateur ou l'exécutif. Le législateur va pas tuer un système qui lui rapporte plusieurs centaines de millions annuellement.  Pour la réunion, je travaille de concert avec les acteurs de cette réunion afin de porter la réforme du système. On a décidé notamment de ne pas mélanger les choses pour ne pas brouiller le message. C'est dans cette optique que je ne souhaite pas être intégré pour le moment à la même dynamique sachant que je ne suis pas dans une logique propositionnelle. 

 

Ménagé l'ARJEL car elle pourrait être au coeur d'une réforme à l'avenir est pour ma part une erreur. Si l'on veut pousser le système à ce réformer en faveur des joueurs, il faut l'amener dans ces retranchements. C'est le cas Europoker.

Il convient de ne pas tomber dans le panneau de la défense d'Europoker dont l'ARJEL reprend  le contenu à son compte  du fait de son silence. L'affaire n'est pas une affaire de bonus non financé. Il s'agit essentiellement d'un défaut de contrôle et de gestion frauduleuse. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pleinement d'accord avec toi sur la non défense de l'Arjel, et mon propos n'est pas de la défendre. Je milite plus pour les joueurs, et je crains que ta vision soit un peu naïve.

L'Arjel a régulé les bonus le 01 Janvier 2012. Aucun doute que l'Arjel (et/ou l'état car dans ce sens-là, cela revient au meme) ne réfléchira pas intérêt du marché puisqu'elle ne la jamais fait et que ce n'est pas son intérêt principal. On va pas troll des heures mais j'espère que les joueurs, concernés ou non, ne vont pas s'arrêter a un simple sentiment de vengeance et bien peser toutes les implications a moyen/long terme des choix qu'ils font a court terme.

On peut skype sur le sujet obv :)

Et encore bravo pour ce que apportés à la communauté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

En outre, en considérant comme elle le sous-entend que les sommes liquides correspondant au rakeback versées sur le compte joueur n’étaient pas exigibles, l’ARJEL aurait couvert un mécanisme de jeu à crédit. En effet, destinée simplement à être joué les sommes ne pouvaient qu’être prêtée par Europoker afin de permettre au joueur de jouer avec de la monnaie fictive. Or la loi du 12 mai 2010 dispose en son article 30 l’interdiction formelle du jeu à crédit à l’initiative de l’opérateur. De facto, elle aurait légitimé un mécanisme interdit par la loi.

 

 

Par ailleurs, en se positionnant de la sorte, elle aurait validé un système qui a permis à Europoker de produire du rake avec des avoirs de joueurs qui n’existaient pas. Cet argent était purement fictif. Il n’était pas traduit dans les comptes du fiduciaire  existant uniquement sur les comptes des joueurs. L’ARJEL légitime donc un système qui permettait à Europoker de créer de l’argent par le biais du rake et par la même des bénéfices, sans que l’argent misé ne soit réel.

 

 

 

Tu devrais laisser tomber ces arguments :

 

- ils sont pas bons : en ce qui concerne le 1er paragraphe, de l'argent qu'on ne peut pas retirer et qu'on n'est pas obligé de rembourser ne peut être considéré comme un crédit. En ce qui concerne le 2ème paragraphe, je vois pas où il y aurait illégalité.

 

- ils n'ont aucun intérêt pour les joueurs : autant tu pourrait demander des dommages et intérêts à l'Arjel pour avoir laissé une room ne pas mettre en fiducie de l'argent qui aurait dû y être, autant on voit mal quel préjudice les joueurs auraient subi du fait de soi-disant crédits gratuits.

En plus,  ça affaiblit l'ensemble de ton argumentation, puisque que pour invoquer cet argument tu présuppose qu'europoker dit vrai, que son rb/bonus était vraiment non disponible et donc n'avait pas à être mis en fiducie ; alors que le reste de ton argumentation présuppose qu'europoker ment, que les soi-disant bonus/rb non-disponibles, sont en fait de vrais bonus comme ceux des autres rooms, camouflés en bonus non-disponibles pour faire échapper l'argent à la fiducie.

 

- si l'Arjel prends au sérieux tes arguments, ils risquent de mettre fin aux bonus, déjà contestables à cause de l'addiction (le but de l'Arjel, c'est entre autres l'addiction, pas la viabilité économique du système).

En effet, si l'on considère les "vrais" bonus des autres rooms, tant qu'ils ne sont pas clearés, ils sont équivalents aux bonus bidons d'Europoker : ils seraient donc un crédit à ton sens, ils ne sont pas encore disponibles, ils font du rake sur de l'argent qui est fictif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

En outre, en considérant comme elle le sous-entend que les sommes liquides correspondant au rakeback versées sur le compte joueur n’étaient pas exigibles, l’ARJEL aurait couvert un mécanisme de jeu à crédit. En effet, destinée simplement à être joué les sommes ne pouvaient qu’être prêtée par Europoker afin de permettre au joueur de jouer avec de la monnaie fictive. Or la loi du 12 mai 2010 dispose en son article 30 l’interdiction formelle du jeu à crédit à l’initiative de l’opérateur. De facto, elle aurait légitimé un mécanisme interdit par la loi.

 

 

Par ailleurs, en se positionnant de la sorte, elle aurait validé un système qui a permis à Europoker de produire du rake avec des avoirs de joueurs qui n’existaient pas. Cet argent était purement fictif. Il n’était pas traduit dans les comptes du fiduciaire  existant uniquement sur les comptes des joueurs. L’ARJEL légitime donc un système qui permettait à Europoker de créer de l’argent par le biais du rake et par la même des bénéfices, sans que l’argent misé ne soit réel.

 

 

 

Tu devrais laisser tomber ces arguments :

 

- ils sont pas bons : en ce qui concerne le 1er paragraphe, de l'argent qu'on ne peut pas retirer et qu'on n'est pas obligé de rembourser ne peut être considéré comme un crédit. En ce qui concerne le 2ème paragraphe, je vois pas où il y aurait illégalité.

 

- ils n'ont aucun intérêt pour les joueurs : autant tu pourrait demander des dommages et intérêts à l'Arjel pour avoir laissé une room ne pas mettre en fiducie de l'argent qui aurait dû y être, autant on voit mal quel préjudice les joueurs auraient subi du fait de soi-disant crédits gratuits.

En plus,  ça affaiblit l'ensemble de ton argumentation, puisque que pour invoquer cet argument tu présuppose qu'europoker dit vrai, que son rb/bonus était vraiment non disponible et donc n'avait pas à être mis en fiducie ; alors que le reste de ton argumentation présuppose qu'europoker ment, que les soi-disant bonus/rb non-disponibles, sont en fait de vrais bonus comme ceux des autres rooms, camouflés en bonus non-disponibles pour faire échapper l'argent à la fiducie.

 

- si l'Arjel prends au sérieux tes arguments, ils risquent de mettre fin aux bonus, déjà contestables à cause de l'addiction (le but de l'Arjel, c'est entre autres l'addiction, pas la viabilité économique du système).

En effet, si l'on considère les "vrais" bonus des autres rooms, tant qu'ils ne sont pas clearés, ils sont équivalents aux bonus bidons d'Europoker : ils seraient donc un crédit à ton sens, ils ne sont pas encore disponibles, ils font du rake sur de l'argent qui est fictif.

 

1°) La notion de prêt est discutable sur le fondement juridique. Toutefois, c'est ce qu'avance in fine Europoker. Si l'argent ne peut être joué et pas cashout, c'est que finalement il est prêté par Europoker pour être joué. Comme je le précise si je fais cette démonstration, c'est pour démontrer l'absurdité pour l'ARJEL de reprendre à son compte les propos d'Europoker permettant de faire une pierre, deux coups, déresponsabiliser l'opérateur, pour ensuite se dédouaner de toute faute. Il ne faut pas confondre. Je n'attaque pas directement le mécanisme sur le point de vue juridique, j'attaque la position de l'ARJEL par le prisme de sa défense consistant à reprendre à son compte ce que défend Europoker.  Par ailleurs, je vous précise qu'officieusement, l'ARJEL dit à l'opérateur qu'elle doit TOUT rembourser. D'ou le double discours. 

 

2°) Au contraire le deuxième paragraphe me parait injustifiable. Comme peut on concevoir un mécanisme de défense qui consisterait à dire : "Nous avons autorisé un système qui produit du rake avec de l'argent misé qui n'existait pas." Tu produis de l'argent sans argent ?

 

3°) L'ARJEL ne peut pas interdire les bonus RB, Ticket. Voyons ne tombons pas dans l'excès. Elle n'en a pas la compétence, ces bonus étant légaux au sens de la loi du 12 mai 2010. Elle ne peut donc la contredire. Par ailleurs, elle pourrait certes les encadrer... Je vois pas là où est le mal quand on voit un fonctionnement aussi limpide que PS ou Wina ont mis en place. Je doute qu'ils ne déclarent pas à leur fiduciaire la totalité des avoirs des joueurs. Ne nous trompons pas de débat. Il s'agit de recouvrer 200k appartenant aux joueurs qui ont disparu car l'ARJEL n'a pas contrôle le système mis en place par Europoker. 

Par ailleurs, le juge administratif s'il devait condamner l'autorité la condamnerai à hauteur du préjudice subi par les joueurs. Démontrer le préjudice, ce n'est pas compliqué, c'est tout le sens du communiqué. Mettre un terme à cette défense fallacieuse qui ne tient sur aucun point et qui bloque tout procédure amiable.

Modifié (le) par Suxxortime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas joueur EuroPoker mais ça ne m'empêche pas de suivre cette affaire !

En tout cas un gros bravo au collectif qui s'est monté et dont tu semble être le représentant Suxxortime.

C'est beau de voir les joueurs parler du même voix lors de ce genre de conflit et ça nous donne une certaine légitimé non négligeable ! 

GL à vous  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3°) L'ARJEL ne peut pas interdire les bonus RB, Ticket. Voyons ne tombons pas dans l'excès. Elle n'en a pas la compétence, ces bonus étant légaux au sens de la loi du 12 mai 2010. Elle ne peut donc la contredire. 

Tu ne fais que supposer et espérer. En 2012, personne ne trouvait à redire sur les bonus de bienvenu.Ils impliquaient une notion de concurrence qui était dans le sens des joueurs. Ces bonus ne sont pas légaux depuis a loi, ils n'ont juste pas été interdits ou régulés car l'Arjel/l'état n'en voyait pas l'intérêt. Si maintenant, tu les menaces d'un potentiel risque dans de futures affaires, ils ne prendront aucun risque et encadreront tout, forcément au détriment des joueurs. Tu sembles faire une différence Arjel/état, je ne comprends pas pourquoi. Pour EP, les joueurs et toi pourraient effectivement gagner, mais pour un éventuel paiement de dommages/intérêts les caisses de l'Arjel = caisses de l'état. Il ne fait aucun doute qu'ils ne laisseront pas le problème avoir une chance de se représenter.

Et un meilleur suivi des rooms n'est évidemment pas la solution qu'ils privilégieront. Je trouve bien peu pragmatique pour le coup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gros boulot!

 

Ce qui me gêne un peu c'est qu'à voir les passages que tu mets en gras, ta principale préoccupation c'est la prise en compte du rakeback et des bonus. Effectivement c'est un point important mais peut être pas primordial.

 

D'ailleurs cette histoire de bonus et rakeback a été sortie (peut être inventée) par europoker pour justifier qu'ils n'avaient pas tous les fonds  des joueurs ("c'est pas qu'il y a eu des magouilles en interne c'est à cause du rakeback si on a plus vos sous")

 

Si on avait reçu nos BR minus le RB et les bonus alors ok ce serait la question primordiale mais là que je sache personne après le 8 septembre n'a reçu son cash out que celui ci soit composé de rb ou pas.

 

Si c'était vraiment les rb et bonus qui posaient problème on aurait reçu nos cash out minus les rb et bonus, ou les cash out sans rb ni bonus auraient été traités mais là personne (sauf peut être des amis d'europoker) n'a rien reçu.

 

Si europoker prétend avoir 300k€ sur le compte fiducie, pourquoi n'ont il pas traité les retraits entre le 8 septembre et leur déclaration de cessation de paiement?  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gros boulot!

 

Ce qui me gêne un peu c'est qu'à voir les passages que tu mets en gras, ta principale préoccupation c'est la prise en compte du rakeback et des bonus. Effectivement c'est un point important mais peut être pas primordial.

 

D'ailleurs cette histoire de bonus et rakeback a été sortie (peut être inventée) par europoker pour justifier qu'ils n'avaient pas tous les fonds  des joueurs ("c'est pas qu'il y a eu des magouilles en interne c'est à cause du rakeback si on a plus vos sous")

 

Si on avait reçu nos BR minus le RB et les bonus alors ok ce serait la question primordiale mais là que je sache personne après le 8 septembre n'a reçu son cash out que celui ci soit composé de rb ou pas.

 

Si c'était vraiment les rb et bonus qui posaient problème on aurait reçu nos cash out minus les rb et bonus, ou les cash out sans rb ni bonus auraient été traités mais là personne (sauf peut être des amis d'europoker) n'a rien reçu.

 

Si europoker prétend avoir 300k€ sur le compte fiducie, pourquoi n'ont il pas traité les retraits entre le 8 septembre et leur déclaration de cessation de paiement?  

C'est  une question plus large en effet. Toutefois, je n'ai pas les moyens de répondre à cette question actuellement. Les informations délivrées par l'opérateur sont, il manque 200K pour financer les RB. Sans transparence notamment de la part de l'ARJEL sur le dossier qui est au fait de la situation de l'ensemble des comptes, les joueurs ne pourront en savoir plus à moins qu'une enquête soit diligentée. Cela passant notamment par un dépôt plainte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon si je résume :

 

avant le .fr tu avais une offre monstrueuse, tu n'étais pas taxé mais revers de la médaille si un opérateur disparaissait tu avais du mal à récupérer ton pognon car la loi ne te protègeait pas.

après le .fr tu as une offre ridicule et si un opérateur disparait tu as quand même du mal à récupérer ton pognon car les mecs chargés de protéger ton pognon via la loi sont une bande d'incapables, par contre maintenant tu payes un paquet de taxes.

 

Vive le .fr  :up) GG les gars 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon si je résume :

 

avant le .fr tu avais une offre monstrueuse, tu n'étais pas taxé mais revers de la médaille si un opérateur disparaissait tu avais du mal à récupérer ton pognon car la loi ne te protègeait pas.

après le .fr tu as une offre ridicule et si un opérateur disparait tu as quand même du mal à récupérer ton pognon car les mecs chargés de protéger ton pognon via la loi sont une bande d'incapables, par contre maintenant tu payes un paquet de taxes.

 

Vive le .fr  :up) GG les gars 

+1

Je sais, il faut être positif par nature mais dès le départ notre méfiance était compréhensible.

Comme on pouvait s'en douter de la part de l'état, entre méconnaissance totale, incompétence (sur le poker, je ne parle pas du reste...) et parti pris, la réglementation en général et l'arjel en particulier n'ont absolument rien apportés de positif au poker online qui continue à péricliter. Nous connaissons tous les inconvénients du passage en .fr et les différentes "affaires" ont montré que les avantages "promis"(protections des joueurs, honnetteté des intervenants, respectabilité générale...) n'étaient pas mieux (voire encore pire) que sur le .com

GL pour ceux qui jouaient sur europoker, le nombre de room se réduit encore, dans quelque temps il ne restera que PS et wina...

Mon espoir est que même eux se rendent compte qu'en fait ils ont plus à perdre qu'à gagner en étant sur le .fr et qu'ils abandonnent, en revenant au statut quo ante, avec un .com "illégal" mais au moins intéressant. IIs y pensent certainement, je serai curieux de connaître les obstacles (financiers, législatifs?) à un tel retour?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est  une question plus large en effet. Toutefois, je n'ai pas les moyens de répondre à cette question actuellement. Les informations délivrées par l'opérateur sont, il manque 200K pour financer les RB. Sans transparence notamment de la part de l'ARJEL sur le dossier qui est au fait de la situation de l'ensemble des comptes, les joueurs ne pourront en savoir plus à moins qu'une enquête soit diligentée. Cela passant notamment par un dépôt plainte.

Justemment la question qu'on ne doit pas perdre de vue c'est ou est ce que sont passés ce 200k?  Comme tu le dis les autres sites de poker sont viables en honorant leurs bonus et rb.  Peut on envisager une autre voie que l'arjel pour récupérer notre argent volé (oui c'est du vol il n'y a pas d'autre mot) ?  Voie judiciaire? Investigation sur les comptes personnels des dirigeants?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justemment la question qu'on ne doit pas perdre de vue c'est ou est ce que sont passés ce 200k?  Comme tu le dis les autres sites de poker sont viables en honorant leurs bonus et rb.  Peut on envisager une autre voie que l'arjel pour récupérer notre argent volé (oui c'est du vol il n'y a pas d'autre mot) ?  Voie judiciaire? Investigation sur les comptes personnels des dirigeants?

Dépot de plainte au pénal pour faire la lumière sur les comptes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme tu le dis les autres sites de poker sont viables en honorant leurs bonus et rb. 

 

Je ne parierais pas là dessus dans le cas où tout les joueurs feraient un cash out en même temps en demandant tout leurs rb / tickets...

 

En tout cas, visiblement la réglementation de l'Arjel ne le prévoit pas ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Suxxortime : D'un point de vue lisibilité, il faudrait peut-être regrouper les articles dans un sujet unique du type "Action collective suite à la faillite EuroPoker".

 

Sur ce seul cas, il ressort clairement que :

1) Les dirigeants d'EuroPoker se sont montrés plus que légers et ont utilisé des méthodes de voyous.

Mercredi, une fois la faillite prononcée, ils ne seront plus rien.

2) Le liquidateur va faire son boulot, mais il y aura immanquablement des litiges quant à la nature des créances.

Les tribunaux seront amenés à trancher  et décider si au-delà des bonus et des tickets obtenus par le jeu, certaines dettes ne relèvent pas d'accords commerciaux les excluant de facto d'un compte joueur protégé par la fiducie.

3) Bien que dotée des moyens nécessaires, l'Arjel a complètement failli dans son rôle de contrôle préventif, à la fois sur la nature des mouvements des comptes joueurs et la garantie de leurs avoirs.

Elle peut jouer aux Ponce Pilate aujourd'hui mais en aucun cas se dédouaner de ses errements passés.

 

On commence déjà à reprocher à Suxxortime de prendre le risque d'arriver in fine à faire encadrer ou supprimer certaines pratiques commerciales.

M'est avis que c'est un autre débat : il est dans son rôle de mener la défense collective de joueurs exigeant de retrouver leurs avoirs.

 

Maintenant, il est évident que le Poker en ligne ne peut rester en l'état : la loi de 2010 est une véritable catastrophe, ce n'est un scoop pour personne.

Si JF Vilotte a démissionné c'est bien parce que aucune de ses propositions n'a trouvé d'écho auprès de l’exécutif ni du  législateur : fiscalité confiscatoire, décloisonnement, diversification de l'offre de jeu ou élargissement des domaines de compétences.

La clause de revoyure des 18 mois a été escamotée dans le contexte des présidentielles, il serait largement temps de se revoir.

Et de tout remettre à plat.

 

Il faut donc laisser Suxxortime  mener son action spécifique mais également donner un maximum d'audience au scandale EuroPoker et à la faillite complète de l'Arjel sur un des fondements de la loi : la défense du joueur, rempart contre les marchés illégaux.

C'est l'occasion unique de dénoncer et démonter l'ensemble du système.

Mais c'est un autre débat où il faut trouver effectivement un appui politique ... dommage que M. Trucy ne soit plus sénateur et tant mieux que Me Filippetti s'en soit allée.

Modifié (le) par Fronk13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gros boulot effectivement.

 

Par contre, je ne peux m'empêcher une nouvelle fois de regretter qu'un tel mouvement soit porté seulement par les joueurs lésés et non association de joueurs.

 

D'une part, parce qu'on pourrait être dans l'action et non la réaction. Il est évident que les avantages/avoirs obtenus via les programmes de fidélités devraient être assurés au même titre que leur argent. Ce sujet aurait dû être abordé depuis longtemps.

D'autre part, afin de prendre le recule nécessaire. Il me paraît évident que si la seule chose qui ressort aux yeux des autorités est que le RB est difficilement contrôlable/assurable, et que c'est un moyen de jouer à crédit (au passage je ne vois pas comment, grosse confusion la dessus imo), on est mal. Ils pourraient totalement encadrer interdire le RB, et littéralement tuer le .fr par la même occasion.

Modifié (le) par Keeeeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre