Aller au contenu
Statuts

WhatTheHell

CPiste
  • Messages

    6
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  1. Partage des liquidités : objectif fin 2017 !

    Bonne nouvelle pour les joueurs? Pour les amateurs/récréatifs/passionnés qui sont dans l'optique d'avoir des prizepool plus gros en MTT, c'est pas mal. Ça va faire de plus gros fields, des grosses structures, etc. Mais pour les regs qui sont là pour essayer de dégager du profit, c'est clairement pas une bonne nouvelle. Le .it est infesté de regs étrangers. C'est très facile d'y trouver des affiliateurs peu scrupuleux qui louent des comptes. D'ailleurs, une majorité de regs étrangers aux tables ne sont pas italiens au dessus de la 100. Il y a des récréatifs aussi bien sûr, mais en proportion c'est à mi-chemin entre le .fr ( assez fishy ) et le .com ( très peu fishy ). Quant au .es, il est assez peu fishy et peu dynamique, il y a franchement pas beaucoup de trafic. Enfin, le .pt est un tout petit marché tout neuf et qui décline déjà à toute vitesse. Au final, si les marchés fusionnent, je suis à peu près certain qu'on aura affaire à une invasion de regs de l'est qui veulent en profiter. Il n'y a qu'à voir, depuis que PS.fr les as bloqués, certains viennent vivre en France ou viennent passer 1 mois en France pour obtenir une adresse postale française et se réinscrire sur le site! Alors un marché avec moins de fishs et plus de regs, perso ça me réjouit pas un seul instant!
  2. Changements pour les Heads-Up en Cash Game

    La recherche de la rentabilité avant tout, voilà la vraie signification de la suppression des tables de HU traditionnelles. Le HU zoom n'a strictement AUCUN intérêt pour quelque joueur que ce soit : Plus aucune possibilité de regwar. Adieu les longues sessions sur 4 tables en NL200+. Idem pour la PLO200+ où une tonne de regs se jouaient. Dommage, le HU était un excellent moyen de progresser, de gagner en endurance lors de matchs intenses, en réactivité pour tout ce qui est adaptations, métagames, reads, etc. Plus aucune possibilité de bumhunt. Désolé mais pour gagner de l'argent avec un tel rake ( sur le .fr ) , il faut faire un minimum de bumhunting aussi. Le bumhunting intensif est nocif pour l'écosystème, mais il est possible de permettre un bumhunting limité. Par exemple, permettre à chaque joueur de n'ouvrir que deux tables de HU au maximum est une solution. Si l'on ajoute un nombre limité de tables par limite, alors on obtient un résultat qui satisfait tout le monde et qui rend le lobby bien plus propre. Le joueur amateur dont le format préféré est le HU est privé de son expérience de jeu favorite. Le format du zoom HU étant déroutant, les sensations ne sont absolument pas les mêmes. C'est fade et sans saveur. D'ailleurs très peu de gens jouent cette m**de sur le .com ou sur wina.fr. Quid du omaha ? Il a complètement disparu du format HU. Plus aucune table puisqu'il n'y a plus de zoom PLO. Sympa pour les joueurs concernés de n'avoir strictement aucune solution de repli niveau format de jeu. Voilà la situation telle qu'elle est aujourd'hui. Sous prétexte que les tables de HU fixent moins le rake des joueurs récréatifs, on procède à une solution extrême : tout simplement supprimer ces tables, quand bien même ce format est sans doute le plus intéressant, le plus difficile et qui permet de progresser très vite dans le jeu dans la mesure où chaque situation ou presque mérite réflexion. Pour moi, ça montre qu'il n'y a chez PS aucune volonté de compromis avec les joueurs alors que je pense sincèrement qu'il est possible de bien mieux concilier rentabilité et satisfaction du client ( CF : la solution proposée plus haut pour limiter le bumhunting ). A titre personnel, mon format de jeu favori est le HU, même si j'ai fait au bas mot 1.5 million de mains en 6-max et 9-max sur pokerstars en rakant pas loin de 130k dans ces deux formats ( que je continue à jouer ). Donc au final, la seule chose que je constate c'est que mon « expérience de jeu » sur le site est de plus en plus mauvaise. Je sentais autrefois chez pokerstars la volonté de satisfaire tous ses joueurs et d'agir positivement pour le monde du poker en général. Lorsque quelque chose ne plaisait pas, la voix des joueurs était entendu ( et on l'a vu pour les négociations sur les % de rakeback par statut en 2012 par exemple ). Aujourd'hui, je me sens simplement comme une vache à lait car tout ce qui est important pour le site désormais, c'est de faire raker un maximum sans aucune contrepartie. Alors voilà, joueurs de Pokerstars, réalisez-bien une chose, la suppression du HU n'est qu'une étape. Il y a eu la diminution des taux de rakeback, il y a eu la suppression du statut supernova élite, il y a eu la création des spins ( machines à rake ) et il y a maintenant la suppression du HU. Bientôt, ce sont les tables de 9-max qui seront attaquées. Peut-être même qu'à terme, toutes les tables de CG régulières seront supprimées au profit du format zoom puisque c'est ce qui fixe le mieux le rake tout en diminuant l'edge de tout joueur ( métagame pauvre, jeu rapide et stéréotypé, sélection de table impossible... ). Alors jusqu'à quel point on va fermer notre gueule bien gentiment ? Jusqu'à ce qu'il ne reste plus que spins, zoom HU/SH et tournois au format turbo et hyperturbo ? Que ça va être sympa le poker quand on en arrivera là. Elle est belle « l'amélioration de l'expérience de joueurs » annoncée en début de topic. A compter de maintenant, j'arrête de jouer sur PS.fr tant que la politique de la rentabilité et du « tout-récréatif » limitant au maximum l'aspect technique du poker n'aura pas de limite. Ce sont nous, les 10% de joueurs réguliers qui contribuont à 90% du rake de Pokerstars depuis des années. Je peux comprendre qu'il faut faire quelques sacrifices pour préserver l'écosystème. Mais trop, c'est trop ! Si c'est pour jouer des formats inutiles, sans intérêt ni saveur tout en ne sachant même pas si je pourrais encore jouer du FR/SH normal à terme, je me barre.
  3. Fiscalité des joueurs pro : Adrien Allain s'exprime

    J'aimerais intervenir sur un point capital qui n'a guère été abordé au cours des quatre principaux threads sur le sujet de la fiscalité. Ce point concerne la différence fondamentale entre les joueurs non-sponsorisés et les joueurs sponsorisés ainsi que le rôle de ces derniers dans la situation actuelle concernant la fiscalité. Aujourd'hui, la quasi totalité des joueurs de poker redressés sont des joueurs qui sont ou ont été sponsorisés. Et j'irais droit au but concernant leur cas, il est évident que ces joueurs sont des professionnels payés pour jouer et représenter une enseigne, celle de leur plateforme pokeristique ( et ce, quel que soit leur niveau réel, ils sont « professionnels du poker » ) . En ce qui concerne le débat récurrent « poker, jeu de hasard ou pas ? », il est évident que l'on puisse répondre « oui, au moins en partie » quand on parle des joueurs non-sponsorisés, qu'ils soient réguliers ou non. Un bon joueur régulier n'est pas à l'abri d'une perte annuelle liée à la variance ( en particulier en MTT ). Mais dans le cas des joueurs sponsorisés, il faut se poser la question suivante :« le poker est t'il un jeu de hasard dans la mesure ou ceux-ci sont payés pour jouer et se font payé leurs entrées aux tournois auxquels ils participent ? ». Pour moi, la réponse est sans appel : non, le poker ne relève plus du jeu de hasard pour eux. Les joueurs sponsorisés jouant principalement en cash-game sont payés pour jouer. Chaque contrat est différent, mais en règle générale on offre un % de rakeback en plus, un salaire horaire fixe auquel on ajoute des prestations exceptionnelles liés à des événements particuliers ( promotions diverses des plateformes auxquels on fait participer ces joueurs sponsos pour attirer du monde par exemple ). En ce qui concerne les joueurs de tournois, ces derniers se voient payés leurs entrées dans les tournois live et online. Dans ces conditions, c'est quasi-impossible de perdre de l'argent puisque tout est payé. => les gains des joueurs sponsorisés, bien qu'influencés en partie par la variance comme pour n'importe quel autre joueur, relèvent beaucoup moins du fruit du hasard. A partir de là, est-ce si surprenant de devoir payer des impôts eu égard à un statut privilégié qui procure des revenus au delà même du simple fait de jouer au poker? Non, je ne le crois pas. A vrai dire, aujourd'hui peu de joueurs sponso pensent le contraire. Par le passé en revanche, je suis mitigé concernant la bonne foi de certains... J'ai vécu à Malte, j'ai rencontré de nombreux joueurs sponsorisés qui m'ont détaillé certains points que je viens de toucher du doigt. Malgré toute l'amitié que j'ai pour ces personnes que j'ai rencontré, je crains que les joueurs sponsorisés ne soient responsables de l'ouverture de la boite de pandore qui nous menace aujourd'hui. On me rétorquera sûrement que jusqu'à il y a peu, il était impossible de déclarer ses gains au poker. Je suis d'accord puisque je me suis moi même rendu par deux fois à mon centre des impôts ( fin 2010, mi-2011 ) pour obtenir chaque fois la même réponse en faveur d'une non-imposition. Toutefois, sans être expert dans ce domaine, le simple fait d'être sponsorisé donne une autre dimension aux gains du poker. C'est certainement beaucoup plus facile à déclarer puisqu'on a un vrai statut et que cela dépasse le simple gain au jeu compte tenu des rémunérations annexes. Un joueur sponsorisé à qui j'ai parlé a d'ailleurs payé des impôts sur l'ensemble de ses revenus liés au poker en 2011. Aujourd'hui, je mets en garde les joueurs non-sponsorisés qui se rangent un peu vite derrière les joueurs sponsorisés en ce qui concerne les actions envisagées. Nous n'avons pas forcément les mêmes intérêts : Les joueurs sponsos sont des professionnels avérés qui ne peuvent désormais guère échapper à l'impôt. Leur but est de négocier un taux a minima ainsi que l'élaboration d'un statut professionnel leur procurant quelques avantages. Les joueurs non-sponsos gagnants réguliers ne sont ( pour l'immense majorité ) pas des professionnels. Certains vont prendre une ou deux années sabbatiques durant lesquelles ils ne feront que jouer, mais la plupart ont un travail ou font des études à côté. Par ailleurs, nous subissons de plein fouet une variance pouvant multiplier ou diviser par 2, 3, 4... nos gains annuels. Songez à la variance en tournoi qui est évidente... Songez aussi à la variance en CG ( exemple :100 BI under/over EV, en sachant que l'EV ne prend pas en compte les setup qui peuvent encore aggraver ce déséquilibre ). Vous vous sentez professionnel de ce jeu avec un tel aléa, une telle incertitude quant à l'avenir ? Vous considérez vraiment qu'on devrait payer des impôts sur les sommes gagnées en sachant qu'on ne pourra jamais déterminer quelle est la part du hasard dans nos gains ? Je ne le crois vraiment pas. Nous autres joueurs non-sponsorisés, sauf cas exceptionnel, n'avons pas à payer d'impôt. Le hasard, la variance sont beaucoup trop importants pour que ce soit acceptable. Je n'irais pas plus loin dans le débat car ce ne serait que la répétition de ce qui a déjà été dit maintes fois ici. Difficile de suggérer quelque chose tant la situation est complexe. Mais il faudrait nous assurer que tous les intérêts soient représentées, et celui de l'immense majorité des non-sponsos est de ne pas se faire imposer car il y a plus d'arguments qui tendent vers une non-imposition que l'inverse. Bref, combattons ensemble certes, mais représentons au mieux les intérêts des deux groupes. Il est fondamental de comprendre que malgré la myriade de situations différentes selon les joueurs, il y a bel et bien deux principaux groupes d'intérêts qui se distinguent. Or aujourd'hui, puisque ce sont les sponsos qui ont une visibilité directe ( et qui sont les premières victimes du fisc ), j'ai l'impression que l'intérêt de tous les autres joueurs gagnants réguliers passe à la trappe. Je m'explique sur ce point : J'ai cru compendre qu'un groupement de joueurs était en train de s'organiser avec principalement des gros joueurs sponso dans le but de clarifier la situation. Sans vouloir préjuger de quoi que ce soit, pensez-vous que ces derniers vont chercher à clarifier aussi la situation concernant les « smicards du poker » ou les gagnants « midstakes » qui ship dans les 30-50k / an ? Je n'en sais rien mais j'ai quelques doutes. J'ai volontairement insisté durant ce post sur les différences joueurs sponsos / joueurs non sponsos. Mais je tiens aussi à dire que je suis tout à fait solidaire envers les sponsos ( et autres joueurs redressés ) au vu de toutes les injustices qui leur tombent dessus. Le flou juridique jusqu'à il y a peu, la mauvaise foi du fisc, les pénalités abusives, l'activité occulte, la non-prise en compte des stackings,... Vous ne méritez pas un tel traitement. J'ai été notamment ému par le post de Yuestud... Il est vrai que derrière les joueurs, il y a aussi des familles qui souffrent des redressements confiscatoires du fisc.
  4. Controle fiscal ; expatriation pour continuer a gagner sa vie

    Merci bien, je lis un peu ce forum sans pour autant y être actif, mais je crois qu'il y a ici pas mal de " semi-pros " qui sont grosso modo dans cette situation, je vois qu'au final c'est une des pires. Bon je t'avoue que cette situation ne me concerne pas. En fait, c'est surtout que j'aurais aimé l'atteindre un jour : gagner un salaire en jouant une dizaine ou une quinzaine d'heures dans la semaine tout en poursuivant mes études. Ta réponse fout un froid sur mon projet et mon envie de m'améliorer d'un coup
  5. Controle fiscal ; expatriation pour continuer a gagner sa vie

    Tout d'abord, merci pour tes éclaircissements dans les posts précédents Le Fiscaliste. J'en profite pour t'interroger avant que tu ne commences à saturer à force de voir s'enchainer tant de questions . Il y a une situation qui correspond à pas mal de monde ici, et il me semble qu'elle est très floue et peu traitée dans les réponses données jusque là : - Mettons qu'une personne soit étudiante depuis plusieurs années et peut jouer environ 2h30 - 3h par jour en moyenne faute de temps pour s'y consacrer plus en raison de ses études. - Malgré ce volume horaire peu conséquent, la personne réussit à gagner environ 50k par an durant 2-3-4 ans, soit entre 100 et 200k au total. Cette personne devrait t'elle aller se déclarer? Par ailleurs, peut t'on envisager des répercussions si cette personne achète un bien immobilier ou autre quelques années plus tard? Enfin, dernier point qui pourrait servir : si une personne part à l'étranger durant ses études pour un an ou plus, doit t'elle considérer les gains réalisés dans cette période comme imposables en France?
  6. Supernova (Elite) 2011 : La course.

    GG pour ton SNE Farfalla. J'ai juste une question vis à vis de la possibilité d'un passage au rake contributed. Vu que tu produis à peine plus de la moitié du rake dont tu bénéficies ( 58% d'après mon tracker ), comment tu vois les choses pour 2012 en supposant que le changement de méthode de calcul soit entériné?
  7. Hello WhatTheHell, Bienvenue sur le Club Poker ! :)

English
Retour en haut de page
×
Winamax : Wam vs CP X
Winamax : Wam vs CP X