veunstyle

Reporter Poker
  • Messages

    8 386
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    148

Le dernier jour que veunstyle a gagné est le 21 Mai

veunstyle a obtenu le plus de messages aimés !

À propos de veunstyle

  • Naissance 9 Juin

Informations générales

  • Prénom
    steven
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    paris 14

Visiteurs récents du profil

355 153 vues du profil
  1. Classement complet du Sismix 2017 Vainqueur - Hugo Larachiche : 1 000 000 MAD (91 355€) Runner up - Kazuma Fujiyama : 720 000 MAD (65 777€) 3e - Hector Gonzalez : 500 000 MAD (45 679€) 4e - Said Haho : 350 000 MAD (31 975€) 5e - Paul Guichard : 250 000 MAD (22 839€) 6e - Rakesh Lalwani : 175 000 MAD (15 987€) 7e - Florent Vaz Martin : 130 000 MAD (11 876€) 8e - Ivan Deyra : 105 000 MAD (9 592€) 9e - Christophe Beyer : 90 200 MAD (8 240€) 10e - Jérôme Barré : 81 000 MAD (7 400€) 11e - Mickael Muselli : 73 000 MAD (6 669€) Ils remportent 65 000 MAD (5 938€) 12e - Romain Meyer 13e - Sliman Taghzouit Ils remportent 57 000 MAD (5 207€) 14e - Mounim Kaddouri 15e - Sylvain Meriguet Ils remportent 50 000 MAD (4 567€) 16e - Daniel 17e - William Picard Ils remportent 44 000 MAD (4 019€) 18e - François Pirault 19e - Sofiene Belaid 20e - Alexandre Luneau Ils remportent 38 000 MAD (3 471€) 21e - Guillaume Dupuy 22e - Ludovic Zocchetti 23e - Bruno Soutavong Ils remportent 32 000 MAD (2 923€) 24e - Minne Braaksma 25e - Driss Kheddouch 26e - Cano Serrano 27e - Clément Genon-Catalot 28e - Karim Benamrouche 29e - Yann Courtet Ils remportent 26 000 MAD (2 375€) 30e - Henri Dupont 31e - Nicolas Mayot 32e - Benjamin Truzman 33e - Kevin Droz 34e - Morgan Ryan Aceto 35e - Pamela Grafouillere Ils remportent 21 500 MAD (1 964€) 36e - Yaniv Dayan 37e - Abdelhamid El Khayati 38e - Pierre Nieto 39e - Kamel Atoui 40e - Alain Marty 41e - Mostafa Boukri Ils remportent 18 000 MAD (1 644€) 42e - Jose Martin Rivero 43e - Michael Kha 44e - Frederic Degoutte 45e - Jean Philippe Morel 46e - Boris Balestriere 47e - Robin Visconti Ils remportent 15 500 MAD (1 416€) 48e - Erwann Pecheux 49e - Anas Belatik 50e - Kilian Braud 51e - Jean Archibald Delafontaine 52e - Florian De Fabre 53e - Jérôme Sgorrano 54e - Luc Machecourt 55e - Salim Lehoussine 56e - Dimitri Sukhorukov 57e - Clement Delacroix 58e - Gaëlle Baumann 59e - Sammy Berrehail Ils remportent 13 500 MAD (1 233€) 60e - Rémi Duchat 61e - Nicolas Le Garles 62e - Ali Mechiche 63e - Bruno Lopes 64e - Simon Zwisler 65e - Soufiane Hakmi 66e - Romain Lewis 67e - Javier Tsunamy 68e - David Moate 69e - Franck Lelong 70e - Fabrice Amouyal 71e - Stéphanie Agostinetti Ils remportent 12 000 MAD (1 096€) 72e - Lucas Di 73e - Matthieu Laurent 74e - Olivier Piechaczyk 75e - Jordy Colliot 76e - Davidi Kitai 77e - Romain Blanchard 78e - Emmeline Ndongue 79e - Antonio Ramos 80e - David Vergnes 81e - Yahya Sadoq 82e - Julien Duveau 83e - Jean-Pierre Besançon 84e - Laurent Vidal 85e - Zouhair Faiky 86e - Arnaud Enselme 87e - Quentin Descotte 88e - Thomas Pierre 89e - Jose Luis Urrutia 90e - Quentin Roussey 91e - Fabrice Couilleaud 92e - Matthieu Rodriguez 93e - Bruno Biganzoli 94e - Alexis Tailhardat 95e - Alexandre Réard 96e - Pont Estruga 97e - Diaz Adria 98e - Jean-Michel Vella 99e - Jérémy Saderne 100e - Nicolas Vayssieres 101e - Arezki Mameche 102e - Julien Gaborieau 103e - Laurent Robert 104e - Yannis Barjonnet 105e - Franck Gautheron 106e - Salim Ribeiro 107e - Nicolas Gredy Ils remportent 11 000 MAD (1 004€) 108e - Fernando Garcia 109e - Nicolas Gredy 110e - Catalin Gabor 111e - Antoine Deslandes 112e - Lionel vidal 113e - Andre Mabille 114e - Hugues Caunill 115e - Mathieu Maroccini 116e - David Tavernier 117e - Said Ahbiti 118e - Harry Afriat 119e - Jean Philippe Castra 120e - Frederic Delval 121e - Abdel Douair 122e - Alexis Fleur 123e - Moetaz El Sayed 124e - Sonny Franco 125e - Laurent Giraud
  2. Hugo Larachiche remporte le Sismix 2017 Quel beau vainqueur ! Rarement il m'a été donné de voir un joueur dominer de la tête et des épaules, une table finale comme Hugo Larachiche l'a fait ce soir. Les dieux du poker ont fait une réunion qui a duré cinq minutes, et à l'issue de celle-ci, ils ont décidé de blanchir ce Valenciennois de 24 ans. Carré de 5 floppé, couleur floppé avec 8 et 5, quinte vs quinte, A4 vs AJ qui trouve un 4 river, un petit 7 et 2 qui gagne, et j'en passe et des meilleurs ! "C'est un rêve qui se réalise", m'expliquait Hugo au micro du FB live quand je lui rappelais qu'il succédait notamment à Davidi Kitai, Jérôme Sgorrano ou encore Kool Shen au palmarès de ce tournoi. "Millionnaire... bon en dirhams, mais millionnaire quand même, c'est beau !" D'un calme et d'une sérénité absolue, Hugo a frappé board sur board, étouffant ses adversaires les uns après les autres. Un véritable conte de fées pour ce jeune joueur. Sachant que j'ai passé toute la finale à filmer, je vous conseillerai plutôt d'aller faire un tour sur Winamax pour connaitre tous les détails de cette finale, mais grosso m**do, voici comment chacun des joueurs a disparu de cette finale : 7e - Florent Vaz Martin. Shortstack de cette finale, il attendu de recevoir pour envoyer sa dizaine de blindes au milieu. Paul Guichard le paye avec et trouve un as au flop, un as sur la turn et un as sur la river... oui oui, ça fait carré d'as. 6e - Rakesh Lalwani. L'Indien résidant du Maroc a surjoué une paire de 9 contre Said Haho, sur un flop hauteur 6. Pas de chance, il y avait KK en face chez Said Haho. Quelques mains plus tard, son aventure se terminait ainsi. 5e - Paul Guichard. On y a cru au comeback, on y a cru ! Polo avait réussi ce petit carré d'as, comme expliqué plus haut, mais il aussi perdu tous les coups contre Hugo (comme tout le monde d'ailleurs) et notamment une rencontre entre son As-Valet et le As-Quatre d'Hugo, qui trouve un 4 sur la river. Il a fini par push avec , payé par chez Hugo. Un 5 a débarqué au flop... mais un 7 a complété le tableau sur la rivière, éliminant le runner up de l'EPT Deauville. 4e - Said Haho. Longtemps, il aura résisté aux assauts de son voisin Hugo, mais ce dernier a réussi à le faire complètement craquer, à force de remporter absolument TOUS les coups. Du jamais vu d'ailleurs, en tout cas pas de mes propres yeux. Sur la dernière main, le board affiche et Said effectue un call à contre coeur avec une paire de 4 pour la petite quinte. Sauf qu'Hugo trainait dans le secteur avec pour une quinte supérieure ! 3e - Hector Gonzalez. Le fantôme de cette table finale. S'il affichait un gros tapis en début de finale, il a lentement mais surement disparu de la table et donc de cette finale. Il ne faisait plus de doutes qu'il n'avait surement pas les reins pour remporter ce tournoi, mais il a tout de même réussi à se hisser jusque sur le podium, bravo minot. Runner up - Kazuma Fujiyama. Il aurait également fait un très beau vainqueur, mais son retard au moment du tête à tête était beaucoup trop important. Kazuma a allié panache, agressivité et sourire constant sur le visage durant cette finale. La guerre qu'il a mené à Hugo fut assez jouissif mais très sanglante aussi. Au final, il s'est fait attraper par Hugo, qui s'est contenté de limp , avant de snap call lorsque le Franco-Japonais annonçait tapis avec . Photo de famille avec le staff Winamax En compagnie d'Alexandre Luneau, Pierre Calamusa et Aladin Reskalah Tonnerre d'applaudissements chez vous pour féliciter le staff du tournoi, toujours aussi magique, souriant et efficace ! Avec le patron des lieux, Jean Alexandre Bauchet, et le papa du Sismix, Matthieu Duran Et les amiiiiis évidemment ! Résultat de la table finale : Vainqueur - Hugo Larachiche : 1 000 000 MAD (91 355€) Runner up - Kazuma Fujiyama : 720 000 MAD (65 777€) 3e - Hector Gonzalez : 500 000 MAD (45 679€) 4e - Said Haho : 350 000 MAD (31 975€) 5e - Paul Guichard : 250 000 MAD (22 839€) 6e - Rakesh Lalwani : 175 000 MAD (15 987€) 7e - Florent Vaz Martin : 130 000 MAD (11 876€) Il est temps de se dire au revoir. C'est le fameux moment où je sors les mouchoirs pour vous saluer au loin. Ce Sismix est déjà terminé, ça fout le cafard. Au fil du temps, cette étape poker est clairement devenue un point de passage obligatoire pour tout joueur de poker qui se respecte, qui aime la fête, la musique, le soleil et la bonne ambiance. Et cette année, quand je vois 1078 inscriptions au général sur le Main Event, je me dis que ce festival a encore de beaux jours devant lui et que le poker est loiiiin d'être mort, amen. Je vous fais une bise car on ne va pas se revoir tout de suite sur ce forum. Oh non, je n'arrête pas, ce métier c'est ma passion, c'est ma vie, vous le savez. Simplement, je vais changer de crèmerie pour les deux prochains mois : dans une semaine, je m'envolerai du côté de Las Vegas, pour couvrir en intégralité les World Series Of Poker, avec les mêmes couleurs que l'an dernier sur le dos, celle de Winamax ! Ce sera mon sixième été dans cette ville, et je suis bizarrement aussi excité qu'en 2010, la première fois j'ai mis les pied là bas, alors que je sais pourtant que la mission s'annonce difficile et éprouvante. Et alors, même pas peur ! Une fois de plus, quand je vois comment la Team Wina tournait à plein régime durant ce Sismix, je me sens très privilégié de bosser notamment avec @Harper, Sylvain et @Benjo. Vous ne réalisez pas la différence entre un coverage effectué solo, et un coverage à plusieurs. Merci à eux de m'offrir cette chance d'évoluer dans ce milieu avec un tel confort, je suis certain que tout se passera parfaitement bien, comme l'an passé. On se voit fin Aout sur le CP, pour la couverture du PSC Barcelona. Bon été à tous, bonnes vacances, kiffez la vie ! #ilovemyjob #back2back #vegaaaas
  3. Replay de la table finale, en quasi intégralité
  4. Suivez la table finale sur Facebook live Puisque Winamax m'autorise, je ne vais pas me priver : direction la page Facebook de Club Poker pour suivre cette table finale du Sismix. Je vais partir sur une heure pour débuter, puis il y aura la pause dans la foulée. Bonne soirée, bonne table finale ! Pour suivre ---> RDV ICI
  5. Biographie des finalistes Avec l'aimable participation des couvreurs Winamax. Siège 1 : Said Haho - 33 ans, Casablanca (vient de Rabat) - 56BB "Pas de trace du chip-leader sur Hendon Mob. Peut-être une histoire de nom mal orthographié ? Il a terminé chip-leader du Day 1C, et s'est de nouveau propulsé en tête sur la dernière main du Day 2. Un bet facile pour une place en finale." Nous écrivions ces lignes hier soir en fin de Day 2 : il restait 16 joueurs et nous n'avions pas encore fait connaissance avec Said (qui n'est plus chip-leader, mais garde un bon tapis.) 24 heures plus tard, nous sommes un tout petit peu plus avancés : Said a accepté de nous parler, non sans montrer quelques réticences. "Je suis un joueur amateur", s'excuse t-il, comme si cela était une raison pour ne pas faire connaissance (nous, on pense plutôt que c'est l'inverse !) Said nous avoue avoir 33 ans, et aimer avant tout le cash-game. Il s'est inscrit au Day 1C et n'a pas eu à re-entry pour se monter un gros stack. Sa profession ? "Finance, tu écris finance !" nous dit-il avant de tourner les talons. Siège 2 : Hugo Larachiche - 24 ans, Valenciennes (vit à Montpellier) - 54BB Pour sa première fois à Marrakech, Hugo vit un SISMIX de rêve. Qualifié en une seule entrée dès le Day 1A, ce nordiste installé depuis peu du côté de Montpellier s'est offert deux jours de détente entre piscine, cash game et tourisme, et ce alors que le gros du field bataillait encore dans le Salon Jean Bauchet. Arrivé frais et dispo au Day 2 avec le sixième stack parmi 256 qualifiés, il est resté presque toute la journée aux avant-postes, se montrant aussi discret qu'efficace. Jouant principalement online et uniquement en tournois, Hugo s'est chauffé pour venir avec quelques potes au Maroc grâce à plusieurs bons résultats réalisés coup sur coup sur Winamax.fr fin avril. On a notamment vu un "MR.BOON" (son pseudo en ligne) victorieux sur le Tie Break, deuxième d'un Monster Stack à 10€ et troisième d'un Digestif. Après un tel good run, nous n'avons donc pas été surpris d'apprendre qu'une bonne partie du million de Dirhams promis à la gagne viendrait directement s'ajouter à sa bankroll. Un grinder, un vrai. Siège 3 : Rakesh Lalwani - 44 ans, Inde (vit à Casablanca) - 59BB Sous ses airs d’indien solitaire, un peu perdu dans la masse de joueurs franco-marocains, Rakesh Lalwani est en réalité un grand habitué des tournois qui se disputent au Maroc. Ce businessman qui vit à Casablanca aime aussi bien jouer au Es Saadi de Marrakech qu’à Tanger ou Agadir. Mais pour lui, seul le live compte. Et s’il ne joue au poker que depuis quatre ans, Rakesh a pourtant déjà décroché une bague WSOP Circuit ici même à Marrakech, en janvier 2016. « Ce n’est pas le gain le plus important de ma vie, mais c’est une grande fierté de gagner un tournoi avec le nom WSOP », se remémore t-il. Si le SISMIX 2017 a parfaitement débuté pour lui, avec une table finale sur le tournoi d’ouverture, Rakesh est surtout ravi d’avoir déjà amélioré sa performance sur le Main Event, lui qui s’était incliné 14e en 2015, l’année ou Jérôme Sgorrano s’imposait. « Je joue le Sismix depuis qu’il existe, j’adore ce festival ! » Cette année, le scénario s’annonçait pourtant mal engagé : « A 160 joueurs restants, (pour 125 ITM), je suis tombé à quatre blindes ! » Rakesh s’est accroché, a eu le brin de réussite nécessaire pour remonter, et se bat désormais pour la victoire : « Je pense pouvoir m’offrir une petite propriété au Maroc si je gagne le million de dirhams. » Siège 4 : Florent Vaz Martin (Qualifié Girondins Poker) - 34 ans, Bordeaux - 15BB On l'a surnommé "le meilleur grimpeur du Day 2", qu'il avait entamé avec seulement 12BB : voilà Florent en finale, toujours en position de short-stack, mais surtout toujours en position pour remporter le titre ! Le bordelais est ami avec nombre de joueurs chevronnés de Gironde (Matthieu Lamagnère, Romain Lewis, Jonathan Therme), mais le poker est un hobby pour lui : "J'ai dix ans d'expérience dans le poker, explique t-il, mais je joue surtout en ligne", explique t-il en détaillent des perfs sur à quatre chiffres sur des tournois mid-stakes de Winamax. "J'ai une petite bankroll !" Dont il n'a pas eu besoin pour jouer le SISMIX : "J'ai disputé le championnat à 2€ l'entrée de mon club, Girondins Poker. J'ai juste eu a payer l'avion !" Il n'en est pas à son premier live Winamax, ayant déjà atteint l'argent une fois au cours de ses trois participations au WPO Dublin. Cette semaine, il n'a eu besoin que d'une entrée sur lez Day 1. "Je suis monté vite, mais à la fin de la journée, j'ai fait un peu n'importe quoi et je me suis un peu effondré. J'ai doublé dès le début du Day 2, et après c'était la folie : un flip gagné avec As-Roi, deux paires de Rois où je trap et double à chaque fois..." Florent, qui exerce la profession de monteur (dans le domaine du documentaire) et dit "bien crevé" à l'aurée de la finale, sera soutenu à distance par sa petite amie, qui le bombarde de SMS depuis le début de l'épreuve Siège 5 : Hector Gonzalez - 25 ans, vit à Palma de Majorque (Espagne) – 75BB Dernier représentant d'un contingent espagnol toujours aussi fourni ici à Marrakech, celui que l'on désignait jusqu'à encore très tard par son seul prénom s'est désormais fait un nom sur ce SISMIX, en étant notamment le premier joueur à franchir la barre des dix millions de jetons. Venu en terre marrakchie avec comme seule volonté de profiter pour la première fois de ses tables de cash game réputées folles, Hector ne doit son entrée sur ce tournoi qu'à une session CG particulièrement réussie. Un scénario vu maintes et maintes fois qui semble lui sourire, d'autant plus qu'il n'a eu besoin que d'une seule bullet pour se qualifier pour le Day 2. Une deuxième journée qu'il a d'ailleurs bouclé en trombe, réussissant un magnifique strike doublé d'un bad beat avec une paire de Rois contre deux As et . « C'est en tout cas un plaisir de jouer ici. L'organisation est super et les tables de 6-max apportent beaucoup » nous a confié celui qui pourra compter sur un rail fourni et (on imagine) bruyant. Disputant seulement son quatrième tournoi live, il est en position idéale pour s'offrir une somptueuse première ligne à un million de dirhams. Siège 6 : Paul Guichard - 24 ans, vit à Bordighera (Italie) – 22BB Absent des tables durant deux ans, Paul Guichard est de retour aux affaires depuis le 1er janvier 2017. Et avec un certain brio puisqu'il signe sur ce SISMIX sa septième place payée de l'année, pour autant de finales ! « Le live me manquait vraiment » confie celui qui avait été découvert lors de l'EPT Deauville 2012 en atteignant la seconde place pour 557 000 €. Une gestion de bankroll douteuse l'a ensuite mené à la banqueroute, avant une tentative de relance infructueuse sur l'émission de télé-réalité poker La Maison du Bluff. C'est finalement à la force du poignet, via un grind intensif sur des tables en ligne, que Paul a retrouvé son meilleur niveau et un capital suffisant pour se considérer aujourd'hui comme joueur professionnel de poker. Habitant désormais en Italie à Bordighera, à quelques kilomètres de sa Côte d'Azur natale, Paul se concentre sur les tournois entre 500€ et 1 000€ de buy in avec un certain succès : sa plus belle performance cette année est une victoire sur le High-Roller du DSO Cannes pour plus de 20 000 €. Sur ce Main Event du SISMIX, son tournoi n'a pas été une sinécure : « J'ai fait un total de 5 entrées et je suis tombé à 17 000 jetons sur la dernière avant de connaître une ascension hyper fluide ! » En finale, Paul sera soutenu à distance par sa petite amie, qui a dû quitter Marrakech samedi. Siège 7 : Kazuma Fujiyama - 38 ans, Japon (vit à Paris) - 75BB Kazuma Fujiyama affiche le genre de profil atypique qu'on apprécie de voir arriver en finale d'un de nos tournois. Le jeune papa d’une petite fille de deux ans et demi est prestataire dans la production de documentaires pour la télévision japonaise (son pays de naissance). Ses productions sont principalement réalisées en Afrique, autour de thématiques culturelles, ethniques ou animalières, mais il lui arrive aussi de travailler sur la culture française ou sa gastronomie, « ce qui permet de manger gratuit dans de grands restaurants », explique t-il avec un sourire. Ce nostalgique de l’Aviation Club de France a démarré le poker entre amis, avant de se lancer dans le bain du live dans le cercle parisien. Il réussit l’exploit de signer trois tables finales sur ses trois premiers tournois (les fameux 500€ du mercredi soir) et se trouve au passage une passion pour le jeu de cartes. Un poil impatient online, même s’il joue régulièrement, il préfère l’atmosphère d’une partie en live, son ambiance, les contacts et rencontres qui se créent autour de la table. Il joue essentiellement des tournois, et a déjà participé deux fois au Winamax Poker Tour à Paris, sans succès pour l’instant. Si son coup à la bulle a fait beaucoup parler (il double à tapis couvert avec AQ contre TT grâce à une dame river), il nous raconte un coup qui nous avait échappé, lorsqu’à une vingtaine de joueurs restants il élimine un short-stack en gagnant avec As-10 dépareillés contre As-10 assortis (joli exploit !) Son gros bluff contre Yvan Deyra est également écrit en lettres capitales dans le roman de son SISMIX, lui permettant de dépasser les onze millions de jetons. Il faut noter que notre génie du Team Pro Davidi, dont il a partagé la table et avec qui il s’est pas mal bagarré (dans la bonne humeur à laquelle Kazuma nous a habitué depuis le Day 1C), a annoncé une neuvième place pour Kazuma dans ce tournoi, alors qu'il restait encore 126 joueurs. Ce sera déjà beaucoup mieux quoi qu’il arrive, d’autant que Kazuma a un très confortable tapis à l’orée de cette table finale.
  6. Hector et Kazuma au coude à coude, Guichard est short reprise à 21h15 La table finale est prête, on attend plus que les joueurs ! Chipcount officiel Hector Gonzales 11 250 000 Kazuma Fujiyama 11 200 000 Rakesh Lalwani 8 850 000 Hugo Larachiche 8 650 000 Said Haho 8 400 000 Paul Guichard 3 300 000 Florent Vaz Martin 2 250 000 Il reste 36 minutes sur 75 000/150 000 ante 25 000 Le banc de presse se met gentiment en place Les dealers pour ce soir ! Toute la soirée, jusqu'à minuit chez vous, Jaypee et @Harperanimeront le "Multiplex Poker" de Winamax, avec de nombreux invités Les spectateurs seront conviés ici même à regarder la table finale Certains peuvent aussi profiter des magnifiques canapés de cette "cour des lions"
  7. Ivan Deyra manquera la finale Voilà, comme ça c'est dit, pas de titre qui pourrait "faire croire que", non non, @ValueMerguezvient de prendre la porte, 8e de ce Sismix pour 105 000 MAD. Il aura suffit de deux coups pour griller la merguez : le premier, c'est contre @poloker06qu'il s'est joué. Les deux joueurs étaient shortstacks, 2 millions pour Ivan contre 1,6 millions pour Paul Guichard. En bvb, Ivan pousse et force Paul Guichard à mettre son tournoi en jeu. C'est un peu le pire scénario pour nous, pour vous, pour le spectacle, mais il fallait bien que ces deux là finissent par croiser le fer un moment donné. Paul Guichard prend son courage à deux mains et paye avec . Il domine le d'Ivan... mais ne va pas trop aimer le flop . La turn lui offrait encore un peu d'espoir... avant qu'un ne fasse son entrée sur la rivière ! Crippled, Ivan se retrouve à tapis la main suivante, au bouton, pour 500 000 environ. Si Paul Guichard fold, ce n'est pas le cas d'Hugo Larachiche, qui tente d'éliminer un joueur. Et au showdown, c'est Ivan Deyra qui se retrouve cette fois avec , la main de Guichard juste avant. Il joue contre chez Hugo. Ivan pense respirer en voyant le flop ... mais la turn est cruelle au possible ! La rivière est une blank, un et Ivan quitte le tournoi avec un sourire bien bien jaune. "Ces deux dernières mains... c'est une blague, c'est n'importe quoi." Sortie brutale pour Ivan, qui aura passé une journée bien longue : "Je n'ai jamais eu plus de 30 blindes. J'ai été patient, j'ai attendu les cartes, elles ne sont jamais venus. Et quand je fais deux paires floppées, je perds le coup à chaque fois. Je n'ai pas calculé, mais je serais curieux de savoir combien de % ils avaient tous les deux..." Le roi de la merguez est éliminé 7e
  8. Tapis, Beyer 105 minutes sans éliminations, c'est très long ! Il a fallu attendre une rencontre pour voir un joueur prendre la porte à quelques encablures de la table finale. Le pauvre Christophe Beyer vient de se prendre KK vs AA : "J'open 375 000, il (Hugo Larachiche) me 3-bet 800 000, je fais tapis 2,7 millions, il a les as... Trois qu'il me 3-bet et là, il les a..." Pas simple à avaler comme élimination. Je me demande ce qui est pire : sauter sur un flip ou sur un KK vs AA ? Christophe Beyer encaisse en tout cas 90 200 MAD. Plus qu'une élimination, et on tiendra notre table finale à 7 joueurs. Christophe Beyer fait la moue, ce scénario, il ne l'avait pas trop prévu (photo ©Caro Darcourt)
  9. 500 000 C'est la valeur des nouveaux jetons violets qui viennent d'être mis en circulation.
  10. Hector et Fujiyama au dessus des 10 millions Table 3 Paul Guichard : 2 650 000 Hugo Larachiche : 4 925 000 Christophe Beyer : 3 825 000 Kazuma Fujiyama : 10 100 000 (photo) Ivan Deyra : 1 650 000 Table 5 Hector : 12 900 000 (photo) Said Haho : 9 150 000 Florent Vaz Martin : 3 250 000 Rakesh Lalwani : 5 350 000 Il reste 9 joueurs (sur 1078 inscriptions) Level 29 - Blindes : 75 000/150 000, ante 25 000 Moyenne : 5 988 000 Gain assuré : 90 200 MAD (8 240€)
  11. On ne joue pas au même jeu Nouvelle pause dans ce tournoi. Ivan Deyra et Kazuma Fujiyama viennent de nous offrir l'un des plays de ce tournoi. On se refait la main. UTG, Ivan relance. Ils sont cinq à sa table, contre quatre joueurs sur l'autre table. Seul Kazuma défend depuis sa BB. Puis sur , Ivan c-bet à 300 000. Payé. Turn, Kazuma change de stratégie et donk-bet 600 000. Payé par Ivan. La river débarque, et Kazuma continue son agression en poussant @ValueMerguezà tapis. Il reste 1,6 million à Ivan à ce moment là. Et le jeune Français se met à tank un loooong moment. Alors, ils ont quoi ? La réponse se trouve sous cette balise. Leveling war, niveau 28 Dans la foulée de ce coup, les joueurs sont partis en pause. J'en ai profité pour récupérer Ivan à chaud : "Je ne sais pas comment il joue... pff... le truc c'est que je bloque ses bluffs, j'ai le 10 de coeur, c'est aussi pour ça que je réfléchis. J'imagine un truc comme la main qu'il a, mais normalement il est censé abandonner sur la river..." Coup difficile au moral pour Ivan Deyra, pour qui la pause arrive à point nommé. Il aura 10 blindes à la reprise...
  12. Barre ici la sortie Neuf joueurs en course à 16h30, ahah, je commence à adorer cette journée ! Jérôme Barré aura bien résisté, grattant palier par palier, mais il a finit par chuter, d'une manière brutale. Le chipleader Hector, encore un Espagnol qui n'a pas de nom, a attrapé le Français de fort belle manière. Sur un tableau , l'Espagnol a check raise flop, puis les deux joueurs ont check la turn, et sur la river, l'Espagnol a check encore, laissant Barré faire tapis, avec . Oups, snap call de l'Espagnol, qui lui retourne pour brelan floppé ! C'est le dernier palier que Jérôme Barré aura réussi à prendre : 81 000 MAD. Jérôme Barré, 10e du Sismix 2017 Et maintenant, c'est quoi le plan ? Thomas Gimie, le directeur de tournoi est venu nous expliquer que la partie serai stoppée à 7 joueurs restants. De là, tous ces joueurs devront répondre à des questions posées par les reporters de Winamax, dans le but de faire des petites bio qu'on vous proposera de lire... pendant la trentaine de minutes de pause, le temps d'aller installer la table finale dans la cour des lions. Mais si vous savez, cette pièce magnifique du Palace Es Saadi qui se trouve en hauteur. L'endroit du sacre de Kool Shen l'an dernier. On en profitera nous aussi pour poser nos affaires, puis derrière, ce sera tout droit jusqu'au titre. Il reste 9 joueurs (sur 1078 inscriptions) Level 28 - Blindes : 60 000/120 000, ante 20 000 Moyenne : 5 988 000
  13. Mickael, muselé Encore une histoire de 50/50. Ça fait toujours mal de jouer son tournoi là dessus, surtout à 11 joueurs restants, sur 1078 entrées. Mais c'est le poker, point barre. Mickael Muselli open shove ses 16 dernières blindes, payé par Paul Guichard. contre pour @poloker06. Pas envie de vous faire un dessin, c'est @jaybee le spécialiste à Marrakech, mais grosso m**do... et bé pas d'as quoi. Mickael est désormais plus riche de 73 000 MAD, et nous on commence à avoir de l'espoir quant à une fin de tournoi bien moins tardive que d'habitude... Mickael Muselli, 11e de ce Sismix