• billets
    28
  • commentaires
    197
  • vues
    36 857

Le Run Rose [PART 1]

NICEBET

1 105 vues

Mes chers lecteurs,

 

Voici déjà quelques temps que je rêve de faire des articles qui mêlent vie de tous les jours et poker. La tâche n'est pas simple car je suis un gros flemmard. Mais aujourd'hui, je vous poste mon premier essai. Je tire ma première cartouche.

Vous comprendrez cette subtile allusion si vous continuez un peu plus bas.

Depuis que je suis célibataire, je tiens à le rester. Mais surtout je tiens à faire du volume. "Devenir supernova".

Pour vous et rien que pour vous, voici le résumé de mes conquêtes féminines. J'ai appris beaucoup de choses et je me dois de partager tout ceci. De plus, vous serez les plus à même pour comprendre les dynamiques lexicales de ce billet car vous pratiquez ce jeu magnifique qu'est: la vie quand on a sait jouer au Poker.

C'est parti !

 

K, 25 ans, serveuse: L'action se passe 1 jours après avoir quitter mon appartement avec la libellule. Je viens de poser mes cartons dans mon petit studio, je n'ai même pas encore l'électricité que je me retrouve à boire des bières avec K dès 16h. K c'est cette nana avec qui tu sens une tension sexuelle mais que tu ne vérifies jamais car tu es (était) en couple. Cette même meuf sur laquelle tu fantasmes, mais que tu ne touches jamais. C'est l'heure de vérifier si Mlle à ses papiers.

 

On finit le premier pack de 12 et je snap call quand elle me suggère d'aller en acheter un tout neuf. Dans ses gestes gentiment ivre et son regard je sens que si on continue on ira à l'abattage. On va au spar, on rigole tout le trajet et sur le retour devant la porte du petit immeuble mes voisins du premier étage bet une bière et je raise immédiatement en leurs disant qu'on vient d'acheter un pack de 24. Il accepte.

On rentre et grimpe au premier étage, le mec m'attend à la porte- sourire sur le visage. Ils sont 6 dans le studio par cette chaude après-midi d'été à Montpellier et quand je propose une bière, je me rends compte que tout le monde boit du tipunch sauf notre hôte qui est tranquillement au skycoca. OKLM. L'ambiance est vraiment cool, on se raconte nos life, les gars sont hyper intéressant. Ils ont beaucoup voyagé et font des études d'ingés. Ils sont Martiniquais et ayant eu une ex Martiniquaise avec qui je suis resté 4 ans et demi, ils s'espantent que je baragouine deux trois mots en créoles. On rigole vraiment bien, mais la cadence est violente. Il nous fait goûter une bonne partie des 20  bouteilles de rhum arrangé maison, fièrement exposé sur la table basse du salon. On boit un shot toutes les deux minutes, je vous laisse imaginer l'état de Papa. Prêt à gambler comme jaja.

Deux bonnes heures plus tard, je passe le palier de sa porte avec K complètement saoule et je dois avouer que j'en mène pas large . Ivre mais joyeux-la sensation d'avoir value le voisinage, maintenant faut value la petite !

On monte chez moi avec K et on continue à la bière... Comparé à la structure hyper turbo des tipunch ça fait du bien d'être à nouveau deep. L'éclairage se fait à la bougie car comme dit plus haut je n'ai pas encore l’électricité, ambiance propice pour du ponçage dans les règles de l'art.

A partir de là mes souvenirs sont plus vagues mais je me souviens que la scène est assez unique. Nous deux assis sur mon lit, Boris Breja en fond sonore, au milieu des cartons et des cadavres de bières. Ça aurait fait une belle photo avec la lumière produites par la dizaine de bougies. On s'embrasse assez rapidement mais sans trop savoir pourquoi je ne suis pas très aggro et mes mains restent sages. Probablement due à ma récente rupture.  Une fois emballée, on parle beaucoup. Elle me réconforte car elle connait ma situation récente. On finit le pack vers 1h du mat et on se met sous la couette. On baise malgré une demi molle peu prometteuse. 

Grosse déception. Ce n’était pas terrible, et ma performance fut bien médiocre. Moi qui avait imaginé la scène milles fois, je n’ai pas été à la hauteur-  elle non plus d'ailleurs. Je me suis sentis bizarre le lendemain. Sur le coup j'avais pensé à "Une incompatibilité sexuelle". En revoyant la main je me suis dis que c'était n'importe quoi de faire ça comme un gitan et je m'en suis beaucoup voulu. Il ne s'est rien repassé de plus avec elle par la suite malgré le fait qu'on  a continué à se voir en tant qu'amis. J'ai surtout compris que "ce genre de fille" est une chimère qui va et vient dans notre esprit mais qui en réalité est décevante quand on l’obtient car son désir n'a d'essence que dans l'imaginaire. Parfois il est meilleur que les fantasmes restent des fantasmes.

 

O, 22 ans, étudiante en Pharma: Je l'ai rencontré sur adopte- Une des rares que j'estime encore. Une fille vraiment bien, qui mérite de trouver quelqu'un qui l'aimera et qui prendra soin d'elle.

 

Je la rencontre dans un bar à bière hors de l'hyper centre de Montpellier (couleur de bière). Bonne nouvelle, elle est vraiment jolie. Elle a un truc qui me plait. Les cheveux mi longs, ondulés, des lunettes qui lui donne à la foi un air intello et coquine. Elle a un visage harmonieux et une voix douce. 

Le bar ou on se voit est un lieu assez fréquenté du coup on doit s'asseoir sur le trottoir mais c'est directement cool et le courant passe bien. On fait connaissance et certains regards lorgnent un peu. Quand elle va chercher une recharge, elle se lève, passe derrière moi et je ne peux m'empêcher de me retourner dans la seconde pour mater ses fesses. Elle se retourne pile à ce moment et esquisse un petit sourire. Belle estimation de la range adverse me dis-je.

En plus d'avoir eu un petit frisson du fait de m'être fait snapcall, j'ai la validation qu'elle à un bon tarma.

Vraiment. Un bon boule bien cambré.

Elle revient, toute pimpante, toujours adorablement maladroite et visiblement inquiète de l'état de déshydratation de mon jean. Elle renverse la moitié du verre sur mes cuisses et je lui dis "d'essponger" comme dans les visiteurs "avec tes petites mains", pour rigoler. Ce qu'elle fait immédiatement. Y'a toujours de l'EV à demander des trucs un peu osé avec un air léger #Astuce

On finit les verres et au bout de 3 pintes chacun, elle me dit qu'elle connait un endroit rigolo. On arrive dans un petit bar aux beaux-arts, infesté d'étudiants en quête de détente à base de shooter et d'ambiance un peu beauf. Elle connait le patron qui nous snap paye des coups gratuit et qui nous autorise à rester alors que le rideau est fermé. Les premières paroles du taulier quand elle commande deux shooters me sont adressés et sont si délicate: "Ce soir tu baises champion". Elle raise en lui disant qu'il est con car elle est gênée mais au fond elle le prend en rigolant. Il nous offre les deux suivant "pour sa peine" mais me fait un clin d'oeil qui affiche clairement mon statut de "GOSS BO". put**n toi mon con t'as du en bourré des meufs ! Après les 4 shooters on commande une pinte pour aller s'asseoir au fond. On se prend une table à 2 avec banquette face à face mais elle vient à côté de moi. Y'a un  easy spot de 3 bet allin. Le son est très fort, on tente de parler sans trop de succès. Très vite ça me gave et je décide de suivre mon plan  de shove river. Lorsque je me lance, elle se recule-me regarde-sourit  et finalement m'embrasse. Pas très bien de mémoire, ou plutôt maladroitement mais j'ai aimé cette réaction, elle a du chien. On s'embrasse comme au collège pendant je ne sais combien de temps et je savoure ma première "vraie" conquête depuis mon ex. On rentre chez moi mais run better plz, elle à ses règles bien qu'elle soit chaude comme la braise. Je me souviens d'avoir pensé à l'anal mais sur le coup c'était un peu trop gamble de proposer direct la voie de l'ombre. On passera donc la nuit à se chauffer et à respectivement mouiller nos dessous. Elle me sucera pas et je me lèverais avec les couilles bien lourde mais satisfait de la soirée et de la personne. 

Notre première fois se fera chez elle et j'avoue avoir était un peu déçu. Mais bon, toujours mieux qu'avec K et les fois suivantes c'était vraiment cool.

Vraiment un cul à voir en levrette cette O. 

Pendant deux semaines c'est un peu ma meuf jusqu'au jour où elle me dit qu'elle est finalement pas prête et que (surtout) son ex re frappe à la porte. Sortant d'une relation (vraiment) similaire à la sienne je ne la retiens pas et lui souhaite bon courage. En lui disant que si un jour elle voulait me revoir je n'y verrais pas d'inconvénients. C'est ce qu'elle fera 6 mois après mais j'ai dis que ces billets seront chronologique, donc tu attendra mon petit. Bref, ça m'a appris à ne jamais se lâcher en mauvais terme uniquement par fierté. Car sur le coup j'étais vraiment tilté et j'ai eu envie de spew. J'ai préféré tank fold, et l'attendre dans un meilleur spot...

La petite anecdote drôle de son annonce  c'est le "timing  intéressant" lorsque elle me dit que finalement c’est compliqué pour elle, cela tombe le jour même ou j’avais passé la journée à Toulouse avec mon ex afin de nettoyer l’appartement qu’on avait ensemble. Il ne s’était rien passé entre nous mais la journée avait été intense en émotions et sur le coup mon seul réconfort était de pouvoir voir O quand je rentrerais. Même si on est bien en jetons, faut jamais croire qu’on va gagner le tournoi facilement.

 

Alice- 25 Ans, étudiante en droit.

Ce n'est pas une conquête. A la limite une conquête level collège mais pas plus. Cependant, il m'a semblé important de consigner cette expérience. Un bon gros value cut des familles.

 

Je rencontre Alice sur Happn. Je me lève vers 10H et check l'appli, je like et "Je match". Toujours une petite sensation de run good quand le premier like match au réveil. ELLE m'envoie le premier message et nous discutons en coupure via l'appli toute la journée. En début de soirée, je bouge chez un pote à la campagne.

Arrivé chez lui Alice refait surface et je lui donne mon numéro de téléphone. On continue par message mais la conversation change de ton. On se lance des compliments (elle est divinement faite) et s'en suit une escalade de messages très chaud à tel point qu'on envisage de se voir car elle en peut plus. Elle m'envoi des photos d'elle en string de dos pour me "montrer l'effet du sport" qu'elle fait tous les soirs. Je spot direct le piment tatoué sur sa fesse gauche, c'est une super coquine.

 Pour finir, mon pote n'étant pas au top de sa life à ce moment je décide de rester avec lui et on se donne rendez-vous le lendemain. On se rencontre vers le jardin des plantes pour partager un café. Le matin, on s'était dit la chose suivante. On craignait mutuellement et officieusement de s'être un peu emballé la veille. Du coup on se dit qu'on boit un café l'après-midi et que si ça match se revoit le soir. J'arrive un peu en avance et elle à l'heure. En plus d'être à l'heure, je la trouve classe avec son poncho parisien. Cheveux courts, une voix de femme et un parfum qui me parle. On s'assoie, commande et nous discutons les yeux dans les yeux. On parle de tout et de rien, mais clairement dans les yeux. On boit le café, fume un clope et lorsque je lui demande si elle veut autre chose, elle me dit :"Non c'est bon, mais si tu veux on peut boire un thé chez moi". Elle habite à 100 Mètres, c'est parti ! Je paye, sourire aux lèvres et cette fois le barman ne me dis pas que je vais baisais et que je suis un champion et je me satisfais d'un simple "votre monnaie". Le plat s’annonce pimenté.

On arrive dans son appart qu'elle partage avec sa sœur, qui d'ailleurs à l'air surprise de me voir. Sa sœur c'est l'étudiante médecine qui à pas le temps d'être cool parce qu'elle doit bosser. On parle à trois de tout et de rien, et à un moment donné je m'imagine les prendre toutes les deux sur le canapé. Je suis coupé court dans mon élan quand elle annonce qu'elle part à la fac. Bon, j'en prendrais au moins une sur ce canapé me dis-je.

Une fois tous les deux, on va dans sa chambre car elle veut me montrer une vidéo sur son Mac, qui se trouve sur son lit. Elle met la vidéo en question (la grand-mère, la soucoupe et le perroquet- j'aime ce choix). J'attends une minute de vidéo et tente de l'embrasser. Je dis bien tente, car elle me met un refoule, elle me dit "attend la fin de la vidéo". Je sais pas trop quoi penser donc  je réponds placidement "OK" mais je pense "wtf???".

La vidéo se finit et elle m'embrasse langoureusement immédiatement. Sa respiration s'accélère, les mains se baladent partout et je me dis que je m'apprête à la chopper la comme ça en pleine après-midi alors que je la connais depuis 30 minutes. L’homme qui à était trop longtemps en couple trouve ça chelou,bizarrement. Je crois qu'elle se dit la même chose car on n'arrête de s'embrasser pour discuter.

 Elle me parle de tout et de rien, on roule un bédo qu'on fume vraiment vite et on se remet à s'embrasser. Sauf que je sens un malaise, mon 7ème sens détecte quelque chose. Je ne tente pas de la niquer sur le coup, me disant que j'ai plus de classe que ça et que j'aurais un spot bien mieux ce soir. En réalité je suis mal à l'aise et je ne sais pas trop pourquoi. On se quitte sur son pas de porte, et lui je fais l’erreur de lui envoyer un message dans la foulée pour lui dire que c'était cool- Pas de réponse.  Je sens le plan galère arrivé.

En fin d'après-midi, toujours pas de réponses. J'insiste comme un fish, et elle me répond finalement à 22h00 "Oui désolé, en fait j'ai du monde qui est venu à la maison". Je reste poli parce qu'elle est vraiment bonne mais j'aurais dû lui dire f*ck à ce moment-là.  Je la laisse respirer pendant 48h et lui renvoi un message pour lui proposer un verre. "Oui pourquoi pas, demain si tu veux?". Great ! Le lendemain, quelques minutes avant que je parte je renvois un message "je décolle". Elle répond direct qu'en fait elle ne peut pas pour je ne sais plus quel raison. De là, je me dis ok bon t'es une connasse qui sait pas ce qu'elle veut. Mais je suis quand même deg de pas avoir pris le spot quand j'étais encore sur son lit. Comme une sensation de pas avoir value comme il fallait.

2 Semaines après, elle me renvoi un message pour me demander de lui vendre de la beuh, ce que j'accepte bien que je trouve la demande suspicieuse. Je lui dis de venir chez moi car je ne me déplace pas et surtout pas pour elle. J'ai à peine le temps de ranger un peu et de me dire que "ça y est, là, je la baise", qu'elle est en bas de chez moi. Elle monte, enlève son manteau mais quand je lui propose un verre  elle me dit qu'elle doit conduire. Je lui demande donc ce qu'elle veut (oui exactement comme ça, en mode sous-entendu bien gras). Je rêve qu'elle me réponde "toi" mais je dois me contenter d'un très très très médiocre "un 10 euros stp", je réponds que je fais pas de 10e, minimum 5 grammes. Elle les prend, à crédit donc, ce qui implique de se revoir. C'est mon plan turn. On discute deux minutes mais elle est bizarre, je n’ose pas l'embrasser- j'aurais peut-être dû, mais après l'échec d'il y'a deux semaines j'étais un peu traumatisé. Pour finir, elle partira tranquillement et je me retrouve une deuxième fois, bien dégoûté. Mais je me dis qu'on va se revoir. En effet je la revoit deux jours après. Elle m'a donné mes sous en trente secondes chronos à la terrasse d'un café  et je ne l'ai pas revu pendant plusieurs mois.

Je finis par la recroiser par hasard dans les rues de Montpellier, genre 7 mois après tout ça. Je suis avec plein de pote et quand je passe devant elle, elle est avec deux mecs. Je la regarde, petit sourire mais ne je ne vais pas la voir. On s'assoie avec mes potes en terrasse et je reçois un message "Et bin alors, tu ne viens pas me dire bonjour? Tu vas bien, ça fait un moment" - LOL, elle est tarée. Je réponds parce que j'ai faim, et elle me dit que ce soir elle est crevé, mais que demain oui carrément. Vous devinez la suite, elle annule via non réponse à mon message de validation, quelques heures avant le rendez-vous.... Pour finir je n'aurais jamais compris ce qui s'est passé dans sa tête. Je lui ai envoyé un dernier message il y'a quelques semaines lui disant que je partais bientôt et que si elle voulait qu'on se voit, c'était maintenant ou jamais. Pas de réponse, et une amère sensation d'échec. Je l'avais entre les pattes put**n !!!!

La leçon que j'en ai tiré, c'est qu’il ne faut pas trop en dire par message, évité de se chauffer avant de se voir, favoriser la légèreté et surtout ne pas précipiter les choses car c'est effrayant. J'ai également appris à interpréter des signaux de plan galère. Je crois que ces meufs là partagent toutes des tells identifiables.

Quand ça ne sent pas bon, il ne faut pas aller mettre son nez dedans pour vérifier que c'est de la m**de.

 

C'est tout pour aujourd'hui mes conos ! Mais l'action n'est pas finit, il y'a 14 autres demoiselles qui ne demande qu'à rentrer dans ce blog. Pourvu qu'elles ne tombent jamais dessus.

 

Gentlemanement votres,

 

H




16 Commentaires


Je viens de découvrir ce blog, j'ai tout lu, ou presque, ça frôle le génie.

Belle prose, réflexions intéressantes, combats intérieurs exprimés avec intelligence.

J'adore, continue !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 24/06/2017 à 14:13, BewareOfFrog a écrit :

Je viens de découvrir ce blog, j'ai tout lu, ou presque, ça frôle le génie.

Belle prose, réflexions intéressantes, combats intérieurs exprimés avec intelligence.

J'adore, continue !

Merci beaucoup @BewareOfFrog, ça me touche et me donne beaucoup de force :) 

La deuxième partie est en cours de rédaction, stay tuned !

 

 

Modifié (le) par NICEBET

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 26/06/2017 à 20:14, abuze a écrit :

Celui de pussy magnet

 

@abuze C'est pas le type qui avait fait une winamax live session ? 

Anyway, j'irais voir ce qu'il écrit car ça m'intrigue du coup !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 18 minutes, NICEBET a écrit :

@abuze C'est pas le type qui avait fait une winamax live session ? 

Anyway, j'irais voir ce qu'il écrit car ça m'intrigue du coup !

Si si lui même !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 11 heures, abuze a écrit :

Si si lui même !

Si il est aussi tight avec les meufs, il porte mal son pseudo :rofl::rofl:

 

Sinon je trouve pas son blog, tu l'as en stock ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'ai l'impression qu'il l'a supprimé. La différence, c'est que son blog était ""romancé"" et que celui-ci transpire la vérité; c'est bien écrit, j'aime bien. C'est ton premier essai: Continue, c'est réussi.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 30/06/2017 à 22:18, orlov a écrit :

J'ai l'impression qu'il l'a supprimé. La différence, c'est que son blog était ""romancé"" et que celui-ci transpire la vérité; c'est bien écrit, j'aime bien. C'est ton premier essai: Continue, c'est réussi.

Dommage, je l'aurais bien lu du coup ! 

Merci beaucoup pour ton commentaire  @orlov , content que ça te plaise :D

Je viens de poster la part 2 et la part 3 est en cours de rédaction ! 

 

Modifié (le) par NICEBET

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 20 heures, S4IMOUNE a écrit :

Vgg, ça me met une sacrée nostalgie de mtp, quel confort cette ville!

Ma ville de naissance, j'y es passé 24 ans et aujourd'hui à 15 000Km de là, elle arrive à me manquer une tonne ! 

Il fait bon vivre à Montpellier <3 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant